djibnet.com: Methamorphose D Un Djiboutien - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Methamorphose D Un Djiboutien Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Mane Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
06-avril 04
Gender:
Male
Location:
Au fond d'un Ocean

Posté 02 juin 2011 - 03:02

Métamorphose ?
La plupart des Djiboutiens ressent son effet lors de leurs premiers embarquements. Evidement, les personnes douées de raison s’interrogent la dessus. D’ou un vague questionnement plus au moins pertinent : Comment peut-on se transformer extrêmement sans perdre un souffle ? Comment peut on passer du voile, du respect de la religion, de soit même, et des parents à la dernière coupe de Rihanna agrémenté d un caractère trop coquin et trop entreprenant ? Comment nous est elle venue, cette pensée loufoque de changer son nom par Alex à la place d’Ali ?
Cependant, la plupart des situations suscite souvent une analyse complexe faisant presque souvent appel à des solutions psychopathiques. Dans lesquelles, certains d entre nous vont jusqu’accuser Djibouti. Dans le genre, elle étouffe la jeunesse et le progrès par l absence de tolérance. Malencontreusement, ces gens comparent Djibouti à des pays attitrés ``pays développés’’. Ensuite, d’autres passent leurs temps à fantasmer sur le semblant de bravoure des acteurs des films indiens ou sur le monde parfait de l’écran. Finalement reste la peu de pourcentage qui accuse les équipements des aéroports de ces pays. Cependant, cette dernière pensée donne lieu à une clarification. Il est vrai que grâce au développement, certains aéroports possèdent des matériels sophistiqués. Mais un seul éveille notre curiosité, en l occurrence le body scanner. Certes ces pays ``développés’’ se félicitent de leurs appropriations, tout en soulevant la question d’une sécurité maximale. Malheureusement, dans les foules des applaudissements, une négligence se glisse. Efficaces bien sure, mais ces même scanners peuvent plus au moins détériorer le mentale très faible de certains visiteurs, précisément celui de certains djiboutiens.
A chaque entrée magistrale d’un djiboutien dans ces pays, vu que ce dernier s’accoutre d’une manière trop typée voir même du stéréotype djiboutien. Par exemple, un costume noir d une chemise blanche accompagnée d une paire de chaussure du dernier cri d « Abacoté» . Ce dernier subit un travestissement tant attendu par sa conscience vu qu’il languissait ses rendez-vous du lundi et mercredi. De même que ces faits et gestes le trahissent ; visiblement, il passait son temps à saluer chaque personne connue ou non connue avec un seul rêve. Celui de bafouer la main d’un autre sur son même chemin pitoyable. En revanche, nous constatons une seule chose, une transformation plutôt psychologique ou mentale, vu qu’il passait dans les quartiers à chantonner avant la prière du fajr : ‘’Je vais bientôt prendre le métro.’ Heureusement, le ridicule ne tue pas. En résume, la plupart de nos concitoyens ressorte de cette technologie moderne avec une cervelle abasourdit de rêves et des exagérations sur les propos de sa prochaine rentrée au pays. Mais heureusement, tout ceci ne se produit que dans leur mentale déjà boiteux. Certains Djiboutiens à l étrangers ont des proies malheureusement mal choisies. Ceux qui sont en Europe, fanfaronnent aux autres par des grades inventés ou par des connaissances imaginées, en l’occurrence tout le monde a eu son compte en se valorisant. Alors que ces derniers ont passé par un chemin amusant et en même temps aberrant. Sans oublier ceux obsédés par la nouvelle photo qu’ils vont envoyer au pays. Et tout ceci dans le seul but de se vanter à leurs tours et frustrer quelqu’un en même temps.
Comme disait Nietzsche : tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort.
Face à ceci existe un seul remède. Le seul antidote contre le ridicule c’est la confiance en soit et en sa nation. Voir son pays comme un Etat à part entier et ne jamais l’identifier comme un pays « sous développé ». Le fait de dégrader son pays au stade du néant, et à vouloir épater les autres créent toujours des frustrées. Mais un vrai djiboutien garde toujours dans son cœur une grande place pour Djibouti. En ayant une fierté très bien constituée, vu l’essor économique et son nouveau visage. Il cherche toujours à mettre en valeur son pays. Djibouti étant un bout de terre paradisiaque renferme des gens capable de réaliser des grandes choses et non seulement des rêveurs. Lorsqu’ un pays concentre un ensemble de musulmans et braves, ce dernier rayonne. Heureusement, notre patrie prend par de tout cet effet. En s’identifiant comme la lumière de l’Afrique. Djibouti commence à scintiller dans tout le long du continent noir. Certes, Petit en quantité, en revanche sa qualité s’accentue au fil des années. Et bien sure, elle commence à parler d’elle même.



Hadaya
"Quand nous comblons de bienfaits l'homme, il s'esquive et s'eloigne.
Et quand le malheur le touche, il se livre alors à une longue prière." Sourate 41


Quitte à être une légende, Autant etre une légende vivante!

La Qualité parle d'elle même.

La Civilisation Mane est plutôt douée par ses origines, c'est pourkoi je vais pas continuer à colporter mon idealisme humain.

On dit que Miss Mane a la sagesse de ne pas rever


Ma Mere me dit tj: "Fais Gaffe ma fille au monstre vorace et sentimental nommé Le Mec"! Sacrée maman
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   the turtle Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 622
Inscrit :
12-avril 11

Posté 03 juin 2011 - 11:39

Voir le messageMane, le 02 juin 2011 - 03:02 , dit :

Métamorphose ?
La plupart des Djiboutiens ressent son effet lors de leurs premiers embarquements. Evidement, les personnes douées de raison s’interrogent la dessus. D’ou un vague questionnement plus au moins pertinent : Comment peut-on se transformer extrêmement sans perdre un souffle ? Comment peut on passer du voile, du respect de la religion, de soit même, et des parents à la dernière coupe de Rihanna agrémenté d un caractère trop coquin et trop entreprenant ? Comment nous est elle venue, cette pensée loufoque de changer son nom par Alex à la place d’Ali ?
Cependant, la plupart des situations suscite souvent une analyse complexe faisant presque souvent appel à des solutions psychopathiques. Dans lesquelles, certains d entre nous vont jusqu’accuser Djibouti. Dans le genre, elle étouffe la jeunesse et le progrès par l absence de tolérance. Malencontreusement, ces gens comparent Djibouti à des pays attitrés ``pays développés’’. Ensuite, d’autres passent leurs temps à fantasmer sur le semblant de bravoure des acteurs des films indiens ou sur le monde parfait de l’écran. Finalement reste la peu de pourcentage qui accuse les équipements des aéroports de ces pays. Cependant, cette dernière pensée donne lieu à une clarification. Il est vrai que grâce au développement, certains aéroports possèdent des matériels sophistiqués. Mais un seul éveille notre curiosité, en l occurrence le body scanner. Certes ces pays ``développés’’ se félicitent de leurs appropriations, tout en soulevant la question d’une sécurité maximale. Malheureusement, dans les foules des applaudissements, une négligence se glisse. Efficaces bien sure, mais ces même scanners peuvent plus au moins détériorer le mentale très faible de certains visiteurs, précisément celui de certains djiboutiens.
A chaque entrée magistrale d’un djiboutien dans ces pays, vu que ce dernier s’accoutre d’une manière trop typée voir même du stéréotype djiboutien. Par exemple, un costume noir d une chemise blanche accompagnée d une paire de chaussure du dernier cri d « Abacoté» . Ce dernier subit un travestissement tant attendu par sa conscience vu qu’il languissait ses rendez-vous du lundi et mercredi. De même que ces faits et gestes le trahissent ; visiblement, il passait son temps à saluer chaque personne connue ou non connue avec un seul rêve. Celui de bafouer la main d’un autre sur son même chemin pitoyable. En revanche, nous constatons une seule chose, une transformation plutôt psychologique ou mentale, vu qu’il passait dans les quartiers à chantonner avant la prière du fajr : ‘’Je vais bientôt prendre le métro.’ Heureusement, le ridicule ne tue pas. En résume, la plupart de nos concitoyens ressorte de cette technologie moderne avec une cervelle abasourdit de rêves et des exagérations sur les propos de sa prochaine rentrée au pays. Mais heureusement, tout ceci ne se produit que dans leur mentale déjà boiteux. Certains Djiboutiens à l étrangers ont des proies malheureusement mal choisies. Ceux qui sont en Europe, fanfaronnent aux autres par des grades inventés ou par des connaissances imaginées, en l’occurrence tout le monde a eu son compte en se valorisant. Alors que ces derniers ont passé par un chemin amusant et en même temps aberrant. Sans oublier ceux obsédés par la nouvelle photo qu’ils vont envoyer au pays. Et tout ceci dans le seul but de se vanter à leurs tours et frustrer quelqu’un en même temps.
Comme disait Nietzsche : tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort.
Face à ceci existe un seul remède. Le seul antidote contre le ridicule c’est la confiance en soit et en sa nation. Voir son pays comme un Etat à part entier et ne jamais l’identifier comme un pays « sous développé ». Le fait de dégrader son pays au stade du néant, et à vouloir épater les autres créent toujours des frustrées. Mais un vrai djiboutien garde toujours dans son cœur une grande place pour Djibouti. En ayant une fierté très bien constituée, vu l’essor économique et son nouveau visage. Il cherche toujours à mettre en valeur son pays. Djibouti étant un bout de terre paradisiaque renferme des gens capable de réaliser des grandes choses et non seulement des rêveurs. Lorsqu’ un pays concentre un ensemble de musulmans et braves, ce dernier rayonne. Heureusement, notre patrie prend par de tout cet effet. En s’identifiant comme la lumière de l’Afrique. Djibouti commence à scintiller dans tout le long du continent noir. Certes, Petit en quantité, en revanche sa qualité s’accentue au fil des années. Et bien sure, elle commence à parler d’elle même.



Hadaya



Je suis entierement d'accord sur le fait qu'il n'y a que du bien a ne parler bien de sa patrie, et les autres nous apprecient mieux en voyant comment ou nous nous situons par rapport a elle. Ainsi Petite ou pas petite une patrie est unique peu importe les raisons pour lesquelles on la quitte, elle est celle qu'un autre aimerait decouvrir et s'y rendre par nos mots.
Ce que je ne comprends pas ou ai des difficultes a saisir est ces "coups de batons" sur le Djib. Il est normal que d'autres etres, meme si leur pays est plus connu que le notre, auront la meme attitude de "the grass is greener in the other side" qu'un djiboutien qui ne saurait pas qu'apres tout meme son pays Djibouti avance a son rythme, et ainsi aura toujours quelque chose qui fait defaut aux autres a offrir. Et cela hier, aujourd'hui comme demain se fera tout seul.
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   kaisser Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
71
Inscrit :
24-juillet 09
Gender:
Male

Posté 04 juin 2011 - 12:52

Voir le messageMane, le 02 juin 2011 - 12:02 , dit :

Métamorphose ?
La plupart des Djiboutiens ressent son effet lors de leurs premiers embarquements. Evidement, les personnes douées de raison s’interrogent la dessus. D’ou un vague questionnement plus au moins pertinent : Comment peut-on se transformer extrêmement sans perdre un souffle ? Comment peut on passer du voile, du respect de la religion, de soit même, et des parents à la dernière coupe de Rihanna agrémenté d un caractère trop coquin et trop entreprenant ? Comment nous est elle venue, cette pensée loufoque de changer son nom par Alex à la place d’Ali ?
Cependant, la plupart des situations suscite souvent une analyse complexe faisant presque souvent appel à des solutions psychopathiques. Dans lesquelles, certains d entre nous vont jusqu’accuser Djibouti. Dans le genre, elle étouffe la jeunesse et le progrès par l absence de tolérance. Malencontreusement, ces gens comparent Djibouti à des pays attitrés ``pays développés’’. Ensuite, d’autres passent leurs temps à fantasmer sur le semblant de bravoure des acteurs des films indiens ou sur le monde parfait de l’écran. Finalement reste la peu de pourcentage qui accuse les équipements des aéroports de ces pays. Cependant, cette dernière pensée donne lieu à une clarification. Il est vrai que grâce au développement, certains aéroports possèdent des matériels sophistiqués. Mais un seul éveille notre curiosité, en l occurrence le body scanner. Certes ces pays ``développés’’ se félicitent de leurs appropriations, tout en soulevant la question d’une sécurité maximale. Malheureusement, dans les foules des applaudissements, une négligence se glisse. Efficaces bien sure, mais ces même scanners peuvent plus au moins détériorer le mentale très faible de certains visiteurs, précisément celui de certains djiboutiens.
A chaque entrée magistrale d’un djiboutien dans ces pays, vu que ce dernier s’accoutre d’une manière trop typée voir même du stéréotype djiboutien. Par exemple, un costume noir d une chemise blanche accompagnée d une paire de chaussure du dernier cri d « Abacoté» . Ce dernier subit un travestissement tant attendu par sa conscience vu qu’il languissait ses rendez-vous du lundi et mercredi. De même que ces faits et gestes le trahissent ; visiblement, il passait son temps à saluer chaque personne connue ou non connue avec un seul rêve. Celui de bafouer la main d’un autre sur son même chemin pitoyable. En revanche, nous constatons une seule chose, une transformation plutôt psychologique ou mentale, vu qu’il passait dans les quartiers à chantonner avant la prière du fajr : ‘’Je vais bientôt prendre le métro.’ Heureusement, le ridicule ne tue pas. En résume, la plupart de nos concitoyens ressorte de cette technologie moderne avec une cervelle abasourdit de rêves et des exagérations sur les propos de sa prochaine rentrée au pays. Mais heureusement, tout ceci ne se produit que dans leur mentale déjà boiteux. Certains Djiboutiens à l étrangers ont des proies malheureusement mal choisies. Ceux qui sont en Europe, fanfaronnent aux autres par des grades inventés ou par des connaissances imaginées, en l’occurrence tout le monde a eu son compte en se valorisant. Alors que ces derniers ont passé par un chemin amusant et en même temps aberrant. Sans oublier ceux obsédés par la nouvelle photo qu’ils vont envoyer au pays. Et tout ceci dans le seul but de se vanter à leurs tours et frustrer quelqu’un en même temps.
Comme disait Nietzsche : tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort.
Face à ceci existe un seul remède. Le seul antidote contre le ridicule c’est la confiance en soit et en sa nation. Voir son pays comme un Etat à part entier et ne jamais l’identifier comme un pays « sous développé ». Le fait de dégrader son pays au stade du néant, et à vouloir épater les autres créent toujours des frustrées. Mais un vrai djiboutien garde toujours dans son cœur une grande place pour Djibouti. En ayant une fierté très bien constituée, vu l’essor économique et son nouveau visage. Il cherche toujours à mettre en valeur son pays. Djibouti étant un bout de terre paradisiaque renferme des gens capable de réaliser des grandes choses et non seulement des rêveurs. Lorsqu’ un pays concentre un ensemble de musulmans et braves, ce dernier rayonne. Heureusement, notre patrie prend par de tout cet effet. En s’identifiant comme la lumière de l’Afrique. Djibouti commence à scintiller dans tout le long du continent noir. Certes, Petit en quantité, en revanche sa qualité s’accentue au fil des années. Et bien sure, elle commence à parler d’elle même.



Hadaya


Désolé Mane, ça donne pas envie de lire tout ça.
T'aurais pu résumer et là t'aurait les avis de bcp de personnes, mais là c'est très long pour les djibnautes comme moi lol.

Une lecture diagonale me dit que t'a tout à fait raison, mettre en valeur son pays est une façon d'améliorer les choses aussi.
Trop rêver n'est pas bon et passer tout son temps à critiquer est pire.
Critiquer continue à l'évolution et au changement ,
Rêver redonne espoir et précise des bons objectifs en général.

Merci pour le partage
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet