djibnet.com: A Quand L'etat Nation À Djibouti ? - djibnet.com

Aller au contenu

  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

A Quand L'etat Nation À Djibouti ? Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Gargaro Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
08-juillet 10

Posté 01 août 2010 - 04:21

L'Etat nation renaîtra-il de ses cendres ?

Mes chers compatriotes je m'adresse à vous en tant qu’un simple citoyen, pour vous interpeller sur la question de l'Etat nation mis à mal par plus de trois décennies d'une dictature tribale implacable.
Il va sans dire que tous les efforts déployés par le régime au cours de ces dernières années l'ont été en faveur d'une seule tribu tant pour augmenter arbitrairement son poids démographique que pour lui garantir une mainmise totale sur l’Etat et l’économie. Les preuves sont légions dans tous les domaines.
Les comptes rendu de conseils des ministres parus dans la nation depuis la création de cet organe nous renseignent tant sur l’effectif que sur la répartition de postes de responsabilités par ethnies dans la fonction publique. L’ordre de grandeur de la disparité ethnique frôle l’incroyable mais vrai. Néanmoins cette disparité qui est pareil partout, atteint son apogée dans l’enseignement où les Afars se voient imposés un quota microscopique d’entrée jeu.
Pour tout voir en grandeur nature et en plein jour, faites une virée dans cette ville étrangère par excellence. Imprégnez-vous des signes ostentatoires de richesses de ces fils et filles de la tribu élue. Amusez vous à compter le nombre de cités ou des villas construites par ou au profit de la tribu bénie dont le nombre d’entrepreneurs, de commerçants, d’étudiants et même de contrebandiers a augmenté de façon exponentielle depuis l’indépendance nationale.. N’oubliez pas de finir votre flânerie du coté de SOGIK.
Parallèlement les autres communautés subissent, cela va de soi, la loi de la discrimination.
Les arabes sont dépouillés de leurs biens, les gadaboursis mis à l’index sont jetés en prison et torturés. Mais la communauté la plus touchée, parce que considérée comme l’ennemie de l’intérieure est incontestablement la communauté Afare. Sa jeunesse devra choisir entre l’exil et la torture dès le 16 décembre 1977, jour où toute la cité Arhiba fût parquée et humiliée sur un terrain vague.
Sous la façade d’un Etat Djiboutien, trente trois ans plus tard le régime aura sûrement réussi à construire la charpente d’une nation Issa belliqueuse et vulnérable, mais il aura en même temps marginalisé, massacré et appauvri la communauté Afare.
Certes, les dictateurs Issas ont fait le deuil de l’Etat nation. Reste à savoir si ce dernier renaître de ses cendres ?

Ce message a été modifié par Gargaro - 01 août 2010 - 04:26 .

0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   diplomat101 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
5 544
Inscrit :
28-décembre 09
Gender:
Male
Location:
djibouti....pour l'instant
Interests:
l'art contemporain

Posté 01 août 2010 - 04:48

Voir le messageGargaro, le 01 août 2010 - 04:21 , dit :

L'Etat nation renaîtra-il de ses cendres ?

Mes chers compatriotes je m'adresse à vous en tant qu’un simple citoyen, pour vous interpeller sur la question de l'Etat nation mis à mal par plus de trois décennies d'une dictature tribale implacable.
Il va sans dire que tous les efforts déployés par le régime au cours de ces dernières années l'ont été en faveur d'une seule tribu tant pour augmenter arbitrairement son poids démographique que pour lui garantir une mainmise totale sur l’Etat et l’économie. Les preuves sont légions dans tous les domaines.
Les comptes rendu de conseils des ministres parus dans la nation depuis la création de cet organe nous renseignent tant sur l’effectif que sur la répartition de postes de responsabilités par ethnies dans la fonction publique. L’ordre de grandeur de la disparité ethnique frôle l’incroyable mais vrai. Néanmoins cette disparité qui est pareil partout, atteint son apogée dans l’enseignement où les Afars se voient imposés un quota microscopique d’entrée jeu.
Pour tout voir en grandeur nature et en plein jour, faites une virée dans cette ville étrangère par excellence. Imprégnez-vous des signes ostentatoires de richesses de ces fils et filles de la tribu élue. Amusez vous à compter le nombre de cités ou des villas construites par ou au profit de la tribu bénie dont le nombre d’entrepreneurs, de commerçants, d’étudiants et même de contrebandiers a augmenté de façon exponentielle depuis l’indépendance nationale.. N’oubliez pas de finir votre flânerie du coté de SOGIK.
Parallèlement les autres communautés subissent, cela va de soi, la loi de la discrimination.
Les arabes sont dépouillés de leurs biens, les gadaboursis mis à l’index sont jetés en prison et torturés. Mais la communauté la plus touchée, parce que considérée comme l’ennemie de l’intérieure est incontestablement la communauté Afare. Sa jeunesse devra choisir entre l’exil et la torture dès le 16 décembre 1977, jour où toute la cité Arhiba fût parquée et humiliée sur un terrain vague.
Sous la façade d’un Etat Djiboutien, trente trois ans plus tard le régime aura sûrement réussi à construire la charpente d’une nation Issa belliqueuse et vulnérable, mais il aura en même temps marginalisé, massacré et appauvri la communauté Afare.
Certes, les dictateurs Issas ont fait le deuil de l’Etat nation. Reste à savoir si ce dernier renaître de ses cendres ?


Tout est faux, c'est de la calomnie!!! =D>
Tu es hante par ce que j'appelle "le tribalisme primaire"...
Djibouti est une republique,la loi republicaine et justice garantissent la securite de chacun...
Il ne faut pas vomir ces paroles vides depouvus de logique proportionnee!!
Les guerres civiles et ethniques prennent souvent naissance à partir de la manipulation des ethnies, entités culturelles par les politiques en Afrique....
La ou tous les autres pays ont echoue,djibouti gagnera sa bataille envers la paix... =D>
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   deeq Icône

Groupe :
Membres
Messages :
2
Inscrit :
08-juin 06

Posté 01 août 2010 - 06:18

Voir le messageGargaro, le 01 August 2010 - 01:21 AM, dit :

L'Etat nation renaîtra-il de ses cendres ?

Mes chers compatriotes je m'adresse à vous en tant qu’un simple citoyen, pour vous interpeller sur la question de l'Etat nation mis à mal par plus de trois décennies d'une dictature tribale implacable.
Il va sans dire que tous les efforts déployés par le régime au cours de ces dernières années l'ont été en faveur d'une seule tribu tant pour augmenter arbitrairement son poids démographique que pour lui garantir une mainmise totale sur l’Etat et l’économie. Les preuves sont légions dans tous les domaines.
Les comptes rendu de conseils des ministres parus dans la nation depuis la création de cet organe nous renseignent tant sur l’effectif que sur la répartition de postes de responsabilités par ethnies dans la fonction publique. L’ordre de grandeur de la disparité ethnique frôle l’incroyable mais vrai. Néanmoins cette disparité qui est pareil partout, atteint son apogée dans l’enseignement où les Afars se voient imposés un quota microscopique d’entrée jeu.
Pour tout voir en grandeur nature et en plein jour, faites une virée dans cette ville étrangère par excellence. Imprégnez-vous des signes ostentatoires de richesses de ces fils et filles de la tribu élue. Amusez vous à compter le nombre de cités ou des villas construites par ou au profit de la tribu bénie dont le nombre d’entrepreneurs, de commerçants, d’étudiants et même de contrebandiers a augmenté de façon exponentielle depuis l’indépendance nationale.. N’oubliez pas de finir votre flânerie du coté de SOGIK.
Parallèlement les autres communautés subissent, cela va de soi, la loi de la discrimination.
Les arabes sont dépouillés de leurs biens, les gadaboursis mis à l’index sont jetés en prison et torturés. Mais la communauté la plus touchée, parce que considérée comme l’ennemie de l’intérieure est incontestablement la communauté Afare. Sa jeunesse devra choisir entre l’exil et la torture dès le 16 décembre 1977, jour où toute la cité Arhiba fût parquée et humiliée sur un terrain vague.
Sous la façade d’un Etat Djiboutien, trente trois ans plus tard le régime aura sûrement réussi à construire la charpente d’une nation Issa belliqueuse et vulnérable, mais il aura en même temps marginalisé, massacré et appauvri la communauté Afare.
Certes, les dictateurs Issas ont fait le deuil de l’Etat nation. Reste à savoir si ce dernier renaître de ses cendres ?


Salam

Si vous devez blamer quelqu un ou un quelconque groupe djiboutien pour les atrocites commis contre la communaute afar alors celui la doit etre IOG ,nulle autre personne doit etre responsable du crime dont tu vient de citer .
Il y a un homme et ses amis dans ce pays qui emprisonnent ,torturent et tuent les Djiboutiens ,ils vont audela d une communautes ,tout le monde y passent ,que ca soit ceux qui crevent de faim a Arhiba,balbala ,damerjog ou n importe quel autre localite du pays ,qu il soit Somalie,Afar ou Arabe.
Il y a un groupe d homme qui s est accaparer des biens les plus fondamentaux de notre pays et dans ce regime chaque communautes est representer ,mais je ne vous vois jamais citer les Dileytas ,les Arefs ou autre kifleh qui en profitent .
Faudrait arreter de faire de generalites et se rendre compte combien le discour que vous tenez ici peut faire plus de mal aux pauvres djiboutiens qui n en peuvent plus de ce regime barbare .


Salam
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   diplomat101 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
5 544
Inscrit :
28-décembre 09
Gender:
Male
Location:
djibouti....pour l'instant
Interests:
l'art contemporain

Posté 01 août 2010 - 06:52

Voir le messagedeeq, le 01 août 2010 - 06:18 , dit :

Salam

Si vous devez blamer quelqu un ou un quelconque groupe djiboutien pour les atrocites commis contre la communaute afar alors celui la doit etre IOG ,nulle autre personne doit etre responsable du crime dont tu vient de citer .
Il y a un homme et ses amis dans ce pays qui emprisonnent ,torturent et tuent les Djiboutiens ,ils vont audela d une communautes ,tout le monde y passent ,que ca soit ceux qui crevent de faim a Arhiba,balbala ,damerjog ou n importe quel autre localite du pays ,qu il soit Somalie,Afar ou Arabe.
Il y a un groupe d homme qui s est accaparer des biens les plus fondamentaux de notre pays et dans ce regime chaque communautes est representer ,mais je ne vous vois jamais citer les Dileytas ,les Arefs ou autre kifleh qui en profitent .
Faudrait arreter de faire de generalites et se rendre compte combien le discour que vous tenez ici peut faire plus de mal aux pauvres djiboutiens qui n en peuvent plus de ce regime barbare .


Salam


Bienvenu au forum!!!
C'est bien que tu t'es decide de poster enfin depuis le temps que tu es inscrit!!! =D>
Je pense que tu dois avoir la tete d'un cure pour nous lacher tous l'encre que tu transportes...
Segregation est le seul mot qui saute aux yeux apres avoir lu ton post.
Essaye de t'appliquer et pour ton dieuxieme post...
Je t'en voudrais pas si tu me reponds dans 4 ans sachant que tu es membres du forum il y a 4 ans et que c'est ton premier post depuis!!! :P :P
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   deeq Icône

Groupe :
Membres
Messages :
2
Inscrit :
08-juin 06

Posté 01 août 2010 - 06:58

Voir le messagediplomat101, le 01 August 2010 - 03:52 AM, dit :

Bienvenu au forum!!!
C'est bien que tu t'es decide de poster enfin depuis le temps que tu es inscrit!!! =D>
Je pense que tu dois avoir la tete d'un cure pour nous lacher tous l'encre que tu transportes...
Segregation est le seul mot qui saute aux yeux apres avoir lu ton post.
Essaye de t'appliquer et pour ton dieuxieme post...
Je t'en voudrais pas si tu me reponds dans 4 ans sachant que tu es membres du forum il y a 4 ans et que c'est ton premier post depuis!!! :P :P


salam

le maitre n est pas encore revenu de son voyage au kampala ?
je pensais pas que le fait de lecher son cul te manquait a ce point ,tu me decoit .

salam
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Arreh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
905
Inscrit :
16-novembre 04
Gender:
Male
Location:
Terrien
Interests:
speculation contemplative, extatique

Posté 01 août 2010 - 12:46

Je me garde de nature de speculer sur l'identite des intervenants qui utilisent different pseudo lorsuq'un les idees vehiculees sous un pseudo particulier deviennent intenables.Je suis tente de croire que Gargaro est l'ancien pompeux Doleances.Apres un petit moment d'exile Doleances revient sous Gargaro( il est inscrit en mis juillet 2010), pour quelqu'un qui vient juste de s'inscrire dans le forum et qui tient un discours si rodee est loin d'etre un novice.

Generalement les nouveaux inscrit sont un peu courtois, hesitants dans leur intervention, ne connaissent nullement les positions des uns et des autres. Mais Gargaro s'est lance comme un fin connaisseur du forum, et son discours ressemble trop a celui de Doleances sauf que la semantique est deplace vers le discours plus direct que le politiquement correcte sous Doleances.

La similitude entre les deux c'est le fond du discours, Doleances etaient maitre dans l'art de l'acrobatie, mais maintenant il prefere sous Gargaro, a montrer son vrais visage car le discours demeure le meme.
Je peux me tromper mais sincerement je suis tente de croire a cela.

Pour repondre a ce sujet walaahi je ne vois quoi ecrire tellement que tous les intervenants se sont prononces sur des themes pareilles. C'est le meme discours du debut des annees 90, le militantisme abrutissant de certains politiciens qui investissaient sur des opcvm de la haine leurs reserve de chaire humaine de leurs propre peuples en escomptant un retour qui leur permettre de s'engraisser et d'habiter a Heron.

Salamoulaahi alykoum freres et soeurs.

Ce message a été modifié par Arreh - 01 août 2010 - 01:05 .

Ma Maman
Mine intarissable d'amour et de tendresse pour moi
Apres Allah et Son Messager a la cime des origines de mes emois
En realite maman tu es ma principale porte d'entree vers la felicite divine
Ceci corrobore par tant de hadiths authentiques et nullement une chose vaine
Arreh
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Zieg Heil Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
428
Inscrit :
06-septembre 09
Gender:
Male
Location:
D J I B O U T I

Posté 01 août 2010 - 07:08

Voir le messageGargaro, le 01 août 2010 - 04:21 , dit :

L'Etat nation renaîtra-il de ses cendres ?

Mes chers compatriotes je m'adresse à vous en tant qu’un simple citoyen, pour vous interpeller sur la question de l'Etat nation mis à mal par plus de trois décennies d'une dictature tribale implacable.
Il va sans dire que tous les efforts déployés par le régime au cours de ces dernières années l'ont été en faveur d'une seule tribu tant pour augmenter arbitrairement son poids démographique que pour lui garantir une mainmise totale sur l’Etat et l’économie. Les preuves sont légions dans tous les domaines.
Les comptes rendu de conseils des ministres parus dans la nation depuis la création de cet organe nous renseignent tant sur l’effectif que sur la répartition de postes de responsabilités par ethnies dans la fonction publique. L’ordre de grandeur de la disparité ethnique frôle l’incroyable mais vrai. Néanmoins cette disparité qui est pareil partout, atteint son apogée dans l’enseignement où les Afars se voient imposés un quota microscopique d’entrée jeu.
Pour tout voir en grandeur nature et en plein jour, faites une virée dans cette ville étrangère par excellence. Imprégnez-vous des signes ostentatoires de richesses de ces fils et filles de la tribu élue. Amusez vous à compter le nombre de cités ou des villas construites par ou au profit de la tribu bénie dont le nombre d’entrepreneurs, de commerçants, d’étudiants et même de contrebandiers a augmenté de façon exponentielle depuis l’indépendance nationale.. N’oubliez pas de finir votre flânerie du coté de SOGIK.
Parallèlement les autres communautés subissent, cela va de soi, la loi de la discrimination.
Les arabes sont dépouillés de leurs biens, les gadaboursis mis à l’index sont jetés en prison et torturés. Mais la communauté la plus touchée, parce que considérée comme l’ennemie de l’intérieure est incontestablement la communauté Afare. Sa jeunesse devra choisir entre l’exil et la torture dès le 16 décembre 1977, jour où toute la cité Arhiba fût parquée et humiliée sur un terrain vague.
Sous la façade d’un Etat Djiboutien, trente trois ans plus tard le régime aura sûrement réussi à construire la charpente d’une nation Issa belliqueuse et vulnérable, mais il aura en même temps marginalisé, massacré et appauvri la communauté Afare.
Certes, les dictateurs Issas ont fait le deuil de l’Etat nation. Reste à savoir si ce dernier renaître de ses cendres ?

Gargaro,
Tout d'abord, je dois me presenter: je suis un citoyen ordinaire comme toi, et un compatriote parmi ceux à qui tu essaies de poser la question!
Comme je me suis vu concerné, pas par la mention tribale (de peur que tu en conlusse ainsi), mais par l'identité générale que nous portant tous et qu'est la "citoyenneté", alors je me suis lancé pour fouler la boue dans ton univers.
Dans un premier temps, je me suis éfforcé à m'abstenir, afin de mieux éviter de perdre la haleine pour rien, mais par la fin, je me suis donné la peine de te repondre à ma guise à la question.
Pour tout te dire, je dirais un grand "OUI" haut et fort, l'Etat Nation pourra renaître de ses cendres quand les types de ton genre auront cessé de penser à tenir des discours de type "bassesse"!
Sinon, les blâmes ne font qu'accroitre la colère et à la fin de la journée tu te retrouveras chez le docteur "Dabaleh" pour te soigner d'une maladie inconnue.

MX
[i][b]"If the freedom is short of weapons, we must compensate with willpower." A.H

"I have more respect for the man who lets me know where he stands, even if he is wrong, than the one who comes like an angel while he is nothing but a devil..." MX

"On ne peut pas dévorer le diable sans en avoir avalé les cornes..." J.Staline[/b][/i]
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   waakan Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
899
Inscrit :
28-avril 09

Posté 02 août 2010 - 08:39

Voir le messageGargaro, le 01 August 2010 - 04:21 AM, dit :

L'Etat nation renaîtra-il de ses cendres ?

Mes chers compatriotes je m'adresse à vous en tant qu’un simple citoyen, pour vous interpeller sur la question de l'Etat nation mis à mal par plus de trois décennies d'une dictature tribale implacable.
Il va sans dire que tous les efforts déployés par le régime au cours de ces dernières années l'ont été en faveur d'une seule tribu tant pour augmenter arbitrairement son poids démographique que pour lui garantir une mainmise totale sur l’Etat et l’économie. Les preuves sont légions dans tous les domaines.
Les comptes rendu de conseils des ministres parus dans la nation depuis la création de cet organe nous renseignent tant sur l’effectif que sur la répartition de postes de responsabilités par ethnies dans la fonction publique. L’ordre de grandeur de la disparité ethnique frôle l’incroyable mais vrai. Néanmoins cette disparité qui est pareil partout, atteint son apogée dans l’enseignement où les Afars se voient imposés un quota microscopique d’entrée jeu.
Pour tout voir en grandeur nature et en plein jour, faites une virée dans cette ville étrangère par excellence. Imprégnez-vous des signes ostentatoires de richesses de ces fils et filles de la tribu élue. Amusez vous à compter le nombre de cités ou des villas construites par ou au profit de la tribu bénie dont le nombre d’entrepreneurs, de commerçants, d’étudiants et même de contrebandiers a augmenté de façon exponentielle depuis l’indépendance nationale.. N’oubliez pas de finir votre flânerie du coté de SOGIK.
Parallèlement les autres communautés subissent, cela va de soi, la loi de la discrimination.
Les arabes sont dépouillés de leurs biens, les gadaboursis mis à l’index sont jetés en prison et torturés. Mais la communauté la plus touchée, parce que considérée comme l’ennemie de l’intérieure est incontestablement la communauté Afare. Sa jeunesse devra choisir entre l’exil et la torture dès le 16 décembre 1977, jour où toute la cité Arhiba fût parquée et humiliée sur un terrain vague.
Sous la façade d’un Etat Djiboutien, trente trois ans plus tard le régime aura sûrement réussi à construire la charpente d’une nation Issa belliqueuse et vulnérable, mais il aura en même temps marginalisé, massacré et appauvri la communauté Afare.
Certes, les dictateurs Issas ont fait le deuil de l’Etat nation. Reste à savoir si ce dernier renaître de ses cendres ?


Salam Gargaro
IL n'y'aura pas une nation
Tant que le taux d'analphabetisation avoisine 70%,
Tant que les rares eduques continuent toujours a penser comme nos grand parants analphabets,
Tant que Hamadou, Bouh et Oubeyd ne prennent pas leur avenir en main,
Tant que les jeunes ne s'engagent pas dans la politique,
Tant qu'on selectionne les fonctionnaire par leur tribue et non leur competence,
Tant qu'on ne condamne pas ce que fait ton frere, cousin ou ami...
Tant qu'on a pas une histoire commune et officielle,
Et surtout tant qu'on la tribue prime la citoyennete.
Salamatay
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Arreh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
905
Inscrit :
16-novembre 04
Gender:
Male
Location:
Terrien
Interests:
speculation contemplative, extatique

Posté 02 août 2010 - 12:55

Voir le messagewaakan, le 02 August 2010 - 05:39 AM, dit :

Salam Gargaro
IL n'y'aura pas une nation
Tant que le taux d'analphabetisation avoisine 70%,
Tant que les rares eduques continuent toujours a penser comme nos grand parants analphabets,
Tant que Hamadou, Bouh et Oubeyd ne prennent pas leur avenir en main,
Tant que les jeunes ne s'engagent pas dans la politique,
Tant qu'on selectionne les fonctionnaire par leur tribue et non leur competence,
Tant qu'on ne condamne pas ce que fait ton frere, cousin ou ami...
Tant qu'on a pas une histoire commune et officielle,
Et surtout tant qu'on la tribue prime la citoyennete.
Salamatay



Notre region est tres particuliere, nos peuples sont tres specifiques, c'est absurde des fois quand j'y pense a ces divisions profondes, mais a la difference de certains ma vision s'inscrit dans l'univers des sens realisables autrement le pragmatisme plutot que de me berner dans des songes et autre fantasmes.

La solution passe par nous, d'abord a comprendre ces realites puis dresser un plan d'action qui se deroulera sur un long terme. Ces realites sont la plutot que de se lamenter des tourments qu'elle cause et s'enfermer dans des songes, un grand travail nous attend.

salamatay
Ma Maman
Mine intarissable d'amour et de tendresse pour moi
Apres Allah et Son Messager a la cime des origines de mes emois
En realite maman tu es ma principale porte d'entree vers la felicite divine
Ceci corrobore par tant de hadiths authentiques et nullement une chose vaine
Arreh
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 02 août 2010 - 01:39

Voir le messageGargaro, le 01 August 2010 - 01:21 AM, dit :

L'Etat nation renaîtra-il de ses cendres ?

Mes chers compatriotes je m'adresse à vous en tant qu’un simple citoyen, pour vous interpeller sur la question de l'Etat nation mis à mal par plus de trois décennies d'une dictature tribale implacable.
Il va sans dire que tous les efforts déployés par le régime au cours de ces dernières années l'ont été en faveur d'une seule tribu tant pour augmenter arbitrairement son poids démographique que pour lui garantir une mainmise totale sur l’Etat et l’économie. Les preuves sont légions dans tous les domaines.
Les comptes rendu de conseils des ministres parus dans la nation depuis la création de cet organe nous renseignent tant sur l’effectif que sur la répartition de postes de responsabilités par ethnies dans la fonction publique. L’ordre de grandeur de la disparité ethnique frôle l’incroyable mais vrai. Néanmoins cette disparité qui est pareil partout, atteint son apogée dans l’enseignement où les Afars se voient imposés un quota microscopique d’entrée jeu.
Pour tout voir en grandeur nature et en plein jour, faites une virée dans cette ville étrangère par excellence. Imprégnez-vous des signes ostentatoires de richesses de ces fils et filles de la tribu élue. Amusez vous à compter le nombre de cités ou des villas construites par ou au profit de la tribu bénie dont le nombre d’entrepreneurs, de commerçants, d’étudiants et même de contrebandiers a augmenté de façon exponentielle depuis l’indépendance nationale.. N’oubliez pas de finir votre flânerie du coté de SOGIK.
Parallèlement les autres communautés subissent, cela va de soi, la loi de la discrimination.
Les arabes sont dépouillés de leurs biens, les gadaboursis mis à l’index sont jetés en prison et torturés. Mais la communauté la plus touchée, parce que considérée comme l’ennemie de l’intérieure est incontestablement la communauté Afare. Sa jeunesse devra choisir entre l’exil et la torture dès le 16 décembre 1977, jour où toute la cité Arhiba fût parquée et humiliée sur un terrain vague.
Sous la façade d’un Etat Djiboutien, trente trois ans plus tard le régime aura sûrement réussi à construire la charpente d’une nation Issa belliqueuse et vulnérable, mais il aura en même temps marginalisé, massacré et appauvri la communauté Afare.
Certes, les dictateurs Issas ont fait le deuil de l’Etat nation. Reste à savoir si ce dernier renaître de ses cendres ?


Jusqu'à là, il y avait un semblant débat républicain entre nous, mais là, tu es en train de vomir. Alors, je te laisse terminer et on se recontacte lorsque tu redeviens digne pour un débat.Image IPB Evites surtout de ne pas trop te tacher ou de le mettre sur tes voisins. C'est trop dégueux!!Image IPB
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Warsameh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
751
Inscrit :
08-janvier 09
Gender:
Male

Posté 02 août 2010 - 05:07

Tu n'es qu'un pauvre type qui cherche que de la provocation et d'ailleurs, je ne suis même pas sur que tu es qualifié pour un échange d'idées relevé quel que soit son niveau.

Ceci est ma dernière intervention sur tes posts poubelles a moins que tu ne changes ton pseudo et reviennes avec une réincarnation plus intelligente que celle-ci.

A propos, avant de lancer une boutade, au moins prends le temps de réfléchir a ce que tu écris... et en ce qui concerne l'État Nation, va d'abord dans une école primaire proche de chez toi, et demande un élève du CM1 de te prêter un dictionnaire afin d'apprendre sur sa définition; peut-être cela va t'éviter de l'embrassement public a Djibnet.

Bon vent....

Ce message a été modifié par Warsameh - 02 août 2010 - 05:07 .

0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Gargaro Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
08-juillet 10

Posté 03 août 2010 - 03:51

Voir le messageWarsameh, le 02 août 2010 - 05:07 , dit :

Tu n'es qu'un pauvre type qui cherche que de la provocation et d'ailleurs, je ne suis même pas sur que tu es qualifié pour un échange d'idées relevé quel que soit son niveau.

Ceci est ma dernière intervention sur tes posts poubelles a moins que tu ne changes ton pseudo et reviennes avec une réincarnation plus intelligente que celle-ci.

A propos, avant de lancer une boutade, au moins prends le temps de réfléchir a ce que tu écris... et en ce qui concerne l'État Nation, va d'abord dans une école primaire proche de chez toi, et demande un élève du CM1 de te prêter un dictionnaire afin d'apprendre sur sa définition; peut-être cela va t'éviter de l'embrassement public a Djibnet.

Bon vent....


Lisez plutôt à quand la nation Djibouti? ou La nation Djibouti renaîtra-elle de ses cendres?


Comme nous l’avons exposé brièvement en abordant ce sujet, la nation Djibouti a été étouffée dans l'œuf par le fait des dictateurs au pouvoir depuis l’indépendance.
Dès lors la question demeure comment reconstruire cette nation ? Et à mon avis un djiboutien soucieux de l’avenir de son pays ne devrait pas se dérober devant une question aussi fondamentale.
En ce qui me concerne, je suis convaincu que cela passe par le rétablissement de l’équilibre ethnique à tous les niveaux. Les communautés exclues doivent recouvrer le droit de participer à la prise de décision politique et à la gestion des affaires du pays. Elles doivent être associées à l’exercice de pouvoir politique et réintégrer le circuit économique qui demeure le monopole de certains.
Ne pensez-vous vraiment pas qu’il est grand temps de remplacer Djama Ali Guelleh de l’EDD, le Général Zakaria (le vrai ministre) de la défense, et surtout Ismail Omar Guelleh au sommet de l’Etat ? Car ces sont bien là, les symboles de la dictature tribale.
Ne pensez-vous pas qu’il est également temps de permettre aux autres communautés d’intégrer la direction de SOGIK ou de permettre la création d’une société concurrente etje ne pense pas vous choquer en ajoutant: ayant à sa tête un Afar, un Arabe, un Gadaboursi ou un Issack.
Une paix durable repose sur la justice, or qu’à Djibouti c’est l’injustice tribale qui a le vent en poupe depuis trente trois ans.
En quoi donc le fait de contester l’injustice tribale et de demander le rétablissement de l’équilibre ethnique, autrement dit la justice à Djibouti peut-il vous gêner ?

Ce message a été modifié par Gargaro - 03 août 2010 - 04:12 .

0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 03 août 2010 - 11:09

Voir le messageGargaro, le 03 August 2010 - 12:51 AM, dit :

Lisez plutôt à quand la nation Djibouti? ou La nation Djibouti renaîtra-elle de ses cendres?


Comme nous l’avons exposé brièvement en abordant ce sujet, la nation Djibouti a été étouffée dans l'œuf par le fait des dictateurs au pouvoir depuis l’indépendance.
Dès lors la question demeure comment reconstruire cette nation ? Et à mon avis un djiboutien soucieux de l’avenir de son pays ne devrait pas se dérober devant une question aussi fondamentale.
En ce qui me concerne, je suis convaincu que cela passe par le rétablissement de l’équilibre ethnique à tous les niveaux. Les communautés exclues doivent recouvrer le droit de participer à la prise de décision politique et à la gestion des affaires du pays. Elles doivent être associées à l’exercice de pouvoir politique et réintégrer le circuit économique qui demeure le monopole de certains.
Ne pensez-vous vraiment pas qu’il est grand temps de remplacer Djama Ali Guelleh de l’EDD, le Général Zakaria (le vrai ministre) de la défense, et surtout Ismail Omar Guelleh au sommet de l’Etat ? Car ces sont bien là, les symboles de la dictature tribale.
Ne pensez-vous pas qu’il est également temps de permettre aux autres communautés d’intégrer la direction de SOGIK ou de permettre la création d’une société concurrente etje ne pense pas vous choquer en ajoutant: ayant à sa tête un Afar, un Arabe, un Gadaboursi ou un Issack.
Une paix durable repose sur la justice, or qu’à Djibouti c’est l’injustice tribale qui a le vent en poupe depuis trente trois ans.
En quoi donc le fait de contester l’injustice tribale et de demander le rétablissement de l’équilibre ethnique, autrement dit la justice à Djibouti peut-il vous gêner ?


Nous y voilà, tu veux qu'on change des gens à la tête du pays, je suis d'accord avec toi, mais bizarrement, tu as oublié un pire que djama ali guelleh et qui est directeur comme lui d'une entreprise defaillante de sa mission! Mais, je ne vois personne lui pointer le doigt. On dirait même qu'il n'existe pas.

Alors, mon cher ami, tu es aussi tribale et pourri que les gens au pouvoir. Tu as omis le directeur de l'ONED dans ta liste des pourris.
A moins que pour toi, l'eau coule à flot ce qui n'est pas le cas pour tout le monde. La preuve que c'est le système qui est pourri et non une tribale, mais tu cibles une tribale, la preuve que tu est un pourri tribale. Il faut avoir le courage de dénoncer les pourris dans les familles et pas cacher les siens.
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Gargaro Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
08-juillet 10

Posté 03 août 2010 - 01:11

Voir le messagefreeman, le 03 août 2010 - 11:09 , dit :

Nous y voilà, tu veux qu'on change des gens à la tête du pays, je suis d'accord avec toi, mais bizarrement, tu as oublié un pire que djama ali guelleh et qui est directeur comme lui d'une entreprise defaillante de sa mission! Mais, je ne vois personne lui pointer le doigt. On dirait même qu'il n'existe pas.

Alors, mon cher ami, tu es aussi tribale et pourri que les gens au pouvoir. Tu as omis le directeur de l'ONED dans ta liste des pourris.
A moins que pour toi, l'eau coule à flot ce qui n'est pas le cas pour tout le monde. La preuve que c'est le système qui est pourri et non une tribale, mais tu cibles une tribale, la preuve que tu est un pourri tribale. Il faut avoir le courage de dénoncer les pourris dans les familles et pas cacher les siens.


Connais tu au moins le nom de l'actuel directeur de l'ONEAD? Depuis combien de temps il est là?
Tu fais sûrement allusion à l'ancien. Je te rappelle que ce dernier est actuellement ministre et non directeur. J'espère que tu auras au moins l'honnêtété de reconnaître que je n'ai cité aucun noms des mêmebres de gouvernement. Parce que, cela va de soit, c'est tout le gouvernement au service de la dictature tribale qui doit partir.
Reflechis avant de repondre.

Ce message a été modifié par Gargaro - 03 août 2010 - 01:31 .

0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Arreh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
905
Inscrit :
16-novembre 04
Gender:
Male
Location:
Terrien
Interests:
speculation contemplative, extatique

Posté 03 août 2010 - 03:48

Salaam tout le monde

Gargaro suit une ligne tres Coubbaienne, toujours s'inspirant a fond de Nation en Otage, aucune envergure intellectuelle pour reflechir et proposer des solutions qui vont au dela du partage de la chamelle.

Des fois pour couper l'herbe a la racine, je songe a un systeme de gouvernement et de responsabilite ou la fonction est depourvu des privileges materiels, et que le but serait plutot l'honneur devant le peuple pour les travaux accompli pour ameliorer le quotidien de notre peuple.

J'imagine un ministre qui ne touche que tres peu, qui paie ses factures et economise pour sa propre voiture a part la voiture de fonction utilisee dans le cadre des deplacements durant les heures de service.

J'imagine un president qui se deplace en vol commercial, des celebrations d'independance juste un jours ferie avec des programmes d'education civique a la tele pour economiser.

J'imagine des directeurs des services qui prennent le bus pour se rendre au boulot,et qui a les memes soucis financiers que ses administres.
Il n'yaura plus de revendication de partage egoiste de la part des ogres en herbes comme Gargaro.

Je peux rever, et imaginer encore plus, les depenses degeulasses(disgusting level of wealth, terme emprunte d'un collegue de mon boulot Brian Peck auteur d'une satire politique) du fonctionnement du bricolage politique a Djbouti sont injustifiees. Tous les economies relisees pourraient etre allouer strategiquement dans les secteurs qui ont vraiment besoin, la sante, l'education, je crois meme qu'on pourrait se permettre un systemes d'allocation familliale maigre soit elle pour les plus demunis, c'est a dire les menages qui n'ont aucun membre qui dispose d'un travail, pour les meres qui s'arrachent les cheveux et vendent des galettes ou des beignets pour elever ses enfants.

Alors a quand une telle societe, a quand degraisser le mammouth.



Ce message a été modifié par Arreh - 03 août 2010 - 04:10 .

Ma Maman
Mine intarissable d'amour et de tendresse pour moi
Apres Allah et Son Messager a la cime des origines de mes emois
En realite maman tu es ma principale porte d'entree vers la felicite divine
Ceci corrobore par tant de hadiths authentiques et nullement une chose vaine
Arreh
0

Partager ce sujet :


  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet