Home » Photos » Souvigny-de-Touraine (Indre-et-Loire).

Souvigny-de-Touraine (Indre-et-Loire).

Souvigny-de-Touraine (Indre-et-Loire).

Souvigny-de-Touraine (Indre-et-Loire).


Ruine de la chapelle du prieuré de Montoussan (XIIe siècle).

Angle sud-ouest avec la porte des fidèles.

La chapelle était placée sous le patronage de Saint-Laurent.

Le prieuré relevait de l'ordre grandmontain. L'ordre de Grandmont a été fondé en 1074 par Étienne de Muret (Saint Etienne de Grandmont), ermite et fils du comte Étienne II de Thiers et de dame Candide, auvergnat de naissance, ayant vécu en Italie centrale, il revient à l’âge de 30 ans dans le Limousin. Il laissera la couronne comtale à son oncle pour se consacrer à la vie religieuse. La communauté s'organise en deux parties : Les frères lais ou convers, chargés des travaux manuels et domestiques, et les clercs menant la vie contemplative. Les frères convers ne chantaient pas au choeur lors des offices et n'avaient pas voix au chapitre. L'Ordre de Grandmont. Outre Montoussan, Grandmont possédait le prieuré du Châtenet à Feytiat (Haute-Vienne), celui des Bonhommes à Ballots (Mayenne), et celui du Bois-Saint-Martin à Montainville (Eure-et-Loir).

Le prieuré de Montoussan a été fondé en 1150 ou 1198 par le seigneur d'Amboise. Il est possible que Hugues III d'Amboise soit à l'origine de l'établissement du prieuré et que son fils Sulpice III d'Amboise ait fait inscrire la fondation dans une charte après agrandissement du prieuré. Le 4 juin 1198, Sulpice d'Amboise donna aux religieux de Grandmont le bois de "Montoceu", avec usage de prélever tout le bois nécessaire, et des droits de péages sur Amboise, Montrichard et Chaumont. Ceci en échange d'offices pour le salut de son père Hugues et de sa mère Mathilde.

Au milieu du XIIIe siècle, le prieuré couvrait une surface de presque 300 hectares, dont la moitié en bois.

En 1317, le prieuré de Montoussan fut rattaché au prieuré de Bois-Rahier à Tours. Le prieuré du Bois-Rahier, nommé communément Grammont, situé au nord de l'actuel Parc Grandmont, fut supprimé et les bâtiments détruits au XVIIIe siècle, sur ordre de l'archevêque de Tours pour y construire son château; la mense et autres revenus futent affectés à l'archevêché.

Dans le dernier quart du XVIIIe siècle, le prieuré de Montoussan ainsi que l'Ordre de Grandmont sont supprimés. La propriété de Montoussan revient au grand séminaire de Tours. La chapelle, équipée d'un plancher, est transformée en cellier surmonté d'un grenier.

Vendu comme bien national en avril 1792, le prieuré a été racheté en 1826 par le duc d'Orléans (futur roi Louis-Philippe). Le nouveau propriétaire fit démolir les bâtiments au nord de l'église en 1842.

Le domaine confisqué par le Second Empire en 1852, sera restitué à la princesse Clémentine de Saxe-Cobourg et Gotha fille de Louis-Philippe, en 1871.

Le domaine est resté propriété privée suite à une aliénation du bien en 1909 dans un lot de 2669 hectares. Il est toujours exploité en bois.


prieure.montoussan.free.fr/
fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Prieur%C3%A9_de_Montou...
fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_de_Grandmont
www2.culture.gouv.fr/culture/inventai/itiinv/ambazac/sain...

(read more)

Photo taken @ St.-Règle on 23 February 2019 (© sybarite48 / Flickr)

Related tags :
 prieuré de montoussan, souvigny, indre-et-loire, france, chapelle, kapelle, chapel, كنيسة صغيرة, 礼拜堂, capilla, παρεκκλήσι, cappella, 礼拝堂, kapel, kaplica, capela, часовня, küçük kilise, prieuré, priorat
 

دير Photos