djibnet.com: Un Homme,un Destin,une Vision: Iog - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Un Homme,un Destin,une Vision: Iog Point de vue positif sur la vie du president IOG Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   diplomat101 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
5 544
Inscrit :
28-décembre 09
Gender:
Male
Location:
djibouti....pour l'instant
Interests:
l'art contemporain

Posté 16 mai 2010 - 04:23

Ismaïl Omar Guelleh est le fils d’Omar Guelleh qui avait fait partie dans les années 1930 de la première vague d’instituteurs autochtones avant de travailler pour le compte de la Compagnie du Chemin de fer djibouto-éthiopien. Il est également le petit-fils de Guelleh Ahmed, plus connu sous le nom de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France. C’est en 1964, à l’âge de 18 ans, que Guelleh occupe son premier emploi au sein de la police appelée sûreté générale. Le 27 juin 1977, date de la proclamation de l’indépendance survenue sans heurts, Hassan Gouled, devenu Président de la République, lui confie le poste de chef de son cabinet. Ismaïl Omar Guelleh n’a alors que 30 ans. Il doit aussitôt gérer le défi majeur auquel est confronté le nouvel État : maîtriser les risques d'affrontements inter-ethniques entre les Issas et les Afars, deux principaux peuples au sein du pays. 'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.
Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

Image IPB

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.
Le chef de l’État bénéficie d’un contexte international favorable, bien que l’opposition ne cesse de grandir face au clientélisme et au tribalisme dont elle accuse le pouvoir. Le 12 mai 2001, ses adversaires du FRUD sont contraints de signer des accords de paix. Les attentats du 11 septembre 2001 perpétrés contre les États-Unis entraînent l’ouverture à Djibouti en 2002 d’une base américaine forte de 1 800 hommes, à côté de celle de l’armée française.
Dès 2000, le président Ismael Omar guelleh poursuit une politique de développement sur tous les plans de l'économie nationale afin de sortir le pays de la crise économique des années de guerre.À travers une politique de privatisation massive tel le Port Autonome International de Djibouti (PAID) qui a vu sa gestion privatisée le 1er juin 2000sous la forme d’une concession au profit du Dubaï Port International et une série de projets analogues, la situation économique du pays se transforme. Les retards des salaires se régularisent
La politique de promotion des investissements étrangers porte ses fruits avec une croissance significative de l’économie nationale.
Une réforme globale du système éducatif est mise en place avec la création des nombreux établissements éducatifs et l'ouverture de la première université djiboutienne qui voit le jour en 2000.
La création d'emploi est mise au cœur de la politique de l'État et le taux de chômage régressebien qu'il persiste toujours.
Le président Ismael Omar Guelleh est réélu en 2005 et se representera dans les elections presidentiels de 2011 apres la reclamation du peuple djiboutien à l’unanimité pour que la constitution soit modifié et que son excellence Mr ISMAIL OMAR GUELLEH puisse briguer pour un 3 mandat qui aura lieu en 2011 .

Ce message a été modifié par diplomat101 - 16 mai 2010 - 04:25 .

0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   labo22 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 456
Inscrit :
21-décembre 09
Gender:
Male

Posté 16 mai 2010 - 05:06

Voir le messagediplomat101, le 16 May 2010 - 04:23 AM, dit :

Ismaïl Omar Guelleh est le fils d’Omar Guelleh qui avait fait partie dans les années 1930 de la première vague d’instituteurs autochtones avant de travailler pour le compte de la Compagnie du Chemin de fer djibouto-éthiopien. Il est également le petit-fils de Guelleh Ahmed, plus connu sous le nom de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France. C’est en 1964, à l’âge de 18 ans, que Guelleh occupe son premier emploi au sein de la police appelée sûreté générale. Le 27 juin 1977, date de la proclamation de l’indépendance survenue sans heurts, Hassan Gouled, devenu Président de la République, lui confie le poste de chef de son cabinet. Ismaïl Omar Guelleh n’a alors que 30 ans. Il doit aussitôt gérer le défi majeur auquel est confronté le nouvel État : maîtriser les risques d'affrontements inter-ethniques entre les Issas et les Afars, deux principaux peuples au sein du pays. 'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.
Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

Image IPB

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.
Le chef de l’État bénéficie d’un contexte international favorable, bien que l’opposition ne cesse de grandir face au clientélisme et au tribalisme dont elle accuse le pouvoir. Le 12 mai 2001, ses adversaires du FRUD sont contraints de signer des accords de paix. Les attentats du 11 septembre 2001 perpétrés contre les États-Unis entraînent l’ouverture à Djibouti en 2002 d’une base américaine forte de 1 800 hommes, à côté de celle de l’armée française.
Dès 2000, le président Ismael Omar guelleh poursuit une politique de développement sur tous les plans de l'économie nationale afin de sortir le pays de la crise économique des années de guerre.À travers une politique de privatisation massive tel le Port Autonome International de Djibouti (PAID) qui a vu sa gestion privatisée le 1er juin 2000sous la forme d’une concession au profit du Dubaï Port International et une série de projets analogues, la situation économique du pays se transforme. Les retards des salaires se régularisent
La politique de promotion des investissements étrangers porte ses fruits avec une croissance significative de l’économie nationale.
Une réforme globale du système éducatif est mise en place avec la création des nombreux établissements éducatifs et l'ouverture de la première université djiboutienne qui voit le jour en 2000.
La création d'emploi est mise au cœur de la politique de l'État et le taux de chômage régressebien qu'il persiste toujours.
Le président Ismael Omar Guelleh est réélu en 2005 et se representera dans les elections presidentiels de 2011 apres la reclamation du peuple djiboutien à l’unanimité pour que la constitution soit modifié et que son excellence Mr ISMAIL OMAR GUELLEH puisse briguer pour un 3 mandat qui aura lieu en 2011 .


Mr. GOOLWADE , I think Piggy in the US for personal reason, so you don’t need to go back to photo- up archives, you posted enough, so either you take a break until piggy comes back in one piece, which I don’t think he will . Do you know who the government care taker while he is away? , Said Barkhad and you definitely need to defend professionally your previous posting isn’t Mr. GOOLWADE ?

Peace-on-earth
Suppression of Free Speech

Djibnet created online GABOOD or Sheraton hotel Djibouti with Ahmed Bouh its gate keeper, just in case no one has noticed!! Why I can NOT post anything IS ? mark!!!

labo222@googlemail.com
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Zieg Heil Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
428
Inscrit :
06-septembre 09
Gender:
Male
Location:
D J I B O U T I

Posté 16 mai 2010 - 08:01

Voir le messagediplomat101, le 16 mai 2010 - 04:23 , dit :

Ismaïl Omar Guelleh est le fils d’Omar Guelleh qui avait fait partie dans les années 1930 de la première vague d’instituteurs autochtones avant de travailler pour le compte de la Compagnie du Chemin de fer djibouto-éthiopien. Il est également le petit-fils de Guelleh Ahmed, plus connu sous le nom de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France. C’est en 1964, à l’âge de 18 ans, que Guelleh occupe son premier emploi au sein de la police appelée sûreté générale. Le 27 juin 1977, date de la proclamation de l’indépendance survenue sans heurts, Hassan Gouled, devenu Président de la République, lui confie le poste de chef de son cabinet. Ismaïl Omar Guelleh n’a alors que 30 ans. Il doit aussitôt gérer le défi majeur auquel est confronté le nouvel État : maîtriser les risques d'affrontements inter-ethniques entre les Issas et les Afars, deux principaux peuples au sein du pays. 'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.
Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

Image IPB

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.
Le chef de l’État bénéficie d’un contexte international favorable, bien que l’opposition ne cesse de grandir face au clientélisme et au tribalisme dont elle accuse le pouvoir. Le 12 mai 2001, ses adversaires du FRUD sont contraints de signer des accords de paix. Les attentats du 11 septembre 2001 perpétrés contre les États-Unis entraînent l’ouverture à Djibouti en 2002 d’une base américaine forte de 1 800 hommes, à côté de celle de l’armée française.
Dès 2000, le président Ismael Omar guelleh poursuit une politique de développement sur tous les plans de l'économie nationale afin de sortir le pays de la crise économique des années de guerre.À travers une politique de privatisation massive tel le Port Autonome International de Djibouti (PAID) qui a vu sa gestion privatisée le 1er juin 2000sous la forme d’une concession au profit du Dubaï Port International et une série de projets analogues, la situation économique du pays se transforme. Les retards des salaires se régularisent
La politique de promotion des investissements étrangers porte ses fruits avec une croissance significative de l’économie nationale.
Une réforme globale du système éducatif est mise en place avec la création des nombreux établissements éducatifs et l'ouverture de la première université djiboutienne qui voit le jour en 2000.
La création d'emploi est mise au cœur de la politique de l'État et le taux de chômage régressebien qu'il persiste toujours.
Le président Ismael Omar Guelleh est réélu en 2005 et se representera dans les elections presidentiels de 2011 apres la reclamation du peuple djiboutien à l’unanimité pour que la constitution soit modifié et que son excellence Mr ISMAIL OMAR GUELLEH puisse briguer pour un 3 mandat qui aura lieu en 2011 .

Un homme, un vision, un destin...
Ce n'est rien d'autre que le slogan de Hitler...
Alors le message est clair, Mr Barkadleh.

MX
[i][b]"If the freedom is short of weapons, we must compensate with willpower." A.H

"I have more respect for the man who lets me know where he stands, even if he is wrong, than the one who comes like an angel while he is nothing but a devil..." MX

"On ne peut pas dévorer le diable sans en avoir avalé les cornes..." J.Staline[/b][/i]
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   CarpeDiem Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
199
Inscrit :
04-avril 09
Gender:
Male
Location:
Djibouti

Posté 16 mai 2010 - 01:57

Voir le messagediplomat101, le 16 May 2010 - 02:23 AM, dit :

Ismaïl Omar Guelleh est le fils d’Omar Guelleh qui avait fait partie dans les années 1930 de la première vague d’instituteurs autochtones avant de travailler pour le compte de la Compagnie du Chemin de fer djibouto-éthiopien. Il est également le petit-fils de Guelleh Ahmed, plus connu sous le nom de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France. C’est en 1964, à l’âge de 18 ans, que Guelleh occupe son premier emploi au sein de la police appelée sûreté générale. Le 27 juin 1977, date de la proclamation de l’indépendance survenue sans heurts, Hassan Gouled, devenu Président de la République, lui confie le poste de chef de son cabinet. Ismaïl Omar Guelleh n’a alors que 30 ans. Il doit aussitôt gérer le défi majeur auquel est confronté le nouvel État : maîtriser les risques d'affrontements inter-ethniques entre les Issas et les Afars, deux principaux peuples au sein du pays. 'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.
Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

La politique de promotion des investissements étrangers porte ses fruits avec une croissance significative de l’économie nationale.
Une réforme globale du système éducatif est mise en place avec la création des nombreux établissements éducatifs et l'ouverture de la première université djiboutienne qui voit le jour en 2000.
La création d'emploi est mise au cœur de la politique de l'État et le taux de chômage régressebien qu'il persiste toujours.
Le président Ismael Omar Guelleh est réélu en 2005 et se representera dans les elections presidentiels de 2011 apres la reclamation du peuple djiboutien à l’unanimité pour que la constitution soit modifié et que son excellence Mr ISMAIL OMAR GUELLEH puisse briguer pour un 3 mandat qui aura lieu en 2011 .



Un spam, Un spam, Un spam.
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   hassan farah Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
112
Inscrit :
26-juillet 09

Posté 16 mai 2010 - 05:10

frere diplomat arrete de jouer walahi 80% de la population crevent a cause de la lachete de ismael omar guelleh des femmes,des hommes,des malades ki peut pas se soigner donc walahi plz un peu de respect ne devient pas un mercenaire ki dit moi ma ventre est plein les autre je m'en tape donc pour sauver djibouti il faut likider le traitre ismael omar guelleh
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   rigolomanie Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
203
Inscrit :
20-avril 10

Posté 17 mai 2010 - 06:41

Voir le messagediplomat101, le 16 mai 2010 - 04:23 , dit :

Ismaïl Omar Guelleh est le fils d’Omar Guelleh qui avait fait partie dans les années 1930 de la première vague d’instituteurs autochtones avant de travailler pour le compte de la Compagnie du Chemin de fer djibouto-éthiopien. Il est également le petit-fils de Guelleh Ahmed, plus connu sous le nom de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France. C’est en 1964, à l’âge de 18 ans, que Guelleh occupe son premier emploi au sein de la police appelée sûreté générale. Le 27 juin 1977, date de la proclamation de l’indépendance survenue sans heurts, Hassan Gouled, devenu Président de la République, lui confie le poste de chef de son cabinet. Ismaïl Omar Guelleh n’a alors que 30 ans. Il doit aussitôt gérer le défi majeur auquel est confronté le nouvel État : maîtriser les risques d'affrontements inter-ethniques entre les Issas et les Afars, deux principaux peuples au sein du pays. 'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.
Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

Image IPB

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.
Le chef de l’État bénéficie d’un contexte international favorable, bien que l’opposition ne cesse de grandir face au clientélisme et au tribalisme dont elle accuse le pouvoir. Le 12 mai 2001, ses adversaires du FRUD sont contraints de signer des accords de paix. Les attentats du 11 septembre 2001 perpétrés contre les États-Unis entraînent l’ouverture à Djibouti en 2002 d’une base américaine forte de 1 800 hommes, à côté de celle de l’armée française.
Dès 2000, le président Ismael Omar guelleh poursuit une politique de développement sur tous les plans de l'économie nationale afin de sortir le pays de la crise économique des années de guerre.À travers une politique de privatisation massive tel le Port Autonome International de Djibouti (PAID) qui a vu sa gestion privatisée le 1er juin 2000sous la forme d’une concession au profit du Dubaï Port International et une série de projets analogues, la situation économique du pays se transforme. Les retards des salaires se régularisent
La politique de promotion des investissements étrangers porte ses fruits avec une croissance significative de l’économie nationale.
Une réforme globale du système éducatif est mise en place avec la création des nombreux établissements éducatifs et l'ouverture de la première université djiboutienne qui voit le jour en 2000.
La création d'emploi est mise au cœur de la politique de l'État et le taux de chômage régressebien qu'il persiste toujours.
Le président Ismael Omar Guelleh est réélu en 2005 et se representera dans les elections presidentiels de 2011 apres la reclamation du peuple djiboutien à l’unanimité pour que la constitution soit modifié et que son excellence Mr ISMAIL OMAR GUELLEH puisse briguer pour un 3 mandat qui aura lieu en 2011 .

Quels sont les qualification de IOG au juste pour occuper le siege de president.Ils n'a eut aucun antecedant politique.
Un policier devenue chef de cabinet d'un cout de baguette magique déjà sa parer bizarre et chef de cabinet
devenue president la ses carrément suspect.
Car mon cher amie il y a un conflit d'intérêt,le chef de cabinet et charger de la bonne tenue des élection et éviter toute fraude.
Mais si ses le chef de cabinet qui se presente au election alors la comme disait Aden Robleh meme si la population de la République populaire de chine vote "non" sa sera "oui" =D> =D> =D>
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Fluid Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 266
Inscrit :
03-mai 08
Gender:
Female

Posté 18 mai 2010 - 09:03

Informez tout vos contacts que le Jeudi 27 Mai va se dérouler a Djibouti au Centre-ville de 10h à 14h30 une manifestation pacifique pour dénoncer le récent coup d'état institutionnelle fait par IOG ainsi que l'injustice, la non-gouvernance, la corruption, l'inégalité, et le pillage des fonds publics qui font rage au pays. Tous diront non ensemble à IOG.

Faut rappeler que c'est la première manifestation de ce genre qui aura lieu sur nos terres. Tous vont crié que Djibouti n'a nullement besoin de IOG.

L'histoire est en marche.

Dehors IOG !!!
"Remember others in their quests to fulfill their own ambitions" Mona Minkara
"Until the power of love can overcome the love of power the world will not know peace" Unknown From a washroom wall lol
"Leaders must invoke an alchemy of great vision.” Henry Kissinger
"Be careful, Anais, abnormal pleasures kill the taste for normal ones." Eduardo
"From a sensitive woman's heart springs the hapiness of mankind." Khalil Gibran
"Tout est stereospecifique dans la vie." Dr Mezl
"Somebody is gonna get a hurt real bad." Russel Peters
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   diplomat101 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
5 544
Inscrit :
28-décembre 09
Gender:
Male
Location:
djibouti....pour l'instant
Interests:
l'art contemporain

Posté 19 mai 2010 - 04:12

Voir le messageFluid, le 18 mai 2010 - 09:03 , dit :

Informez tout vos contacts que le Jeudi 27 Mai va se dérouler a Djibouti au Centre-ville de 10h à 14h30 une manifestation pacifique pour dénoncer le récent coup d'état institutionnelle fait par IOG ainsi que l'injustice, la non-gouvernance, la corruption, l'inégalité, et le pillage des fonds publics qui font rage au pays. Tous diront non ensemble à IOG.

Faut rappeler que c'est la première manifestation de ce genre qui aura lieu sur nos terres. Tous vont crié que Djibouti n'a nullement besoin de IOG.

L'histoire est en marche.

Dehors IOG !!!


ahahahaha!!
ahaaha!!!
manisfestation ahahha!!!
lis d'abord les news!!!
je suis tombe de ma chaise!!
ahaha!! :lol: :lol:
Mais tu parles de quoi !!!
Tu rentres meme pas au pays pour voir tes proches et tu me parles de manifester en plein ete!!
Pauvre ignorante!!
:lol:
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   the che Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
29
Inscrit :
10-mai 10

Posté 19 mai 2010 - 01:50

Voir le messagediplomat101, le 16 May 2010 - 02:23 AM, dit :

Ismaïl Omar Guelleh est le fils d’Omar Guelleh qui avait fait partie dans les années 1930 de la première vague d’instituteurs autochtones avant de travailler pour le compte de la Compagnie du Chemin de fer djibouto-éthiopien. Il est également le petit-fils de Guelleh Ahmed, plus connu sous le nom de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France. C’est en 1964, à l’âge de 18 ans, que Guelleh occupe son premier emploi au sein de la police appelée sûreté générale. Le 27 juin 1977, date de la proclamation de l’indépendance survenue sans heurts, Hassan Gouled, devenu Président de la République, lui confie le poste de chef de son cabinet. Ismaïl Omar Guelleh n’a alors que 30 ans. Il doit aussitôt gérer le défi majeur auquel est confronté le nouvel État : maîtriser les risques d'affrontements inter-ethniques entre les Issas et les Afars, deux principaux peuples au sein du pays. 'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.
Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

Image IPB

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.
Le chef de l’État bénéficie d’un contexte international favorable, bien que l’opposition ne cesse de grandir face au clientélisme et au tribalisme dont elle accuse le pouvoir. Le 12 mai 2001, ses adversaires du FRUD sont contraints de signer des accords de paix. Les attentats du 11 septembre 2001 perpétrés contre les États-Unis entraînent l’ouverture à Djibouti en 2002 d’une base américaine forte de 1 800 hommes, à côté de celle de l’armée française.
Dès 2000, le président Ismael Omar guelleh poursuit une politique de développement sur tous les plans de l'économie nationale afin de sortir le pays de la crise économique des années de guerre.À travers une politique de privatisation massive tel le Port Autonome International de Djibouti (PAID) qui a vu sa gestion privatisée le 1er juin 2000sous la forme d’une concession au profit du Dubaï Port International et une série de projets analogues, la situation économique du pays se transforme. Les retards des salaires se régularisent
La politique de promotion des investissements étrangers porte ses fruits avec une croissance significative de l’économie nationale.
Une réforme globale du système éducatif est mise en place avec la création des nombreux établissements éducatifs et l'ouverture de la première université djiboutienne qui voit le jour en 2000.
La création d'emploi est mise au cœur de la politique de l'État et le taux de chômage régressebien qu'il persiste toujours.
Le président Ismael Omar Guelleh est réélu en 2005 et se representera dans les elections presidentiels de 2011 apres la reclamation du peuple djiboutien à l’unanimité pour que la constitution soit modifié et que son excellence Mr ISMAIL OMAR GUELLEH puisse briguer pour un 3 mandat qui aura lieu en 2011 .


Personne n'est dupe de gober ton post a la gloire de ton grand manitou.
Ne serait-ce que par solidarite avec le pleuple djboutien dans la precarite et dans la povrete, IOG ferait mieux de reduire ses fastes de train de vie royal.
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Fluid Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 266
Inscrit :
03-mai 08
Gender:
Female

Posté 19 mai 2010 - 04:47

Voir le messagediplomat101, le 18 May 2010 - 08:12 PM, dit :

ahahahaha!!
ahaaha!!!
manisfestation ahahha!!!
lis d'abord les news!!!
je suis tombe de ma chaise!!
ahaha!! :lol: :lol:
Mais tu parles de quoi !!!
Tu rentres meme pas au pays pour voir tes proches et tu me parles de manifester en plein ete!!
Pauvre ignorante!!
:lol:


How do you know? Keep trying....
"Remember others in their quests to fulfill their own ambitions" Mona Minkara
"Until the power of love can overcome the love of power the world will not know peace" Unknown From a washroom wall lol
"Leaders must invoke an alchemy of great vision.” Henry Kissinger
"Be careful, Anais, abnormal pleasures kill the taste for normal ones." Eduardo
"From a sensitive woman's heart springs the hapiness of mankind." Khalil Gibran
"Tout est stereospecifique dans la vie." Dr Mezl
"Somebody is gonna get a hurt real bad." Russel Peters
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   rigolomanie Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
203
Inscrit :
20-avril 10

Posté 20 mai 2010 - 02:52

Un Homme,un Destin,une Vision moi j'aurai plutot dit deux homme,une fusion,un gros =IOG


:P :P :P :lol: :lol: :D :D :D :D :D :lol: B)
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet