djibnet.com: Surprenante Somalie!!!!!!!!! - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Surprenante Somalie!!!!!!!!! Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   doudou Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
253
Inscrit :
14-mai 03

Icône du message  Posté 19 décembre 2003 - 01:29

salam alek a tous, voici un article paru dans le journal "le monde",
parlant de la somalie, pays sans eau ni electricite, sans gouvernement......
pays qui rime avec famine, maladie, guerre civile....
mais paradoxalement qui est à la pointe de la technologie!!!!!!
rendez-vous compte de vous-meme:



La Somalie tente de mettre sous surveillance les transferts de fonds des hawalas
LE MONDE | 18.12.03 | 13h49 . MIS A JOUR LE 18.12.03 | 18h18
Nairobi de notre correspondant

C'est une idée simple et surprenante comme la Somalie sait en produire. A Mogadiscio, capitale meurtrie d'un pays sans gouvernement central depuis douze ans, une innovation technique vient de faire son apparition chez les sociétés spécialisées dans les transferts de fonds, les hawalas.

La société Towfiq, l'une des plus importantes, teste un nouveau système d'identification de ses clients. Les empreintes digitales de toute personne venant retirer les sommes virées depuis l'étranger seront bientôt digitalisées par un scanner, puis stockées dans l'ordinateur central de la société. Un logiciel de reconnaissance permettra ensuite l'identification automatique de chacun grâce à ses empreintes.

Ainsi, estiment les responsables de la hawala, dans une ville sans eau ni électricité, leurs ordinateurs qui tournent sur des générateurs seront en mesure de donner une signature à chacune de leurs transactions. En cas de transfert douteux, Towfiq pourra identifier ses clients aux deux bouts de la chaîne, celui qui a viré l'argent et celui qui l'a reçu.

L'effort d'innovation est à la mesure du risque couru par les hawalas. Dans l'immédiat après-11 septembre, les avoirs de la plus importante des sociétés de transferts de fonds, Al-Barakaat, avaient été gelés par plusieurs gouvernements occidentaux. Le système est à nouveau accusé d'être l'un des canaux utilisés par les financiers de la terreur.

LE MOTEUR DE L'ÉCONOMIE

En l'espace de quelques semaines, plusieurs bureaux de transferts de fonds ont été fermés aux Etats-Unis et aux Pays-Bas, dont un établissement affilié à Towfiq. Non que les propriétaires de hawalas soient eux-mêmes suspectés de faire partie des réseaux terroristes. "Notre cupidité est légendaire, s'amuse un patron de hawala. Quelques-uns d'entre nous, par appât du gain, avaient sans doute pris l'habitude de fermer les yeux sur l'origine de certains fonds. Mais dans notre système, même pour un virement de 50 dollars, on sait qui envoie, on sait qui reçoit. Maintenant, il faut faire le ménage. Notre activité est menacée. Nous devons prouver que les hawalas ne servent pas aux terroristes ni au blanchiment d'argent sale."

Abdusalam Omer, spécialiste des hawalas au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), s'efforce de faire accepter une réglementation qui sauverait le secteur. "Les hommes d'affaires somaliens, explique-t-il, sont habitués à s'adapter très vite à la nouveauté. Ils se sont rués sur les techniques liées à l'informatique pour rendre leurs systèmes plus sophistiqués. Maintenant, j'essaye de les convaincre qu'ils doivent se plier aux règles des pays étrangers et garder des traces précises de toutes leurs transactions s'ils veulent survivre."

La Somalie, qui ne produit presque rien, excepté un peu de pâtes, de bananes et d'immenses troupeaux de bétail, est un centre de commerce vibrionnant. A la faveur de l'absence de réglementations et de taxations, Mogadiscio s'est muée en plate-forme régionale d'import-export. L'essentiel des produits électroniques fabriqués en Asie du Sud-Est y transite avant d'inonder toute l'Afrique orientale. Dans un pays où les armes et les factions pullulent, ce commerce n'aurait pu se développer s'il avait fallu se déplacer avec d'importantes sommes d'argent liquide.

Les hawalas sont le moteur de cette économie ultralibérale sous protection armée. Or, depuis le 11 septembre 2001, la mauvaise réputation des compagnies somaliennes les empêche de plus en plus d'utiliser les banques traditionnelles pour transférer les sommes les plus importantes à l'étranger, entre Dubaï et la Malaisie, par exemple, pour acheter des marchandises livrables à Mogadiscio. Certains responsables de hawalas doivent parfois se résoudre à voyager avec des valises bourrées de dollars.

L'autre victime inattendue des problèmes d'Al-Barakaat est le marché de l'immobilier balbutiant de la capitale. Les habitants de Mogadiscio, pour investir dans Al-Barakaat, qui faisait figure de banque, n'hésitaient pas à vendre leurs maisons. Cette activité est désormais gelée, elle aussi.

La création d'une Somali Financial Services Association (SFSA) lancée à Londres, le 4 décembre, pourra-t-elle restaurer la confiance perdue ? Abdi Mohamed Sabrie, un des grands hommes d'affaires de la capitale, s'inquiète déjà de l'éventualité d'une réglementation : "Les hawalas facturent leurs services à des prix très bas, souvent moins de 5 %, parce que la concurrence est très dure. Avec des régulations sévères, les petites compagnies risquent de disparaître, laissant tout le marché à deux ou trois parmi les plus grosses, qui risquent alors d'augmenter leurs tarifs. Pour les Somaliens, ce serait une catastrophe."

Jean-Philippe Rémy


--------------------------------------------------------------------------------

120 milliards de dollars par an


Accusé de faciliter le financement du terrorisme islamique, le système financier rudimentaire des lettres de change, l'hawala, mobiliserait 120 milliards de dollars chaque année, selon les estimations des Nations unies. A eux seuls, les transferts à destination de la Somalie représentent 750 millions de dollars, soit trois fois le niveau de l'aide internationale octroyée à ce pays. Les principaux centres de ce négoce opaque sont Dubaï, Djibouti, Nairobi et Londres.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, ce système de paiement a mauvaise presse en Occident. "Le surcoût créé par les contrôles sur l'origine de fonds et le risque pour l'image d'une grande banque comme la nôtre sont plus élevés que ce que peuvent nous rapporter les changeurs", déclare un représentant de la Wachovia Bank, banque commerciale américaine, notamment spécialisée dans les transferts à destination du tiers-monde.

Le 4 décembre, la Somali Remittance Association a été créée par quatorze grands banquiers somaliens spécialisés dans ces transactions informelles. Cette association professionnelle entend jouer le rôle de régulateur en l'absence de toute autorité digne de ce nom, dans ce pays sans gouvernement reconnu. L'engagement des signataires à vérifier la provenance de l'argent et l'identité du bénéficiaire ainsi qu'à instaurer un audit des comptes atteste cette volonté de respectabilité. - (Corresp.)

. ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 19.12.03

Ce message a été modifié par doudou - 19 décembre 2003 - 01:31 .

0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Toto Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 800
Inscrit :
16-mai 03

Posté 19 décembre 2003 - 01:53

Jean-Philippe Rémy du Monde parle de la Somalie systèmatiquement depuis Nairobi. A qui cela sert-il.....Fais gaffe ! Gaby va s'facher ! Tu cites là un journal de Blanc ! De bobos en plus et parisien de surcroit ! Y va finir par t'emmerder....
"Et j'ai vu quelques fois, ce que l'homme a cru voir" A.Rimbaud
"Le désordre, c'est l'ordre moins le pouvoir" L.Ferré
"Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux" J.Richepin......
"Je reviendrai et je serai des millions" Spartacus
"Tu ne peux meme pas savoir si Domi est la tete de mon sexe!" Sourcil
"C'est à ton tour d'etre un peu plus précis pierre stp ne fais l'autrIche" Saxarla, 31 janv.2008
"Le monde est une branloire pérenne, je ne peins pas l'être, je peins le passage" Ext. des Essais Livre III. Montaigne
"Le bon sens est le premier et le dernier argument de l'ignorance". Serge Portelli, ext.de "Le sarkozysme sans Sarkozy p.51
″Ce m’est sucre. Le deuil : la joie. Ce m’est suie !″ Jean-Antoine de Baïf...
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Wallen Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 972
Inscrit :
11-mai 03
Location:
Somewheeeeeere over the rainbooow

Posté 20 décembre 2003 - 05:03

Waaw Doudou,
voici un pays qui ne demande qu a se developper et progresser mais que des annees d exploitation et manipulation occidentale ont freiné;

Si la Somalie etait moins oubliée (financierement) par les instances internationales elle se developperait 100 fois plus vite car ses ressortissants n ont jamais perdu l espoir de la voir debout a nouveau.

Mais que faire qd les Omnipotents US s interessent a elle dès qu elle releve la tete pour s assurer qu elle n aille pas trop loin?
''Rumor travels faster, but it don't stay put as long as truth"
Will Rogers


Love makes the world go round
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Nomad Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
123
Inscrit :
29-juillet 03

Posté 22 décembre 2003 - 10:57

Les Hawalas ont toujours existe en Somalie.Ce n' est point un nouveau trait.
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   doudou Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
253
Inscrit :
14-mai 03

Posté 24 décembre 2003 - 02:31

Wallen, le Saturday 20 December 2003, 15:03, dit :

Waaw Doudou,
voici un pays qui ne demande qu a se developper et progresser mais que des annees d exploitation et manipulation occidentale ont freiné;

Si la Somalie etait moins oubliée (financierement) par les instances internationales elle se developperait 100 fois plus vite car ses ressortissants n ont jamais perdu l espoir de la voir debout a nouveau.

Mais que faire qd les Omnipotents US s interessent a elle dès qu elle releve la tete pour s assurer qu elle n aille pas trop loin?


salam wallen,

la somalie veut se develloper certes mais il ya differentes etapes
a franchir. kan tu voit qu'ils possedent une haute-technologie et qu'ils
ont des generateurs pathetiques pour les alimenter....??????
extreme paradoxe, non?
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet