djibnet.com: D'ou Vient La Vitalite De Nos Dictatures (Gouled-Iog) Et C'est - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

D'ou Vient La Vitalite De Nos Dictatures (Gouled-Iog) Et C'est Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   trainer Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
123
Inscrit :
15-juillet 10

Posté 27 octobre 2010 - 01:22

D ou vient la vitalite de nos dictatures(gouled-IOG) et c es koi leur secret?
Peut-etre elles sont dopees au viagra mais soyons plus serieux.

C'est vrai donc qu'il est plus difficile de detruire ce a quoi on fait parti. Gouled etait un Chamelier ignard mais pas idiot. Au moins lui a eu la chance de profiter de son epoque et de la mane financiere de son temps pour abrutir la masse intellectuelle diboutienne. A l'epoque, il suffisait d'avoir son bac (Il y en avait pas beaucoup) pour avoir la guarantie d'un brillant avenir qui commencait par un voyage en avion Air France ver l'Europe. Au retour, villa, voiture, "cargoo", boniche khat, et honneur vous attendaient a votre arrive a l'aeroport d'Ambouli. Apres vous avoir paye la bierre, Gouled vous payait le khat et le reste qui venait naturellement avec. Alors, pourquoi se rebeller. Comme que disait une connaissance a moi, pour quitter le "Mijilisse climatise" pour courir sous le solei de plomb n'est pas une mince affaire. De plus, le pire qui pouvait vous arriver etait de toucher votre solde dans votre somptueuse villa avec comme titre supreme "Bras casse de sa majeste Gouled".

Ceci est revolu aujourd'hui. Pourtant, IOG, fils spirituel et neveu de Gouled s'en sort toujours bien: Le RPP reigne, les parasites mangent quand ils ne passientent pas dans la salle d'attente appele "opposition" en faisant semplant de 'sopposer dans une theatrale mise en scene et coordonnee par le prince lui-meme. Le secret mes chers amis, se trouve dans la perfusion artificielle que tiennnent les occidentaux, France en tete, notre pays. Le sieur IOG, a signe en hypothèque notre pays au propre comme au figure en echange de sa securite et de la parainite de son reigne ainsi que de celui de ses parasites. La triste ironie dans tout cela est que tant que la legion veuille, la clique restera aux soins intensives et c'est sera le peuple djiboutien qui s'expirera le premier. Meme audela de sa vie naturelle, la machine se perpetuera avec le passage du Neveu au neveu.

cala

Ce message a été modifié par trainer - 27 octobre 2010 - 01:28 .

0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet