djibnet.com: kaizenfordjib - Affichage d'un profil

Aller au contenu

kaizenfordjib : Profil Note du membre : -----

Réputation : 0 Neutral
Groupe :
Membres
Messages :
3 (0 par jour)
Plus actif dans :
Politique et développement (2 messages)
Inscrit :
28-janvier 07
Vus :
854
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne juin 08 2008 08:01
Actuellement :
Hors-ligne
Icône   kaizenfordjib n'a pas encore défini son statut

Sujets que j'ai initié

  1. Boites A Idees

    Posté 4 févr. 2007


    Le mot Kaizen est la fusion des deux mots japonais "Kai" et "Zen" qui signifient respectivement "Changement" et "Bon". La traduction française courante est « amélioration continue ». En fait, par extension, on veut signifier "analyser pour rendre meilleur".
    "KAIZEN" signifie amélioration, améliorations sans gros moyens, en impliquant tous les acteurs des directeurs aux ouvriers et en utilisant surtout le bon sens commun. La démarche japonaise repose sur des petites améliorations faites jour après jour, mais constamment. C’est une démarche graduelle et douce qui s'oppose au concept plus occidental de réforme brutale du type "on jette tout et on recommence avec du neuf".
    Le plus souvent, le Kaizen est piloté par de groupes d'améliorations et s'accompagne d'un système de recueil de suggestions (TEIAN en japonais) sous forme de "boite à idées", qui permet à tous, quel que soit leur rang, de faire connaître leurs observations et bonnes idées.
    Une idée d'amélioration peut émerger "spontanément" ou être la réponse à un problème formulé, et auquel on cherche une solution.
    Originaire du Japon, cette méthode postule qu'un travail efficace et de qualité nécessite un environnement propre, de la sécurité, et de la rigueur.
    Une de ces "méthodes" sont les 5S, cinq règles de base pour la propreté et la discipline.
    Les 5S sont les cinq verbes d'action (Débarrasser, Ranger, Nettoyer, Standardiser, Progresser) qui en japonais commencent tous par la lettre S (Seiri, Seiton, Seiso, Seiketsu, Shitsuke) et forment la méthode ou démarche connue sous ce nom. Le déploiement des 5S se fait dans un ordre logique et avec progressivité. Les 3 premiers S sont des actions de terrain, les 2 derniers sont des actions de maintien et de progrès.
    Un autre mot Japonais, muda a fait son chemin jusqu'aux langues des industries occidentales. Muda signifie gaspillage, mais ce mot intègre de plus vastes connotations. Toute opération ne générant pas de valeur ajoutée est muda. Devoir chercher un outil non immédiatement disponible est muda. Muda existe sous différents aspects qui doivent être éliminés:
    Toutes les catégories de muda causent directement des pertes d'argent ou au moins la perte d'opportunité d'améliorer efficacité et satisfaction client. Changer les pertes en profit en éliminant les muda est un des moyens les plus simples pour améliorer les opérations. L'élimination des gaspillages, l'un des nombreux aspects du Kaizen, ne requiert que peu d'efforts.
    Allez au gemba, observez, trouvez le(s) muda et prenez des mesures pour l'éliminer. Qu’est-ce que le "Gemba", un terme parfois associé au Kaizen ?

    GEMBA est (encore) un mot Japonais signifiant place réelle, c'est à dire où l'action a lieu, où la valeur ajoutée se crée, là où le client obtient sa satisfaction.

    Je vous propose de créer une boîte à idées pour Djibouti. Les domaines d'application possibles étant très variés, vous y êtes toutes et tous conviés.
    Pour commencer, commençons par une phase préliminaire ayant pour objet :

    - identifier un élément concret à améliorer dans un domaine donné et ce sans grand moyen matériel (exemples : santé, éducation, société, économie, fonction publique, économie...)
    - recueillir des informations sur l’élément à améliorer (photographie de l’état actuel)
    - rencontrer les responsables concernés, du moins, essayer de le faire.

    Donnez aussi vos impressions sur la meilleure façon de rendre profitable une démarche de ce type.

    La première phase se terminera avec le choix de l'équipe Kaizen pour la problématique abordée (au moins 50% des participants provenant d’un secteur où a lieu l’activité).
    Dans une deuxième phase, viendra le temps de recherche de solutions possibles, à un problème donné, dans l’optique de les implémenter en milieu réel ; du moins, d’une publicité auprès du plus grand nombre.

Mes informations

Âge :
Âge inconnu
Anniversaire :
Anniversaire inconnu

Informations de contact

Courriel :
Privé