djibnet.com: La Trahison Du Dictateur De Djibouti : Ismael Omar Guelleh - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

La Trahison Du Dictateur De Djibouti : Ismael Omar Guelleh Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Doleances Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
206
Inscrit :
08-décembre 09
Gender:
Male

Posté 07 novembre 2010 - 11:24

LA TRAHISON DU DICTATEUR DE DJIBOUTI : ISMAEL OMAR GUELLEH

En plus d'avoir ruiné le pays des Braves la République de Djibouti, institutionnalisé le tribalisme et la corruption et affamé ce peuple au point qu'il vit aujourd'hui sur l'aide alimentaire internationale, une série de perquisition a l'Élysée, au Quai d'Orsay et l'enquête du documentaire de France 3 "La légende du juge Borrel", diffusé le dimanche 17 octobre 2010, apporte de nouvelles pièces au dossier sur l'assassinat du juge Borel, tout en révélant le silence criminel de ce dictateur.

La TRAHISON de la part de ce Dictateur envers le peuple et les victimes de ce réseau de coopérants pédophiles français, vient d'être mise à jour par ce documentaire, quand ce dictateur, dès 1995 déclarait que : ""L'AFFAIRE BOREL EST UNE AFFAIRE FRANCO-FRANÇAISE"", il savait pertinemment les tenants et aboutissants de ce dossier, en somme il était au courant des raisons pour lesquelles ce magistrat français a été tué par des coopérants français mais a choisi de se taire.
Par contre, lorsque la veuve Borel l'a accusé d'être le commanditaire du crime, ce dictateur sombre et sans scrupule, à su jouer avec la fibre patriotique du peuple de Djibouti en les poussant à manifester pour sa défense.
Pourtant cet homme avait pris devant DIEU et le peuple, le serment suivant : "" Je prête devant le Tout Puissant et devant mon peuple, je réponds à la confiance dont mon peuple m'a investi et je jure de m'engager, jusqu'au dernier souffle de la vie que me prête Dieu, pour la sauvegarde et pour le service des fondements de notre Nation.""

Bernard Borrel, coopérant conseiller technique auprès du ministre de la justice djiboutienne, avait été retrouvé mort, en 1995, le corps à moitié carbonisé, dans un ravin, à 80 km de la capitale. Les autorités djiboutiennes estiment que la piste d'un éventuel réseau pédophile sur lequel, selon elle, enquêtait le juge français quand il est mort, n'a jamais été réellement examinée pour ne pas dire négligée malgré la confession du dictateur qui en savait l'existence.

Douze ans après la mort du magistrat français Bernard Borrel, les autorités judiciaires djiboutiennes ont lancé une série de convocations, dans le cadre d'une affaire de pédophilie, à l'adresse de plusieurs Français en poste à l'époque dans le pays. Ces convocations faisaient suite à une plainte déposée, par deux Djiboutiens de 23 et 25 ans pour des agressions sexuelles dont ils auraient été victimes, dans les années 90, dans le cadre d'un réseau pédophile.

Quatre convocations pour viol sur mineur - dont Le journal Monde s'est procuré une copie - ont été envoyées, par le juge d'instruction djiboutien. Elles sont adressées à deux anciens conseillers de la présidence djiboutienne, Claude Sapkas-Keller et Patrick Millon, ainsi qu'à deux prêtres : Cédric Dusfour et Aubert Gangloss.

Plusieurs convocations à témoigner sont également en préparation. L'une d'elles a déjà été adressée à Jacques-Marie Carlhant, un militaire qui avait dénoncé ce réseau. Les autres devraient être envoyées "dans les prochains jours", selon le procureur général djiboutien Djama Souleiman Ali. La justice djiboutienne reproche à ces ressortissants français d'avoir, en 1995, essayé d'"étouffer" la piste selon laquelle la mort de Bernard Borel pouvait être liée à son éventuelle enquête sur un réseau pédophile.

De source judiciaire djiboutienne, ces convocations visent notamment trois diplomates : l'ancien ambassadeur de France à Djibouti Jean-Marie Momal, le consul général de l'époque Philippe Guérin et le chef de mission Jean-Jacques Mouline. Plusieurs militaires devraient également être concernés, dont le général François Gueniot, responsable des forces françaises à Djibouti en 1995, et le colonel Patrice Sartre.

On comprend un peu plus chaque jour, pourquoi ce despote s'accroche au pouvoir par des modifications de la constitution du pays et sa dernière tentative du 3ème mandat.
Il est temps que le peuple lui montre la porte de sortie et qu'il réponde de ses crimes devant la justice des hommes avant celle du TOUT PUISSANT.


Parti Républicain pour l'Innovation Démocratique et l'Écologie (PRIDE)

http://www.facebook....136038416448038

Le documentaire de France 3 :

partie 1: http://www.dailymoti...n_borrel-1_news
partie 2: http://www.dailymoti...3_borrel-2_news
partie 3: http://www.dailymoti...o_borrel-3_news
partie 4: http://www.dailymoti...o_borrel-4_news
partie 5: http://www.dailymoti...9_borrel-5_news
partie 6: http://www.dailymoti...1_borrel-6_news

Ce message a été modifié par Doleances - 07 novembre 2010 - 11:38 .

Le Collectif Pan-Africain ""Action Groupe for Democracy in Africa"", prend la relève du Collectif ""[b]Doléances du Peuple de Djibouti[/b]"". Après 2 années d'un militantisme de sensibilisation de la masse Djiboutienne sur le déficit démocratique et structurel au Pays des Braves, les membres fondateur de ce dernier viennent de former le parti politique [b]PRIDE[/b] afin de présenter UN PROJET DE SOCIÉTÉ FIABLE au marasme de la chaise vide offerte au dictateur IOG et son système de parti unique à Djibouti.
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Arreh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
905
Inscrit :
16-novembre 04
Gender:
Male
Location:
Terrien
Interests:
speculation contemplative, extatique

Posté 08 novembre 2010 - 03:02

Voir le messageDoleances, le 07 November 2010 - 08:24 AM, dit :

LA TRAHISON DU DICTATEUR DE DJIBOUTI : ISMAEL OMAR GUELLEH


Par contre, lorsque la veuve Borel l'a accusé d'être le commanditaire du crime, ce dictateur sombre et sans scrupule, à su jouer avec la fibre patriotique du peuple de Djibouti en les poussant à manifester pour sa défense.
Quatre convocations pour viol sur mineur - dont Le journal Monde s'est procuré une copie - ont été envoyées, par le juge d'instruction djiboutien. Elles sont adressées à deux anciens conseillers de la présidence djiboutienne, Claude Sapkas-Keller et Patrick Millon, ainsi qu'à deux prêtres : Cédric Dusfour et Aubert Gangloss.

Plusieurs convocations à témoigner sont également en préparation. L'une d'elles a déjà été adressée à Jacques-Marie Carlhant, un militaire qui avait dénoncé ce réseau. Les autres devraient être envoyées "dans les prochains jours", selon le procureur général djiboutien Djama Souleiman Ali. La justice djiboutienne reproche à ces ressortissants français d'avoir, en 1995, essayé d'"étouffer" la piste selon laquelle la mort de Bernard Borel pouvait être liée à son éventuelle enquête sur un réseau pédophile.

De source judiciaire djiboutienne, ces convocations visent notamment trois diplomates : l'ancien ambassadeur de France à Djibouti Jean-Marie Momal, le consul général de l'époque Philippe Guérin et le chef de mission Jean-Jacques Mouline. Plusieurs militaires devraient également être concernés, dont le général François Gueniot, responsable des forces françaises à Djibouti en 1995, et le colonel Patrice Sartre.

On comprend un peu plus chaque jour, pourquoi ce despote s'accroche au pouvoir par des modifications de la constitution du pays et sa dernière tentative du 3ème mandat.
Il est temps que le peuple lui montre la porte de sortie et qu'il réponde de ses crimes devant la justice des hommes avant celle du TOUT PUISSANT.


Parti Républicain pour l'Innovation Démocratique et l'Écologie (PRIDE)

http://www.facebook....136038416448038

Le documentaire de France 3 :

partie 1: http://www.dailymoti...n_borrel-1_news
partie 2: http://www.dailymoti...3_borrel-2_news
partie 3: http://www.dailymoti...o_borrel-3_news
partie 4: http://www.dailymoti...o_borrel-4_news
partie 5: http://www.dailymoti...9_borrel-5_news
partie 6: http://www.dailymoti...1_borrel-6_news


Alors Doleances c'est encore le meme Arreh qui fut jadis ton interlocuteur sur Djibnet qui desire de nouveau s'adresser a toi en toute humilite.
Partout ou tu es passe sur l'internet t'a laisse dans ton sillage une image qui te fait passer pour la personne la plus complexe et la plus controverse de l'univers virtuel des djiboutiens de toute ethnie confondue et de toute tendance politique, cela j'ai remarque meme aupres de tes tiens ici sur Arhotobba tu sembles etre cette entite tres etrange. A part cette petite introduction amicale je dois reagir au sujet de ta derniere oeuvre sur fond de couleur d'hemoglobine et d'un langage pompeux qui masque mal ton arrogance.

On peut etre opposant mais egalement avoir une certaine ethique lorsqu'on se prononce sur des questions. L'honetete doit etre au centre de notre discours, mais on sait tres bien que tu es loin d'etre honete, ca tu nous l'a demontre plus d'une fois.
Lorsqu'IOG disait c'est une affaire franco-francaise, comment peut conclure qu'il s'avait les aboutissements, des tels propos de sa part ne pourrait-elle pas etre comprise qu'il savait pertinement que les services djiboutiens n'etaient nullement implique dans l'assassinat de Bernard Borrel?

Si IOG a utilise la fibre national lorsque la veuve l'a accuse d'etre le commanditaire et que certains journalistes arrogant en baffouant les regles deontologiques de la profession repetaient en choeur la mauvaise foi de cette femme, quelle autre moyen IOG disposait alors pour se defendre? Je dois te signifier que sur ce coup il avait raison, car une partie de l'establishment francaise voulait se laver les mains de ces affaires de pedophilie.
L'attitude neo-colonialiste des medias francais ont ete clairement demontre dans cette affaire.

Parti Républicain pour l'Innovation Démocratique et l'Écologie (PRIDE), c'est ton nouveau cheval de Troie, un parti avec un seul membre qui assure a la fois le role de militant, de president loooool

Ce message a été modifié par Arreh - 08 novembre 2010 - 03:07 .

Ma Maman
Mine intarissable d'amour et de tendresse pour moi
Apres Allah et Son Messager a la cime des origines de mes emois
En realite maman tu es ma principale porte d'entree vers la felicite divine
Ceci corrobore par tant de hadiths authentiques et nullement une chose vaine
Arreh
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet