djibnet.com: Obock - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Obock Deux autres communiques Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Iss Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
94
Inscrit :
23-avril 12

Posté 03 janvier 2013 - 12:43

COMMUNIQUE DE PRESSE

Tragique événement à Obock
Il a fallu 48 heures et un communiqué conjoint du Ministre de l’intérieur et du Ministre de la Défense pour évoquer le drame qui s’est déroulé à Obock le dimanche 30 décembre 2012 par les medias officiels.
La mort de Hafez Mohamed Hassan soulève un certain nombre d’interrogations :
Ø Pourquoi vouloir faire passer en force les desiderata d’un ministre contre la volonté de la population ? En effet, il parait qu’on savait par avance que les jeunes obockois étaient opposés à l’organisation des jeux omnisports du Ministère de la Jeunesse et des Sports.
Ø Pourquoi les autorités locales (Préfecture, Conseil Régional, …) n’ont pas su évaluer la situation qui prévalait a Obock ?
Ø Pourquoi avoir ramené un contingent de la Gendarmerie Nationale? Pourtant on sait que le maintien de l’ordre lors des manifestations est assuré par la Police Nationale dont les forces sont entrainées à ce genre d’événement.
A l’heure actuelle, il est difficile de connaitre le nombre exact des blessés mais il est impossible d’évaluer surtout le traumatisme voire les séquelles causés par la violence des événements du dimanche 30 décembre sur la population d’Obock en général et sur sa jeunesse en particulier.
L’ODDH demande que toute la lumière soit faite sur ce drame et qu’une enquête impartiale soit diligentée le plus rapidement possible pour dégager les responsabilités des uns et des autres. Nous ne manquerons pas de dénoncer toute information bâclée dont l’objectif est de protéger les vrais responsables.
L’ODDH condamne avec force le silence des medias officiels (RTD, La Nation, …) devenus des outils de propagande au service d’un pouvoir sans contre pouvoir.
En toute circonstance, l’ODDH adresse ses sincères condoléances à la famille de Hafez Mohamed ainsi qu’a la population d’Obock.
Agir pour la démocratie, la dignité et la justice.
Le Président de l’ODDH
Farah Abdillahi Miguil
Djibouti, le 02 janvier 2013


-----------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------
La CNDH exprime son indignation suite à la mort d'un jeune collégien de 16 ans lors de la dispersion d'une manifestation par les forces de l'ordre hier à Obock.

La Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH) a exprimé son indignation suite à la mort d'un jeune collégien de 16 ans lors de la dispersion d'une manifestation par les forces de l'ordre hier à Obock, dans le nord du pays.

Dans un communiqué qu'elle nous a fait parvenir aujourd'hui, la CNDH dénonce un "usage disproportionné de la force" et "condamne fermement ces agissements intolérables et inopportuns". L'ADI reproduit ci-dessous l'intégralité du communiqué de la CNDH.

"La Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH) a appris avec consternation la mort par balle d'un jeune Obockois de 16 ans suite à la dispersion d'une manifestation par les forces de l'ordre, en l'occurrence le groupe d'intervention de la gendarmerie nationale.

Plusieurs autres manifestants ont été plus ou moins grièvement blessés et évacués vers les hôpitaux.

L'intervention musclée des forces de l'ordre à l'égard d'une manifestation à priori pacifique témoigne s'il en est besoin de l'usage disproportionné de la force.

La Commission Nationale des Droits de l'Homme condamne fermement ces agissements intolérables et inopportuns qui ont fait des victimes innocentes.

A cet égard, la CNDH demande l'ouverture immédiate d'une information judiciaire de nature à élucider les circonstances exactes qui ont entraîné la mort d'un jeune collégien et l'hospitalisation de plusieurs autres blessés.

En tout état de cause, l'enquête à diligenter devra déterminer les degrés de responsabilité de tout un chacun ce drame déplorable. En attendant l'issue de l'enquête, nous appelons tout un à la retenue.

La CNDH présente ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt Hafez Mohamed Hassan et prie le Tout-Puissant de lui accorder sa miséricorde et son paradis éternel.

(PUBLIE SUR LE SITE RTD)
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Toto Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 800
Inscrit :
16-mai 03

Posté 03 janvier 2013 - 01:21

Il y a méprise. Alors que Toto lisait "Obock", il pensait "Bobock", nouvelle fantastiquement hallucinée de Dostoïevski ! Bon...Ben...Toto va passer son chemin !
"Et j'ai vu quelques fois, ce que l'homme a cru voir" A.Rimbaud
"Le désordre, c'est l'ordre moins le pouvoir" L.Ferré
"Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux" J.Richepin......
"Je reviendrai et je serai des millions" Spartacus
"Tu ne peux meme pas savoir si Domi est la tete de mon sexe!" Sourcil
"C'est à ton tour d'etre un peu plus précis pierre stp ne fais l'autrIche" Saxarla, 31 janv.2008
"Le monde est une branloire pérenne, je ne peins pas l'être, je peins le passage" Ext. des Essais Livre III. Montaigne
"Le bon sens est le premier et le dernier argument de l'ignorance". Serge Portelli, ext.de "Le sarkozysme sans Sarkozy p.51
″Ce m’est sucre. Le deuil : la joie. Ce m’est suie !″ Jean-Antoine de Baïf...
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet