djibnet.com: djiblova - Affichage d'un profil

Aller au contenu

djiblova : Profil Note du membre : -----

Réputation : 0 Neutral
Groupe :
Membres
Messages :
15 (0 par jour)
Plus actif dans :
Politique et développement (7 messages)
Inscrit :
23-novembre 06
Vus :
1 004
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne oct. 21 2007 09:48
Actuellement :
Hors-ligne
Icône   djiblova n'a pas encore défini son statut

Sujets que j'ai initié

  1. I.o.g S.e. Le President Du Developement De Tous Les Djiboutiens(enne

    Posté 7 août 2007

    Le Parcours Politique de notre president.

    L'analyse du parcours politique de Mr. lsmaïl Omar Guelleh est éloquent à plus d'un titre pour qui souhaiterait saisir les éléments ayant contribué à cette étoffe de leader et de stature d'homme d'État.

    Ses années de formation et de maturation s'articulent autour de trois étapes-clé :

    1-La période de lutte pour l'indépendance au cours de laquelle Mr. lsmaïl Omar Guelleh a fait preuve d'un engagement très actif qui entraîna en 1974 son éviction du corps de la sûreté générale. A partir de cette date, il mettra toute son énergie pour insuffler un nouvel élan à la L.P.A. ( Ligue Populaire Africaine) présidée par Gouled.

    Durant cette période cruciale qui façonnait le destin de la future nation, il participera activement à la sensibilisation des citoyens à l'indépendance. Ses fréquentes participations aux Conférences internationales et l'expérience ainsi acquise lui ont permis d'être désigné comme membre de la délégation de la L.P.A.I. chargée de mener des négociations sur l'indépendance à Paris en 1976.

    2- Le 27 Juin 1977 date de la proclamation de l'indépendance, le Président de la République l'appelle à ses côtés pour lui confier la lourde responsabilité de Chef de Cabinet. Il n'a que 30 ans. Proche collaborateur du Président, le jeune Chef de Cabinet doit aussitôt gérer deux défis majeurs auxquels est confronté le nouvel État :

    · en assumant la lourde tâche de la sécurité intérieure et extérieure du pays

    · en maîtrisant les risques d'affrontements inter-éthniques

    Dans ce contexte régional en ébullition, la jeune république a su faire preuve de pragmatisme en faisant respecter ses principes de neutralité.

    M. lsmaïl Omar Guelleh a ainsi fait preuve de ses grandes qualités professionnelles et s'affirme comme l'interprète de la politique de Gouled.

    Militant du R.P.P. depuis sa création le 4 Mars 1979 puis président du Comité Central en 1981, il dirigera la commission culturelle du parti. En 1987, il intègre la plus haute instance politique de la formation et devient membre du Bureau Politique.

    3- Lors de la signature des Accords de Paix entre le Gouvernement et le FRUD, ses qualités de fin politicien se sont montrées déterminantes dans le processus de négociation qui déboucha sur la signature des Accords de Paix du 24 décembre 94 et du 12 mai 2001et ceci sans le recours à la médiation d'un pays tierce. Fort de ce succès politique et suite à la tempête qui secoua le parti en 1996, M. lsmaïl Omar Guelleh accède au poste de 3ème Vice Président du Bureau Politique. Ainsi son dévouement, sa riche expérience, sa défense acharnée des intérêts du pays, son sens de l'humilité, de tolérance et son souci constant de servir l'État justifient légitimement son ascension dans l'appareil politique autant de qualités qui le distinguent de l'ensemble des candidats virtuels à la fonction présidentielle et le classent ainsi dans l'infime catégorie d'hommes politiques qui ne laissent pas indifférents ceux qui les approchent.

    L'homme de l'Alliance RPP-FRUD

    L'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.

    Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

    L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.


    Le Parcours Politique

    L'analyse du parcours politique de Mr. lsmaïl Omar Guelleh est éloquent à plus d'un titre pour qui souhaiterait saisir les éléments ayant contribué à cette étoffe de leader et de stature d'homme d'État.

    Ses années de formation et de maturation s'articulent autour de trois étapes-clé :

    1-La période de lutte pour l'indépendance au cours de laquelle Mr. lsmaïl Omar Guelleh a fait preuve d'un engagement très actif qui entraîna en 1974 son éviction du corps de la sûreté générale. A partir de cette date, il mettra toute son énergie pour insuffler un nouvel élan à la L.P.A. ( Ligue Populaire Africaine) présidée par Gouled.

    Durant cette période cruciale qui façonnait le destin de la future nation, il participera activement à la sensibilisation des citoyens à l'indépendance. Ses fréquentes participations aux Conférences internationales et l'expérience ainsi acquise lui ont permis d'être désigné comme membre de la délégation de la L.P.A.I. chargée de mener des négociations sur l'indépendance à Paris en 1976.

    2- Le 27 Juin 1977 date de la proclamation de l'indépendance, le Président de la République l'appelle à ses côtés pour lui confier la lourde responsabilité de Chef de Cabinet. Il n'a que 30 ans. Proche collaborateur du Président, le jeune Chef de Cabinet doit aussitôt gérer deux défis majeurs auxquels est confronté le nouvel État :

    · en assumant la lourde tâche de la sécurité intérieure et extérieure du pays

    · en maîtrisant les risques d'affrontements inter-éthniques

    Dans ce contexte régional en ébullition, la jeune république a su faire preuve de pragmatisme en faisant respecter ses principes de neutralité.

    M. lsmaïl Omar Guelleh a ainsi fait preuve de ses grandes qualités professionnelles et s'affirme comme l'interprète de la politique de Gouled.

    Militant du R.P.P. depuis sa création le 4 Mars 1979 puis président du Comité Central en 1981, il dirigera la commission culturelle du parti. En 1987, il intègre la plus haute instance politique de la formation et devient membre du Bureau Politique.

    3- Lors de la signature des Accords de Paix entre le Gouvernement et le FRUD, ses qualités de fin politicien se sont montrées déterminantes dans le processus de négociation qui déboucha sur la signature des Accords de Paix du 24 décembre 94 et du 12 mai 2001et ceci sans le recours à la médiation d'un pays tierce. Fort de ce succès politique et suite à la tempête qui secoua le parti en 1996, M. lsmaïl Omar Guelleh accède au poste de 3ème Vice Président du Bureau Politique. Ainsi son dévouement, sa riche expérience, sa défense acharnée des intérêts du pays, son sens de l'humilité, de tolérance et son souci constant de servir l'État justifient légitimement son ascension dans l'appareil politique autant de qualités qui le distinguent de l'ensemble des candidats virtuels à la fonction présidentielle et le classent ainsi dans l'infime catégorie d'hommes politiques qui ne laissent pas indifférents ceux qui les approchent.

    L'homme de l'Alliance RPP-FRUD

    L'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.

    Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

    L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.
  2. L’importance Des Relations Conjugales

    Posté 9 juil. 2007

    L’importance des relations conjugales
    mercredi 5 juin 2002

    Question
    Nous voulons connaître les directives islamiques concernant la relation sexuelle entre les époux. L’Islam a-t-il négligé cette relation, ne lui accordant pas d’importance ?

    Réponse de Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî
    Louanges à Dieu et paix et bénédiction sur le Messager de Dieu.

    La relation sexuelle entre les époux est cruciale et marque de manière indélébile la vie conjugale. Ne pas s’intéresser à cette question, ou la mettre de côté, peut rendre cette vie difficile. L’amoncellement des erreurs au niveau de la relation sexuelle peut détruire la vie conjugale et l’ébranler dans ses fondements.

    Certaines personnes doivent penser que la religion a négligé cet aspect malgré son importance. D’autres pensent que la religion est trop noble et trop pure pour s’intéresser à cet aspect par des enseignements et des conseils ou par des lois et une organisation. Ils s’appuient pour cela sur la vision d’autres religions de la question du sexe considéré comme étant « une salissure et un rabaissement animal ». En réalité, l’Islam n’a pas négligé ce côté sensible de la vie de l’Homme et de la vie familiale. L’Islam a ainsi exprimé des obligations et des interdits, qu’ils soient de nature à être considérés comme des commandements moraux ou comme des lois obligatoires.

    La première chose que l’Islam a établie au niveau de cet aspect est la reconnaissance du caractère parfaitement naturel et authentique de l’instinct sexuel. L’Islam condamne ainsi toutes les tendances extrémistes qui visent à l’empêcher, ou à le considérer comme une salissure ou une souillure. C’est pour cette raison que l’Islam a empêché ceux qui voulaient abolir définitivement l’instinct sexuel. Il a en outre répondu à ceux qui voulaient s’éloigner des femmes et abandonner le mariage : « Je connais Dieu mieux que vous, je le crains plus que vous, mais la nuit, je prie et je dors, le jour, je jeûne et je mange, et j’épouse les femmes. Celui qui se détourne alors de ma tradition n’est pas des miens ».

    De même, après le mariage, l’Islam a établi le droit de chacun des époux à répondre à cet instinct. Il a incité à l’acte sexuel à un tel point qu’il est considéré comme une forme d’adoration et de rapprochement de Dieu, comme cela a été précisé dans le hadith authentique : « En une partie de vous, il y a une bonne action ». Les Compagnons dirent : "Ô Messager de Dieu, quelqu’un qui satisferait à ses pulsions serait gratifié d’une bonne action ?" Le Messager de Dieu répondit : « Oui, s’il satisfait ses pulsions illicitement, n’aura-t-il pas récolté une mauvaise action ? Prendriez-vous alors en compte le mal sans prendre en compte le bien ? » [1]

    Mais l’Islam a pris en compte que l’époux, naturellement et ordinairement, est le requérant à l’acte sexuel et la femme la requise. Il est plus passionné par sa femme, et de moindre patience qu’elle, contrairement à ce que prétendent certains selon qui le désir de la femme est plus fort que celui de l’homme. La réalité prouve qu’il n’en est pas ainsi, et c’est ce qu’a établi la législation.

    Pour cette raison, l’épouse doit répondre à son époux s’il l’appelle à la couche conjugale. Elle ne doit pas refuser, conformément au hadith : « Si l’homme invite son épouse pour l’acte sexuel, qu’elle lui réponde même si elle est au fourneau ».
    L’Islam a prévenu l’épouse de refuser l’invitation sans motif valable. L’époux passerait alors la nuit en colère contre elle, et il se peut que son désir soit si fort que cela l’amène à adopter un comportement de débauche ou à y songer, tout du moins à ressentir de l’inquiétude et du stress : « Si l’homme invite sa femme à la couche conjugale, si elle refuse de venir et si son époux passe sa nuit en colère contre elle, alors elle est maudite par les Anges jusqu’à ce qu’elle se réveille ». Tout ceci, tant que la femme n’a pas d’excuse valable comme la maladie, la fatigue, un empêchement légal, etc… L’époux doit prendre cela en compte. Dieu - Exalté soit-Il - le Créateur de Ses Serviteurs, leur Pourvoyeur en biens ainsi que leur Guide, a abandonné Ses droits sur eux, avec ou sans compensation, lorsqu’il existe un motif valable. Ses Serviteurs doivent donc L’imiter dans ce comportement.
    Enfin, l’Islam a interdit à la femme de faire des jeûnes surérogatoires si son mari est en sa compagnie, sauf avec son accord. Car le droit de l’époux est plus digne d’être pris en compte que la récompense du jeûne surérogatoire. Dans le hadith consensuel : « La femme ne doit pas jeûner en présence de son mari sauf avec son accord ». Et le jeûne en question dans ce hadith est consensuellement reconnu comme étant le jeûne surérogatoire, comme cela est précisé dans un autre hadith.
    L’Islam, en tenant compte de la force du désir masculin, n’a pas oublié la part de la femme, et son droit naturel à satisfaire ses pulsions de femme. Pour cette raison, le Prophète dit à celui de ses Compagnons qui jeûnait la journée et qui priait la nuit, comme `Abd Allâh Ibn `Amr : « Ton corps a un droit sur toi et ton épouse a un droit sur toi ».

    L’Imam Al-Ghazâlî dit : « L’homme devrait honorer son épouse au moins une fois tous les quatre jours. C’est plus équitable. Car le nombre d’épouses pouvant aller jusqu’à quatre, il est permis de retarder l’acte sexuel au plus jusqu’à quatre jours. Oui, il faut que l’époux accomplisse l’acte plus ou moins souvent, en fonction des besoins de son épouse pour qu’elle puisse assouvir son plaisir et préserver sa chasteté. Préserver la chasteté de son épouse est un devoir pour l’homme ».

    L’Islam a entre autres attiré l’attention sur le fait que l’homme ne doit pas avoir pour unique but de satisfaire à ses propres besoins sans s’intéresser aux sentiments de son épouse et à ses désirs. Pour cette raison, on rapporte un hadith qui incite aux préliminaires avant l’acte sexuel, préliminaires tels que les caresses, les baisers, etc… L’acte sexuel n’est ainsi pas réduit à un simple accouplement animal. Les Imâms de l’Islam et ses grands juristes n’ont ainsi vu aucun inconvénient ni aucun mal à rappeler cet aspect (les préliminaires) que certains couples tendent à négliger.

    Ainsi, l’Argument de l’Islam, l’Imam de la jurisprudence et du soufisme, Abû Hâmid Al-Ghazâlî, mentionne-t-il dans son Ihyâ’ `Ulûm Ad-Dîn - qu’il a rédigée pour tracer une ligne de conduite aux gens de piété et aux itinérants vers le Paradis - quelques bonnes attitudes à avoir lors de l’acte sexuel. Il dit : « Il est recommandé que l’époux commence par invoquer le Nom de Dieu le Très-Haut. Le Prophète a dit : « Si l’un d’entre vous, approchant son conjoint, dit : « Dieu éloigne-moi du Diable, et éloigne le Diable du bienfait dont Tu nous pourvois », alors si un enfant est conçu, le Diable ne l’affectera point. »

    L’homme devrait ensuite se couvrir ainsi que son épouse par un drap… Qu’il aborde son conjoint par des paroles douces et par des baisers. Le Prophète a dit : « Que l’un d’entre vous ne tombe pas sur sa femme comme le font les bestiaux. Qu’il y ait entre eux un messager. On demanda : "Qu’est-ce que le messager, ô Messager de Dieu ?" Le Prophète répondit : « Le baiser et la parole. » Le Prophète dit également : « Trois choses relèvent de l’impuissance chez l’homme », et il mentionna le fait que l’homme approche son épouse, qu’il l’honore avant qu’il ne lui ait parlé et qu’il se soit rendu agréable. Il couche alors avec elle, satisfait son propre besoin, avant qu’elle-même n’ait satisfait le sien. »

    Al-Ghazâlî dit encore : « Une fois qu’il a satisfait son plaisir, l’homme doit patienter jusqu’à ce son épouse satisfasse son appétit également. En effet, l’orgasme de l’épouse peut prendre du temps. Si l’homme se retire, cela peut décupler le désir inassouvi de la femme, ce qui constitue un tort à son encontre. La non-coïncidence temporelle des orgasmes impose à l’homme de se retenir, aussi précoce soit-il. Car la coïncidence des orgasmes augmente le plaisir de la femme. Que l’homme ne s’occupe de lui-même sans porter d’intérêt à son épouse, car cette dernière peut être pudique, et ne rien lui dire. »

    Après Al-Ghazâlî, l’Imâm salafi, le pieux, Abû `Abd Allâh Ibn Al-Qayyim mentionne dans son livre Zâd Al-Ma`âd fî Hady Khayr Al-`Ibâd la voie à suivre, qui est celle du Prophète - paix et bénédiction sur lui - au niveau de l’acte sexuel. Ibn Al-Qayyim ne voit aucune incommodation religieuse qui l’empêcherait de parler de cela, ni aucune contrainte morale, ni aucun manquement à la société, comme le penseraient certaines personnes, à notre époque actuelle.

    Selon ses termes : « La guidance du Prophète en matière d’acte sexuel et de mariage est la meilleure des guidances. L’acte sexuel préserve la santé, accomplit le plaisir et la joie de l’âme, et rassemble les trois fonctions pour lesquelles il a été établi. L’acte sexuel a en effet été établi pour trois raisons, qui sont ses fonctions originelles :

    conserver l’espèce et perpétuer le genre humain jusqu’à ce que les temps prévus par Dieu s’accomplissent en ce monde.
    évacuer le liquide dont l’emprisonnement nuit à la santé du corps.
    assouvir le désir, parvenir à l’orgasme et profiter de ce bienfait. Cette dernière fonction est, à elle-seule, ce qui est promis au Paradis.
    Parmi les avantages de l’acte sexuel : rabattre son regard, préserver son âme, être capable de s’élever au dessus de l’illicite, et réaliser ces objectifs pour son épouse. L’homme profite ainsi à lui-même, ici-bas comme dans l’au-delà, et profite également à sa femme. Pour cette raison, le Prophète pratiquait et aimait l’acte sexuel, disant : « De votre monde, j’ai aimé les femmes et les parfums ».

    Dans le livre de l’ascétisme de l’Imâm Ahmad, on trouve à ce hadith une addition avenante : « Je peux me passer de la nourriture et de la boisson, mais je ne peux me passer d’elles ».

    Le Prophète a incité sa Communauté au mariage, disant : « Mariez-vous, je serai fier de votre nombre devant les autres nations ». Il dit également : « Jeunes gens, quiconque parmi vous en a les moyens, qu’il se marie. Cela lui permet de rabattre le regard, et de préserver sa chasteté ». Lorsque Jâbir se maria avec une femme ayant déjà été mariée, le Prophète lui demanda : « Si seulement c’était une vierge que tu taquinerais et qui te taquinerait à son tour ! »

    Puis l’Imâm Ibn Al-Qayyim dit : « Avant l’acte sexuel, il est nécessaire de s’amuser avec la femme, de l’embrasser, de lui sucer la langue. Le Messager de Dieu, paix et bénédiction sur lui, s’amusait avec son épouse et l’embrassait. Abû Dâwûd rapporte que « le Prophète embrassait `Â’ishah et lui suçait la langue ». Jâbir Ibn `Abd Allâh dit : « Le Messager de Dieu a interdit la pénétration avant les caresses » ».

    Tout cela nous montre donc que les juristes de l’Islam n’étaient pas « arriéristes » ni « obscurantistes » pour le traitement de ces questions. Ils étaient au contraire, dans la terminologie de notre époque, des « modernistes » réalistes.

    En conclusion, l’Islam s’est intéressé à organiser la dimension sexuelle de la vie conjugale sans point la négliger. Le Coran lui-même a cité cette facette à deux endroits de la sourate 2, la Vache, qui traite des affaires familiales :

    Le premier endroit : dans les versets du jeûne et ce qui s’y rapporte, le Très-Haut dit :
    « Vous est permis, la nuit du jeûne, d’avoir des rapports avec vos femmes ; elles sont un vêtement pour vous et vous un vêtement pour elles. Dieu sait que vous aviez clandestinement des rapports avec vos femmes. Il vous a pardonné et vous a grâciés. Cohabitez donc avec elles, maintenant, et cherchez ce que Dieu a prescrit en votre faveur ; mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube du fil noir de la nuit. Puis accomplissez le jeûne jusqu’à la nuit. Mais ne cohabitez pas avec elles pendant que vous êtes en retraite rituelle dans les mosquées. Voilà les lois de Dieu : ne vous en approchez donc pas. » [2]

    Il n’y a rien de plus beau, ni de plus touchant, ni de plus véridique que l’exp​ression du lien entre les époux utilisée par Dieu : « elles sont un vêtement pour vous et vous un vêtement pour elles », avec tout ce que le mot « vêtement » peut porter de significations : la préservation, la protection, la chaleur, le contact direct, la parure et la beauté.


    Le second endroit : lorsque le Très-Haut dit :
    « Et ils t’interrogent sur la menstruation des femmes. - Dis : ‹C’est un mal. Eloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles sont pures. Quand elles se sont purifiées, alors cohabitez avec elles suivant les prescriptions de Dieu car Dieu aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient›. Vos épouses sont pour vous un champ de labour ; allez à votre champ comme vous le voulez et oeuvrez pour vous-mêmes à l’avance. Craignez Dieu et sachez que vous le rencontrerez. Et fais gracieuses annonces aux Croyants ! » [3]

    Les hadiths prophétiques fournissent la signification du « Eloignez-vous donc des femmes », évoqué dans le premier verset. Il s’agit de s’éloigner uniquement de la pénétration. Le baiser, l’embrassade ou les caresses, ne sont pas concernés ici. Ces hadiths donnent également la signification du « comme vous le voulez » : l’acte sexuel accompli dans n’importe quelle position et de n’importe quelle façon que vous choisissez, tant qu’il s’agit de l’endroit du labour, qui est le côté antérieur, comme précisé dans le verset.
    Il n’y a pas de témoignage d’intérêt pour cette question plus grand que d’en faire mention expresse dans la Constitution de l’Islam qu’est le Noble Coran.

    Et Dieu est le plus Savant.

    P.-S.
    Traduit de l’arabe du site Islam-Online.net.
    Notes
    [1] Hadith rapporté par Muslim.

    [2] Sourate 2, la Vache, Al-Baqarah, verset 187.

    [3] Sourate 2, la Vache, Al-Baqarah, versets 222 et 223.
  3. Vive I.o.g

    Posté 22 juin 2007

    lisez chers compatrote ce message attentivement (du debut au fin)

    Hassan Boubou, Animateur de radio
    Voilà maintenant cinq ans qu'il monte dans le paysage audiovisuel. Il a connu plusieurs facettes de ce métier : animateur, comédien voix-off de nombreux spots publicitaires etc.

    Il a un timbre de voix particulier qui lui permet d'être facilement modulable en fonction du sujet à traiter. On dit qu'il a le son dans l'oreille.

    Animateur-vedette de la radio, Hassan Boubou, ce natif du pays assajog qui a fait de sa passion un métier, nous a rendu visite hier à la rédaction du journal pour nous parler d'une journée qu'il intitule "mon jour J".

    Jeudi 13 juin à 16 h 15. En direct sur les ondes de la radio nationale. "Imaqashi imadadali". Une émission de salutations en langue somalie animée par Hassan Boubou. Les appels affluent de partout. L'émission bat son plein. Les coups de fil se succèdent sans arrêt. Et soudain Boubou reçoit un appel comme tous les autres.. Au bout du fil, une voix d'homme: "Bonjour monsieur, quel est votre nom ? demande Boubou. " Mon nom est Ismail Omar Guelleh ", répond la voix. Dans une émission radiophonique en direct comme celle de Boubou, on peut s'attendre à tout. Alors, Hassan, croyant avoir affaire à un homonyme du chef de l'Etat ou à un petit malin qui essaie de se faire passer pour lui, dit : ""Ah ! Mais vous avez le même nom que notre Président !". "Oui effectivement, je suis le Président", répond son interlocuteur. Amorphe devant son micro, Hassan Boubou n'en revient pas. Comment ? Quoi ? Qui ? Il ne trouve plus les mots pendant quelques secondes. Est-ce une blague ? Et puis, cette voix, c'est peut-être la sienne. Il n'y a pas de Guignols de l'Info à Djibouti, se dit Boubou. " Soyez le bienvenu dans notre émission, Président ", réussit-il à articuler. " Les militaires ", dit le Président. " Qu'est-ce qu'ils ont fait ? ", demande Hassan Boubou. Et pendant que Hassan boit un verre d'eau pour retrouver ses esprits, le chef de l'Etat adresse un message de félicitations aux militaires djiboutiens et à leurs familles. C'était le 6 Juin, date anniversaire de l'armée. "Surpris et plutôt fier, j'ai tout fait pour garder mon calme", dit Hassan. Un appel qui a surpris plus d'un. De l'animateur au technicien en passant par les auditeurs et auditrices, la surprise est générale.

    Hassan Boubou essaye tant bien que mal de calmer son trac- qui est compréhensible dans la mesure où il est plutôt rare d'avoir le Président au bout du fil- et démontre une fois de plus son professionnalisme et son talent. Le Président est en ligne. Sa maîtrise est presque parfaite. Et le message passe. Aujourd'hui, le jeune animateur ne cache plus son enthousiasme. "C'est un honneur pour moi, dit-il, et une consécration pour mon émission d'avoir eu cet appel du Chef de l'Etat". C'était son "jour j".


    vive le djiboutiens et leur president
    '' INCHALLAH ON GAGNERA''
  4. Fiction,future Proche

    Posté 31 mai 2007

    Djibouti, en 2050
    Ni SDF, ni mendiants, ni routes éventrées : la capitale politique et économique a bien changé depuis 2007.

    Dimanche 21 septembre 2050, Ali-Sabieh. Le CDE express vient à peine de quitter la somptueuse gare de la capitale Assajog que tous les passagers à bord du TGV qui file vers Djibouti - ville plongent dans leur lecture. Mais où sont passés les analphabètes d'autan ? Dix minutes après le départ, le silence de cathédrale est rompu par une voix annonçant l'arrivée imminente en gare de Holl - Holl. D'épaisses fumées noires s'élèvent dans le ciel. Elles proviennent des multitudes de petites usines et fabriques clé en main qui ont transformé cette bourgade jadis tranquille en un univers irrespirable mais prospère à souhait. Il y a une vingtaine d'année de cela, de grandes usines de ciment et de marbre qui emploient pas moins de 2000 personnes ont été construites dans la région. Le chômage a été éradiqué et les jeunes n'aspirent plus à quitter le pays. Bien au contraire le pays est devenu un eldorado pour tous les africains.

    Par la fenêtre, le paysage défile. Les agglomérations se succèdent. Dire qu'il fut un temps où l'on ne voyait que le basalte à perte de vue et un paysage lunaire aux allures funestes. De nouveau, la voix envoûtante. Le train entre en gare de Shebelley. Pendant les cinq minutes d'arrêt, des jeunes montent dans le train. Chemise, costume et cravate. Ils se ressemblent tous. On a l'impression qu'ils ont été habillés par le même couturier. Des vrais clones. Une fois assis, leurs ordinateurs portables chuintent, les clics des claviers meublent le silence.

    " Djibouti, tous les voyageurs descendent de voiture ", annonce la voix. J'ai réservé, un bon bout de temps à l'avance, une chambre dans l'unique hôtel de la ville qui ne compte pas moins de sept étoiles. Il est situé à quelques encablures de la gare régionale et comme il a la forme d'un palmier je ne risque pas de le rater. Après une brève halte je redescends de l'hôtel et me dirige vers la célébrissime place Mahamoud Harbi et là, ma déception est totale.

    Pas l'ombre de vendeurs ambulants, les pacotilles ont laissé la place à des centres commerciaux tout aussi immenses les uns que les autres. Au milieu de la place, un écran géant a été placé. Des images d'archives des années 2000 défilent, tandis que des hordes de touristes japonais s'apprêtent à prendre les navettes pour les somptueux complexes touristiques du Nord. Djibouti - ville s'est métamorphosée en un gigantesque centre commercial de luxe, où on peut trouver du Georgio Armani, du Vuiton, et autre Christian Dior. Avec un petit pincement au cœur, je repense aux faux " Lacoste " et " Nike " d'il y a 30 ans. J'ai soif, je cherche un vendeur de citron et je ne trouve qu'un distributeur automatique annonçant " le meilleur jus de citron du monde ".

    Tout est propre, les murs de la ville servent d'écrans pour la publicité : il n’est plus question d'uriner contre les murs comme au bon vieux temps. La ville ne s'étend plus jusqu'au héron et ce quartier est maintenant la propriété du port de Djibouti qui a tout acheté à coups de dollars. A l'entrée du port, des fitness boys, musclés jusqu'aux ongles des pieds, tournent de l'œil. Un héliport a été spécialement aménagé pour emmener les travailleurs et les visiteurs aux bâtiments administratifs du port. Au Sud, la ville s'étend jusqu'au grand barra. Rien n'a été laissé au hasard et aux heures de pointe, afin d'éviter les bouchons, les gens prennent le tram, quand ce n'est pas le métro. Il est midi, et mon seul désir est d'éviter les fast-foods qui ont pignon sur rues car aujourd'hui il est surtout question pour moi d'avaler un plat national.

    Sur mon laptop, avec Internet sans fil, d'un clic je n'ai que l'embarras du choix. Je me rends dans un Planet Hollywood. Le décor est splendide, le service est exemplaire et le couscous est succulent. A ma grande surprise, je découvre que le chef est djiboutien. Au milieu de l'après-midi, le ronronnement des Ferrari et autres bolides qui roulent à tombeau ouvert. Je décide de descendre. Je demande à la réception de me dire ce que les Djiboutiens font les après-midi. C'est une fille svelte comme tout qui me répond que quand ce n'est pas pour prendre un verre de khat, les jeunes sont aux greens. Du Golf ? Et puis quoi encore !

    En effet d'immenses terrains de golf s'étendent de Nagad à Damerjog en passant par Doudah. N'ayant aucune connaissance du golf, je décide de profiter de mon temps pour aller lorgner les vitres des centres commerciaux. Inimaginables, comment a-ton fait pour concilier le luxe, la chaleur et l'aridité du pays ? La réponse est simple. La position géostratégique du pays et un code des investissements très attrayants ont drainé des investissements très importants.

    Repu, je décidé d'aller me coucher pour me préparer à une journée tout aussi émouvante que celle que je viens de passer.
  5. Enfer (jahanam)

    Posté 26 janv. 2007

    Je vous
    souhaite une bonne lecture et ALLAH nous pardonne AMIN
    A lire à tête reposée à méditer ... As-salaamou 'Aleykoum wa
    rahmatoullah Cet email devrait être montré à toute votre famille..
    S'il vous plaît montrez-le à tous ceux que vous connaissez
    car quel qu'il soit, il sera touché par cet email.
    Qu'est ce qui a fait pleurer le prophète (que la Paix et le Salut d'Allah
    soient sur lui)? Yazid Arrafichi a rapporté sur ANAS ibn
    MAlek a dit l'ange Jibril (Gabriel) est venu au prophète (Salla
    Allahou alayhi wa Sallam) à une heure à laquelle il n'avait pas l'habitudede venir, avec une couleur anormale ! Alors le prophète (Salla Allahoualayhi wa Sallam)lui
    a dit : Pourquoi je te vois de couleur différente (anormale),
    qu'est que tu as ??
    Alors Jibril a dit:"Ô Mohammed ! Je suis venu à toi à une
    heure durant laquelle Allah (awj) a ordonné aux souffleurs de l'enfer de souffler sur le feu !!
    Il ne faut pas que celui qui sait que l'enfer (JAHANNAM) est
    une vérité, que le feu est une vérité, que le châtiment dans la tombe
    est une vérité et que la punition d'Allah est immense, soit satisfait et tranquille. Ceci n'est permis qu'à celui qui est sûr de
    l'éviter ! " Le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) a dit Ô Jibril décrie-la Moi"
    Jibril : Oui, quand Allah (awj) a créé l'enfer (JAHANNAM),
    il l'a enflammée durant 1000 ans alors elle a rougi. Puis il l'a enflammée
    durant 1000 autres années et elle a blanchi !! Puis il l'a enflammée 1000 autres années alors elle a noirci !! Jahannam est
    noire, très sombre et elle ne s'éteint jamais, de même pour ses
    flammes et ses boules de feux !! Et je jure par Celui qui
    t'a envoyé avec la vérité que : si une petite ouverture de la taille d'une
    aiguille avait été faite a l'enfer, alors tous les gens de cette
    vie auraient été brûlés par sa chaleur !! Et je jure par Celui
    qui t'a envoyé avec la vérité que si un habit des habits des
    gens de l'enfer avait été accroché entre le ciel et la terre, alors
    tous les gens de la terre auraient succombé à sa mauvaise odeur
    et à sa
    chaleur !! Et je jure par Celui qui t'a envoyé avec la vérité que si un anneau de la chaîne dont
    Allah a parlé dans Son Coran avait été mis sur une montagne, alors il
    aurait fondu jusqu'à la septième terre (la plus profonde de la terre ) Et je jure
    par Celui qui t'a envoyé avec la vérité que si une personne était en train de
    subir la punition à l'ouest, la personne se situant à l'est aurait
    été brûlée à cause de la grandeur de la punition !! Sa chaleur est
    très grande et son fond et très profond ...... Elle possède sept portes, chaque porte est divisée :
    une partie pour les femmes et une partie pour les hommes !!
    Le prophète (Salla Allahou alayhi
    wa Sallam) demande : "est-ce qu'elles sont comme nos portes ?!"
    Jibril : Non, elles sont ouvertes et l'une est au dessus de
    l'autre !! Entre chaque porte, il y a l'équivalant de 70 ans de marche et la chaleur
    de la porte qui précède la première est 70 fois plus élevée que la première et ainsi de suite ....
    Le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam): "qui habite ces portes ?!"
    La plus basse contient les hypocrites, et les gens qui n'ont pas
    cru des gens de "elmaida"(table servie) et les gens de pharaon et elle s'appelle "elhawiya" - la deuxième contient les
    mécréants 'mouchrikin' et elle s'appelle "jahim" - la troisième contient les sabioun
    elle s'appelle SAKAR - la quatrième contient Ibliss "le satan" et ceux qui l'ont suivi et les majouss et elle s'appelle LATHDA
    -la cinquième contient les juifs et s'appelle ELHOTAMA - la sixième contient les chrétiens et elle
    s'appelle OUZAYR !! Puis Jibril s'est arrêté de parler par respect au prophète Salla Allahou alayhi wa Sallam)
    Alors le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sall)a dit : "Tu peux me dire quels sont les gens du septième ?! Alors il a
    répondu : « il contient les gens de ta communauté qui ont fait de
    grands péchés (KABAER) et qui sont décédés et ne se sont pas
    repentis ''tawba"! !
    Alors le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) s'est évanoui.
    Jibril a mis sa tête sur ses genoux jusqu'a ce qu'il se
    réveille ! Quand il se réveilla, le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) a dit:
    « Ô Jibril : est-ce que des gens de ma communauté entreront au feu ?! »
    -"Oui, ceux qui ont fait de grands péchés." Alors, le
    prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) a pleuré puis Jibril aussi a pleuré !
    Le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) s'est enfermé dans sa maison et il ne sortait que pour faire la prière et il ne parlait
    à personne !Il pleurait dans la prière et invoquait Allah !! Le troisième jour, Abou Baker est venu frapper à la porte du
    prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) et dit : « Assalaamou alaykoum yaa ahla albayt, comment se porte le prophète
    aujourd'hui ? » Mais personne ne lui a répondu !! Alors il partit, en pleurant !
    OMAR, à son tour, est venu et il s'arrêta à la porte du
    prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) et dit : « Assalaamou alaykoum yaa ahla elbayt, comment se porte le prophète aujourd'hui ? » Mais
    personne ne lui a répondu!! Alors, il partit, en pleurant !! Ensuite vint SALMAN ELFARISI : « Assalaamou alaykoum yaa ahla
    albayt, comment se porte le prophète aujourd'hui ? » Mais personne ne lui a répondu !! Alors il est parti, en pleurant et il ne pouvait plus marcher (il marchait et tombait ...) jusqu'à ce qu'il arrive devant la porte de la maison de FATIMA, la fille du prophète
    Salla Allahou alayhi wa Sallam) et dit : " Assalaamou alaykoum fille du prophète (Salla Allahou
    alayhi wa Sallam) et ALI était absent !: Ô fille du prophète, le prophète Salla
    Allahou alayhi wa Sallam) ne se voit plus au milieu des gens, il reste dans sa maison, il ne sort que pour la prière, ne parle à personne et ne permet
    à personne d'entrer chez lui !!
    Alors FATIMA s'est précipitée vers la maison du prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) et elle s'arrêta devant la porte du
    prophète Salla Allahou alayhi wa Sallam). Elle dit le Salaam puis
    dit :« Ô prophète, c'est moi FATIMA , et le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) était dans une position de soujoud et
    pleurait !! Il leva la tête et Salla Allahou alayhi wa Sallam dit :" comment il peut y avoir un obstacle entre moi et ma tendre et douce chérie,
    FATIMA ?? Ouvrez-lui la porte ! On ouvrit la porte à FATIMA et elle entra ! Quand elle vit
    l'état du prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam), son visage était devenu très pâle, la tristesse et toutes les larmes qu'il
    avait versées l'avait beaucoup amaigri, elle se mit à pleurer et dit : « Ô prophète qu'est-ce qui t'est arrivé ?! »
    Alors, le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) dit : Ô FATIMA: JIBRIL est venu à moi et il m'a décrit les portes de l'enfer, et il m'a dit
    que dans la porte supérieure, il y aura les gens de ma communauté qui auront fait de grands péchés (kabaer) ! Et c'est cela qui me fait pleurer
    et me rend triste ! FATIMA : "comment, ils entreront en enfer !!?!!
    Le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) : "Oui !! Les anges
    les conduiront à l'enfer, ils n'auront pas les visages noircis, ils n'auront pas les yeux
    bleuis, ils n'auront pas la bouche fermée, ils ne seront pas avec les satans ! Et
    on ne leur mettra pas les colliers de feux..... " FATIMA : "comment les anges les conduiront !!?? "
    Le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) : "les hommes par la barbe ! et les femmes par les" thawaeb" et les "nawasi"....
    En effet,beaucoup de vieillards de ma communauté mourront et diront, alors qu'on les conduit vers l'enfer, "ô ma vieillesse ô
    ma faiblesse ", et combien de jeunes mourront et diront, alors qu'on les conduit vers l'enfer, "ô ma jeunesse ô ma beauté !" , et combien de
    femmes de ma communauté mourront et diront, alors qu'on les conduit vers l'enfer « oh ! Quelle horrible découverte, ne révélez pas mes péchés jusqu'à ce qu'ils arrivent à MALEK ! Alors, MALEK quand il les regardera, il demandera aux
    anges : « qui sont ces gens ? ils ne m'est jamais venu des gens dans un état comme le leur (leurs visages ne sont pas noircis, leurs yeux ne
    sont pas bleuis , leur bouche n'est pas fermée !! Alors, les anges diront : c'est comme cela qu'on nous a ordonnés de te les apporter !
    Alors, MALEK dit à ces gens " ô misérables, qui êtes vous ??" ces gens vers l'enfer ils disaient "Ô Mohamed Ô Mohamed...!" mais lorsqu'ils ont vu MALEK il ont oublié le nom Mohamed (Salla Allahou alayhi wa Sallam) de la sublime grandeur de Malek alors il
    leur dit " qui êtes vous ??" Ils disent :"nous sommes les gens sur lesquels le Coran est descendu ! Et nous sommes parmi ceux qui jeûnaient le mois du Ramadan ! "
    Alors Malek leur dit : " le Coran n'est descendu que sur la communauté de Mohamed (Salla Allahou alayhi wa Sallam) !
    Alors, lorsqu'ils entendront le nom de Mohamed !ils crieront : " nous sommes parmi la communauté de Mohamed (Salla Allahou
    alayhi wa Sallam)!! " Alors Malek leur dit : " n'y avait-il pas dans le Coran ce qui vous mettait en garde contre les péchés ....!!?? Alors quand on les ramenera sur les bords de l'enfer et
    qu'ils verront le feu et les Zabaniya ils diront : « ô Malek, permet-nous de pleurer sur notre état »
    alors Malek leur donne l'autorisation. Alors ils verseront des larmes jusqu'à ce qu'ils n'aient plus de larmes,
    alors ils pleureront du sang ! alors Malek dira : « que ces larmes auraient été les bienvenues durant votre passage dans le bas monde !! Si vous aviez pleuré par crainte d'Allah dans le bas monde, le feu ne vous aurait
    pas touché aujourd'hui!! Alors Malek dit au ZABANIYA " jetez-les dans le feu!!"
    Quand ont les jettera dans le feu, ils crieront tous : "la ilaaha
    illa Allah " alors le feu les jettera à l'extérieur !
    alors Malek dira au feu: "prend-les !", l'enfer dira :
    "comment
    les prendre, alors qu'ils disent "la ilaaha illa Allah
    >>??!!"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Malek : "
    >>Oui, c'est ce que notre Seigneur a ordonné "alors
    >> >>elle
    >> >> >>>>>les prendra !
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Certains parmi eux par les pieds, d'autres par les
    jambes,
    >> >> >>>>>d' autres
    >> >> >>>>par la
    >> >> >>>>>gorge ! Jusqu'a ce qu'elle arrive au visage !
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Alors Malek lui dira : « ne brûle pas leur visage, il a
    >>tant
    >> >>
    >> >> >>>>>fait du soujoud pour "Allah Arrahman" dans la vie !! Et ne
    >> >>brûle
    >> >> >>>>>pas leur coeur, ils
    >> >> >>>>ont
    >> >> >>>>>eux tant de fois soif durant le ramadan ....... ils
    >>resteront
    >> >>un
    >> >> >>>>>très
    >> >>
    >> >>>>long
    >> >> >>>>>moment et ils diront "ya
    Rahman, ya Rahim, ya Hannan ya
    >> >>Mannan"
    >> >> >>>>>Alors qu'on applique l'ordre d'Allah (awj),
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Il demandera a JIBRIL :" qu'est-ce qu'on a fait de la
    >> >>communauté
    >> >> >>>>>de Mohamed ?! "
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>JIBRIL dira " Ô Allah vous êtes le plus savant de leur
    >>état
    >> >>!"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>alors Allah (awj) lui dira : "va voir leur état"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Alors JIBRIL (as) partira rencontrer Malek
    >> >>qui sera assis sur
    >> >> >>>>>une
    >>
    >> >>>>chaise de
    >> >> >>>>>feu au
    >>milieu de l'enfer ! Quand il verra JIBRIL (as) ,Malek
    >> >>se
    >> >> >>>>>lèvera
    >> >> >>>>par
    >> >> >>>>>respect pour lui, et lui dira : " Ô JIBRIL ! Pourquoi
    >> >>êtes-vous
    >> >> >>>>>entré à cet endroit !!?? "
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>JIBRIL : " Qu'as-tu fait des gens qui ont fait des péchés
    >>de
    >> >>la
    >> >> >>>>>communauté de Mohamed (Salla Allahou alayhi wa Sallam)? "
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Malek : " quele mauvaise situation dans laquelle ils sont
    >>et
    >>
    >> >>>>>comme
    >> >> >>>>leur
    >> >> >>>>>endroit est petit et serré sur eux, leur corps sont brûlés
    >>et
    >> >> >>>>>leur chair est détruite par le feu, il
    >>ne reste que leur
    >> >>visage
    >> >>
    >> >> >>>>>et leur coeur contenant "leur iman" (la
    >> >> >>>>Foi)
    >> >> >>>>>qui brillent !! "
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>JIBRIL : "Montre-les moi !!"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Alors Malek l'ordonnera aux gardes de l'enfer de les lui
    >> >>montrer
    >> >> >>>>>!
    >> >>
    >>>>>
    >> >> >>>>>Alors quand les gens regarderont JIBRIL et verront sa
    >>beauté,
    >> >> >>>>>ils
    >> >> >>>>sauront
    >> >> >>>>>qu' il ne fait pas parti des anges de l'enfer (de la
    >>punition)
    >> >>et
    >> >> >>>>>ils diront: « qui est cette créature !? Nous n'avions
    >>jamais
    >>
    >> >>vu
    >> >> >>>>>une telle beauté ».
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Malek dira :" C'est JIBRIL, l'ange qui fait descendre le
    >> >>"wahy"
    >> >>
    >> >> >>>>>sur
    >> >> >>>>le
    >> >> >>>>>prophète
    Mohamed (Salla Allahou alayhi wa Sallam)!" Alors,
    >> >>quand
    >> >> >>>>>ils entendront le nom de Mohamed, ils crieront tous :
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>" Ô JIBRIL passe le SALAM à Mohamed (Salla Allahou alayhi
    >>wa
    >> >> >>>>>Sallam) de notre part et dit lui que nos péchés ont
    >>partagé
    >> >> >>>>>entre nous et toi
    >> >> >>>>!
    >> >> >>>>>et parle lui de notre état ! »
    >> >> >>>>>
    >> >>
    >> >>>>>Alors JIBRIL partira jusqu'à ce qu'il arrive entre les deux
    >> >> >>>>>mains de
    >> >> >>>>son
    >> >>
    >>>>>Seigneur. Alors Allah (awj) lui dira : « Dans quel état
    >>as-tu
    >> >> >>>>>trouvé la communauté de Mohamed ? » JIBRIL répondra :"O
    >>mon
    >> >> >>>>>Seigneur, ils sont
    >> >>dans un mauvais état ! et
    >> >> >>>>il
    >> >> >>>>>sont dans un endroit très difficile !!"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Allah (awj) dira :" ils t'ont demandé quelque chose ?" il
    >> >>dira
    >> >> >>>>>:" Ô mon Seigneur oui ! Ils m'ont demandé de passer le
    >>Salaam
    >> >> >>>>de
    >> >> >>>>>leur part au prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) et
    >>de
    >>
    >>
    >>lui
    >> >> >>>>>parler de leur
    >> >> >>>>vrai
    >> >> >>>>>état !"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Allah (mauawj) dira : " pars et dis-lui "
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>JIBRIL partira voir le prophète (Salla Allahou alayhi wa
    >> >>Sallam)
    >> >> >>>>>qui se trouvera dans une tente de "dorra" blanche qui a
    >>4000
    >> >> >>>>>portes. Chaque porte est composée de deux parties en or !
    >> >>Jibril
    >> >>
    >> >> >>>>>dira :"O Mohammed, je suis venu à toi de la part du groupe
    >>de
    >> >> >>>>>pêcheurs de ta communauté qui
    subissent les tortures dans
    >>le
    >> >>feu
    >> >> >>>>>!ils te
    >> >> >>>>passent le
    >> >>
    >> >>>>>Salam et te disent que leur état est très mauvais et qu'ils
    >> >> >>>>>souffrent énormément !"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) ira donc
    >> >>jusqu'au
    >> >> >>>>dessous
    >> >> >>>>>du trône de son Seigneur et il se prosternera devant son
    >> >> >>>>>Créateur, pour Le louanger et Le glorifier, d'une façon
    >>que
    >> >> >>>>>jamais personne n'aurait pu faire !
    >> >> >>>>>
    >>
    >> >>>>>Allah (awj) lui dit : "lève ta tête et demande, je te
    >> >>donnerai !
    >> >> >>>>>Et intercède en la faveur de qui tu
    >> >>veux, je l'accepterai !"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Le prophète (Salla Allahou
    >>alayhi wa Sallam): "Ô Dieu, les
    >> >> >>>>>misérables
    >> >> >>>>de
    >> >> >>>>>ma communauté : Tu as appliqué ton jugement contre eux et
    >>Tu
    >> >> >>>>>t' es vengé d'eux! Permets-moi d'intercéder en leur faveur"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>" Va les voir en enfer et fait sortir ceux qui disent ""la
    >> >>ilaha
    >> >>
    >>>>>illa
    >> >> >>>>Allah
    >> >> >>>>>"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Alors le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) partira
    >>à
    >> >>la
    >> >> >>>>recherche
    >> >> >>>>>des ces gens !
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Malek, quand il verra le prophète (Salla Allahou alayhi
    >>wa
    >> >>
    >> >> >>>>>Sallam)
    >> >> >>>>venir,
    >> >> >>>>>se mettra debout par respect pour le prophète (Salla
    >>Allahou
    >> >> >>>>>alayhi
    >> >> >>>>wa
    >> >>
    >>>>>Sallam) alors ce dernier dira : "O Malek comment va ma
    >> >> >>>>>communauté
    >> >> >>>>(c'est- à-dire
    >> >> >>>>>les misérables) ?"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Malek dira : "Son état est critique "
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>alors le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) dira :
    >> >> >>>>>" montre-les
    >> >> >>>>moi
    >> >> >>>>>!"
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Alors quand les gens
    >>de l'enfer regarderont Mohammed (Salla
    >> >> >>>>>Allahou
    >> >> >>>>alayhi
    >>
    >> >>>>>wa Sallam), ils crieront tous :" Ô Mohammed ! Nos
    >> >>peaux se sont
    >> >> >>>>>brûlées et le feu
    >> >> >>>>a
    >> >> >>>>>brûlé nos entrailles !! "
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Alors il les fera sortir et ils seront devenus, entre
    >>temps,
    >> >>du
    >> >> >>>>charbon !
    >> >> >>>>>Il partira avec eux vers un fleuve de la porte du paradis
    >>qui
    >> >> >>>>s'appelle
    >> >> >>>>>fleuve de la vivacité. Alors ils se baigneront et en
    >> >> >>>>>ressortiront rajeunis et très beaux
    >> >> >>>>sans
    >> >>
    >>>>>" défaut".
    >>Leurs visages seront comme la pleine lune ! Il sera
    >> >> >>>>>écrit sur leur
    >> >> >>>>front
    >> >> >>>>>" les gens de l'enfer qu'Allah Arrahman a affranchi du feu
    >>"
    >> >>et
    >> >> >>>>>ils entreront aux paradis !!
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>Et lorsque les gens de
    >> >>l'enfer verront que les musulmans
    >> >> >>>>>sortiront de l'enfer, ils regretteront de ne pas avoir été
    >> >> >>>>>musulmans ! : « Dommage, si nous avions été musulmans dans
    >>le
    >> >> >>>>>bas monde, nous
    >> >> >>>>serions
    >> >>
    >>>>>sortis de l'enfer aujourd'hui !!!! »
    >> >> >>>>>
    >> >> >>>>>et le prophète (Salla Allahou alayhi wa Sallam) dit :
    >>
    >> >>"décrivez
    >> >> >>>>l'enfer
    >> >> >>>>>comme vous voulez !! Quoique vous direz, il est encore
    >>plus
    >> >> >>>>>horrible "" Allahoumma najjina
    >> >> >>>>min
    >> >> >>>>>annar .. Allahoumma najjina min annar ... Allahoumma
    >>najjina
    >> >>min
    >> >> >>>>>annar AMIN
    >> >> >>>>AMIN
    >> >> >>>>>AMIN Allahoumma protége de l'enfer celui qui a ecrit cette
    >> >> >>>>>lettre,
    >>
    >>celui
    >> >> >>>>qui
    >> >> >>>>>l' a traduite, celui qui l'a lue et celui qui l'envoie à
    >>ses
    >> >>amis
    >> >> >>>>>ou ses proches et
    >> >> >>>>tous
    >> >> >>>>>les musulmans. AMIN!!! Allahoumma najjina jamiian min
    >>annar
    >>
    >> >>AMIN
    >> >> >>>>>AMIN AMIN !!
    >> >> >>>>
    >> >>

Mes informations

Titre :
Membre
Âge :
Âge inconnu
Anniversaire :
Anniversaire inconnu

Informations de contact

Courriel :
Cliquez pour m'envoyer un courriel