djibnet.com: L'afrique Francophone Complexee A-T-Elle Sa Place Dans La Federati - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

L'afrique Francophone Complexee A-T-Elle Sa Place Dans La Federati Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Spotlight Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
348
Inscrit :
31-juillet 11

Icône du message  Posté 10 juin 2013 - 02:07

Est-il réaliste de construire les Etats-unis d'Afrique avec tout le monde dedans dès le départ, en ayant conscience que depuis 50 ans, il y a certains pays qui font tout pour freiner le processus ?

Dans les conversations entre les chefs d'Etats Africains, il y a un thème qui est devenu à la mode : le CLAN ou la SECTE. Ces deux mots désignent le regroupement des chefs d'Etat d'Afrique francophone qui énervent tout le monde en donnant l'impression de lutter contre leurs propres intérêts.

C'est en 1963 que déjà Nkrumah avait voulu créer une autre OUA sans la question de l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation, après que Senghor et Houphoét étaient arrivés avec des idées bien précises élaborées pour l'occasion à Paris. C'est l'intervention du président Égyptien Nasser qui permettra de ne pas arriver au clash.

50 ans après, nous assistons à la même conflictualité de la part des mêmes pays francophones, qui privilégient le pacte avec Paris au renforcement de la fédération africaine.

Sur le plan de la langue, alors que l'accord était de privilégier les deux langues africaines, l'Arabe et le Swahili au détriment des langues européennes, on constate que seuls les pays d'Afrique du Nord, ont relayé au second plan les langues européennes, les pays subsahariens sont restés à la traîne. Ceux dits francophones sont ceux là qui se battent pour faire triompher la francophonie. Les pays dits anglophones, comme le Nigeria ou l'Afrique du Sud sont devenus les champions de l'Anglais comme première langue du pays.

Sur le plan monétaire, le Nigéria est le premier à profiter de la stupidité du Franc CFA, faisant jouer le Naira à la hausse ou à la baisse réussissant ainsi à siphonner les économies de ses proches voisins que son le Bénin et le Cameroun, qui n'ont aucune possibilité de réaction puisqu'ils ne sont même pas consultés pour la valeur optimale de l'Euro auquel le CFA est relié. C'est en effet comme cela que le Nigeria est devenu l'année dernière le premier partenaire commercial du Cameroun. Le plus grand paradoxe est qu'on s'attendrait que le Cameroun et le Bénin profitent largement de leur puissant voisin. Mais c'est le Nigeria qui nourrit ces 2 pays en leur livrant des oranges aux ignames en passant par le poisson, sans compter les produits chimiques comme le détergent.

J'ai peur qu'en construction des Etats-Unis d'Afrique sur une base continentale sans au préalable procéder à une mise à niveau intellectuelle et mentale des pays francophones risque de jouer contre ces derniers, parce qu'ils n'ont jamais même après 50 ans, développer un patriotisme basé sur la fierté d'être ce qu'ils sont. Aujourd'hui, ces pays sont à la traîne sur le plan économique, morale, intellectuel, universitaire, culturel etc. Les choses iront très certainement de mal en pire dans une union où ils seront ni plus ni moins que des coursiers des autres. Quelle compensation économique doivent prévoir les pays africains vertueux pour éviter que ces pays francophones ne se transforment en boulets à leurs pieds demain ?

Aux Etats Unis d'Amérique, les pays nordiques qui avaient plus à gagner dans une fédération, parce que concentrant l'essentiel des industries américaines, ont trouvé un système de compensation pour venir en aide aux Etats pauvres, ex-esclavagistes du sud. Aujourd'hui, les pays francophones en Afrique sont ces états esclavagistes américains du sud, pris en otage par une poignée de rentiers. Le conditionnement mentale des africains francophones et leur grand complexe d'infériorité face aux européens font d'eux un élément important de déstabilisation de la fédération africaine. Comment résoudre cette équation ?

Plutôt que de crier sur tous les toits qu'on aime l'Afrique, à mon avis, les africains francophones doivent passer leur temps plutôt à répondre à cette question. Parce que après demain est déjà arrivé et il n'y a plus trop de temps pour se perdre dans les mêmes débats inutiles qui n'amènent nulle part. Il faut juste répondre à la question : quelle place dans la future fédération africaine pour les états complexés de l'Afrique francophone ? JPP10/06/2013
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   the turtle Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 622
Inscrit :
12-avril 11

Posté 10 juin 2013 - 12:07

Tres interessant comme article. Si ce que a ecrit JPP sur le rapport du Nigeria avec le Cameroun et le Benin est une realite, il y a de quoi se marrer...!! :lol:

Voir le messageSpotlight, le 10 juin 2013 - 02:07 , dit :

Est-il réaliste de construire les Etats-unis d'Afrique avec tout le monde dedans dès le départ, en ayant conscience que depuis 50 ans, il y a certains pays qui font tout pour freiner le processus ?

Dans les conversations entre les chefs d'Etats Africains, il y a un thème qui est devenu à la mode : le CLAN ou la SECTE. Ces deux mots désignent le regroupement des chefs d'Etat d'Afrique francophone qui énervent tout le monde en donnant l'impression de lutter contre leurs propres intérêts.

C'est en 1963 que déjà Nkrumah avait voulu créer une autre OUA sans la question de l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation, après que Senghor et Houphoét étaient arrivés avec des idées bien précises élaborées pour l'occasion à Paris. C'est l'intervention du président Égyptien Nasser qui permettra de ne pas arriver au clash.

50 ans après, nous assistons à la même conflictualité de la part des mêmes pays francophones, qui privilégient le pacte avec Paris au renforcement de la fédération africaine.

Sur le plan de la langue, alors que l'accord était de privilégier les deux langues africaines, l'Arabe et le Swahili au détriment des langues européennes, on constate que seuls les pays d'Afrique du Nord, ont relayé au second plan les langues européennes, les pays subsahariens sont restés à la traîne. Ceux dits francophones sont ceux là qui se battent pour faire triompher la francophonie. Les pays dits anglophones, comme le Nigeria ou l'Afrique du Sud sont devenus les champions de l'Anglais comme première langue du pays.

Sur le plan monétaire, le Nigéria est le premier à profiter de la stupidité du Franc CFA, faisant jouer le Naira à la hausse ou à la baisse réussissant ainsi à siphonner les économies de ses proches voisins que son le Bénin et le Cameroun, qui n'ont aucune possibilité de réaction puisqu'ils ne sont même pas consultés pour la valeur optimale de l'Euro auquel le CFA est relié. C'est en effet comme cela que le Nigeria est devenu l'année dernière le premier partenaire commercial du Cameroun. Le plus grand paradoxe est qu'on s'attendrait que le Cameroun et le Bénin profitent largement de leur puissant voisin. Mais c'est le Nigeria qui nourrit ces 2 pays en leur livrant des oranges aux ignames en passant par le poisson, sans compter les produits chimiques comme le détergent.

J'ai peur qu'en construction des Etats-Unis d'Afrique sur une base continentale sans au préalable procéder à une mise à niveau intellectuelle et mentale des pays francophones risque de jouer contre ces derniers, parce qu'ils n'ont jamais même après 50 ans, développer un patriotisme basé sur la fierté d'être ce qu'ils sont. Aujourd'hui, ces pays sont à la traîne sur le plan économique, morale, intellectuel, universitaire, culturel etc. Les choses iront très certainement de mal en pire dans une union où ils seront ni plus ni moins que des coursiers des autres. Quelle compensation économique doivent prévoir les pays africains vertueux pour éviter que ces pays francophones ne se transforment en boulets à leurs pieds demain ?

Aux Etats Unis d'Amérique, les pays nordiques qui avaient plus à gagner dans une fédération, parce que concentrant l'essentiel des industries américaines, ont trouvé un système de compensation pour venir en aide aux Etats pauvres, ex-esclavagistes du sud. Aujourd'hui, les pays francophones en Afrique sont ces états esclavagistes américains du sud, pris en otage par une poignée de rentiers. Le conditionnement mentale des africains francophones et leur grand complexe d'infériorité face aux européens font d'eux un élément important de déstabilisation de la fédération africaine. Comment résoudre cette équation ?

Plutôt que de crier sur tous les toits qu'on aime l'Afrique, à mon avis, les africains francophones doivent passer leur temps plutôt à répondre à cette question. Parce que après demain est déjà arrivé et il n'y a plus trop de temps pour se perdre dans les mêmes débats inutiles qui n'amènent nulle part. Il faut juste répondre à la question : quelle place dans la future fédération africaine pour les états complexés de l'Afrique francophone ? JPP10/06/2013

0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet