djibnet.com: Les Conséquences Nucléaire Dans L'espace - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Les Conséquences Nucléaire Dans L'espace Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   prophessus Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
32
Inscrit :
05-juillet 09

Icône du message  Posté 07 juillet 2009 - 03:41

Lorsque l'Homme entreprendra leurs essaies nucléaires dans notre système solaire, leurs conséquences seront cycliques et mettront fin à toute forme de vies existant sur terre.

Les implosions atomiques ( fission des noyaux d'atomes ), en affectera directement les partinentes ( particules permanentes ) gravitantes de se système solaire, ces particules G faisant partie de ces diverses structures dimensionnelliser de la gravitation, qui maintienne en un tout, l'ensemble des composantes de son système, planètes, ceinture d'astéroïde, comète, météorite, astéroïde, matière, atome, molécule, particule, champs, etc.

Ces diverses particules GP ( G pour graviter et P pour permanente ) forme diverses couches appeler la Diconnelle ( constituante de base des structures dimensionnelle de la graviter ) voir théorie, qui en craies sa constante permanensité.

( voir théorie sur la Diconelle )

Une planète se trouvant à 149,6 millions de kilomètre, soit la Terre, ou à 2 877,38 millions de kilomètre, soit Jupiter ou Pluton à 5 914,65 millions de kilomètre du soleil, se verra évoluer dans la même Diconnelle ( Constituante de base des strucdelles ( structures dimensionnelle ) de la graviter ), auront les mêmes attributs que sa propre source, soit le soleil, le soleil et les planètes s'y déplaceront vers la constellation d'Hercule à environ 20 kilomètre par seconde.

La diversité des champinelles ( champs gravitationnels ) créés et émis par notre étoile ou de la façon qu'elles en disposent et en structurent ces bases, lui permet comme tous les autres systèmes de cette galaxie d'y pouvoir s'y mouvoir.

( voir théorie sur la portance )

Nous pourrions classer par groupe la diversité des champinelles ( champs gravitationnels ) créés par notre étoile.

Le premier groupe serait composé des partissantes ( particules passantes ) formant le champsion ( champ de répulsion ), le champati ( champ d'attraction ) et le champeutre ( champ neutre ).

Et le deuxième groupe serait composer des partinentes ( particules permanentes ), soit des constituantes de base des structures dimensionnelles de la graviter.

( voir théorie sur Les Partinentes et les Partissantes )

Les perturbations gravitationnelles ( perturbanel )

Lors d'un essai nucléaire dans l'espace, soit entre la Terre et Mars ou de tout autres Planètes de se système en sera créer des perturbations, des anomalies, des brèches gravitationnelles zonoliser ( zone d'un point d'origine d'un essai nucléaire ) qui en soit en seront les conséquences nucléaires directes de notre Ignorance et Stupidité.

Ce point d'origine en sera le cauchemar de toutes les générations futures vivant en leurs chaloupes la honte des générations passée.
Voici les conséquences, qu'elles soient cycliques, dimensionnelles, gravitationnelles ou temporelles, etc.

Le premier cycle sera celui de l'orbite terrestre, suivit de tout ces approximités en ces astres autour du soleil, au fur et à mesure que les années passeront, son et leurs orbites en sera modifier, car à chaque année elle devra, et devrons passer près de se point d'origine nucléaire spatial, ainsi, en naîtra ces nouveaux cycles et de ces innombrables conséquences directes et indirectes sur les climats ou infrastructures de se système solaire.

( voir théorie sur La Lignelle )

Les conséquences spatiales

En sera la retemporellisation des éléments de l'espace et du temps en ces constituantes du trichamps ( triple champ composé du champati ( champ attractif ), du champsion ( champs de répulsion ) et du champeutre ( champ neutre ) gravitationnel de la zone affecté, ainsi, l'écotemps ( temps écoulement ) de l'espace-temps serait différent.

Une brèche quadridisinelle ( quatre dimension ) à travers notre dimenside ( structure ayant été créé et fessant partis d'une dimensidinal, la dimenside étant quatridisinelle, soit, composé de quatre dimensions, l'interide ( dimension intérieur ), l'interidel ( l'inter-dimension ) et de l'extéride ( dimension extérieur ), la somme de ces trois dimensions, donne la quatridisinelle ( quatrième dimension ), soit, la dimenside, occupant le même espace l'un dans l'autre, ces composantes varient d'une dimension à l'autre ) s'exponentiellisera par la détrionisation ( inversion de la trionisation - action par élément de détrionisé ( séparé ) trois éléments ( du neutron et proton aux quarks, du quark aux gravitons, du graviton aux élémentials ).

La détrionisation est obtenu par la désintensité interactinelle ( interaction gravitationnelle ), alors un de ces éléments constituant le trio se désunie, obtenant un deunique ( deux éléments ) et ainsi, débute la dédeunisation des deux éléments restant et la dédeunisation de la fission atomique ( Fissionnique ), créant diamètrement des Parois internes et externes.

Créant diverses perturbations des divers champinels ( champ gravitationnelle ) qui s'étendront interdimensionnellement et dans le sens du vent solaire.

En sera perturbé le cycle de la ceinture des astéroïdes.

Affectant aussi les orbites de toutes les planètes et leurs satellites autour du soleil et même celui-ci ( comme un jeu de domino ), les comètes, les astéroïdes et les météorites.
Créant, ainsi, un nouveau cycle de contracnel ( contraction gravitationnelle ) de la ceinture des astéroïdes entre mars et Jupiter et la probabilité de voir des astéroïdes se frapper l'un contre l'autre et en être catapulter vers la terre est inévitable.

La plus grande menace que les hommes aurait à faire face en ces perturbanels ( perturbation gravitationnelle )( créer à partir d'un point d'origine nucléaire ), serai les nouvelles trajectoires des comètes se créant en se faufilant à travers ces planètes et satellites, c'étant ou se réalignant, étant pousser ou dévier en ces forcinelles ( forces gravitationnelles ), vers notre planète ou la lune.

Les Conséquences Terrestres

En affecterait l'orbite de la lune autour de la terre, se qui entraînerai des changements géologiques des infrastructures internes ( comme la rotativité du noyau interne et de la croissance de la température du noyau externe liquide ) et externes, de nouvelles anomanelles ( anomalie gravitationnelle ) en affecteraient les anomalies existantes qui en perturberait tous ces cycles de vie.

Les marées en serais plus hautes et plus base, des éruptions volcaniques se déclencherai, ainsi que des tremblements de terre immense.

Des fréquentes désaccélérationt de notre planète sur elle-même, entraînerai celle-ci, à la dérive sur ça nouvelle orbite autour du soleil; appelé dérivation encyclinal non naturelle.

( voir théorie sur La Dérive )

Des records de températures seraient instantanément et périodiquement enregistrer à la surface comme dans les océans, étant plus prés du soleil, le vent solaire aplatirait davantage la magnétosphère, y perturbant ainsi les couches de notre atmosphère.

Conclusion

Ceci, ne sont que, quelque conséquences, si nous irions entreprendre ces essais nucléaires dans notre propre système solaire.

Il existe des similitudes logiques entre des essais nucléaires terrestres et dans l'espace, mais elles ne peuvent être comparées.

Un essai nucléaire ayant eu lieu sur terre, fera que les particules émises par la fission, dans et à travers les infrastructures terrestres et de la matière qui la compose, y serait absorbé en grandes parties.

Un essai nucléaire dans l'espace fera que les particules émises par la fission à partir de son point d'origine sur 360 degrés par 360 degrés, en sera dépatter ( décomposition de la matière ), en perturbera les particules G passante ( particule gravitationnelle y étant émise par le noyaunel ( noyau gravitationnelle ) solaire, alimentant et détrionisant tous astres et strucdels ( structure dimensionnelle )( constituer de matière et d'un noyaunel ) tout en s'éloignant dans se système.

et

les particules G permanent, ( particule gravitationnelle y étant émise par le noyaunel ( noyau gravitationnelle ) solaire, alimentant et détrionisant tous astres et strucdels ( structure dimensionnelle )( constituer de matière et d'un noyaunel ), ces particules étant permanente, elle en constitue les stucdelles ( structure dimensionnelle ) de la gravité, elle permette de maintenir en un tout l'ensemble de se système solaire en y gravitant autour de celui-ci.

Ceux-ci, en deviendront des hôtes ( matière ) formant ainsi, un tout, soit la strucdelle ( structure dimensionnelle ) externe de la graviter.

Les partinentes ( particules permanentes ) et partissantes ( particules passantes ), affectant ainsi, la base des constituantes dimensionnelles, interdimensionnelle liennisées ( lien par inflammation ) de la graviter en leurs champs.
Un seul essai nucléaire dans l'espace serait pire que tous les essais nucléaires ayant eu lieu sur Terre, soit un total jusqu'a se jours de l'année 2009, de 2054 essais, elle en serait l'Apocalypse des Temps Moderme, de l'Àge des Cavernes.

À nous espèce intelligente et dominatrice de cette planète de prendre la bonne décision.

site personnelle http:graviter.0fees.net
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   simonet Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
450
Inscrit :
12-mai 03
Gender:
Female
Location:
nice, france
Interests:
toi qui lis mon profil :))

Posté 07 juillet 2009 - 03:49

;) chui convaincue que ce doit être intéressant mais trop de termes techniques (ça va encore c'est relativement expliqué du moins la partie que j'ai lu), trop long, et pas de décodeur. si tu es dans le domaine tu devrais pouvoir nous aider et nous vulgariser ce texte.
perso ça m'intéresse mais j'ai besoin d'aide là.

merki
qu' ALLAH ai pitié de nous

pourquoi ne croirai-je pas en Sa justice, lorsque les rêves de celui qui dort à même le sol ne sont pas plus beaux que ceux de celui qui dort sur un matelat de plumes.

"l'oiseau vole, l'Homme vole, c'est la volaille." Yodé et Siro
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   prophessus Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
32
Inscrit :
05-juillet 09

Icône du message  Posté 07 juillet 2009 - 04:08

je vais retraicir le texte, pour qu'il soit moins long a lire.

A Bientôt
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   simonet Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
450
Inscrit :
12-mai 03
Gender:
Female
Location:
nice, france
Interests:
toi qui lis mon profil :))

Posté 07 juillet 2009 - 04:13

merci à bientôt!
qu' ALLAH ai pitié de nous

pourquoi ne croirai-je pas en Sa justice, lorsque les rêves de celui qui dort à même le sol ne sont pas plus beaux que ceux de celui qui dort sur un matelat de plumes.

"l'oiseau vole, l'Homme vole, c'est la volaille." Yodé et Siro
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Muslin Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 276
Inscrit :
02-juillet 08
Gender:
Not Telling

Posté 07 juillet 2009 - 08:14

:o :blink: Vous n'avez pas honte monsieur! Autant de vulgarité pour un premier message!...quand même. Je sens que tu vas bientôt dérailler toi? Sinon voyez le bienvenu!
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   simonet Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
450
Inscrit :
12-mai 03
Gender:
Female
Location:
nice, france
Interests:
toi qui lis mon profil :))

Posté 07 juillet 2009 - 10:01

Voir le messageMuslin, le Tuesday 7 July 2009, 19:14, dit :

:o :blink: Vous n'avez pas honte monsieur! Autant de vulgarité pour un premier message!...quand même. Je sens que tu vas bientôt dérailler toi? Sinon voyez le bienvenu!


hein :blink: :blink: ???
qu' ALLAH ai pitié de nous

pourquoi ne croirai-je pas en Sa justice, lorsque les rêves de celui qui dort à même le sol ne sont pas plus beaux que ceux de celui qui dort sur un matelat de plumes.

"l'oiseau vole, l'Homme vole, c'est la volaille." Yodé et Siro
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Muslin Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 276
Inscrit :
02-juillet 08
Gender:
Not Telling

Posté 08 juillet 2009 - 07:48

:lol: très drôle!
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Smooth-like-silk Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
261
Inscrit :
10-mai 09
Location:
Canada

Posté 09 juillet 2009 - 03:55

Voir le messageprophessus, le Tuesday 7 July 2009, 7:41, dit :

Lorsque l'Homme entreprendra leurs essaies nucléaires dans notre système solaire, leurs conséquences seront cycliques et mettront fin à toute forme de vies existant sur terre.

Les implosions atomiques ( fission des noyaux d'atomes ), en affectera directement les partinentes ( particules permanentes ) gravitantes de se système solaire, ces particules G faisant partie de ces diverses structures dimensionnelliser de la gravitation, qui maintienne en un tout, l'ensemble des composantes de son système, planètes, ceinture d'astéroïde, comète, météorite, astéroïde, matière, atome, molécule, particule, champs, etc.

Ces diverses particules GP ( G pour graviter et P pour permanente ) forme diverses couches appeler la Diconnelle ( constituante de base des structures dimensionnelle de la graviter ) voir théorie, qui en craies sa constante permanensité.

( voir théorie sur la Diconelle )

Une planète se trouvant à 149,6 millions de kilomètre, soit la Terre, ou à 2 877,38 millions de kilomètre, soit Jupiter ou Pluton à 5 914,65 millions de kilomètre du soleil, se verra évoluer dans la même Diconnelle ( Constituante de base des strucdelles ( structures dimensionnelle ) de la graviter ), auront les mêmes attributs que sa propre source, soit le soleil, le soleil et les planètes s'y déplaceront vers la constellation d'Hercule à environ 20 kilomètre par seconde.

La diversité des champinelles ( champs gravitationnels ) créés et émis par notre étoile ou de la façon qu'elles en disposent et en structurent ces bases, lui permet comme tous les autres systèmes de cette galaxie d'y pouvoir s'y mouvoir.

( voir théorie sur la portance )

Nous pourrions classer par groupe la diversité des champinelles ( champs gravitationnels ) créés par notre étoile.

Le premier groupe serait composé des partissantes ( particules passantes ) formant le champsion ( champ de répulsion ), le champati ( champ d'attraction ) et le champeutre ( champ neutre ).

Et le deuxième groupe serait composer des partinentes ( particules permanentes ), soit des constituantes de base des structures dimensionnelles de la graviter.

( voir théorie sur Les Partinentes et les Partissantes )

Les perturbations gravitationnelles ( perturbanel )

Lors d'un essai nucléaire dans l'espace, soit entre la Terre et Mars ou de tout autres Planètes de se système en sera créer des perturbations, des anomalies, des brèches gravitationnelles zonoliser ( zone d'un point d'origine d'un essai nucléaire ) qui en soit en seront les conséquences nucléaires directes de notre Ignorance et Stupidité.

Ce point d'origine en sera le cauchemar de toutes les générations futures vivant en leurs chaloupes la honte des générations passée.
Voici les conséquences, qu'elles soient cycliques, dimensionnelles, gravitationnelles ou temporelles, etc.

Le premier cycle sera celui de l'orbite terrestre, suivit de tout ces approximités en ces astres autour du soleil, au fur et à mesure que les années passeront, son et leurs orbites en sera modifier, car à chaque année elle devra, et devrons passer près de se point d'origine nucléaire spatial, ainsi, en naîtra ces nouveaux cycles et de ces innombrables conséquences directes et indirectes sur les climats ou infrastructures de se système solaire.

( voir théorie sur La Lignelle )

Les conséquences spatiales

En sera la retemporellisation des éléments de l'espace et du temps en ces constituantes du trichamps ( triple champ composé du champati ( champ attractif ), du champsion ( champs de répulsion ) et du champeutre ( champ neutre ) gravitationnel de la zone affecté, ainsi, l'écotemps ( temps écoulement ) de l'espace-temps serait différent.

Une brèche quadridisinelle ( quatre dimension ) à travers notre dimenside ( structure ayant été créé et fessant partis d'une dimensidinal, la dimenside étant quatridisinelle, soit, composé de quatre dimensions, l'interide ( dimension intérieur ), l'interidel ( l'inter-dimension ) et de l'extéride ( dimension extérieur ), la somme de ces trois dimensions, donne la quatridisinelle ( quatrième dimension ), soit, la dimenside, occupant le même espace l'un dans l'autre, ces composantes varient d'une dimension à l'autre ) s'exponentiellisera par la détrionisation ( inversion de la trionisation - action par élément de détrionisé ( séparé ) trois éléments ( du neutron et proton aux quarks, du quark aux gravitons, du graviton aux élémentials ).

La détrionisation est obtenu par la désintensité interactinelle ( interaction gravitationnelle ), alors un de ces éléments constituant le trio se désunie, obtenant un deunique ( deux éléments ) et ainsi, débute la dédeunisation des deux éléments restant et la dédeunisation de la fission atomique ( Fissionnique ), créant diamètrement des Parois internes et externes.

Créant diverses perturbations des divers champinels ( champ gravitationnelle ) qui s'étendront interdimensionnellement et dans le sens du vent solaire.

En sera perturbé le cycle de la ceinture des astéroïdes.

Affectant aussi les orbites de toutes les planètes et leurs satellites autour du soleil et même celui-ci ( comme un jeu de domino ), les comètes, les astéroïdes et les météorites.
Créant, ainsi, un nouveau cycle de contracnel ( contraction gravitationnelle ) de la ceinture des astéroïdes entre mars et Jupiter et la probabilité de voir des astéroïdes se frapper l'un contre l'autre et en être catapulter vers la terre est inévitable.

La plus grande menace que les hommes aurait à faire face en ces perturbanels ( perturbation gravitationnelle )( créer à partir d'un point d'origine nucléaire ), serai les nouvelles trajectoires des comètes se créant en se faufilant à travers ces planètes et satellites, c'étant ou se réalignant, étant pousser ou dévier en ces forcinelles ( forces gravitationnelles ), vers notre planète ou la lune.

Les Conséquences Terrestres

En affecterait l'orbite de la lune autour de la terre, se qui entraînerai des changements géologiques des infrastructures internes ( comme la rotativité du noyau interne et de la croissance de la température du noyau externe liquide ) et externes, de nouvelles anomanelles ( anomalie gravitationnelle ) en affecteraient les anomalies existantes qui en perturberait tous ces cycles de vie.

Les marées en serais plus hautes et plus base, des éruptions volcaniques se déclencherai, ainsi que des tremblements de terre immense.

Des fréquentes désaccélérationt de notre planète sur elle-même, entraînerai celle-ci, à la dérive sur ça nouvelle orbite autour du soleil; appelé dérivation encyclinal non naturelle.

( voir théorie sur La Dérive )

Des records de températures seraient instantanément et périodiquement enregistrer à la surface comme dans les océans, étant plus prés du soleil, le vent solaire aplatirait davantage la magnétosphère, y perturbant ainsi les couches de notre atmosphère.

Conclusion

Ceci, ne sont que, quelque conséquences, si nous irions entreprendre ces essais nucléaires dans notre propre système solaire.

Il existe des similitudes logiques entre des essais nucléaires terrestres et dans l'espace, mais elles ne peuvent être comparées.

Un essai nucléaire ayant eu lieu sur terre, fera que les particules émises par la fission, dans et à travers les infrastructures terrestres et de la matière qui la compose, y serait absorbé en grandes parties.

Un essai nucléaire dans l'espace fera que les particules émises par la fission à partir de son point d'origine sur 360 degrés par 360 degrés, en sera dépatter ( décomposition de la matière ), en perturbera les particules G passante ( particule gravitationnelle y étant émise par le noyaunel ( noyau gravitationnelle ) solaire, alimentant et détrionisant tous astres et strucdels ( structure dimensionnelle )( constituer de matière et d'un noyaunel ) tout en s'éloignant dans se système.

et

les particules G permanent, ( particule gravitationnelle y étant émise par le noyaunel ( noyau gravitationnelle ) solaire, alimentant et détrionisant tous astres et strucdels ( structure dimensionnelle )( constituer de matière et d'un noyaunel ), ces particules étant permanente, elle en constitue les stucdelles ( structure dimensionnelle ) de la gravité, elle permette de maintenir en un tout l'ensemble de se système solaire en y gravitant autour de celui-ci.

Ceux-ci, en deviendront des hôtes ( matière ) formant ainsi, un tout, soit la strucdelle ( structure dimensionnelle ) externe de la graviter.

Les partinentes ( particules permanentes ) et partissantes ( particules passantes ), affectant ainsi, la base des constituantes dimensionnelles, interdimensionnelle liennisées ( lien par inflammation ) de la graviter en leurs champs.
Un seul essai nucléaire dans l'espace serait pire que tous les essais nucléaires ayant eu lieu sur Terre, soit un total jusqu'a se jours de l'année 2009, de 2054 essais, elle en serait l'Apocalypse des Temps Moderme, de l'Àge des Cavernes.

À nous espèce intelligente et dominatrice de cette planète de prendre la bonne décision.

site personnelle http:graviter.0fees.net


Oula mon pote, le futur n'est pas aussi simple comme tu le décris. Les évènements ne se suivent pas de manière linéaire comme tu le dis ( le nucleaire ds l'espace---> problemes----> on va tous mourir) :lol: . Un seul évènement peut avoir plusieurs conséquences différentes. Free-Will mon pote, Free-Will ;)

Ce message a été modifié par Smooth-like-silk - 09 juillet 2009 - 03:58 .

- If you're not part of the solution, you're part of the problem

- " N'autoriser qu'un enfant par couple durant 1 génération [u]permettrait de stabiliser[/u] la population mondiale " Domi



- In God we trust; all others must pay cash.

- Whatever it is -- I didn't do it!

-My advice to you is get married: if you find a good wife you'll be happy; if not, you'll become a philosopher. - Socrates
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet