djibnet.com: Le Viol - djibnet.com

Aller au contenu

  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Le Viol Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Destinée Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
786
Inscrit :
13-novembre 07
Gender:
Female

Posté 23 mai 2011 - 07:15

Salam,

J’aimerais lancer un message de soutien à toutes les femmes qui ont été victime de viol.
Dans notre societe, à Djibouti, c’est un fléau courant mais personne n’ose en parler…
Le viol est non seulement un crime grave, mais il detruit surtout à petit feu celles qui ont été victime de cet acte atroce.
Les femmes violées ont peur de s’investir dans une relation de couple.
Elles ont peur de faire l’amour. Elles se mefient de la gente masculine en general.
Bref, sans therapie sexuelle, je crois que le viol risque de causer un traumatisme à vie…
On rencontre sa destinée
Souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.
Auteur Inconnu

La Terre est ma Patrie et l’Humanité, ma Famille.
Khalil Gibran

Qaran iyo Qabiil isma Qaadi Karan !
1

#2 L'utilisateur est hors-ligne   DIVAD Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
724
Inscrit :
20-juillet 08
Gender:
Male

Posté 23 mai 2011 - 08:04

Malheureusement y'a pas ke les femmes ki sont victimes de ce fleau, je me rappelle l'eté dernier au tribunal j'ai eté améné à me prononcer au penal et en premiere instance sur une affaire de tentative de viol presumée d'une femme sur un jeune homme
evidemment c'est moins grave sur le plan psychologique mais il n'en demeure pas moins que des femmes peuvent commettre ces genre de delits

Ce message a été modifié par DIVAD - 23 mai 2011 - 08:05 .

0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Destinée Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
786
Inscrit :
13-novembre 07
Gender:
Female

Posté 24 mai 2011 - 04:33

Voir le messageDIVAD, le 23 mai 2011 - 05:04 , dit :

Malheureusement y'a pas ke les femmes ki sont victimes de ce fleau, je me rappelle l'eté dernier au tribunal j'ai eté améné à me prononcer au penal et en premiere instance sur une affaire de tentative de viol presumée d'une femme sur un jeune homme
evidemment c'est moins grave sur le plan psychologique mais il n'en demeure pas moins que des femmes peuvent commettre ces genre de delits


Salam David,

A mon avis, c’est difficile d’imaginer qu’un homme puisse être violé par une femme pour les 2 raisons ci-dessous.
1- Il y a l’aspect physique. L’homme est en général plus costaud, plus fort que la femme et peut donc facilement se défendre si celle-ci l’attaque.
2- Je pensais que si un gars n’est pas attiré par une femme, il ne devrait pas manifester une envie…
Et donc sa machine ne devrait pas se mettre en marche :P
D’où l’impossibilité de viol si la machine est au repos non ?


Mais pour le cas de viols de filles, c’est très répandu au pays à cause des gangs de rue et autres.
Or, j’ai comme l’impression que notre culture ne permet pas trop que l’on parle de ces accidents.
Alors que c’est justement le fait d’en parler qui devrait alléger la souffrance psychologique des victimes.
Le plus dur n’est les douleurs physiques car celles-ci peuvent guérir avec le temps…
Le pire, c’est le traumatisme psychologique, un vrai cauchemar pour ces filles :(
On rencontre sa destinée
Souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.
Auteur Inconnu

La Terre est ma Patrie et l’Humanité, ma Famille.
Khalil Gibran

Qaran iyo Qabiil isma Qaadi Karan !
1

#4 L'utilisateur est hors-ligne   einschtein2 Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
130
Inscrit :
11-janvier 10

Posté 24 mai 2011 - 05:26

Voir le messageDestinée, le 24 mai 2011 - 04:33 , dit :

Salam David,

A mon avis, c’est difficile d’imaginer qu’un homme puisse être violé par une femme pour les 2 raisons ci-dessous.
1- Il y a l’aspect physique. L’homme est en général plus costaud, plus fort que la femme et peut donc facilement se défendre si celle-ci l’attaque.
2- Je pensais que si un gars n’est pas attiré par une femme, il ne devrait pas manifester une envie…
Et donc sa machine ne devrait pas se mettre en marche :P
D’où l’impossibilité de viol si la machine est au repos non ?


Mais pour le cas de viols de filles, c’est très répandu au pays à cause des gangs de rue et autres.
Or, j’ai comme l’impression que notre culture ne permet pas trop que l’on parle de ces accidents.
Alors que c’est justement le fait d’en parler qui devrait alléger la souffrance psychologique des victimes.
Le plus dur n’est les douleurs physiques car celles-ci peuvent guérir avec le temps…
Le pire, c’est le traumatisme psychologique, un vrai cauchemar pour ces filles :(

bjr,
destiné hunno le viol à djibouti c vraiment une cause grave à défendre. parce que nos filles se font violer presque 10 fois par jour dans nos quartier c'est un fait que je connais en tant qu'homme et plutôt jeune. mais le blem c'est que nos filles intériorise leurs colères et ne dénoncent jamais. Pkoi? parce que elle veut pas salir sa réputation et celle de sa famille. le résultat est que non seulement elle va subir les effets psychologique de cette viole mais aussi elle aura faire face à d'autres violes parce que les calculs des nos jeunes masculin se base sur la logique que leurs violes ne sera jamais denoncé et du coups la jeune elle sera reviolé une et deux fois sans pouvoir les denoncer. vraiment c'est affreux ce qui se passe dans nos quartiers et il n'a ya meme des cellules qui sensibilisent nos jeunes filles à denoncer meme en gardant leurs anonymats, mais aussi à lever ce tabou social.
bref, la souffrance de nos filles est vraiment difficile et meritent de soulever.

Ce message a été modifié par einschtein2 - 24 mai 2011 - 05:27 .

0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   DIVAD Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
724
Inscrit :
20-juillet 08
Gender:
Male

Posté 24 mai 2011 - 07:53

Voir le messageDestinée, le 24 mai 2011 - 02:33 , dit :

Salam David,

A mon avis, c’est difficile d’imaginer qu’un homme puisse être violé par une femme pour les 2 raisons ci-dessous.
1- Il y a l’aspect physique. L’homme est en général plus costaud, plus fort que la femme et peut donc facilement se défendre si celle-ci l’attaque.
2- Je pensais que si un gars n’est pas attiré par une femme, il ne devrait pas manifester une envie…
Et donc sa machine ne devrait pas se mettre en marche :P
D’où l’impossibilité de viol si la machine est au repos non ?


Mais pour le cas de viols de filles, c’est très répandu au pays à cause des gangs de rue et autres.
Or, j’ai comme l’impression que notre culture ne permet pas trop que l’on parle de ces accidents.
Alors que c’est justement le fait d’en parler qui devrait alléger la souffrance psychologique des victimes.
Le plus dur n’est les douleurs physiques car celles-ci peuvent guérir avec le temps…
Le pire, c’est le traumatisme psychologique, un vrai cauchemar pour ces filles :(



les femmes n'utilisent pas la force pour attirer leurs proies d'ailleurs j'ai precisé il s'agit d'une tentative de viol, rappellons d'ailleurs ke le prophete youssouf a failli etre victime de viol par la femme du roi nous savons tous le denouement de cette histoire,
pour le caractere tabou de ce fleau De nos jours les auteurs de viol sont denoncés et punit de 13 ans de prison ferme, je crois k'il y'a une evolution des mentalités, les jeunes filles victimes de viols viennent soit par elles meme soit par un proche deposer plainte
aujourd'hui les candamnés pour agression sexuelle constitue environ 35% de la population carcerale
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Destinée Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
786
Inscrit :
13-novembre 07
Gender:
Female

Posté 24 mai 2011 - 09:35

David, je ne parle pas d’un cas isolé à l’époque de nabi Youssouf(scw).
Je souligne un fléau grave qui ravage notre société actuelle.
Tu viens toi-même de dire que les jeunes violeurs représentent 35% des prisonniers…
Hunon, ce problème est très grave et cela peut arriver à n’importe quelle fille...
Ces filles sont nos sœurs, cousines, enfants du pays...
Merci d’avance de sensibiliser ton entourage frère.

Einschtein2, ton support et empathie sont très appréciés frère.
En général, ces filles n’osent pas en parler par crainte de jugement, elles se renferment donc sur elles même…
Je souhaite insha Allah, une ouverture d’esprit et une évolution de mentalités dans notre culture.
On rencontre sa destinée
Souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.
Auteur Inconnu

La Terre est ma Patrie et l’Humanité, ma Famille.
Khalil Gibran

Qaran iyo Qabiil isma Qaadi Karan !
1

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Destinée Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
786
Inscrit :
13-novembre 07
Gender:
Female

Posté 27 mai 2011 - 11:12

Salam,

J’aimerais partager avec vous l’histoire d’Ayandaran :)

Cette histoire s’est passée à Djibouti, il y a environ une quinzaine d’années.
Ayandaran était une jeune fille très belle, très smart mais avant tout humble et très humaine.
Ayandaran fréquentais à l’époque le CES d’ Ambouli.
Un soir parmi tant d’autres, elle fini ses cours vers environ 18h du soir.
Son professeur lui demande de rester un peu, après les cours car celui-ci voulait lui parler de ses performances académiques exceptionnelles.
En effet, AyanDaran était toujours la meilleure de sa classe, elle plafonnait les bonnes notes sans trop de difficultés.
Après la fin des cours, le professeur commence à la féliciter et lui demande de persévérer dans cette bonne voie...

Une fois l’entretien avec le professeur terminé, elle s’apprête à partir pour prendre l’autobus.
Ayan Daran sort maintenant de l’école et commence à marcher en direction des autobus.
Elle essaie de traverser un coin sombre sans lumière…
Soudain, elle entend des voix entremêlées... ce sont des voix de gars…
Elle commence à avoir peur et essaie d’accélérer les pas.
Elle essaie de marcher vite, elle court, le cœur battant et pleine de sueur...
Soudain, un énorme poids la pousse et elle tombe à terre.
Plusieurs corps tombent sur elle, elle commence à crier, pleurer et à se débattre…
Elle reçoit plusieurs coups de poings et perd connaissance…
Ensuite plus rien, tout est noir, le temps s’est arrêté et… Sa vie prend un autre tournant.
Plus tard, elle se réveille à l’hôpital, le corps mutilé et le moral à plat…
Elle aurait souhaité que cela soit un mauvais rêve, mais helas, la realité est sans pitié....

Les jours passent, les mois passent, mais Ayandaran ne veut toujours plus retourner à l’école.
Elle a peur de refaire face à son cauchemar…
Ses parents très inquiets décident de l’envoyer à l’étranger pour lui changer les idées.
C’est le grand jour, Ayandaran quitte sa terre natale pour s’envoler quelque part vers l’Occident.

A suivre…

Bon week-end :)
On rencontre sa destinée
Souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.
Auteur Inconnu

La Terre est ma Patrie et l’Humanité, ma Famille.
Khalil Gibran

Qaran iyo Qabiil isma Qaadi Karan !
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   le-patrouilleur Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 607
Inscrit :
04-septembre 04
Gender:
Male
Location:
No idea

Posté 27 mai 2011 - 11:39

Voir le messageDestinée, le 27 May 2011 - 09:12 PM, dit :

Salam,

J’aimerais partager avec vous l’histoire d’Ayandaran :)

Cette histoire s’est passée à Djibouti, il y a environ une quinzaine d’années.
Ayandaran était une jeune fille très belle, très smart mais avant tout humble et très humaine.
Ayandaran fréquentais à l’époque le CES d’ Ambouli.
Un soir parmi tant d’autres, elle fini ses cours vers environ 18h du soir.
Son professeur lui demande de rester un peu, après les cours car celui-ci voulait lui parler de ses performances académiques exceptionnelles.
En effet, AyanDaran était toujours la meilleure de sa classe, elle plafonnait les bonnes notes sans trop de difficultés.
Après la fin des cours, le professeur commence à la féliciter et lui demande de persévérer dans cette bonne voie...

Une fois l’entretien avec le professeur terminé, elle s’apprête à partir pour prendre l’autobus.
Ayan Daran sort maintenant de l’école et commence à marcher en direction des autobus.
Elle essaie de traverser un coin sombre sans lumière…
Soudain, elle entend des voix entremêlées... ce sont des voix de gars…
Elle commence à avoir peur et essaie d’accélérer les pas.
Elle essaie de marcher vite, elle court, le cœur battant et pleine de sueur...
Soudain, un énorme poids la pousse et elle tombe à terre.
Plusieurs corps tombent sur elle, elle commence à crier, pleurer et à se débattre…
Elle reçoit plusieurs coups de poings et perd connaissance…
Ensuite plus rien, tout est noir, le temps s’est arrêté et… Sa vie prend un autre tournant.
Plus tard, elle se réveille à l’hôpital, le corps mutilé et le moral à plat…
Elle aurait souhaité que cela soit un mauvais rêve, mais helas, la realité est sans pitié....

Les jours passent, les mois passent, mais Ayandaran ne veut toujours plus retourner à l’école.
Elle a peur de refaire face à son cauchemar…
Ses parents très inquiets décident de l’envoyer à l’étranger pour lui changer les idées.
C’est le grand jour, Ayandaran quitte sa terre natale pour s’envoler quelque part vers l’Occident.

A suivre…

Bon week-end :)


et la suite c pour kan?
A man likes his wife to be just clever enough to appreciate his cleverness, and just stupid enough to admire it.
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Smooth-like-silk Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
261
Inscrit :
10-mai 09
Location:
Canada

Posté 28 mai 2011 - 01:13

" He's climbin in your windows
He's snatchin your people up
Tryna rape em so y'all need to
Hide your kids, hide your wife
Hide your kids, hide your wife
Hide your kids, hide your wife


.............................. "
- If you're not part of the solution, you're part of the problem

- " N'autoriser qu'un enfant par couple durant 1 génération [u]permettrait de stabiliser[/u] la population mondiale " Domi



- In God we trust; all others must pay cash.

- Whatever it is -- I didn't do it!

-My advice to you is get married: if you find a good wife you'll be happy; if not, you'll become a philosopher. - Socrates
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   einschtein2 Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
130
Inscrit :
11-janvier 10

Posté 28 mai 2011 - 02:13

Voir le messageDestinée, le 27 mai 2011 - 11:12 , dit :

Salam,

J’aimerais partager avec vous l’histoire d’Ayandaran :)

Cette histoire s’est passée à Djibouti, il y a environ une quinzaine d’années.
Ayandaran était une jeune fille très belle, très smart mais avant tout humble et très humaine.
Ayandaran fréquentais à l’époque le CES d’ Ambouli.
Un soir parmi tant d’autres, elle fini ses cours vers environ 18h du soir.
Son professeur lui demande de rester un peu, après les cours car celui-ci voulait lui parler de ses performances académiques exceptionnelles.
En effet, AyanDaran était toujours la meilleure de sa classe, elle plafonnait les bonnes notes sans trop de difficultés.
Après la fin des cours, le professeur commence à la féliciter et lui demande de persévérer dans cette bonne voie...

Une fois l’entretien avec le professeur terminé, elle s’apprête à partir pour prendre l’autobus.
Ayan Daran sort maintenant de l’école et commence à marcher en direction des autobus.
Elle essaie de traverser un coin sombre sans lumière…
Soudain, elle entend des voix entremêlées... ce sont des voix de gars…
Elle commence à avoir peur et essaie d’accélérer les pas.
Elle essaie de marcher vite, elle court, le cœur battant et pleine de sueur...
Soudain, un énorme poids la pousse et elle tombe à terre.
Plusieurs corps tombent sur elle, elle commence à crier, pleurer et à se débattre…
Elle reçoit plusieurs coups de poings et perd connaissance…
Ensuite plus rien, tout est noir, le temps s’est arrêté et… Sa vie prend un autre tournant.
Plus tard, elle se réveille à l’hôpital, le corps mutilé et le moral à plat…
Elle aurait souhaité que cela soit un mauvais rêve, mais helas, la realité est sans pitié....

Les jours passent, les mois passent, mais Ayandaran ne veut toujours plus retourner à l’école.
Elle a peur de refaire face à son cauchemar…
Ses parents très inquiets décident de l’envoyer à l’étranger pour lui changer les idées.
C’est le grand jour, Ayandaran quitte sa terre natale pour s’envoler quelque part vers l’Occident.

A suivre…

Bon week-end :)

waaaw c tragique !!! mais heureusement c'etait yab longtemps sinon jaurai du changé d college à ma petite soeur lol.
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   le-patrouilleur Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 607
Inscrit :
04-septembre 04
Gender:
Male
Location:
No idea

Posté 28 mai 2011 - 05:08

Voir le messageSmooth-like-silk, le 27 May 2011 - 11:13 PM, dit :

" He's climbin in your windows
He's snatchin your people up
Tryna rape em so y'all need to
Hide your kids, hide your wife
Hide your kids, hide your wife
Hide your kids, hide your wife


.............................. "


and hide your husband
bc they raping everybody out here
……


so u can run and tell that homeboy
A man likes his wife to be just clever enough to appreciate his cleverness, and just stupid enough to admire it.
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   PuntlandGeezer Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
228
Inscrit :
01-décembre 10
Gender:
Male
Location:
Bosaso
Interests:
Doctorat en Deceptions

Posté 28 mai 2011 - 09:10

Ayandaran, drole de nom :lol:

viol c'est le crime le plus stupide qu'un homme puisse commettre, nous vivons dans les fin du temps comme allah a predi car meme les moches se tapent des blondes ce dernier temps, alors je ne vois pas la raison. Mais a djib, un viol, c'est tres rare. J'ai une fois vu une petite gamine victime de cet acte avec son boyfriend qui lui avait deja le feu vert mais a preferer etre genereu et partager avec ses amis. Donc comme vous le voyez, je ne sais pas qui est a blamer? c'est pour ca que je soupconne toujours ces revendications.

Par contre le viol conjugal est tres frequent a djib, c'est comme une habitude sociale et les gens ne voient pas le probleme comme l'homme est le maitre de sa maison.
le monde tremblera quand la chine se reveillera
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   the turtle Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 622
Inscrit :
12-avril 11

Posté 29 mai 2011 - 01:48

Voir le messageDestinée, le 27 mai 2011 - 11:12 , dit :

Salam,

J’aimerais partager avec vous l’histoire d’Ayandaran :)

Cette histoire s’est passée à Djibouti, il y a environ une quinzaine d’années.
Ayandaran était une jeune fille très belle, très smart mais avant tout humble et très humaine.
Ayandaran fréquentais à l’époque le CES d’ Ambouli.
Un soir parmi tant d’autres, elle fini ses cours vers environ 18h du soir.
Son professeur lui demande de rester un peu, après les cours car celui-ci voulait lui parler de ses performances académiques exceptionnelles.
En effet, AyanDaran était toujours la meilleure de sa classe, elle plafonnait les bonnes notes sans trop de difficultés.
Après la fin des cours, le professeur commence à la féliciter et lui demande de persévérer dans cette bonne voie...

Une fois l’entretien avec le professeur terminé, elle s’apprête à partir pour prendre l’autobus.
Ayan Daran sort maintenant de l’école et commence à marcher en direction des autobus.
Elle essaie de traverser un coin sombre sans lumière…
Soudain, elle entend des voix entremêlées... ce sont des voix de gars…
Elle commence à avoir peur et essaie d’accélérer les pas.
Elle essaie de marcher vite, elle court, le cœur battant et pleine de sueur...
Soudain, un énorme poids la pousse et elle tombe à terre.
Plusieurs corps tombent sur elle, elle commence à crier, pleurer et à se débattre…
Elle reçoit plusieurs coups de poings et perd connaissance…
Ensuite plus rien, tout est noir, le temps s’est arrêté et… Sa vie prend un autre tournant.
Plus tard, elle se réveille à l’hôpital, le corps mutilé et le moral à plat…
Elle aurait souhaité que cela soit un mauvais rêve, mais helas, la realité est sans pitié....

Les jours passent, les mois passent, mais Ayandaran ne veut toujours plus retourner à l’école.
Elle a peur de refaire face à son cauchemar…
Ses parents très inquiets décident de l’envoyer à l’étranger pour lui changer les idées.
C’est le grand jour, Ayandaran quitte sa terre natale pour s’envoler quelque part vers l’Occident.

A suivre…

Bon week-end :)



....Suite de l'histoire....

Les filles se raconetrent les malheurs de leur soeur de generation en generation. Cinq ans plus tard, il y eut une fille appelee Deeqa, qui etait aussi brillante que sa malheureuse soeur, qui s'est vue a son tour invite par son prof a la meme heure. Mais entre temps, les filles avaient effectue leur enquete et decouvert que le prof etait de meche avec les voyous.
Alors Deeqa brillante mais courage et audacieuse vola de son pere son arme de service. Son pere etait un original djiboutien qui avait appris sa fille a tire aux armes a feu.
Le jour de la rencontre, le prof pourri avertit ses amis, sans savoir qu'il allait les expedier a une mort certaine.
Au meme endroit auquel arriva le malheur, Trouva Deeqa les salauds. Sans broncher, elle degaina et se mit au tir au pigeon. Puis revint au college trouver le prof pourri, qui tiqua de surprise, mais avant de crier, elle l'aligna de cinq balles. Pour elle et pour toutes soeurs du monde qui souffrirent tel malheur.

La police ne vit que du feu d'antant plus que Deeqa avait use d'un silencieux.

Le lendemain, elle retrouva ses copines et devant un coca leur repondit d'un sourire enigmatique, quand les filles lui demanderent ce qu'elle pensait de ce massacre qui semblait insolvable meme pour les meilleurs limiers de la police nationale.

Depuis ce jour sur la terre prit fin les viols des filles. Une justiciere venait de naitre, et Djibouti toute entiere cria "Houra La justiciere" chaque annee au lieu ou Ayandaran vecut son malheur.
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Destinée Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
786
Inscrit :
13-novembre 07
Gender:
Female

Posté 31 mai 2011 - 07:38

Voir le messageeinschtein2, le 27 mai 2011 - 11:13 , dit :

waaaw c tragique !!! mais heureusement c'etait yab longtemps sinon jaurai du changé d college à ma petite soeur lol.


:lol: einschtein2, t’inquiètes pour ta sœur frère.
Khalaas, il n’y a plus de bandits au CES D’Ambouli, notre chère héroïne Deeqa a réglé
le compte des voyous :)

A +
On rencontre sa destinée
Souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.
Auteur Inconnu

La Terre est ma Patrie et l’Humanité, ma Famille.
Khalil Gibran

Qaran iyo Qabiil isma Qaadi Karan !
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Destinée Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
786
Inscrit :
13-novembre 07
Gender:
Female

Posté 31 mai 2011 - 07:38

....

Ce message a été modifié par Destinée - 31 mai 2011 - 07:40 .

On rencontre sa destinée
Souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter.
Auteur Inconnu

La Terre est ma Patrie et l’Humanité, ma Famille.
Khalil Gibran

Qaran iyo Qabiil isma Qaadi Karan !
0

Partager ce sujet :


  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet