djibnet.com: Le Chef De L’Etat Inaugure La Nouvelle Usine Coca-Cola Des Etablisseme - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Le Chef De L’Etat Inaugure La Nouvelle Usine Coca-Cola Des Etablisseme PME Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   diplomat101 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
5 544
Inscrit :
28-décembre 09
Gender:
Male
Location:
djibouti....pour l'instant
Interests:
l'art contemporain

Posté 24 mars 2011 - 02:27

Le Président de la République, M. Ismaïl Omar Guelleh, a inauguré ce mercredi matin la nouvelle usine Coca-Cola des Etablissements Coubèche.
Image IPB
L'événement s’est déroulé en présence du Premier ministre, M. Dileita Mohamed Dileita, de Mme. Magda Remon Coubèche, Gérante des Etablissements Coubèche, de M. Ndema Rukandema, directeur de Coca-Cola pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique Centrale, des membres du gouvernement et du parlement, des diplomates accrédités à Djibouti, des représentants des agences régionales et internationales, ainsi que des autorités civiles, religieuses et militaires du pays.

Le Chef de l’Etat a salué d’emblée ce qu’il a appelé lui-même « un grand projet industriel, mené par une grande entreprise, COUBECHE, dont le nom est associé de très longue date à l’histoire de notre pays ».

M. Ismaïl Omar Guelleh a fait part de sa conviction « que de la vitalité du secteur privé djiboutien dépendent les solutions d’avenir de ce pays ».

L’ADI reproduit en intégralité le discours prononcé aujourd’hui par le Chef de l’Etat djiboutien.

« Louange à Dieu que la paix et la bénédiction soient sur le Prophète, sa Famille et ses Compagnons,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, d’abord, vous remercier, Mme Magda Remon Coubèche et tous vos collaborateurs, de l’accueil si chaleureux que vous m’avez réservé.

En m’associant à cet événement, vous m’offrez l’occasion de saluer un grand projet industriel, mené par une grande entreprise, COUBECHE, dont le nom est associé de très longue date à l’histoire de notre pays.

Je tiens, donc, à vous dire le grand plaisir que j’ai à être parmi vous et prendre la parole, ici sur ce nouveau site, pour témoigner d’une conviction que je porte depuis longtemps : Cette conviction, c’est que de la vitalité du secteur privé djiboutien dépendent les solutions d’avenir de ce pays.

Et que, comme vous l’avez si bien mentionné, Chère Magda, il y a des problèmes auxquels l’Etat doit répondre par la volonté politique. Mais il y aussi, et c’est en général le plus important, la réponse et l’action des hommes.

Ici, je voudrais évidement mentionner celle de votre famille, la famille coubèche qui, démontre, à coup de projets, d’investissements et d’innovations, que Djibouti peut être une terre de production en dépit des contraintes.

Que sur le territoire national, on peut investir, se développer, innover… que nous avons donc un avenir et un potentiel industriel.

Et que s’il y a une leçon que nous devons tirer de cet exemple de réussite dans l’aventure industrielle : c’est qu’il y des ressources de compétitive, c’est qu’il y a des ressources d’innovation dans le secteur privé national.

C’est tant mieux car le peuple et le gouvernement Djiboutiens attendent beaucoup de ce secteur qu’ils perçoivent, à raison, comme le socle du développement économique et social de ce pays.

En effet, comme nous le savons tous, le développement du secteur privé et notamment celui de l’industriel est primordial pour sortir de la pauvreté et cela pour deux raisons : la première bien entendu est le fort potentiel en terme de création d’emplois de ce secteur. La seconde qui est tout aussi cruciale est l’impact d’une production locale sur la croissance économique de notre pays à travers l’amélioration du pouvoir d’achat et le transfert de compétences.

Mesdames et Messieurs,

Notre pays est confronté à un double défi : un défi économique et un défi social. Eh bien j’ai, et encore un peu plus ce matin, avec vous, la conviction que nos entrepreneurs ont suffisamment d’imagination et de courage pour y répondre. Et c’est ce message de confiance et d’audace que je suis venu partager avec vous.

Je ne pourrais conclure sans renouveler mes félicitations aux établissements Coubèche, à vous Chère Magda, mais aussi à l’ensemble du personnel. Encore une fois vous n’avez pas failli à votre rôle de leader, je n’ai aucune doute que d’autres suivront cette voie ». =D> =D> =D>
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet