djibnet.com: "la Religion Est [elle] L'opium Du Peuple" ? - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

"la Religion Est [elle] L'opium Du Peuple" ? le revers du matérialisme historique Noter : -----

#1 _DENA (guest)

Groupe :
Invités

Posté 29 mai 2003 - 08:42

Bonjour chers compatriotes !
Bonjour Ely !

Tu (ELY) approuve l'idée de Marx selon laquelle "La religion est l'opium du peuple ".
Examinons ce que contient cette citation.
La religion serait comme une drogue, les pires de drogues (morphine, héroine..). Ce ne serait qu'un moyen pour se detourner de la réalité, une réalité douloureuse (je rappelle que la morphine est utilisée comme analgesique) ; pour fuire sa responsablité et vivre dans ses illusions (héroine). Elle serait responsable et entretiendrait l'engourdissement intellectuel, la léthargie du peuple (djiboutien en l'occurence). Elle pourrait devenir alors un instrument politique de premier plan.
Surtout pour des gens peu scrupuleux. La religion serait ainsi parmi les facteurs à la base des maux djiboutiens.
Cependant réflechir ainsi , c'est ignorer profondement la réligion (l'Islam).
Dois je rappeler que la revelation a commencé par ce terme "lis !".
La quête du savoir est obligatoire dans l'Islam. Le savoir religieux mais aussi tout savoir utile (toutes les sciences en particulier) est tres fortement recommandé. Les versets qui juxtaposent science et croyance ne sont pas rares. Parce que la foi d'un ignorant n'est jamais forte, un bon musulman ne peut etre un ignorant. Les travaux scientifiques et philosophiques accomplis durant la civilisation arabo-musulmane, un progrès enterré(du moins en partie) par l'occident dans son refus de l'islam, temoignent de cette proximité entre croyance et science. Cette harmonie entre foi et raison est depuis quelques siecles absente non pas de l'Islam mais des sociétés dites arabo-musulmanes. Et cela ne peut etre que regrettable parce que depuis, le monde musulman ne cesse de sombrer dans la décadence. Pire, la réligion est de plus en plus utilisée à des fins politiques qui n'ont aucun rapport avec le message du coran et de la tradition prophetique.
Certes, l'Islam accorde un grand respect à ceux qui détiennent le pouvoir mais il a des limites. Point de respect à celui qui ordonne de désobeir Dieu.
Allez vous me dire alors qu' assassiner des innocents ou des gens qui ne reclament rien que leur droit, participer à des appropriations des biens d'autrui ou des detournements des fonds publiques...et tous les caracteristiques atroces d'une dictature n'est pas une désobéissance à Dieu ?
Je vous rappelle qu'il n'y a pas (du moins en principe ) de monarchie de droit divin en islam comme c'était le cas en occident les siecles passés.

D'autre part, l'islam apelle à la lucidité. Des versets dans ce sens abondent dans le Coran. L'islam n'est pas quelques individus d'ailleurs payés spécialement pour travestir la vérité et légitimer un pouvoir en place. Et leurs dupes les écoutent non pas parce que ce sont des fervents croyants mais des ignorants.
En outre, les musulmans ne peuvent se detourner de la vie d'ici bas. En effet, il y a des responsabités collectives qu'il faut assumer. L'islam n'a jamais encouragé l' obscurantisme. Un véritable changement n'arrivera que lorqu'il y aura suffisamment des gens sortis de tenebres de l'ignorance. Il faut donc donner la priorité à l'éducation. Malheureusement le domaine connait un grave disfonctionnement. Néanmoins chacun (sans "mauvaise foi") peut apporter sa contribution.

Enfin l'islam a instauré une responsabilité individuelle très forte qui, alliée à la profonde solidarité entre croyants, a conduit à la société musulmane du debut de l'Hegire. Et vous savez très bien ce qu'a donné le matérialisme Marxiste au XXe siecle. Le communisme a aboli toute réligion pour preparer le terrain à un véritable culte de personnalité. Par des propagandes mystificatrices, ce regime (parmi les pires de totalitarismes), cautionné par les idées de Marx, a oeuvré pour que les gens adorent Staline, Brejnev...
L'histoire nous a montré donc qu'en réalité l'opium n'était pas la réligion mais bien les propagandes marxistes.
DENA
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Ely Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 366
Inscrit :
13-mai 03
Location:
Canada

Posté 30 mai 2003 - 03:59

Bonjour Dena,

Je vous remercie pour la d'esterite analytique et l'argumentation posee de votre texte.

En fait, vous avez confirme mon argumentation quant a mon but premier concernant l'ajout de la ciattion de Karl Marx dans ma signature. Voyez-vous, ce n'etait pas tout a fait innocent comme vous pouviez vous en douter et dans la mesure ou que je savais pertinemment qu'elle ne laisserait pas indifferent. Je cherchais, par l'intremise de cette missive, une argumentation posee qui, sans vouloir refaire le monde et par soucis d'equite a Karl qui n'est pas la pour pour se defendre, aurait amene les lecteurs a see poser un certain nombre de questions sur notre societe, a sa religion ainsi que sa place dans l'humanite contemporaine.

Citation

La religion serait comme une drogue, les pires de drogues (morphine, héroine..). Ce ne serait qu'un moyen pour se detourner de la réalité, une réalité douloureuse (je rappelle que la morphine est utilisée comme analgesique) ; pour fuire sa responsablité et vivre dans ses illusions (héroine).


Concorder avec moi qu'une observation impirique et sans subjectivite de l'emploi de la religion, notemment dans les pays pauvres comme l'Afganistant, pour ne citer que lui, est vendicatif de la phrase citation de Karl Marx. L'abdication de la responsabilite collective et individuelle, les mouvements de masses euphorisant et masquant la realite qui aboutissent a des gestes et faits inconcevable dans la lucidite est un exemple typique de l'effet de l'opium sur les humains.

Je tiens donc a insister que les humains en usurpation, et en connaisance de cause des pouvoir inalienables que la religion exerce sur les hommes, profitent pour justifier leur exces, excuser leur meffets et atteindre leurs objectifs on ne peut trop humaines.

Cependant, ne vous meprenez pas sur mon cas, je ne sius point defenseur d'un atheisme pathologique qui, a l'instar du communisme, substitue le culte de la divinite a celui de la personne. Non plus, que je suis pres a justifier ou defendre les motivations cachees ou, a ce titre, ouvertes de Karl Marx. Je ne suis, q'une personne dubitative et sceptique par nature. Je suis aussi en scientifique qui, forge par le metier, ne prends pour argent comptant , rien du tout.

De plus, je vous disputerais les attributions du savoir scientifique a la religion. A cet effet, les connaissances dite proto-scientifiques, chariees d'une civilisation a l'autre comme les Chinois, les Mongoles, les Asyriens, les Babyloniens pour ne citer qu'eux, ainsi que d'une region a l'autre de l'orient a l'occident ne saurait-ete attribue exclusivement a la religion. Les oeuvres ecrites et leurs datations en sont les preuves.

Dans la realite, le savoir scientifique cartesien ne peut co-exister avec une religion, qui par definition, est metaphysique. Un peu comme la matiere et l'antimatiere, leur presence juxtaposee est annihilatrice. Ceci dit, et par la meme logique, leur utilite complementaire est indeniable pour la societe. L'a ou l'une trebuche, l'autre se releve. Lorsque l'une reste bouche bee, l'autre retrouve sont elocance.


Pour terminer, je te remercie, Dena, pour avoir donne une contre argumentation ineteressante a ma signature, j'ose souhaiter aussi que l'exp​ression de cette signature qui a retenue ton intention ne te sois pas offensive puisque sans elles, nous n'aurions pas eu cette discussion interessante.

Ely
"C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas."
MAHATMA GANDHI (1869 - 1948)

"C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire."
JEAN DE LA BRUYÈRE (1645 - 1696)

"La religion est l'opium du peuple"
Karl Marx (1818-1883)
0

#3 _Saphir (guest)

Groupe :
Invités

Posté 30 mai 2003 - 01:11

Et pour faire la synthèse de vos messages, afin de ne pas laisser certains dans le floue, j'ajouterai que Aux pays des tyrans, la religion est opium.

Savez-vous que le 2è Calif de l'Islam, Omar Ibn Khattab (radiallahu anhu) - avec titre de "prince", de " président" pour faire comparaison avec notre époque - prenait ses siestes sous un arbre, sans garde de corps, recevait les dignitaires de la region sous cet arbre et n'attachait pas de l'importance aux richesses matérielles, mais à la vie après la mort. La justice sociale c'était celle de Dieu.
Pour revenir aux talibans et à la citation de Marx, ces derniers avaient interdit la récolte de l'opium - qui pourtant rapportait bcp de $ - pour stopper la guerre qui a mis à feu et à sang le pays, justement à cause de ce commerce lucratif.
Ce n'est pas parce que cette merde faisait concurrence à la religion comme diraient les :D , mais qu'elle hypothéquait l'avenir de la jeunesse. Sans parler de la guerre des seigneurs de clan qui perdurait à cause de son commerce.
Le mollah Omar a remis de l'ordre, grâce aux principes rigoureuses de l'Islam, seules capables de stopper l'anarchie. Au moins il a eu ce mérite que même les yankes lui ont reconnu - cependant pour des raisons géostratégiques à senteur de pétrole. Ainsi, le régime des étudiants va être épaulé avec en ligne de mire, le pétrole de Kazastan, les pipelines qui allaient traverser le territoire afgan ...etc
La suite vous la connaissez...Soit il délivrait Ben Laden avec comme récompense un tapis d'or, soit il refusait et la punition était un tapis de bombe.
Ce n'est pas pour autant que j'approuve leurs méthodes ( exécution publique, interdiction des femmes à l'école...etc). Mais vu le contexte chaotique...
D'ailleurs que dire des Usa avec les prisonniers de Guatanamo, la guerre en Irak et tous ces traités qu'ils n'ont pas ratifié ?
Réflechissons, analysons et pensons autrement pour ne pas tomber dans un mimétisme abject.
L'Islam n'est pas l'opium du peuple mais l'espoir et la dignité de bcp de peuples opprimés.
Peace.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Ach77 Icône

Groupe :
Membres
Messages :
4
Inscrit :
12-mai 03

Icône du message  Posté 31 mai 2003 - 04:47

Salut!

Il est tout à fait vrai que, ces jours-ci d’autant plus, la religion peut être vue comme un facteur de soumission des peuples, un moyen de justifier les pires cruautés que la planète ait jamais connu, car en se référant à une instance supérieure (Dieu, le Coran, la bible, etc), on peut toujours se défaire de toute responsabilité individuelle ou collective.

Ces jours-ci, le vide spirituel qui caractérise notre temps, est au fur et à mesure rempli par une pseudo-religion pour laquelle on est prêt à tout sacrifier, même sa propre intégrité et identité, mais surtout tout sens de solidarité. C’est le matérialisme qui est omniprésent. On est en train de vivre l’époque de la liberté, mais sans égalité et surtout sans fraternité.
Les "cinq C" de la vraie religion :
Creed, Cult, Code, Conduct, Community,
sont remplacés par les "cinq C" de la pseudo-religion :
Cash, Creditcard, Car, Condominium, Country Club.

C’est pas étonnant que face à ca, qu’il y ait des intégristes qui veulent restaurer une société basée sur des valeurs ancestrales et appliquables avec une vigueur absolue, malheureusement datant du Moyen Age…

La vraie question est de savoir quels sont les normes fondamentales, les standards éthiques non-négotiables dans le contexte des problèmes énormes que connait le monde actuellement.
C'est là que la religion est indispensable pour rappeler à chaque individu un consensus social de base sans lequel le libéralisme moderne ne montrera que ses effets destructifs!

0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   DENA Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
237
Inscrit :
01-juin 03

Posté 01 juin 2003 - 12:25

A ceux et celles qui n'ont jamais trahi leur conscience ni leur foi

Bonjour !
Certains européens qui ne connaissent de l'Islam que le ramadan et quelques interdits (porc, alcool)
avance l'exemple de l'Afganistan quand ils veulent dire de mal de l'Islam.
Je concede que des musulmans ont été tenté par un certain obscurantisme.
Mais pourquoi n'avez vous pas citer le gouvernement saoudien ?
Et toutes ces dictatures qui, pretextant aujourd'hui la lutte anti-terroriste, en profitent pour liquider
les Oulémas jugées genants, instaurant ainsi une religion à leur convenance ?
Comme l'a bien rappelé Saphir les talibans étaient au depart pro-US. En 1996, Se sentant pres de leur but,
les americains n'hesitaient pas à saluer la poussée des talibans (poussée qualifiée "d'element positif"). En
tout cas les talibans n'ont pas instauré un quelconque obscurantisme sans le soutien des USA, de l' Arabie
Saoudite et du Pakistan tous partenaires du projet de pipeline.
Et rappelons encore que les responsablités individuelle et collective sont telles qu'elles ne laissent aucune place
à la nonchalence et à l' engoudissement intellectuel. L'Islam , ce n'est pas quelques individus hypocrites ou ignorants,
qui sont,de surcroit, manipulés.Ceci dit, des manquements graves aux preceptes de l'Islam ne peuvent en aucun cas
constituer des arguments pour critiquer cette religion. Cela parait absurde.

Par ailleurs, je n'ai pas dit qu'on doit la science à l'Islam. Néanmois la civilisation musulmane en reprenant les acquis des
civlisations anterieures, en interpretant leurs oeuvres et ajoutant sa contribution a rendu un service indeniable à la science.
L'Islam contrairement à ce que vous dites n'est nullement incompatible avec la science.
Certes le mot "religion" d'apres son etymologie se refere à la recherche du divin. Mais reduire
l'islam au seul role spirituel, dire que l'Islam est à la science ce qu'est l'antimatiere à la matiere revele un manque
de connaissance deplorable sur cette religion. D'abord, soyons d'accord, l'Islam avec son systeme economique,
juridique... ne peut consiter en une pure spiritualité. De plus, Parmi les faits scientifiques inscrits dans le coran,
il y a le developpement embryonnaire et le fait que tout bouge dans l'univers , que tout est sur orbitre des electrons
aux galaxies. Du reste chercher l'equation de Schrodinger dans le Coran ne me parait pas raisonnable. Dites moi
lesquelles parmi les regles de la methode de Descartes et les etapes de la demarche scientifique telle que definie
par Claude Bernard ou telle qu'appliquée aujoud'hui ne peuvent pas coéxister avec L'Islam ?
Je rappelle que le mot arabe "ayat" peut désigner "verset" mais aussi "signe", "phenomene". L'Islam nous invite ainsi
à reflechir sur les phenomenes naturels. De meme que dans la nature les phenomenes ne sont pas étiquetés, qu'il ne
s'agit pas de reperer des relations simples inscrites dans l'experience de meme dans le coran les faits scientifiques ne
peuvent etre repérés et surtout compris qu'au pris d'un effort soutenu - ijtihaad- sollicitant pleinement la raison humaine. Durant cet "ijtihad" , le savant musulman peut se tromper. Un musulman, aussi savant soit il, est convaincu
qu'il y a toujours un etre plus savant que lui. Que dire sinon l'erreur est humaine.
D'ailleurs, les grands noms de la Science ont eux aussi commis leur part de bourdes.
Ces erreurs font parti integrante de l'histoire des sciences.

Vous voyez bien que la science est bien "soluble" dans l'Islam. Par contre le marxisme ne l'est pas du tout dans
la population djiboutienne. Pour finir reprendre une telle citation dans un contexe où on parle de la politique et des
conditions de developpement de notre pays ne me parait pas judicieux.

DENA
PS :
« Qu'est-ce que le matérialisme dialectique [conception de Marx]?
Le matérialisme dialectique, c'est chercher, les yeux bandés, dans une pièce obscure,
un chat noir qui ne s'y trouve pas et s'écrier tout d'un coup :" ça y est, je l'ai " »

A.& P. MEYER
"La véritable science enseigne par dessus tout à douter".

"On est submergé d’admiration face à une telle exp​ression de démocratie au Mali et cet amour d’ATT pour sa patrie. (…) Ceci prouve à suffisance que les vrais démocrates ne sont pas ceux qui s’accrochent comme des chauves-souris au pouvoir en défigurant dangereusement leur constitution. Les vrais démocrates,sont ceux qui permettent à leur pays de mieux fonctionner, lorsque eux, ils ne seront plus aux affaires." Liberté,journal togolais.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Ely Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 366
Inscrit :
13-mai 03
Location:
Canada

Posté 03 juin 2003 - 06:55

DENA,

Je crois que tu me mets au pied du mur. La discussion sur ce sujet se heurte ineluctablement contre ce mur et, pour t'avouer, j e ne suis pas surpris. Comme tu le sais certainement, toute discussion passe par la remise en question des arguments de l'autre partie. Pour cela et pour te convaincre, je suis oblige de te demontrer l'erreur qui consiste a mettre en question tes arguments. Comment pourai-je faire cette argumentation lorsque les arguments memes que tu utilisent sont des reference au livre sain "Le Koran". Suis-je capable de dire que les paroles de Dieu son faussent? Biensur que non. Alors, c'est quoi l'alternative et la reponse est ce que je disais tantot: Les religions en general et l'Islam en particulier ne doit rester dans son role spirutuel.

L'Islam, contrairement aux autres religions est acceccible a tout quidam qui veut bien l'utiliser a sa guise. Personnellemnt, je regroupe les musulmant en deux categories:

Les premiers sont ceux qui aiment leur religion, la pratiquent avec ferveur et qui sont discrets. C'est la majorite. Ils vaguent a leurs occupations, ne s'occupent pas des autres, ne courent pas les rues, ne clament pas detenir la verite absolue, ne sont pas sur la defensive continuellement, et surtout, ne cherche pas a a faire jugement dernier sur terre. Ce sont les gens que j'admire le plus, affable, s'ils voient une personne dans le peche, ils vont a la mosque pour prier le bon dieu a ce qu'il la ramene sur le droit chemin. Ils n'haussent pas le tont et n'essayent pas de justifier tout et tant avec la religion. des gens comme ceula, se sont mes parents, probablement tes parents, mes voisins et tous les gens de la generation de mes parents. A titre d'exemple, mon pere (que Dieux benisse son ame), aidait financierement a un certain nombre de nos voisins demunis, la mosquee du coin et la maintenance des cimetieres d'ambouli. Ce qu'il y a de particulier? Eh! bien nous ne l'avon su qu'apres sa mort et nous ne l'aurions jamais su si c'est que les recipiendaires eux-memes sont venu nous le devoiler. Discret, pieu, ne cherchant recompense que de la part de sont createur, instruit, altruisteet desinteresse, tel est pour moi le vrai et autentique mususlmant.
Le second sont tonutruant, constemment sur la defensive, a la recherche d'une cause perdu. Ils utilisent effectivement la religion et en l'occurence l'Islam comme un opium pour droguer le peuple et les manipuler a leur guise. A titre d'exemple, durant la guerre Iran-Irak, lorsque 2 millions d'humains soldats, destines a la charcuterie de la guerre etaient reunient de par et d'autres de la frontiere, chaque pays amenait ses plus grands Oulema. Ils leur parlait du Jihad que ces malheureux soldats allaient enterprendre contre d'autres musulmants comme eux. Ils les rappelaient de la recompense d'Allah qui les attends ainsi que de la clef du paradis pendus a leur cou. Tous deux, Iraniens comme les Irakiens, le "Koraan" dans la poche, se jettaient l'un sur l'autre au cri grandiose de "Allahu Akbar, Alllahu Akbar..."; De chaque cote, les cannons et les missiles tonnaient et les musulmants transformaient d'autres musulmants en viande hachee tout en recitant les sourastes" du "Qoraan". Avoue le que l'opium n'aurait pas fait mieu.

Dire que la religion est un opium n'est pas une attaque en regle. C'est une constatation. La religion n'est pas de l'opium en soi mais c'est de ce que les humains veulent en faire qui la transforme en opium. Dieu nous a donne la religion pour nous guider dans le droit chemin, c'est nous, qui par le detournement, en faison de l'opium. Comment expliquerais-tu de l'embrigadement massive de jeunes et moins jeunes gens et filles. Biensur au debut, on vous parle de l'Islam et de saconduite, ensuite, on vous coupe de votre culture et valeurs socilae, on vous isoles de vos familles et communaute, ensuite une fois mentallement reformate, on vous parle de la palestine, de l"irak, de la Chechechenie, du Kashemire etc...Biensur, les memes problemets existen a Djibouti, en Somalie, au Congo etc...mais non, on vous dira de faire des priorite, dabord liberer Jerusalem et ensuite, on vera. Et a propos, vous dira t-on ca nous aiderait de faire sauter l'ambassade de USA a Nairobie et Dar-es-Salam. Ah! oui vous dira-t-on, il y aura 200 africain mort pour 9 americain, mais que vaut la vie d'un Africain a cote du prix que nous rapporte celle de 9 americain...et d'ailleur, ajouteront-ils, ces 200 noirs, ne sont pas des mulsulmants (qui sait) et meme s'il y en a quelques uns, cela vaut la cause (quelle cause? et pour qui?)....

Les petites filles voilees d'Ottawa, celles de Marseille et celle d'Alabama ainsi que ceux qui prechent dans les mosquees de Londre, tous sans exception, suivent la meme logique: l'embrigadement hallucinogenique de la masse. Pour en savoir d'aventage, je vous suggere, de suivre le calvaire de la mere meurtrie de Zakaria Moussoui.

Ely
"C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas."
MAHATMA GANDHI (1869 - 1948)

"C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire."
JEAN DE LA BRUYÈRE (1645 - 1696)

"La religion est l'opium du peuple"
Karl Marx (1818-1883)
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Vanilla Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
367
Inscrit :
14-mai 03

Icône du message  Posté 03 juin 2003 - 08:07

Salam !

je me sens un peu visée dans la mesure ou je me trouve parmis les filles voilées qui resident ds la ville Ottawa.
Dans ce cas , j ignore comment le debat sur le marxisme a pu etre amené jusque là :o

By the way, j gnore pkoi tu t en prend uniquement à tes soeurs (voilées de surcroit)? secondo, ne trouves tu pas l idée de generalité absurde?? moi si ! :unsure:

wa alhamdu lilah ala kuli hal :(
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   mijobasto Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
279
Inscrit :
13-mai 03

Posté 05 juin 2003 - 01:06

A ely ... humm ...

Pour ce ki est de la citation je ne my attaderais pas. Notre createur a maintes fois (recherche le mot afalaa ds le coran) ns demande de sortir de notre carcan culturel par la voie de la meditation. En fait si tu revoi lhistoire islamique tu verras ke le qoran a ete recite au prophete non pas en une seule journee mais de maniere prolongee. Ceci afin dentrainer lintellect a reagir et a mediter tres longement sur ces vers . Helas aujourdhui tt ns a ete force sur ns ss la moindre reflection. Cest domage !
En passant tu verras aussi que pas une seule loi na ete revelee durant les 13 premieres annees du prophetes. Ttes les suras revelees ainsi (ce sont mes preferees) ont le meme style. Une incantation melancolique qui entraine la reflection la meditation , le rire les pleurs (des fois) bref une lettre damour koi !
Demandes toi si le coran ne contient pas plus de 100 versets ki parlent des interdits de koi parle le reste (environ 6000) ? Les gens ki accepent lislam sont ts attires par ces surats. Ces gens la on les appelles "muslim by choice" a linstar de ns ki sommes "muslim by chance!" A propos tte culture/education recue n'est en aucun cas une ke ns avons choisi :(. Ns sommes ts invite a regarder lunivers autrement ke ns le fesons (dhabitude) ! ke dis tu de la personne ki te dis "le materialisme est lopium du peuple". Pour taider a comprendre essaye de placer la classe dirigeante (les patrons, les assurances etc ..) comme les mollah des taliban. Le paradis ... eh bien il revient ss cesse a la tele ss forme de xayaysiis ... Ds la famille tt le monde travail (aux depends des valeurs familiales) afin de pouvoir acheter la derniere tele 52". Ceci est un cractere typique des societes occidentales. "La bagnole, la télé, le tiercé C'est l'opium du peuple de France Lui supprimer, c'est le tuer C'est une drogue à accoutumance." Renaud (le chanteur ).

qd a lapplication des loi islamiques par les gens jai peu a dire la dessus. kkun a dit une foi "N'est-il pas étrange que les hommes se battent si volontiers pour la religion et vivent si peu volontiers selon ses règles". De nos jors cest tellement facile de faire la morale et pointer le doitg. Limportant selon moi est de lappliquer sur soi meme. En fin de comptes ns ne sommes responsables ke de ns meme devant allah. Allah ne demandera pas a ely pkoi les taliban on fai ceci ou cela ... ni a eux dailleurs !
Je pense ke je suis moi meme tombe ds le piege .. alors salut !
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   wardiov Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
17
Inscrit :
26-mai 03

Posté 07 juin 2003 - 05:51

mon cher dena , ce que vous oublié lorsque vous faites la critique historique des théories marxistes-léninistes , c'est le fait que les premiers communistes étaient non pas des gens agnostiques mais des réligieux chrétiens .D'ailleurs , il suffit d'analyser le terme communisme qui signifie originellement mettre en commun , jouir collectivement des biens terrestres .il est incohérent d'opposer les réligions et cette doctrine qui puise singuliérement sa source dans les premiers .A bon entendeur salut.
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   CALA Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
140
Inscrit :
30-mai 03

Posté 17 juin 2003 - 07:19

Salut à tous,

Alexandre Wardiov l'a bien souligné, le communisme à l'origine était bien une religion bâtie au tour d'un crédo érroné: la certitude selon laquelle le facteur matériel est à la fois la condition sinequa non et l'indicateur véritable d'un bien être. Or comme vous le savez l'argent ne fait pas le bonheur étant donné que la substance humaine n'est pas uniquement matérielle.

Le communisme était également une idéologie biaisée car bâtit autour de l'espérance communiste selon les termes de laquelle les besoins de l'être peuvent humain finis et peuvent être satisfait à la longue. Or comme vous le savez ( mais Marx l'ignorait) c'est le progrès scientifique qui crée les besoins et tant que la technologie (c'est à dire l'application industriel des sciences) progressera les besoins de l'être humain sont infini.

Comme modèle économique la supériorité prétendue du communisme n'est pas vérifiée. La collectivisation est sensé supprimé, la prédation de la part des propriétaires du capital par le mécanisme de la thésaurisation. Or on connaît depuis Aristote que le gain est la juste rémunération du risque et que l'accumulation du capital traduit une efficience oragnique.

Pour combattre la thésaurisation et l'enrichissement sans travail et sans risque, on n'a pas trouvé mieux les préconisations de notre islam maternelle: taux d'intérêt 0% et Zakhat à 2,25% ainsi quelle que soit l'ampleur de l'héritage il disparaît au bout d'une génération soit 25 ans. Dans l'Occident la question et résolu en écrasant les capitalistes d'impôts toutes leurs vies durant afin de les empêcher d'accumuler et quand ils meurent ils ne peuvent pas transmettre plus 40% en France. C'est considérable mais ça vaut notre sagesse islamique.

pour défendre encore aujourd'hui une idéologie anti - humaniste comme le communisme à laquelle l'histoire a consacré un sort, il faut soit être con comme ses pieds soit être un "Ourrou" comme notre philosophe de ministre de la justice.
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet