djibnet.com: POUNT - Affichage d'un profil

Aller au contenu

POUNT : Profil Note du membre : -----

Réputation : 2 Neutral
Groupe :
Membres
Messages :
81 (0,01 par jour)
Plus actif dans :
Politique et développement (68 messages)
Inscrit :
05-janvier 05
Vus :
1 641
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne juil. 19 2010 01:38
Actuellement :
Hors-ligne
Icône   POUNT n'a pas encore défini son statut

Sujets que j'ai initié

  1. Gouvernance Chaotique : Ou Quand L'afrique Se Soustrait A La March

    Posté 24 août 2006

    A l'heure où l'afrique est déchirée par des conflits d'un autre âge et sans grandes intérêts pour son avenir, certaines régions du monde mettent en place des liens forts ou s'organisent autour de grandes zones de défense (OTAN, NORAD etc...) en vue de faire façe aux défits qui naisseront dans un futur proche.
    Car ce siècle est en train devenir un siècle où les conflits pour l'accaparation des ressources naturelles en dehors de toute légalité internationale seront fréquents et monnaies courantes, et il sera aussi marquer par des guerres stratégiques menés pour la réalisation de desseins obscurs.
    L'actualité nous le rappelant malheureusement, et selon certaines personnes, des nouvelles guerres sont à prévoir inévitablement et indubitablement dans un avenir proche, et de même ceux-ci seront élargi à long terme au continent africain, car ce dernier regorgant de richesses indispensable aux occidentaux.

    Quel est la position des dirigeants africains façe à ces menaces qui se profilent à l'horizon, les solutions qu'ils préconisent, les mentalités des acteurs de la sécurité du continent...

    Un journaliste africain, au hasard d'une rencontre richement instructive avec un professeur d'études stratégiques, a fait la triste réalité des positions africaines sur ces questions.


    http://www.africatim... rique/index.asp
  2. Operation " Restor Chaos "

    Posté 9 mai 2006

    Les Etats-Unis financent des milices somaliennes (Le Figaro 05/05/2006)

    Des chefs de milice de Mogadiscio soutenus par les Etats-Unis ont lancé une traque pour capturer ou liquider des extrémistes musulmans ayant trouvé refuge en Somalie, pays d'Afrique de l'Est livré au chaos depuis 1991, selon des diplomates dans la région et des responsables américains.

    Washington finance cette traque dans le cadre d'opérations secrètes de sa guerre contre le terrorisme, pour éviter de nouveaux attentats en Afrique de l'Est et enrayer "la +talibanisation+ rampante" de la Somalie, selon ces sources.

    Le réseau Al-Qaïda d'Oussama ben Laden a visé en 1988 les ambassades américaines au Kenya - pays frontalier de la Somalie - et en Tanzanie (224 morts au total) puis en 2002 un hôtel hébergeant des touristes israéliens au Kenya (18 morts).

    Les Etats-Unis ne livrent pas d'armes mais ont remis de l'argent aux chefs miliciens qui combattent les forces des tribunaux islamiques de Mogadiscio, soupçonnés de protéger des extrémistes étrangers dont certains liés à Al-Qaïda, selon des sources officielles dans la région.

    Ces tribunaux étendent leur influence face aux chefs de guerre qui contrôlent le pays depuis le début de la guerre civile en 1991.

    Washington leur a également fourni des renseignements - images satellite, photos, écoutes téléphoniques, messages écrits - sur les activités terroristes en Somalie, selon ces mêmes sources.

    En février, ces chefs ont formé une coalition, l'Alliance pour la restauration de la paix et contre le terrorisme (ARPCT), qui a depuis affronté à deux reprises les forces des tribunaux, faisant au moins 85 tués dans la capitale.

    "L'objectif principal est de neutraliser le menace Al-Qaïda" dans le pays, selon un haut responsable américain au fait de l'opération somalienne. Les services de renseignement occidentaux pensent que 3 ou 4 agents d'Al-Qaïda, dont des auteurs des attentats de 1998 au Kenya et en Tanzanie, sont en Somalie, selon des sources officielles sous couvert d'anonymat.

    Selon ces sources, ils sont en contact avec le Pakistan et des pays du Golfe et participent à l'entraînement de combattants étrangers.

    "Al-Qaïda va être hors de tout contrôle là-bas et nous voulons les arrêter (...) Nous payons les milices pour enlever des gens", selon un autre responsable américain.

    L'opération est coordonnée à Nairobi par l'ambassade américaine, qui s'est refusée à tout commentaire sur le sujet, en soulignant que les contacts avec les Somaliens ne se limitent pas aux chefs de guerre.

    De sources officielles américaines, on admet toutefois un intérêt particulier pour l'ARPCT. "Nous n'étions pas absent des discussions" sur sa création, selon un responsable américain.

    L'opération en cours s'intègre également dans les efforts américains pour reprendre pied dans la Corne de l'Afrique, après l'opération militaire en Somalie qui avait tourné au désastre en 1993 pour Washington.

    Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les Américains ont installé leur seule base en Afrique à Djibouti, près de la frontière somalienne.

    Du côté somalien, l'ARPCT ne dément pas recevoir de l'argent américain mais affirme ne recevoir aucun ordre.

    "L'Alliance acceptera tout soutien moral et matériel" mais le combat contre les tribunaux "est une initiative purement nationale au service de la paix en Somalie", selon un de ses fondateurs, Mohamed Qanyare Afrah.

    Pour les tribunaux, qui ont déclaré la guerre sainte à l'ARPCT, "les Américains traitent avec des voyous politiques qui se fichent de la Somalie", selon le chef du tribunal Ifka-Halan, Sheikh Hassan Dahir Aweys.

    Le gouvernement de transition, formé en 2004 et qui n'a pas réussi à établir son autorité, juge lui "inutile" toute initiative s'appuyant sur les miliciens.

    "La guerre contre le terrorisme" devrait être menée avec le gouvernement, pas avec les chefs miliciens, a déclaré son ministre de l'Information, Mohamed Abdi Hayir.





    © Copyright Le Figaro

    [/b] A quoi bon faire des réunions pour reconcilier les somaliens , si de l'autre côté elles sont tropillées par les américains, le gouvernement de transition somalien reconnaît lui même l'inutilité et la dangerosité de ces actions américaines sur leur terre .
    Et en attendant, à djibouti, nous prenons des dollars ensanglantés du sang de nos frères quoi qu'on dise.[b]
  3. Halte Au Virus Ange Felix

    Posté 30 mai 2005

    Je demande solennellement au modérateur de ce site de banir franchement ce Ange felix de ce forum et pour toujours .

    Il est devenu un danger pour le fonctionnement de ce forum et aux échanges intéressantes et responsables que les djibnautes avaient l'habitude de s'échanger .

    Je demande aux djibnautes de me réjoindre en demandant publiquement l'intervention du modérateur de ce site pour qu'il fasse cesser cette pollution visuelle et rétablir l'échange harmonieux des interventions qui faisait jadis l'apanage de ce site .

    Car , il suffit de parcourir le forum pour s'en apercevoir que franchement trop c'est trop , il pollue le forum , à croire qu'il poursuit un plan méthodique de sabotage par des surreprésentations de ses messages qui sont sans queues ni têtes .

    STOP STOP STOP BASTA
  4. La Democratie A La Djiboutienne

    Posté 15 avril 2005

    --------------------------- --------------------------- --------------------------
    Mohamed Daoud Chehem, président du PDD djiboutien, convoqué au SDS suite à son article sur le bilan du président Ismaël Omar Guelleh publié par “Les nouvelles d'Addis”
    Heureuse démocratie, où le président d'un parti politique doit rendre des comptes auprès de la police politique concernant un article économique sur le bilan du président candidat publié en pleine campagne électorale…

    Où l'on peut vérifier que l'analyse méthodique pose parfois plus problème que la satire.

    -------------------------- --------------------------- ---------------------------
    CLIQUER VERS CE LIEN

    http://www.lesnouvel... 148_17_PDD.html
  5. Qui Se Ressemblent S'entre Félicitent !!! Cqfd

    Posté 14 avril 2005

    Les dirigeants des pays du monde Arabe
    félicitent le Président Guelleh, à l'occasion de sa
    réélection à la magistrature suprême pour un second mandat


    Royaume d'Arabie Saoudite
    - Son Altesse Fahad Ben Abdul-Aziz Al Saoud, Serviteur des deux lieux Saints et Roi du Royaume d'Arabie Saoudite
    - Le Prince héritier Abdallah Ben Abdul-Aziz, vice Premier ministre et Président de la Garde Royale.
    - Le Prince Sultan Ben Abdul-Aziz, deuxième vice-Premier ministre, Ministre de la Défense et de l'Aviation.
    Sultanat d'Oman
    - Sa Majesté Sultan Qabous Ben Saïd, Sultan d'Oman
    Etat de Koweït
    - Son Altesse Cheikh Jaber al Hamad Al Sabah, Emir du Koweït
    - Son Altesse Cheikh Saad Al-Abdallah Salam Al-Sabah, Prince Héritier du Koweït
    - Son Altesse Cheikh Sabah Al-Ahmed Al-Sabah, Premier Ministre
    Etat de Qatar
    - Son Altesse Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, Emir de l'Etat de Qatar
    - Son Altesse Cheikh Tamin Ben Hamad Al Thani, prince Héritier,
    Royaume de Bahreïn
    - Sa majesté le Roi Hamad Ben Issa Al Khalifa
    - Cheikh Salman Ben Hamad Al Khalifa, Prince Héritier
    Yémen
    - S.E: Ali Abdallah Saleh, Président du Yémen
    Jordanie
    - Sa majesté Abdullah II, Roi de Jordanie.



    RESTE A VENIR MUGABE , KIM JONG ILL .................

Mes informations

Titre :
Membre
Âge :
Âge inconnu
Anniversaire :
Anniversaire inconnu

Informations de contact

Courriel :
Cliquez pour m'envoyer un courriel