djibnet.com: Djibouti Education Minister Sacked Over Meeting With Opposition - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Djibouti Education Minister Sacked Over Meeting With Opposition Dr Adawa, Ministre de l'education et de la formation professionell Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   mehmon Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
383
Inscrit :
19-octobre 06

Posté 10 octobre 2011 - 07:22

Citation

Djibouti education minister sacked over meeting with opposition

Djibouti(SomalilandPress)–Djibouti education minister Dr Adawa Hassan Ali has been abruptly sacked from the government after less than 5 months on the job over a secret meeting with a preeminent opposition leader in Ottawa. Dr Adawa was on an official meeting in Montreal when he decided to go on a trip to the Canadian capital. Sources close to Dr Adawa confirmed to SomalilandPress Ottawa Bureau that Djibouti education minister, during his Montreal sojourn, had a long phone conversation with Hussein Abdourahman Andholeh leader of the Djibouti Democratic Coalition and son of the legendary union leader and political figure Abdourahman Andholeh. Dr Adawa then decided to go to Ottawa to meet Hussein Abdourahman Andholeh. Following the meeting, Dr Adawa went on to meet with the sizeable Djiboutian community in Ottawa and while greeting his fellow citizens he inadvertently spilled the beans of his contact with Mr Hussein Abdourahman.
The chatter was the picked up by the very active Djibouti intelligence services in Djibouti. Upon his return in Djibouti, Dr Adawa was promptly excluded from the cabinet and fearful for his safety subsequently fled to Ethiopia where he currently resides.

This whole episode illustrates the dictatorial nature of the Guelleh regime and the absence of the democratic liberties that we take for granted in Somaliland. While Somaliland in the country or abroad fervently advocate for the candidate of their choosing, Djiboutian abroad are constantly spied on


source
1

#2 L'utilisateur est hors-ligne   mehmon Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
383
Inscrit :
19-octobre 06

Posté 10 octobre 2011 - 07:31

Citation

08/10/2011 - Le chef de l’Etat remplace Dr Adawa Hassan Ali par Moussa Ahmed Hassan à la tête du ministère de l’Education

Le Président de la République, M. Ismail Omar Guelleh, a démis samedi de ses fonctions le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Dr Adawa Hassan Ali.

Selon un décret présidentiel rendu public à cet effet, M. Moussa Ahmed Hassan, ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’environnement, a été nommé à la tête du ministère de l’Education nationale.

M. Hassan Omar Mohamed Bourhan, Secrétaire général du ministère de l'Intérieur, a été appelé à assurer le portefeuille de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’environnement en remplacement de M. Moussa Ahmed Hassan.

Rappelons que le Dr Adawa Hassan Ali Ganta, ancien directeur du Centre de recherches universitaires de Djibouti, a été nommé ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle il y a cinq mois de cela.


source: ADI

Ici sa ne mentionne pas pourquoi le ministre a ete démis de ses fonctions...Pourquoi ne suis je pas surpris?
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Barrah Patrol Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
721
Inscrit :
01-juin 07
Gender:
Male

Posté 11 octobre 2011 - 12:52

Voir le messagemehmon, le 10 October 2011 - 11:31 AM, dit :

source: ADI

Ici sa ne mentionne pas pourquoi le ministre a ete démis de ses fonctions...Pourquoi ne suis je pas surpris?


Ca demontre clairement qu'il faut avoir son info d'ailleurs et non de la Nation ou de l'ADI, ces organes appartiennent a IOG et son liquide renal est leur source.

Merci a SomalilandPress pour l'info,

Dr Adawa s'est sauve en Ethiopie comme si IOG ne pourrait pas le retrouver et le liquider labas, il devrait plutot aller au Kenya s'il veut echapper a cet ogre sanguinaire.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   ELMI_ Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
10 574
Inscrit :
06-août 10
Gender:
Male
Location:
NY

Posté 11 octobre 2011 - 12:57

Voir le messageBarrah Patrol, le 11 octobre 2011 - 12:52 , dit :

Ca demontre clairement qu'il faut avoir son info d'ailleurs et non de la Nation ou de l'ADI, ces organes appartiennent a IOG et son liquide renal est leur source.

Merci a SomalilandPress pour l'info,

Dr Adawa s'est sauve en Ethiopie comme si IOG ne pourrait pas le retrouver et le liquider labas, il devrait plutot aller au Kenya s'il veut echapper a cet ogre sanguinaire.

ça peut etre de l'intox il faut attendre d'autres sources,même la somaliland appartient à IOG!!
Cocorico
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   labo22 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 456
Inscrit :
21-décembre 09
Gender:
Male

Posté 11 octobre 2011 - 01:53

Voir le messageELMI_, le 11 October 2011 - 12:57 AM, dit :

ça peut etre de l'intox il faut attendre d'autres sources,même la somaliland appartient à IOG!!

Elmi( CAQLI SOODAI)check on la Nation )
Mon lien
Suppression of Free Speech

Djibnet created online GABOOD or Sheraton hotel Djibouti with Ahmed Bouh its gate keeper, just in case no one has noticed!! Why I can NOT post anything IS ? mark!!!

labo222@googlemail.com
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   ELMI_ Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
10 574
Inscrit :
06-août 10
Gender:
Male
Location:
NY

Posté 11 octobre 2011 - 07:50

Voir le messagelabo22, le 11 octobre 2011 - 01:53 , dit :

Elmi( CAQLI SOODAI)check on la Nation )
Mon lien

You are right!!
IOG persiste et signe: Le docteur Adawa Hassan Ali a été démis de ses fonctions de ministre de l’Éducation nationale par un décret présidentiel, tout droit sorti du chapeau magique d’IOG. Il n’y pas eu remaniement du gouvernement. Non. Juste un décret présidentiel pour virer sans sommation, un trouble fête. Décret déplaçant par ailleurs, le ministre de l’habitat à l’Éducation et, parachutant M. Hassan Omar, un proche cousin de la victime, comme “remplaçant”.

À travers ce geste, la population de Tadjourah qui pensait avoir enfin “quelqu’un” dans le gouvernement Tidji*, vient de recevoir un autre coup dur en pleine figure. En effet, le “remplaçant”, Hassan Omar Mohamed, est connu pour le zèle qu’il déploie pour faire plaisir au maître de Beit-el-Wali. N’a-t-il pas un jour emprisonné sa propre sœur représentante de l’ARD (un parti pourtant “légalisé” au pays) à Tadjourah? Il y aura des mécontents, là-bas, c’est sûr. Mais, pas assez pour ramener à la raison IOG et ses “conseillers techniques” qui ont, depuis longtemps, perdu le nord (au propre et au figuré). Il n’est pas raisonnable de:

virer un ministre de l’éducation) à quelques semaines d’une rentrée des classes ayant très mal démarré,
virer un ministre, quelques mois après la formation d’un gouvernement qu’IOG présentait comme plein de “gens de dossier”,
remplacer un homme qui essayait faire quelque chose avec les moyens du bord par un yesman.

Une chose est sûre, IOG reste le maître de la contradiction et de l’incohérence. Plus rien ne l’arrête. Il vient de le démontrer pour la énième fois. Cet autre contre-pied est une autre illustration qui prouve qu’il n’obéit qu’à sa propre humeur et à celle de ses proches et surtout pas, à une quelconque rationalité.

Cela dit, essayons de nous pencher sur les rumeurs sur les raisons du licenciement du Dr Adawa.

À Djibouti, un bruit circule selon lequel cet homme aurait eu des aventures extraconjugales. Toujours, selon ces mêmes rumeurs, une femme aurait porté “plainte” non pas auprès des autoritaires judiciaires (avec qui plus personne ne traite) mais directement auprès de l’officine du “vieux”**, pour… viol. Ces ragots ont sûrement été créés de toute pièce, une fois n’est pas coutume, par les services de la propagande d’IOG.

À Djibouti, cette hypothèse est très difficilement défendable car, les temps où les gens importants (ou moins) se cachaient pour embarquer une “firre”***, de temps en temps, est révolue. Maintenant, beaucoup ont une maîtresse connue de tous et ayant pignon sur rue, comme on dit. C’est même devenu une mode, en haut lieu. Les djiboutiens se connaissent: les frasques du gendre-ministre défraient souvent la chronique! D’ailleurs, IOG a toujours favorisé cette pratique pour pouvoir faire chanter les gens, à son avantage, au moment opportun… Alors, cherchons la cause ailleurs…

Certains avancent une thèse plus plausible.

En effet, lors de son passage au Canada, M. Adawa aurait pris quelques initiatives. Il aurait fait quelques démarches pour pouvoir faire aboutir quelques dossiers avec les autorités canadiennes, au Québec et en Ontario, et notamment auprès de l’Université d’Ottawa pendant que le patron, IOG, rentrait bredouille de Washington et de Paris! Connaissant IOG cela peut suffir pour virer un ministre.

Dr Adawa aurait aussi rencontré des djiboutiens d’Ottawa à titre personnel ou familial. Une chose est sûre, il n’a pas rencontré l’opposition comme auraient prétendu les postes avancés de sa police politique… Là encore, il a pris une initiative…

Cette dernière hypothèse selon laquelle ce ministre a simplement payé pour avoir fait preuve d’initiative, reste la plus plausible. Il n’y a qu’à voir le CV du cousin qu’il l’a remplacé!

Voilà une leçon pour ceux qui espéraient des changements avec la farce Tidji. Pour moi, rien de tout ce qui est arrivé, n’est nouveau. IOG reste invariable et égal à lui-même. Et, maintenant, qu’il est devenu infréquentable dans la plupart des capitales de la planète, gare à ses coups de colères. Ses obligés doivent se faire des soucis.

Hassan Aden.

* Tidji: surnom du dernier gouvernement d’IOG
** Vieux: surnom que les somalis donnent aux hommes d’un certain âge et qui signifie, en fait, le “sage”. IOG, un sage? Ah! les courtisans.
*** Firre: aventure amoureuse, en général, sans lendemain.
Mon lien

Ce message a été modifié par ELMI_ - 11 octobre 2011 - 07:50 .

Cocorico
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Barrah Patrol Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
721
Inscrit :
01-juin 07
Gender:
Male

Posté 12 octobre 2011 - 12:57

Voir le messageELMI_, le 11 October 2011 - 11:50 AM, dit :

You are right!!
IOG persiste et signe: Le docteur Adawa Hassan Ali a été démis de ses fonctions de ministre de l’Éducation nationale par un décret présidentiel, tout droit sorti du chapeau magique d’IOG. Il n’y pas eu remaniement du gouvernement. Non. Juste un décret présidentiel pour virer sans sommation, un trouble fête. Décret déplaçant par ailleurs, le ministre de l’habitat à l’Éducation et, parachutant M. Hassan Omar, un proche cousin de la victime, comme “remplaçant”.

À travers ce geste, la population de Tadjourah qui pensait avoir enfin “quelqu’un” dans le gouvernement Tidji*, vient de recevoir un autre coup dur en pleine figure. En effet, le “remplaçant”, Hassan Omar Mohamed, est connu pour le zèle qu’il déploie pour faire plaisir au maître de Beit-el-Wali. N’a-t-il pas un jour emprisonné sa propre sœur représentante de l’ARD (un parti pourtant “légalisé” au pays) à Tadjourah? Il y aura des mécontents, là-bas, c’est sûr. Mais, pas assez pour ramener à la raison IOG et ses “conseillers techniques” qui ont, depuis longtemps, perdu le nord (au propre et au figuré). Il n’est pas raisonnable de:

virer un ministre de l’éducation) à quelques semaines d’une rentrée des classes ayant très mal démarré,
virer un ministre, quelques mois après la formation d’un gouvernement qu’IOG présentait comme plein de “gens de dossier”,
remplacer un homme qui essayait faire quelque chose avec les moyens du bord par un yesman.

Une chose est sûre, IOG reste le maître de la contradiction et de l’incohérence. Plus rien ne l’arrête. Il vient de le démontrer pour la énième fois. Cet autre contre-pied est une autre illustration qui prouve qu’il n’obéit qu’à sa propre humeur et à celle de ses proches et surtout pas, à une quelconque rationalité.

Cela dit, essayons de nous pencher sur les rumeurs sur les raisons du licenciement du Dr Adawa.

À Djibouti, un bruit circule selon lequel cet homme aurait eu des aventures extraconjugales. Toujours, selon ces mêmes rumeurs, une femme aurait porté “plainte” non pas auprès des autoritaires judiciaires (avec qui plus personne ne traite) mais directement auprès de l’officine du “vieux”**, pour… viol. Ces ragots ont sûrement été créés de toute pièce, une fois n’est pas coutume, par les services de la propagande d’IOG.

À Djibouti, cette hypothèse est très difficilement défendable car, les temps où les gens importants (ou moins) se cachaient pour embarquer une “firre”***, de temps en temps, est révolue. Maintenant, beaucoup ont une maîtresse connue de tous et ayant pignon sur rue, comme on dit. C’est même devenu une mode, en haut lieu. Les djiboutiens se connaissent: les frasques du gendre-ministre défraient souvent la chronique! D’ailleurs, IOG a toujours favorisé cette pratique pour pouvoir faire chanter les gens, à son avantage, au moment opportun… Alors, cherchons la cause ailleurs…

Certains avancent une thèse plus plausible.

En effet, lors de son passage au Canada, M. Adawa aurait pris quelques initiatives. Il aurait fait quelques démarches pour pouvoir faire aboutir quelques dossiers avec les autorités canadiennes, au Québec et en Ontario, et notamment auprès de l’Université d’Ottawa pendant que le patron, IOG, rentrait bredouille de Washington et de Paris! Connaissant IOG cela peut suffir pour virer un ministre.

Dr Adawa aurait aussi rencontré des djiboutiens d’Ottawa à titre personnel ou familial. Une chose est sûre, il n’a pas rencontré l’opposition comme auraient prétendu les postes avancés de sa police politique… Là encore, il a pris une initiative…

Cette dernière hypothèse selon laquelle ce ministre a simplement payé pour avoir fait preuve d’initiative, reste la plus plausible. Il n’y a qu’à voir le CV du cousin qu’il l’a remplacé!

Voilà une leçon pour ceux qui espéraient des changements avec la farce Tidji. Pour moi, rien de tout ce qui est arrivé, n’est nouveau. IOG reste invariable et égal à lui-même. Et, maintenant, qu’il est devenu infréquentable dans la plupart des capitales de la planète, gare à ses coups de colères. Ses obligés doivent se faire des soucis.

Hassan Aden.

* Tidji: surnom du dernier gouvernement d’IOG
** Vieux: surnom que les somalis donnent aux hommes d’un certain âge et qui signifie, en fait, le “sage”. IOG, un sage? Ah! les courtisans.
*** Firre: aventure amoureuse, en général, sans lendemain.
Mon lien



Aucun ministre ne prend une initiative unilateralement dans un gouvernement d'IOG car on sait tous qu'ils ont peur de lui donc dire qu'un ministre de l'Education a pris unilateralement des initiatives avec un gouvernement etranger est completement loufoque.
La seule initiative qu'il a pris unilateralement est d'avoir rencontre des membres de l'opposition durant son bref passage a Ottawa. Une chose que IOG ne lui pardonnera pas vu que cette ville est bien connu pour son opposition a cet ogre. Chaque annee les espions d'IOG depensent des milliers de dollars pour acheter des partisans dans cette ville et pourtant les gens lui sont toujours opposes. Si le ministre avait fait une photo op avec les partisans d'IOG, la Nation et autre poubelle d'info aurait mis ca a la une.
Le plus grave encore est qu'on a signifie au Docteur que IOG n'a pas aime ca et le Docteur s'est enfui du pays tellement il a eu peur pour sa vie. Nous en sommes la, un pays ou les intellectuels sont rares et les peu qui essaient de faire qqchose pour leur pays sont intimides voire tues comme ca a ete le cas pour le jeune Docteur en Medecine qui a ete poignarde sur la rue de Venise.

Alors que nos voisins tel le Yemen vont bientot chasser leur Dictateur, le notre ne cesse d'agrandir ses pouvoirs.

A qui la faute?
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   ELMI_ Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
10 574
Inscrit :
06-août 10
Gender:
Male
Location:
NY

Posté 12 octobre 2011 - 01:31

Voir le messageBarrah Patrol, le 12 octobre 2011 - 12:57 , dit :

Aucun ministre ne prend une initiative unilateralement dans un gouvernement d'IOG car on sait tous qu'ils ont peur de lui donc dire qu'un ministre de l'Education a pris unilateralement des initiatives avec un gouvernement etranger est completement loufoque.
La seule initiative qu'il a pris unilateralement est d'avoir rencontre des membres de l'opposition durant son bref passage a Ottawa. Une chose que IOG ne lui pardonnera pas vu que cette ville est bien connu pour son opposition a cet ogre. Chaque annee les espions d'IOG depensent des milliers de dollars pour acheter des partisans dans cette ville et pourtant les gens lui sont toujours opposes. Si le ministre avait fait une photo op avec les partisans d'IOG, la Nation et autre poubelle d'info aurait mis ca a la une.
Le plus grave encore est qu'on a signifie au Docteur que IOG n'a pas aime ca et le Docteur s'est enfui du pays tellement il a eu peur pour sa vie. Nous en sommes la, un pays ou les intellectuels sont rares et les peu qui essaient de faire qqchose pour leur pays sont intimides voire tues comme ca a ete le cas pour le jeune Docteur en Medecine qui a ete poignarde sur la rue de Venise.

Alors que nos voisins tel le Yemen vont bientot chasser leur Dictateur, le notre ne cesse d'agrandir ses pouvoirs.

A qui la faute?

Un vrai pays démocratique ne dépense pas des milliers de dollars pour acheter des espions,sauf s'il s'agit pour la raison d'état(sécurité nationale)et non pour acheter des partisans. :lol: :lol:
Cocorico
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   labo22 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 456
Inscrit :
21-décembre 09
Gender:
Male

Posté 12 octobre 2011 - 09:14


Assassination and sabotage of the prominent personality occurs while Piggy is out of town, but dismissal of sensitive position of the government happens while the victims out of town, apparently for safe guarding the personal interest of the ruling family.

It has a pre-planned master plan from the regime that Dr. Adawe to be fired from his position as minister of the Education before he comes back home from his trip abroad, perhaps to minimized the damage and smooth swap of ministerial position to take place as quickly as possible.
There are many reasons as to why he was abruptly fired;

A- The embarrassing private chat between Dr. Adawe and supposedly his young mistress on face-book and Djibnet click here

B- Serious inter-ministerial work disagreement with the Minister of Labour, Mr. Bahdon, who’s married to the first lady’s daughter,( fist-fight between Piggy’s subservient ministers is not something out of ordinary)

C- Having an authorized meeting with so-called opposition party or personality seems the motive but not necessarily or at least that we have led to believe.

D- Finally, the most serious.... that probably led Piggy to take immediate action against Dr Adawe is when Piggy found out the personal believe of Dr. Adawe about the State and himself, Dr Adawe deep-down believes that Djibouti as it is “Un Etat factice” as I said before we’re going to publish the details at the right-moment.

The lips of the regime has been tight about the circumstance surrounding the dumping of Dr Awade, but key word is mot lancer from self-declared Somaliland, it’s the first news media published the downfall of Dr Adawe.

Ce message a été modifié par labo22 - 12 octobre 2011 - 09:29 .

Suppression of Free Speech

Djibnet created online GABOOD or Sheraton hotel Djibouti with Ahmed Bouh its gate keeper, just in case no one has noticed!! Why I can NOT post anything IS ? mark!!!

labo222@googlemail.com
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet