djibnet.com: Af Soomaali Et Qafar Af, Troublantes Ressemblances ! - djibnet.com

Aller au contenu

  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Af Soomaali Et Qafar Af, Troublantes Ressemblances ! Deux langues soeurs comme deux doigts d'une même main ! Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Mirgan Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
668
Inscrit :
17-janvier 09

Posté 29 janvier 2011 - 01:56

Bonjour,

Vous l'avez constaté vous mêmes, la langue afare et sa soeur la langue somalie partagent entre elles beaucoup des points communs.

Au delà des apparences physiques, les Somalis et les Afars se ressemblent comme deux gouttes d'eau, l'aspect linguistique n'est pas sans rappeller que les Afars et les Somalis ont beaucoup plus des choses en commun qu'ils n'en ont pas.

Le titre même de ce poste en est le parfait exemple : Les Afars et les Somalis disent tous les deux "Af" pour dire langue ou la bouche. Les Oromos aussi disent "Afaan". C'est aussi une autre sœur langue.

Je voudrais ici vous faire part d'une liste des mots que nous avons en commun. Je souhaiterais que vous y contribuerez à votre manière. Je vais transcrire les mots en caractère somali pour que les somalophones comprennent (c'est par respect et non par obligation) :

Afar
- Somali

Af (langue, bouche) - Af
San - San
Inti (oeil) - Indhaha
Haasaawa (discussion) - Haasaawe
Gaala - Geel
Ida - Idaha
Oggol (accepter) - Oggol
Roob - Roob
Caran (ciel) - Cir
Gulub (genou) - Gilib
Feera (doigt, écriture) - Far
Arraba (langue) - Carrab
Xutuk (étoiles) - Xiddig
Xaara (excréments) - Xaar
Sac (bétail) - Sac
Dhaan (caravane d'eau) - Dhaan
Low (vaches) - Low
Kilim (la tique) - Shilin
Dhogor ( poils) - Dhogor
Beera (demain) - Berri

Sagerre (chevreuil) - Sagerre
Bicidà (Biches) - Bicid
Gob (bouclier) - Gob
Dher (grand, haut, loin) -
Dheer
Subac (beurre) - Subag

Dhimo (larme) - Lilmo
Abba (père) - Aabbo
Bikir (virginité féminine) - Bikir ;)
Kantar (clitoris) - Kintir :D

La liste est longue.

Au fur et à mesure, je rajouterais des nouveaux mots. Là, le temps me manque.
Vous pouvez vous aussi en rajouter.

Bonne soirée les amis !

Ce message a été modifié par Mirgan - 29 janvier 2011 - 02:51 .

2

#2 L'utilisateur est hors-ligne   An old funny turtle Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
202
Inscrit :
30-novembre 10

Posté 29 janvier 2011 - 03:46

C'est plutot que ces 2 langues n'aient pas eu une ressemblance aussi accentuee, compte tenu de la proximite que les peuples qui les parlesnt partagent, qui m'aurait trouble. Je ne sais pas aussi combien dans les mots afars est presente la repetition des voyelles. Mais en somali qui lui n'a ete ecrit que dans les 70 et n'a beneficie depuis d'aucune reforme parce la somalie s'est offerte un tres "tour" du monde qui n'est pas pret de finir de mon vivant, cette repetition est en surabondance. Il m'etonnerait que dans le futur cet anachronisme ne soit pas remedie.
Chaque fois que je tombe sur un journal somali, je ne peux m'empecher de rire. Le somali ecrit me fait souvent songer a la famille flinstone des cavernes. Il est encore tout habille des peaux de bete et comme elle porte sur lui des gourdins.

Mais malheureusement, tu vas rencontrer des debiles, qui se revent tres fins, pour le comparer au francais, qui lui a subi reforme sur reforme depuis des siecles. Tu leur dis "attendez mais le francais a regne sur 300ans sur l'angleterre et son anglais que vous applaudissez. Ne s'est pas limite a ces 300ans mais est revenu la reconquerir encore et encore sur le temps, au point qu'aujourd'hui meme sur les armoiries, tu retrouves des citations d'antan telles que "Dieu et mom droit", "Honni soit qui mal y pense".
Mais rien n'y fait ils prefereront s'enfermer dans un chauvinisme deplace comme si cette horreur n'etait pas aussi la mienne. En se moque de qui dans ce monde?

Mais, par contre si l'afar ecrit souffre aussi du meme anachronisme, pourquoi ne pas synchroniser les reformes? Entreprendre des reformes qui les rapprocheraient pour rendre plus aise leur apprentissage pour les generation futures?
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Mirgan Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
668
Inscrit :
17-janvier 09

Posté 29 janvier 2011 - 04:07

Voir le messageAn old funny turtle, le 29 January 2011 - 03:46 AM, dit :

C'est plutot que ces 2 langues n'aient pas eu une ressemblance aussi accentuee, compte tenu de la proximite que les peuples qui les parlesnt partagent, qui m'aurait trouble. Je ne sais pas aussi combien dans les mots afars est presente la repetition des voyelles. Mais en somali qui lui n'a ete ecrit que dans les 70 et n'a beneficie depuis d'aucune reforme parce la somalie s'est offerte un tres "tour" du monde qui n'est pas pret de finir de mon vivant, cette repetition est en surabondance. Il m'etonnerait que dans le futur cet anachronisme ne soit pas remedie.
Chaque fois que je tombe sur un journal somali, je ne peux m'empecher de rire. Le somali ecrit me fait souvent songer a la famille flinstone des cavernes. Il est encore tout habille des peaux de bete et comme elle porte sur lui des gourdins.

Mais malheureusement, tu vas rencontrer des debiles, qui se revent tres fins, pour le comparer au francais, qui lui a subi reforme sur reforme depuis des siecles. Tu leur dis "attendez mais le francais a regne sur 300ans sur l'angleterre et son anglais que vous applaudissez. Ne s'est pas limite a ces 300ans mais est revenu la reconquerir encore et encore sur le temps, au point qu'aujourd'hui meme sur les armoiries, tu retrouves des citations d'antan telles que "Dieu et mom droit", "Honni soit qui mal y pense".
Mais rien n'y fait ils prefereront s'enfermer dans un chauvinisme deplace comme si cette horreur n'etait pas aussi la mienne. En se moque de qui dans ce monde?

Mais, par contre si l'afar ecrit souffre aussi du meme anachronisme, pourquoi ne pas synchroniser les reformes? Entreprendre des reformes qui les rapprocheraient pour rendre plus aise leur apprentissage pour les generation futures?


Cher ami,

Je n'ai pas bien saisi le sens de ta remarque ou suggestion. Il y'a effectivement répétition des voyelles dans la langue afare comme en somali. Mais, en quoi cela est-il préjudiciable pour nos langues respectives ?

En effet, on ne peut pas comparer nos langues de tradition orale aux langues écrites comme l'anglais ou le français, quoique la langue afare a joui de son propre écriture, Feera, mais restée morte depuis des milliers d'année.

On ne doit pas en avoir honte, au contraire. L'Afar est entrain de corriger cet anachronisme que tu évoques. Il y'a des points d'accentuation comme le " `'-^" qui vont s'ajouter aux voyelles, soit pour les réduire, soit pour le donner un autre sens.
Exemple : Awka = garçon, Awkà = fille ou encore d'autres exemples que je ne retrouve pas de mémoire.

Les langues et l'écriture ne sont pas faites pour rester immobile, elles evoluent avec le temps et l'époque. C'est à nous de suivre sa métamorphose et non le contraire.

Je voudrais rajouter à la liste le nombre en langue afare et somalie :

Afar - Somali

1 = Eneki = Kow
2 = Lammay = Laba
3 = Sidox = Saddix
4 = Ferey = Affar
5 = Konoy = Shan
6 = Lexey = Lix
7 = Malxiin = Toddoba
8 = Bacaar = Siddeed
9 = Sagaal = Sagaal
10 = Taban = Toban

100 = Bool = Boqol
1000 = Kum = Kun


Meqe bara !
2

#4 L'utilisateur est hors-ligne   An old funny turtle Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
202
Inscrit :
30-novembre 10

Posté 29 janvier 2011 - 04:51

Voir le messageMirgan, le 29 janvier 2011 - 04:07 , dit :

Cher ami,

Je n'ai pas bien saisi le sens de ta remarque ou suggestion. Il y'a effectivement répétition des voyelles dans la langue afare comme en somali. Mais, en quoi cela est-il préjudiciable pour nos langues respectives ?

En effet, on ne peut pas comparer nos langues de tradition orale aux langues écrites comme l'anglais ou le français, quoique la langue afare a joui de son propre écriture, Feera, mais restée morte depuis des milliers d'année.

On ne doit pas en avoir honte, au contraire. L'Afar est entrain de corriger cet anachronisme que tu évoques. Il y'a des points d'accentuation comme le " `'-^" qui vont s'ajouter aux voyelles, soit pour les réduire, soit pour le donner un autre sens.
Exemple : Awka = garçon, Awkà = fille ou encore d'autres exemples que je ne retrouve pas de mémoire.

Les langues et l'écriture ne sont pas faites pour rester immobile, elles evoluent avec le temps et l'époque. C'est à nous de suivre sa métamorphose et non le contraire.

Je voudrais rajouter à la liste le nombre en langue afare et somalie :

Afar - Somali

1 = Eneki = Kow
2 = Lammay = Laba
3 = Sidox = Saddix
4 = Ferey = Affar
5 = Konoy = Shan
6 = Lexey = Lix
7 = Malxiin = Toddoba
8 = Bacaar = Siddeed
9 = Sagaal = Sagaal
10 = Taban = Toban

100 = Bool = Boqol
1000 = Kum = Kun


Meqe bara !



Tout d'abord comme tu l'as bien dit, il n'y a aucune honte a parler ou ecrire nos langues mais accepter aussi une reforme n'est que grand bien. Le probleme avec le Somali est qu'il est dependant de la Somalie, ce qui lese beaucoup le Somali djiboutien, comme la Somalie me fonctionne plus depuis longtemps. Or je ne vois pas pourquoi les djiboutiens-somalis ne s'affranchiraient-ils pas de cette dependance en promouvant leur propre somali ecrit?

quant a reforme sur l'emploi des voyelles, c'est bien de savoir qu'elle est deja entreprise en Afar. Ceci rendra plus facile a accepter aux djiboutiens-somalis et aux somaliens. Il n'y a aucun mal a l'emploi repete des voyelles mais les diacritiques(chapeau, accent, trema, cedille,etc...) sont la pour alleger une ecriture et jouent, sans me perdre dans les details, des fois un role essentiel.

Oui mon ami, comme tu l'as dit toi-meme, il n'y a aucune honte a parler ou ecrire nos langues. Et accepter les voir evoluer.
Mais aussi les rapprocher davantage puisque deja ceci existe deja.

Que du bien mon fere!
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   king(1) Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 138
Inscrit :
10-août 03
Gender:
Not Telling
Interests:
Reading.

Posté 30 janvier 2011 - 07:35

Hi there!

this is very interesting.

thanks, Mirgan.
Better future for our kids.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Mirgan Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
668
Inscrit :
17-janvier 09

Posté 30 janvier 2011 - 11:22

Voir le messageking(1), le 30 January 2011 - 07:35 PM, dit :

Hi there!

this is very interesting.

thanks, Mirgan.


Je rajoutes :

Afar - Somali

Cayto (insulte) - Caay
Daran - Dameer
Casah (rouge) - Cas
Cadoh (blanc) - Cad
Narig (petit de la chamelle) - Nirig
Mala (choix, réflexion) - Malee, Malada
Kocso (jeu) - Kocos
Racid (gencives) - Cirrid
Malac (pus) - Malac
Malab (miel) - Malab
Reyta (chèvre) - Ri
Gilal (hiver) - Jilaal
Lubak (lion)- Libaax
Cundub (nombril) - Cundhur
Cagay (été) - Cagaag
Galbo (peau) - Gilib
Abeesa (vipère) - Abeeso
Caday (arbuste, brosse à dents) - Caday
Cudhum (arbuste) - Cudhu
Arda (courir) - Orod
Cayso (herbe) - Cawus
Eebo (Dieu) - Eebe
Dhaa (pierre) - Dhagax
Ankaraarac (mille pattes) - Angaraarac

Ce message a été modifié par Mirgan - 30 janvier 2011 - 11:52 .

1

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Mirgan Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
668
Inscrit :
17-janvier 09

Posté 31 janvier 2011 - 12:36

Voir le messageMirgan, le 30 January 2011 - 11:22 PM, dit :

Je rajoutes :

Afar - Somali

Cayto (insulte) - Caay
Daran - Dameer
Casah (rouge) - Cas
Cadoh (blanc) - Cad
Narig (petit de la chamelle) - Nirig
Mala (choix, réflexion) - Malee, Malada
Kocso (jeu) - Kocos
Racid (gencives) - Cirrid
Malac (pus) - Malac
Malab (miel) - Malab
Reyta (chèvre) - Ri
Gilal (hiver) - Jilaal
Lubak (lion)- Libaax
Cundub (nombril) - Cundhur
Cagay (été) - Cagaag
Galbo (peau) - Gilib
Abeesa (vipère) - Abeeso
Caday (arbuste, brosse à dents) - Caday
Cudhum (arbuste) - Cudhu
Arda (courir) - Orod
Cayso (herbe) - Cawus
Eebo (Dieu) - Eebe
Dhaa (pierre) - Dhagax
Ankaraarac (mille pattes) - Angaraarac



Cudhum (arbuste) - Cudhun
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   An old funny turtle Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
202
Inscrit :
30-novembre 10

Posté 31 janvier 2011 - 02:50

Excellence Mirgan,

Je ne doute pas que tu t'en sortes mieux que en Somali ecrit. A toi de ne pas en douter aussi. Car je te tire mon chapeau pour l'effort que ca t'a coute d'apprendre ma langue ecrite.

Mais demain, puisque nous parlons d'une djibouti de demain ici, que fut legue a un djiboutien somali ou d'ailleuirs pour avoir lui aussi la chance d'apprendre la langue des siens(l'Afare entre autre?

Mais dis-moi avant tout de qui depens la reforme de la langue Afare que toi ou tout autre Afar de Djibouti parlez? Si c'est a Djibouti et par des Afars-Djiboutiens tant mieux tous. Cela aiguisera l'appetit des Somalis de Djibouti de s'asseoir avec les leurs pour que naisse enfin une langue appelee "LA DJIBOUTIENNE". Une langue independante des Afars et des Somalis d'ailleurs mais creee par djiboutiens pour la Republique de Djibouti. Une Langue dont l'origine serait l'Afar et le Somali parles a Djibouti. Une langue appelee La Djiboutienne mais utile aussi aux Afars et Somalis qui vivraient ailleurs qu'a Djibouti.

De ces questions dependent Mes futures suggestions. Mais avec ou sans ces reponses Ma Volonte se fera pour Vous Tous. Et pour tous ceux d'entre vous qui croyez (ou non) en La Republique De Djibouti.

Nous sommes tous ici les produits de la Republique de Djibouti. Ce que ni un Mahamoud Harbi, ni un Handoleh , ni un Dini, ni un Ali Aref, Ni un Gouled, ni un Omar Osman Rabeh ne furent. A eux leurs temps. A nous le notre. Et qu'enfin naisse le/la Djiboutien/ne de demain.

Je pense que cela s'appelle l'Histoire comme vous le pensez autant que moi, alors accrochez-vous tous a L' Histoire de votre temps!!!
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   An old funny turtle Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
202
Inscrit :
30-novembre 10

Posté 31 janvier 2011 - 04:26

Voir le messageAn old funny turtle, le 31 janvier 2011 - 02:50 , dit :

Excellence Mirgan,

Je ne doute pas que tu t'en sortes mieux que en Somali ecrit. A toi de ne pas en douter aussi. Car je te tire mon chapeau pour l'effort que ca t'a coute d'apprendre ma langue ecrite.

Mais demain, puisque nous parlons d'une djibouti de demain ici, que fut legue a un djiboutien somali ou d'ailleuirs pour avoir lui aussi la chance d'apprendre la langue des siens(l'Afare entre autre?

Mais dis-moi avant tout de qui depens la reforme de la langue Afare que toi ou tout autre Afar de Djibouti parlez? Si c'est a Djibouti et par des Afars-Djiboutiens tant mieux tous. Cela aiguisera l'appetit des Somalis de Djibouti de s'asseoir avec les leurs pour que naisse enfin une langue appelee "LA DJIBOUTIENNE". Une langue independante des Afars et des Somalis d'ailleurs mais creee par djiboutiens pour la Republique de Djibouti. Une Langue dont l'origine serait l'Afar et le Somali parles a Djibouti. Une langue appelee La Djiboutienne mais utile aussi aux Afars et Somalis qui vivraient ailleurs qu'a Djibouti.

De ces questions dependent Mes futures suggestions. Mais avec ou sans ces reponses Ma Volonte se fera pour Vous Tous. Et pour tous ceux d'entre vous qui croyez (ou non) en La Republique De Djibouti.

Nous sommes tous ici les produits de la Republique de Djibouti. Ce que ni un Mahamoud Harbi, ni un Handoleh , ni un Dini, ni un Ali Aref, Ni un Gouled, ni un Omar Osman Rabeh ne furent. A eux leurs temps. A nous le notre. Et qu'enfin naisse le/la Djiboutien/ne de demain.

Je pense que cela s'appelle l'Histoire comme vous le pensez autant que moi, alors accrochez-vous tous a L' Histoire de votre temps!!!




Here they come to snuff the rooster, aww yeah, hey yeah
Yeah here come the rooster, yeah
You know he ain't gonna die
No, no, no, ya know he ain't gonna die

More lyrics: http://www.lyricsfre...n+chains/#share


Ou es-tu mon frer Mirgan? By the way, I don't think that the Doctor Coubba will disagree with me because the goal is the same : that a new breed comes out :)
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Mirgan Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
668
Inscrit :
17-janvier 09

Posté 31 janvier 2011 - 03:45

Voir le messageAn old funny turtle, le 31 January 2011 - 02:50 AM, dit :

Excellence Mirgan,

Je ne doute pas que tu t'en sortes mieux que en Somali ecrit. A toi de ne pas en douter aussi. Car je te tire mon chapeau pour l'effort que ca t'a coute d'apprendre ma langue ecrite.

Mais demain, puisque nous parlons d'une djibouti de demain ici, que fut legue a un djiboutien somali ou d'ailleuirs pour avoir lui aussi la chance d'apprendre la langue des siens(l'Afare entre autre?

Mais dis-moi avant tout de qui depens la reforme de la langue Afare que toi ou tout autre Afar de Djibouti parlez? Si c'est a Djibouti et par des Afars-Djiboutiens tant mieux tous. Cela aiguisera l'appetit des Somalis de Djibouti de s'asseoir avec les leurs pour que naisse enfin une langue appelee "LA DJIBOUTIENNE". Une langue independante des Afars et des Somalis d'ailleurs mais creee par djiboutiens pour la Republique de Djibouti. Une Langue dont l'origine serait l'Afar et le Somali parles a Djibouti. Une langue appelee La Djiboutienne mais utile aussi aux Afars et Somalis qui vivraient ailleurs qu'a Djibouti.

De ces questions dependent Mes futures suggestions. Mais avec ou sans ces reponses Ma Volonte se fera pour Vous Tous. Et pour tous ceux d'entre vous qui croyez (ou non) en La Republique De Djibouti.

Nous sommes tous ici les produits de la Republique de Djibouti. Ce que ni un Mahamoud Harbi, ni un Handoleh , ni un Dini, ni un Ali Aref, Ni un Gouled, ni un Omar Osman Rabeh ne furent. A eux leurs temps. A nous le notre. Et qu'enfin naisse le/la Djiboutien/ne de demain.

Je pense que cela s'appelle l'Histoire comme vous le pensez autant que moi, alors accrochez-vous tous a L' Histoire de votre temps!!!


Absolument d'accord avec toi cher ami.

Si les Afars et les Somalis se regardent en chiens de faiance aujourd'hui à Djibouti et c'est depuis longtemps, c'est parce qu'ils n'ont jamais eu conscience qu'ils sont deux peuples frères aussi proches que les deux mamelles de nos belles et majestueuses chamelles.

IOG et Aref n'ont jamais voulu que nos peuples se rapprochent. Tu sais pourquoi ?
Parce que notre division, nos querelles intestines sont dans leurs intérêts. Celui qui a compris cette équation a tout compris.
Celui qui a compris cette formule magique dictatoriale a compris pourquoi on a à la tête du pays un criminel, un homme sans scrupule pendant 12 ans.

Pourquoi, en 34 ans d'indépendance, les langues nationales, l'Afar et le Somali ne sont pas enseignées ?
La langue est un facteur important d'intégration, de tolérance. Si les Français, les Anglais, les Américains nous tolèrent chez eux, c'est parce que nous parlons leur langue.

Si les Afars et les Somalis parlaient réciproquement nos langues respectives, on aurait pas eu à notre tête des voyous sans scrupule pour qui seuls l'ARGENT compte. Ce sont des affairistes, des corrompus, sans loi, ni morale.

Ils passent l'été sous des cieux plus frais comme en Europe avec l'argent du pays. Imaginez un seul instant si Sarkozy aurait eu le malheur de toucher un seul centime du budget de l'Etat ? On aurait eu une deuxième révolution française.

Pendant ce temps, IOG dans son Air One IOG, un Boeig 747 qui coute une bagattelle somme de 282 millions d'euros. Fais le calcul en Francs Djibouti et tu trouves une somme faramineuse de 70 500 000 000 à 250 FD l'Euro.

Quand tu ajoutes à ce prix les frais d'entretien de l'appareil (Kérosène, maintenance etc.), tu fais une crise cardiaque.

Mon frère, IOG est pire que le Pharaon qui se prenait pour Dieu, pire que Haaman, les Dajjaal et Jug Maajuuj. On a encore rien vu des ces calamités, mais la CALAMITE IOG nois a touché le premier. C'est pourquoi, on doit s'en débarasser le plus rapidement possible pour le salut du peuple djiboutien.

Vive la langue somalie !
Vive la langue afare !
Vive la révolution "Khamsin" !
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   An old funny turtle Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
202
Inscrit :
30-novembre 10

Posté 01 février 2011 - 04:29

Merci de me repondre Frere Mirgan,

Sache tout d’abord que je respecte enormement tes positions en politique. Et j’espere que tu sauras aussi respecter les miennes. En fait, au fond je n’ai pas de convictions politiques et j’en aurai jamais. Je ne fais jamais confiance aux politiciens. Mais par contre je suis fan d’Ougoureh Kiffleh. Et pense que cet homme, a lui tout seul, a fait un service patriotique a la nation djiboutienne qu’aucun homme de cette planete, quelque fut sa carrure politique, pourra un jour s’en vanter. Pour moi, il depasse un Mandela, un Ghandi, et certain Pasteur appele Martin Luther King. Il est de cette trempe d’hommes qui de leur vivant savent passer humbles, mais que l’Histoire chante leur noms, une fois, qu’ils ont rejoint ces Paradis que le Grand Rahman a cree pour eux. Il y a enormement du Christ en lui.

Comme toutes les personnes de cette planete, je n’aime pas avoir peur. Mais les evenements de 90 ont fortement ebranle certaines de mes certitudes. Mais pour avoir vu O.Kiffleh prendre des decisions de nature a contrevenir toutes les raisons qui l’ont pousse a prendre les maquis, m’ont redonne foi en les miens. Ce qui est bien avec vous les Afars et que vous priviligiez le dialogue. Et savez faire pour la paix, d’enormes concessions qui releveraient de l’ impossible pour les autres peuples.
Telle attitude est quelque chose qui est propre aux britanniques. Je me souviens, un jour ou j’ai dit a une dame que je suis un refugie. Sa reponse fut “Are we all not refugees in this world?”

D’autres part, mon tres cher frere, le but de notre conversation n’etant pas la politique, j’aimerais tant que tu respectes mes points meme si ta conscience te dit d’en faire autre, et que tu preferes de demeurer avec moi sur le theme des langues.

Enseigner l’Afar et le Somali serait bien. Mais seraient-ils garant de notre identite djiboutienne qui a chaque coup de vent tremble dans ses fondements? Ou plutot creuseraient-ils advantage le fosse entre les deux peuples en accentuant les divergences?

Demain, je ne sais pas quelle sera mon opinion, mais aujourd’hui, je crains que l’enseignement de ces 2 langues ne puissent pas jouer un role positif sur ce que j’aimerais que fut le Djiboutien de demain. C’est bien de parler et ecrire sa langue maternelle mais je ne pense pas qu’elle est d’un grand bien pour ce pays appele La Republique de Djibouti.

Les Irlandais et les Ecossais avaient leur langues mais ces dernieres se sont effacees devant l’Anglais. Qui est lui-meme compose entre 50-70% de francais. Il n’y a que les gallois(welsh) qui disposent encore de leur langue maternelle. Mais l’apprendre n’interesse personne d’autre que les Gallois. La langue galloise, en depit de son statut de langue officielle au meme titre que l’anglais, me fait plutot penser a ce que l’Afar et le Somali sont pour nous face au Francais.
Au debut du dernier siecle 1 personne sur 4 de la population de la planete etait un sujet britannique. Donc si ce peuple a pu regne sur le monde avec une langue qu’il a fabriquee. Et que cette langue aujourd’hui en soit a detroner sur sa fonction de langue vehiculaire la langue francaise, langue qui fut la premiere a dame le pion au Latin, est extraordinaire. Mais nous aussi pouvons atteindre un tel exploit et aller plus loin.

Creer une langue proprement djiboutienne fera de nous des djiboutiens, a un degree que tu ne peux aujourd’hui entrevoir, parce qu’actuellement apprendre l’Afar ou le Somali ne font de nous pour le moment que des Afars et des Somalis, et non des djiboutiens. En ce sens que j’ai constate un repli qui est frequent chez nous les Somalis qui souvent nous pousse a nous referrer a la Somali ou les Somalis de l’Ethiopie qui sont nos cousins, et non nos freres pourtant, puisque ces freres sont vous. Cette peur n’existe pas chez les Afars puisque vous etes conscients que 87% du territoire est le votre. Mais le probleme est que cet argument de 87% est, a tort ou a raison, sur-usite dans vos revendications, povoquant chez le Somali le besoin de regarder au-dela de nos frontieres pour trouver echo a son existence.
Comme tu le vois aucun de deux peuple ne percoit le pays pour le moment comme a lui et ce a 100%. Ces langues, pour moi, contribuent aux causes d’un tel dysfonctionnement du pays au lieu d’y pallier.

Creer une langue djiboutienne, comme tu le vois a une fin salvatrice. Apprise tres tot, naitra avec elle une nouvelle race d’hommes et de femmes plus consciente de son territoire et de ses frontieres. Et ainsi rompue a les defendre meme si numeriquement ils sont inferieurs a leur voisins. Une nouvelle race qui sait ses points faibles et les points forts de ceux qui l’entourent. Et qui sait tourner en avantage ses points faibles. Nous deviendrons un pays et un peuple, certes petit mais reellement uni, qui ne craint aucun de ses voisins. Que tous respectent parce toujours le plus fort dans un conflit meme si nous sommes le plus petit.
Au lieu, de l’etat actuel, ou encore notre survie ne depens que de la generosite ,et la bienvellance de la France. Il ne s’agit pas de rompre avec la France, au contraire, c’est lui dire plutot, le jour ou tu as besoin de nous nous sommes prets. Comme la Coree du Sud l’est et le fut pour les USA au Vietnam. Apres les Americains, le plus gros contingent etaient les sud-coreens dans cette guerre du vietnam. Et prochainement, ils prendront les commandement en cas de conflit avec la chine ou la coree du Nord. Je pense que les renes leur seront remis d’ici 2ans. Penses-tu, que d’ici 30 ou 50ans, voir la France nous dire “this war is yours, mates, we’re following your rules of engagement, let’s go!”?

Creer une langue a nous, de prime abord, doit sembler une idée loufoque. Mais techniquement elle n’est pas irrealisable. Il nous faut de le vouloir pour qu’elle aboutisse car c’est notre survie et fierte qui l’exigent. Nous disposons pour heritage la langue Afare et la langue Somalie. Il suffit de prendre deux dictionnaires (Afar/Somali). Mettre dans un sac tout d’abord les mots qui sont deja identiques dans les deux langues dans leur explications et ecritures. Puis choisir tantot un mot d’une langue, tantot de l’autre. Selon l’explication de cette langue, faire rejoindre ce mot aux premiers qui furent selectionnes.
Pour la grammaire et la conjugaison appliquer l’idee de 50/50 cher au docteur Coubba, est possible ici. Mais nous aurons tout d’abord besoin des institutions qui soient djiboutiennes dont le role premier serait de suivre la reforme de deux langues(Afare/Somalie), et entreprendre nos propres reformes pour ainsi nous soustraire des besoins des autres.

“Where there is a will, there is a way!”
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   mehmon Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
383
Inscrit :
19-octobre 06

Posté 03 février 2011 - 12:15

Initiative interessante, j'en ais beaucoup debatut avec mon frere qui tiens beaucoup a cette idée.

J'essayerais d'etre bref, c'est vrai que la creation d'une "langue djiboutienne" renforcerais l'unite et l'identite nationale. C'est aussi vrai que sa simplifierait notre politique linguistique, on aurais que le "djiboutien" comme langue officiel.

Mais qu'en ait il des desavantage d'une telle idée? Créer, puis instaurer le "djiboutien" reviendrait, sur le long terme, a nous "isoler" linguistiquement, car contrairement a maintenant, nous parlerons une langue qui s'arrete a nos 23,000km2! Pourquoi voudrions nous nous isoler culturellement et linguistiquement de notre région?

Et puis, sommes nous pret a abandonner nos belles langues? Serions nous pret un jour, au nom d'une soit disante unite, d'abondonner l'Afar et le Somali au profit d'une langue "artificielle"?
Qu'en serait il de notre heritage? Personnellement, je valorise trop le Somali, ma langue maternelle, pour songer a l’abandonner un jour.

Pour finir, notre diversite linguistique, ethnique et culturelle ne doit pas etre perçu comme une source de divisions et de faiblesse, mais plutôt une richesse et source de notre identité nationale. Djibouti n'est il pas cette terre d'echange et de rencontre, mosaïque de peuples? N'est pas cette diversite qui fait de nous ce que nous sommes? Vouloir supprimer cette diversite linguistique et culturelle, ne serait ce pas une atteinte même a l'essence du pays? A sa nature profonde?

Je crois en cette devise: "L’unité dans la diversité", et c'est ce que je veux pour Djibouti.
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   An old funny turtle Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
202
Inscrit :
30-novembre 10

Posté 03 février 2011 - 05:52

Tout d’abord, merci pour l’interet que cette idée ait pu revetir pour toi et ton frere. C’est pour moi un cri du coeur pour que meilleur soit pour mon pays et les miens. C’est plus un cri du Coeur pour ne plus subir la vie, et ne plus voir les miens la subir.

Donc a ta question, sommes-nous prets a abandoner nos langues? La reponse est pour aujourd’hui non. Ni les Afars, ni les Somalis ne sont prets. Pour l’etre, il faut que deja, ils s’approprient de langues existantes. Mettent en place des institutions qui entreprennent pour eux les reformes, et non attendre qu’autrui le fasse tel qu’il en est le cas pour la langue Somali. Pour la langue Afare, les Afars nous diront qui s’en charge pour eux, et ou cela se passe-t-il. Mais cette idée, si ces institutions existaient, je suis certain que quelqu’un y aurait pense puisque deja les similitudes de ces langues ont surpris Mirgan qui est Afar. Et que ton frere lui consente une certaine attention souligne sa realisabilite. D’autre part, cette langue ne sera pas artificielle et sans heritage mais reposera sur les deux langues qui lui serviront de sources. Elle sera plus riche que toutes les deux puisque par elle, il est permis au djiboutien ou a la djiboutienne de s’identifier aux deux cultures. Parce que toutes deux seront les siennes, au lieu de ne brandir qu’une seule aujourd’hui. Une qui ne le rapproche pas de son frere, autant aujourd’hui comme elle ne la pas fit dans le passé.

Nous avons tous a Coeur ce mot “pour que notre diversite ethnique, culturelle et languistique ne soient plus une source de discorde”. C’est un tres beau et pieux voeux mais qu’il faut travailler dur pour qu’il advienne. Et cette idée d’une seule langue est deja le plus louable travail. D’autre part, la Somalie qui avait plus d’affinite que djibouti s’est desagregee sous tes yeux. L’ecosse a chaque fois fais un petit pas pour se soustraire de la grande-bretagne. Le Canada connait ses soubresauts. L’unification avecla Chine n’excite pas Taiwan, qui sont pourtant des Chinois a 100%.

Cette langue sera trop elaboree et complexe parce qu’enrichie de deux langues, et si nous l’avions aujourd’hui, l’Erythree ne nous aurait pas aggresses. Parce qu’elle aurait eu peur de nous. Parce que nous aurions fait tout pour que notre securite dependent de nous et non attendre après 2000ans, comme il le sera pour toujours si rien n’est entrepris en ce sens, la bravoure de la France. Cette langue aurait fait de nous des djiboutiens.
Donc entre me sentir Somali et avoir toujours peur des nouveaux-nes voisins, et ne plus me sentir Somali mais etre craint. Mon coeur va pour la seconde solution car mon bonheur et ma fierte dependent de ma securite et non de mon ethnie. Nous avons tous aujourd’hui peur de nos voisins, alors a quoi nous servent-elles toutes ces trivialites tribalo-ethniques? Qu’en sera-t-il pour nos enfants? Same old stupid story: La peur et toujours la peur!

Maintenant a ces arguments de km2 et d’isolement, sache qu’Israel n’est pas mieux loti que nous, et pire il est implante dans une region qui lui est hostile. Il n’empeche qu’ils jouissent d’un tres grand nombre en nobel. Quant a securite, il se situe a des annees-lumiere de nous. Notre avantage est que demain nous prendront des quotas de pays limitrophes, dont les enfants, en passant par notre systeme, automatiquement s’integrerons. Sache que nous ne sommes rien aujourd’hui. Alors qu’en passant par la cilivisation Afare le processus deviendra plus aise. Autant admettre que cette civilisation est plus avancee que celle dite Somalie. La civilisation Somalie est plus corrompue, plus dangereuse, mais aussi incapable de produire du bien si ce n’est que du Mal. On dirait qu’une est la race de Cain, l’autre la race d’Abel. Il n’y a qu’a prendre l’exemple du vol. Le Somali est plus voleur que son frere Afar, meme les Afars le savant parce que pour eux, ceci constitue le Mal Supreme, alors que chez les Somalis, c’est un acte qu’ils justifient par la survie, meme quand cette derniere n’existe pas. Et helas, c’est ces gens-la que Dieu a voulu pour les Afars d’avoir pour freres. Il y a certainement des raisons pour cela.

Et une de ces raisons est certainement la france. Les afars conscients de leur civilisation ont des rapports plus sains avec elle, alors que ceux que la france entretient avec les Somalis sont sujets a des hauts et des bas, avec le temps a la degradation.
La france est toujours partante pour des nouvelles aventures donc le salut de cette langue repose plus sur les Afars. Pour faire beneficier les Somalis de leur civilisation et servir d’interlocuteurs credibles pour obtenir de la france davantage de soutien.

Oui, le jeu est pour le long terme. Si hier, nos aines n’avaient pas passé leur temps aux querelles politiques, et cette idée loufoque d’une grande Somalie concernant un territoire qu’ils le savaient a 87% Afar, nous n’en serions pas a avoir le Qatar s’interposer entre nous et les erythreens pour une terre que nous savons tous etre la notre. Mais demain, quelle autre humiliation devra souffrir le djiboutien, peu importe qu’il soit Afar, Somali ou Arabe? Et qu’avons-nous fait pour que telle humiliation ne se reproduise plus, puisque l’hier de demain est ce present que nous debattons de la future langue?

Enfin, je me sais pas ce que tu attends de la vie. Mais me concernant aucune politique d’aujourd’hui, de quelque bord qu’elle le fut, ne me seduit. Puisqu’ils leur manquent ce que je quete. Ma quete est d’etre craint et ne plus craindre.

Ma quete est de monter chez le bon Dieu et de lui apprendre cette bonne nouvelle en lui disant suavement: “Mon brave bougre, comme tu ne l’ignores pas nous venons, depuis hier, heure pour heure, minute pour minute, seconde pour seconde, de raser de la carte du Monde Jerusalem, la Mecque, le Vatican, et quelques villes saintes en Indes. Mais comme cette fange appelee l’humanite, dont aujourd’hui 4 personnes sur 5, sont des sujets djiboutiens, et ne pensons qu’ils peuvent vivre sans tes petites religions. Nous voulons te voir en inventer des nouvelles pour eux mais que la langue sainte soit la langue djiboutienne, et que tes nouveaux prophetes s’appellent Louback, Baragoita, Atteyeh et Bouh. Et comme les religions ne peuvent exister sans villes saintes considerent Tadjourah, Obock et Dikhil, villes de tes religions. Mais, en retour ressuscite pour moi la ribambelle de tes ex-prophetes pour que je les pende sur la place Rimbaud. En attendant, que j’apprenne a creer des vies humaines de toi, pour te pendre a ton tour.

“Impossible n’est pas francais”
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Mirgan Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
668
Inscrit :
17-janvier 09

Posté 03 février 2011 - 06:53

Voir le messageAn old funny turtle, le 03 February 2011 - 05:52 AM, dit :

Tout d'abord, merci pour l'interet que cette idée ait pu revetir pour toi et ton frere. C'est pour moi un cri du coeur pour que meilleur soit pour mon pays et les miens. C'est plus un cri du Coeur pour ne plus subir la vie, et ne plus voir les miens la subir.

Donc a ta question, sommes-nous prets a abandoner nos langues? La reponse est pour aujourd'hui non. Ni les Afars, ni les Somalis ne sont prets. Pour l'etre, il faut que deja, ils s'approprient de langues existantes. Mettent en place des institutions qui entreprennent pour eux les reformes, et non attendre qu'autrui le fasse tel qu'il en est le cas pour la langue Somali. Pour la langue Afare, les Afars nous diront qui s'en charge pour eux, et ou cela se passe-t-il. Mais cette idée, si ces institutions existaient, je suis certain que quelqu'un y aurait pense puisque deja les similitudes de ces langues ont surpris Mirgan qui est Afar. Et que ton frere lui consente une certaine attention souligne sa realisabilite. D'autre part, cette langue ne sera pas artificielle et sans heritage mais reposera sur les deux langues qui lui serviront de sources. Elle sera plus riche que toutes les deux puisque par elle, il est permis au djiboutien ou a la djiboutienne de s'identifier aux deux cultures. Parce que toutes deux seront les siennes, au lieu de ne brandir qu'une seule aujourd'hui. Une qui ne le rapproche pas de son frere, autant aujourd'hui comme elle ne la pas fit dans le passé.

Nous avons tous a Coeur ce mot "pour que notre diversite ethnique, culturelle et languistique ne soient plus une source de discorde". C'est un tres beau et pieux voeux mais qu'il faut travailler dur pour qu'il advienne. Et cette idée d'une seule langue est deja le plus louable travail. D'autre part, la Somalie qui avait plus d'affinite que djibouti s'est desagregee sous tes yeux. L'ecosse a chaque fois fais un petit pas pour se soustraire de la grande-bretagne. Le Canada connait ses soubresauts. L'unification avecla Chine n'excite pas Taiwan, qui sont pourtant des Chinois a 100%.

Cette langue sera trop elaboree et complexe parce qu'enrichie de deux langues, et si nous l'avions aujourd'hui, l'Erythree ne nous aurait pas aggresses. Parce qu'elle aurait eu peur de nous. Parce que nous aurions fait tout pour que notre securite dependent de nous et non attendre après 2000ans, comme il le sera pour toujours si rien n'est entrepris en ce sens, la bravoure de la France. Cette langue aurait fait de nous des djiboutiens.
Donc entre me sentir Somali et avoir toujours peur des nouveaux-nes voisins, et ne plus me sentir Somali mais etre craint. Mon coeur va pour la seconde solution car mon bonheur et ma fierte dependent de ma securite et non de mon ethnie. Nous avons tous aujourd'hui peur de nos voisins, alors a quoi nous servent-elles toutes ces trivialites tribalo-ethniques? Qu'en sera-t-il pour nos enfants? Same old stupid story: La peur et toujours la peur!

Maintenant a ces arguments de km2 et d'isolement, sache qu'Israel n'est pas mieux loti que nous, et pire il est implante dans une region qui lui est hostile. Il n'empeche qu'ils jouissent d'un tres grand nombre en nobel. Quant a securite, il se situe a des annees-lumiere de nous. Notre avantage est que demain nous prendront des quotas de pays limitrophes, dont les enfants, en passant par notre systeme, automatiquement s'integrerons. Sache que nous ne sommes rien aujourd'hui. Alors qu'en passant par la cilivisation Afare le processus deviendra plus aise. Autant admettre que cette civilisation est plus avancee que celle dite Somalie. La civilisation Somalie est plus corrompue, plus dangereuse, mais aussi incapable de produire du bien si ce n'est que du Mal. On dirait qu'une est la race de Cain, l'autre la race d'Abel. Il n'y a qu'a prendre l'exemple du vol. Le Somali est plus voleur que son frere Afar, meme les Afars le savant parce que pour eux, ceci constitue le Mal Supreme, alors que chez les Somalis, c'est un acte qu'ils justifient par la survie, meme quand cette derniere n'existe pas. Et helas, c'est ces gens-la que Dieu a voulu pour les Afars d'avoir pour freres. Il y a certainement des raisons pour cela.

Et une de ces raisons est certainement la france. Les afars conscients de leur civilisation ont des rapports plus sains avec elle, alors que ceux que la france entretient avec les Somalis sont sujets a des hauts et des bas, avec le temps a la degradation.
La france est toujours partante pour des nouvelles aventures donc le salut de cette langue repose plus sur les Afars. Pour faire beneficier les Somalis de leur civilisation et servir d'interlocuteurs credibles pour obtenir de la france davantage de soutien.

Oui, le jeu est pour le long terme. Si hier, nos aines n'avaient pas passé leur temps aux querelles politiques, et cette idée loufoque d'une grande Somalie concernant un territoire qu'ils le savaient a 87% Afar, nous n'en serions pas a avoir le Qatar s'interposer entre nous et les erythreens pour une terre que nous savons tous etre la notre. Mais demain, quelle autre humiliation devra souffrir le djiboutien, peu importe qu'il soit Afar, Somali ou Arabe? Et qu'avons-nous fait pour que telle humiliation ne se reproduise plus, puisque l'hier de demain est ce present que nous debattons de la future langue?

Enfin, je me sais pas ce que tu attends de la vie. Mais me concernant aucune politique d'aujourd'hui, de quelque bord qu'elle le fut, ne me seduit. Puisqu'ils leur manquent ce que je quete. Ma quete est d'etre craint et ne plus craindre.

Ma quete est de monter chez le bon Dieu et de lui apprendre cette bonne nouvelle en lui disant suavement: "Mon brave bougre, comme tu ne l'ignores pas nous venons, depuis hier, heure pour heure, minute pour minute, seconde pour seconde, de raser de la carte du Monde Jerusalem, la Mecque, le Vatican, et quelques villes saintes en Indes. Mais comme cette fange appelee l'humanite, dont aujourd'hui 4 personnes sur 5, sont des sujets djiboutiens, et ne pensons qu'ils peuvent vivre sans tes petites religions. Nous voulons te voir en inventer des nouvelles pour eux mais que la langue sainte soit la langue djiboutienne, et que tes nouveaux prophetes s'appellent Louback, Baragoita, Atteyeh et Bouh. Et comme les religions ne peuvent exister sans villes saintes considerent Tadjourah, Obock et Dikhil, villes de tes religions. Mais, en retour ressuscite pour moi la ribambelle de tes ex-prophetes pour que je les pende sur la place Rimbaud. En attendant, que j'apprenne a creer des vies humaines de toi, pour te pendre a ton tour.

"Impossible n'est pas francais"


Chers amis,


ha ha ha ha ha ! Vers la fin j'ai bien rigolé wallahi frère An Old funny ....

Plus sérieusement, l'idée de créer une nouvelle langue me laisse perplexe. Je suis pour une "langue djiboutienne", mais à condition qu'elle se fasse naturellement. Les langues sont des acquis naturels et non artificiels.

Regarde nos amis des îles. Le créole est un mélange de Bantou avec le français, le hollandais.
Cette langue est "créée" de bout à bout pour des raisons de commodité, de proximité. Le maitre avec l'esclave, le français avec le bantou. Mais, elle n'est le fruit d'aucune démarche scolastique.

Si langue djiboutienne il doit y avoir, cela doit être le fruit d'un consensus, de l'acceptation de l'autre, de l'amour entre les Somalis et les Afars. Je pense que déjà un tel processus de "création" d'une langue djiboutienne est entrain de s'opérer dans la région de l'Unite, à Dikhil. Les Dikhilois parlent justement un mélange d'Afar et de Somali. En voici un exemple patent :

"Koo feedheyo" : "Je veux te cogner". Un Ali-Sabhien ou un Obockois resterait pantois devant une telle affirmation. Décryptons cette phrase :

"Koo" en Afar veut dire Toi
"Feedh" en Somali signifie coup de poing

Ce mot "Feedh" est accordé avec le sujet "Yoo", qui veut dire moi ou je.

Feedheyo prend le sens de donner un coup de poing en Afar. Ce mot est d'origine somalie mais complètement assimilé par le Dikhilois. Seul les gens de la région comprennent ce patois.

Alors, cher ami, je suis donc pour un processus qui s'impose naturellement et non une œuvre sortie de notre imagination. Après, qu'on l'appelle langue djiboutienne ou autre, peu importe. Je dis ça parce qu'il serait difficile de trouver un consensus sur les prémices d'une nouvelle langue, à fortiori quand il s'agit de remplacer le Somali et l'Afar par une nouvelle langue.

Et sur cette histoire de nos caractères, qualités et défauts respectifs, la société afare n'est pas aussi irréprochable que tu ne le pense. Les Afars ont certes des qualités mais aussi beaucoup des défauts. Tu m'a fait montre des défauts dans la société somalie. C'est à ton honneur. Voici les défauts de la société afare.

Les Afars souffrent d'une paresse chronique, non pas dans le sens de l'oisiveté mais de manque d'énergie. Je pense que cela est le résultat de notre passage de l'air nomade à l'air moderne qui, il me semble, a été trop brutal. Les Somalis sont beaucoup plus dynamique que nous de ce côté. Leur élan de survie a développé en eux une grande vitalité de création, d'imagination, mais à mon avis, et cela où ce trop plein d'énergie les a emmené, cela a eu pour conséquences des effets indésirables, un peu lorsqu'on consomme mal ou trop des médicaments : le rejet de soi et de l'autre, trop d'amour et d'orgueil pour soi, certaines valeurs sacrifiées comme le prohibition du vol, le témoignage contre soi-même et contre les tiens. J'ai même eu sur ce dernier point un débat avec une personne dans ce forum comme le lorsque le Xeer Cissa pour ne citer que lui recommande à un sujet du Xeer de payer la réparation d'un dommage causé à autrui, tout en le soutenant dans son forfait :"Walaalka magta la baxi, markhaatina ku fur", une disposition dans ce genre.

Je pense qu'on peut retirer les meilleures de nos cultures et lois et laisser tout ce qui est nuisible pour le bien être de nos sociétés respectives. Aux Afars le dynamisme somalien, aux Somalis le droit afar. Combiné, nous aurions réussi à faire naitre une belle société djiboutienne.

Il est vrai que la langue joue un rôle important dans le rapprochement de nos moeurs et cultures, mais tu oublies que contrairement au Gallois et à l'Anglais, nos deux langues ont beaucoup des similudes et comme l'ont fait les Dikhilois, les habitants de la capitale auront tout à gagner dans l'utilisation de nos deux langues comme tremplin à nos différences linguistiques et culturelles.

Prenons mon exemple. Je suis tout aise de parler en somali comme en afar. Je pense qu'il faudrait plutôt pencher dans ce sens. Apprendre aux gens nos langues à l'école. Et cela où je revois le point de vue de Mehmon dont je salue la justesse et la vision des choses. Il vaut mieux qu'on garde nos langues parce qu'elles sont belles et apprendre réciproquement nos langues.

Je dis ça parce que je sais la beauté de la langue somalie. Pour que tu puisses "sentir" ce que je ressens, il faudra que toi aussi tu apprennes la langue afare. Il y'a des choses que j'ai apprise en langue somalie qui sont très belles et je concois cet état des choses comme une chance. Plus les gens apprennent sur toi, plus ils te considèrent comme le leurs.

La tolérance, l'ouverture d'esprit, la bonne entente, l'amitié, l'amour pour autrui, le vivre ensemble sont des principes que l'on acquiert à l'apprentissage d'une langue.

Ce débat est intéressant chers amis. Continuons à le disséquer. J'invite aussi Monsieur Arreh qui se fait le chantre de la poésie somalie à y participer, lui qui, telle une poule qui accourt vers vous chaque fois qu'on crache par terre, n'arrête pas de venir au secours du gros IOG. IOG comme Arreh ne comprennent rien à la langue afare. Ils se vantent de parler l'anglais, l'italien, l'amharique, l'arabe etc. mais pas un mot en Afar. Allez savoir pourquoi. Oui, Arreh est un tribaliste notoire qui se vante aussi d'avoir des "amis" afars dont il dit ici tout le bien qu'il pense.

Je vous dis à demain incha Allah !

Ce message a été modifié par Mirgan - 03 février 2011 - 07:07 .

0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   mehmon Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
383
Inscrit :
19-octobre 06

Posté 03 février 2011 - 08:39

Intervention interessante les gars.

An old funny turtle, je ne vois pas la correlation entre un Djibouti puissant, qui assure sa propre securite, et le fait qu'on adopte cette nouvelle langue.


Mirgan, je suis d'accord avec toi, commencons par apprendre les 2 langues et de profiter de leur richesse et sagesse. Une fois la, on verra si la creation d'une autre langue est necessaire (j'en doute).
0

Partager ce sujet :


  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet