djibnet.com: Célébration De La Journée De La Solidarité Nationale - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Célébration De La Journée De La Solidarité Nationale Vive la republique... Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   diplomat101 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
5 544
Inscrit :
28-décembre 09
Gender:
Male
Location:
djibouti....pour l'instant
Interests:
l'art contemporain

Posté 14 janvier 2011 - 07:10

Dans le cadre de la célébration de la journée de la solidarité nationale, le secrétaire d’Etat Mohamed Ahmed Awaleh a fait hier une déclaration dans laquelle il a présenté les réalisations et projets en cours d’exécution de son département ministériel qui visent la réduction sinon l’éradication des risques de fracture sociale.

En effet, le pays célèbre chaque année, à la date du 12 janvier, l’idéal d’une société solidaire et équitable. Quatrième du genre, celle d’hier a été une occasion propice pour le secrétaire d’Etat à la Solidarité , Mohamed Ahmed Awaleh, de présenter les réalisations et les projets en cours d’exécution dans le cadre de la lutte nationale contre la pauvreté.

Diverses leçons sont à tirer de la déclaration du décideur politique sur ce point.

D’abord, la portée de l’ambitieux programme intégré de développement en milieu urbain (PIDMU) qui couvre une population urbaine de deux cent mille (200.000) âmes, soit environ le quart du nombre total des habitants de Djibouti. Le Quartier 7, l’un des quartiers populaires de la capitale, en est l’une des zones cibles où l’agence djiboutienne de développement social (ADDS) a, d’ores et déjà, édifié un centre de développement communautaire.

D’autres volets de ce projet local portent sur la construction de route pavée longue de 1,7 Km, d’une ligne électrique sur une distance d’un kilomètre pour l’éclairage publique, de cuvages d’assainissement des eaux usées, d’un centre de santé, d’un terrain omnisports d’une surface de 1000 mètres carrés, de cinq jardins publics et une aire de jeux d’une superficie elle aussi de 1000 mètres carrés. Le coût total de la réhabilitation a nécessité un investissement, de l’ordre, de 6 millions de dollars américains.

Au niveau de Balbala, ce vaste programme prévoit l’aménagement de 23 Kms de route pavée, 45 Kms de ligne électrique pour l’éclairage public et 16 Kms de canalisations de drainage des eaux pluviales et usées, d’un centre de développement communautaire, d’un centre de santé, d’un poste de police, d’une rue commerçante sur une longueur de 100 mètres , d’une centaine d’échoppes et abris ou lieux de vente à l’air libre, d’un local de réparation et un autre commercial autour du terminus des minibus et l’extension de l’atelier des femmes de Balbala.

D’un coût de 21 millions de dollars américains, le programme de développement urbain intégré à Balbala couvre cent mille (100.000) riverains selon les chiffres issus du récent recensement général de la population.

Au niveau des cinq chefs lieux des régions de l’intérieur, la mise en œuvre PDUI s’articule autour de l’édification de 400 mètres linéaires de voie pavée et quatre centres de développement communautaire, la réhabilitation des marchés locaux, la construction de deux gares routières et d’un parc à bétail.

Les villes d’Ali-Sabieh, d’Arta, de Dikhil, d’Obock et de Tadjourah vont également bénéficier des installations telles des vitrines artisanales, des échoppes commerciales, des abris pour les passagers des transports en commun et la mise en place d’un fonds de développement communautaire.

Autant de volets du PDUI dans les régions de l’intérieur ont motivé la mobilisation de financements, d’un montant équivalent à 12 millions de dollars américains.

Outre les infrastructures et équipements, l’ADDS est le maître d’ouvrage délégué des chantiers de caisses populaires d’épargne et de crédit dans ces mêmes régions de l’intérieur qui vont bénéficier d’autres programmes novateurs en matière de sécurité alimentaire et d’électrification rurale. Ce sont autant des chantiers que les populations bénéficiaires doivent s’approprier à terme conformément à l’esprit de l’initiative nationale de développement social. =D> =D>
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet