djibnet.com: Nomad5 - Affichage d'un profil

Aller au contenu

Nomad5 : Profil Note du membre : -----

Réputation : 0 Neutral
Groupe :
Membres
Messages :
67 (0,01 par jour)
Plus actif dans :
Politique et développement (41 messages)
Inscrit :
07-août 04
Vus :
1 447
Dernière activité :
L'utilisateur est hors-ligne févr. 28 2005 09:47
Actuellement :
Hors-ligne
Icône   Nomad5 n'a pas encore défini son statut

Sujets que j'ai initié

  1. Censure Selective De Djibnet

    Posté 3 janv. 2005

    En effet, il est d'une évidence flagrante que le webmaster du site Djibnet.com, qui fournit un travail remarquable par ailleurs, souffre d'un léger parti-pris (ou d'un excès de zèle devrait-on dire?) quand il s'agit de censurer les posts racistes.

    Ainsi, j'en veux pour preuve que n'importe quel post à caractère diffamatoire à l'encontre des communautés Djiboutiennes non Issa (Afars, Arabes ou Issaks) est librement publié pour peu que les limites de la grossièreté ne soient franchis...

    Par exemple, on nous a déjà gratifié d'un cours de génétique appliqué aux Afars suivi plus récemment d'un remake du protocole de Sion version Issak pour ne citer que les plus révoltantes, sans que cela n'émeuve particulièrement (du moins dans les actes) le gérant du site !

    Certes, il est compréhensible que le webmaster cherche à ménager la sensibilité d'une communauté populeuse mais doit-on donner des gages à certains tout en négligeant d'en faire autant pour les autres ?

    Laisser passer certains messages clairement racistes (à moins que les mots n'aient plus de sens ici) n'implique t-il pas au minimum de donner un droit de réponse aux communautés visées à défaut de les autoriser d'en faire autant ?



    PS: je ne réclame pas une liberté d'exp​ression à outrance mais un minimum d'équité car à travers la censure de mon post, certes clairement dégradant mais s'inscrivant dans la logique du droit de réponse donné à priori à ceux qui sont mis en cause, j'ai aussi pu réaliser qu' il fallait mieux s'attaquer à certaines communautés plutot qu'à d'autres...
  2. Ambassade Somalilandaise A Djibouti

    Posté 29 nov. 2004

    SALAM,

    Voila, il est confirmé que la dictature tribale en place à Djibouti vient de donner son accord pour l'ouverture d'une ambassade Somalilandaise à Djibouti en échange d'une représentation de cet Etat-voyou à Hargueisa.

    Comment nos frères Somalilandais ont-il pu accepter de coopérer avec un régime pareil qui fait fi des principes démocratiques et bafoue constemment les droits de l'homme les plus élémentaires ?

    Le tyran a t-il encore réussi à leur faire miroiter "une reconnaissance à terme" (remise après les élections évidemment) pour mieux préparer la prochaine mascarade électorale ?

    Escompte t-il réellement que les minorités originaires de ce pays et qui subissent une ségrégation abjecte et tous azimuts depuis notre indépendance vont, une fois de plus, succomber à sa démagogie ?

    Pense t-il pouvoir mieux occulter ainsi la parution en 2001 de l'article de la Nation qui qualifiait officiellement les Issaks de sionistes, collaborateurs des colons Francais se prenant pour la race Aryenne (évidemment, il est concevable du point de vue de cette tribalocratie rongée par l'ignorance d'etre à la fois "Aryen" et "sioniste"!) ?

    Espère t-il pouvoir éluder de cette facon la question des citoyens Gadaboursis massivement torturés et qui souffrent encore des séquelles de ces exactions gratuites ?

    Fera t-il appel de nouveau aux services de la première dame du pays et du pantin Ali Abdi pour mieux amadouer les communautés concernées et s'assurer de la réussite de son plan machiavélique ?



    "Les civilisations doivent etre jugées selon leur attitude envers les minorités" Mahatma Gandhi.
  3. Liberation Du Peuple Djiboutien

    Posté 19 nov. 2004

    Suite aux innombrables débats qui auront permis à chacun de prendre le pouls des Djiboutiens concernant leurs positions sur les réalités socio-politiques du pays, il en ressort trois évidences qui font quasiment l'unanimité:

    1-l'épanouissement tant de la jeunesse Djiboutienne que du reste de notre peuple est compromise par ce système totalitaire et corrompu qui favorise certains individus (souvent sans scrupules) et cloue au pilori une majorité de nos compatriotes en s'appuyant sur le népotisme.

    2-Les divisions sont artificiellement entretenues par cette meme mafia pour pérenniser leurs magouilles tous azimuts qui visent aussi bien notre patrimoine économique que la propagation des haines inter-tribales au niveau régional.

    3-la paupérisation gagne partout du terrain et les inégalités sociales deviennent de plus en plus insupportables pendant qu'une partie de plus en plus importante de notre peuple ne réussit plus à assurer ses besoins vitaux (la solidarité qui permettait à nombre de familles de survivre ne peux plus etre assurée en cette période de faillite économique et de chomage généralisée).


    Evidemment, personne ne se fait d'illusions sur l'issue des prochaines "élections" et une écrasante majorité de Djiboutiens s'interrogent meme sur l'opportunité d'aller voter (en supposant qu'ils puissent le faire ce qui est loin d'etre gagné surtout pour ceux considérés comme "suspects"...).


    Comment a t-on pu en arriver à ce stade ou la majorité du peuple Djiboutien considère qu'elle ne vivait pas si mal sous le règne d'Ali Aref après 3 décennies d'indépendance et d'une assistance généreusement offerte par la communauté internationale sans meme parler de nos rentes portuaires ou liées aux bases militaires, la coopération Francaise et surtout les innombrables prets qu'il faudra bien rembourser un jour rubis sur ongle avec les intérets qui en découlent ?

    La dictature cherche t-elle volontairement à acculer les citoyens à prendre les armes pour défendre leurs droits ?

    S'agit-il d'une einième tentative machiavélique destinée à justifier in fine de nouvelles campagnes d'épurations ethniques et d'exactions en tous genre auxquels nous a habitués le parti-Etat ?

    Le tyran de Haramous pourra t-il s'appuyer bien longtemps sur ses milices tribales grassement rénumérées et disposant d'avantages non-négligeables ( sa garde prétorienne notemment composée quasi-exclusivement de membres de son sous-clan) ?
  4. Liberation Du Peuple Djiboutien

    Posté 19 nov. 2004

    Suite aux innombrables débats qui auront permis à chacun de prendre le pouls des Djiboutiens concernant leurs positions sur les réalités socio-politiques du pays, il en ressort trois évidences qui font quasiment l'unanimité:

    1-l'épanouissement tant de la jeunesse Djiboutienne que du reste de notre peuple est compromise par ce système totalitaire et corrompu qui favorise certains individus (souvent sans scrupules) et cloue au pilori une majorité de nos compatriotes en s'appuyant sur le népotisme.

    2-Les divisions sont artificiellement entretenues par cette meme mafia pour pérenniser leurs magouilles tous azimuts qui visent aussi bien notre patrimoine économique que la propagation des haines inter-tribales au niveau régional.

    3-la paupérisation gagne partout du terrain et les inégalités sociales deviennent de plus en plus insupportables pendant qu'une partie de plus en plus importante de notre peuple ne réussit plus à assurer ses besoins vitaux (la solidarité qui permettait à nombre de familles de survivre ne peux plus etre assurée en cette période de faillite économique et de chomage généralisée).


    Evidemment, personne ne se fait d'illusions sur l'issue des prochaines "élections" et une écrasante majorité de Djiboutiens s'interrogent meme sur l'opportunité d'aller voter (en supposant qu'ils puissent le faire ce qui est loin d'etre gagné surtout pour ceux considérés comme "suspects"...).


    Comment a t-on pu en arriver à ce stade ou la majorité du peuple Djiboutien considère qu'elle ne vivait pas si mal sous le règne d'Ali Aref après 3 décennies d'indépendance et d'une assistance généreusement offerte par la communauté internationale sans meme parler de nos rentes portuaires ou liées aux bases militaires, la coopération Francaise et surtout les innombrables prets qu'il faudra bien rembourser un jour rubis sur ongle avec les intérets qui en découlent ?

    La dictature cherche t-elle volontairement à acculer les citoyens à prendre les armes pour défendre leurs droits ?

    S'agit-il d'une einième tentative machiavélique destinée à justifier in fine de nouvelles campagnes d'épurations ethniques et d'exactions en tous genre auxquels nous a habitués le parti-Etat ?

    Le tyran de Haramous pourra t-il s'appuyer bien longtemps sur ses milices tribales grassement rénumérées et disposant d'avantages non-négligeables ( sa garde prétorienne notemment composée quasi-exclusivement de membres de son sous-clan) ?
  5. Jours De Deuil Ou Journees Du Commerce ?

    Posté 16 nov. 2004

    Salam Aleykoum et AID MOUBARIK les Djibnautes,


    S'il est une chose qui est passée relativement sous silence dans ces forums, c'est les jours de deuils accordés pour la mort du Sheik Jaber et D'Arafat (que dieu leur accorde sa miséricorde) alors qu'aucune journée de deuil n'a été accordée pour la mort de DINI tant aimée par bon nombre de Djiboutiens et considéré comme l'un des pères de l'Indépendance et un combattant infatigable pour la démocratie et l'unité du peuple Djiboutien.

    En effet une question se pose inévitablement et obsède, à juste titre, certains:
    comment expliquer que la mort d'un Sheikh inconnu par la quasi-totalité des Djiboutiens (quelques soient ses mérites par ailleurs puisqu'il ne s'agit pas de le juger) soit acceuillie par tant de jours de deuils alors quee celle d'un homme largement considéré comme l'un des pères de la nation et héros de l'indépendance, estimée au sein de toutes les communautés Djiboutiennes ne soit meme pas jugée "digne" de mériter ne serait-ce qu'une petite journée de deuil?

    Sans conjecturer à outrance, faut-il y déceler une volonté masquée de reécrire l'histoire de notre pays ?
    En faveur de qui le cas échéant?
    Est-ce bien raisonnable de pousser un peuple tout entier dans ses derniers retranchements ?

Mes informations

Titre :
Membre
Âge :
Âge inconnu
Anniversaire :
Anniversaire inconnu

Informations de contact

Courriel :
Cliquez pour m'envoyer un courriel