djibnet.com: Que Pensez-vous De "négrologie" - djibnet.com

Aller au contenu

  • (8 Pages)
  • +
  • « Première
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Que Pensez-vous De "négrologie" livre de Stephen Smith Noter : ***** 1 Votes

#91 L'utilisateur est hors-ligne   Maryan Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
229
Inscrit :
04-octobre 03

Posté 28 août 2005 - 05:13

Je corrige ce que j'ai ecrit plus haut:

Lire "L'Afrique, nous l'avons déjà dit, ne se résume pas uniquement (heureusement) à ce qui est décrit dans Négrologie" et non "l'Afrique ne se resume pas au livre de Smith".

M
0

#92 L'utilisateur est hors-ligne   Ely Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 366
Inscrit :
13-mai 03
Location:
Canada

Posté 29 août 2005 - 05:53

Maryan, le Saturday 27 August 2005, 20:37, dit :

Ely,

Merci pour les articles.

Ou puis-je trouver les articles de Smith sur Djibouti et la Somalie? Dans son livre, il a l'air d'eviter la Corne de l'Afrique (autre que "l'Ethiopie est abonnee a la famine", ce qui n'est pas faux  :( et que "les Somaliens sont fiers et anarchiques"-y'a du vrai mais il n'est tres juste avec les Somaliens).

M
Voir le message


Maryan,

Il y avait quelques articles qu'il avait ecrit sur djibouti; Je pense pour Liberation ou le Monde mais je m'en souviens plus tres bien lequel. C'etait au debut des annees 90 durant la guerre civile a djibouti. Meme chose sur la somalie. Si t'as acces a la presse francaise, la plupart de ses articles doivent etre avec les archives de Liberation, Le monde et/ou Le Monde Diplomatique.

En ce qui concerne ses articles, a l'epoque, il n'etait pas aussi vurulent mais le style et le ton "de la petite coloniale" pouvaient facillement siderer un lecteur averti. Dans une de ses citations qui m'avait frappe a l'epoque il parlait , en decrivant une reception de l'amabassade de France a djib qui se deroulait a Arta a l'occasion d'un 14 Juillet, d'un parterre d'officiel djiboutien mal assis (allez figurez ce qu'il voulait dire) devant des officiers de l'armee francaises habilles de blanc immacule, fin de citation.

A propos des reporteurs, j'avais plus de respect pour Jean Helene qu'a Monsieur Smith. Quand a la veracitee de ce qu'il ecrit, j'en repond que a l'epreuve ultime, meme la verite a ses nuances propres qui, au gre de l'objectif poursuivi, peuvent prendre la tournure qu'on veuille bien lui donner; est ce que le verre est a moitiez vide ou, moitie plein?

Ce message a été modifié par Ely - 29 août 2005 - 06:26 .

"C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas."
MAHATMA GANDHI (1869 - 1948)

"C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire."
JEAN DE LA BRUYÈRE (1645 - 1696)

"La religion est l'opium du peuple"
Karl Marx (1818-1883)
0

#93 L'utilisateur est hors-ligne   ygal Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
34
Inscrit :
23-août 05

Posté 30 août 2005 - 03:04

"En ce qui concerne ses articles, a l'epoque, il n'etait pas aussi vurulent mais le style et le ton "de la petite coloniale" pouvaient facillement siderer un lecteur averti. Dans une de ses citations qui m'avait frappe a l'epoque il parlait , en decrivant une reception de l'amabassade de France a djib qui se deroulait a Arta a l'occasion d'un 14 Juillet, d'un parterre d'officiel djiboutien mal assis (allez figurez ce qu'il voulait dire) devant des officiers de l'armee francaises habilles de blanc immacule, fin de citation."


Il est loin d'être le seul à se permettre ces "écarts" dans la presse francaise ( voir
Patrick Besson du Figaro, celui qui a écrit lors du "viol" de Mike Tison , que les femmes
noires étaient plus disposées à se mettre à 4 pattes que les blanches...)
Pour moi , ces écarts se produisent parce que les noirs sont trop passifs et ont peur
du qu'en dira-t-on , sinon qu'est-ce qui les empêche d'aller faire un tour à la redaction
de ces magazines pour leur mettre la pression (comme les juifs du betar ou de la LDJ)?
0

#94 L'utilisateur est hors-ligne   ygal Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
34
Inscrit :
23-août 05

Posté 30 août 2005 - 03:05

"En ce qui concerne ses articles, a l'epoque, il n'etait pas aussi vurulent mais le style et le ton "de la petite coloniale" pouvaient facillement siderer un lecteur averti. Dans une de ses citations qui m'avait frappe a l'epoque il parlait , en decrivant une reception de l'amabassade de France a djib qui se deroulait a Arta a l'occasion d'un 14 Juillet, d'un parterre d'officiel djiboutien mal assis (allez figurez ce qu'il voulait dire) devant des officiers de l'armee francaises habilles de blanc immacule, fin de citation."


Il est loin d'être le seul à se permettre ces "écarts" dans la presse francaise ( voir
Patrick Besson du Figaro, celui qui a écrit lors du "viol" de Mike Tison , que les femmes
noires étaient plus disposées à se mettre à 4 pattes que les blanches...)
Pour moi , ces écarts se produisent parce que les noirs sont trop passifs et ont peur
du qu'en dira-t-on , sinon qu'est-ce qui les empêche d'aller faire un tour à la redaction
de ces magazines pour leur mettre la pression (comme les juifs du betar ou de la LDJ)?
La violence ne résout rien...disent les lâches.
0

#95 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 01 septembre 2005 - 01:12

Pour Myriam, je suis a 10000% d'acc avec toi sur toutes les lignes. Kes ki va pas chez nous en Afrique pour que des malades negrophobes ecrivnt sur nous?
Y'a un gars a la tele ki apres avoir sillonnee toute l'afrique est venu a cette conclusion: les 4 chevaliers de l'Apocalypse ont debarque en Afrique: le premier avec la famine, le deuxieme avec le SIDA, le troisieme avec les guerres civile, le quatrieme j'ai oublie ce kil ramene dans sa botte. Cette image tres triste est malhereusement tres visible dans tous les pays aricains: ils ont au moin une plaie a soigner ke ca soit la misere ou le SIDa.
Ce gars a traverse un pays des fous l'Ouganda, arrive a la capitale il voit une ville tres moderne, des supermarches, des gros boulevards bien entretenus, le gouvernement ki a baisse le taux d'infection du SIDA grace a un plan efficace de pervention.... bref le gars est heureux de voir ca.
Il sort de la capitale et se rend dans une zone ou la gerre civile fait rage depuis des decennies: la c le cauchemar, des enfants ki fuient les rebelles, des morts, viols, pillages, des populations dans la peur. Il n'a rien compris le pauvr' type.
Ce pays resume l'image de l'Afrique, partout les gouvernements ou des simples citoyens font des efforts pour s'en sortir mais l'enfer existe aussi dans ces contrees.
On a un tres long chemin a faire......



Dans la serie NAme and Shame
Y'a le president du Swasiland ou plutot le Roi ki pete un cable.

Rory Carroll in Mbabane
Thursday August 19, 2004
The Guardian

He is sub-Saharan Africa's last absolute monarch, able to crush opposition parties, ban newspapers and ignore the courts. But King Mswati III of Swaziland is proving powerless against an HIV/Aids epidemic ravaging his kingdom.
The landlocked country tucked between South Africa and Mozambique was recently identified by the UN as having the world's highest infection rate, with 38.6% of pregnant mothers testing positive.

Analysts agree HIV/Aids is the king's biggest challenge. In almost every household someone is infected, said Ncamsile Tfwala, a project manager with the relief group World Vision. Funerals used to be weekend events but such is the scale of death that they are now held daily, she said
Everybody knows about condoms but people are still careless. We are really struggling with behaviour change." She blamed a patriarchal, polygamous society which made it difficult for girls and women to say no to sex, protected or otherwise.
A report last month from the World Health Organisation's representative in Swaziland, David Okello, painted a bleak picture. "The reality is now sinking in. History is catching up with us, as Aids-related mortality and morbidity increases exponentially."

Now the crisis has precipitated an unprecedented personal challenge to the king: two of his 11 queens have severed ties, apparently because of his polygamous ways.

Queen Putsoana Hoala, 30, known as La Hwale, packed her bags in June and left her three children to move to her father's house in South Africa.

Queen Delisa Magwaza, also 30 and known as La Magwaza, moved to London but recently returned to Swaziland to negotiate what is expected to be a discreet separation from the monarch.

The king sponsors relief efforts for Aids orphans, lobbies for aid and preaches safe sex. But critics say those efforts are undermined by his multiple sexual partners.

"For a role model it is not about what they say but what they do," said Jan Sithole, head of the national trade union federation. "We hold the gold medal in HIV/Aids. It is very unfortunate."

Another critic, Mario Masuku, the head of the banned People's United Democratic Movement, said the tradition of royal polygamy was no excuse. "His tendency to accumulate young girls is his own decision."

Soon after independence from Britain in 1968 King Mswati's father suspended the constitution and became an absolute monarch. At his death in 1982 he had more than 70 wives and his landlocked mountain realm, with a population of just one million, was stable and relatively prosperous.

Recalled home from school in Britain before finishing his A-levels, King Mswati III took the throne in 1986 and acquired a reputation for lavish living with a fleet of BMWs, a host of palaces and foreign trips - which critics contrast with the plight of Swaziland's 300,000 drought-stricken farmers.

Dwindling customs revenue and sugar exports are squeezing the economy. The king is also under pressure at home and abroad to cede some power and lift the 31-year-old state of emergency which Amnesty International last month said was a cover for human rights abuses, including torture and deaths in police custody.

Interviewed at her palace in Lozhito, the king's ninth wife, Nontsetselelo Magongo, 19, acknowledged that HIV could enter the royal circle but said she would stay because she trusted God and her husband. "I'm young, he's old, I can't raise my concerns. If I live in fear the trust won't be there any more."

The king is adored by most of his subjects. "I love my king," said Makoti Dlamini, 46, sitting in the dust outside her hut in Lubombo.

But Ms Dlamini, sick from Aids which she blames on a philandering ex-husband, added that she would not want her granddaughters to catch the king's eye. "His attention is on too many women."

Life in the kingdom

· Population 1,169,241

· Per capita GDP: US$4,900 (£2,700)

· The Swazi people settled in the 18th century, under the leadership of the ruling House of Dlamini. The country derives its name from a later king, Mswati I, but Dlamini remains the surname of the royal family. After the Boer War, it became a British protectorate and gained independence in 1968.

· Ruled by King Mswati III, Africa's last absolute monarch and a former public schoolboy educated at Sherborne, Dorset.

· Political parties have been banned since 1973, when King Mswati's father overturned the constitution.

· The king this year asked his government for £8m to redecorate three palaces and build 11 more for his wives despite his subjects facing drought and food shortages.

· Custom dictates the monarch must take two new wives a year to balance loyal-ties in the country's clans. At an annual dance he selects brides from 50,000 women.

0

#96 L'utilisateur est hors-ligne   hassan djama Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
118
Inscrit :
30-avril 05

Posté 05 septembre 2005 - 06:54

maryam!
tu as reussi à lire negrophobie?
salut!
0

#97 L'utilisateur est hors-ligne   amirouche Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 387
Inscrit :
28-mars 05
Location:
face a la mer et face a la terre.
Interests:
DIEU BENISSE LA POP ANGLAISE, THANKS GOD.<br /><br />heureux soit les feles qui ecoutent cette bonne musique.

Posté 06 septembre 2005 - 01:05

bonjour tout le monde

j ai commence a lire le livre de monsieur smith, j en suis a la moitie cependant je ne me sens pas d humeur a continuer car je ne me reconnais pas dans cette afrique dont il est question. un continent rempli d arrieres analphabetes , de sauvages qui passent leur temps a s entretuer et qui au lieu de bosser ne comptent que sur la charite de l occident...et pourtant tant de gens se levent en afrique et comme partout d ailleurs tous les matins pour gagner leur pain honnetement dans un continent ou les aides sociales sont inexistantes, si monsieur smith juge l afrique uniquement sur ses dirigeants qui ne seront pas eternels ce qu il n a vraiment rien compris a celle ci..
negrologie = logique du negre ou decedant du colonisateur??
..."le subjonctif est le mode du doute et de l esperance. le subjonctif est le mode de l amour"...Erik Orsena


..." pourquoi t'as pas fait la vaisselle?" ..." des que j'ai fini mon cours de sophisme, non seulement tu seras convaincue que je l'ai faite, mais en plus, tu seras persuadée que c'est à ton tour de la faire." Charb

absolument fane de LIYA KEBEDE<<>>>>
0

#98 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 08 septembre 2005 - 12:54

Je crois qu'on va conclure que MR Smith n'a releve que les mauvais cotes de l'Afrique, si personne ne se reconnait dans son Afrique, ce qu'elle n'est pas la meme partout ailleurs.
Djibouti, je men suis rendu compte est tres differente des autres pays africains.
J'ai appris que l'ecole (a partir du college) n'est pas gratuit dans plein des pays africains: Kenya, Uganda, Tanzania.
Dans bcp de pays africains, l'ecole est un luxe, alors que nous a djibouti on avait meme une bourse a partir du college. :)
on etait paye pour etudier..... :lol:

Nous sommes un pays hors du commun
0

#99 L'utilisateur est hors-ligne   Maryan Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
229
Inscrit :
04-octobre 03

Posté 10 septembre 2005 - 05:23

Ely, le Monday 29 August 2005, 14:53, dit :

Maryan,

Il y avait quelques articles qu'il avait ecrit sur djibouti; Je pense pour Liberation ou le Monde mais je m'en souviens plus tres bien lequel. C'etait au debut des annees 90 durant la guerre civile a djibouti. Meme chose sur la somalie.  Si t'as acces a la presse francaise, la plupart de ses articles doivent etre avec les archives de Liberation, Le monde et/ou Le Monde Diplomatique.

En ce qui concerne ses articles, a l'epoque, il n'etait pas aussi vurulent mais le style et le ton "de la petite coloniale" pouvaient facillement siderer un lecteur averti.  Dans une de ses citations qui m'avait frappe a l'epoque il parlait , en decrivant une reception de l'amabassade de France a djib qui se deroulait a Arta a l'occasion d'un 14 Juillet, d'un parterre d'officiel djiboutien mal assis (allez figurez ce qu'il voulait dire) devant des officiers de l'armee francaises habilles de blanc immacule, fin de citation.

A propos des reporteurs, j'avais plus de respect pour Jean Helene qu'a Monsieur Smith. Quand a la veracitee de ce qu'il ecrit, j'en repond que a l'epreuve ultime, meme la verite a ses nuances propres qui, au gre de l'objectif poursuivi, peuvent prendre la tournure qu'on veuille bien lui donner; est ce que le verre est a moitiez vide ou, moitie plein?
Voir le message


Merci Ely.

Il etait surement moins virulent parce que la situation de l'Afrique etait meilleure que celle d'aujourd'hui. Maintenant, il peut profiter de la situation desastreuse pour ecrire quelque chose de plus sensationnelle.

"d'un parterre d'officiel djiboutien mal assis (allez figurez ce qu'il voulait dire) devant des officiers de l'armee francaises habilles de blanc immacule, fin de citation." eheheheh... les djiboutiens etaient mal assis mais les Francais portaient le blanc immacule... :blink:


M
0

#100 L'utilisateur est hors-ligne   Maryan Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
229
Inscrit :
04-octobre 03

Posté 10 septembre 2005 - 05:27

ygal, le Tuesday 30 August 2005, 12:04, dit :

Pour moi , ces écarts se produisent parce que les noirs sont trop passifs et ont peur
du qu'en dira-t-on , sinon qu'est-ce qui les empêche d'aller faire un tour à la redaction
de ces magazines pour leur mettre la pression (comme les juifs du betar ou de la LDJ)?
Voir le message


Tu as raison. Et meme si nous sommes loin d'avoir la force des lobbies juifs et de leur medias, on pourrait quand meme se defendre un peu.

M
0

#101 L'utilisateur est hors-ligne   Maryan Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
229
Inscrit :
04-octobre 03

Posté 10 septembre 2005 - 06:03

hassan djama, le Tuesday 23 August 2005, 10:45, dit :

slt tt le monde
slt maryam
en quoi la tunisie est un exemple?
tu sais pertinemment que le droit de l'homme est bafoué, qu'il n'existe absolument pas une liberté de culte et la liste est longue. cependant, économiquement la tunisie se porte bien par rapport à d'autres dictatures.
Tu sembles vouer une haine incommensurable à la culture africaine. Tu peux et ça n'engage que toi. Au départ, je pensais que l'état actuel du continent africain en général et de djib en particulier te mettaient en colère ( j'espère tjr que c'est le cas) et ça me faisait plaisir. En effet, après colère, on pourrait prendre la décision d'essayer d'influer sur le cours de chose et d'engendrer à son niveau un frémissement qui pourrait se transformer en une avalanche dévastant sur son chemin une bonne partie de ce qui nous handicape. Bref apporter un changement en somme.
Ce que vous appelez avec d'autres du pragmatisme est tout simplement un aveuglement, un déni total de la réalité dans laquelle l'afrique à évoluer depuis 5 siècles.
Dès le début, je fus d'acc avec toi pour qu'on se mobilise, que c'est à nous de forcer les choses ( et non pas nous prendre en charge car on le fait déjà), pour que les générations à venir puissent continuer la lutte dans la dignité et l'honneur.

Ce dont, soit par ignorance ou par omission ( ce qui est coupable ), vous passez sous silence est la clé de voûte du probleme.
En réalité il s'agit du libéralisme économique.
Effectivement, au niveau mondia excepté en afriquel, il s'exprime plus aisément depuis la disparition du communiste ( qui n'est pas idéal en soi). Or l'afrique y a été soumise depuis fort longtemps et le signe nauséabond, criminel annonciateur fut la traite transatlantique.
Il n'est pas question d'être afro-pessimiste ou optimiste car cela ne change rien à cette domination et encore moins à l'état actuel des choses.
Ce systeme économique s'arme de 2 moyens auusi néfaste qu'ils sont rédoutables. C'est-à-dire l'argent et le droit.
Le libéralisme économique englobe tellement de mécanismes mis en place par le concepteur et profiteur qu'il est difficile pour l'afrique de s'en sortir aisément. D'ailleurs n'est-ce pas le but de l'occident de la maintenir sous domination?
On peut repondre oui sans hésiter à cette question.
Car malgré son exclusion, l'afrique demeure un maillon essentiel de cette libéralisation de par les matières premières dont elle regorge.
tu vas m'objecter : c'est à nous de bouger!!!!!
Tu penses réellement être la première africaine à penser à ça?
il y a des solutions certes, mais si tu penses qu'il est facile en faisant endosser à la culture africaine la responsabilité de cette situation alors tu te trompes. Cette dernière a des qualité comme des défauts certes, mais sa perversion à laquelle on asssite actuellemnt n'est pas la cause mais la conséquence de cette situation.
Voir le message


Pourquoi la Tunisie? Parce qu'elle ne regresse pas economiquement.

Djibouti est classee 150e eleve au monde avec une population inferieure a 1 million d'habitant, avec une bonne situation geographique et apres moins de 30 ans apres l'independance. Djibouti est placee juste devant la Somalie (un pays toujours en guerre) dans la liste. Quelle honte! Source: UN.


La dictature et l'absence des droits de l'homme est endemique dans les pays musulmans. Tu connais combien de pays musulmans ou arabes avec un systeme democratique?

Quant a l'etat de la religion, tu vois le nombre de bordel a Djibouti. Avec une economie forte, on peut faire des choix et diversifier l'origine des recettes. On survit grace a l'argent verse par la France et les US pour leur presences militaires (IOG sait negocier quand meme les loyers et ca je dois lui reconnaitre)

Oui, je prefere une dictature qui construit le pays economiquement a celle qui le detruit. L'education, les maisons, la nourriture ce n'est pas gratuit. Si nous nous exportons a l'etranger et que le pays perd de jeunes adultes eduques (ceux qui pourraient aider leur pays) c'est a cause de la faiblesse economique.

Je n'aime les elements de la culture africaine qui continuent de nous placer dans le 150 e rang mondial, oui je deteste le khat, je deteste la faineantise et bien d'autre chose encore. Ce que j'aime dans la culture Djibouto-somali: l'Islam, le fait que les Somali comme les Afars sont fiers, la faible criminalite (comparee aux autres pays africains) bref, je ne suis pas contre notre culture quand elle nous permet d'avancer (je dois reconnaitre que l'Islam meme pas assez pratique nous aide beaucoup).

Non, je n'ai pas encore lu Negrophobie. Mais inshaAllah, je le ferai un jour.


M
0

#102 L'utilisateur est hors-ligne   Maryan Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
229
Inscrit :
04-octobre 03

Posté 10 septembre 2005 - 06:25

Mohammed Djama, je viens de lire cette partie maintenant:

"Le libéralisme économique englobe tellement de mécanismes mis en place par le concepteur et profiteur qu'il est difficile pour l'afrique de s'en sortir aisément. D'ailleurs n'est-ce pas le but de l'occident de la maintenir sous domination?
On peut repondre oui sans hésiter à cette question.
Car malgré son exclusion, l'afrique demeure un maillon essentiel de cette libéralisation de par les matières premières dont elle regorge.
tu vas m'objecter : c'est à nous de bouger!!!!!
Tu penses réellement être la première africaine à penser à ça?
il y a des solutions certes, mais si tu penses qu'il est facile en faisant endosser à la culture africaine la responsabilité de cette situation alors tu te trompes. Cette dernière a des qualité comme des défauts certes, mais sa perversion à laquelle on asssite actuellemnt n'est pas la cause mais la conséquence de cette situation"


Non, je suis pas la seule evidemment et tu as raison, ce sera difficile de sortir de l'Afrique de la situation ou elle se trouve. Je sais aussi que les l'Occident veut exploiter et ses matieres premieres.

Mais dis-moi, qu'est-ce qui est plus facile a controler pour nous depuis Djibouti, Abidjan ou Lagos...est-ce le comportement des autres avec nous ou notre propre facon de nous comporter?

M
0

#103 L'utilisateur est hors-ligne   hassan djama Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
118
Inscrit :
30-avril 05

Posté 16 septembre 2005 - 02:02

slt maryam!
tout d'abord, je tiens à apporter une petiite correction, je m'appelle hassan djama et non mohamed djama ( même si porter la même prénom que le prophète serait un honneur pour moi et je te remercie de m'avoir appelé ainsi).
Ensuite, mais tu poses vraiment sans ironies des très bonnes questions, vraiment des très bonnes questions.
Or, saches que le khat ne fait pas partie de la tradition somalienne ou afar, c'est un acquis qui, certes n'a que des effets néfastes, mais il reste un apport comme l'islam qui est exogène par rapport à notre culture.
tu demande s'il y a un pays "musulman" démocratique.
Je te réponds par une autre question: quel est le lien entre ces deux adjectifs?
y a t-il une antagonie entre ces deux adjectifs? Etre musulman, est-ce être anti-démocratique? ET DE QUELLE démocratie parle -t-on?
L'islam ne comporte-t-il pas en son sein une démocratie? Oh si!! Même si je suis opposé par principe la politisation de la religion, soit le mélange de genre.
Notre culture comporte aussi une autre forme de démocratie non occidentale.
Mais l'utilisation ou l'instrumentalisation de la religion, de l'ethnie etc.. nous est fatal.
Concernant notre rapport avec les pays devéloppés, la théorie de la péripherie de samir amin est maintes fois vérifiées, démontrées. Or quand tu dis que c'est à nous de controler nos matières premières et de fixer leurs prix, je te trouve très naïve.
Essais de décortiquer la manière de fonctionner de ce monde et tu comprendras que le schema est le même pour l'afrique, l'amérique latine et l'asie.
Cependant, j'apprécie ta fougue, ton desir de faire évoluer les mentalités
0

#104 L'utilisateur est hors-ligne   Maryan Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
229
Inscrit :
04-octobre 03

Posté 14 octobre 2005 - 06:16

Ramadan Moubarak

Hassan Djama, ce sujet ne m'interesse plus donce je ne vais pas continuer longtemps a discuter surtout que je n'ai plus bcp de temps pour visiter Djibnet.

Tres vite...je ne fais pas vraiment la distinction entre ce qui etait strictement d'origine somali et ce qui a ete ajoute en passant. Pour moi, le Khat est dans les traditions-culture puisqu'il se retrouve dans la plupart des quartiers et maisons de Djibouti-Somalie et qu'il est present a toutes les fetes, consomme presque tous les jours weekdays and week-end.

L'Islam est un ajout aussi? Encore une fois, je ne m'interesse pas a l'arrivee de l'Islam dans la region si peut-etre si on parlait de l'histoire de la region mais c'est tout. Pour moi, l'Islam est dans la culture et Dieu merci (dans la culture veut dire que nous sommes impregnes d'Islam et la majorite d'entre nous sont musulmans ou au moins nes dans une famille musulmane etc.

Je suis naive, ah...merci et desolee pour toi. Avant de me critiquer j'aimerais que tu me cites avec des " " pour que je vois a quoi tu veux repondre car je ne viens pas ici tous les jours et je ne sais pas a quoi tu fais allusion. C'est trop facile de dire a quelqu'un "Oh, je te trouve bien naive...surtout quand tu ne connais pas la personne en question. Un petit air de condescendance ne tue personne mais ca ne fais pas progresser tes idees ou convaincre l'autre. Les Samirs Amins et les autres, je les ai laisses de cote depuis longtemps. Je n'ai pas besoin de quelqu'un de qq'un pour me dire quoi penser et comment me faire une opinion. Le meme schema pour l'Asie, l'Afrique et l'Am. latine...je ne crois pas. L'Afrique a des difference profondes aves les autres continents, il y a des choses communes mais bcp de differences.

A mon tour de dire que je comprends l'archarnement que certains deploie pour sauver la face et couvrir les defauts venant de la culture africaine/et ou djibouto-somalie. Je comprends aussi que c'est insupportable pour les hommes de reconnaitre ces defauts surement se sentent plus responsables desastre que les femmes ne le sont ou peut-etre se croient-ils garants et protecteurs de la culture?


Maryan

Ce message a été modifié par Maryan - 14 octobre 2005 - 06:29 .

0

#105 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 14 octobre 2005 - 10:06

Les pays musulmans democratiques sont la Malaisie, le Senegal, le Mali....
0

Partager ce sujet :


  • (8 Pages)
  • +
  • « Première
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet