djibnet.com: Quelle Soit Sa Force, La Dictature A Toujours Un Talon D'achille&# - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Quelle Soit Sa Force, La Dictature A Toujours Un Talon D'achille&# Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 19 juin 2013 - 02:13

Contrairement aux éclats médiatiques annoncés et ovationnés par les sbires (djib24) et les obligés de la dictature, sur un retour oh combien déshonorant d'ARA auprès de son gourou iog, USN a réussi deux coups de maître, malgré sa jeunesse et la conjoncture internationale favorable au maintien de la dictature en place.

http://revolutionkha...-dictature.html
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   MissDjib Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
4 375
Inscrit :
26-novembre 07
Location:
Bristol,UK.

Posté 19 juin 2013 - 08:29

Aujourd'hui A.R.A, demain Guedi Xared et ensuite danbas-weyne,
l'USN a failli...il serait judicieux de reconnaître cela avant que le peuple ne perd espoir en D.A.F!

L'objectif de l'U.S.N était le changement et non l'information de je-ne-sais-quoi!
>>>>>>>>>>NOTHING IS FREE,AND ME TOO<<<<<<<<<<
>>>>Somaliland+Somalia italiana=une Somalie forte qui a tout pour plaire.<<<<<<
>>>résidu d'hiéroglyphe,va te cacher sous une pyramide<<<<<<<
>>>>>rabana atina fi dunya xasana wa fil akhira xasana wa qina cadaaba naar<<<<<<<<<<<<

>>>>Tu as la vie comme maladie, Allah comme médecin.
Le Coran comme notice et L'Islam comme remède.
Tu as l'Islam comme religion, la Mecque comme direction,
la prière comme mission. Incha Allah le paradis comme destination>>>>>

>>>>>if a man hits you once, you can be sure that he'll do it again<<<
>>>>>>>>>Plus le temps passe,moins il nous en reste<<<<<<<<
>>>>>>>>>accorder le savoir aux deraisonnables reviendrait à les égarer<<<<<<
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   bounty Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
632
Inscrit :
23-août 04

Posté 20 juin 2013 - 07:40

Voir le messageMissDjib, le 19 June 2013 - 05:29 PM, dit :

Aujourd'hui A.R.A, demain Guedi Xared et ensuite danbas-weyne,
l'USN a failli...il serait judicieux de reconnaître cela avant que le peuple ne perd espoir en D.A.F!

L'objectif de l'U.S.N était le changement et non l'information de je-ne-sais-quoi!

concernant A.R.A ca ne date pas aujourd hui
tiens un article de 2002
15/12/02 (B176) Les piliers de la dictature se rassemblent autour de Guelleh pour soutenir son système du crime, du mensonge, de la corruption et de l'asservissement du Peuple.(Photo ADI)

M. Moumin Bahdon Farah, chef de file du PSD,
M Mohamed Ali, Secrétaire Général du RPP,
M. Aden Robleh Awaleh, président du PND,
M. Ali Mohamed Daoud, président du FRUD,
le Premier ministre M. Dileita Mohamed Dileita,
et Ismaël Omar Guelleh.

Parmi les tout-nouveaux soutiens du régime dictatorial et corrompu, combien ont déjà passé un séjour de rêve à Gabode aux frais de la République. Combien ont été condamnés injustement à plusieurs mois de prison ? Combien ont été menacés personnellement, tant sur leur vie que sur leur patrimoine ?

Tout est-il oublié aujourd'hui ? La rancune n'est pas un défaut répandu parmi les 'anciens' opposants djiboutiens qui, moyennant quelques avantages personnels, ont oublié toutes les misères qu'ils ont subies dans le passé.

Ont-ils fait le bon choix ? La dictature de Guelleh a-t-elle un avenir à court/moyen terme ? C'est la question que l'on peut se poser en raison du nouvel élan judiciaire qui a été impulsé par les juges Parlos et maintenant Sophie Clément.

Parmi ces hauts personnages, quels sont ceux qui ne connaitraient pas la vérité sur les commanditaires et les exécuteurs de l'attentat du Café de Paris et du meurtre du Juge Borrel : Moumin Bahdon, le Ministre de la Justice de l'époque, par exemple ?

C'est bien la complicité du silence qui semble présider à ces grandes retrouvailles officielles, qui ont certainement été précédées de négociations âpres et de compromis délicats.

Et qui va payer ? Le peuple, pardi ! Pauvre peuple, il avait confiance en ses opposants pour promouvoir un nouvel ordre économique, social et judiciaire. Une nouvelle fois, il s'est fait 'avoir' par des leaders désormais 'fluctuants et réductibles'.

Ce message a été modifié par bounty - 20 juin 2013 - 07:42 .

0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet