djibnet.com: It’S That Time Of The Year Black Friday - djibnet.com

Aller au contenu

  • (5 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

It’S That Time Of The Year Black Friday Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   labo22 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 456
Inscrit :
21-décembre 09
Gender:
Male

Posté 30 novembre 2014 - 12:46

Origin of T---gal please click here
Assuming that T---gal understand the language of above video, he or she would ask the right Q rather than following the shayaadeen

One needs to understand the historical prospective of anything before s/he posts something that s/he doesn't understand like a dictator subject that s/he recently posted , of course the dictator is there for a purpose as explained in same post.

Ce message a été modifié par labo22 - 30 novembre 2014 - 12:48 .

Suppression of Free Speech

Djibnet created online GABOOD or Sheraton hotel Djibouti with Ahmed Bouh its gate keeper, just in case no one has noticed!! Why I can NOT post anything IS ? mark!!!

labo222@googlemail.com
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   labo22 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 456
Inscrit :
21-décembre 09
Gender:
Male

Posté 01 décembre 2014 - 12:41

Translations of Jeremiah 52:31

¶ And it came to passe in the seuen and thirtieth yeere of the captiuitie of Iehoiakin king of Iudah, in the twelfth moneth, in the fiue and twentieth day of the moneth, that Euil-merodach king of Babylon, in the first yeere of his reigne, lifted vp the head of Iehoiakin king of Iudah, and brought him forth out of prison,
- King James Version (1611) - View 1611 Bible Scan

Now it came about in the thirty-seventh year of the exile of Jehoiachin king of Judah, in the twelfth month, on the twenty-fifth of the month, that Evil-merodach king of Babylon, in the {first} year of his reign, showed favor to Jehoiachin king of Judah and brought him out of prison.
- New American Standard Version (1995)

And it came to pass in the seven and thirtieth year of the captivity of Jehoiachin king of Judah, in the twelfth month, in the five and twentieth day of the month, that Evil-merodach king of Babylon, in the `first' year of his reign, lifted up the head of Jehoiachin king of Judah, and brought him forth out of prison;
- American Standard Version (1901)

And in the thirty-seventh year after Jehoiachin, king of Judah, had been taken prisoner, in the twelfth month, on the twenty-fifth day of the month, Evil-merodach, king of Babylon, in the first year after he became king, took Jehoiachin, king of Judah, out of prison.
- Basic English Bible

And it came to pass in the thirty-seventh year of the captivity of Jehoiachin king of Judah, in the twelfth month, on the twenty-fifth of the month, [that] Evil-Merodach king of Babylon, in the year that he began to reign, lifted up the head of Jehoiachin king of Judah, and brought him forth out of prison;
- Darby Bible

And it came to pass in the seven and thirtieth year of the captivity of Jehoiachin king of Judah, in the twelfth month, in the five and twentieth day of the month, that Evil-merodach king of Babylon in the first year of his reign lifted up the head of Jehoiachin king of Judah, and brought him out of prison,
- Webster's Bible

It happened in the seven and thirtieth year of the captivity of Jehoiachin king of Judah, in the twelfth month, in the five and twentieth day of the month, that Evilmerodach king of Babylon, in the [first] year of his reign, lifted up the head of Jehoiachin king of Judah, and brought him forth out of prison;
- World English Bible

And it cometh to pass, in the thirty and seventh year of the removal of Jehoiachin king of Judah, in the twelfth month, in the twenty and fifth of the month, hath Evil-Merodach king of Babylon lifted up, in the year of his reign, the head of Jehoiachin king of Judah, and bringeth him out from the house of restraint,
- Youngs Literal Bible

And it came to pass in the seven and thirtieth year of the captivity of Jehoiachin king of Judah, in the twelfth month, in the five and twentieth day of the month, that Evil-merodach king of Babylon, in the first year of his reign, lifted up the head of Jehoiachin king of Judah, and brought him forth out of prison.
- Jewish Publication Society Bible
Suppression of Free Speech

Djibnet created online GABOOD or Sheraton hotel Djibouti with Ahmed Bouh its gate keeper, just in case no one has noticed!! Why I can NOT post anything IS ? mark!!!

labo222@googlemail.com
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   thorgal Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
18 729
Inscrit :
07-mai 08
Gender:
Male
Location:
La France et le monde parfois!!

Posté 01 décembre 2014 - 01:25

Pour aider labo à comprendre Noël :

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc - Chapitre 2

01 En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre –
02 ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. –
03 Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine.
04 Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David.
05 Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.
06 Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli.
07 Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.
08 Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.
09 L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte.
10 Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple :
11 Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.
12 Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »
13 Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant :
14 « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »
15 Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. »
16 Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.
17 Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant.
18 Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers.
19 Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.
20 Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.
21 Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception.
22 Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur,
23 selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.
24 Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.
25 Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui.
26 Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.
27 Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,
28 Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
29 « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole.
30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :
32 lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. »
33 Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui.
34 Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction
35 – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »
36 Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage,
37 demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
38 Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.
39 Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.
40 L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.
41 Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque.
42 Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.
43 À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.
44 Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
45 Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.
46 C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions,
47 et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses.
48 En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! »
49 Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »
50 Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.
51 Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.
52 Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.
B)
"Le boeuf est lent..
Mais la terre est patiente"
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   labo22 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 456
Inscrit :
21-décembre 09
Gender:
Male

Posté 01 décembre 2014 - 03:41

As unbelievable as it may seem, the one with authority over salvation spends his first nights not in a palace but in the open air among simple people like the shepherds. Born in the ancient equivalent of a tent village, Jesus (A S) arrives to fulfil God's promise.
The cut & paste of tampered scripture that T---gal presented contradicts itself, here are the excerpts of Gospel According to Saint Luke, Chapter 2 that T---gal is referring to as a proof that 25th of Dec. is the actual birthday of Jesus (A S).
Luke 2:1 And it came to pass in those days, that there went out a decree from Caesar Augustus that all the world should be taxed.
Luke 2:2 …………
……………………
……………………
Luke 2:8 And there were in the same country shepherds abiding in the field, keeping watch over their flock by night.
Luke 2:9 And, lo, the angel of the Lord came upon them, and the glory of the Lord shone round about them: and they were sore afraid.
Luke 2:10 And the angel said unto them, Fear not: for, behold, I bring you good tidings of great joy, which shall be to all people.
Luke 2:11 For unto you is born this day in the city of David a Saviour, which is Christ the Lord.
So the shepherds were watching over their flocks in the field at night. Have you ever thought that it may have been a little cold on a late December night in Bethlehem? Well the Bible says nothing about the birth of Jesus being at that time of year. Indeed, if the flocks were still in the field, it definitely was not during the winter. Since the Bible does not openly declare any particular date for the birth of Jesus Christ, just how is it that December 25 was selected?
III. The feast of the Epiphany, which had existed fairly generally in the Greek Church even in the third century, is now found in the Latin Church also. In migrating, the feast acquired, however, a new meaning. Whilst in the East it commemorated more especially Christ's Baptism, in the West it came to be a festival in honour of His manifestation to the Gentiles. The other meanings of the feast gradually passed into the background, one of them, that of Christ's birth, becoming the object of an entirely new festival, Christmas. The origin of the latter is by no means clear: the Armenian Ananias the 'Computer,' writing at the beginning of the seventh century, tells us that it was kept at the imperial court under Constantius (337-61); we have also an illusion of the so-called Chronographer of A.D. 354. If his notice at the head of the Depositio Martyrum is to be taken as indicating that December 25 was merely reckoned as Christ's birthday, then the feast may have arisen subsequently to 354, but if it refers, as quite possibly it may, to a festival, then Christmas must have been kept as a feast not only in 354, but, as is clear from a comparison with the Chronographer's Depositio Episcoporum, as far back as 336. However this may be, the feast certainly existed in Rome before 360, and from thence it spread throughout the Church; Justin I [p. 199] (518-27) was, nevertheless, obliged to issue decrees making its observation compulsory throughout the empire. Armenia alone refused to accept it, and there Christ's birth is still commemorated on the Epiphany. December 25 seems to have been chosen on account of the Roman custom of keeping this day as the festival of Sol Invictus - i.e. of the re-birth of the sun; it was judged fitting to substitute for the pagan feast a Christian one commemorating the birth of the true Sun of the world and Redeemer of mankind.
Source: Manual of Church History, Volume I., by Dr. F. X. Funk, Published by B. Herder, 17 South Broadway, St. Louis, Mo., Copyright 1912, bearing the Nihil obstat and Imprimatur of the Catholic Church, pp. 198-199.

The twelve days of Christmas are the twelve days counted from December 25th to January 5, January 6th being the date the Epiphany (Twelfth Night) is celebrated, which is when the three Wise Men, or Magi, visited Bethlehem

..to be continued,
Suppression of Free Speech

Djibnet created online GABOOD or Sheraton hotel Djibouti with Ahmed Bouh its gate keeper, just in case no one has noticed!! Why I can NOT post anything IS ? mark!!!

labo222@googlemail.com
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   thorgal Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
18 729
Inscrit :
07-mai 08
Gender:
Male
Location:
La France et le monde parfois!!

Posté 01 décembre 2014 - 11:24

Voir le messagelabo22, le 01 décembre 2014 - 01:41 , dit :

The cut & paste of tampered scripture that T---gal presented contradicts itself, here are the excerpts of Gospel According to Saint Luke, Chapter 2 that T---gal is referring to as a proof that 25th of Dec. is the actual birthday of Jesus (A S).

A quel moment le texte de Luc se contredit il ??? :blink:
Qu'as tu contre la fête de Noël??
Je ne fais pas le ramadan mais cela ne m'empêche pas de respecter mes camarades qui le font...
Noël approche et c'est la première fois que je vais le fêter sans mon père qui vient de nous quitter.
Ce sera une occasion de tous se retrouver, de prier puis de festoyer ensemble.
Cette fête chrétienne t'insupporte, tu ne peux la tolérer..
Tant pis pour toi, cela ne m’empêchera pas d'avoir une pensée pour les Djibnautes le soir de Noël!!
B)
"Le boeuf est lent..
Mais la terre est patiente"
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   mahad1 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 299
Inscrit :
28-novembre 12
Gender:
Male
Location:
Djibouti

Posté 02 décembre 2014 - 09:20

Le Christ peut-Il être honoré par la fête de Noël ?
La justification la plus fréquente que l’on entend au sujet de Noël est que les gens ont remplacé les vieilles coutumes et intentions païennes en disant que, maintenant, elles sont « centrées sur le Christ. » J’en ai entendu plusieurs dire qu’ils « honoraient le Christ » par leur observance de Noël. Le problème est que Dieu ne dit pas que cela est acceptable à ses yeux. En fait, Il nous commande clairement de ne pas le faire. Observer Noël déshonore le Christ ! Il considère tout ce qui s’y rapporte comme une abomination ! Nous verrons pourquoi bientôt.
Le Christ a dit : « C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes » (Matth 15 :9). Noël n’a pas été ordonné par Dieu. C’est une tradition d’hommes. Et le Christ poursuit, : « Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition » (Mc 7 :9). Chaque année, dans le monde entier, des centaines de millions de personnes font exactement cela !
Nous allons voir que Dieu nous commande clairement, « N’imitez pas la voie des nations ». Or la majorité des gens ne Le craignent pas, mais Dieu leur permet de décider par eux-mêmes. Les êtres humains possèdent le libre-arbitre — libre d’obéir ou de désobéir à Dieu ! Mais malheur à ceux qui ignore la Parole de Dieu !


Le Christ est-Il né un 25 décembre ?
Le Christ est né durant l’automne. Plusieurs croient erronément qu’il est né au début de l’hiver, le 25 décembre ! Ils se trompent.
Voyez le Adam Clarke Commentary, volume 5, page 370, édition New York : « Il était habituel pour les Juifs d’envoyer leurs brebis au désert aux alentours de la Pâque (tôt le printemps), et de les ramener au bercail au début des premières pluies. » Ces premières pluies commencent entre le début de l’automne et la mi-automne. Si l’on poursuit la citation : « Pendant le temps de leur sortie les bergers les surveillaient nuit et jour. Comme… le début de la pluie était tôt au mois de marchesvan, ce qui correspond en partie aux mois d’octobre et de novembre (commençant parfois en octobre), nous constatons que les brebis demeuraient à l’extérieur pendant tout l’été. Comme ces bergers n’avaient pas encore ramené leurs brebis au bercail, on peut supposer que le mois d’octobre n’avait pas encore commencé et que, conséquemment, notre Seigneur n’est pas né un 25 décembre, parce que les troupeaux étaient encore dans les champs. Il n’aurait pas pu naître plus tard qu’en septembre, les troupeaux étant toujours dans les champs, la nuit. En nous basant sur ces faits seulement, l’idée d’une nativité en décembre devrait être abandonnée. Le pacage des bêtes la nuit dans les champs est un fait chronologique… Vous pouvez aussi lire les citations des Talmudistes par Lightfooth. »
Luc 2 :8 nous explique que lorsque le Christ est né. « Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. ». Veuillez remarquer qu’ils demeuraient dans les champs. Ceci ne s’est jamais produit au mois de décembre. Esdras 10 :9-13 et le Cantique des Cantiques 2 :11 montrent que l’hiver était la saison des pluies et que les bergers ne pouvaient demeurer dans les champs la nuit.
Un grand nombre d’encyclopédies stipulent clairement que le Christ n’est pas né un 25 décembre ! L’Encyclopédie catholique confirme directement ce fait. En toute vraisemblance, le Christ est né en automne ! Une longue explication technique prouverait ce point.
Comme nous savons maintenant que la date du 25 décembre n’est même pas proche de la date de naissance du Christ, d’où proviennent donc les festivals associés à cette date ?
Lisez maintenant la citation suivante sous la rubrique « Noël ». « Dans le monde romain, les saturnales (17 décembre) étaient une période de réjouissances et d’échanges de cadeaux. Le 25 décembre était également considéré comme le jour de la naissance du dieu des mystères iranien Mithra, le Soleil de Justice. Le Jour de l’An romain (1er janvier), les maisons étaient décorées de verdure et de lumières, et des cadeaux étaient remis aux enfants et aux pauvres. À ces célébrations étaient ajoutés les rites germaniques et celtiques de la bûche (de Noël) provenant du temps de l’entrée en Gaule, en Bretagne et en Europe centrale des tribus teutonnes. La nourriture, la fraternisation, la bûche de Noël et autres gâteaux de la période, la verdure et les sapins, les cadeaux et les souhaits soulignaient tous différents aspects de cette période de réjouissances. Les feux et les lumières, les symboles de chaleur et de longue vie, ont toujours été associés aux festivals d’hiver, autant païens que chrétiens » (Encyclopédie Britannique, 15E édition, Vol. II, p. 903).
Une dernière référence au sujet du 25 décembre en tant que date de naissance du Christ est nécessaire. Prenez note de l’article paru dans le Toronto Star en décembre 1984, rédigé par Alan Edmonds et intitulé, « Nous devons beaucoup aux druides et aux Hollandais » (partout, c’est nous qui traduisons). La Réforme a quelque peu terni Noël. Déjà à cette époque certains ecclésiastiques politiciens rusés avaient adopté le festival hivernal païen comme la prétendue date de naissance de Jésus de Nazareth et, y avaient joint quelques autres friandises païennes afin de les rendre acceptables.
Le 25 décembre n’a pas été choisi parce que c’était la naissance du Christ ou même parce qu’il s’en rapprochait. Cette date fut choisie parce qu’elle coïncidait avec le festival idolâtre et païen des saturnales ! Cette célébration doit être soigneusement examinée. Quoi qu’il en soit, nous ne connaissons pas la date exacte de la naissance du Christ. Bien que Dieu ait pu nous la faire connaître, Il a choisi de la cacher aux yeux du monde !

http://rcg.org/fr/br...s/ttooc-fr.html
:)
Seigneur, accorde-moi sagesse (et savoir) et fais-moi rejoindre les gens de bien. Sourate 26.83
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   thorgal Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
18 729
Inscrit :
07-mai 08
Gender:
Male
Location:
La France et le monde parfois!!

Posté 03 décembre 2014 - 01:49

Heureusement les djibnautes ne sont pas tous comme Diplomahad ou labo...la preuve:
http://www.djibnet.c...post__p__171665

C'est toujours la même chose ici...dés que Noél approche c'est le défouloir pour certains....
http://www.djibnet.c...post__p__207357
C'&tait en 2011 et KHALIDIBNWALID nous promettait déjà le djhiad et le retour des califats...
Et tout cela parce quelqu'un avait parlé de Noel sur ce forum !!

Pourtant il n'y a pas toujours cette haine contre les chrétiens , avant ici, même les musulmans souhaitaient noel !!
Aujourd'hui ils se feraient traiter de mécréants !!
Certains on oublié la "tolérance" de leur religion envers les autres religions...
B)
"Le boeuf est lent..
Mais la terre est patiente"
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   labo22 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 456
Inscrit :
21-décembre 09
Gender:
Male

Posté 04 décembre 2014 - 03:16

Pagan Sun Worship and Catholicism
Celebrating The Birth of the Sun.


Date of Christ's birth uncertain in the 3rd Century.

[p. 249] Uncertainty about Jesus’ birthday in the early third century is reflected in a disputed passage of the presbyter Hippolytus, who was banished to Sardinia by Maximin in 235, and in an authentic statement of Clement of Alexandria. While the former favored January second, the learned Clem- [p. 250] ent of Alexandria enumerates several dates given by the Alexandrian chronographers, notably the twenty-fifth of the Egyptian month Pachon (May twentieth) in the twenty-eighth year of Augustus and the twenty-fourth or twenty-fifth of Pharmuthi (April eighteenth or nineteenth) of the year A.D. 1, although he favored May twentieth. This shows that no Church festival in honor of the day was established before the middle of the third century. Origen at that time in a sermon denounced the idea of keeping Jesus’ birthday like that of Pharaoh and said that only sinners such as Herod were so honored. Arnobius later similarly ridiculed giving birthdays to “gods.” A Latin treatise, De pascha computus (of ca. 243), placed Jesus’ birth on March twenty-first since that was the supposed day on which God created the Sun (Gen. 1:14–19), thus typifying the “Sun of righteousness” as Malachi (4:2) called the expected Messiah. A century before Polycarp, martyred in Smyrna in 155, gave the same date for the birth and baptism placing it on a Wednesday because of the creation of the Sun on that day.

Source: Walter Woodburn Hyde, Paganism to Christianity in the Roman Empire, pp. 249, 250. Copyright 1946 by the University of Pennsylvania Press, Philadelphia.

Christmas: The supposed anniversary of the birth of Jesus Christ, occurring on Dec. 25. No sufficient data … exist, for the determination of the month or the day of the event… There is no historical evidence that our Lord’s birthday was celebrated during the apostolic or early postapostolic times. The uncertainty that existed at the beginning of the third century in the minds of Hippolytus and others—Hippolytus earlier favored Jan. 2, Clement of Alexanderia (Strom., i. 21) “the 25th day of Pachon” (= May 20), while others, according to Clement, fixed upon Apr. 18 or 19 and Mar. 28—proves that no Christmas festival had been established much before the middle of the century. Jan. 6 was earlier fixed upon as the date of the baptism or spiritual birth of Christ, and the feast of Epiphany … was celebrated by the Basilidian Gnostics in the second century … and by catholic Christians by about the beginning of the fourth century. The earliest record of the recognition of Dec. 25 as a church festival is in the Philocalian Calendar (copied 354 but representing Roman practise in 336).

Source: A. H. Newman, “Christmas,” The New Schaff-Herzog Encyclopedia of Religious Knowledge, Vol. 3, p. 47. Copyright 1909 by Funk & Wagnalls Company, New York.
Suppression of Free Speech

Djibnet created online GABOOD or Sheraton hotel Djibouti with Ahmed Bouh its gate keeper, just in case no one has noticed!! Why I can NOT post anything IS ? mark!!!

labo222@googlemail.com
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   thorgal Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
18 729
Inscrit :
07-mai 08
Gender:
Male
Location:
La France et le monde parfois!!

Posté 05 décembre 2014 - 05:09

http://www.eglise.ca...e-sens-de-noel/





A Noël Dieu se donne aux hommes

Dieu se donne aux hommes, à Noël, en la personne de Jésus-Christ, comme au cours de chaque messe célébrée quelque part dans le monde.
C’est pourquoi Noël est la fête des dons, pour imiter Dieu qui s’est donné Lui-même aux hommes.

Malgré les temps difficiles que nous traversons, la célébration de Noël nous rappelle que Dieu ne cesse de répandre dans le cœur des hommes des sentiments de paix, d’amour et de confiance.

Le message de Noël résiste aux violences et aux effondrements. La naissance de Jésus est le signe de la vie qui ne cesse de se renouveler telle une source permanente d’espérance pour le monde.

Quoiqu’on ignore le jour et l’heure précis de la naissance de Jésus-Christ, Noël est célébré depuis des siècles dans la nuit du 24 au 25 décembre. Les chrétiens donnant à cet événement le sens de ce qui est pour eux la venue de la vraie lumière – celle du Christ -, le choix de cette date est à mettre en lien avec le solstice d’hiver, moment où le jour prend peu à peu le pas sur l’obscurité. L’heure de minuit est tout aussi symbolique : elle marque l’arrivée d’un jour nouveau.

La « messe de minuit », celle du 24 décembre au soir, rassemble traditionnellement plus de fidèles que celle du 25 au matin. Aujourd’hui, elle est souvent célébrée plus tôt dans la soirée, notamment pour permettre aux enfants d’y participer.


Pour les chrétiens, la fête de Noël (du latin natalis, « naissance », « nativité ») célèbre la naissance de Jésus, Fils de Dieu, le Sauveur attendu, annoncé par les prophètes.
Jésus veut dire en hébreu « Dieu sauve ». Ce nom même révèle son identité et sa mission, sauver les hommes et les conduire vers le Père.
Pour les autres qui cherchent à tous prix à attaquer le christianisme.....
C'est juste un jour comme les autres !!
B)

"Le boeuf est lent..
Mais la terre est patiente"
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   labo22 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 456
Inscrit :
21-décembre 09
Gender:
Male

Posté 06 décembre 2014 - 01:53

December 25th instituted as a Christian holy day !!


If one tells truth that does not mean he or she is attacking other believers' faith. Even Protestants are, in practice, tacitly acknowledging the authority of Roman Catholic Tradition, which in principle they reject.

This may come to the surprise of T---gal who is still in denial, but not to others, I as one can see, December 25th has absolutely no biblical foundation whatsoever as a day of Christian worship. In fact the evidence from the Bible tends to eliminate December (it being the dead of winter) as a possible month for the birth of Christ. Just as Sunday keeping is commanded only by Catholic Tradition not a believe, so Christmas (Christ's Mass) is founded solely on the authority of Catholicism, which picked the day so as to coincide with the pagan Sun worshipping observance of the Winter Solstice.

A star cult, sun-worship, became (in the third century A.D.) the dominant official creed, paving the road for the ultimate triumph of Judaeo-Christian monotheism. So strong was the belief in the Invincible Sun (Sol Invictus) that for example Constantine I (d. 337), himself at first a devotee of the sun cult, found it, indeed perfectly compatible with his pro-Christian sympathies to authorize his own portrayal as Helios. And in 354 the ascendant Christian church in the reign of his pious but unsavory son, Constantius II, found it prudent to change the celebration of the birth of Jesus from the traditional date (January 6) to December 25, in order to combat the pagan Sun god's popularity his birthday being December 25.

Source: Frederick H. Cramer, Astrology in Roman Law and Politics, p. 4. Copyright 1954 by the American Philosophical Society, Philadelphia.

Ce message a été modifié par labo22 - 06 décembre 2014 - 02:09 .

Suppression of Free Speech

Djibnet created online GABOOD or Sheraton hotel Djibouti with Ahmed Bouh its gate keeper, just in case no one has noticed!! Why I can NOT post anything IS ? mark!!!

labo222@googlemail.com
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   thorgal Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
18 729
Inscrit :
07-mai 08
Gender:
Male
Location:
La France et le monde parfois!!

Posté 06 décembre 2014 - 09:55

Labo,
fêtes tu noël ??
B)
"Le boeuf est lent..
Mais la terre est patiente"
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   labo22 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 456
Inscrit :
21-décembre 09
Gender:
Male

Posté 06 décembre 2014 - 04:33

Christ and Culture in Paradox

Definition of Culture for T---gal: Tyler's definition of culture includes knowledge, belief (some sort of religion), art, morals, law, custom, and any other capabilities and habits acquired by man as a member of society". We will be examining all the attributes one by one in future postings in regard to T---gals' behavior as representative of European cultural heritage !!!!!!!!!!!!!!! .تحف بشرية

Taking into account that the Christianity is incorporated within European Cultural Paganism, the issue is how to avoid the conflict that is intertwined for thousands of years: Christ is both identified and contrasted with western culture. The Church is in the world, though it is not of the world that is at least the view of the Protestant sect of Christianity, especially Luther. The problem is the lack of clarity regarding the circumstances under which Christ is portrayed in support of or against culture. The key question remains, who has the authority to decide? In the modern Christian missionary enterprise including King James (1), their authority has been vested in missionaries, who in general were biased in favor of their own cultures and against the cultures where they are guests.

Modern Christianity as part of European cultural attributes, usually when Christianity is presented as an alternative to the existing culture, the prospective convert must choose either to follow the European culture in order to become good Christian or to remain in the "evil world" or "paganism." That has been the view the modern missionaries from the northern hemisphere until today.


Ce message a été modifié par labo22 - 06 décembre 2014 - 04:49 .

Suppression of Free Speech

Djibnet created online GABOOD or Sheraton hotel Djibouti with Ahmed Bouh its gate keeper, just in case no one has noticed!! Why I can NOT post anything IS ? mark!!!

labo222@googlemail.com
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   thorgal Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
18 729
Inscrit :
07-mai 08
Gender:
Male
Location:
La France et le monde parfois!!

Posté 07 décembre 2014 - 02:43

Je te demande simplement si tu fêtes .....et te voilà parti à m'accuser d'être franc maçon ??? :blink:
L'Europe est de culture chrétienne, désolé si cette fête chrétienne de Noel te dérange tant que ça !!
B)

Ce message a été modifié par thorgal - 07 décembre 2014 - 02:44 .

"Le boeuf est lent..
Mais la terre est patiente"
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   labo22 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 456
Inscrit :
21-décembre 09
Gender:
Male

Posté 07 décembre 2014 - 05:14

Voir le messagethorgal, le 07 December 2014 - 02:43 AM, dit :

Je te demande simplement si tu f�s .....et te voil�arti �'accuser d'�e franc ma� ??? :blink:
L'Europe est de culture chr�enne, d�l�i cette f� chr�enne de Noel te d�nge tant que �!!
B)


Image IPB

If it looks like a duck, walks like a duck, and quacks like a duck, then what is it?" "That's right, it's a duck-T---gal , but this duck has red beak as King James (1) translated for duck T---gal, he tends to write too many??? or say quoi, quoi, quoi like duck, one has to remind him or her again and again that this not a chatroom.

Looking back his or her previous post reply, s/he tries to follow the rules but s/he quickly loss his/her temper and uses first person singular when s/he goes back his/her routine "metro,boulot,dodo" class of French society, s/he could have used appropriate language like vous if s/he could not avoid...

Just a simple reminder this topic is about Xmas whether 25th of Dec is the pagan Sun worshipping festivity or it�s the actual birthday of Jesus (AS)

Why is Christmas celebrated on December 25th?

Although Christmas is celebrated on the 25th day of December each year, the exact date of Jesus' birth is unknown. Most biblical scholars agree that the birth, in fact, did not take place in December at all, but probably occurred during the spring of the year. The Gospel of Luke states that the shepherds to whom the announcement of the birth was made were watching theirs sheep by night (Luke 2:8) which would suggest the lambing time (the spring). Only then did shepherds bother to guard their flocks around the [p. 206] clock. In winter, for example, the sheep would have been kept in the corral.

Why, then, the 25th of December? Actually, the date was chosen not by the Christians, but by Romans, the traditional antagonists of the Early Church.

Each year as the days became noticeably shorter in November and December, the Roman citizens feared that the earth may be "dying". With the "return of the sun" at the end of December resulting in longer days, the Romans celebrated the "Feast of the Sol Invictus" (Unconquerable Sun") on December 25. Bishop Liberius of Rome ordered in 354 that all Christians celebrate the birth of the Christ child on that day. Scholars believe that the bishop chose this date so that Christians, still members of an "outlaw religion" in the eyes of the Romans, could celebrate the birth of their Savior without danger of revealing their religious conviction, while their Roman neighbors celebrated another event.

Source: The Christian Book of Why, by John C McCollister, copyright 1983, ISBN 0-8246-0317-6, published by Jonathan David Publishers, Inc. Middle Village, New York, 11379., pages 205, 206.

Ce message a été modifié par labo22 - 07 décembre 2014 - 05:26 .

Suppression of Free Speech

Djibnet created online GABOOD or Sheraton hotel Djibouti with Ahmed Bouh its gate keeper, just in case no one has noticed!! Why I can NOT post anything IS ? mark!!!

labo222@googlemail.com
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   thorgal Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
18 729
Inscrit :
07-mai 08
Gender:
Male
Location:
La France et le monde parfois!!

Posté 07 décembre 2014 - 09:45

Tu traites les autres de canard....mais lorsque je te pose une question..
.
tu fais l'autruche !! B)
cette fête religieuse te dérange....pourtant ce n'est pas à djibouti que cela doit te déranger...
.
alors pourquoi crtiques tu cette fête religieuse???
B)
"Le boeuf est lent..
Mais la terre est patiente"
0

Partager ce sujet :


  • (5 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet