djibnet.com: Un Site Terrible!!!! - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Un Site Terrible!!!! Un exemple de sujet traité Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   daher Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
221
Inscrit :
21-juin 05

Icône du message  Posté 13 juillet 2005 - 10:05

D 367 - 12/07/05 - DJIBOUTI - Et bien non, nous n'avions pas tout vu !. Ismaïl Omar Guelleh s'attache les services d'une photographe parisienne spécialisée dans les films et les photos pornographiques.

UN AMBASSADEUR PERSPICACE !!!!

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'en apparence il est au moins un Ambassadeur de Djibouti à l'étranger qui œuvre sans cesse pour trouver un moyen de redorer le blason bien plus que terni de son Excellentissime Sérénité Ismaïl Omar Guelleh.
C'est ainsi qu'il y a de cela quelques mois, M Rachad Farah, Ambassadeur de Djibouti à Paris croisait au Fouquet's ( au 99 de l'Avenue des champs Élysées ) une fort jolie jeune femme qu'il identifia - avec la grande perspicacité qu'on lui connaît - comme étant une journaliste, photographe et de plus écrivain à ses heures perdues.
C'est d'ailleurs dans ce bar-restaurant de renom que depuis 1977 Ismaïl Omar vient passer quelques soirées et y déguster " moult breuvages " en galante compagnie lorsqu'il est de passage à Paris et ….surtout quand la justice française lui en laisse le temps et ne l'oblige pas à quitter dans l'urgence et l'affolement le territoire français.

Après avoir noué de profondes … relations d'amitiés, se dévouant " corps et âme " ainsi durant plus d'un mois à sa " mission diplomatique … " et de resserrement des relations particulières avec la supposée journaliste - photographe et écrivain, notre Ambassadeur à Paris a eu l'excellente idée de lui offrir un voyage aller/retour et en première classe afin qu'elle étudie sur place à Djibouti la possibilité qu'il y avait d'écrire un livre documenté sur le pays et d'évidence tout particulièrement à la gloire de son Excellentissime Sérénité Ismaïl Omar Guelleh.

LE GRAND JEU A DJIBOUTI
Accueil de haut niveau sur l'Aéroport de Djibouti, hébergement de grande classe au Sheraton, soirées bien occupées entre la boîte de nuit et le Casino, séjour et baignades sur l'île de Musha, ; tout cela facturé bien évidemment aux finances publiques ; M Rachad Farah va là encore payer de " sa personne " en étant en permanence au " service " - jours et nuits - de la supposée journaliste et future écrivain d'un livre glorifiant Ismaïl Omar Guelleh à qui il va la présenter.

Elle ressortira du Palais de l'Escale munie d'un Contrat et d'un chèque d'une forte somme à considérer comme une première avance sur ses frais.
Retour triomphant de Rachad Farah à Paris avec la supposée journaliste - après qu'IOG ait chaudement félicité l'Ambassadeur pour cette heureuse initiative.


UNE JOURNALISTE....PAS TRÈS JOURNALISTE !!!
Tout allait bien et dans le meilleur des mondes s'il n'y avait eu ce ... petit grain de sable qui va bloquer le système !.
Ce n'est que deux mois plus tard que les Renseignement Généraux français et les Services Secrets américains à Djibouti vont - de concert - informer le président djiboutien qu'en fait de journaliste - photographe et écrivain à ses heures perdues, la charmante dame en question n'était autre qu'une photographe (et scénariste ?) de films et de magazines pornographiques à Paris.

A l'annonce de cette information, une fois encore les murs du Palais de l'Escale auraient tremblé tant la rage d'Ismaïl Omar Guelleh fut grande lorsqu'il rappela illico presto son Ambassadeur à Paris afin qu'il mette fin … à la relation d'amitiés profondes … qu'il entretenait avec ladite personne et surtout qu'elle restitue le contrat signé deux mois plus tôt - dans l'allégresse et les effusions du moment - ....au Palais de l'Escale.
L'Ambassadeur a donc annulé le contrat mais le problème est que les conditions de rupture dudit contrat ne conviennent pas à la supposée journaliste qui a aussitôt contacté son avocat et assigné l'État djiboutien (en référée ?) auprès du tribunal tout en déposant plainte auprès du Parquet du Procureur de la République à Paris.

L'AMBASSADEUR DE DJIBOUTI A PARIS ÉTAIT IL INFORME INITIALEMENT DES RÉELLES "COMPÉTENCES" DE LADITE PERSONNE ?

Par ailleurs et compte tenu du fait que l'Ambassadeur - M Rachad Farah - n'a pas que des "amis" au Palais de l'Escale et en Belgique ....(loin de là), une rumeur a soudainement surgi (notamment au niveau des SDS) affirmant que ladite personne l'avait parfaitement informé initialement de ce qu'étaient ses "compétences journalistiques" et qu'il aurait - malgré cela - tenté ... par amitié ... profonde pour elle de l'imposer au Palais de l'Escale.
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   daher Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
221
Inscrit :
21-juin 05

Posté 13 juillet 2005 - 10:07

Mince! J´ai oublié l´adresse du site: http://www.gouv-exil.org/
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   bounty Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
632
Inscrit :
23-août 04

Posté 16 juillet 2005 - 07:46

daher, le Wednesday 13 July 2005, 19:07, dit :

Mince! J´ai oublié l´adresse du site: http://www.gouv-exil.org/
Voir le message


DAHER tu fais de la pub pour le GED

tiens etant donné que djib-sincére a horreur de l'ARDHD..

UN EXEMPLE

Premier Ministre Dileita !

Quelle vie de chien, mon pauvre Dileita, qui est celle de marcher à quatre pattes !
Lors du concours de dressage cani, c'est face aux 101 dalmatiens de
l'assemblée nationale de janvier 2004 que notre Premier Ministre a été contraint de rappeler qu'elles étaient les taches à un animal de sa race, ayant un pedigree de pit-bull ! Il a également certifié, preuve à l'appui : son tatouage à l'oreille, que ce qualificatif racé lui avait été décerné au centre spécialisé du RPP que l'on nomme SPA.
Visiblement dressé pour attaquer, il est fier de son curriculum vitae.
Pas un seul instant, il n'hésite à aboyer dans toutes les manifestations honorifiques.
De la laisse au collier, son maître ou sa maîtresse nous le présentent comme le nouveau Rintintin, qui va nous donner bien gentiment la pa-patte. Ceci n'explique pas pourquoi il a été mis sur les effectifs de la brigade de la S.P.A dès sa nomination au poste de Premier Ministre.
Néanmoins, il est aujourd'hui de retour avec de nouvelles prérogatives. A nouveau
sur patte après un contrôle vétérinaire, il est désormais affûté comme un lévrier, il est sur tous les fronts. Sa course contre la montre va donc pouvoir commencer, en espérant toutefois qu'elle n'a pas pour objectif de museler les Djiboutiens.
En effet, ici, nous ne tolérons aucune forme de chasse a cour, avec ou sans meute, lorsqu'elles se déroulent sur nos terres.
Allant à l' encontre de nos intérêts, Monsieur le Premier Ministre honorifique a engagé
la traque, exposerait inévitablement le ou les toutous à devenir des chiens errants.
Par conséquent, sans pour autant qu'il ne cesse de caresser son maître dans le sens du poil, nous conseillons à notre rantanplan de Djibouti de rester fidèle aux droits et aux coutumes, plutôt que d'user ses crocs à essayer de mordre.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   kamilcool100 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
510
Inscrit :
03-avril 05
Location:
London

Posté 17 juillet 2005 - 03:02

Bien repondu bounty

pour moi un oppossant = chien enrage,
homme de pouvoir = chien gerri de sa rage,
loool
a vous de choisir
Amicalementcool
[size="1"][/size][color="#800080"]Rien de plus le lion est fait de mouton assimile[/color]
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 26 juillet 2005 - 03:26

:lol: c rigolo tout ca
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet