djibnet.com: Abdourahman Waberi - djibnet.com

Aller au contenu

  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Abdourahman Waberi ce mec n'est-il finalement qu'un blanc au masque noir? Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Meuh Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
300
Inscrit :
21-avril 08

Posté 25 septembre 2009 - 05:59

Je respecte bien cette attitude défiante, genre sale gosse da la littérature qui, tout en n’ayant que de grosses références aux lèvres, ne veut rien faire comme l’ont fait ceux-ci même qui veulent nous donner des leçons : les bourgeois, les maitre-a-penser, l’Ecole, les tenants de la Morale et de la Vérité des qu’il s’agit de création littéraire et j’en passe… Mais, même en essayant de ne pas projeter sur la question mon amour de ma terre natale, je n’arrive pas a comprendre pourquoi mais pourquoi Abdourahman Ali Waberi veuille appeler le pays d’où on vient « le trou du cul du monde »… Il va bien dans sa tête ou bien ? Le seul fait d’avoir été créée pour un seul but stratégique (voir son fameux cours d’histoire ou il nous rappelle comment la France acheta le territoire djiboutien a un sultan Afar pour en faire un port blah blah blah…) ne fait pas d’une république le « trou du cul du monde »… Le seul fait que l’Etat est géré par des incapables qui n’pensent qu’a leur petit monde ne fait pas de Djibouti « le trou du cul du monde »… Il est dégoûtant ce mec. Je ne sais pas pour vous mais j’aime Djibouti. Il n’a aucune idée de ce que l’on peut ressentir quand on marche d’un lent pas quelque part sur l’Escale, alors que la nuit vient juste de tomber et que les couples, attirés par le charme de ‘’Venise’’, apparaissent ca et la comme autant de lucioles, ajoutant leurs feux a ceux du port qui glissent doucement sur les eux noirs de la mer, au gré des brises… Il n’a aucune idée de ce que l’on peut ressentir quand on voit le soleil se lever sur les sables blancs, ou quand on vient de se taper un long voyage poussiéreux et que l’on est finalement accueillie par les collines vertes et les terres pleine de promesse d’Obock. Djibouti est un pays pauvre, ca faut pas etre Einstein pour s’en rendre compte, mais chaque reveur de plus qui nait dans ce pays peut devenir un nouveau poete qui, par quelque moyen, changera l’Histoire et rendra la region prospere. Djibouti est un pays pauvre mais ca n’en fait pas le trou du cul du monde, car en termes de trou du cul, le monde en a plein d’autres.
C’est triste d’entendre un de nos intellos dire devant la camera qu’il a de la chance ‘’parce qu’il vit dans le nord et qu’il vient du trou du cul du monde’’. Nacas. J’aimerais bien qu’ il demande a ceux qui naissent dans les decharges publiques quelque part au Bangladesh ou dans les favelas de Rio ce qu’ils pensent de leurs pays…
Je pensais qu’il était une de ces voix émergentes auxquelles on finirait tous par prêter attention un de ces jours, je pensais qu’il était un intellectuel digne de ce nom, plus grand que nature et tout ! Yax…
Je me demande s'il s'est rendu service..
God damn I ate my signature.
-1

#2 L'utilisateur est hors-ligne   esprit Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
156
Inscrit :
22-janvier 09

Posté 25 septembre 2009 - 02:14

Kellee remarque, mmmmmmmmmmmmm
mais plus tot frere moi je pensait au terme philosophique.
c est vrai moi osi j ai ecouter son interview ,se terme maa choque d une part :o , mais d autre part
l ecriture a tous ses formes.
frere nous aimons comme toi notre petit pays djib.
je pense ke WABERI est :un tronc d arbre dans un marigot ne se transformeera jamais en crocodile.
vous voyez ce ke je veut dire par laa. ;)
-1

#3 L'utilisateur est hors-ligne   kaha Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
98
Inscrit :
17-septembre 09

Posté 25 septembre 2009 - 08:24

celui la g ne l ai jamais compris en fait. il denigre tjr djibouti ds ces oeuvres g sais pas pourkoi? peut etre qu il est encore en quete de nationnalité et que pour cela il lui insulté chaque fois son pays . ça fait parti de regle du jeu de la naturalisation française peut etre .
1

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Mabrouka Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
141
Inscrit :
10-juin 09
Location:
Paris

Posté 26 septembre 2009 - 05:05

ça vous etonne à ce que je vois, ce mec est une pourriture de premier rang et ça fait un moment que j'ai compris son jeu. Je me souviens il faisait une conference à Paris V apres la sortie de son livre "les Etats unis d'Afrique" que d'ailleur j'avais trouvé cette idée interessante d'inverser le role entre l'occident et l'afrique, et evidemment bon nombres des etudiants africains de France etaient présent. Et la première chose dont il parle dans sa presentation c'est son pays d'origine Djibouti et on dirait qu'il decrivait un petit village désert, habité par des analphabetes dont il etait le seul intello en qq sorte et tout ça avec le sourire ( Ah si vous avez vu son physique en vrai, c'est mechant mais faut le calmer de fois lool ). Puis à la fin de la conference, naivement moi et une copine DJib on se dirige pour lui demander qq explication mais rien il nous parle d'une manière assez vague pour detourner le sujet car il pensait pas qu'il y avait des Djib dans la salle et au lieu d'assumer c'est la manière qui nous a encore plus choquée.
Ben d'un autre coté, on dirais que c'est un chemin de reussite pour bon nombre d'intellos africain pour passer à la télé en france et c'est jamais le plus virulent ou lucide qu'on amene sur les plateau télé.
1

#5 L'utilisateur est hors-ligne   sanka Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 184
Inscrit :
12-juin 08

Posté 26 septembre 2009 - 01:30

je ne peux qu'etre d'accord avec toi malheuresement, en 4eme a fukuzawa je l'ai rencontré cet ecrivain pour lui poser certaines questions, et j'etais fier de lui mais maintenant malheuresement malgré ces ecrits bien apprecies en occident on a l'impression qu'il cherche à donner des confirmations à certaines ideologies et courant bien repondue dans l'occident, plus que decrire, chose d'ailleurs legitime et due de la part d'un ecrivain, il mystifie l'histoire de Djibouti et bien sur des africains comme si leur malheur n'etait pas le fruit d'une malgerance politique mais bien un choix de la nature auquel aucun homme ne peut y rien faire. C'est triste quand meme de voir que le seul moyen que nos sois disants intellectuels ont trouvé soit celui de vendre la dignité de leur peuple sur les plateux televises etrangers pour beneficier d'un peu de notorieté.
"Avec la jeunesse on apprends, avec l'age on comprends" Marie von Ebner-Eschenbach



"La lumiere croit voyager plus rapide de toute autre chose, mais c'est une erreur, pour combien elle peut etre rapide, les tenebres sont toujours avant elle" Terry Pratchett.



"La voix humaine ne pourra jamais atteindre la distance que est couvert par la petite voix silencieuse de la conscience " Mahatma Gandhi.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   djibnet.com Icône

  • Administrator
  • Pip
Groupe :
Administrateurs
Messages :
226
Inscrit :
26-avril 03
Gender:
Male
Interests:
Surfing around.

Posté 27 septembre 2009 - 02:12

Je ne savais pas de quelle vidéo vous parliez mais j'ai finalement réussi à mettre la main dessus.
Je crois que Waberi utilise l'exp​ression "trou du cul du monde" non pas pour dénigrer Djibouti mais par provocation. C'est en tout cas ce qu'il dit dans cet extrait (voir ci-dessous vers 5'30).



"[...] j'ai la chance d'etre dans le nord en même temps de venir d'un lieu que j'appelle par provocation le trou du cul du monde [...]"

Bon maintenant, je ne le connais pas et je n'ai absolument aucune idée de ce qui a pu le pousser à utiliser cette exp​ression. Le plaisir du bon mot?
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Meuh Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
300
Inscrit :
21-avril 08

Posté 27 septembre 2009 - 05:48

Citation

Bon maintenant, je ne le connais pas et je n'ai absolument aucune idée de ce qui a pu le pousser à utiliser cette exp​ression. Le plaisir du bon mot?

Ca fait zizir de voir même le grand mossieur Djibnet mettre son ti grain de sel dans ce sujet. Faut dire que ca n’arrive pas souvent. Merci pour la vidéo en tout cas.
Maintenant, « plaisir du bon mot », même si c’est le cas, ne serait au mieux qu’une mauvaise excuse au couvert de laquelle certains expriment des idées pas très ragoutantes. Par provocation… plait-il ? Ce n’est pas comme s’il chantait son amour de sa terre natale sur les toits des églises non plus. Je n’arrive pas à voir pour quel but je finirais par appeler Djibouti trou du cul du monde. S’il s’agit de pauvreté, corruption, mal gérance politique, absence de vision et j’en passe, dans ce cas le monde n’est qu’une énorme collection de trous de cul.
J’ai lu les Etats-Unis d’Afrique, et, même si l’idée m’a plue, je n’ai pas été transporté par le talent littéraire de notre ami. Cela dit, ce n’est que mon opinion. Mais à l’écouter, c’est un peu comme voir un petit chat de gouttière se prendre pour ce qu’il n’est pas : un lion. Son attitude sur le Coran, que j’ai comme envie de décrire comme partant d’un bon principe, n’est pas loin de celle de nombreux ‘intellectuels’ d’origine musulmane qui ont vu trop tôt le soleil de leur gloire. Ca s’apparente un peu a tous ceux qui se disent ramener de la fraicheur et du débat autour de la question, tout -et surtout- en essayant de plaire aux medias occidentaux : je veux remettre le Coran la ou il doit être, si j’ai bien compris, la ou tout le monde serait capable de l’interroger. J'aime bien.. Ce qui m’aurait plu davantage, ce serait qu’il essaie dans le même geste de remettre toute cette philosophie anti-Islam a sa place, parce qu’a l’écouter il a déjà les yeux (et seulement les yeux) pour voir ce que ces messieurs enseignent le monde entier à voir. C’est triste pour un mec qui se dit ‘libre’, qui a le grand sourire et la modestie (tres) fausse quand il nous rappelle que certains le qualifie du ‘Voltaire noir’ Ce qui semble être un compliment irrésistible pour lui, a mon humble avis, serait une insulte pour d’autres. Je me demande ce que Frantz Fanon pourrait en penser.
Bien dit Sanka.

Ce message a été modifié par Meuh - 27 septembre 2009 - 05:49 .

God damn I ate my signature.
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   LINAA Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 341
Inscrit :
04-juin 08

Posté 05 octobre 2009 - 12:53

Voir le messagedjibnet.com, le 27 September 2009 - 12:12 AM, dit :

Je ne savais pas de quelle vidéo vous parliez mais j'ai finalement réussi à mettre la main dessus.
Je crois que Waberi utilise l'exp​ression "trou du cul du monde" non pas pour dénigrer Djibouti mais par provocation. C'est en tout cas ce qu'il dit dans cet extrait (voir ci-dessous vers 5'30).

"[...] j'ai la chance d'etre dans le nord en même temps de venir d'un lieu que j'appelle par provocation le trou du cul du monde [...]"

Bon maintenant, je ne le connais pas et je n'ai absolument aucune idée de ce qui a pu le pousser à utiliser cette exp​ression. Le plaisir du bon mot?


J'ai eu la même pensée sur Abdourhaman Waberi qu'il ne dénigre pas son pays Djibouti, qu'il n'est pas un apatride, bien au contraire dans tous ses écrits l'Afrique et, ou Djibouti sont citées, bon d'accord peut-être pas de la meilleure façon qu'y soit...........mais l'essentiel qu'elles se retrouvent dans l'actualité littéraire et cela suscitera, j'en suis convaincue, chez les lecteurs occidentaux une saine curiosité à aller visiter ces contrées souvent oubliées,

c'est souvent ce qu' un roman revèle chez un lecteur, jadis je me rappelle d'avoir rechercher les parfums ou les mouettes décrits dans un livre quand je me trouvais dans lesdits lieux, pour vérifier vraiment si dans la réalité c'était pareil......

Tout ça pour dire qu'être dans la fiction c'est le but d'un roman, alors j'interroge Meuh avec plein d'esprit :(( que Reproches-tu à Abdourhaman Waberi ?

En sachant que l'un des premiers devoirs de l'écrivain est d'être extravagant, provocateur, poseur et je t'accorde même que tu trouves son livre bourbeux, prétentieux et vulgaire à cause de son exp​ression "trou de cul".....mais delà à le taxer d'arrivisme dans la litterature,............ et pourtant je l'ai jamais entendu cet écrivain dire qu'il était factuel !!

Alors qu'est ce que la litterature sinon une élégante manière de couper les cheveux en quatre ?



NB : Meuh, quelque chose me dit que tu as un problème avec ton postérieur, ai-je raison :lol: en voilà une pique mais celle-là, avoues que tu l'as cherchée B)
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Un Djib-libre Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
51
Inscrit :
06-avril 09

Posté 05 octobre 2009 - 04:45

Voir le messageLINAA, le 04 October 2009 - 10:53 PM, dit :

J'ai eu la même pensée sur Abdourhaman Waberi qu'il ne dénigre pas son pays Djibouti, qu'il n'est pas un apatride, bien au contraire dans tous ses écrits l'Afrique et, ou Djibouti sont citées, bon d'accord peut-être pas de la meilleure façon qu'y soit...........mais l'essentiel qu'elles se retrouvent dans l'actualité littéraire et cela suscitera, j'en suis convaincue, chez les lecteurs occidentaux une saine curiosité à aller visiter ces contrées souvent oubliées,

c'est souvent ce qu' un roman revèle chez un lecteur, jadis je me rappelle d'avoir rechercher les parfums ou les mouettes décrits dans un livre quand je me trouvais dans lesdits lieux, pour vérifier vraiment si dans la réalité c'était pareil......

Tout ça pour dire qu'être dans la fiction c'est le but d'un roman, alors j'interroge Meuh avec plein d'esprit :(( que Reproches-tu à Abdourhaman Waberi ?

En sachant que l'un des premiers devoirs de l'écrivain est d'être extravagant, provocateur, poseur et je t'accorde même que tu trouves son livre bourbeux, prétentieux et vulgaire à cause de son exp​ression "trou de cul".....mais delà à le taxer d'arrivisme dans la litterature,............ et pourtant je l'ai jamais entendu cet écrivain dire qu'il était factuel !!

Alors qu'est ce que la litterature sinon une élégante manière de couper les cheveux en quatre ?



NB : Meuh, quelque chose me dit que tu as un problème avec ton postérieur, ai-je raison :lol: en voilà une pique mais celle-là, avoues que tu l'as cherchée B)


Salut,
je trouve juste la manière dont tu définis le role de l'écrivain mais ce que je trouve dommage c'est de faire mal dans un sens au detriment de son identité. Je connais un peu le personnage par ses nombreuses frasques sur ses origines et tu sais à force de vouloir plaire à certains il arrive à toucher à la sensibilité de ses compatriotes.
On voit bien que c'est volontaire et je me souviens bien lors d'un debat ou il etait sur un plateau sur France5 avec notamment un certain ex ministre de l'interieur Mr Sarkozy, d'ou il vantait sa normandie residentiel en bottant en négative sa jeunesse africaine natale.
A mon sens, le mérite serais de defendre d'ou on vient afin de garder au moins son honnetété intelletuelle et surtout une certaine resistence morale sur la facilité. Bien sûr la critique est permise et je dirais meme obligé concernant la mal gouvernance Djib et d'une manière générale l'Afrique mais lorsque ceci devient systematique sans faire le trie de tes differents interlocuteurs, cela devient douteuse et meme genante. Encore plus grave s'écarter avec un brun d'ironie de l'islam, le fondement de notre existence me parait encore risquer et je parle pas seulement de son intervention sur la vidéo ci-dessus.
On peut aimer ses livres ou pas mais pour moi je pense sincerement qu'il a beaucoup de talent et qu'à l'avenir il devrait plus privilegié certains ethiques que le commercial ou l'ego de se croire ce qu'il n'est pas.
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   EsCoBaR Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
387
Inscrit :
26-juin 03
Location:
Djibooty

Posté 05 octobre 2009 - 10:14

Meuh qu'est ce que tu as contre A. Waberi?

Sérieux Djib est un trou du cul du monde, c'est juste un point de vue. Je trouve le rapprochement intéressant lol, il n'est pas entrain de parler d'un trou de cul ( personne stupide, écolier médiocre, béotien, ignorant,etc...) mais plutot d'un trou du cul du monde(anus, cul, œil de bronze (argotique), œil de Gabès (argotique), pétoulard (argotique), rondelle (argotique), trou de balle (argotique), trou du c... (abréviation), troufignardetc....)

Faut lire entre les lignes B)

I luv u like a Fat Kid luv Food
I rep my country

It's my duty to please that booty,
I luv u Djibooty!

Terre a Nous!
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Meuh Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
300
Inscrit :
21-avril 08

Posté 13 octobre 2009 - 06:07

Esco, J'ai comme l'impression que tu te trompes d'endroit. Le cours de rattrappage pour retardes qu'ont rien a foutre, c'est deux portes plus loin. Faut un peu lire ce que j'ai ecrit avant de venir me la jouer professeur Cerquiglini.
God damn I ate my signature.
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   EsCoBaR Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
387
Inscrit :
26-juin 03
Location:
Djibooty

Posté 14 octobre 2009 - 08:10

Voir le messageMeuh, le 13 octobre 2009 - 03:07 , dit :

Esco, J'ai comme l'impression que tu te trompes d'endroit. Le cours de rattrappage pour retardes qu'ont rien a foutre, c'est deux portes plus loin. Faut un peu lire ce que j'ai ecrit avant de venir me la jouer professeur Cerquiglini.



Je te donne le cour parce que tu en ai 1 :((
I luv u like a Fat Kid luv Food
I rep my country

It's my duty to please that booty,
I luv u Djibooty!

Terre a Nous!
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Che Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
295
Inscrit :
01-janvier 04

Posté 16 octobre 2009 - 08:29

A part quelques extraits parus dans des journaux, je n’ai pas lu les œuvres de Waberi – peut être un jour- Je ne pourrais donc bien évidement me prononcer sur la qualité littéraire de ses écrits. Dans cette vidéo il dit ”j'ai la chance d'être dans le nord en même temps de venir d'un lieu que j'appelle par provocation le trou du cul du monde [...]". Comment se représenter cette allusion ? Sous entend-il que Djibouti ou l’Afrique en général est ” le trou du cul” du monde tandis que l’occident en est ”la tête ” ? Qu’il vit désormais dans la tête du monde malgré qu’il ait vécu sa jeunesse dans son cul ? Si c’est le cas, il n’y a qu’en occident ou la tête est éloignée d’un continent de son cul ! C’est d’un élan surnaturel ! Mais la Waberi a au moins le mérite de se souvenir. Depuis sa tête il porte son trou ! Street Cred. garanti parmi ses collègues écrivains occidentaux qui ne se sont jamais interrogés sur le comment du pourquoi des ces vénérables chasse d’eau et autres systèmes d’égout qui éloignent l’homme de son cul ! Ou tout cela n’est que tentation du verbe facile ? Peut être que ”notre écrivain” voulait tout simplement signifier qu’il vient d’un petit bled perdu, isolé, d’où l’utilisation un brin provocatrice de l’exp​ression ”trou du cul du monde”. Mais la aussi, isolé par rapport a qui et a quoi ? Nos contrées constituent depuis des siècles un lieu de rencontre entre plusieurs cultures, religions et peuples. Ici ou ailleurs, l’homme peut se donner l’illusion de n’être qu’une tête mais la réalité est qu’il est aussi bien plus que cela et que parfois de la tête peuvent émaner des déchets bien plus dégoutants que le dernier des trous du cul en serait capable ! Bon vent l’écrivain, nous ne te tiendrons pas compte pour une exp​ression a l’emporte pièce. Chiche que tu reviendras la prochaine fois avec une formule qui se tienne de la tête aux pieds en passant par le fameux trou du …
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Zieg Heil Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
428
Inscrit :
06-septembre 09
Gender:
Male
Location:
D J I B O U T I

Posté 17 octobre 2009 - 11:23

Voir le messageMeuh, le 25 septembre 2009 - 05:59 , dit :

Je respecte bien cette attitude défiante, genre sale gosse da la littérature qui, tout en n’ayant que de grosses références aux lèvres, ne veut rien faire comme l’ont fait ceux-ci même qui veulent nous donner des leçons : les bourgeois, les maitre-a-penser, l’Ecole, les tenants de la Morale et de la Vérité des qu’il s’agit de création littéraire et j’en passe… Mais, même en essayant de ne pas projeter sur la question mon amour de ma terre natale, je n’arrive pas a comprendre pourquoi mais pourquoi Abdourahman Ali Waberi veuille appeler le pays d’où on vient « le trou du cul du monde »… Il va bien dans sa tête ou bien ? Le seul fait d’avoir été créée pour un seul but stratégique (voir son fameux cours d’histoire ou il nous rappelle comment la France acheta le territoire djiboutien a un sultan Afar pour en faire un port blah blah blah…) ne fait pas d’une république le « trou du cul du monde »… Le seul fait que l’Etat est géré par des incapables qui n’pensent qu’a leur petit monde ne fait pas de Djibouti « le trou du cul du monde »… Il est dégoûtant ce mec. Je ne sais pas pour vous mais j’aime Djibouti. Il n’a aucune idée de ce que l’on peut ressentir quand on marche d’un lent pas quelque part sur l’Escale, alors que la nuit vient juste de tomber et que les couples, attirés par le charme de ‘’Venise’’, apparaissent ca et la comme autant de lucioles, ajoutant leurs feux a ceux du port qui glissent doucement sur les eux noirs de la mer, au gré des brises… Il n’a aucune idée de ce que l’on peut ressentir quand on voit le soleil se lever sur les sables blancs, ou quand on vient de se taper un long voyage poussiéreux et que l’on est finalement accueillie par les collines vertes et les terres pleine de promesse d’Obock. Djibouti est un pays pauvre, ca faut pas etre Einstein pour s’en rendre compte, mais chaque reveur de plus qui nait dans ce pays peut devenir un nouveau poete qui, par quelque moyen, changera l’Histoire et rendra la region prospere. Djibouti est un pays pauvre mais ca n’en fait pas le trou du cul du monde, car en termes de trou du cul, le monde en a plein d’autres.
C’est triste d’entendre un de nos intellos dire devant la camera qu’il a de la chance ‘’parce qu’il vit dans le nord et qu’il vient du trou du cul du monde’’. Nacas. J’aimerais bien qu’ il demande a ceux qui naissent dans les decharges publiques quelque part au Bangladesh ou dans les favelas de Rio ce qu’ils pensent de leurs pays…
Je pensais qu’il était une de ces voix émergentes auxquelles on finirait tous par prêter attention un de ces jours, je pensais qu’il était un intellectuel digne de ce nom, plus grand que nature et tout ! Yax…
Je me demande s'il s'est rendu service..


Ecoutez, Meuh, et moi je ne pense pas que l'ambiance vespérale fasse de Djibouti un lieu meilleur! Chaque contrée a sa propre valeur et nous, le travail qui nous incombrait serait de faire exalter cette dite valeur!
Quant à Waberi, c'est un homme litéraire, il a le goût du mot, et de l'astuce bien sûr! D'autant plus qu'il est un historien de l'Afrique de l'Est... Il n'est donc pas susceptible de coller une telle exp​ression à son pays natal qu'il aime beaucoup!
Sûrement, il voudrait dire par là quelque chose que vous voudriez savoir! Eh bien c'est simple à le savoir: il suffit de le contacter (je vous donne son adresse email si vous le voulez) pour lui demander ce qu'il entend par "le trou du cul du monde"!
Il y a pas lieu de se mettre en etat de choc!!!


MX
[i][b]"If the freedom is short of weapons, we must compensate with willpower." A.H

"I have more respect for the man who lets me know where he stands, even if he is wrong, than the one who comes like an angel while he is nothing but a devil..." MX

"On ne peut pas dévorer le diable sans en avoir avalé les cornes..." J.Staline[/b][/i]
1

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Eros Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
65
Inscrit :
18-mai 09

Posté 17 octobre 2009 - 04:05

Voir le messagedjibnet.com, le 27 September 2009 - 02:12 AM, dit :

Je ne savais pas de quelle vidéo vous parliez mais j'ai finalement réussi à mettre la main dessus.
Je crois que Waberi utilise l'exp​ression "trou du cul du monde" non pas pour dénigrer Djibouti mais par provocation. C'est en tout cas ce qu'il dit dans cet extrait (voir ci-dessous vers 5'30).

<object type="application/x-shockwave-flash" data="http://www.dailymotion.com/swf/x9zq0h" width="480" height="291"><param name="movie" value="http://www.dailymotion.com/swf/x9zq0h"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowScriptAccess" value="always"></param><a href="http://www.dailymotion.com/video/x9zq0h_abdourahman-waberi-passage-des-larm_news?embed=1"><img src="http://www.dailymotion.com/thumbnail/video/x9zq0h" width="480" height="270" /></a></object>

"[...] j'ai la chance d'etre dans le nord en même temps de venir d'un lieu que j'appelle par provocation le trou du cul du monde [...]"

Bon maintenant, je ne le connais pas et je n'ai absolument aucune idée de ce qui a pu le pousser à utiliser cette exp​ression. Le plaisir du bon mot?

Je n'avais pas eu l'occasion de l'entendre et c'est un réel plaisir.... Par contre j'ai lu une bonne partie de ses écrits (balbala; pays sans ombre; cahier nomade et aux états unies d'afrique (ce n'est pas par ordre de parution mais l'ordre de mes lectures)) d'une part par patriotisme, et d'autre part par amour du roman francophone. Il est belle et bien un écrivain inspiré qui demeure un ambassadeur du génie du peuple de Djibouti. J'aime bien sa position de dire que aujourd'hui nous pouvons interroger le monde à partir de n'importe quel point du globe (même à partir du trou du cul du monde) et non uniquement de l'eur-amérique. Cette exp​ression de trou du cul du monde n'est pas à prendre comme un jugement négatif, dans son acception pérjorative, mais comme l'endroit qui n'est pas ou n'était pas vue comme le lieu de la science universelle (l'europe et l'amérique). Pour lui on peut penser le monde et l'humanité à partir de ces nouveaux endroits, de ces nouveaux espaces. C'est comme ça que j'ai compris ses dires.
Sinon il demeure un romancier francophone qui enrichit le français et la pratique du français par ses écrits métaphoriques qui s'inspirent pour beaucoup des images du somali. Je regrette parfois mes difficultés à suivre la trame de ses romans, tant est élaborée sa phraséologie (surtout dans Aux Etats unies d'Afrique). Il a toute sa place je crois dans une anthologie de la littérature francophone contemporaine au même titre que Alain Mabanckou (Black bazar ou verre cassé deux oeuvres innovantes dans le style de l'écriture), Kossi Efoui, Tahar Ben Jelloun,Malika Mokeddem, ou tant d'autre dont je ne me souvien plus des noms, qui innovent les modes d'exp​ression littéraire, et font entrer dans le français des mots nouveaux, des métaphores nouvelles. Nous pouvons être fier de ce bonhomme au delà de ses différentes prises de positions.
0

Partager ce sujet :


  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet