djibnet.com: L'ultime Message De Daf Aux Jeunes Djiboutiens. - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

L'ultime Message De Daf Aux Jeunes Djiboutiens. Dernier Sursaut de la Jeunesse Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Garaad Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
123
Inscrit :
09-janvier 07

Posté 11 janvier 2011 - 04:42


Jeunes Djiboutiennes et Djiboutiens





Je voudrais tout d’abord vous adresser mes meilleurs vœux pour la nouvelle année 2011.



Un sombre avenir en vue



2011 se présente sous de sombres auspices pour notre pays et notre peuple. Après 12 années de règne sans partage, le Président de la République, Ismaël Omar Guelleh, se prépare à un nouveau mandat de 5 ans après avoir changé la Constitution du pays et trahi toutes ses promesses de ne plus se représenter. Ainsi, un régime à bout de souffle, caractérisé par la corruption, l’incompétence et la gabegie s’apprête à s’imposer à nous, éloignant à jamais le moindre espoir de changement pour une vie meilleure.

Un homme pris en otage par la petite clique de rapaces qui l’entoure, un homme amoindri mais aveuglé par la vanité, un homme qui a perdu depuis longtemps le sens des réalités et qui n’est plus capable de formuler la moindre proposition sérieuse, si tant est qu’il l’ait été, a décidé de se maintenir au pouvoir à tout prix et contre son propre peuple. Cet homme qui a déjà détruit toutes les institutions de l’Etat, est prêt à utiliser les ressources publiques, la fortune illicite qu’il a accumulée ainsi que tous les moyens les plus immoraux pour aller au bout de sa dévorante ambition personnelle. Cet homme sans foi ni loi est déterminé à sacrifier son pays pour conserver un pouvoir qu’il n’a pas su exercer pour le bien de son peuple.



Ne le laissons pas faire



Il serait suicidaire pour les Djiboutiens de se soumettre à une telle supercherie en acceptant, par le silence et l’inaction, l’anéantissement de leurs aspirations légitimes à la dignité, la justice, l’équité, la fraternité et au partage.

Notre pays, qui a su échapper jusqu’à présent aux calamités qui ont touché les pays voisins, est en train de basculer à son tour dans la déchéance économique et morale. Il est au bord d’une explosion sociale qui risque de remettre en question notre existence même en tant que nation. Nous sommes plus que jamais rendus vulnérables devant les convoitises et les confrontations qui menacent la Corne de l’Afrique.

Jeunes Djiboutiennes et Djiboutiens, je m’adresse plus particulièrement à vous car cette situation alarmante ne vous laisse pas indifférents. Vous êtes conscients de faire partie de celles et ceux qui font et feront le plus les frais d’une politique désastreuse qui obscurcit votre avenir et vous jette sur le chemin de l’exil. Mais, plus que vos aînés intimidés par les abus de pouvoir, vous possédez aussi l’état d’esprit, l’énergie et le courage nécessaire pour réagir et refuser ce sombre projet d’Ismaël Omar Guelleh, celui d’une dictature sans fin.



Le temps de la désobéissance civique



Je m’adresse à vous car le temps est venu d’entrer dans la résistance pour empêcher Ismaël Omar Guelleh et sa clique de détruire notre pays, de le vider de sa population et de le vendre aux enchères. Le long combat que l’opposition mène au niveau politique ne suffira pas à l’arrêter tant il a verrouillé le système. C’est au peuple djiboutien et en l’occurrence à sa jeunesse de se manifester désormais et d’organiser des actions de désobéissance civile et de communication contre ce régime honni par tous. C’est souvent la mobilisation de la jeunesse, des étudiants et des chômeurs qui a permis d’ébranler de tels pouvoirs illégitimes à travers le monde.



Je vous invite donc à faire preuve d’imagination et de courage pour inventer des actions de résistance civique, politique et culturelle, et montrer votre rejet de cette politique suicidaire. Que vous soyez dans le pays ou à l’étranger, je vous invite à utiliser tous les moyens pacifiques possibles et notamment ceux offerts par les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour dénoncer ce régime, sensibiliser et mobiliser vos amis et vos proches à la nécessité d’agir ensemble et vite.



J’en appelle plus particulièrement aux jeunes djiboutiens que l’injustice et le désespoir poussent à exprimer leur colère et leurs frustrations par des actions de délinquance dirigées contre eux-mêmes et contre leur propre voisinage. Je vous en supplie, ne vous trompez pas d’ennemis et de cibles. Votre colère est légitime et salutaire mais sachez que la cause de votre chômage, de vos privations et de votre exclusion, c’est la politique inégalitaire et arrogante poursuivie par un régime pourri qui vous a volé votre avenir. N’oubliez pas que ce régime est conscient de votre force et de votre énergie et qu’il essaie d’acheter certains d’entre vous, notamment parmi ceux qui vivent à l’étranger, avec l’argent public volé à la nation, pour les transformer en propagandistes d’Ismaël Omar Guelleh, celui-là même qui est la cause de leur départ de Djibouti. C’est ainsi que ces personnes manipulées organisent ici et là des rencontres pseudo-culturelles pour faire l’éloge d’un régime indéfendable. Quelle insulte à notre intelligence ! Les jeunes Djiboutiens sont aujourd’hui des citoyens mûrs à qui l’expérience dans d’autres pays a permis de comprendre l’importance de la lutte pour la démocratie et l’égalité.



Tous ensemble dans la résistance contre un troisième mandat de dictature



A l’exemple des jeunes de la Palestine, de l’Italie, de la Tunisie et d’autres pays, entrez dans la résistance et dans la désobéissance civile pour exprimer votre rejet de l’immoralité politique et de l’injustice.

C’est tous ensemble que nous pourrons empêcher Ismaël Omar Guelleh de se donner un troisième mandat qui lui ouvrira la porte pour une présidence à vie. C’est tous ensemble que nous pourrons rétablir la justice, la démocratie et nous atteler au développement de notre pays.



2011 doit devenir un tournant dans la lutte pour le changement dans notre pays



Notre avenir est entre nos mains. Ne succombons pas aux sirènes du fatalisme. Agissons ensemble et maintenant, chacun à son niveau et selon ses moyens.

Oui, nous le pouvons.
1

#2 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 11 janvier 2011 - 12:58

Voir le messageGaraad, le 11 January 2011 - 01:42 AM, dit :

Jeunes Djiboutiennes et Djiboutiens





Je voudrais tout d'abord vous adresser mes meilleurs vœux pour la nouvelle année 2011.



Un sombre avenir en vue



2011 se présente sous de sombres auspices pour notre pays et notre peuple. Après 12 années de règne sans partage, le Président de la République, Ismaël Omar Guelleh, se prépare à un nouveau mandat de 5 ans après avoir changé la Constitution du pays et trahi toutes ses promesses de ne plus se représenter. Ainsi, un régime à bout de souffle, caractérisé par la corruption, l'incompétence et la gabegie s'apprête à s'imposer à nous, éloignant à jamais le moindre espoir de changement pour une vie meilleure.

Un homme pris en otage par la petite clique de rapaces qui l'entoure, un homme amoindri mais aveuglé par la vanité, un homme qui a perdu depuis longtemps le sens des réalités et qui n'est plus capable de formuler la moindre proposition sérieuse, si tant est qu'il l'ait été, a décidé de se maintenir au pouvoir à tout prix et contre son propre peuple. Cet homme qui a déjà détruit toutes les institutions de l'Etat, est prêt à utiliser les ressources publiques, la fortune illicite qu'il a accumulée ainsi que tous les moyens les plus immoraux pour aller au bout de sa dévorante ambition personnelle. Cet homme sans foi ni loi est déterminé à sacrifier son pays pour conserver un pouvoir qu'il n'a pas su exercer pour le bien de son peuple.



Ne le laissons pas faire



Il serait suicidaire pour les Djiboutiens de se soumettre à une telle supercherie en acceptant, par le silence et l'inaction, l'anéantissement de leurs aspirations légitimes à la dignité, la justice, l'équité, la fraternité et au partage.

Notre pays, qui a su échapper jusqu'à présent aux calamités qui ont touché les pays voisins, est en train de basculer à son tour dans la déchéance économique et morale. Il est au bord d'une explosion sociale qui risque de remettre en question notre existence même en tant que nation. Nous sommes plus que jamais rendus vulnérables devant les convoitises et les confrontations qui menacent la Corne de l'Afrique.

Jeunes Djiboutiennes et Djiboutiens, je m'adresse plus particulièrement à vous car cette situation alarmante ne vous laisse pas indifférents. Vous êtes conscients de faire partie de celles et ceux qui font et feront le plus les frais d'une politique désastreuse qui obscurcit votre avenir et vous jette sur le chemin de l'exil. Mais, plus que vos aînés intimidés par les abus de pouvoir, vous possédez aussi l'état d'esprit, l'énergie et le courage nécessaire pour réagir et refuser ce sombre projet d'Ismaël Omar Guelleh, celui d'une dictature sans fin.



Le temps de la désobéissance civique



Je m'adresse à vous car le temps est venu d'entrer dans la résistance pour empêcher Ismaël Omar Guelleh et sa clique de détruire notre pays, de le vider de sa population et de le vendre aux enchères. Le long combat que l'opposition mène au niveau politique ne suffira pas à l'arrêter tant il a verrouillé le système. C'est au peuple djiboutien et en l'occurrence à sa jeunesse de se manifester désormais et d'organiser des actions de désobéissance civile et de communication contre ce régime honni par tous. C'est souvent la mobilisation de la jeunesse, des étudiants et des chômeurs qui a permis d'ébranler de tels pouvoirs illégitimes à travers le monde.



Je vous invite donc à faire preuve d'imagination et de courage pour inventer des actions de résistance civique, politique et culturelle, et montrer votre rejet de cette politique suicidaire. Que vous soyez dans le pays ou à l'étranger, je vous invite à utiliser tous les moyens pacifiques possibles et notamment ceux offerts par les nouvelles technologies de l'information et de la communication pour dénoncer ce régime, sensibiliser et mobiliser vos amis et vos proches à la nécessité d'agir ensemble et vite.



J'en appelle plus particulièrement aux jeunes djiboutiens que l'injustice et le désespoir poussent à exprimer leur colère et leurs frustrations par des actions de délinquance dirigées contre eux-mêmes et contre leur propre voisinage. Je vous en supplie, ne vous trompez pas d'ennemis et de cibles. Votre colère est légitime et salutaire mais sachez que la cause de votre chômage, de vos privations et de votre exclusion, c'est la politique inégalitaire et arrogante poursuivie par un régime pourri qui vous a volé votre avenir. N'oubliez pas que ce régime est conscient de votre force et de votre énergie et qu'il essaie d'acheter certains d'entre vous, notamment parmi ceux qui vivent à l'étranger, avec l'argent public volé à la nation, pour les transformer en propagandistes d'Ismaël Omar Guelleh, celui-là même qui est la cause de leur départ de Djibouti. C'est ainsi que ces personnes manipulées organisent ici et là des rencontres pseudo-culturelles pour faire l'éloge d'un régime indéfendable. Quelle insulte à notre intelligence ! Les jeunes Djiboutiens sont aujourd'hui des citoyens mûrs à qui l'expérience dans d'autres pays a permis de comprendre l'importance de la lutte pour la démocratie et l'égalité.



Tous ensemble dans la résistance contre un troisième mandat de dictature



A l'exemple des jeunes de la Palestine, de l'Italie, de la Tunisie et d'autres pays, entrez dans la résistance et dans la désobéissance civile pour exprimer votre rejet de l'immoralité politique et de l'injustice.

C'est tous ensemble que nous pourrons empêcher Ismaël Omar Guelleh de se donner un troisième mandat qui lui ouvrira la porte pour une présidence à vie. C'est tous ensemble que nous pourrons rétablir la justice, la démocratie et nous atteler au développement de notre pays.



2011 doit devenir un tournant dans la lutte pour le changement dans notre pays



Notre avenir est entre nos mains. Ne succombons pas aux sirènes du fatalisme. Agissons ensemble et maintenant, chacun à son niveau et selon ses moyens.

Oui, nous le pouvons.


Je soutiens ce message. Il est temps que le jet de pierre se dirige vers sa cible le régime dictatorial d'iog.
Il est temps de comprendre que le délabrement du pays est le résultat d'une décennie de pillage et de mal gouvernance.
Toutes les révolutions viennent de la jeunesse et des femmes.
Il est temps d'installer une vraie connexion entre nous via les nouvelles technologies.
Il est temps de comprendre qu'il y aura personne qui bougera à notre place.
Il est temps de comprendre que le régime ne se démocratisera pas sans un soulèvement populaire.
Il est temps de comprendre que l'histoire nous jugera.
Je sais qu'il y a dans la jeunesse djiboutienne actuelle des héros qui n'ont rien à envier de nos glorieux ainés tel MAHAMOUD HARBI ou DINI AHMED.
Il est temps de se mettre en mouvement pour faire tomber la dictature et retrouver nos valeurs: dignités, humanistes ect.
Il est temps que la soumission cesse.
Il est temps.....
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Djibsomali Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
109
Inscrit :
01-juillet 08

Posté 11 janvier 2011 - 01:11

Je soutiens ce message aussi et ca ma personellement touche!!

I really concur on his message to revolt (peacefully)
no to a third and illicit mendate!
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   deeroli Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
87
Inscrit :
23-mai 10

Posté 11 janvier 2011 - 03:37

Voir le messageDjibsomali, le 11 janvier 2011 - 01:11 , dit :

Je soutiens ce message aussi et ca ma personellement touche!!

I really concur on his message to revolt (peacefully)
no to a third and illicit mendate!


Un message pertinent.

un message claire, plein de lucidité,à laquelle,il est certain, la jeunesse djiboutienne qui commence à s'organiser de Tadjourah à Ali-sabieh en passant par la capitale ne restera pas insensible.
Je suis mêmbre d'Uguta-Toosa, je connais personnellement DAF et j'ai des amis très respectables au sein de l'ARD comme Mohamed Houssein, un des responsables du MRD installé au Canada.
Il est vrai que je ne mache pas mes mots avec des provocateurs mais je connais mes amis et compagnaons de lutte djiboutiens avec lesquels nous pouvons mettre un terme à cette dictature clanique pour instaurer un Etat de droit et construire l'avenir sur un pied d'égalité.

Vive le peuple Djiboutien!
vive l'opposition djiboutienne!

Ce message a été modifié par deeroli - 11 janvier 2011 - 03:46 .

0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Warsameh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
751
Inscrit :
08-janvier 09
Gender:
Male

Posté 11 janvier 2011 - 05:54

Je suis de tout cœur avec DAF et seul un leader comme lui peut nous offrir le salut contre le RPP-IOG et consort. En effet un message retentissant d'un grand leader djiboutien a sa jeunesse; Que dieu fasse qu'elle l'écoute et agisse en conséquence.


0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Warsameh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
751
Inscrit :
08-janvier 09
Gender:
Male

Posté 11 janvier 2011 - 05:59

Alors si tel est le cas compatriote, arrête ta provocation et la stigmatisation des somalis (et non de somaliens, différence) et travail de paire avec tes compatriotes du MRD seul et véritable parti crédible qui pourrait sauver notre pays. Seul un pays de droit pourra rendre justice aux Afars au même titre que tous les djiboutiens primés.

Aux armes citoyens!
Que la révolution commence!!


0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   celio000 Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
224
Inscrit :
12-février 10

Posté 11 janvier 2011 - 06:23

Voir le messagedeeroli, le 11 janvier 2011 - 03:37 , dit :

Un message pertinent.

un message claire, plein de lucidité,à laquelle,il est certain, la jeunesse djiboutienne qui commence à s'organiser de Tadjourah à Ali-sabieh en passant par la capitale ne restera pas insensible.
Je suis mêmbre d'Uguta-Toosa, je connais personnellement DAF et j'ai des amis très respectables au sein de l'ARD comme Mohamed Houssein, un des responsables du MRD installé au Canada.
Il est vrai que je ne mache pas mes mots avec des provocateurs mais je connais mes amis et compagnaons de lutte djiboutiens avec lesquels nous pouvons mettre un terme à cette dictature clanique pour instaurer un Etat de droit et construire l'avenir sur un pied d'égalité.

Vive le peuple Djiboutien!
vive l'opposition djiboutienne!


TOI QUI CONNAIT PERSONNELEMENT DAF ALORS JE TE DEMANDE DE T IDENTIFIER DE QUEL PEUPLE DJIBOUTIEN TU PARLE ?? CIRCULE AYKA Y'a rien pout les dechet comme toi ,ce peuple ne t appartient pas ses souffrances comme ses joies tu ne les partages pas
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Barrah Patrol Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
721
Inscrit :
01-juin 07
Gender:
Male

Posté 11 janvier 2011 - 07:03

Voir le messageGaraad, le 10 January 2011 - 07:42 PM, dit :

Jeunes Djiboutiennes et Djiboutiens





Je voudrais tout d'abord vous adresser mes meilleurs vœux pour la nouvelle année 2011.



Un sombre avenir en vue



2011 se présente sous de sombres auspices pour notre pays et notre peuple. Après 12 années de règne sans partage, le Président de la République, Ismaël Omar Guelleh, se prépare à un nouveau mandat de 5 ans après avoir changé la Constitution du pays et trahi toutes ses promesses de ne plus se représenter. Ainsi, un régime à bout de souffle, caractérisé par la corruption, l'incompétence et la gabegie s'apprête à s'imposer à nous, éloignant à jamais le moindre espoir de changement pour une vie meilleure.

Un homme pris en otage par la petite clique de rapaces qui l'entoure, un homme amoindri mais aveuglé par la vanité, un homme qui a perdu depuis longtemps le sens des réalités et qui n'est plus capable de formuler la moindre proposition sérieuse, si tant est qu'il l'ait été, a décidé de se maintenir au pouvoir à tout prix et contre son propre peuple. Cet homme qui a déjà détruit toutes les institutions de l'Etat, est prêt à utiliser les ressources publiques, la fortune illicite qu'il a accumulée ainsi que tous les moyens les plus immoraux pour aller au bout de sa dévorante ambition personnelle. Cet homme sans foi ni loi est déterminé à sacrifier son pays pour conserver un pouvoir qu'il n'a pas su exercer pour le bien de son peuple.



Ne le laissons pas faire



Il serait suicidaire pour les Djiboutiens de se soumettre à une telle supercherie en acceptant, par le silence et l'inaction, l'anéantissement de leurs aspirations légitimes à la dignité, la justice, l'équité, la fraternité et au partage.

Notre pays, qui a su échapper jusqu'à présent aux calamités qui ont touché les pays voisins, est en train de basculer à son tour dans la déchéance économique et morale. Il est au bord d'une explosion sociale qui risque de remettre en question notre existence même en tant que nation. Nous sommes plus que jamais rendus vulnérables devant les convoitises et les confrontations qui menacent la Corne de l'Afrique.

Jeunes Djiboutiennes et Djiboutiens, je m'adresse plus particulièrement à vous car cette situation alarmante ne vous laisse pas indifférents. Vous êtes conscients de faire partie de celles et ceux qui font et feront le plus les frais d'une politique désastreuse qui obscurcit votre avenir et vous jette sur le chemin de l'exil. Mais, plus que vos aînés intimidés par les abus de pouvoir, vous possédez aussi l'état d'esprit, l'énergie et le courage nécessaire pour réagir et refuser ce sombre projet d'Ismaël Omar Guelleh, celui d'une dictature sans fin.



Le temps de la désobéissance civique



Je m'adresse à vous car le temps est venu d'entrer dans la résistance pour empêcher Ismaël Omar Guelleh et sa clique de détruire notre pays, de le vider de sa population et de le vendre aux enchères. Le long combat que l'opposition mène au niveau politique ne suffira pas à l'arrêter tant il a verrouillé le système. C'est au peuple djiboutien et en l'occurrence à sa jeunesse de se manifester désormais et d'organiser des actions de désobéissance civile et de communication contre ce régime honni par tous. C'est souvent la mobilisation de la jeunesse, des étudiants et des chômeurs qui a permis d'ébranler de tels pouvoirs illégitimes à travers le monde.



Je vous invite donc à faire preuve d'imagination et de courage pour inventer des actions de résistance civique, politique et culturelle, et montrer votre rejet de cette politique suicidaire. Que vous soyez dans le pays ou à l'étranger, je vous invite à utiliser tous les moyens pacifiques possibles et notamment ceux offerts par les nouvelles technologies de l'information et de la communication pour dénoncer ce régime, sensibiliser et mobiliser vos amis et vos proches à la nécessité d'agir ensemble et vite.



J'en appelle plus particulièrement aux jeunes djiboutiens que l'injustice et le désespoir poussent à exprimer leur colère et leurs frustrations par des actions de délinquance dirigées contre eux-mêmes et contre leur propre voisinage. Je vous en supplie, ne vous trompez pas d'ennemis et de cibles. Votre colère est légitime et salutaire mais sachez que la cause de votre chômage, de vos privations et de votre exclusion, c'est la politique inégalitaire et arrogante poursuivie par un régime pourri qui vous a volé votre avenir. N'oubliez pas que ce régime est conscient de votre force et de votre énergie et qu'il essaie d'acheter certains d'entre vous, notamment parmi ceux qui vivent à l'étranger, avec l'argent public volé à la nation, pour les transformer en propagandistes d'Ismaël Omar Guelleh, celui-là même qui est la cause de leur départ de Djibouti. C'est ainsi que ces personnes manipulées organisent ici et là des rencontres pseudo-culturelles pour faire l'éloge d'un régime indéfendable. Quelle insulte à notre intelligence ! Les jeunes Djiboutiens sont aujourd'hui des citoyens mûrs à qui l'expérience dans d'autres pays a permis de comprendre l'importance de la lutte pour la démocratie et l'égalité.



Tous ensemble dans la résistance contre un troisième mandat de dictature



A l'exemple des jeunes de la Palestine, de l'Italie, de la Tunisie et d'autres pays, entrez dans la résistance et dans la désobéissance civile pour exprimer votre rejet de l'immoralité politique et de l'injustice.

C'est tous ensemble que nous pourrons empêcher Ismaël Omar Guelleh de se donner un troisième mandat qui lui ouvrira la porte pour une présidence à vie. C'est tous ensemble que nous pourrons rétablir la justice, la démocratie et nous atteler au développement de notre pays.



2011 doit devenir un tournant dans la lutte pour le changement dans notre pays



Notre avenir est entre nos mains. Ne succombons pas aux sirènes du fatalisme. Agissons ensemble et maintenant, chacun à son niveau et selon ses moyens.

Oui, nous le pouvons.


C'est triste, vraiment triste, ce message de reveil n'aura aucun soutien a Djibouti. Les gens ne veulent simplement pas se lever contre IOG soit pour raison tribale ou soit ils ont peur de represailles. La premiere raison me parait pausible car je ne peux penser que notre devise nationale 'Djibouti, Pays des braves' est faux. Pauvre DAF, il n'a aucune chance contre les racines du tribalisme et va peut etre finir ses jours a l'etranger. Lorsque le peuple sera pret a se debarraser d'IOG, il le fera, entre temps, monsieur DAF devrait peut-etre se trouver un petit boulot dans un supermarche et organiser leur syndicat.
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Fluid Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 266
Inscrit :
03-mai 08
Gender:
Female

Posté 11 janvier 2011 - 09:19

This is a humble way to reach out the youth. At this point of time, unemployment rare is high with the current regime. Favoritism has been established which is not helpful with the number of youth with professional background and insufficient job market.

I also approve from his message that most of the youth have been silenced and looking for a getaway which mostly involve deserting Djibouti. Thumbs up DAF! Not once anybody said or pointed that fact. A lot of intellectual and experienced youth are leaving to look for better opportunities. It is a bit nerve wrecking for someone that wants to contribute to the development of their country but not being able to find any sort of employment for months. Imagine that same person leaving behind his comfort zone to abroad to find something his own country was able to offer after they have given him/her to study and train for a job that is not available.

Maybe, this is just my opinion; the youth does not have sufficient services and programs to help the younger generations. We used to have more elaborated cultural, artistic and entertainment for our generation and previous. They are also loosing their potential artists. What a sad World.


Youth …This is your time to make a change or to be repressed again in SILENCE!

I hope DAF will have the courage to come in. But, I also fear for his safety as usual.

Voir le messagecelio000, le 11 January 2011 - 10:23 AM, dit :

TOI QUI CONNAIT PERSONNELEMENT DAF ALORS JE TE DEMANDE DE T IDENTIFIER DE QUEL PEUPLE DJIBOUTIEN TU PARLE ?? CIRCULE AYKA Y'a rien pout les dechet comme toi ,ce peuple ne t appartient pas ses souffrances comme ses joies tu ne les partages pas



If you like to teach someone how to behave or how to treat others. It should start with you. But, it seems like you lost all sort of morality. Did you even read what he wrote here instead of refering to past post?
"Remember others in their quests to fulfill their own ambitions" Mona Minkara
"Until the power of love can overcome the love of power the world will not know peace" Unknown From a washroom wall lol
"Leaders must invoke an alchemy of great vision.” Henry Kissinger
"Be careful, Anais, abnormal pleasures kill the taste for normal ones." Eduardo
"From a sensitive woman's heart springs the hapiness of mankind." Khalil Gibran
"Tout est stereospecifique dans la vie." Dr Mezl
"Somebody is gonna get a hurt real bad." Russel Peters
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   king(1) Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 138
Inscrit :
10-août 03
Gender:
Not Telling
Interests:
Reading.

Posté 13 janvier 2011 - 08:27

he does not need a remotecontrol to tell others do this, do that when he is in a comfortable hotel in Europe or North America but a true commitment to be there in the front line.
Better future for our kids.
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Fluid Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 266
Inscrit :
03-mai 08
Gender:
Female

Posté 13 janvier 2011 - 08:56

Voir le messageking(1), le 13 January 2011 - 12:27 PM, dit :

he does not need a remotecontrol to tell others do this, do that when he is in a comfortable hotel in Europe or North America but a true commitment to be there in the front line.


Do you seriously think he likes being outside of his country or fear for his security if he were to go back for his compaign. He did you a favor on reminding the youth that they have a say as well. If you noticed, the youth are not as active as they were in the 80's.
"Remember others in their quests to fulfill their own ambitions" Mona Minkara
"Until the power of love can overcome the love of power the world will not know peace" Unknown From a washroom wall lol
"Leaders must invoke an alchemy of great vision.” Henry Kissinger
"Be careful, Anais, abnormal pleasures kill the taste for normal ones." Eduardo
"From a sensitive woman's heart springs the hapiness of mankind." Khalil Gibran
"Tout est stereospecifique dans la vie." Dr Mezl
"Somebody is gonna get a hurt real bad." Russel Peters
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   waakan Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
899
Inscrit :
28-avril 09

Posté 14 janvier 2011 - 06:03

Salam,

Contrairement aux autres, je pense que ce message montre bien que le MRD et son president ne compte que sur le soulevement des djiboutiens, et ceci est leur defaut.
Nos opposants veulent qu'une manifestation contre le regime, comme le cas de la Tunisie et la population djiboutienne ne cherche que des leaders politiquent qui se mettent en avant scene comme ce qui s est passe en kenya ou actuellement en cote d'ivoire.
En gros, le dialogue sourd entre nos politiciens et le peuple est " va devant toi, no vas y toi".

A noter que depuis 1999, nos opposants, bien que denoncant les fraudes et l'irregularite des elections, ne constitue pas leur propre gouvernement.

Salamatay
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   king(1) Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 138
Inscrit :
10-août 03
Gender:
Not Telling
Interests:
Reading.

Posté 14 janvier 2011 - 07:29

Fluid,

it is true there has been a lot of pressure on him to go and live in exile but now I think a lot of things have changed. the only problem that he could have is funds to support his campaign or even live in a decent way.
the question of security is exaggetared I think though there have been some allegations of people who were killed by security forces (ex; Abdi Houfaneh, an Ethiopian young man, from Shinnile Zone, who was deported to Djibouti by Ethiopians in 2001...simply because he was a cousin of Djiboutian rebel-group leader..)

Ce message a été modifié par king(1) - 14 janvier 2011 - 07:32 .

Better future for our kids.
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Fluid Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 266
Inscrit :
03-mai 08
Gender:
Female

Posté 14 janvier 2011 - 08:09

Voir le messageking(1), le 14 January 2011 - 11:29 AM, dit :

Fluid,

it is true there has been a lot of pressure on him to go and live in exile but now I think a lot of things have changed. the only problem that he could have is funds to support his campaign or even live in a decent way.
the question of security is exaggetared I think though there have been some allegations of people who were killed by security forces (ex; Abdi Houfaneh, an Ethiopian young man, from Shinnile Zone, who was deported to Djibouti by Ethiopians in 2001...simply because he was a cousin of Djiboutian rebel-group leader..)


Imagine this.
Would you be willing to live in your country if you are constantly harassed and imprisoned for giving your opinions towards the government as a opposition party. Imagine the feeling you will have on a long term when you see a police car is near you someone in the neighbor gives you a head up to be ready if you are going to be detain for some time. You automatically change into a shirt, pants and sandals, request a prepared bag to take to jail and wish farewell to family. But, you know that 3 out of 4 times you will be in that car for some hard questioning. Trust me. At this point, he has no choice and he is exaggerating on certain cases. You might choose to blind yourself from certain information but sometimes it’s hard to believe that our country could be sometimes cruel to certain people no matter their agenda.
"Remember others in their quests to fulfill their own ambitions" Mona Minkara
"Until the power of love can overcome the love of power the world will not know peace" Unknown From a washroom wall lol
"Leaders must invoke an alchemy of great vision.” Henry Kissinger
"Be careful, Anais, abnormal pleasures kill the taste for normal ones." Eduardo
"From a sensitive woman's heart springs the hapiness of mankind." Khalil Gibran
"Tout est stereospecifique dans la vie." Dr Mezl
"Somebody is gonna get a hurt real bad." Russel Peters
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet