djibnet.com: Prière Du Matin - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Prière Du Matin Amen Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   arafo Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
294
Inscrit :
30-septembre 03

Posté 09 février 2004 - 06:16

[SIZE=7]

Notre dieu qui est au bureau,

Que le travail soit léger,

Que les patrons partent en vacances,

Que notre volonté soit faite

Au bureau comme à la maison

Donne-nous aujourdhui un jour de congé

Une semaine de récuperation

Et un mois de réflexion

Pardonne nous nos absences

Comme nous pardonnons aussi

A ceux qui nous font travailler.

Ne nous soumet pas aux observations,

Aux baisses de salaire,

Aux embargos et au heures supplémentaires.

Mais délivre-nous de cet enfer.

Car c est à toi qu appartient le pourvoir

D augmenter notre salaire et nos jours de congé,

Tout en diminuant notre travail,
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   doudou Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
253
Inscrit :
14-mai 03

Posté 10 février 2004 - 10:22

aminnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn =D>
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Djib_sincère Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
334
Inscrit :
07-février 04
Location:
Djibouti
Interests:
DJIBOUTI

Posté 10 février 2004 - 10:55

La nature et l'homme ne font qu'un quand ils parlent de travail.
Djib_sincère.
La beauté, c'est pas les femmes mais la passion du travail.
Djib_sincère.

Et pour te donner une petite idée tout en disant Amin à tes prières, acceptes de lire ces quelques passages:

L'écume des jours (extraits)

--------------------------------------------------------------------------------

*** Colin se présente pour un emploi ***
- Alors?... dit le directeur.
- Eh bien, voilà!... dit Colin.
- Que savez-vous faire? demanda le directeur.
- J'ai appris des rudiments..., dit Colin.
- Je veux dire, dit le directeur, à quoi passez-vous votre temps?
- Le plus clair de mon temps, dit Colin, je le passe à l'obscurcir.
- Pourquoi? demanda plus bas le directeur.
- Parce que la lumière me gène, dit Colin.
- Ah!... Hum!... marmonna le directeur. Vous savez pour quel emploi
on demande quelqu'un, ici?
- Non, dit Colin.
- Moi non plus..., dit le directeur. Il faut que je demande à mon
sous-directeur. Mais vous ne paraissez pas pouvoir remplir l'emploi...
- Pourquoi? demanda Colin à son tour.
- Je ne sais pas..., dit le directeur.
Il avait l'air inquiet et recula un peu son fauteuil.
- N'approchez pas!... dit-il rapidement.
- Mais... je n'ai pas bougé..., dit Colin.
- Oui..., oui..., marmonna le directeur. On dit ça... Et puis...
(...)
*** Entre le sous-directeur portant un dossier sous le bras ***
- Vous avez cassé une chaise, dit le directeur.
- Oui, dit le sous-directeur.
Il posa le dossier sur la table.
- On peut la réparer, vous voyez...
Il se tourna vers Colin.
- Vous savez réparer les chaises?
- Je pense..., dit Colin désorienté. Est-ce très difficile?
- J'ai usé, assura le sous-directeur, jusqu'à trois pots de colle
de bureau sans y parvenir.
- Vous les paierez! dit le directeur. Je les retiendrai sur
vos appointements...
- Je les ai fait retenir sur ceux de ma secrétaire, dit le sous-directeur.
Ne vous inquiétez pas, patron.
- Est-ce, demanda timidement Colin, pour réparer les chaises que vous
demandiez quelqu'un?
- Sûrement! dit le directeur.
- Je ne me rappelle plus bien, dit le sous-directeur. Mais vous ne
pouvez pas réparer une chaise...
- Pourquoi? dit Colin
- Simplement parce que vous ne pouvez pas, dit le sous-directeur.
- Je me demande à quoi vous l'avez vu? dit le directeur.
- En particulier, dit le sous-directeur, parce que ces chaises sont
irréparables, et, en général, parce qu'il ne me donne pas l'impression
de pouvoir réparer une chaise.
- Mais, qu'est-ce qu'une chaise a à faire avec un emploi de bureau? dit Colin.
- Vous vous asseyez par terre, peut-être, pour travailler? ricana le directeur.
- Mais vous ne devez pas travailler souvent, alors renchérit le sous-directeur.
- Je vais vous dire, dit le directeur, vous êtes un fainéant!...
- Voilà..., un fainéant... approuva le sous-directeur.
- Nous, conclut le directeur, ne pouvons, en aucun cas, engager un fainéant!...
- Surtout quand nous n'avons pas de travail à lui donner..., dit le
sous-directeur.
- C'est absolument illogique, dit Colin abasourdi par leurs voix de bureau.
- Pourquoi illogique, hein? demanda le directeur.
- Parce que, dit Colin, ce qu'il faut donner à un fainéant, c'est justement
pas de travail.
- C'est ça, dit le sous-directeur, alors, vous voulez remplacer le directeur?
Ce dernier éclata de rire à cette idée.
- Il est extraordinaire!... dit-il.
(...)

Le vent se frayait un chemin parmi les feuilles et
ressortait des arbres tout chargé d'odeurs de bourgeons et
de fleurs. (...)
Le soleil dépliait lentement ses rayons et les hasardait, avec
précaution, dans des endroits qu'il ne pouvait atteindre
directement, les recourbant à angles arrondis et onctueux,
mais se heurtait à des choses très noires et les retirait
très vite, d'un mouvement nerveux et précis de poulpe doré.
Son immense carcasse brûlante se rapprocha peu à peu,
puis se mit, immobile, à vaporiser les eaux continentales et
les horloges sonnèrent trois coups.


Boris Vian
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Anjali Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
69
Inscrit :
12-août 03

Posté 11 février 2004 - 04:23

Salam Alaikoum

A little of seriousness wouln't hurt

Une des multiples prière de la journée...

Bismilah Rahmani Rahim

Asbahna wa asbahal mulku lilahi rabil 'alamin
Allahoum'aj'al khair hadal yaoum
Fathahou wa nourahou wa barakatahou wa houda
Wa a'oudou min chari ma fiha wa ma ba'daha

Amine


W/A
Anjali
Le croyant n'atteindra pas la plénitude de la foi tant qu'il n'aimera pas pour son frère ce qu'il aime pour lui-même"
(Boukhâri et Mouslim)

"Ayez l'air fou mais soyez sage" (Anonyme)

"la voix du mensonge n'augmente que si celle de la vérité baisse"(moi-mm)

« Croyant ! Ne vous moquez pas les uns des autres, car il se peut que ceux qui sont tournés en dérision vaillent mieux que les railleurs…Ne vous calomniez point et ne vous donnez pas de sobriquets les uns aux autres… Abstenez-vous de vous livrer aux conjectures sur autrui car il est des suppositions qui sont des péchés. N’espionnez point et ne médisez pas les uns des autres (Sourate Al Hujurat49. versets 11 et 12).
[COLOR=gray]
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet