djibnet.com: Vanilla - Affichage d'un profil

Aller au contenu

Vanilla : Profil Note du membre : -----

Réputation : 0 Neutral
Groupe :
Membres
Messages :
368 (0,05 par jour)
Plus actif dans :
Forum Général (240 messages)
Inscrit :
14-mai 03
Vus :
1 434
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne déc. 13 2003 09:23
Actuellement :
Hors-ligne
Icône   Vanilla n'a pas encore défini son statut

Sujets que j'ai initié

  1. A Coolwannabe

    Posté 10 déc. 2003

    salam aleikoum,

    Voici une reponse du Sheikh Ibn Uthaymine, au sujet de l attentat suicide qu t avais evoqué.
    Desolée pour le retard,j ais pas voulue me prononcer sur ce sujet car je n avais pas assez de preuve pour justifier ma position ki etait : CONTRE.

    bonne lecture.( la reponse est juste apres le (gros) Hadith du prophete(saw)
    -------------------------- -------

    Louange à Allah et le salut et la prière d'Allah sont sur le Prophète d'Allah,

    L’auteur d’un attentat-suicide n’est pas un martyr !

    Cheikh ibn ‘Uthaymîn - qu' Allah lui fasse miséricorde - dit dans son explication de Riyadh us-Sâlihin (1/165-166) concernant des attentats suicides, tout en donnant quelques morales (Fawa-id) du Hadith de Souhayb -qu' Allah soit satisfait de lui-:

    Le Hadith est le suivant :

    Le Messager d'Allah e a dit :

    « Il y avait un roi parmi ceux qui sont venus avant vous, et il avait un sorcier. Ainsi quand il vieillit il dit au roi : « Je suis devenus vieux envoie-moi un jeune garçon de sorte que je puisse lui enseigner la sorcellerie. Le roi lui envoya un jeune homme qui, chaque fois qu'il se rendait chez le magicien, faisait halte chez un ermite qui se trouvait sur son chemin. Il s'arrêtait chez l'ermite pour entendre ses paroles qui lui plaisaient beaucoup. Et lorsqu'il arrivait chez le magicien, celui- ci le frappait (pour son retard). Le jeune homme se plaignit à l'ermite qui lui dit: "Si tu crains le magicien, dis que tes parents t'ont retenu, et si tu crains tes parents, dis que le magicien t'a retenu".

    Etant dans un état pareil, il se trouva devant une bête féroce qui empêchait les gens de passer par ce chemin. "Aujourd'hui, se dit-il, je voudrais savoir qui à la plus grande valeur : le magicien ou l'ermite?". Il prit une pierre et dit: "Seigneur! Si l’œuvre de l'ermite t'est plus favorable que celle du magicien, fais périr cette bête afin que les gens retrouvent leur liberté". Il jeta la pierre contre la bête et la tua, et les gens poursuivirent leur chemin. Arrivant chez l'ermite, il lui raconta le fait. "O mon fils! dit l'ermite, aujourd'hui tu es meilleur que moi après avoir atteint ce degré. Tu seras éprouvé, et dans ce cas ne montre ma retraite à personne".

    Le jeune homme guérissait l'aveugle - né et le lépreux; et délivrait les gens de différentes maladies. L'un des courtisans du roi, qui était atteint de cécité, entendit parler du jeune homme. Il alla le trouver en lui apportant différents présents, et lui dit: "Tout ce que tu vois devant toi comme cadeaux sera le tien si tu réussis à me guérir". - "Je ne guéris personne, répondit-il, mais c'est Allah qui en a le pouvoir. Si tu crois en Allah, je te L'invoquerai afin qu'Il te guérisse". Le courtisan avoua sa croyance en Allah et fut guéri. Arrivant chez le roi pour lui tenir compagnie comme d'habitude, le roi s'étonna et s'écria: "Qui t'a rendu la vue?". - "Mon Seigneur", répondit le courtisan, - "As-tu un Seigneur, reprit le roi, autre que moi?". - "Certes, mon Seigneur et le tien est Allah". Le roi le prit et le tortura jusqu'à ce qu'il lui désigna le jeune homme. On amena celui - ci au roi. - "O fils, dit le roi, as - tu atteint, grâce à la magie, ce pouvoir de guérir l'aveugle - né, le lépreux et de faire ce que tu fais?". - "Je ne guéris personne, répondit-il, mais c'est Allah qui le fasse". Alors le roi le prit et le tortura jusqu'à ce que le jeune homme indiqua la retraite de l'ermite. Quand on fit venir l'ermite, on lui ordonna d'abjurer sa religion, mais il refusa. Devant ce fait, on apporta une scie qu'on plaça sur le sommet de son crâne, et on lui coupa la tête en deux parties. Puis on fit venir le courtisan qui subit le même sort après son refus de renier sa foi. Ensuite on ordonna d'amener le jeune homme qui refusa à son tour de revenir sur sa religion. Le roi le livra à ses hommes en leur disant: "Emmenez-le au sommet de cette montagne et précipitez-le s'il persiste dans son refus". Quand ils furent sur le sommet, le jeune homme invoqua Allah par ces mots: "Seigneur! Délivre - moi d'eux comme bon Te semblera". A ce moment, la montagne s'ébranla et les hommes du roi tombèrent dans l'abîme. En revenant chez le roi, celui-ci dit au jeune homme: "Qu'a-t-on fait des hommes qui t'ont accompagné?". - "Allah, répondit-il, m'en a délivré". Le roi le livra à d'autres hommes en les ordonnant: "Emmenez-le dans une barque, lorsque vous gagnerez le large, demandez- lui de renier sa foi, et s'il persiste dans son refus, jetez-le par-dessus bord". Quand ils furent au large, le jeune homme invoqua Allah par les mêmes mots: "Seigneur! Délivre - moi d'eux comme bon Te semblera". La barque chavira et les hommes du roi se noyèrent. Le jeune homme, sain et sauf, revint chez le roi qui s'étonna et s'écria: "Quel sort ont subi tes compagnons?". - "Allah m'en a délivré", répondit-il. Il ajouta: "Tu ne peux pas me tuer à moins que tu fasses ce que je te demande de faire". - "Et qu'est-ce que je dois faire?", répliqua le roi. - "Tu réunis les gens, reprit le jeune homme, sur un seul tertre, tu me crucifies sur un tronc d'arbre, tu prends une flèche de mon carquois que tu mettes sur un arc, puis tu dis: (Au nom d'Allah, Seigneur de ce jeune homme), tu tires et c'est ainsi que tu pourras mettre fin à mes jours".

    Le roi fit ce que le jeune homme lui avait demandé. Il assembla les gens, attacha le jeune homme à un tronc d'arbre, prit la flèche, la mit sur la corde et visa en disant: "Au nom d'Allah, Seigneur de ce jeune homme". La flèche partit et atteignit la tempe du jeune homme qui mit sa main là - dessus et tomba mort. Les gens dirent alors: "Nous croyons au Seigneur de ce jeune homme".

    On vint ensuite trouver le roi : "Te rends-tu compte? Ce que tu craignais, Allah l'a réalisé. Ton peuple croit désormais en Allah". Le roi ordonna alors de creuser des fossés dans les entrées des chemins, d'y mettre un grand feu et d'y jeter ceux qui ne renieraient pas leur foi. Quand les ordres du roi furent exécutés et vint le tour d'une femme accompagnée de son enfant, elle hésita mais son fils lui dit : « Ô Maman! Fais preuve de ta résignation car tu es dans la bonne voie. »

    (Riyadh us-Sâlihin, Hadith n° 30)
    […]

    Quatrième enseignement :

    Il est permis à une personne de s'exposer elle-même au danger lorsqu’il s’agit d’une question d'avantage général au profit des musulmans, parce que le garçon a lui même indiqué au roi la manière dont on pouvait le tuer et par laquelle il le mènerait à sa fin, qui était de prendre une flèche de son carquois, etc.

    Cheikh al Islâm (ibn Taymiyya) a dit : « Puisque c'était un Jihâd dans la sentier d'Allah, qui a poussé une nation entière à croire, et il n'a vraiment rien perdu, bien qu'il soit mort on meurt de toute façon, tôt ou tard».

    Mais quant à ce que certaines personnes font comme suicide en attachant sur eux des explosifs, puis ils s’approchent des mécréants pour ensuite les faire exploser alors qu’ils sont parmi eux, ceci est un cas de suicide. Et le refuge est auprès d'Allah !

    Quant à celui qui tue sa propre âme (qui commet un suicide) alors il s’éternisera éternellement dans le feu de l’enfer, à jamais, comme il est rapporté dans le Hadith d’après le Prophète e.[1]

    En effet, ce suicide n’a pas été fait dans le but de bénéficier à l'Islam, car il s’est tué lui-même avec une dizaine, une centaine, ou deux cents autres personnes, sans que l'Islam ne bénéficie de cela, puisque les gens n'accepteront pas l’Islam, contrairement à l'histoire du jeune garçon.

    Plutôt elle augmentera la détermination des ennemis, et cette action provoquera de la méchanceté et de l'amertume dans leurs cœurs à tel point qu'ils pourraient chercher vengeance envers les musulmans de manière plus forte encore !

    On constate cela avec les juifs et le peuple de la Palestine. Les palestiniens, lorsque l’un d’entre eux se tue lui-même avec ces explosifs en emportant six ou sept personnes avec lui, il entraîne la revanche qui atteint soixante personnes ou plus. Ainsi ceci ne produit aucun avantage, ni pour les musulmans, ni pour ceux qui ont fait détonner les explosifs dans leurs rangs.

    Ainsi on constate que ces gens qui exécutent ces attentats suicides tuent leurs âmes sans droit, et que ceci les fait rentrer dans le feu, et le refuge est auprès d'Allah, et cette personne n'est pas un martyr (Chahîd).

    Cependant si une personne a fait ceci en se basant sur une mauvaise interprétation, en pensant que ceci est permis, nous espérons pour lui qu'il sera sauvé du péché, mais quant à l’acte de martyr étant inscrit pour lui, là non ! Puisqu'il n'a pas pris le chemin du martyre. Et celui qui fait un effort de réflexion puis se trompe n’aura qu’une simple récompense.[2]

    Tiré du site www.sounnah.free.fr - copyright sounnah.free - Traduit par Abou ‘Abde-r-Rahman al Firansy

    [1] Qui est sa parole r "... et celui qui se tue avec une arme de fer, alors l'arme de fer restera dans sa main, et il se poignardera sans interruption dans son ventre et s’éternisera éternellement dans le feu de l'enfer, à jamais. " Rapporté par al-Boukhari dans le livre de la Médecine n° 5778 et Mouslim dans le livre de la foi n° 109
  2. Mauvaise Nouvelle...

    Posté 9 déc. 2003

    Paix sur kikonk suit la guidée,


    Il est mon tour cette fois de vs faire l annonce de mon depart (temporaire ou definitive, et Dieu le sait)des forums...dans bientot 2 semaines, ou p-e avant insha Allah.(si Dieu le veut)
    Pour cela je tenais a faire mes adieux(ou aurevoir) a tout ceux avec ki j ais eu des ''echanges'' ...et a tout ceux ki ont l habitude de ns lire,tt en se cachant derriere l ecran,par manque de courage (ou de temps) pour intervenir :D.

    ps: au cas ou y aurait parmis vs ki daignerai m envoyer un mail, qu il le fasse par e-mail, et non en MP...merci.

    voila...je crois ke j ais tt dis.

    euh il manque le motif de mon depart je crois? ...et bien rassurez vs, ce n est pas parce ke je vs aime pas que je quitte le forum....mais pour pouvoir consacré mon temps et mon energie pour une nouvelle vie(un changement) qui me ''guete'' depuis quelques mois.

    Mais bon, c pas tt de suite ke je pars :P,.. j ais laisser ce message au cas ou je n aurait pas le temps prevenir ceux ki m aiment...et pour ke mes ''grand amis'' lachent leur dernieres bombes..mais pas tous a la fois comme mm B) ...ce n est p-e,...k 1 un aurevoir :P
  3. Pauvre Gars ! Lol

    Posté 7 déc. 2003

    Cela se passe dans un sauna... Quelques hommes discutent, quand tout à coup,
    un cellulaire se met à sonner...

    - "Allô, chéri, tu es au sauna?"
    - "Oui, ma chérie"
    - "Chéri, tu ne vas pas me croire, je suis devant un magasin de fourrures,
    ils ont un vison... magnifique, de toute beauté, à un prix
    incroyable".
    - "Combien le vison, ma chérie ?"
    - "Donné, mon amour, ils le donnent... 5000$... tu te rends compte?"
    - "Mais tu en as déjà des manteaux ma chérie!"
    - "S'il te plaît, chéri, il est vraiment... superbe!"
    - "OK, OK... vas-y, achète-le, ton vison!"
    - "Oh, merci mon amour, dis, je ne veux pas t'embêter, mais tu sais,
    en passant devant le concessionnaire Mercedes tout à l'heure,
    j'ai vu le dernier coupé... il est beau! Magnifique... en plus,
    j'ai parlé au vendeur et celui en exposition est tout neuf,
    intérieur cuir, peinture dorée... je ne veux pas abuser
    de ta gentillesse, mais qu'en penses-tu?"
    - "Chérie, tu exagères, on a déjà des voitures!"
    - "Tu m'avais promis un jour qu'on aurait une coupée!"
    - "Combien, la voiture, ma chérie?"
    - "Tu ne vas pas me croire, mon chéri, ils nous la laissent à 85 000$,
    et avec toutes les options!!!"
    - "Bon, OK, OK, on a de l'argent, vas-y... prend-la, ta voiture!"
    - "Mon amour, je t'aime, c'est merveilleux la vie avec toi ! Dis,
    j'abuse, mais tu te souviens de notre petit voyage sur la côte d'azur?
    Tu te rappelles la maison des Cohen avec la piscine, le tennis, tu sais
    qu'elle est en vente? Je l'ai vue en passant devant l'agence! Et si on
    l'achetait pour avoir un pied-à-terre dans le sud?"
    - "J'y avais pensé déjà, oui... tu me dis qu'elle est en vente?"
    - "C'est vrai, chéri, tu y as pensé? Je peux vraiment aller à l'agence?
    - "Tu sais, elle n'est vraiment pas très chère, et quelle classe!"
    - "Combien elle vaut?"
    - "Ils l'ont affichée á 425 500$, mon amour!"
    - "Bon, tu y vas, de toute façon, j'ai de l'argent,
    autant le dépenser...mais pas plus de 420 000$"
    - "Mon amour, c'est le plus beau jour de ma vie! Tu es merveilleux!"
    - "À ce soir, ma chérie."

    Le gars raccroche, lève la main et crie: "IL EST À QUI, CE CELLULAIRE? "
  4. A Propos Du Voile Islamique (3)

    Posté 6 déc. 2003

    Question :

    La fille qui ne se voile pas, ira-t-elle en enfer, même si elle prie, lit le Coran régulièrement, se comporte poliment et ne regarde pas les jeunes garçons et ne se livre pas à la médisance et au colportage, etc. Est-ce que le non port du voile la conduirait en enfer malgré toutes ces belles qualités ?

    Réponse :

    Louange à Allah

    Il faut savoir d’abord que le musulman et la musulmane doivent se soumettre aux ordres d’Allah et à ceux de Son messager , quelque difficile à soi-même qu’ils puissent être, sans avoir honte de quiconque. En effet, le croyant sincère dans sa foi est celui qui demeure sincère dans l’obéissance de son Maître Transcendant et Très Haut, dans l’observance de Ses ordres et dans l’abandon de Ses interdits. Le croyant et la croyante n’ont pas le droit d’hésiter à cet égard. Car ils doivent écouter et obéir directement en application des propos du Puissant et Très Haut. « Il n' appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu' Allah et Son messager ont décidé d' une chose d' avoir encore le choix dans leur façon d' agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s' est égaré certes, d' un égarement évident. » (Coran, 33 :36 ). Ceci constitue la pratique permanente des croyants pour laquelle leur Maître Transcendant et Très Haut leur a rendu hommage en ces termes : « Y a- t- il une maladie dans leurs cœurs? ou doutent- ils ? ou craignent- ils qu' Allah les opprime, ainsi que Son messager? Non!... mais ce sont eux les injustes. La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est: "Nous avons entendu et nous avons obéi". Et voilà ceux qui réussissent. » (Coran, 24 : 50-51).

    Par ailleurs, le musulman ne doit pas tenir compte de l’insignifiance ou de l’importance du péché, mais plutôt de la grandeur de Celui à qui il a désobéi ; le Transcendant, le Très Haut, le Grand, le Sublime, Celui qui est dur dans la ruse, le Puissant et Majestueux qui frappe sévèrement ; Son Châtiment est douloureux et sa punition humiliante. Si le Transcendant se venge de celui qui Lui a désobéi, il périra inévitablement. A ce propos, le Très Haut dit : « Telle est la rigueur de la prise de ton Seigneur quand Il frappe les cités lorsqu' elles sont injustes. Son châtiment est bien douloureux et bien dur. Il y a bien là un signe pour celui qui craint le châtiment de l' au-delà. C' est un jour où les gens seront rassemblés; et c' est un jour solennel (attesté par tous). » (Coran, 11 : 102-103)

    Un péché peut paraître insignifiant aux yeux du fidèle alors qu’il est très important pour Allah comme le dit le Très Haut : « et vous le comptiez comme insignifiant alors qu' auprès d' Allah cela est énorme. » (Coran, 24 :15 ). Cette idée a été formulée par les ulémas en ces termes : « Ne tiens pas compte de l’insignifiance du péché mais tiens compte de la grandeur de Celui à qui tu as désobéi. »

    Notre devoir consiste à obéir à Allah, à exécuter Ses ordres et à L’observer en public et en privé, et à se méfier de Ses interdits et mises en garde.

    S’agissant de la foi, les péchés commis par le musulman ne l’altèrent pas. En effet, il reste musulman aussi longtemps qu’il n’aura pas commis un acte qui l’exclut de la foi ou se retrouve dans une des situations qui violent l’Islam. Le musulman rebelle sera soumis à la volonté d’Allah dans l’au-delà. Allah pourra le châtier ou lui pardonner. S’il entre en enfer dans l’au-delà, il n’y restera pas éternellement. Et personne ne pourrait se prononcer catégoriquement sur son destin, notamment sa vulnérabilité ou son invulnérabilité par rapport au châtiment car il s’agit là d’une affaire dont la connaissance est réservée au Transcendant et Très Haut.

    Les péchés se divisent en deux catégories : les péchés mineurs et les péchés majeurs. Les premiers sont expiables grâce à la prière, au jeûne et aux bonnes œuvres. Les seconds (ceux qui font l’objet d’une menace particulière ou d’une peine ici-bas et d’un châtiment dans l’au-delà) ils ne sont pas expiables par les bonnes œuvres. En effet, celui qui les commet doit procéder à un repentir sincère. Celui qui se repent sincèrement verra son repentir exaucé. Les péchés majeurs son divers. En font partie, par exemple, le mensonge, l’adultère, la consommation de l’usure, le vol et l’abandon total du voile, etc.

    Sur la base de ce qui précède, on ne peut pas affirmer catégoriquement que celle qui abandonne le voile ira en enfer. Mais elle mérite un châtiment d’Allah pour avoir désobéi à Ses ordres. Quant au destin qui lui est réservé précisément, Allah le sait mieux. Et nous n’avons pas à parler d’un sujet que nous ne maîtrisons pas. Allah le Très Haut dit : « Et ne poursuis pas ce dont tu n' as aucune connaissance » (Coran, 17 :36 ).

    Le musulman doté d’un cœur vivant ne s’accroche pas à’une action quand il sait qu’elle l’expose au châtiment du Maître Puissant et Majestueux. Car Son châtiment est dur et sévère et Son feu brûlant : « Et ne poursuis pas ce dont tu n' as aucune connaissance. L' ouïe, la vue et le cœur: sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. qui monte jusqu'aux cœurs. » (Coran,104 :5-6).

    En revanche, celle qui obéit aux ordres de son Maître donc au port du voile, nous espérons qu’elle sera accueillie au paradis et sera protégée contre l’enfer et son châtiment.

    Il est assez étrange qu’une femme, qui possède de belles qualités, prie, jeûne, ne regarde pas les jeunes garçons, se méfie de la médisance et du colportage, mais ne veut pas malgré tout s’imposer le voile. En fait, celle qui se livre à ces bonnes œuvres porte en elle-même une grande marque de l’amour du bien et de l’éloignement du mal. Par ailleurs, n’oublions pas que la prière interdit la turpitude et l’abominable ( à son auteur). Le bien entraîne le bien. Celui qui craint Allah en lui-même bénéficie de l’assistance divine.

    Il semble que cette musulmane est très bien disposée et est proche de la voie de la droiture. Qu’elle veille au port du voile qui lui a été ordonné par son Maître béni et Très Haut. Qu’elle abandonne les pratiques douteuses et résiste aux pressions des siens et ne se soumette pas aux critiques et commentaires des gens. Qu’elle évite d’imiter les débauchés qui persistent dans l’exhibitionnisme guidé par la mode. Qu’elle résiste à la passion qui la pousse à exhiber sa parure pour en tirer fierté. Qu’elle s’accroche à ce qui la couvre, lui assure protection. Qu’elle transcende la situation qui la rabaisse au rang de marchandise dont s’amusent les mauvais passants matin et soir. Elle doit refuser d’être une source de tentations pour les serviteurs d’Allah.

    Nous nous adressons à elle en tant que croyante aimant Allah et Son Messager et l’invitons vivement à se conformer à l’ordre qui lui a été donné de porter le voile ; qu’elle applique la parole du Très Haut : « Qu’elles ne laissent pas paraître leur parure » et Sa parole : « Ne vous livrez pas à l’exhibitionnisme de la vie obscurantiste (djahiliyya) ; obéissez à Allah et à Son Messager ».

    Allah est le garant du succès et Celui qui guide dans le droit chemin.



    Islam Q&A
    Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid (www.islam-qa.com)
  5. Au Sujet Du Voile (2)

    Posté 6 déc. 2003

    Question :

    Pourquoi la femme se couvre-t-elle les cheveux ? Quelle en est l’utilité ? Qu’est ce qui se passera si elle ne le fait pas ?Réponse :

    Louange à Allah

    La femme se couvre la tête parce qu’Allah lui en a donné l’ordre et qu’il ne lui est pas permis de Lui désobéir.

    En outre, Allah ne lui a donné cet ordre que sur la base d’une grande sagesse. L’un des aspects de celle-ci consiste dans la protection de son honneur contre les loups à visage humain à la recherche d’une proie facile à dévorer.

    La bouchée n’est digestible que si elle a été bien préparée. Voilà ce qu’est la femme trop disponible qui invite implicitement ces loups pour qu’ils viennent l’amputer des parties de leur choix.

    Cela s’atteste dans les propos du Très Haut : « Cela est plus à même de les faire reconnaître de sorte qu’elles ne s’exposent pas à la nuisance ». Quand une femme est voilée, les voyous et les pervers désespèrent d’elle. Ainsi Allah les préserve et les protège.

    La femme qui s’exhibe a fait l’objet d’une menace grave proférée par Allah le Très Haut et Son Prophète (bénédiction et salut soient sur lui ). Cette menace est exprimée comme suit :

    - D’après Abou Hourayra, le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) a dit : « Je n’ai pas encore vu deux groupes des gens de l’enfer : des gens porteurs de matraques semblables à des queues de boeufs avec lesquelles ils frappent les gens et des femmes vêtues mais nues qui marchent en vacillant et dont les têtes ressemblent aux boss maila de bokht ; elles ne sentiront pas l’odeur du paradis. Pourtant cette odeur est sentie à partir d’une distance parcourue en tant et tant de marche » (rapporté par Mouslim, 2128).

    Il ne convient pas à la femme de se référer (dans ce domaine) à sa raison - qui peut ne pas saisir les raisons profondes de la législation qu’expriment les ordres d’Allah le Très Haut. Qu’elle sache qu’Allah n’ordonne que ce qui lui apporte le bien et le bonheur à elle-même ainsi qu’à l’ensemble de la société.

    Il est bien connu que la découverte des cheveux aggrave la tentation dont elle est l’objet de la part des hommes et suscite leur désir à son égard (et pousse) vers les turpitudes.

    L’Islam veut une société propre dans laquelle les plaisirs charnels ne débordent pas et il n’y a pas d’agressions. Or le fait que la femme exhibe ses atouts de beauté dont sa chevelure - peut en faire une source de tentation et peut ouvrir la voie du mal à ceux qui veulent s’y engager.

    Nous rappelons encore que l’Islam c’est se soumettre à Allah le Très Haut. C’est l’exécution par le croyant de l’ordre d’Allah le Très Haut même si l’on n’en saisit pas le fondement et même si la raison n’en est pas convaincue. En effet, l’obéissance à son Maître et la soumission à Son ordre doivent passer avant toute autre chose. L’adoration est fondée sur l’obéissance et la soumission.

    Nous demandons à Allah le Très Haut de nous indiquer la vérité, de nous en convaincre et de nous aider à nous y conformer , de nous indiquer clairement le faux et de nous aider à l’éviter. Allah le sait mieux.



    Islam Q&A
    Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid (www.islam-qa.com)

Mes informations

Titre :
Membre
Âge :
Âge inconnu
Anniversaire :
Anniversaire inconnu

Informations de contact

Courriel :
Cliquez pour m'envoyer un courriel