djibnet.com: Le Regime Jette Un Poete Au Prison. - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Le Regime Jette Un Poete Au Prison. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   ilyas08 Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
66
Inscrit :
29-février 08

Posté 31 juillet 2009 - 09:27

Le poète d’exp​ression somalie Ahmed Darar Robleh dit Arsanyo a été arrêté le 2 juillet 2009, placé sous mandat de dépôt puis condamné le 19 juillet 2009 à six mois d’emprisonnement ferme à la sinistre prison de Gabode. Il lui est reproché d’avoir composé des vers critiquant les agissements du régime du président Ismaël Omar Guelleh.



Cette énième atteinte à la liberté d’exp​ression à Djibouti rappelle, si besoin est, la nature autoritaire du pouvoir en place. Elle en dit long sur l’état d’esprit du président Guelleh qui s’enfonce dans les réflexes dictatoriaux d’un autre âge.



L’emprisonnement du poète Ahmed Darar Robleh intervient, pour cette seule année 2009, après une série d’interpellations et d’emprisonnements. Faut-il rappeler l’emprisonnement de l’opposant Mahdi Ahmed Abdillahi arrêté le 22 mars 2009 en même temps que son frère Mohamed Ahmed Abdillahi et trouvé mort en prison le 14 avril 2009, celui de la célèbre chanteuse Nima Djama Miguil qui croupit à Gabode depuis le 14 juin 2009 en dépit de sa santé fragile, sans compter le cas d’Ahmed Robleh Habad dit Mahdi Vieux, Barreh Ibrahim Barreh, Ibrahim Kalileh Kayad et Djibah Houssein Djibah, placés sous mandat de dépôt le 11 mars 2009 et condamnés à six mois d’emprisonnement le 13 juillet 2009 ?



Nous condamnons sans réserve ce nouvel emprisonnement arbitraire et liberticide. Nous exigeons la libération immédiate et sans condition du poète Ahmed Darar Robleh et de tous les autres prisonniers arbitrairement détenus.

De même, nous invitons de nouveau :

-les Djiboutiennes et Djiboutiens à resserrer les rangs face à la dictature,

-les hommes en uniforme à la prise de conscience et à la désobéissance des ordres liberticides et homicides dirigés contre leurs concitoyens par ce régime illégitime.



Le président du MRD

Daher Ahmed Farah
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   DIVAD Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
724
Inscrit :
20-juillet 08
Gender:
Male

Posté 03 août 2009 - 09:35

Voir le messageilyas08, le 31 juillet 2009 - 07:27 , dit :

Le poète d’exp​ression somalie Ahmed Darar Robleh dit Arsanyo a été arrêté le 2 juillet 2009, placé sous mandat de dépôt puis condamné le 19 juillet 2009 à six mois d’emprisonnement ferme à la sinistre prison de Gabode. Il lui est reproché d’avoir composé des vers critiquant les agissements du régime du président Ismaël Omar Guelleh.



Cette énième atteinte à la liberté d’exp​ression à Djibouti rappelle, si besoin est, la nature autoritaire du pouvoir en place. Elle en dit long sur l’état d’esprit du président Guelleh qui s’enfonce dans les réflexes dictatoriaux d’un autre âge.



L’emprisonnement du poète Ahmed Darar Robleh intervient, pour cette seule année 2009, après une série d’interpellations et d’emprisonnements. Faut-il rappeler l’emprisonnement de l’opposant Mahdi Ahmed Abdillahi arrêté le 22 mars 2009 en même temps que son frère Mohamed Ahmed Abdillahi et trouvé mort en prison le 14 avril 2009, celui de la célèbre chanteuse Nima Djama Miguil qui croupit à Gabode depuis le 14 juin 2009 en dépit de sa santé fragile, sans compter le cas d’Ahmed Robleh Habad dit Mahdi Vieux, Barreh Ibrahim Barreh, Ibrahim Kalileh Kayad et Djibah Houssein Djibah, placés sous mandat de dépôt le 11 mars 2009 et condamnés à six mois d’emprisonnement le 13 juillet 2009 ?



Nous condamnons sans réserve ce nouvel emprisonnement arbitraire et liberticide. Nous exigeons la libération immédiate et sans condition du poète Ahmed Darar Robleh et de tous les autres prisonniers arbitrairement détenus.

De même, nous invitons de nouveau :

-les Djiboutiennes et Djiboutiens à resserrer les rangs face à la dictature,

-les hommes en uniforme à la prise de conscience et à la désobéissance des ordres liberticides et homicides dirigés contre leurs concitoyens par ce régime illégitime.



Le président du MRD

Daher Ahmed Farah




à en croire tes ecrits on dirait que t'es le gardien de Gabode.
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 03 août 2009 - 06:05

Voir le messageDIVAD, le 03 August 2009 - 06:35 AM, dit :

à en croire tes ecrits on dirait que t'es le gardien de Gabode.


Pas besoin d'être le gardien de gabode pour voir qui rentre!! .
Bientôt, on aura plus besoin de gardien car tout le monde ira par sa propre volonté!
La prison ne nous fait plus peur!
Mais, iog doit savoir qu'il ira aussi.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   DIVAD Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
724
Inscrit :
20-juillet 08
Gender:
Male

Posté 04 août 2009 - 09:52

Voir le messagefreeman, le 03 août 2009 - 04:05 , dit :

Pas besoin d'être le gardien de gabode pour voir qui rentre!! .
Bientôt, on aura plus besoin de gardien car tout le monde ira par sa propre volonté!
La prison ne nous fait plus peur!
Mais, iog doit savoir qu'il ira aussi.



Nous sommes Africains, nous ne savons pas ce ke veut dire "liberté d'exp​ression"
ce terme ke l'on a souvent l'habitude de prononcer avec une certaine habilité pour nous les djiboutiens rime avec "libre arbitre" c'est totalement faux ce n'est pas parce que liberté d'exp​ression oblige ke l'on va raconter et dire des choses depourvues de tout fondement juridique et morale
La liberté d'exp​ression connaît certaines restrictions qui sont expressément fixées par la loi et qui sont jugées nécessaires au respect des droits et de la réputation d'autrui. La liberté de chacun commence là ou celle d'autrui s'arrete c'est aussi valable pour la liberté d'exp​ression.La liberté n’existe pas sans limite, c’est bien connu. Les limites que l’on pose à la liberté, c’est ce qu’on appelle la loi, ou le droit
donc Pas de liberté sans limites à cette liberté.
TRAITER NOS DIGNITAIRES DE TOUS LES MAUX IMAGINABLES NE PEUT RESTER IMPUNIES SOUS PRETEXTE DE LA LIBERTE D'Exp​ression MESSIEURS NIMA DJAMA ET COMPAGNIE SONT AVERTIS
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Dona del fuego Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
938
Inscrit :
03-juillet 03

Posté 04 août 2009 - 12:25

'Nos' 'dignitaires' tu me fais rire divad.

C'est du déjà vu, d'autres ont tenu les mm propos nd the speech was radically different in the way down.

A méditer
L'avenir de l'homme, c'est la femme.

Louis Aragon.

Ce qui est le plus beau chez une Femme c'est sa dignité, et non seulement son corps. Mais il faut être digne pour pouvoir s'en rendre compte!

Unknown

Femme noire, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l'athlète, aux flancs des princes du Mali
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta
peau.

Senghor
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 04 août 2009 - 04:08

Voir le messageDIVAD, le 04 August 2009 - 06:52 AM, dit :

Nous sommes Africains, nous ne savons pas ce ke veut dire "liberté d'exp​ression"
ce terme ke l'on a souvent l'habitude de prononcer avec une certaine habilité pour nous les djiboutiens rime avec "libre arbitre" c'est totalement faux ce n'est pas parce que liberté d'exp​ression oblige ke l'on va raconter et dire des choses depourvues de tout fondement juridique et morale
La liberté d'exp​ression connaît certaines restrictions qui sont expressément fixées par la loi et qui sont jugées nécessaires au respect des droits et de la réputation d'autrui. La liberté de chacun commence là ou celle d'autrui s'arrete c'est aussi valable pour la liberté d'exp​ression.La liberté n'existe pas sans limite, c'est bien connu. Les limites que l'on pose à la liberté, c'est ce qu'on appelle la loi, ou le droit
donc Pas de liberté sans limites à cette liberté.
TRAITER NOS DIGNITAIRES DE TOUS LES MAUX IMAGINABLES NE PEUT RESTER IMPUNIES SOUS PRETEXTE DE LA LIBERTE D'Exp​ression MESSIEURS NIMA DJAMA ET COMPAGNIE SONT AVERTIS


"Sommes Africains"!, franchement tu es ridicule!! Ce n'est pas parce qu'on est africain qu'on n'a pas le droit de dénoncer, critiquer une dictature barbare.
Monsieur, tes dignitaires sont hors la loi de leur propre lois!
Tu ne fais même plus la différence entre respect et soumission!
Pour toi, tes dignitaires ont le droit de bannir, de torturer et de tuer qui leur convient. Et, les autres doivent se soumettre aux lois inventés par ces bandits!!
Justement, parlons des ces lois! qui crée les lois?
Qui peut déterminer la justesse d'une loi?
En fait, le problème qu'on a avec les lois de la dictature djiboutienne, n'est pas leur application, mais leur existence même.
Ces lois sont crées pour cette dictature, nous sommes des démocrates(j'espère que tu as saisi la différence)!.
Nous voulons la fin de cette dictature, ainsi que ses lois.
Alors, arrêtes de nous gonfler avec les quelques lignes que tu as copié sur internet au niveau de la liberté.
Tu n'as aucune idée de ce qu'est la liberté, ni le droit et encore moins la lois.
-2

#7 L'utilisateur est hors-ligne   DIVAD Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
724
Inscrit :
20-juillet 08
Gender:
Male

Posté 05 août 2009 - 09:33

Voir le messagefreeman, le 04 août 2009 - 02:08 , dit :

"Sommes Africains"!, franchement tu es ridicule!! Ce n'est pas parce qu'on est africain qu'on n'a pas le droit de dénoncer, critiquer une dictature barbare.
Monsieur, tes dignitaires sont hors la loi de leur propre lois!
Tu ne fais même plus la différence entre respect et soumission!
Pour toi, tes dignitaires ont le droit de bannir, de torturer et de tuer qui leur convient. Et, les autres doivent se soumettre aux lois inventés par ces bandits!!
Justement, parlons des ces lois! qui crée les lois?
Qui peut déterminer la justesse d'une loi?
En fait, le problème qu'on a avec les lois de la dictature djiboutienne, n'est pas leur application, mais leur existence même.
Ces lois sont crées pour cette dictature, nous sommes des démocrates(j'espère que tu as saisi la différence)!.
Nous voulons la fin de cette dictature, ainsi que ses lois.
Alors, arrêtes de nous gonfler avec les quelques lignes que tu as copié sur internet au niveau de la liberté.
Tu n'as aucune idée de ce qu'est la liberté, ni le droit et encore moins la lois.



La liberté d'exp​ression dans un pays Africain c'est comme une arme dans les mains d'un gosse nous ne savons pas nous en servir, et au final nous le retournons contre nous meme.
-1

#8 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 05 août 2009 - 11:34

Voir le messageDIVAD, le 05 August 2009 - 06:33 AM, dit :

La liberté d'exp​ression dans un pays Africain c'est comme une arme dans les mains d'un gosse nous ne savons pas nous en servir, et au final nous le retournons contre nous meme.


ahh! parles pour toi! et surtout ne parles pas pour les africains et encore moins pour l'afrique.
Il y a des pays africains qui sont des démocraties pour ta gouverne!
La liberté d'exp​ression existe bel et bien en Afrique. Ce n'est pas le cas pour Djibouti.
Le terme de gosse, je pense que çà te convient. Si toi, tu n'es pas prêt à être libre, c'est pas notre cas!
Vas rejoindre l'armée de tortionnaires. Ils sont manque de recrus ces derniers temps.
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   astaanti Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
80
Inscrit :
06-mai 09
Gender:
Female

Posté 07 août 2009 - 08:51

Divad en bon élève magistrat, nous recrache fidèlement son cours de droit!
"Nous sommes africains "kulaha!! Divad aad ayaa bulshada ka qoslisay wale!
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet