djibnet.com: Docteur Ali Coubba Ou La Démocratie Faite Homme - djibnet.com

Aller au contenu

  • (5 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Docteur Ali Coubba Ou La Démocratie Faite Homme Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Gargaro Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
08-juillet 10

Posté 11 juillet 2010 - 12:31

Ses écrits font mal, très mal, au régime tribal en place à Djibouti depuis 1977 et à ses sbires. Ils sont en revanche approuvés et appréciés par tous ceux qui condamnent le tribalisme d'où qu'il vienne et adhèrent à l'idée d'un Etat de droit garantissant la justice, l’égalité et l'Unité Nationale.

Le Docteur Ali Coubba est estimé de tous les démocrates ; parce que non seulement il s’insurge contre l’injustice tribale mais aussi par ce qu’il propose des solutions justes et durables au profit de toutes les composantes nationales.
Tous ceux qui pensent que l’injustice est préférable à la justice, la dictature à la démocratie, la tribu à la nation, la division à l’unité trouve en lui un redoutable ennemie.
1

#2 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 11 juillet 2010 - 01:05

Voir le messageGargaro, le 11 July 2010 - 09:31 AM, dit :

Ses écrits font mal, très mal, au régime tribal en place à Djibouti depuis 1977 et à ses sbires. Ils sont en revanche approuvés et appréciés par tous ceux qui condamnent le tribalisme d'où qu'il vienne et adhèrent à l'idée d'un Etat de droit garantissant la justice, l'égalité et l'Unité Nationale.

Le Docteur Ali Coubba est estimé de tous les démocrates ; parce que non seulement il s'insurge contre l'injustice tribale mais aussi par ce qu'il propose des solutions justes et durables au profit de toutes les composantes nationales.
Tous ceux qui pensent que l'injustice est préférable à la justice, la dictature à la démocratie, la tribu à la nation, la division à l'unité trouve en lui un redoutable ennemie.


J'étais contre de diaboliser couba, mais de là à le passer au messie national, il y a des limites que ma conscience ne permet pas de franchir.
Je ne condamne pas l'avenir du docteur couba comme font certains, mais pour l'instant, il n'a pas l'envergure d'un destin national.
Il a beaucoup de colère en lui que je comprends en grande partie vu sa situation(torturé sous le régime de gouled) et celle de sa famille d'origine(afar), mais il n'a pas encore acquis la sagesse d'un certain feu ahmed dini pour embrasser le destin national.
Il faudra qu'il travaille dessus et dépasser le cadre de la famille et arrête de se présenter comme le porte parole des afars et qu'il se glisse sur celui de l'ensemble des djiboutiens.
Le point positif chez lui et qu'il a fait l'effort d'apprendre la langue des somalis, même si certains diront à tort ou raison c'est un stratégie d'apprendre mieux ton ennemie plus que ton ami.
Mais, le fait de parler la langue de quelqu'un facilite les échanges.
Je ne dis pas qu'il ne changera pas, mais pour l'instant je ne pense pas qu'il peut endosser le costume de sauveur de la nation.
Par contre, j'apprécie beaucoup l'existence du côté afar des jeunes leaders(couba, kassim dini ect ) capables d'incarner l'avenir du pays. On ne peut pas dire autant du côté issa où iog fait le vide sidéral pour obliger les issas à le suivre sans aucun choix.
Ah, j'ai oublié, il y a un certain DAF exclu même au sein de sa famille à cause de son opposition au régime.
En tout cas, l'avenir de djibouti se conjuguera afar dans l'avenir à eux d'être à la hauteur de la démocratie et le savoir vivre ensemble.
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Arreh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
905
Inscrit :
16-novembre 04
Gender:
Male
Location:
Terrien
Interests:
speculation contemplative, extatique

Posté 12 juillet 2010 - 02:06

Voir le messageGargaro, le 11 July 2010 - 09:31 AM, dit :

Ses écrits font mal, très mal, au régime tribal en place à Djibouti depuis 1977 et à ses sbires. Ils sont en revanche approuvés et appréciés par tous ceux qui condamnent le tribalisme d'où qu'il vienne et adhèrent à l'idée d'un Etat de droit garantissant la justice, l’égalité et l'Unité Nationale.

Le Docteur Ali Coubba est estimé de tous les démocrates ; parce que non seulement il s’insurge contre l’injustice tribale mais aussi par ce qu’il propose des solutions justes et durables au profit de toutes les composantes nationales.
Tous ceux qui pensent que l’injustice est préférable à la justice, la dictature à la démocratie, la tribu à la nation, la division à l’unité trouve en lui un redoutable ennemie.


In the name of Allah the Most Gracious the Most Merciful

Cet homme a bien chatie sa rethorique oppositionelle depuis les annees 90,on sait les marketing politiques qui obligent certaines postures chez les politiciens. Ce que j'apprecie chez lui c'est que sa pensee est claire quelque soit les vernis circonstancielles du temps et des donnees conjoncturelles de la region.

J'aimerais voir emerger de la masse des issas des politiciens qui parlent exactement comme Ali Coubba avec un site qui sert de relais de la vie politique issa allant au delas de nos frontieres, Ethiopie et Somalie.
Pour Coubba et ses acolytes, on est pret a ignorer leur afaro-centrisme mais pour un issa on lui retorquerais a commencer par Waakan qu'il faut rester dans le territoire nationale et ce qui se passe a l'etranger ne nous concerne pas. Alors dans le meme temps Coubba est exempt de telle accusation,donc ma anaa waalan mise cadan baa laga heesaya( c'est moi qui est fou ou ces chants proviennent d'Aden). Alors comment expliquer ces emotions a geometrie variable de nos chers amis qui interviennent ici.

Ma Maman
Mine intarissable d'amour et de tendresse pour moi
Apres Allah et Son Messager a la cime des origines de mes emois
En realite maman tu es ma principale porte d'entree vers la felicite divine
Ceci corrobore par tant de hadiths authentiques et nullement une chose vaine
Arreh
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   waakan Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
899
Inscrit :
28-avril 09

Posté 12 juillet 2010 - 02:48

Voir le messageArreh, le 12 July 2010 - 02:06 AM, dit :

In the name of Allah the Most Gracious the Most Merciful

J'aimerais voir emerger de la masse des issas des politiciens qui parlent exactement comme Ali Coubba avec un site qui sert de relais de la vie politique issa allant au delas de nos frontieres, Ethiopie et Somalie.
Pour Coubba et ses acolytes, on est pret a ignorer leur afaro-centrisme mais pour un issa on lui retorquerais a commencer par Waakan qu'il faut rester dans le territoire nationale et ce qui se passe a l'etranger ne nous concerne pas. Alors dans le meme temps Coubba est exempt de telle accusation,donc ma anaa waalan mise cadan baa laga heesaya( c'est moi qui est fou ou ces chants proviennent d'Aden). Alors comment expliquer ces emotions a geometrie variable de nos chers amis qui interviennent ici.


Loooooool Arreh Que t'arrives-t-il ?
Djibouti est un territoire et ns devons bien ns limitter a sa frontiere : c' mon avis
En fait tu cherches encore a universaliser ta pensee, je n'ai pas vus Dr Couba qui cherche a integre les communaute afar d'ethiopie et erytre a djibouti( jamais walah).
Et si jamais il a tenue ou tiens de tel propos qui vs dit que je le soutiens?
T'es pas fou mais tu viens juste de realise que t'es sur une fausse piste lol
Salamatay
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Arreh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
905
Inscrit :
16-novembre 04
Gender:
Male
Location:
Terrien
Interests:
speculation contemplative, extatique

Posté 12 juillet 2010 - 02:56

Voir le messagewaakan, le 11 July 2010 - 11:48 PM, dit :

Loooooool Arreh Que t'arrives-t-il ?
Djibouti est un territoire et ns devons bien ns limitter a sa frontiere : c' mon avis
En fait tu cherches encore a universaliser ta pensee, je n'ai pas vus Dr Couba qui cherche a integre les communaute afar d'ethiopie et erytre a djibouti( jamais walah).
Et si jamais il a tenue ou tiens de tel propos qui vs dit que je le soutiens?
T'es pas fou mais tu viens juste de realise que t'es sur une fausse piste lol
Salamatay



Relis les principaux articles sur le site Uguta,tu t'en rendras compte assez facilement ce que je dis, une fois realise ce travail tu t'emporteras pas ainsi dans ces emotions Waakanow, Ali Coubba et d'autre appartiennent a une mouvance beauoup plus profonde que ce qu'il affiche, je juge justes leur ecrits dans le site, c'est une sorte d'international-afar un peu comme le Kominform de l'epoque sovietique.
Parcontre aucun politicien issa ou groupe de politicien issa ne parle de facon aussi acharne des interets issas, me dira-tu un seul site internet d'emanation issa, alors que tous les autres disposent et les somalis pire encore chaque clan dispose d'un site. Simple constation mon ami


Ma Maman
Mine intarissable d'amour et de tendresse pour moi
Apres Allah et Son Messager a la cime des origines de mes emois
En realite maman tu es ma principale porte d'entree vers la felicite divine
Ceci corrobore par tant de hadiths authentiques et nullement une chose vaine
Arreh
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Gargaro Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
08-juillet 10

Posté 14 juillet 2010 - 12:30

QUI EST TRIBALISTE ?

Une définition curieuse du tribalisme semble gerber dans l’esprit de certains intellectuels Issas du moins si l’on prend en considération le raisonnement qu’ils adoptent pour étiqueter le Docteur Ali Coubba.
Pour cette frange de nos concitoyens le terme « tribaliste » désigne non pas celui qui favorise de façon injuste les membres de sa tribu au détriment d’autres citoyens mais plutôt celui qui dénonce le tribalisme et l’esprit inique.

Regardons les choses de plus près. Que reproche-t-on au Docteur Ali coubba ? Lançons ce débat !

On lui reproche tout d’abord d’avoir écrit « Djibouti, une Nation en Otage », un superbe ouvrage dans lequel il raconte la torture qu’il a subit en ce mois d’Août990 (soupçonné d’être l’auteur d’un tract), mais surtout où il dénonce le système tribal institué par Hassan Gouled Aptidon, dans son esprit, ses principes, ses méthodes et ses pratiques de manière irréfutables.
C’est un ouvrage qui déballe au grand jour la politique tribale telle qu’elle est réellement appliquée à Djibouti. Ce fût en même temps un cri d’alarme face auquel le régime tribal est resté totalement sourd.
Il en revenait donc à qui conque contestant le contenu de cette ouvrage d’apporter un démenti ce que personne n’a fait à ce jours, et personne ne fera parce que tout le monde sait que les faits rapportés sont véridiques.
Par contre tout ce qu’on a pu trouver comme réponse à l’égard du docteur Ali coubba et qu’on continue à répéter toujours, c’est de dire qu’il est tribaliste ! Mais pourquoi donc le serait-il ?
Aurait-il favorisé les Afars par rapport aux Issas ? Aurait-il affirmé qu’il fallait marginaliser et massacrer la tribu Issa en représailles ? Non jamais ! Mais pourquoi alors ?

Parce qu’après avoir démontré preuve à l’appui que la communauté Afar était victime d’une dictature tribale il a conclu que le règlement du problème Djiboutien passe par la résolution du problème Afar. Mais quoi de plus normal Paradis! Nous sommes tous des Ali Coubba !
Si non expliquez-nous comment vous comptez construire un Etat tribal Issa sur l’ensemble de 23000Km carré, sur le malheur de l’Ethnie Afar ?
Continuons le débat.
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Arreh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
905
Inscrit :
16-novembre 04
Gender:
Male
Location:
Terrien
Interests:
speculation contemplative, extatique

Posté 14 juillet 2010 - 02:14

In the Name of Allah the Most Gracious the Most Merciful

La torture etait un instrument du systeme qui etait en place, a Djibouti cela personne ne consteste, et les victimes n'etaient pas uniquement des afars, des issas et d'autres somalis ont ete egalement sujet a ces traitements. Je pourrais meme citer des issas qui ne sont plus apte physiquement aujourdhui a la suite des tortures, ma memoire va a Amir Adaweh aujourdhui sous dialyse et rendu infirme d'une jambe par balle. Donc mon cher ami Ourag( Gargaro), je refute la hierarchisation des victimes des agissements d'un regime politique, Ali Coubba etait une parmi ces victimes donc pas de canonisation tribale!!!!
Le Docteur Omar Osman Rabeh fut egalement torture et dechu de sa nationalite, encore une fois pas d'emotion a geometrie variable pour certains.


Est ce toute ces victimes no afar ont appele a la guerre civile, est ce qu'ils ont fait l'amalgame entre la communaute issa et le regime des belettes engraisses de toute ethnie confondu dont a la tete le machiavel IOG, non simplement la reponse est non.

Pour le Mein Kempf de Coubba, plutot un pamphlet circonstancielle destine a galavaniser les masses afars, je dois retrouver pour le decortiquer de nouveau, je l'ai lu en 1994, et une des mensonges que j'ai releve fut l'appelation de Bir Cas comme appartenant au clan mamassane. Pourrrais-t-on dire une qu'il s'agissait d'une erreur? Je reviendrais plus longuement sur ce pamphlet quand je le retrouverais inshaAllah.


Pour les discriminations dont tu etales avec un tel talent, je juge que maintenant il faudra la transferer en debat inter-afar, et attendre le resultat. J'aimerais voir d'un cote Ougoure Kifle et de l'autre cote Ali Coubba et ses acolytes.

Ma Maman
Mine intarissable d'amour et de tendresse pour moi
Apres Allah et Son Messager a la cime des origines de mes emois
En realite maman tu es ma principale porte d'entree vers la felicite divine
Ceci corrobore par tant de hadiths authentiques et nullement une chose vaine
Arreh
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Gargaro Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
08-juillet 10

Posté 14 juillet 2010 - 12:00

Voir le messageArreh, le 14 juillet 2010 - 02:14 , dit :

In the Name of Allah the Most Gracious the Most Merciful

La torture etait un instrument du systeme qui etait en place, a Djibouti cela personne ne consteste, et les victimes n'etaient pas uniquement des afars, des issas et d'autres somalis ont ete egalement sujet a ces traitements. Je pourrais meme citer des issas qui ne sont plus apte physiquement aujourdhui a la suite des tortures, ma memoire va a Amir Adaweh aujourdhui sous dialyse et rendu infirme d'une jambe par balle. Donc mon cher ami Ourag( Gargaro), je refute la hierarchisation des victimes des agissements d'un regime politique, Ali Coubba etait une parmi ces victimes donc pas de canonisation tribale!!!!
Le Docteur Omar Osman Rabeh fut egalement torture et dechu de sa nationalite, encore une fois pas d'emotion a geometrie variable pour certains.


Est ce toute ces victimes no afar ont appele a la guerre civile, est ce qu'ils ont fait l'amalgame entre la communaute issa et le regime des belettes engraisses de toute ethnie confondu dont a la tete le machiavel IOG, non simplement la reponse est non.

Pour le Mein Kempf de Coubba, plutot un pamphlet circonstancielle destine a galavaniser les masses afars, je dois retrouver pour le decortiquer de nouveau, je l'ai lu en 1994, et une des mensonges que j'ai releve fut l'appelation de Bir Cas comme appartenant au clan mamassane. Pourrrais-t-on dire une qu'il s'agissait d'une erreur? Je reviendrais plus longuement sur ce pamphlet quand je le retrouverais inshaAllah.


Pour les discriminations dont tu etales avec un tel talent, je juge que maintenant il faudra la transferer en debat inter-afar, et attendre le resultat. J'aimerais voir d'un cote Ougoure Kifle et de l'autre cote Ali Coubba et ses acolytes.

0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Mirgan Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
668
Inscrit :
17-janvier 09

Posté 15 juillet 2010 - 02:13

Voir le messageArreh, le 14 July 2010 - 02:14 AM, dit :

In the Name of Allah the Most Gracious the Most Merciful

La torture etait un instrument du systeme qui etait en place, a Djibouti cela personne ne consteste, et les victimes n'etaient pas uniquement des afars, des issas et d'autres somalis ont ete egalement sujet a ces traitements. Je pourrais meme citer des issas qui ne sont plus apte physiquement aujourdhui a la suite des tortures, ma memoire va a Amir Adaweh aujourdhui sous dialyse et rendu infirme d'une jambe par balle. Donc mon cher ami Ourag( Gargaro), je refute la hierarchisation des victimes des agissements d'un regime politique, Ali Coubba etait une parmi ces victimes donc pas de canonisation tribale!!!!
Le Docteur Omar Osman Rabeh fut egalement torture et dechu de sa nationalite, encore une fois pas d'emotion a geometrie variable pour certains.


Est ce toute ces victimes no afar ont appele a la guerre civile, est ce qu'ils ont fait l'amalgame entre la communaute issa et le regime des belettes engraisses de toute ethnie confondu dont a la tete le machiavel IOG, non simplement la reponse est non.

Pour le Mein Kempf de Coubba, plutot un pamphlet circonstancielle destine a galavaniser les masses afars, je dois retrouver pour le decortiquer de nouveau, je l'ai lu en 1994, et une des mensonges que j'ai releve fut l'appelation de Bir Cas comme appartenant au clan mamassane. Pourrrais-t-on dire une qu'il s'agissait d'une erreur? Je reviendrais plus longuement sur ce pamphlet quand je le retrouverais inshaAllah.


Pour les discriminations dont tu etales avec un tel talent, je juge que maintenant il faudra la transferer en debat inter-afar, et attendre le resultat. J'aimerais voir d'un cote Ougoure Kifle et de l'autre cote Ali Coubba et ses acolytes.



Bonjour le Grand Mufti de Guelleh 1er,

Toujours aussi prompt à sauter sur la moindre occasion pour honorer son altesse royale.

Comparer Coubba à Hitler (réf. à Mein Kempf) c'est vouloir comparer IOG à Mandela. De qui se moque-t-on ?

Tu auras beau crier plus fort que ton pet, IOG est un criminel qui constitue un danger non seulement pour seulement pour les Afars mais aussi pour les Issas en premier chef.

Beaucoup des personnes içi essaient de te ramener à la raison, mais tu sembles si suffisant dans ta science et tes croyances métaphysiques que tu sembles même oublier que tu es finalement un être humain avec ses défauts et ses qualités.

Je ne t'ai jamais vu içi te remettre en cause chaque fois que l'on te met face à tes contradictions.

Coubba a raison de dire que l'hymne national est un hymne tribal ou régional concocté à la veille de l'indépendance par les vainqueurs (Issas) sur les vaincus (Afars). C'est une ode à l'humiliation et un frein à la cohésion sociale. Je suis du même avis aussi sur le drapeau national.

Pourquoi veux-tu m'imposer un texte dont je ne comprends un mot ? La nouvelle génération ne veut pas se faire marcher sur les pieds.

S'il faut reprendre les armes pour se faire justice on remettra une nouvelle couche. De fois, il vaut mieux mourir libre et dans la dignité que de vivre dans la honte.

Pour ma part, je choisirais sans hésiter la première option.

Certains n'ont pas encore compris que IOG est entrain d'hypothéquer l'avenir de la République de Djibouti. Jusqu'à preuve du contraire, cet individu est ISSA. C'est aux Issas de se comporter maintenant comme des gens responsables et de nous débarasser de cette racaille au pouvoir.


Asta la vista ...
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Arreh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
905
Inscrit :
16-novembre 04
Gender:
Male
Location:
Terrien
Interests:
speculation contemplative, extatique

Posté 15 juillet 2010 - 02:37

Voir le messageMirgan, le 14 July 2010 - 11:13 PM, dit :

Bonjour le Grand Mufti de Guelleh 1er,

Coubba a raison de dire que l'hymne national est un hymne tribal ou régional concocté à la veille de l'indépendance par les vainqueurs (Issas) sur les vaincus (Afars). C'est une ode à l'humiliation et un frein à la cohésion sociale. Je suis du même avis aussi sur le drapeau national.

Pourquoi veux-tu m'imposer un texte dont je ne comprends un mot ? La nouvelle génération ne veut pas se faire marcher sur les pieds.

S'il faut reprendre les armes pour se faire justice on remettra une nouvelle couche. De fois, il vaut mieux mourir libre et dans la dignité que de vivre dans la honte.

Pour ma part, je choisirais sans hésiter la première option.

Certains n'ont pas encore compris que IOG est entrain d'hypothéquer l'avenir de la République de Djibouti. Jusqu'à preuve du contraire, cet individu est ISSA. C'est aux Issas de se comporter maintenant comme des gens responsables et de nous débarasser de cette racaille au pouvoir.


Asta la vista ...



Bismilaahi Rahmaani Rahiim

Mirganoow

D'abord a part qu'il est issa mon avis sur IOG ne fait pas de mystere dans ce forum, ce que je pense n'engage que moi. Personne n'est dupe quand des psychopathes revent de cantonner les issas dans des camps de concentration comme la Poudriere, les histoires et les executions sommaires de ce lieu pas loin d'Arhiba a accompagne mon enfance a travers mes oncles, mon pere et mes tantes, et c'est un sacrilege pour tout jeune issa d'oublier facilement ces sinistres periodes.Les deportations massifs vers Guestir sont toujours fraiches dans la memoire de mon entourage ceux qui ont connu ces temps.

Pour ton option militaire pour solutionner nos problemes je te souhaite bonne chance mais sache que de serieux debats doivent se passer d'abord dans la communaute afar plus precisment au sein de vos leadeurs politiques tous confondus(Ougoure Kifle, Kadamy, Coubba et ses acolytes et tous les autres ). Apres il faudra convaincre la masse des issas de la legitimite de vos revendications a coup de marketing politique, ce que Ali Coubba tente enfin maintenant sans succes.

J'aurais penche te croire et supporter tes revendications si au j'etais convaincu qu'il n'ya aucun agendas secret sous vos manches mais helas j'attends la transparence de votre part.Qu'est ce qui me reste d'esperer quand je vois que vos leadeurs ont formente une seule voix afar de l'Erythree, Ethipie a Djibouti. Quelle confiance vous pouvez inspirer aux issas quand vos politiciens se prononcent aussi savament des petits accrochages entre afar et issa au bord du fleuve Awash(que dans le site Uguta certains n'ont pas cache leur joie de la mort de quelques bergers issas) et que de surcroit vous avez cree des sites speciales pour consolider et affiner la poltique afar dans une geostrategie globale?

La balle est dans votre camp brother Mirganoow, et tant que nous verrons tout ces perfidies IOG n'aura aucun probleme de mobiliser les issas dans le scenario d'un autre conflit arme d'emanation purement afar.,

Salaama

Ce message a été modifié par Arreh - 15 juillet 2010 - 02:49 .

Ma Maman
Mine intarissable d'amour et de tendresse pour moi
Apres Allah et Son Messager a la cime des origines de mes emois
En realite maman tu es ma principale porte d'entree vers la felicite divine
Ceci corrobore par tant de hadiths authentiques et nullement une chose vaine
Arreh
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Mirgan Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
668
Inscrit :
17-janvier 09

Posté 15 juillet 2010 - 02:59

Voir le messageArreh, le 15 July 2010 - 02:37 AM, dit :

Bismilaahi Rahmaani Rahiim

Les deportations massifs vers Guestir sont toujours fraiches dans la memoire de mon entourage ceux qui ont connu ces temps.

Pour ton option militaire pour solutionner nos problemes je te souhaite bonne chance mais sache que de serieux debats doivent se passer d'abord dans la communaute afar plus precisment au sein de vos leadeurs politiques tous confondus(Ougoure Kifle, Kadamy, Coubba et ses acolytes et tous les autres ). Apres il faudra convaincre la masse des issas de la legitimite de vos revendications a coup de marketing politique, ce que Ali Coubba tente enfin maintenant sans succes.

J'aurais penche te croire et supporter tes revendications si au j'etais convaincu qu'il n'ya aucun agendas secret sous vos manches mais helas j'attends la transparence de votre part.Qu'est ce qui me reste d'esperer quand je vois que vos leadeurs ont formente une seule voix afar de l'Erythree, Ethipie a Djibouti. Quelle confiance vous pouvez inspirer aux issas quand vos politiciens se prononcent aussi savament des petits accrocahges entre afar et issa au bord du fleuve Awash(que dans le site Uguta certains n'ont pas cache leur joie de la mort de quelques bergers issas) et que de surcroit vous avez cree des sites speciales pour consolider et affiner la poltique afar dans une geostrategie globale?

La balle est dans votre camp brother Mirganoow, et tant que nous verrons tout ces perfidies IOG n'aura aucun probleme de mobiliser les issas dans le scenario d'un autre conflit arme d'emanation purement afar.,

Salaama



Combien de temps faudra-il pour que je m'absolves des crimes commis par nos aieux ?
Aref n'est pas mon grand-père et il n'était représentatif d'aucune tribu afare, pas même de la sienne : le Casooba.

Suis-je coupable des crimes commis sur mes frères et soeurs Issa, Samaron, Issak, Arabe sous pretexte que les bourreaux étaient des Afars ?

La génération nouvelle est consciente des atrocités commises par le Aref et autres sur les Issas mais, je vous en prie, ne nous accusez pas de péché originel.
Je vous en prie aussi. Ne faites pas les mêmes erreurs que vos semblables qui sont au pouvoir et qui nous marginalisent parce que nous sommes Afars.

Les Afars n'ont ni les moyens militaires ou finanicers pour renverser ce régime. Nous ne représentons pas un danger pour ce régime et IOG en est conscient. Il a beaucoup plus peur de vous les Issas que les Afars. Pour preuve il suffit juste de voir sa garde rapprochée ou ses hommes de confiance : tous des Afars. Sans daute aussi, est-ce du à notre hospitalité et confiance légendaire ? Allez savoir.

Ce n'est pas Aref qui est au pouvoir mais un nouveau ogre pour reprendre ton exp​ression : IOG. Il en a le calibre de surcroit.

Alors, Arreh si tu es aussi intègre et un homme de paix comme tu le dit denonce ce régime abject d'un autre temps qui nous divise entre tribus juste pour pérenniser leurs intérêts financiers.


Wagari ...
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Arreh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
905
Inscrit :
16-novembre 04
Gender:
Male
Location:
Terrien
Interests:
speculation contemplative, extatique

Posté 15 juillet 2010 - 02:20

Voir le messageMirgan, le 14 July 2010 - 11:59 PM, dit :

Combien de temps faudra-il pour que je m'absolves des crimes commis par nos aieux ?
Aref n'est pas mon grand-père et il n'était représentatif d'aucune tribu afare, pas même de la sienne : le Casooba.

Suis-je coupable des crimes commis sur mes frères et soeurs Issa, Samaron, Issak, Arabe sous pretexte que les bourreaux étaient des Afars ?

La génération nouvelle est consciente des atrocités commises par le Aref et autres sur les Issas mais, je vous en prie, ne nous accusez pas de péché originel.
Je vous en prie aussi. Ne faites pas les mêmes erreurs que vos semblables qui sont au pouvoir et qui nous marginalisent parce que nous sommes Afars.

Les Afars n'ont ni les moyens militaires ou finanicers pour renverser ce régime. Nous ne représentons pas un danger pour ce régime et IOG en est conscient. Il a beaucoup plus peur de vous les Issas que les Afars. Pour preuve il suffit juste de voir sa garde rapprochée ou ses hommes de confiance : tous des Afars. Sans daute aussi, est-ce du à notre hospitalité et confiance légendaire ? Allez savoir.

Ce n'est pas Aref qui est au pouvoir mais un nouveau ogre pour reprendre ton exp​ression : IOG. Il en a le calibre de surcroit.

Alors, Arreh si tu es aussi intègre et un homme de paix comme tu le dit denonce ce régime abject d'un autre temps qui nous divise entre tribus juste pour pérenniser leurs intérêts financiers.


Wagari ...



Frere Mirganoow

Walaahi je prefere mille fois avoir affaire avec un homme comme toi que les hypocrites qui melangent les genres et qui masquent difficilement leur haine viscerale a l'egard des issas, et au passage qui mettent dans le meme sac le pauvre de hayablay, de dameerjog et de Shabeley et les belettes engraisses issas qui vivent dans l'opulence.

Cet etat des choses est rendu possible par les reactions des politiciens afars de l'opposition qui ont fanatise leur peuple pour mieux les encadrer dans leur lutte pour leur poches, et devant un tel etat des choses quelle confiance cela inspirera aux issas quand par exemple je lis dans le site Uguta des individus se rejouir de la mort quelques bergers issas au bord du fleuve Awash.

Je suis desepere des politiciens afar ou issa, opposition ou gouvernment, qui se saoulent au Club Nautique,tres rare sont ceux qui sont integres comme le feu Dini que ces dernieres photos dans le site ARD ne me laisse pas indifferent tellement la douceur de la foi se degage de son visage et de son regard.
Je ne suis pas indifferent des revendications des afars, je juge qu'il ya eu injustice car pour moi ne pas le reconnaitre serait une absence de coeur et surtout contraire aux conditions de mon cheminement vers Allah (je suis un peu mystique de tendance soufi et les oeuvres de Ghazali,auteur du Mishkatul Anwar -tabernacle des lumieres- accompagnent mes journees depuis un moment walaahi).

Walaahi il nous faut une nouvelle generation de politicien afar et issa, eduque ayant une morale religieuse pour preparer notre avenir, on en a assez que nos vies soient conditionnes par les dires d'individus sans scrupules de tout bord et qui n'hesitent devant aucun moyen pour galvaniser leur ouiaille.

Pour moi, il nous faut d'abord des idees nouvelles, qui passe avant tout par instaurer un climat de confiance entre les populations sans la participation des politiciens car ces derniers sont les responsables de nos problemes et de ces mefiances entre nous. Deja il ya quelques jours je lisais dans un site afar des negociation entre les afars et les issas en Ethipoie( a Awash), walaahi ca m'a fait tellement plaisir que j'ai parle a mon entourage pour dissiper les mefiances.

Walaahi durant les annees conflit, et surtout les premieres heures d'hostilites le regard affolee d'une camarade de classe Fadoum d'Obock est reste a jamais grave dans ma memoire, je revois tous le jours son visage, elle restera dans mon coeur et inshaAllah un jours j'ai envie de la revoir et je ferais tout pour la rencontrer. Ali Houmed toujours souriant qui a rejoins la rebellion lui aussi d'Obock, et kassim et Datbara , tous ces camarades de classe ont marque a vie ma psychologie. Avant d'avoir une masse de nordiste comme ami de classe, moi de Kartileh je n'ai jamais ete entoures d'afar, et quand j'ai eu l'occasion c'etait les annnees conflits et malgre cela ma psychologie et mon coeur ont ete serieusement touche.

Walaahi,j'ai des larmes aujourdhui quand je repense au regard inquiet de Fadoum d'Obock le lendemain de l'attaque de la caserne de Lelong, cette discussion que j'ai eu avec elle, un samedi apres-midi apres un cours de biologie restera grave dans ma memoire, j'avais toujours ressentit quelque chose, mais c'etait l'incomprehension car j'avais en meme temps mon frere dans la FNS de carriere pas les mobilses, qui etait a Obock. Imagine mon pere faire les cent pas avec son chapelet dans la veranda de la maison durant le soir, imagine ma peur de voir mon frere partir le premier jours dans son uniforme olive, imagine les larmes de ma mere au moment qu'il quittait pour nous dire au revoir. Alhamdulilah mon frere est revenu de la guerre sans egratignure, Allah nous a epargne le malheur.

Ces experiences m'ont appris a me mefier des politiciens car moi et Fadoum on etait tous des victimes de la barbarie, j'imagine la frayeur de Fadoum quand elle regardait la televison et voyait Obock son lieu de naissance vide et devenir un champ de bataille, walaahi tant j'aurais un souffle de vie je cherirais la paix et je battrais contre quiconque qui desire reproduire de nouveau les experiences du jeune Arreh de l'epoque et celui de la belle Fadoum au regard doux,elle ne parlait pas un mot somali, on communiquait en francais mais nos coeurs etaient en phase dans la religion, car elle portait le voile , et j'avais toujours ete sensible aux filles qui affichait des signes de religion car j'etais eleve par un pere tres spirituel dans la voie de la silsila qaadiriya.

Je prie Allah pour qu'il me facilite la tache et inshaAllah pour retouner au pays, j'ai horreur de la poltique mais je ferais tout mon effort pour initier une nouvelle dynamique qui exprime notre raz-le-bol des politiciens classiques vereux afar ou issa, c'est pourquoi je soutiens les institutions traditionelles, car si le poltique ne manipule pas, les viellards afar ou issa ont une morale et craignent Dieu.Ma destination ideale serait Dikhill walaahi, mes projets d'avenir apprendre la langue afar, ce serait facile si je m marie avec une afar, mais seul Allah sait ces choses. Il nous faut sortir de ce climat de suspicion et de mefiance, j'etais surpris de voir en France un ami Mohamed Alwaneh Issa de me saluer de facon froide alors que durant les annees colleges il etait tout le temps souriant, je pense au fils de Banoita, Abdel-Malik.Walaahi Frere Mirgan il nous faut une nouvelle dynamique.

Qu'Allah nous aide.

Ce message a été modifié par Arreh - 15 juillet 2010 - 02:21 .

Ma Maman
Mine intarissable d'amour et de tendresse pour moi
Apres Allah et Son Messager a la cime des origines de mes emois
En realite maman tu es ma principale porte d'entree vers la felicite divine
Ceci corrobore par tant de hadiths authentiques et nullement une chose vaine
Arreh
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Gargaro Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
08-juillet 10

Posté 15 juillet 2010 - 02:42

Je comprends parfaitement cet esprit de « nous aussi » qui est en somme un reflexe culturel chez les Issas. Vous connaissez peut- être l’anecdote révélatrice à ce propos : en pleine saison de pluie où la paix et le lait est au rendez-vous en milieu pastoral, des bergers Issas aperçoivent un groupe d’Afars qui foncent à toute allure dans la broussaille. Ils les rattrapent en courant et leurs demandent où ils vont ?
- En enfer répondent les Afars.
- Nous aussi nous venons avec vous déclarent les Issas.
- Mais nous vous disons que nous allons en enfer, vous ferez mieux de restez où vous êtes pour profitez du bien fait de la pluie martèlent les Afars.
- Non, non, nous venons avec vous insistent les Issas.

La moralité de cette histoire est donc claire : « où tu iras j’irai pour avoir droit à ce auquel tu auras droit.» Notons tout simplement qu’il s’agit d’un comportement mécanique qui n’est pas à blâmer.

Je ne dirais pas la même chose de la solidarité au sens Ceer Issa qui, si elle est salutaire pour la tribu Issa se révèle préjudiciable à la coexistence dans un Etat nation en raison de son caractère exclusif. La mise en œuvre de cette forme de solidarité à Djibouti explique bien de chose à commencer par le partage de la manne de l’indépendance avec les Issas étrangers plutôt qu’avec les citoyens Afars. Mais ceci est un autre débat.
Avant de revenir au sujet proprement dit qui porte sur la position politique du docteur Ali Coubba, laissez moi vous rappelez qu’Amir Adaweh (que je connais et avec qui je m’entends bien) a été utilisé pour pratiquer la torture sur les jeunes Afars du MPL (Mouvement Populaire de Libération) avant d’en subir à son tour.

Pour reprendre donc le fil de notre débat, j’ai pu relever dans votre réponse que la seule chose qui vous aurait marqué au point de catégoriser le docteur Ali Coubba comme un extrémiste est qu’il aurait affirmé que « BIR CAS appartenaient au clan mamassan. » Les internautes apprécieront le poids de cette argumentation. Pour ma part j’attire leur attention sur la disproportion entre l’étiquette qu’Arreh tend à coller au Docteur Ali Coubba et la justification fournie.
En outre Monsieur Arreh, s’il y’en a un qui se livre à la hiérarchisation des malheurs des gens, c’est bien vous. Pour ce qui me concerne je n’ai évoqué qu’un cas particulier. Celui du docteur Ali Coubba. Cet homme connaît parfaitement le système qu’il combat. D’ailleurs il n’est pas tendre ni pour le système politique ni pour ses dirigeants. Je ne suis pas dans la tête du docteur Coubba, encore moins divin. J’ignore les grands projets qu’il a pour son pays, mais tout ce que je sais est qu’il est un homme juste doublé d’un démocrate lucide persuasif.
Monsieur Arreh, vous avez tout l’air d’ignorer que ali coubba et son parti politique, Uguta-Toosa, prônent la lutte pacifique. N'est-il pas étrange qu'un homme à qui on prête "de vouloir massacrer les Issas" soit contre la guerre ? Et qu'il a des ennemis acharnés au sein de sa propre communauté qui voit la lutte armée comme la seule issue possible pour détruire la dictature ?
Cher Monsieur, apprenez qui est docteur ali Coubba. Il est l'adversaire d'une dictature et non de qui que ce soit. Voyez le nombre d'articles et de livres qu'il a écrit. Il n'y a jamais d'incitation à la haine. Tous les universitaires djiboutiens suivent de près ses écrits, le critiquent beaucoup et partagent son analyse sur certains points. Ils sont frappés par la liberté de son ton et parfois, je le reconnais moi aussi, il a une façon provocatrice d'aborder certains sujets et qui sont agaçants ! Pour ceux qui cherchent le consensus, quitte à tolérer l'intolérable.
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Arreh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
905
Inscrit :
16-novembre 04
Gender:
Male
Location:
Terrien
Interests:
speculation contemplative, extatique

Posté 15 juillet 2010 - 03:16

Voir le messageGargaro, le 15 July 2010 - 11:42 AM, dit :

Je comprends parfaitement cet esprit de « nous aussi » qui est en somme un reflexe culturel chez les Issas. Vous connaissez peut- être l’anecdote révélatrice à ce propos : en pleine saison de pluie où la paix et le lait est au rendez-vous en milieu pastoral, des bergers Issas aperçoivent un groupe d’Afars qui foncent à toute allure dans la broussaille. Ils les rattrapent en courant et leurs demandent où ils vont ?
- En enfer répondent les Afars.
- Nous aussi nous venons avec vous déclarent les Issas.
- Mais nous vous disons que nous allons en enfer, vous ferez mieux de restez où vous êtes pour profitez du bien fait de la pluie martèlent les Afars.
- Non, non, nous venons avec vous insistent les Issas.

.



Gargaarooow

Walaahi La tu m'as fait rire, tres drole comme anedocte de la part des afars, j'ai vraiment rigole, kkkkkkk

Pour Amir Adaweh et histoire du MPL d'obedience communiste dont un certains footballeur Rouffa a participe, les choses changent et il faut apprecier les evenement dans leur contexte, la dynamique politique a Djibouti prend des tours et des virages imprevisibles, c'est pourquoi j'appelle un bricolage poltique plutot qu'une politique au sens propre terme. Pour certains comme moi quelque soit son passe Amir Adaweh est un heros, un frere que j'aime du fond de mon coeur, de la meme maniere que vous avez un affective pour vos politiciens quelque soit leur passe.

Il ne faut pas melanger les chose, je dis toujours que je ne me retrouve pas dans ce systeme et encore moins les politiciens vereux de tout bord, car je n'ai aucune confiance en eux.
Pour ce qui Coubba j'aimerais bien le rencontrer et discuter avec lui, mais encore comment a-t-il pu mentir su Bir Cas, ou etait sa credibilite et sa franchise lorsqu'il ecrivait cela, position de circonstance?

Ou est son attachement a la paix lorque en 2008 il laissait passer les emotions de son responsable de la presse exprimer sa joie de l'assassinat de quelques bergers issas au bord du fleuve Awash?

Gargarooow on a du chemin a parcourir, pour realiser une entente, je propose une nouvelle dynamique loin des politiciens pour couper le cordon ombilicale entre le peuple et les polticiens, et creer de nouveau mouvement de jeunes afars et issas pour preparer notre avenir et l'avenir de nos progenitures inshaAllah.

Wagari

Ma Maman
Mine intarissable d'amour et de tendresse pour moi
Apres Allah et Son Messager a la cime des origines de mes emois
En realite maman tu es ma principale porte d'entree vers la felicite divine
Ceci corrobore par tant de hadiths authentiques et nullement une chose vaine
Arreh
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Arreh Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
905
Inscrit :
16-novembre 04
Gender:
Male
Location:
Terrien
Interests:
speculation contemplative, extatique

Posté 15 juillet 2010 - 03:22

Frere Mirganoow

Walaahi je prefere mille fois avoir affaire avec un homme comme toi que les hypocrites qui melangent les genres et qui masquent difficilement leur haine viscerale a l'egard des issas, et au passage qui mettent dans le meme sac le pauvre de hayablay, de dameerjog et de Shabeley et les belettes engraisses issas qui vivent dans l'opulence.

Cet etat des choses est rendu possible par les reactions des politiciens afars de l'opposition qui ont fanatise leur peuple pour mieux les encadrer dans leur lutte pour leur poches, et devant un tel etat des choses quelle confiance cela inspirera aux issas quand par exemple je lis dans le site Uguta des individus se rejouir de la mort quelques bergers issas au bord du fleuve Awash.

Je suis desepere des politiciens afar ou issa, opposition ou gouvernment, qui se saoulent au Club Nautique,tres rare sont ceux qui sont integres comme le feu Dini que ces dernieres photos dans le site ARD ne me laisse pas indifferent tellement la douceur de la foi se degage de son visage et de son regard.
Je ne suis pas indifferent des revendications des afars, je juge qu'il ya eu injustice car pour moi ne pas le reconnaitre serait une absence de coeur et surtout contraire aux conditions de mon cheminement vers Allah (je suis un peu mystique de tendance soufi et les oeuvres de Ghazali,auteur du Mishkatul Anwar -tabernacle des lumieres- accompagnent mes journees depuis un moment walaahi).

Walaahi il nous faut une nouvelle generation de politicien afar et issa, eduque ayant une morale religieuse pour preparer notre avenir, on en a assez que nos vies soient conditionnes par les dires d'individus sans scrupules de tout bord et qui n'hesitent devant aucun moyen pour galvaniser leur ouiaille.

Pour moi, il nous faut d'abord des idees nouvelles, qui passe avant tout par instaurer un climat de confiance entre les populations sans la participation des politiciens car ces derniers sont les responsables de nos problemes et de ces mefiances entre nous. Deja il ya quelques jours je lisais dans un site afar des negociation entre les afars et les issas en Ethipoie( a Awash), walaahi ca m'a fait tellement plaisir que j'ai parle a mon entourage pour dissiper les mefiances.

Walaahi durant les annees conflit, et surtout les premieres heures d'hostilites le regard affolee d'une camarade de classe Fadoum d'Obock est reste a jamais grave dans ma memoire, je revois tous le jours son visage, elle restera dans mon coeur et inshaAllah un jours j'ai envie de la revoir et je ferais tout pour la rencontrer. Ali Houmed toujours souriant qui a rejoins la rebellion lui aussi d'Obock, et kassim et Datbara , tous ces camarades de classe ont marque a vie ma psychologie. Avant d'avoir une masse de nordiste comme ami de classe, moi de Kartileh je n'ai jamais ete entoures d'afar, et quand j'ai eu l'occasion c'etait les annnees conflits et malgre cela ma psychologie et mon coeur ont ete serieusement touche.

Walaahi,j'ai des larmes aujourdhui quand je repense au regard inquiet de Fadoum d'Obock le lendemain de l'attaque de la caserne de Lelong, cette discussion que j'ai eu avec elle, un samedi apres-midi apres un cours de biologie restera grave dans ma memoire, j'avais toujours ressentit quelque chose, mais c'etait l'incomprehension car j'avais en meme temps mon frere dans la FNS de carriere pas les mobilses, qui etait a Obock. Imagine mon pere faire les cent pas avec son chapelet dans la veranda de la maison durant le soir, imagine ma peur de voir mon frere partir le premier jours dans son uniforme olive, imagine les larmes de ma mere au moment qu'il quittait pour nous dire au revoir. Alhamdulilah mon frere est revenu de la guerre sans egratignure, Allah nous a epargne le malheur.

Ces experiences m'ont appris a me mefier des politiciens car moi et Fadoum on etait tous des victimes de la barbarie, j'imagine la frayeur de Fadoum quand elle regardait la televison et voyait Obock son lieu de naissance vide et devenir un champ de bataille, walaahi tant j'aurais un souffle de vie je cherirais la paix et je battrais contre quiconque qui desire reproduire de nouveau les experiences du jeune Arreh de l'epoque et celui de la belle Fadoum au regard doux,elle ne parlait pas un mot somali, on communiquait en francais mais nos coeurs etaient en phase dans la religion, car elle portait le voile , et j'avais toujours ete sensible aux filles qui affichait des signes de religion car j'etais eleve par un pere tres spirituel dans la voie de la silsila qaadiriya.

Je prie Allah pour qu'il me facilite la tache et inshaAllah pour retouner au pays, j'ai horreur de la poltique mais je ferais tout mon effort pour initier une nouvelle dynamique qui exprime notre raz-le-bol des politiciens classiques vereux afar ou issa, c'est pourquoi je soutiens les institutions traditionelles, car si le poltique ne manipule pas, les viellards afar ou issa ont une morale et craignent Dieu.Ma destination ideale serait Dikhill walaahi, mes projets d'avenir apprendre la langue afar, ce serait facile si je m marie avec une afar, mais seul Allah sait ces choses. Il nous faut sortir de ce climat de suspicion et de mefiance, j'etais surpris de voir en France un ami Mohamed Alwaneh Issa de me saluer de facon froide alors que durant les annees colleges il etait tout le temps souriant, je pense au fils de Banoita, Abdel-Malik.Walaahi Frere Mirgan il nous faut une nouvelle dynamique.

Qu'Allah nous aide.

Ce message a été modifié par Arreh - 15 juillet 2010 - 03:23 .

Ma Maman
Mine intarissable d'amour et de tendresse pour moi
Apres Allah et Son Messager a la cime des origines de mes emois
En realite maman tu es ma principale porte d'entree vers la felicite divine
Ceci corrobore par tant de hadiths authentiques et nullement une chose vaine
Arreh
0

Partager ce sujet :


  • (5 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet