djibnet.com: Le Perroquet Trop Bavard Trahit La Liaison De Sa Maîtresse - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Le Perroquet Trop Bavard Trahit La Liaison De Sa Maîtresse Vraie Histoire Drole, Drole... Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   JaimeLaFrite Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
14
Inscrit :
12-mai 03

Icône du message  Posté 18 janvier 2006 - 12:59

Le perroquet trop bavard trahit la liaison de sa maîtresse

Agence France-Presse

LONDRES

Ziggy, un perroquet trop bavard, était le héros de la presse britannique mardi, après avoir provoqué la rupture de son maître et de sa maîtresse en susurrant avec insistance le prénom de l'amant soigneusement tenu secret.

Suzy Collins, 25 ans, espérait peut-être faire durer encore quelque temps cette liaison avec Gary, un de ses anciens collègues de travail. Mais les propos de Ziggy l'en ont empêchée.

Chris Taylor, 30 ans, informaticien à Leeds, dans le nord de l'Angleterre, avait au départ pris les interventions du volatile avec le sourire.



A chaque fois que le prénom Gary apparaissait dans un feuilleton ou dans les informations télévisées, Ziggy multipliait les bruits de baisers. Et quand il entendait sonner le téléphone portable de sa maîtresse, la réaction était immédiate : "Salut Gary !".

Mais le coup de grâce est venu quand Ziggy (baptisé ainsi en référence au Ziggy Stardust de David Bowie) n'a pu retenir sa joie devant Suzy et Chris dans les bras l'un de l'autre sur le canapé, lâchant un sonore "Gary, je t'aime".

"Nous regardions la télé quand Ziggy s'est mis à dire +je t'aime Gary+ en imitant la voix de Suzy", a expliqué Chris. "Au début, ça m'a fait rire, mais quand j'ai vu Suzy, j'ai compris que quelque chose n'allait pas, elle était rouge comme une tomate, elle s'est mise à pleurer".

Elle n'a pu que confirmer son aventure de quatre mois avec le fameux Gary.

Désormais sans fiancée, Chris Taylor est également sans perroquet.

Il s'en est séparé à contre-coeur.

"Il n'arrêtait pas de dire ce satané prénom, qu'est ce que je pouvais faire d'autre ?"
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet