djibnet.com: L'affaire Des Caricatures Du Prophète De L'islam (pbsl) - djibnet.com

Aller au contenu

  • (4 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

L'affaire Des Caricatures Du Prophète De L'islam (pbsl) La liberté d’expression ou l’expression libre de la haine ? (Mohamed Q Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Kabula Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
45
Inscrit :
14-janvier 05

Posté 21 février 2006 - 08:54

21/02/06 (B338-B) La liberté d’exp​ression ou l’exp​ression libre de la haine ? (Mohamed Qayaad)


_____________________________ Avertissement de l'ARDHD
Comme les internautes ont pu le constater, il ne nous a pas semblé ni utile, ni opportun de communiquer sur le site de l'ARDHD, sur cette affaire de caricatures ni surtout de contribuer à en faire la publicité.

Bien que nous les condamnions parce qu'elles constituent une grave provocation inutile et absolument dénuée de tout intérêt (et qu'en plus, nous les trouvions de qualité médiocre) l'ARDHD n'a pas autorité pour s'exprimer sur ce sujet, qui est fort éloigné de ses objectifs, qui sont de contribuer à la restauration de la Démocratie, de la Justice, des Libertés et de la Dignité pour toutes les djiboutiennes et tous les djiboutiens.

Il ne fait nul doute que cette contribution de Mohamed Qayaad, publiée en son nom, devrait susciter des réactions. A l'avance nous informons tous les lecteurs que nous nous refuserons à ouvrir un débat sur ce thème. Il existe de nombreux forums pour cela.

Nous remercions tous les internautes de leur compréhension.

La publication de cette contribution ne signifie pas obligatoirement qu'il reflète ni les idées ni les positions de l'ARDHD.

______________________________________ Mohamed Qayaad

L’affaire des caricatures parue dans le tabloid “ Jylland Posten “est infiniment plus complexe à décrypter. Comment se fait-il que ces douze caricatures publiées le 30 Septembre 2005, font scandale que maintenant.

Pourquoi ont-elles provoqué tout ce remue-ménage ? Quelle analyse fait-on de cette affaire ? Quels en sont les acteurs ? Quels sont leurs objectifs ?

Mais d’où a pu sortir une idée aussi monstrueuse, aussi abominable que ces caricatures qui retournent facilement même le mieux accroché des estomacs ? Inconscience, aveuglement ou volonté délibérée ?

Je me suis posé la question si nous n’assistons pas à une tragédie grecque. Dans la mythologie, les tragédies sont orchestrées par les dieux de l’Olympe qui veulent ainsi punir les humains. Aujourd’hui je constate que le fossé entre le monde musulman et l’Occident se creuse chaque jour un peu d’avantage. Que ce mouvement paraît inexorable comme mu par une force fatale . Où se trouve le point de non-retour ? La question des responsabilités ou de qui devrait faire quoi me paraît relativement académique voire dépassée.

Le scandale n’est-il pas devenu aussi la vaste manipulation politique que des régimes souvent despotiques et corrompus font de cette imbroglio pour s’attirer les faveurs des croyants ou les récupérer des mains des partis et des leaders intégristes ? Est-ce bien ce feu sur lequel on veut jeter de l’huile ?

Les réactions passionnées ont été violentes et disproportionnées dans le monde musulman. Je trouve horrible qu’il y ait eu des morts pour cette histoire absurde, je pense beaucoup à eux.

La violence est inacceptable, surtout celle qui tue les innocents, mais au-delà de la compassion, il faut chercher les explications de cet aboutissement et faire son auto-critique.

La critique de la religion est une bonne chose. Elle permet de combattre l'obscurantisme et de faire resortir l'essentiel, un message d'amour et de paix.

La dérision et la liberté d’exp​ression sont sensées, en temps normal, provoquer le débat et non la violence, et pour le coup, dans ce contexte, c’est râté.

Lorsque je lis que les ministres arabes de l’Intérieur - gestionnaires de l’industrie de la torture - réunis le Mardi 31 Janvier 2006 à Tunis, ont protesté contre ces caricatures, j’ai envie de vomir. Voilà les apôtres de la persécution et de la confiscation des libertés individuelles qui se refont une virginité grâce à cette affaire et se présentent en grand défenseur de la cause. Quelle hypocrisie ! Quelle lâcheté !

L’épouvantail de l’anarchie est d’ailleurs, aujourd’hui encore, le leitmotiv des défenseurs du despotisme.

Ces autocrates n'ont pas de leçons à donner en matière des Droits de l’Homme aux danois et feraient mieux de se méler de ce qui les regarde comme par exemple la démocratisation et la libération de leur pays, des entraves et des fausses passions qui l’endorment .

Ils s’arrogent des pouvoirs spéciaux et exceptionnels, dans un processus qui fait la part belle à l'arbitraire, au culte de la personnalité, au clientélisme, au népotisme voire même, à l'instrumentalisation de la religion par "Grand Mufti" interposé.

Affirmer qu’il n’y a aucun lien entre cette réaction aux caricatures et le conflit au Moyen-Orient, l’impérialisme américain, est d’une naïveté consternante. Il n’y a aucune mise en perspective du contexte, de l’instrumentalisation politique de l’islam, et de la surenchère qui s’en suit. L’analyse cède une fois de plus le pas à l’injonction simpliste.

Cette manipulation ne permet-elle pas à ces régimes corrompus de perpétuer le despotisme, la répression et la dépendance ? Pour enfin, garantir l’impunité aux criminels, priver les victimes de leur droit à la justice et exclure arbitrairement de la scène politique, des militants sincères en les maintenant en prison ou en exil.
Liberté d’exp​ression rappelleront certains, insulte, provocation et racisme avanceront d’autres, cette affaire danoise est révélatrice d’un état d’esprit tant chez les musulmans que chez certains journalistes occidentaux.

Liberté, que de crimes nous commettons en ton nom !

Dans les pays démocratiques, comme le Danemark, la liberté d’exp​ression est très fortement contrôlée et limitée. Dans la pratique, elle n’est que formelle car elle est soumise à trop de conditions et restrictions.

Ainsi, au Danemark, le consensus social est plutôt xénophobe et marqué par une réelle islamophobie. Un parti d'extrême-droite est au gouvernement et des lois liberticides anti-immigrés ont été récemment adoptées (interdiction pour un danois de se marier avec quelqu'un qui n'est pas de nationalité danoise et agée de moins de 24 ans). Ce n'est donc pas un simple hasard si le Danemark est le pays à l'origine de cette polémique mondiale.

Le journal qui a publié ces caricatures est pour le moins de la droite extrême pour ne pas dire qu’il est d’inspiration de l’extrême droite danoise qui n’est pas si tolérante que certains voudraient le croire.

Le Jyllands-Posten, comme chacun sait, c’est le grand porte-parole incontesté de l’Europe et même de l’Occident : c’est une civilisation entière qui s’exprime à travers lui, et même, en un sens, l’humanité. Comment parler de liberté si la liberté c’est aussi violer les musulmans ? Qu’on en finisse avec la liberté, et qu’on rétablisse plutôt la justice.

J’ai suivi bon nombre de débat concernant l’affaire des caricatures et, lorsqu’un défenseur de la liberté d’exp​ression absolue y était présent, il avançait toujours l’argument "Voltaire" et, plus généralement, les grands écrivains du siécle des lumières.

Il est vrai que Voltaire était de ceux qui critiquait le plus les religions(toutes les religions)mais il faut savoir qu’à cette époque ces religions étaient aux pouvoirs dans leurs pays respectifs et exerçaient des pressions sur leur peuple à des degrés divers.

Pour faire plus court, si Voltaire vivait à notre époque, je pense qu’il critiquerait la politique et moins les religions. . . enfin c’est mon avis.

Une question cependant, quand l’armée américaine bombarde et ne tue que des populations civiles, personne n’ose lever le petit doigt comme si nous étions tous manchots décérébrés, mais que des personnes blessées dénoncent des caricatures jugées insultantes pour ne pas dire diffamatoires et voilà que les cris à la liberté d’exp​ression fusent dans cette vieille Europe qui se flagelle comme une vieille catin d’un film pornographique

Je suis effaré à l’idée que maints croyants ont éprouvé bien plus que l’horreur devant le blasphème, la jubilation d’avoir un prétexte pour en découdre. Heureusement, au milieu de cette faillite généralisée de l’intelligence il y a la sagesse de la parole de certains intellectuels du monde musulman qui témoignent de la pérennité des vraies valeurs de l’islam, qui suggèrent la possibilité du débat constructif dont il sera impossible de faire l’économie

Que penseraient Ibn Rushd, Ghazali, Tabari et tant d’autres des vociférations que l’on peut entendre s’en réclamer ? Le plus grand blasphème est il dans les imbécillités d’un journal danois ou dans la tentative d’un croyant de justifier ce que Dieu réprouve par une manipulation du Coran ?

Un pays vraiment islamophobe ne serait il pas celui où un kamikaze se ferait exploser dans une mosquée au milieu d’une assemblée de musulmans en prière ? Ou alors celui qui s’émeuvrait moins d’une telle abomination que d’un crayonnage idiot perpétré il y a quelques mois ? La criminalisation de l’islam ne serait elle pas de commettre des crimes en son nom ?

Ce sont autant de questions naïves que je me pose. Sachant ce qu’est Charlie Hebdo, ses publications ne me choquent pas mais me dégouttent. Croyant savoir ce qu’est l’islam je suis choqué qu’un Imam puisse patiemment organiser l’instrumentalisation de la foi de ses coreligionnaires. Est-ce une attitude conforme à l’islam, est ce digne d’un musulman ? .

Ces dessins ont été diffusés pour choquer délibéremment et provoquer. N’oublions pas que “ Jylland Posten “est un journal néo-conservateur donc je ne vois pas en quoi il se donnerait des tâches pédagogiques et éducatives pour faire comprendre l’islam.

Selon le journal britannique “The Guardian”du 08/02/06, ce journal danois avait en effet, en avril 2003, refusé de publier des caricatures sur le Christ qui lui avaient été proposées, mais qu’il avait jugées trop offensantes pour ses lecteurs. Drôle de conception de ladite” liberté d’exp​ression “!

De plus, la plupart des journaux européens ont publiés à leur tour ces dessins, quatre mois plus tard. Donc on a bien compris que la liberté d’exp​ression n’a rien à voir et qu’il s’agit seulement pour ces journalistes islamophobes de choquer et de se faire un coup de publicité. France-soir est en faillite, donc son PDG Raymond Lakah sioniste notoire en profite.

Je ne connais pas les intentions du dessinateur en question. . .

Mais dessiner un terroriste avec une bombe sur la tête est une parabole : ça apporte grand-chose, ça suggère une idée. Un dessin de ce genre sert à symboliser une idée.

N’est-il pas regrettable après tout que ces dessinateurs ne s’expriment pas sur le but de leurs caricatures. . Car on voit bien que leurs discours se drapent, hypocritement, dans les vertueux oripeaux d’une liberté d’exp​ression à géométrie variable.

Quelle cause peut-elle servir ? Quelle vérité fait-elle avancer ? Quel mensonge dénonce-t-elle ? Quelle injustice répare-t-elle ? Où est l'information ? Où est le reflet de notre époque ? Quel est le problème soulevé, à moi lecteur ?

Si ce n’est de bien illustrer l’ensemble des clichés véhiculés à l’encontre de la religion islamique : terrorisme, misogynie, obscurantisme, fanatisme, etc., en Occident et notamment « dans un royaume [du Danemark] où la religion musulmane est qualifiée de ‘religion terroriste’ ou ‘religion du Moyen Age’ par certains hommes politiques au Parlement », comme le soulignait La Libre Belgique du 31 janvier dernier.

Pourquoi cette personne s’en prendrait-elle au prophète Muhammed (PBSL) ? .

Je peux m’imaginer qu’elle tente par là de juger toute une religion, peut-être suis-je trop pessimiste, mais cela me semble trop stupide. Ce n’est plus le terroriste qui est vecteur de terreur mais le prophète des musulmans. Par conséquent, la religion musulmane est vecteur de terreur. J’ai été choqué, non seulement par les caricatures, mais par l'orientation des dessins qui étaient ouvertement islamophobes.

Ce dessin agressif stigmatise personnellement l’ensemble des musulmans, les assimilant chacun et tous à des terroristes, des criminels potentiels, et que l’islam est fondamentalement sanguinaire et menace la paix du monde.

Ainsi l’islam devient « la religion la plus con » (Houellebecq), la plus violente, la plus rétrograde, la plus obscurantiste. . . Mais arrêtons ici les superlatifs.

Cette diabolisation systématique qui est loin d'être un fait du hasard ou un fait isolé, s'inscrit dans une stratégie guerrière qui vise à mobiliser l'opinion occidentale contre le monde musulman et ses ressortissants ( Samuel Huntington - ex-conseiller du dictateur Pinochet -, l'auteur de cette thèse, jouait même le prophète du malheur en pronostiquant une guerre entre l'Occident et l'Islam ).

Désolidariser l'opinion occidentale avec la lutte du peuple palestinien, légitimer les agressions qui se succèdent contre les pays arabo-musulmans à des fins plus ou moins avouables et créer un sentiment de rejet de l'islam et de ses communautés afin de contrer leur intégration dans les sociétés occidentales; telles sont les objectifs poursuivis par la campagne actuelle dont l'affaire des caricatures n'est elle même qu'une simple caricature. Car ce qui choque dans les caricatures dont il est question c'est l'assimilation de toutes les populations et tous les individus appartenant au monde musulman au "terrorisme".

C'est dire la volonté délibérée d'aggréger et d'accuser des millions de gens de faits politiques dont ils n'ont aucune idée ni aucune responsabi té pour conforter les instigateurs de ces campagnes dans les idées qu'ils veulent ancrer dans les opinions. Quant à la liberté d'exp​ression aucune personne raisonnable ne saurait la remettre en question à partir du moment où elle n'émane pas d'une intention préméditée de nuire à des millions de gens et à la coexistence entre les peuples. L'incitation à la haine n'a jamais été une liberté d'exp​ression et ce n'est pas aujourd'hui, parce qu'il s'agit du Prophète de l'Islam (PBSL) que celà doit de le devenir.

Est ce la liberté d’exp​ression ou l’exp​ression libre de la haine ? Les pogroms commencent toujours par des campagnes de presse. .

Ce vilain sempiternel, cet infâme absolu, cet archétype du pire, aujourd’hui, sans aucun doute, c’est « le musulman ». Ou pour mieux dire les musulmans.

Voilà toute la profondeur de la pensée néo-conservatrice, un simple syllogisme répété par tous les médias commerciaux et entretenus à travers des arrestations de suspect périodique. Qu’est-ce qu’un suspect ? Un musulman. La boucle est bouclée.

Au nom de la liberté d’exp​ression, on a maintenant le droit de propager la haine raciste ?

Quant on sait que France-Soir est en quasi faillite, on comprend mieux les intentions peu louables de ces journalistes de droite.

La liberté d’exp​ression se conjugue-t-elle avec les affaires commerciales ?

Quand je vois Charlie Hebdo qui annonce une réimpression de 160 000 exemplaires de son numéro à peine dans les kiosques. Je me demande si tout compte fait, les protagonistes de ce joute médiatico-religieux ont tout intérêt que la flamme "coléreuse" ne s’éteignent pas. Le tocsin sonne au clocher du village global. La métaphore de Mc Luhan est devenue une réalité.

Donc, je persiste à penser que la publication de Charlie Hebdo, que je n’ai pas encore pu acquérir, est une opération politico-commerciale qui instrumentalisant la liberté d’exp​ression lui porte, pardoxalement, atteinte.

Nous assistons à une perversion de la liberté d’exp​ression, d’un droit généré par "l’insulte gratuite" qui ne fait que légitimer l’irrévérence et générer l’oubli des sensibilités et des convictions culturelles et religieuses de chacun. Ajoutons que souvent, l’ironie est une manière adroite et dissimulée de régler ses comptes et de faire passer sa colère qui ne peut ou ne veut s’avouer.

Et c’est précisément par des manières impérieuses et insolentes que les organes de presse, bravent opiniâtrement l’immoralité à coup de caricatures au nom d’une liberté d’exp​ression, qui dénote "une déviance", malheureusement escortée par une permissivité absolue.

Mais dans toute l’Europe quelle personne a négocié la liberté d’exp​ression ? Ce que le musulman demande, c’est simplement de respecter sa sensibilité car outrager le prophète comme cela a été fait, c’est manquer de respect à toute une communauté ; en d’autres termes, le musulman comme le chrétien, le juif ou le bouddhiste demande à ce que l’on soit empathique vis à vis de sa personne et de sa foi. C’est tout.

Pourquoi toute cette manipulation autour de la question de la liberté d’exp​ression ? L’affaire Dieudonné en est le plus bel exemple :un homme qui n’a pas était condamné par la justice pour des sketches comiques caricaturants les colons israéliens a été purement et simplement interdit d’antenne sur toutes les chaînes hertziennes françaises dont "tout le monde en parle" pour des raisons morales comme l’avait souligné lors de l’une de ses émissions Mr Thierry Ardisson.

Loin de moi l’idée de vouloir défendre Dieudonné, ses propos ont été blessant pour la communauté juive, j’en ai conscience, mais ce fait médiatique comme d’autres dont on ne parle pas, souffre de ce "deux poids deux mesures". Mr Claude Imbert (1), mercenaire plumitif au verbe nauséabond, qui affirme, urbi et orbi, son islamophobie jusqu’aux dérapages médiatiques de nos chères "néo-réactionnaires"(comme le dit si bien le "nouvel Observateur") tel que A. Finkielkraut (2), P. A. Taguieff (3), B. H. Levy (4), Max Gallo (5), D. Pipes (6) et autres qui s’auto-proclament "spécialistes" de cette liberté d’exp​ression permissive. Et qui, trop souvent sont embarqués dans une chasse à la « nouvelle judéophobie », épiphénomène exemplaire de ce que Pierre Bourdieu, justement, appelait l’ « intellectuel négatif ».

J’éprouve le plus profond mépris pour ces personnes car je les perçois comme des propagandistes manipulateurs ( Israël ) qui pratiquent le chantage victimiste sournois et le lynchage moral comme méthode de débat permanent.

Il est à la fois étonnant et frustrant de voir comment des indigents et chantres de la monoculture sont érrigés en symbole de l’intellectualisme.

Mais qui a eu l’audace de parler de la liberté d’exp​ression à ce moment là ? Du moins aucun de ces sempiternels virtuoses de la suspicion.

Alors, permettez-moi . . d’en douter.

C’est inadmissible que ces constipés intellectuels combattent la censure aussi hargneusement et ignorent aussi facilement toute la permissivité de cette haine. . J’ai le sentiment que la sincérité des uns ne fait que décupler l’hypocrisie des autres

Cette vaine agitation destructrice n’en est qu’une preuve supplémentaire.

Une discipline intellectuelle et morale s’imposent afin d’humaniser l’instantanéité de nos actes brusques et irréversibles.


Mohamed Qayaad



(1) Imbert déclare « Je suis un peu islamophobe, ça ne me gêne pas de le dire. (. . . ) J’ai le droit, je pense (et je ne suis pas le seul dans ce pays), à penser que l’Islam, (je dis bien " l’Islam ", je ne parle même pas des islamistes) en tant que religion, apporte une certaine débilité (. . . ) qui en effet me rend islamophobe. (. . . ) Il n’y aucune raison, sous le prétexte de la tolérance, (. . . ) de s’abaisser jusqu’à renier des convictions profondes. ”. Le Point sur LCI (24. 10. 02)

(2) Au nom de l'Autre, réflexions sur l'antisémitisme (Gallimard), A. Finkielkraut déplore que les progressistes persistent à voir dans le jeune descendant d'immigrés arabo-musulmans la figure de "l'Autre", et non de l'ennemi enragé, agressif, barbare et antisémite qu'il est. Tout cela, s'afflige-t-il, parce qu'aux yeux de ces naïfs, "le ventre encore fécond d'où a surgi la Bête immonde ne peut, en aucun cas, accoucher de l'Autre". Si cela, ce n'est pas "jeter le feu dans les esprits". . .

« Malgré tout ce que la France a fait pour eux les fils d’immigrés islamiques la haïssent. C’est comme çà dans leur culture. […] Le problème est que la plupart de ces jeunes sont noirs ou arabes et s’identifient à l’Islam. » Alain Finkielkraut, philosophe, extraits d’un reportage de 6 pages dans le supplément hebdomadaire de Haaretz daté du 18 novembre 2005 .

(3) « Deux millions de musulmans en France, ce sont deux millions d'intégristes potentiels » Pierre-André Taguieff, France Inter, 1997. .

(4) « C'est la nature intrinsèque de l'Islam qui pousse au crime. » Bernard Henri Levy, Le Monde (1997).

(5)-intervention du journaliste : mais où sont les armées nazies aujourd'hui ?

- Max Gallo : C'est plus complexe que cela, dans la mesure où on veut nous imposer une forme d'autocensure, par des pressions, demain quel journaliste responsable, soucieux "d'apaisement", osera publier un article dont il pensera que peut-être il manquera de respect à certains et que peut-être il déclenchera au Moyen-Orient des manifestations que nous connaissons avec mort d'hommes ou femmes, avec incendies de bâtiments diplomatiques, ce qui est extrêmement grave dans la vie internationale, qu'on incendie les représentations diplomatiques d'un pays, donc devant de tels événements on devrait établir une limite au-delà de laquelle on ne cédera pas. Car si on cède sur une question apparemment anodine, en fait très symbolique de nos rapports avec ce monde de l'intégrisme, comment pourra-t-on demain trouver la force de ne pas céder quand une nation islamique possédera la bombe atomique ? 10/02/06 LCI

(6) ” Moslem States Represent a Potential Threat to World Peace “ D. Pipes FrontPageMagazine. com 13 février 2006 «Les États musulmans représentent une menace potentielle pour la paix mondiale».
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Lola Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
441
Inscrit :
21-mars 05

Posté 22 février 2006 - 07:23

What do u think.........shall we show some empathy to catholic......they are offended by a cartoon showing Virgin Maria Bleeding on the pope ;) ..............Now they know how we felt :P
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   gabayo Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
208
Inscrit :
27-août 05

Posté 22 février 2006 - 01:53

Voir le messageKabula, le Tuesday 21 February 2006, 17:54, dit :

21/02/06 (B338-B) La liberté d’exp​ression ou l’exp​ression libre de la haine ? (Mohamed Qayaad)


_____________________________ Avertissement de l'ARDHD
Comme les internautes ont pu le constater, il ne nous a pas semblé ni utile, ni opportun de communiquer sur le site de l'ARDHD, sur cette affaire de caricatures ni surtout de contribuer à en faire la publicité.

Bien que nous les condamnions parce qu'elles constituent une grave provocation inutile et absolument dénuée de tout intérêt (et qu'en plus, nous les trouvions de qualité médiocre) l'ARDHD n'a pas autorité pour s'exprimer sur ce sujet, qui est fort éloigné de ses objectifs, qui sont de contribuer à la restauration de la Démocratie, de la Justice, des Libertés et de la Dignité pour toutes les djiboutiennes et tous les djiboutiens.

Il ne fait nul doute que cette contribution de Mohamed Qayaad, publiée en son nom, devrait susciter des réactions. A l'avance nous informons tous les lecteurs que nous nous refuserons à ouvrir un débat sur ce thème. Il existe de nombreux forums pour cela.

Nous remercions tous les internautes de leur compréhension.

La publication de cette contribution ne signifie pas obligatoirement qu'il reflète ni les idées ni les positions de l'ARDHD.

______________________________________ Mohamed Qayaad

L’affaire des caricatures parue dans le tabloid “ Jylland Posten “est infiniment plus complexe à décrypter. Comment se fait-il que ces douze caricatures publiées le 30 Septembre 2005, font scandale que maintenant.

Pourquoi ont-elles provoqué tout ce remue-ménage ? Quelle analyse fait-on de cette affaire ? Quels en sont les acteurs ? Quels sont leurs objectifs ?

Mais d’où a pu sortir une idée aussi monstrueuse, aussi abominable que ces caricatures qui retournent facilement même le mieux accroché des estomacs ? Inconscience, aveuglement ou volonté délibérée ?

Je me suis posé la question si nous n’assistons pas à une tragédie grecque. Dans la mythologie, les tragédies sont orchestrées par les dieux de l’Olympe qui veulent ainsi punir les humains. Aujourd’hui je constate que le fossé entre le monde musulman et l’Occident se creuse chaque jour un peu d’avantage. Que ce mouvement paraît inexorable comme mu par une force fatale . Où se trouve le point de non-retour ? La question des responsabilités ou de qui devrait faire quoi me paraît relativement académique voire dépassée.

Le scandale n’est-il pas devenu aussi la vaste manipulation politique que des régimes souvent despotiques et corrompus font de cette imbroglio pour s’attirer les faveurs des croyants ou les récupérer des mains des partis et des leaders intégristes ? Est-ce bien ce feu sur lequel on veut jeter de l’huile ?

Les réactions passionnées ont été violentes et disproportionnées dans le monde musulman. Je trouve horrible qu’il y ait eu des morts pour cette histoire absurde, je pense beaucoup à eux.

La violence est inacceptable, surtout celle qui tue les innocents, mais au-delà de la compassion, il faut chercher les explications de cet aboutissement et faire son auto-critique.

La critique de la religion est une bonne chose. Elle permet de combattre l'obscurantisme et de faire resortir l'essentiel, un message d'amour et de paix.

La dérision et la liberté d’exp​ression sont sensées, en temps normal, provoquer le débat et non la violence, et pour le coup, dans ce contexte, c’est râté.

Lorsque je lis que les ministres arabes de l’Intérieur - gestionnaires de l’industrie de la torture - réunis le Mardi 31 Janvier 2006 à Tunis, ont protesté contre ces caricatures, j’ai envie de vomir. Voilà les apôtres de la persécution et de la confiscation des libertés individuelles qui se refont une virginité grâce à cette affaire et se présentent en grand défenseur de la cause. Quelle hypocrisie ! Quelle lâcheté !

L’épouvantail de l’anarchie est d’ailleurs, aujourd’hui encore, le leitmotiv des défenseurs du despotisme.

Ces autocrates n'ont pas de leçons à donner en matière des Droits de l’Homme aux danois et feraient mieux de se méler de ce qui les regarde comme par exemple la démocratisation et la libération de leur pays, des entraves et des fausses passions qui l’endorment .

Ils s’arrogent des pouvoirs spéciaux et exceptionnels, dans un processus qui fait la part belle à l'arbitraire, au culte de la personnalité, au clientélisme, au népotisme voire même, à l'instrumentalisation de la religion par "Grand Mufti" interposé.

Affirmer qu’il n’y a aucun lien entre cette réaction aux caricatures et le conflit au Moyen-Orient, l’impérialisme américain, est d’une naïveté consternante. Il n’y a aucune mise en perspective du contexte, de l’instrumentalisation politique de l’islam, et de la surenchère qui s’en suit. L’analyse cède une fois de plus le pas à l’injonction simpliste.

Cette manipulation ne permet-elle pas à ces régimes corrompus de perpétuer le despotisme, la répression et la dépendance ? Pour enfin, garantir l’impunité aux criminels, priver les victimes de leur droit à la justice et exclure arbitrairement de la scène politique, des militants sincères en les maintenant en prison ou en exil.
Liberté d’exp​ression rappelleront certains, insulte, provocation et racisme avanceront d’autres, cette affaire danoise est révélatrice d’un état d’esprit tant chez les musulmans que chez certains journalistes occidentaux.

Liberté, que de crimes nous commettons en ton nom !

Dans les pays démocratiques, comme le Danemark, la liberté d’exp​ression est très fortement contrôlée et limitée. Dans la pratique, elle n’est que formelle car elle est soumise à trop de conditions et restrictions.

Ainsi, au Danemark, le consensus social est plutôt xénophobe et marqué par une réelle islamophobie. Un parti d'extrême-droite est au gouvernement et des lois liberticides anti-immigrés ont été récemment adoptées (interdiction pour un danois de se marier avec quelqu'un qui n'est pas de nationalité danoise et agée de moins de 24 ans). Ce n'est donc pas un simple hasard si le Danemark est le pays à l'origine de cette polémique mondiale.

Le journal qui a publié ces caricatures est pour le moins de la droite extrême pour ne pas dire qu’il est d’inspiration de l’extrême droite danoise qui n’est pas si tolérante que certains voudraient le croire.

Le Jyllands-Posten, comme chacun sait, c’est le grand porte-parole incontesté de l’Europe et même de l’Occident : c’est une civilisation entière qui s’exprime à travers lui, et même, en un sens, l’humanité. Comment parler de liberté si la liberté c’est aussi violer les musulmans ? Qu’on en finisse avec la liberté, et qu’on rétablisse plutôt la justice.

J’ai suivi bon nombre de débat concernant l’affaire des caricatures et, lorsqu’un défenseur de la liberté d’exp​ression absolue y était présent, il avançait toujours l’argument "Voltaire" et, plus généralement, les grands écrivains du siécle des lumières.

Il est vrai que Voltaire était de ceux qui critiquait le plus les religions(toutes les religions)mais il faut savoir qu’à cette époque ces religions étaient aux pouvoirs dans leurs pays respectifs et exerçaient des pressions sur leur peuple à des degrés divers.

Pour faire plus court, si Voltaire vivait à notre époque, je pense qu’il critiquerait la politique et moins les religions. . . enfin c’est mon avis.

Une question cependant, quand l’armée américaine bombarde et ne tue que des populations civiles, personne n’ose lever le petit doigt comme si nous étions tous manchots décérébrés, mais que des personnes blessées dénoncent des caricatures jugées insultantes pour ne pas dire diffamatoires et voilà que les cris à la liberté d’exp​ression fusent dans cette vieille Europe qui se flagelle comme une vieille catin d’un film pornographique

Je suis effaré à l’idée que maints croyants ont éprouvé bien plus que l’horreur devant le blasphème, la jubilation d’avoir un prétexte pour en découdre. Heureusement, au milieu de cette faillite généralisée de l’intelligence il y a la sagesse de la parole de certains intellectuels du monde musulman qui témoignent de la pérennité des vraies valeurs de l’islam, qui suggèrent la possibilité du débat constructif dont il sera impossible de faire l’économie

Que penseraient Ibn Rushd, Ghazali, Tabari et tant d’autres des vociférations que l’on peut entendre s’en réclamer ? Le plus grand blasphème est il dans les imbécillités d’un journal danois ou dans la tentative d’un croyant de justifier ce que Dieu réprouve par une manipulation du Coran ?

Un pays vraiment islamophobe ne serait il pas celui où un kamikaze se ferait exploser dans une mosquée au milieu d’une assemblée de musulmans en prière ? Ou alors celui qui s’émeuvrait moins d’une telle abomination que d’un crayonnage idiot perpétré il y a quelques mois ? La criminalisation de l’islam ne serait elle pas de commettre des crimes en son nom ?

Ce sont autant de questions naïves que je me pose. Sachant ce qu’est Charlie Hebdo, ses publications ne me choquent pas mais me dégouttent. Croyant savoir ce qu’est l’islam je suis choqué qu’un Imam puisse patiemment organiser l’instrumentalisation de la foi de ses coreligionnaires. Est-ce une attitude conforme à l’islam, est ce digne d’un musulman ? .

Ces dessins ont été diffusés pour choquer délibéremment et provoquer. N’oublions pas que “ Jylland Posten “est un journal néo-conservateur donc je ne vois pas en quoi il se donnerait des tâches pédagogiques et éducatives pour faire comprendre l’islam.

Selon le journal britannique “The Guardian”du 08/02/06, ce journal danois avait en effet, en avril 2003, refusé de publier des caricatures sur le Christ qui lui avaient été proposées, mais qu’il avait jugées trop offensantes pour ses lecteurs. Drôle de conception de ladite” liberté d’exp​ression “!

De plus, la plupart des journaux européens ont publiés à leur tour ces dessins, quatre mois plus tard. Donc on a bien compris que la liberté d’exp​ression n’a rien à voir et qu’il s’agit seulement pour ces journalistes islamophobes de choquer et de se faire un coup de publicité. France-soir est en faillite, donc son PDG Raymond Lakah sioniste notoire en profite.

Je ne connais pas les intentions du dessinateur en question. . .

Mais dessiner un terroriste avec une bombe sur la tête est une parabole : ça apporte grand-chose, ça suggère une idée. Un dessin de ce genre sert à symboliser une idée.

N’est-il pas regrettable après tout que ces dessinateurs ne s’expriment pas sur le but de leurs caricatures. . Car on voit bien que leurs discours se drapent, hypocritement, dans les vertueux oripeaux d’une liberté d’exp​ression à géométrie variable.

Quelle cause peut-elle servir ? Quelle vérité fait-elle avancer ? Quel mensonge dénonce-t-elle ? Quelle injustice répare-t-elle ? Où est l'information ? Où est le reflet de notre époque ? Quel est le problème soulevé, à moi lecteur ?

Si ce n’est de bien illustrer l’ensemble des clichés véhiculés à l’encontre de la religion islamique : terrorisme, misogynie, obscurantisme, fanatisme, etc., en Occident et notamment « dans un royaume [du Danemark] où la religion musulmane est qualifiée de ‘religion terroriste’ ou ‘religion du Moyen Age’ par certains hommes politiques au Parlement », comme le soulignait La Libre Belgique du 31 janvier dernier.

Pourquoi cette personne s’en prendrait-elle au prophète Muhammed (PBSL) ? .

Je peux m’imaginer qu’elle tente par là de juger toute une religion, peut-être suis-je trop pessimiste, mais cela me semble trop stupide. Ce n’est plus le terroriste qui est vecteur de terreur mais le prophète des musulmans. Par conséquent, la religion musulmane est vecteur de terreur. J’ai été choqué, non seulement par les caricatures, mais par l'orientation des dessins qui étaient ouvertement islamophobes.

Ce dessin agressif stigmatise personnellement l’ensemble des musulmans, les assimilant chacun et tous à des terroristes, des criminels potentiels, et que l’islam est fondamentalement sanguinaire et menace la paix du monde.

Ainsi l’islam devient « la religion la plus con » (Houellebecq), la plus violente, la plus rétrograde, la plus obscurantiste. . . Mais arrêtons ici les superlatifs.

Cette diabolisation systématique qui est loin d'être un fait du hasard ou un fait isolé, s'inscrit dans une stratégie guerrière qui vise à mobiliser l'opinion occidentale contre le monde musulman et ses ressortissants ( Samuel Huntington - ex-conseiller du dictateur Pinochet -, l'auteur de cette thèse, jouait même le prophète du malheur en pronostiquant une guerre entre l'Occident et l'Islam ).

Désolidariser l'opinion occidentale avec la lutte du peuple palestinien, légitimer les agressions qui se succèdent contre les pays arabo-musulmans à des fins plus ou moins avouables et créer un sentiment de rejet de l'islam et de ses communautés afin de contrer leur intégration dans les sociétés occidentales; telles sont les objectifs poursuivis par la campagne actuelle dont l'affaire des caricatures n'est elle même qu'une simple caricature. Car ce qui choque dans les caricatures dont il est question c'est l'assimilation de toutes les populations et tous les individus appartenant au monde musulman au "terrorisme".

C'est dire la volonté délibérée d'aggréger et d'accuser des millions de gens de faits politiques dont ils n'ont aucune idée ni aucune responsabi té pour conforter les instigateurs de ces campagnes dans les idées qu'ils veulent ancrer dans les opinions. Quant à la liberté d'exp​ression aucune personne raisonnable ne saurait la remettre en question à partir du moment où elle n'émane pas d'une intention préméditée de nuire à des millions de gens et à la coexistence entre les peuples. L'incitation à la haine n'a jamais été une liberté d'exp​ression et ce n'est pas aujourd'hui, parce qu'il s'agit du Prophète de l'Islam (PBSL) que celà doit de le devenir.

Est ce la liberté d’exp​ression ou l’exp​ression libre de la haine ? Les pogroms commencent toujours par des campagnes de presse. .

Ce vilain sempiternel, cet infâme absolu, cet archétype du pire, aujourd’hui, sans aucun doute, c’est « le musulman ». Ou pour mieux dire les musulmans.

Voilà toute la profondeur de la pensée néo-conservatrice, un simple syllogisme répété par tous les médias commerciaux et entretenus à travers des arrestations de suspect périodique. Qu’est-ce qu’un suspect ? Un musulman. La boucle est bouclée.

Au nom de la liberté d’exp​ression, on a maintenant le droit de propager la haine raciste ?

Quant on sait que France-Soir est en quasi faillite, on comprend mieux les intentions peu louables de ces journalistes de droite.

La liberté d’exp​ression se conjugue-t-elle avec les affaires commerciales ?

Quand je vois Charlie Hebdo qui annonce une réimpression de 160 000 exemplaires de son numéro à peine dans les kiosques. Je me demande si tout compte fait, les protagonistes de ce joute médiatico-religieux ont tout intérêt que la flamme "coléreuse" ne s’éteignent pas. Le tocsin sonne au clocher du village global. La métaphore de Mc Luhan est devenue une réalité.

Donc, je persiste à penser que la publication de Charlie Hebdo, que je n’ai pas encore pu acquérir, est une opération politico-commerciale qui instrumentalisant la liberté d’exp​ression lui porte, pardoxalement, atteinte.

Nous assistons à une perversion de la liberté d’exp​ression, d’un droit généré par "l’insulte gratuite" qui ne fait que légitimer l’irrévérence et générer l’oubli des sensibilités et des convictions culturelles et religieuses de chacun. Ajoutons que souvent, l’ironie est une manière adroite et dissimulée de régler ses comptes et de faire passer sa colère qui ne peut ou ne veut s’avouer.

Et c’est précisément par des manières impérieuses et insolentes que les organes de presse, bravent opiniâtrement l’immoralité à coup de caricatures au nom d’une liberté d’exp​ression, qui dénote "une déviance", malheureusement escortée par une permissivité absolue.

Mais dans toute l’Europe quelle personne a négocié la liberté d’exp​ression ? Ce que le musulman demande, c’est simplement de respecter sa sensibilité car outrager le prophète comme cela a été fait, c’est manquer de respect à toute une communauté ; en d’autres termes, le musulman comme le chrétien, le juif ou le bouddhiste demande à ce que l’on soit empathique vis à vis de sa personne et de sa foi. C’est tout.

Pourquoi toute cette manipulation autour de la question de la liberté d’exp​ression ? L’affaire Dieudonné en est le plus bel exemple :un homme qui n’a pas était condamné par la justice pour des sketches comiques caricaturants les colons israéliens a été purement et simplement interdit d’antenne sur toutes les chaînes hertziennes françaises dont "tout le monde en parle" pour des raisons morales comme l’avait souligné lors de l’une de ses émissions Mr Thierry Ardisson.

Loin de moi l’idée de vouloir défendre Dieudonné, ses propos ont été blessant pour la communauté juive, j’en ai conscience, mais ce fait médiatique comme d’autres dont on ne parle pas, souffre de ce "deux poids deux mesures". Mr Claude Imbert (1), mercenaire plumitif au verbe nauséabond, qui affirme, urbi et orbi, son islamophobie jusqu’aux dérapages médiatiques de nos chères "néo-réactionnaires"(comme le dit si bien le "nouvel Observateur") tel que A. Finkielkraut (2), P. A. Taguieff (3), B. H. Levy (4), Max Gallo (5), D. Pipes (6) et autres qui s’auto-proclament "spécialistes" de cette liberté d’exp​ression permissive. Et qui, trop souvent sont embarqués dans une chasse à la « nouvelle judéophobie », épiphénomène exemplaire de ce que Pierre Bourdieu, justement, appelait l’ « intellectuel négatif ».

J’éprouve le plus profond mépris pour ces personnes car je les perçois comme des propagandistes manipulateurs ( Israël ) qui pratiquent le chantage victimiste sournois et le lynchage moral comme méthode de débat permanent.

Il est à la fois étonnant et frustrant de voir comment des indigents et chantres de la monoculture sont érrigés en symbole de l’intellectualisme.

Mais qui a eu l’audace de parler de la liberté d’exp​ression à ce moment là ? Du moins aucun de ces sempiternels virtuoses de la suspicion.

Alors, permettez-moi . . d’en douter.

C’est inadmissible que ces constipés intellectuels combattent la censure aussi hargneusement et ignorent aussi facilement toute la permissivité de cette haine. . J’ai le sentiment que la sincérité des uns ne fait que décupler l’hypocrisie des autres

Cette vaine agitation destructrice n’en est qu’une preuve supplémentaire.

Une discipline intellectuelle et morale s’imposent afin d’humaniser l’instantanéité de nos actes brusques et irréversibles.


Mohamed Qayaad



(1) Imbert déclare « Je suis un peu islamophobe, ça ne me gêne pas de le dire. (. . . ) J’ai le droit, je pense (et je ne suis pas le seul dans ce pays), à penser que l’Islam, (je dis bien " l’Islam ", je ne parle même pas des islamistes) en tant que religion, apporte une certaine débilité (. . . ) qui en effet me rend islamophobe. (. . . ) Il n’y aucune raison, sous le prétexte de la tolérance, (. . . ) de s’abaisser jusqu’à renier des convictions profondes. ”. Le Point sur LCI (24. 10. 02)

(2) Au nom de l'Autre, réflexions sur l'antisémitisme (Gallimard), A. Finkielkraut déplore que les progressistes persistent à voir dans le jeune descendant d'immigrés arabo-musulmans la figure de "l'Autre", et non de l'ennemi enragé, agressif, barbare et antisémite qu'il est. Tout cela, s'afflige-t-il, parce qu'aux yeux de ces naïfs, "le ventre encore fécond d'où a surgi la Bête immonde ne peut, en aucun cas, accoucher de l'Autre". Si cela, ce n'est pas "jeter le feu dans les esprits". . .

« Malgré tout ce que la France a fait pour eux les fils d’immigrés islamiques la haïssent. C’est comme çà dans leur culture. […] Le problème est que la plupart de ces jeunes sont noirs ou arabes et s’identifient à l’Islam. » Alain Finkielkraut, philosophe, extraits d’un reportage de 6 pages dans le supplément hebdomadaire de Haaretz daté du 18 novembre 2005 .

(3) « Deux millions de musulmans en France, ce sont deux millions d'intégristes potentiels » Pierre-André Taguieff, France Inter, 1997. .

(4) « C'est la nature intrinsèque de l'Islam qui pousse au crime. » Bernard Henri Levy, Le Monde (1997).

(5)-intervention du journaliste : mais où sont les armées nazies aujourd'hui ?

- Max Gallo : C'est plus complexe que cela, dans la mesure où on veut nous imposer une forme d'autocensure, par des pressions, demain quel journaliste responsable, soucieux "d'apaisement", osera publier un article dont il pensera que peut-être il manquera de respect à certains et que peut-être il déclenchera au Moyen-Orient des manifestations que nous connaissons avec mort d'hommes ou femmes, avec incendies de bâtiments diplomatiques, ce qui est extrêmement grave dans la vie internationale, qu'on incendie les représentations diplomatiques d'un pays, donc devant de tels événements on devrait établir une limite au-delà de laquelle on ne cédera pas. Car si on cède sur une question apparemment anodine, en fait très symbolique de nos rapports avec ce monde de l'intégrisme, comment pourra-t-on demain trouver la force de ne pas céder quand une nation islamique possédera la bombe atomique ? 10/02/06 LCI

(6) ” Moslem States Represent a Potential Threat to World Peace “ D. Pipes FrontPageMagazine. com 13 février 2006 «Les États musulmans représentent une menace potentielle pour la paix mondiale».






bravo Mr Qayaad! c est vraiment l article qu il faut pour mieux comprendre les choses =D> =D>
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   peach Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 358
Inscrit :
27-mai 03
Gender:
Female
Location:
Djibouti

Posté 23 février 2006 - 12:15

franchement je penses que ceux qui ont imprimés ces caricatures sont aussi cons que ceux qui ont fait de la casse, se sont attaqués a des eglises, des gens innocents juste parce qu'ils sont europeens... faudrait quand même rappeler que le prophete a eu droit a pire traitement pendant la "révélation".

Par contre y a truc qui m'a épaté hier, jacque chirac assistera au obsèques du jeunes juifs qui a été tué.
Il seraient pas plus chouchouté les juifs?
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Toto Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 800
Inscrit :
16-mai 03

Posté 23 février 2006 - 02:24

Sous peu, Peach, ton sous-entendu sera taxé d'antisémitisme...
"Et j'ai vu quelques fois, ce que l'homme a cru voir" A.Rimbaud
"Le désordre, c'est l'ordre moins le pouvoir" L.Ferré
"Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux" J.Richepin......
"Je reviendrai et je serai des millions" Spartacus
"Tu ne peux meme pas savoir si Domi est la tete de mon sexe!" Sourcil
"C'est à ton tour d'etre un peu plus précis pierre stp ne fais l'autrIche" Saxarla, 31 janv.2008
"Le monde est une branloire pérenne, je ne peins pas l'être, je peins le passage" Ext. des Essais Livre III. Montaigne
"Le bon sens est le premier et le dernier argument de l'ignorance". Serge Portelli, ext.de "Le sarkozysme sans Sarkozy p.51
″Ce m’est sucre. Le deuil : la joie. Ce m’est suie !″ Jean-Antoine de Baïf...
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Black-Mamba Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 053
Inscrit :
21-janvier 06
Gender:
Male
Location:
Trenton, Jersey BB

Posté 23 février 2006 - 09:52

What's wrong with that? I'm francophobic too and proud!
1- If love is blind, why is lingerie so popular?

2- People who think they know everything are particularly entertaining to those of us who really do.
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   domi Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
7 521
Inscrit :
15-juillet 03
Gender:
Male
Location:
mars

Posté 23 février 2006 - 11:05

Voir le messagepeach, le Thursday 23 February 2006, 10:15, dit :

franchement je penses que ceux qui ont imprimés ces caricatures sont aussi cons que ceux qui ont fait de la casse, se sont attaqués a des eglises, des gens innocents juste parce qu'ils sont europeens... faudrait quand même rappeler que le prophete a eu droit a pire traitement pendant la "révélation".

Par contre y a truc qui m'a épaté hier, jacque chirac assistera au obsèques du jeunes juifs qui a été tué.
Il seraient pas plus chouchouté les juifs?


à mon avis ,ce jeune juif ,aurait préféré que Chirac ne le chouchoute pas en assistant à ces obsèques et aurait préféré être encore parmi nous.

Chirac s'est élevé contre les caricatures mais ce n'est pas à lui de décider ce qui parait ds les journaux
enfin ,je me comprends..


Achetez en ,sinon on n'en vendra pas.

Quand ceux du bas regardent en haut , ils ne voient que des trous du cul . ...

Je ne crois pas en Dieu mais Dieu croit en moi

Si quelquefois tu te sens petit, inutile, démoralisé ou dépressif, n'oublie jamais que tu as été un jour le plus rapide et le meilleur spermatozoïde de ta bande... C'est toi, le grand gagnant !

Mon grand père "bouffait du curé", je "boufferai de l'imam' s'il le faut.
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 24 février 2006 - 01:39

Voir le messageDOMI2, le Thursday 23 February 2006, 22:05, dit :

Voir le messagepeach, le Thursday 23 February 2006, 10:15, dit :

franchement je penses que ceux qui ont imprimés ces caricatures sont aussi cons que ceux qui ont fait de la casse, se sont attaqués a des eglises, des gens innocents juste parce qu'ils sont europeens... faudrait quand même rappeler que le prophete a eu droit a pire traitement pendant la "révélation".

Par contre y a truc qui m'a épaté hier, jacque chirac assistera au obsèques du jeunes juifs qui a été tué.
Il seraient pas plus chouchouté les juifs?


à mon avis ,ce jeune juif ,aurait préféré que Chirac ne le chouchoute pas en assistant à ces obsèques et aurait préféré être encore parmi nous.

Chirac s'est élevé contre les caricatures mais ce n'est pas à lui de décider ce qui parait ds les journaux


A quand une Loi Gayssot (celle ki protege la memoire juive) pour les musulmans?
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   domi Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
7 521
Inscrit :
15-juillet 03
Gender:
Male
Location:
mars

Posté 24 février 2006 - 10:23

Voir le messageDesaxee, le Thursday 23 February 2006, 23:39, dit :

A quand une Loi Gayssot (celle ki protege la memoire juive) pour les musulmans?


je suis personnellement contre la loi "Gayssot" gayssot étant un communiste et un communiste n'est jamais pour la liberté d'exp​ression.

La loi "Gayssot" est faite contre ceux qui nient l'existence de la shoah et il faut mieux à mon avis débattre avec ces gens que leur dire vs n'avez pas le droit de dire celà comme si il y avait quelque chose à cacher.

Et quelle loi veux tu pour protéger la mémoire musulmane?

Voir le messagepeach, le Thursday 23 February 2006, 10:15, dit :

franchement je penses que ceux qui ont imprimés ces caricatures sont aussi cons que ceux qui ont fait de la casse, se sont attaqués a des eglises, des gens innocents juste parce qu'ils sont europeens... faudrait quand même rappeler que le prophete a eu droit a pire traitement pendant la "révélation".

Par contre y a truc qui m'a épaté hier, jacque chirac assistera au obsèques du jeunes juifs qui a été tué.
Il seraient pas plus chouchouté les juifs?



Ds les années 80 ,un arabe a été jeté à la seine lors d'une manifestation du FN et Miterrand s'était rendu à la manifestation en sa mémoire

Ce message a été modifié par DOMI2 - 24 février 2006 - 10:24 .

enfin ,je me comprends..


Achetez en ,sinon on n'en vendra pas.

Quand ceux du bas regardent en haut , ils ne voient que des trous du cul . ...

Je ne crois pas en Dieu mais Dieu croit en moi

Si quelquefois tu te sens petit, inutile, démoralisé ou dépressif, n'oublie jamais que tu as été un jour le plus rapide et le meilleur spermatozoïde de ta bande... C'est toi, le grand gagnant !

Mon grand père "bouffait du curé", je "boufferai de l'imam' s'il le faut.
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Toto Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 800
Inscrit :
16-mai 03

Posté 24 février 2006 - 01:26

Domi est donc un ennemi de l'humanité puisqu'en son essence le communisme est l'exp​ression de l'émancipation humaine...A moins, bien entendu, que Monsieur Domi se soit fait voler tout forme de conscience par une lecture trop fréquente des éditoriaux de Monsieur Alexandre Adler dit "Triple crème" nappés les soirs de bombance du renégat Furet ! Le communisme soviétique version Staline fut plus inspiré par les camps de la mort tsaristes (Lire à ce sujet "Souvenirs de la Maison des morts" de Dostoïevski) que par un quelconque léninisme...Ce en quoi Staline a vérolé l'exp​ression léninienne, c'est en captant l'héritage de "La classe dite éclairée" qui sous Staline l'était autant que celle guidant le Tsar... Domi est un rejeton de la LQR (6 euros pour le pingre Domi aux éditions Raisons d'Agir...)
"Et j'ai vu quelques fois, ce que l'homme a cru voir" A.Rimbaud
"Le désordre, c'est l'ordre moins le pouvoir" L.Ferré
"Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux" J.Richepin......
"Je reviendrai et je serai des millions" Spartacus
"Tu ne peux meme pas savoir si Domi est la tete de mon sexe!" Sourcil
"C'est à ton tour d'etre un peu plus précis pierre stp ne fais l'autrIche" Saxarla, 31 janv.2008
"Le monde est une branloire pérenne, je ne peins pas l'être, je peins le passage" Ext. des Essais Livre III. Montaigne
"Le bon sens est le premier et le dernier argument de l'ignorance". Serge Portelli, ext.de "Le sarkozysme sans Sarkozy p.51
″Ce m’est sucre. Le deuil : la joie. Ce m’est suie !″ Jean-Antoine de Baïf...
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Tico Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 007
Inscrit :
12-août 05
Location:
Illusia!

Posté 24 février 2006 - 02:02

Il ya d'un coté ceux qui parlent de chouchouté, faisant mourir d'indignation Ely qui se demandait si les juifs ne s'en sortent pas mieux que les arabes. Et de l'autre, il ya tous ceux qui s'étonnent que, dans un pays se disant laïque, ceux du Pouvoir s'offrent en pâture au public en portant ostentibelement des signes réligieux! Ce fut le cas du président français et de son prémier ministre qui ont donné à l'assistance le loisir de se poser cette question: Font-ils concurrence d'image avec le Grand rabbin de France? Et puis cela n'est pas sans rappeller cette mini polémique autour des drapeaux en berne à la mort de Jean-Paul II...Dire que Domi ne peut prétendre que Mitterand serait venu en qamiis blanc et keffieh relève du sarcasme. Pour le reste, ces bisbilles essayistes, place donc à Toto!
"Raganimada sooceeda, adigoo sagaal buuxshey, hal ku seegay baa yaal" Hadraawi..
"Adiguna miiranay naftan iilka loo sido, sacabada ku soo qaad"
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Tico Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 007
Inscrit :
12-août 05
Location:
Illusia!

Posté 24 février 2006 - 02:04

Il ya d'un coté ceux qui parlent de chouchouté, faisant mourir d'indignation Ely qui se demandait si les juifs ne s'en sortent pas mieux que les arabes. Et de l'autre, il ya tous ceux qui s'étonnent que, dans un pays se disant laïque, ceux du Pouvoir s'offrent en pâture au public en portant ostentibelement des signes réligieux! Ce fut le cas du président français et de son prémier ministre qui ont donné à l'assistance le loisir de se poser cette question: Font-ils concurrence d'image avec le Grand rabbin de France? Et puis cela n'est pas sans rappeller cette mini polémique autour des drapeaux en berne à la mort de Jean-Paul II...Dire que Domi ne peut prétendre que Mitterand serait venu en qamiis blanc et keffieh relève du sarcasme. Pour le reste, ces bisbilles essayistes, place donc à Toto!
"Raganimada sooceeda, adigoo sagaal buuxshey, hal ku seegay baa yaal" Hadraawi..
"Adiguna miiranay naftan iilka loo sido, sacabada ku soo qaad"
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Tico Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 007
Inscrit :
12-août 05
Location:
Illusia!

Posté 24 février 2006 - 02:06

Il ya d'un coté ceux qui parlent de chouchouté, faisant mourir d'indignation Ely qui se demandait si les juifs ne s'en sortent pas mieux que les arabes. Et de l'autre, il ya tous ceux qui s'étonnent que, dans un pays se disant laïque, ceux du Pouvoir s'offrent en pâture au public en portant ostentibelement des signes réligieux! Ce fut le cas du président français et de son prémier ministre qui ont donné à l'assistance le loisir de se poser cette question: Font-ils concurrence d'image avec le Grand rabbin de France? Et puis cela n'est pas sans rappeller cette mini polémique autour des drapeaux en berne à la mort de Jean-Paul II...Dire que Domi ne peut prétendre que Mitterand serait venu en qamiis blanc et keffieh relève du sarcasme. Pour le reste, ces bisbilles essayistes, place donc à Toto!
"Raganimada sooceeda, adigoo sagaal buuxshey, hal ku seegay baa yaal" Hadraawi..
"Adiguna miiranay naftan iilka loo sido, sacabada ku soo qaad"
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Tico Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 007
Inscrit :
12-août 05
Location:
Illusia!

Posté 24 février 2006 - 02:13

Il ya d'un coté ceux qui parlent de chouchouté, faisant mourir d'indignation Ely qui se demandait si les juifs ne s'en sortent pas mieux que les arabes. Et de l'autre, il ya tous ceux qui s'étonnent que, dans un pays se disant laïque, ceux du Pouvoir s'offrent en pâture au public en portant ostentibelement des signes réligieux! Ce fut le cas du président français et de son prémier ministre qui ont donné à l'assistance le loisir de se poser cette question: Font-ils concurrence d'image avec le Grand rabbin de France? Et puis cela n'est pas sans rappeller cette mini polémique autour des drapeaux en berne à la mort de Jean-Paul II...Dire que Domi ne peut prétendre que Mitterand serait venu en qamiis blanc et keffieh relève du sarcasme. Pour le reste, ces bisbilles essayistes, place donc à Toto!
"Raganimada sooceeda, adigoo sagaal buuxshey, hal ku seegay baa yaal" Hadraawi..
"Adiguna miiranay naftan iilka loo sido, sacabada ku soo qaad"
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Tico Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 007
Inscrit :
12-août 05
Location:
Illusia!

Posté 24 février 2006 - 02:15

Il ya d'un coté ceux qui parlent de chouchouté, faisant mourir d'indignation Ely qui se demandait si les juifs ne s'en sortent pas mieux que les arabes. Et de l'autre, il ya tous ceux qui s'étonnent que, dans un pays se disant laïque, ceux du Pouvoir s'offrent en pâture au public en portant ostentibelement des signes réligieux! Ce fut le cas du président français et de son prémier ministre qui ont donné à l'assistance le loisir de se poser cette question: Font-ils concurrence d'image avec le Grand rabbin de France? Et puis cela n'est pas sans rappeller cette mini polémique autour des drapeaux en berne à la mort de Jean-Paul II...Dire que Domi ne peut prétendre que Mitterand serait venu en qamiis blanc et keffieh relève du sarcasme. Pour le reste, ces bisbilles essayistes, place donc à Toto!
(Un petit mot à djibnet qui va nous debarrasser de ces indésirables duplicatas...Desolé,mais soit l'heure de pointe vient d'acquérir un furtif, soit il ya manigance!)

Ce message a été modifié par tico - 24 février 2006 - 03:05 .

"Raganimada sooceeda, adigoo sagaal buuxshey, hal ku seegay baa yaal" Hadraawi..
"Adiguna miiranay naftan iilka loo sido, sacabada ku soo qaad"
0

Partager ce sujet :


  • (4 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet