djibnet.com: On Est Tous Des Tunisens Aujourd'hui - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

On Est Tous Des Tunisens Aujourd'hui le dernier mot pour le peuple Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   taliban Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
62
Inscrit :
08-novembre 10

Posté 15 janvier 2011 - 08:35

Ben ali est tombé comme un fruit pourri. Ben ali n’y est plus. Il a fuit face à une masse déterminé qui veulent plus se contenter de promesses et des promesses. Il a fuit vers la France pour quitter ce qu’il a construit tant d’années. Il a fuit comme un voleur pris en flagrant délit. Le peuple qu’il croyait domestiquer s’est réveillé d’une manière brutale.

Le peuple tunisien a fait un exploit, il a mis dehors le dictateur ben ali. Il avait mis à genoux sa population à travers des intimidations et des massacres, il avait asphyxié tout le monde, il avait hotté l’honneur à tant de diplômés à tant de créateurs de richesses à tant d’intellectuels qui étaient obligés d’avancer à tète basse. Il n’y avait aucune voix discordante dans un pays qu’il croyait- et qu’on a fini par y croire- à jamais dans ses mains comme enfant capricieux toujours voulant plus de jouets.
Le peuple de Tunis et des autres villes du pays ont donné une leçon de démocratie à ceux-là même qui se réclament de la démocratie. En effet les dirigeants occidentaux ont brillé par leur silence- ils nous avaient habitués à des indignations permanents-ils ont montré leur opportunisme puisqu’ils ne pouvaient rien dire d’un pays qui fait très bien son travail d’usines de textiles à ciel ouvert où sont confectionnés les habits européens. Tunisie c’est aussi, à leurs yeux, un parc d’attraction où viennent se défouler des personnalités assoiffés de belles plages et d’hôtels. Une scène surréaliste : Michelle allio mari a voulu proposer les savoir-faire de la police française aux services de sécurités tunisiennes. C’est dommage. Les amoureux des valeurs de la démocratie que peuvent qu’être déçu par de tels propos.

Le peuple a donné des espérances et de perspectives à ceux qui , de part le monde, sont victimes du mépris et du gaspillage de la dictature. A ceux qui ont en marre d’être pris pour des mineurs, à qui on leur confisquer le droit de manifester, de réclamer plus de justices et de partages. La révolte tunisienne va donner de nouveaux souffles ceux qui, en douceur dans le calme le plus absolu subissent les jougs de dictateurs- ils sont tous interchangeables : mains basse sur toutes les ressources du pays au profit d’un petit clan mafieux. Les révoltés d’Afrique et d’ailleurs sont aujourd’hui en joie, ils sont convaincus que rien n’est impossible, que tous dictature est vouée à disparaitre. On est fière d’un peuple qui a donné de son sang pour retrouver le graal qui manque à tant de pays : la liberté d’exprimer ses joies et ses choix.

Ben ali ne pourra plus servir de modèle pour un président voulant jouer à la prolongation. Le peuple tunisien est rentré dans l’histoire. Il a menti à tous ceux qui étaient convaincus que les arabes et les africains ne sont pas assez mures pour la démocratie le droits de l’Homme et qu’ils sont familiers avec la dictature et le non-droit (trop beau pour être vrai), ils ont montré que l’homme ne peut grandir et ne se réaliser que dans la liberté et le respect. Aujourd’hui chaque citoyen tunisien va participer à la création d’un nouveau modèle, unique dans les pays arabes, qui répond aux aspirations de l’Homme et non aux caprices d’un seul clan ou d’une seule famille.

Ce soir j’ai envie d’être tunisien. J’ai les mêmes sentiments que le jour qu’Obama a été élu président des Etats-Unis. J’ai la chair de poule, nos frères tunisiens ont fait reculer et corrigé ce que tout les citoyens des dictatures d’Afrique et des pays musulmans croient comme un Horizon indépassable : seule façon de gouverner. Tous les africains sont aujourd’hui tunisiens- les jordaniens commencent à les imiter.

Les déshérités et les jeunes de Tunisie-auj en sourire- nous ont montré que l’homme n’est pas le ventre et le bling bling mais aussi un cœur qui ne doit pas accepter l’injustice et le torpillage des valeurs humaines. On ne doit pas accepter, comprendre et expliquer une injustice quelque soit son dégré et à qui elle provient . On doit se battre pour que tout le monde jouit des mêmes droits et devoirs : abats aux privilèges et aux passe droits.

Oui à la liberté, oui au peuple, oui à la dignité ce sont les messages qu’on peut lire entre les lignes de la révolte tunisienne qui vient de donner ses fruits-non à la dictature et non à la transformation d’un pays en un musée ou en un Disneyland (ou à un hôtel).
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet