djibnet.com: Info Lvd : A Djibouti, Le Régime Intensifie La Répression Anti-Usn - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Info Lvd : A Djibouti, Le Régime Intensifie La Répression Anti-Usn Info LVD : A Djibouti, le régime intensifie la répression anti-USN Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   watson Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
182
Inscrit :
10-novembre 11

Posté 26 janvier 2014 - 11:15


Info LVD : A Djibouti, le régime intensifie la répression anti-USN




Depuis jeudi 23 janvier 2014, pas moins de 21 membres de l’USN ont été interpellés. En effet, jeudi à Ali-Sabieh-ville (sud-est du pays), ont été arrêtés Maître Zakaria Abdillahi Ali, avocat, député USN de Djibouti-ville et président de la ligue djiboutienne des droits humains (LDDH), le député USN Mahdi Ali Waberi d’Ali-Sabieh et le député suppléant USN Ibrahim Dirir Farah de la même région. Interpellés en même temps que deux touristes français et un jeune djiboutien, ils n’ont été libérés qu’aujourd’hui 26 janvier 2014 en fin de matinée par le procureur de la République pour cause de dossier vide. De même, 18 autres membres de l’USN ont été arrêtés depuis vendredi 24 janvier 2014. Ce sont :


-Cheik Dirir Saïd Iyeh,
interpellé vendredi 24 janvier 2014 à la sortie de la prière et détenu depuis lors au Commissariat de police du 5ème arrondissement de Balbala,

-Abdoulfatah Abdoulaziz et Issa Cheik Mohamoud, jeunes militants interpellés vendredi 24 janvier 2014 après la prière de vendredi à Ambouli et détenus depuis lors au Commissariat de police du 3ème arrondissement d’Ambouli,

-Dirieh Saïd Dirieh, membre dirigeant de l’USN, interpellé hier samedi 25 janvier 2014 à 9 heures par le commissariat de Hodan de Balbala où il était parti récupérer son véhicule personnel confisqué vendredi 17 janvier 2014 pour n’être relâché qu’à 14 heures,

-les militants USN Omar Hassan Waberi, Abdi Bouh Miguil, Mahdi Ali Elmi, Abdourazak Robleh Elmi, Hamza Farah Bouh, Eleyeh Farah Bouh, Youssouf Aden Omar, Kadar Ali Affasseh, Yacin Hassan Farah, Aicha Dirir Bileh, Saada Djama Aouled, Aden Ali Guedi et Djima Hagah Guelleh, tous habitants de Balbala, banlieue populaire de la capitale djiboutienne, et interpellés ce matin dimanche 26 janvier 2014 par la police qui les détient depuis lors dans ses geôles,

-Maydaneh Abdallah Okieh, membre dirigeant de l’USN et journaliste interpellé et battu par des gendarmes aujourd’hui vers midi dans la capitale alors qu’il couvrait la libération de Maître Zakaria Abdillahi Ali et de ses trois co-détenus qui sortaient des cellules de la Section de recherches et de documentation (SRD) de la gendarmerie. Il s’est vu confisquer son matériel de reportage dont un I-phone et jeté dans une cellule glauque de la SRD. Maydaneh Abdallah Okieh a déjà croupi à deux reprises à la prison centrale de Gabode : il a notamment été incarcéré cinq mois (du 19 mai au 19 octobre 2013) pour avoir posté sur son compte Facebook des images d’exactions de la police et une photo du commandant de police Elmi Daher Miguil dit Elmi Gess. A suivre.
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet