djibnet.com: Les Issaks Poursuit L' Homme D'affaire Djiboutien (Boreh) - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Les Issaks Poursuit L' Homme D'affaire Djiboutien (Boreh) Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Lazboy Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
87
Inscrit :
04-août 08
Location:
UK

Posté 18 juin 2013 - 11:08

Image IPB
Ce à cause que l'homme d'affaires Mr Boreh a refuse à plusieurs reprises que la compagnie Dahabshiil s'installer à Djibouti que aujourd'hui Les issaks poursuit l' homme d'affaire Djiboutien (Boreh)
Abdourahman Boreh est djiboutien et appartient à une grande famille, éminente et respectée, dont les racines proviennent de tous les pays de la Corne de l'Afrique.

Depuis plusieurs générations, les membres de la famille Boreh se sont distingués par leurs qualités de dirigeants, tant dans la sphère sociale que commerciale et sont reconnus dans toute la Corne de l'Afrique pour leurs réalisations, leur sagesse traditionnelle, leur sens de la justice et leur philanthropie. Cette famille a aussi joué un rôle majeur dans le processus qui a mené à l'indépendance de Djibouti en 1977, dans un contexte de paix. Il y a plus d'un siècle, le grand-père d'Abdourahman Boreh a démarré un commerce traditionnel et florissant dans des domaines divers, tels que le bétail, les graines de café, les textiles et d'autres produits venus de l'Éthiopie à destination des marchés de la Somalie, de Djibouti, du Yémen, et d'autres pays encore plus éloignés. Le père d'Abdourahman Boreh a repris ce commerce et l'a fait fructifier.

Enfant prodige de la troisième génération, Abdourahman Boreh s'est impliqué très jeune dans le commerce familial, tout en poursuivant des études commerciales et financières au Royaume-Uni. Très vite, il a appris non seulement le métier d'homme d'affaires et mais aussi à maitriser les problèmes inhérents aux affaires tant à Djibouti que dans les pays limitrophes. Il a fondé sa propre compagnie en 1983, qui s'est transformée en un groupe de sociétés très important spécialisé dans le négoce, les services, l'investissement et la construction.

Grâce à un environnement multi-culturel (africain, arabe et européen), il parle sept langues (l'Anglais, le Français, l'Italien, l'Arabe, le Somali, l'Amharic, l'Oromo), et il a pu bénéficier de l'influence d'une éducation anglo-saxonne primordiale. Mais son atout principal est d'avoir acquis une compréhension claire et profonde de l'environnement social et géopolitique de la zone de la Corne de l'Afrique.

Très jeune donc, Abdourahman Boreh a réalisé qu'il pouvait contribuer à changer les choses positivement, à l'échelle de son groupe ainsi qu'à l'échelle de Djibouti, sa patrie, en favorisant le bien-être économique de son pays.

Père de sept enfants, il a tenu à ce qu'ils bénéficient d'une éducation de qualité, tout en les sensibilisant aux problèmes du XXIe siècle, et à ceux de leur pays afin de les amener à devenir acteurs de la société et ainsi trouver des solutions.




a engagé des poursuites judiciaires contre l'homme d'affaire franco-djiboutien - See more at: http://fr.africatime...h.1EolmUjo.dpuf

Ce message a été modifié par Lazboy - 18 juin 2013 - 11:50 .

0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   ELMI_ Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
10 603
Inscrit :
06-août 10
Gender:
Male
Location:
NY

Posté 18 juin 2013 - 07:40

Voir le messageLazboy, le 18 June 2013 - 09:08 AM, dit :

Image IPB
Ce à cause que l'homme d'affaires Mr Boreh a refuse à plusieurs reprises que la compagnie Dahabshiil s'installer à Djibouti que aujourd'hui Les issaks poursuit l' homme d'affaire Djiboutien (Boreh)
Abdourahman Boreh est djiboutien et appartient à une grande famille, éminente et respectée, dont les racines proviennent de tous les pays de la Corne de l'Afrique.

Depuis plusieurs générations, les membres de la famille Boreh se sont distingués par leurs qualités de dirigeants, tant dans la sphère sociale que commerciale et sont reconnus dans toute la Corne de l'Afrique pour leurs réalisations, leur sagesse traditionnelle, leur sens de la justice et leur philanthropie. Cette famille a aussi joué un rôle majeur dans le processus qui a mené à l'indépendance de Djibouti en 1977, dans un contexte de paix. Il y a plus d'un siècle, le grand-père d'Abdourahman Boreh a démarré un commerce traditionnel et florissant dans des domaines divers, tels que le bétail, les graines de café, les textiles et d'autres produits venus de l'Éthiopie à destination des marchés de la Somalie, de Djibouti, du Yémen, et d'autres pays encore plus éloignés. Le père d'Abdourahman Boreh a repris ce commerce et l'a fait fructifier.

Enfant prodige de la troisième génération, Abdourahman Boreh s'est impliqué très jeune dans le commerce familial, tout en poursuivant des études commerciales et financières au Royaume-Uni. Très vite, il a appris non seulement le métier d'homme d'affaires et mais aussi à maitriser les problèmes inhérents aux affaires tant à Djibouti que dans les pays limitrophes. Il a fondé sa propre compagnie en 1983, qui s'est transformée en un groupe de sociétés très important spécialisé dans le négoce, les services, l'investissement et la construction.

Grâce à un environnement multi-culturel (africain, arabe et européen), il parle sept langues (l'Anglais, le Français, l'Italien, l'Arabe, le Somali, l'Amharic, l'Oromo), et il a pu bénéficier de l'influence d'une éducation anglo-saxonne primordiale. Mais son atout principal est d'avoir acquis une compréhension claire et profonde de l'environnement social et géopolitique de la zone de la Corne de l'Afrique.

Très jeune donc, Abdourahman Boreh a réalisé qu'il pouvait contribuer à changer les choses positivement, à l'échelle de son groupe ainsi qu'à l'échelle de Djibouti, sa patrie, en favorisant le bien-être économique de son pays.

Père de sept enfants, il a tenu à ce qu'ils bénéficient d'une éducation de qualité, tout en les sensibilisant aux problèmes du XXIe siècle, et à ceux de leur pays afin de les amener à devenir acteurs de la société et ainsi trouver des solutions.




a engagé des poursuites judiciaires contre l'homme d'affaire franco-djiboutien - See more at: http://fr.africatime...h.1EolmUjo.dpuf

Boreh est benit par les djiboutiens il est tres puissant et puis il était un homme d'affaire qui gagnait beaucoup et puis devenu un homme politique.Mais IOG comment a t il pu s'acheter un appartement a Paris avec son maigre salaire de Président .iog a t il vider les caisses de l'ETAT pour s'acheter un appartement parisien qui vaut des millions d'euros!

Ce message a été modifié par ELMI_ - 18 juin 2013 - 07:43 .

Cocorico
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Jordie Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
165
Inscrit :
14-juin 11

Posté 19 juin 2013 - 05:30

Voir le messageLazboy, le 18 juin 2013 - 08:08 , dit :

Image IPB
Ce à cause que l'homme d'affaires Mr Boreh a refuse à plusieurs reprises que la compagnie Dahabshiil s'installer à Djibouti que aujourd'hui Les issaks poursuit l' homme d'affaire Djiboutien (Boreh)
Abdourahman Boreh est djiboutien et appartient à une grande famille, éminente et respectée, dont les racines proviennent de tous les pays de la Corne de l'Afrique.

Depuis plusieurs générations, les membres de la famille Boreh se sont distingués par leurs qualités de dirigeants, tant dans la sphère sociale que commerciale et sont reconnus dans toute la Corne de l'Afrique pour leurs réalisations, leur sagesse traditionnelle, leur sens de la justice et leur philanthropie. Cette famille a aussi joué un rôle majeur dans le processus qui a mené à l'indépendance de Djibouti en 1977, dans un contexte de paix. Il y a plus d'un siècle, le grand-père d'Abdourahman Boreh a démarré un commerce traditionnel et florissant dans des domaines divers, tels que le bétail, les graines de café, les textiles et d'autres produits venus de l'Éthiopie à destination des marchés de la Somalie, de Djibouti, du Yémen, et d'autres pays encore plus éloignés. Le père d'Abdourahman Boreh a repris ce commerce et l'a fait fructifier.

Enfant prodige de la troisième génération, Abdourahman Boreh s'est impliqué très jeune dans le commerce familial, tout en poursuivant des études commerciales et financières au Royaume-Uni. Très vite, il a appris non seulement le métier d'homme d'affaires et mais aussi à maitriser les problèmes inhérents aux affaires tant à Djibouti que dans les pays limitrophes. Il a fondé sa propre compagnie en 1983, qui s'est transformée en un groupe de sociétés très important spécialisé dans le négoce, les services, l'investissement et la construction.

Grâce à un environnement multi-culturel (africain, arabe et européen), il parle sept langues (l'Anglais, le Français, l'Italien, l'Arabe, le Somali, l'Amharic, l'Oromo), et il a pu bénéficier de l'influence d'une éducation anglo-saxonne primordiale. Mais son atout principal est d'avoir acquis une compréhension claire et profonde de l'environnement social et géopolitique de la zone de la Corne de l'Afrique.

Très jeune donc, Abdourahman Boreh a réalisé qu'il pouvait contribuer à changer les choses positivement, à l'échelle de son groupe ainsi qu'à l'échelle de Djibouti, sa patrie, en favorisant le bien-être économique de son pays.

Père de sept enfants, il a tenu à ce qu'ils bénéficient d'une éducation de qualité, tout en les sensibilisant aux problèmes du XXIe siècle, et à ceux de leur pays afin de les amener à devenir acteurs de la société et ainsi trouver des solutions.




a engagé des poursuites judiciaires contre l'homme d'affaire franco-djiboutien - See more at: http://fr.africatime...h.1EolmUjo.dpuf




Alice aux pays des merveilles même le lapin deviens un roi, alors, nous dire qu’un certain Boreh est devenu politiciens depuis hier soir sur une chaine de télévision inconnu ne m’étonnera surtout pas dee y compris son bio, mais dans l’autre sens je vois la promotion sauvage de Fourabey DNA sur un plateau de montage de court durée biensûr.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Jordie Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
165
Inscrit :
14-juin 11

Posté 19 juin 2013 - 05:31

Voir le messageELMI_, le 18 juin 2013 - 04:40 , dit :

Boreh est benit par les djiboutiens il est tres puissant et puis il était un homme d'affaire qui gagnait beaucoup et puis devenu un homme politique.Mais IOG comment a t il pu s'acheter un appartement a Paris avec son maigre salaire de Président .iog a t il vider les caisses de l'ETAT pour s'acheter un appartement parisien qui vaut des millions d'euros!



Ils est bénit par les fourabeys, alors apprend la différence entre les légumes et les patates.
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   ELMI_ Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
10 603
Inscrit :
06-août 10
Gender:
Male
Location:
NY

Posté 19 juin 2013 - 09:37

Voir le messageJordie, le 19 June 2013 - 03:31 AM, dit :

Ils est bénit par les fourabeys, alors apprend la différence entre les légumes et les patates.

Voir le messageJordie, le 30 March 2012 - 03:37 AM, dit :

Naya Naphiso!!!
Vous êtes 2 niveaux CM2 alors laisse la place au autres !!!

Et toi tu as échoué ton bac!es tu un raté de la vie?

Voir le messageJordie, le 13 August 2012 - 05:34 AM, dit :

Moi a l’époque ou j’étais 1 djiboutien, après avoir pris le train de Dire-Dawa, je me ss installer dans la rue des mouches et a commences à faire 1 business de timiir, adaye, du malabe etc…. Alors, une certain cousine a moi m’avais dit quel pourrais m’aider. Alors, ns avons payée 6 mois de broutage a 1 certain sergent de la police du fichier ZPS et ns avons reçu des papiers d’un certain jeune enfant décédée juste après sa naissance a la maternité Peltier sous le nom de Wais Elmi Okiey.

Puis j’ai appris à m’habiller comme 1 vrais Zit-Mit.
J’ai appris le français dans 1 cours de soir à Q6.
J’ai rencontré ma 1eme copine Habon Shirwa au CES de Fukuzawa.
J’ai échoué mon BAC, et dieu merci mon beaux père était bien placer dans la décence et ils ma donner 1 coup 2 pousse.
J’ai finalement acheté mon BAC C y compris mon permit de conduire.
J ss venu a Nice.
J’ai oublié Habon Shirwa et fait la connaissance 2 Marie Dubois dans la cite universitaire.
J ss rentrer a djibouti.
Et maintenant j’ai aidé 1 autre coussin à moi de Dire-Dawa à parcourir le même chemin.
Et voila, ma vie en résumer dee.

Ils faut etre djiboutien avant tout pour l'avoir???? kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk.

Il a échoué son BAC a l'époque où il était djiboutien! le pauvre
Cocorico
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   agentlo Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
969
Inscrit :
19-juin 03
Gender:
Male
Location:
Berlin

Posté 20 juin 2013 - 05:37

Je me régale de lires les échanges entre Jordie et Elmi...Ils me font rire énormément après une semaine de stress au boulot... :lol: :D
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   ELMI_ Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
10 603
Inscrit :
06-août 10
Gender:
Male
Location:
NY

Posté 20 juin 2013 - 11:09

Voir le messageagentlo, le 20 June 2013 - 03:37 PM, dit :

Je me régale de lires les échanges entre Jordie et Elmi...Ils me font rire énormément après une semaine de stress au boulot... :lol: :D

régale toi! :lol:
les liens...
http://www.djibnet.c...post__p__218105
http://www.djibnet.c...nue-a-un-diner/
Cocorico
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Jordie Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
165
Inscrit :
14-juin 11

Posté 01 juillet 2013 - 07:46

Voir le messageELMI_, le 19 juin 2013 - 06:37 , dit :

Et toi tu as échoué ton bac!es tu un raté de la vie?

Il a échoué son BAC a l'époque où il était djiboutien! le pauvre



Eh bien, précisément je n’ai pas échoué mon BAC, mais au contraire j’ai juste refusé de d’écouté un imbécile bien placé par son oncle (Fourabey). :D :D
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet