djibnet.com: "c'était Mieux Du Temps Des Blancs" - djibnet.com

Aller au contenu

  • (9 Pages)
  • +
  • « Première
  • 7
  • 8
  • 9
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

"c'était Mieux Du Temps Des Blancs" Noter : -----

#121 L'utilisateur est hors-ligne   thorgal

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
17 628
Inscrit :
07-mai 08

Posté 17 juillet 2018 - 11:54

Voir le messageCarpeDiem, le 03 novembre 2012 - 10:25 , dit :

L'analyse de ce togolais n'a rien de polémique, ni d'anti-africanisme, ni de fascination pourl'homme blanc. Arretons de denigrer cette vérité: l'indépendance pour beaucoup de pays d'Afrique a été un echec, une calamité, une dégénérescence de nos chers pays (dans notre cas Djibouti) qu'on se met à regretter l’administration coloniale puisque le colon aurait mieux gérer nos pays au jour d'aujourd'hui.

Si un avion se pose à Djibouti et qu'on annonce publiquement à l'ensemble de la population djiboutienne qu'ils ont le choix de partir en occident gratuitement ou de rester à djibouti, m'est avis qu'une effarante majorité choisirait de faire leur vie ailleurs. Il suffit de voir le sens du flux migratoire d'aujourd'hui.

Qu'il soit blanc ou noir, les hommes et les femmes aspirent de vivre dans un pays qui leur permette d'avoir des choix d'avenir et leur donne les moyens (santé, éducation,infrastructure...) de s'épanouir, de reussir leur vie dignement, dans la justice du merite de chacun et des services publics de qualité et non des servicespublics mis à l'encan par leurs fonctionnaires.

L'indépendance a été seulement le changement dans le confort de certains et non du pays, l'enrichessement patrimonial de quelques uns et non des services publics du pays, l'ascension social de certains parvenus et non la promotion du merite intellectuel et artisanal de chacun, l'enrichissement fulgurant de quelques
individus au detriment de la vie de nombreux djiboutiens...

Un exemple recent à Djibouti et devenu banal et quotidien: la célébration festive et couteuse du président ou d'un ministre pour la célébration d'une journée... qui ne nous intéresse pas.

Ce jeudi soir, il y avait à la RTD la diffusion en direct de la journée de la jeunesse africaine organisée à Ali-Sabieh avec un ceremonial triste et ridicul. Les Ministres du Budget, du Sport et de la Santé, avec quelques députés élus des régions de Dikhil et Ali-Sabieh ont organisé cette célébration alors que les régions de Dikhil et d'Ali-Sabieh sont des régions abandonnées, mises en jachere administratives depuis la colonisation par l'administration djiboutienne: infrastructure scolaire inexistente, centres médicaux sans personnels et sans médicaments, des paysages saheliens où la secheresse a detruit les terres et les bétails,...

L'on voyait à la télé les élus de ces régions rameuter les populations d'Ali-Sabieh et de Dikhil (qui manquent de tout) venir applaudir cette cérémonie indigne et sans intérêt sur leur vie; des artistes venus de Djibouti-Ville joués la comédie du gouvernement. En observant les visages de la population locale, on detectait par leurs physionomies qu'ils manquent de tout et sont venus en toute ignorance. On reconnait un visage épanoui et bien portant d'une physionnomie malnutrit, assechés des populations venues des villages environnants de Dikhil et Ali-Sabieh, le drapeau à la main et portant des T-shirts distribués pour donner de la couleur à la cérémonie.


Voilà la réalité et elle est le résultat d'une mauvaise gouvernance à la Djiboutienne, à l'africaine et non d'une colonisation qui nous a laissé le plein pouvoir d'écrire notre propre destins il y a des décénnies, de choisir les hommes qu'on a aujourd'hui au pouvoir.

S'il y avait aujourd'hui un référendum, les djiboutiens voteraient pour que Djibouti (re)devienne une région française d'outre-mer.

B)
"Le boeuf est lent..
Mais la terre est patiente"
0

Partager ce sujet :


  • (9 Pages)
  • +
  • « Première
  • 7
  • 8
  • 9
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet