djibnet.com: La Chambre Des Comptes Et De Discipline Budgétaire (ccdb) - djibnet.com

Aller au contenu

  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

La Chambre Des Comptes Et De Discipline Budgétaire (ccdb) Notre patrimoine a été ravagé par le feu hier soir Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Lazboy Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
87
Inscrit :
04-août 08
Location:
UK

Posté 23 novembre 2008 - 04:35

L’outil indispensable pour la transparence dans la gestion des deniers publics. La Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire (CCDB) Notre patrimoine a été ravagé complètement par le feu hier soir. Je me pose la question pourquoi adi.dj et LaNation.dj ne nous donne pas plus amples des informations sur la cause exact de cette incendie. pourquoi on nous cache des informations?.
Image IPB

Prévue par l'article 66 de la constitution de 1992, la Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire (CCDB) est créée par la loi n°136/AN/97 de juillet 1997. Elle s'est dotée, deux ans après sa création, d'un seul Magistrat Mr MOHAMED MAHAMOUD HASSAN, Président de l'Institution.
Dès sa nomination, le Président fut confronté d'une part, à des contraintes de taille freinant le démarrage effectif des travaux notamment la faiblesse du cadre juridique et institutionnel de la jeune institution, et d'autre part un manque des moyens matériels.
La tâche première du Président de la CCDB fut, naturellement, la levée de ces obstacles majeurs afin de permettre à l'institution naissante de s'inscrire à juste titre dans le paysage institutionnel et de pouvoir remplir pleinement sa mission.
L'impulsion des pouvoirs publics, en particulier du Président de la République et l'éclairage des principales Institutions Supérieures de Contrôle francophones ont permis de résoudre en grande partie la première contrainte.
En effet, grâce à l'expérience et l'assistance technique des Institutions Supérieures de Contrôle (ISC) et, de culture francophone telles que la Cour des Comptes Française, le Bureau du Vérificateur Général du Canada, la Cour des Comptes Tunisienne et la Cour des Comptes Algérienne, la CCDB a pu asseoir et renforcer son cadre juridique par la promulgation de la loi n°122/AN/2001 du 1 er Avril 2001 modifiant et complétant la loi n°136/AN/97 du 02 Juillet 1997 relative à l'organisation et au fonctionnement de la Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire.
Inscrite alors au rang d'Institution Supérieure de Contrôle des Finances Publiques, la Chambre a recruté ses premiers membres. Ensuite, elle s'est orientée vers la recherche des partenaires au développement pour appuyer son installation. Ces derniers ont répondu avec beaucoup d'enthousiasmes. Ainsi sur le plan financier, l'effort budgétaire du Gouvernement s'est vu renforcer par l'appui de la Fondation Africain. La chambre deviendra bientôt une cour de comptes.
Miser sur la formation des ressources humaines. La crédibilité des travaux de la C.C.D.B. reste tributaire de la compétence et du degré de technicité de ses ressources humaines. C'est pourquoi, la chambre s'attache à établir des programmes annuels de formation ambitieux. La CCDB organise sur place un large éventail de formation ayant trait à l'organisation, au fonctionnement ainsi qu'aux procédures particulières d'une juridiction financière d'une part, et aux méthodes et normes de contrôle ainsi que sur tout domaine que le personnel de l'institution doit maîtriser pour effectuer correctement ses travaux. Ces formations sont dispensées soit par des experts étrangers ou par des magistrats en provenance d'autres ISC, soit par des spécialistes Djiboutiens lorsque les compétences sont disponibles dans notre pays.
Les formations sur place ont l'avantage d'être organisées au moindre coût tout en profitant à l'ensemble du personnel de la juridiction.
Par ailleurs, elles sont souvent complétées par des expertises des textes régissant la CCDB ainsi qu'une contribution à la mise en place des procédures juridictionnelles et de contrôle lorsque des experts étrangers interviennent.
Les magistrats de la CCDB participent également à tout séminaire organisé à Djibouti, par d'autres instances, notamment par le ministère de la justice, lorsque les thèmes traités l'impliquent.
Les membres de la CCDB participent aussi à des séminaires organisés par des associations des institutions supérieures de contrôle. Cela permet à la CCDB de se faire connaître auprès des autres ISC.
Elle dispose aujourd'hui d'une notoriété croissante au niveau international et surtout auprès des institutions de contrôles francophones.
La cour des comptes Française lui a proposé de participer, à ses côtés, à des missions de commissariat aux comptes de certains organismes transnationaux. Ces missions de commissariat aux comptes constitueront pour l'institution une réelle opportunité de promotion de son image et de celui de notre pays mais aussi une excellente occasion pour les magistrats de l'institution de parfaire leurs expériences dans un environnement multinational et multiculturel. Une des exigences affirmée pour participer aux missions de cette nature est la maîtrise de la langue anglaise.
A cet effet, la CCDB organise, dans ses locaux des séances de formation en Anglais.
Un contrat portant sur deux sessions de quatre (4) mois à raison de quatre (4) heures par semaine a été conclu en décembre 2004 avec les responsables de l'école Emmanuel de Djibouti.
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 24 novembre 2008 - 01:51

Voir le messageLazboy, le Sunday 23 November 2008, 15:27, dit :

L'outil indispensable pour la transparence dans la gestion des deniers publics. La Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire (CCDB) Notre patrimoine a été ravagé complètement par le feu hier soir. Je me pose la question pourquoi adi.dj et LaNation.dj ne nous donne pas plus amples des informations sur la cause exact de cette incendie. pourquoi on nous cache des informations?.
Image IPB

Prévue par l'article 66 de la constitution de 1992, la Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire (CCDB) est créée par la loi n°136/AN/97 de juillet 1997. Elle s'est dotée, deux ans après sa création, d'un seul Magistrat Mr MOHAMED MAHAMOUD HASSAN, Président de l'Institution.
Dès sa nomination, le Président fut confronté d'une part, à des contraintes de taille freinant le démarrage effectif des travaux notamment la faiblesse du cadre juridique et institutionnel de la jeune institution, et d'autre part un manque des moyens matériels.
La tâche première du Président de la CCDB fut, naturellement, la levée de ces obstacles majeurs afin de permettre à l'institution naissante de s'inscrire à juste titre dans le paysage institutionnel et de pouvoir remplir pleinement sa mission.
L'impulsion des pouvoirs publics, en particulier du Président de la République et l'éclairage des principales Institutions Supérieures de Contrôle francophones ont permis de résoudre en grande partie la première contrainte.
En effet, grâce à l'expérience et l'assistance technique des Institutions Supérieures de Contrôle (ISC) et, de culture francophone telles que la Cour des Comptes Française, le Bureau du Vérificateur Général du Canada, la Cour des Comptes Tunisienne et la Cour des Comptes Algérienne, la CCDB a pu asseoir et renforcer son cadre juridique par la promulgation de la loi n°122/AN/2001 du 1 er Avril 2001 modifiant et complétant la loi n°136/AN/97 du 02 Juillet 1997 relative à l'organisation et au fonctionnement de la Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire.
Inscrite alors au rang d'Institution Supérieure de Contrôle des Finances Publiques, la Chambre a recruté ses premiers membres. Ensuite, elle s'est orientée vers la recherche des partenaires au développement pour appuyer son installation. Ces derniers ont répondu avec beaucoup d'enthousiasmes. Ainsi sur le plan financier, l'effort budgétaire du Gouvernement s'est vu renforcer par l'appui de la Fondation Africain. La chambre deviendra bientôt une cour de comptes.
Miser sur la formation des ressources humaines. La crédibilité des travaux de la C.C.D.B. reste tributaire de la compétence et du degré de technicité de ses ressources humaines. C'est pourquoi, la chambre s'attache à établir des programmes annuels de formation ambitieux. La CCDB organise sur place un large éventail de formation ayant trait à l'organisation, au fonctionnement ainsi qu'aux procédures particulières d'une juridiction financière d'une part, et aux méthodes et normes de contrôle ainsi que sur tout domaine que le personnel de l'institution doit maîtriser pour effectuer correctement ses travaux. Ces formations sont dispensées soit par des experts étrangers ou par des magistrats en provenance d'autres ISC, soit par des spécialistes Djiboutiens lorsque les compétences sont disponibles dans notre pays.
Les formations sur place ont l'avantage d'être organisées au moindre coût tout en profitant à l'ensemble du personnel de la juridiction.
Par ailleurs, elles sont souvent complétées par des expertises des textes régissant la CCDB ainsi qu'une contribution à la mise en place des procédures juridictionnelles et de contrôle lorsque des experts étrangers interviennent.
Les magistrats de la CCDB participent également à tout séminaire organisé à Djibouti, par d'autres instances, notamment par le ministère de la justice, lorsque les thèmes traités l'impliquent.
Les membres de la CCDB participent aussi à des séminaires organisés par des associations des institutions supérieures de contrôle. Cela permet à la CCDB de se faire connaître auprès des autres ISC.
Elle dispose aujourd'hui d'une notoriété croissante au niveau international et surtout auprès des institutions de contrôles francophones.
La cour des comptes Française lui a proposé de participer, à ses côtés, à des missions de commissariat aux comptes de certains organismes transnationaux. Ces missions de commissariat aux comptes constitueront pour l'institution une réelle opportunité de promotion de son image et de celui de notre pays mais aussi une excellente occasion pour les magistrats de l'institution de parfaire leurs expériences dans un environnement multinational et multiculturel. Une des exigences affirmée pour participer aux missions de cette nature est la maîtrise de la langue anglaise.
A cet effet, la CCDB organise, dans ses locaux des séances de formation en Anglais.
Un contrat portant sur deux sessions de quatre (4) mois à raison de quatre (4) heures par semaine a été conclu en décembre 2004 avec les responsables de l'école Emmanuel de Djibouti.



c'est gentil, les formations pour les ressources humaines et en plus elle n'a pas vocation à se substituer à l'éducation national ou au privé qui doivent former les ressources humaines du pays, mais c'était quoi sa fonction principale. Je ne vois aucun résultat visible sur le contrôle des comptes de l'état et je n'ai jamais vu ou entendu un rapport sur le contrôle des comptes de l'état.
Et, d'après le sujet de l'actualité lui concernant, il y aurait eu un incendie qui aurait détruit ses archives. C'est bien gentille la formation en anglais pour nos magistrats, mais, ont-ils sauvegardé leurs archives ou leurs travaux depuis 1997. Autrement dit, ont-ils informatisé leur processus pour repartir à zéro sans perte des données?
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   hassan med Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 251
Inscrit :
25-juillet 06
Gender:
Male
Location:
Et ouiiiiiiii Djibouti Ville

Posté 24 novembre 2008 - 02:04

Voir le messagefreeman, le Monday 24 November 2008, 9:43, dit :

c'est gentil, les formations pour les ressources humaines et en plus elle n'a pas vocation à se substituer à l'éducation national ou au privé qui doivent former les ressources humaines du pays, mais c'était quoi sa fonction principale. Je ne vois aucun résultat visible sur le contrôle des comptes de l'état et je n'ai jamais vu ou entendu un rapport sur le contrôle des comptes de l'état.
Et, d'après le sujet de l'actualité lui concernant, il y aurait eu un incendie qui aurait détruit ses archives. C'est bien gentille la formation en anglais pour nos magistrats, mais, ont-ils sauvegardé leurs archives ou leurs travaux depuis 1997. Autrement dit, ont-ils informatisé leur processus pour repartir à zéro sans perte des données?

nul! il faut s'informer ...... :P
[size="6"]
Je reviendrai un des jours dans le forum si Dieu le voudra . Je m'absenterai pour un moment et je vous salue tous et toutes . Gardez vos peches. Merci. www.hassan-med.over-blog.com
[/size]
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 24 novembre 2008 - 02:26

Voir le messagehassan med, le Monday 24 November 2008, 12:56, dit :

nul! il faut s'informer ...... :P

Le bébé commence à parler!! .............!
Mais, çà risque d'être long le moment où tu pourras écrire une phrase complète et me dire où je dois trouver cette information. Je n'ai pas le temps d'attendre, mon petit, si tu as fini de jouer, laisses les autres de répondre ce n'est pas encore ton age ce genre des choses.
Vas t'amuser avec tes copains : les tribunaux tribalistes du forum, je pense que vous avez des choses à vous dire. :(
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   hassan med Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 251
Inscrit :
25-juillet 06
Gender:
Male
Location:
Et ouiiiiiiii Djibouti Ville

Posté 24 novembre 2008 - 02:43

Voir le messagefreeman, le Monday 24 November 2008, 10:18, dit :

Le bébé commence à parler!! .............!
Mais, çà risque d'être long le moment où tu pourras écrire une phrase complète et me dire où je dois trouver cette information. Je n'ai pas le temps d'attendre, mon petit, si tu as fini de jouer, laisses les autres de répondre ce n'est pas encore ton age ce genre des choses.
Vas t'amuser avec tes copains : les tribunaux tribalistes du forum, je pense que vous avez des choses à vous dire. :(

Pourquoi tu parles des autres et en plus de les traiter comme des tribalistes ? Parle a moi espece de peureux..et laisse les gens en paix ........ Pour moi tu es un homme faible.....Sorry tu merites pas ma reponse...... Je te repondrai le jour que tu deviendra un homme complet ..............bye byeeeee
[size="6"]
Je reviendrai un des jours dans le forum si Dieu le voudra . Je m'absenterai pour un moment et je vous salue tous et toutes . Gardez vos peches. Merci. www.hassan-med.over-blog.com
[/size]
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 24 novembre 2008 - 02:47

Voir le messagehassan med, le Monday 24 November 2008, 13:35, dit :

Pourquoi tu parles des autres et en plus de les traiter comme des tribalistes ? Parle a moi espece de peureux..et laisse les gens en paix ........ Pour moi tu es un homme faible.....Sorry tu merites pas ma reponse...... Je te repondrai le jour que tu deviendra un homme complet ..............bye byeeeee


ok, mon petit va jouer ailleurs et surtout évites de me répondre car chaque fois que je lis une de tes réponses çà me donne envie de vomir tellement que çà sent mauvais.
:(
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Zaki Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
67
Inscrit :
15-juin 04

Posté 24 novembre 2008 - 05:53

Voir le messageLazboy, le Sunday 23 November 2008, 15:27, dit :

L’outil indispensable pour la transparence dans la gestion des deniers publics. La Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire (CCDB) Notre patrimoine a été ravagé complètement par le feu hier soir. Je me pose la question pourquoi adi.dj et LaNation.dj ne nous donne pas plus amples des informations sur la cause exact de cette incendie. pourquoi on nous cache des informations?.
Image IPB

Prévue par l'article 66 de la constitution de 1992, la Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire (CCDB) est créée par la loi n°136/AN/97 de juillet 1997. Elle s'est dotée, deux ans après sa création, d'un seul Magistrat Mr MOHAMED MAHAMOUD HASSAN, Président de l'Institution.
Dès sa nomination, le Président fut confronté d'une part, à des contraintes de taille freinant le démarrage effectif des travaux notamment la faiblesse du cadre juridique et institutionnel de la jeune institution, et d'autre part un manque des moyens matériels.
La tâche première du Président de la CCDB fut, naturellement, la levée de ces obstacles majeurs afin de permettre à l'institution naissante de s'inscrire à juste titre dans le paysage institutionnel et de pouvoir remplir pleinement sa mission.
L'impulsion des pouvoirs publics, en particulier du Président de la République et l'éclairage des principales Institutions Supérieures de Contrôle francophones ont permis de résoudre en grande partie la première contrainte.
En effet, grâce à l'expérience et l'assistance technique des Institutions Supérieures de Contrôle (ISC) et, de culture francophone telles que la Cour des Comptes Française, le Bureau du Vérificateur Général du Canada, la Cour des Comptes Tunisienne et la Cour des Comptes Algérienne, la CCDB a pu asseoir et renforcer son cadre juridique par la promulgation de la loi n°122/AN/2001 du 1 er Avril 2001 modifiant et complétant la loi n°136/AN/97 du 02 Juillet 1997 relative à l'organisation et au fonctionnement de la Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire.
Inscrite alors au rang d'Institution Supérieure de Contrôle des Finances Publiques, la Chambre a recruté ses premiers membres. Ensuite, elle s'est orientée vers la recherche des partenaires au développement pour appuyer son installation. Ces derniers ont répondu avec beaucoup d'enthousiasmes. Ainsi sur le plan financier, l'effort budgétaire du Gouvernement s'est vu renforcer par l'appui de la Fondation Africain. La chambre deviendra bientôt une cour de comptes.
Miser sur la formation des ressources humaines. La crédibilité des travaux de la C.C.D.B. reste tributaire de la compétence et du degré de technicité de ses ressources humaines. C'est pourquoi, la chambre s'attache à établir des programmes annuels de formation ambitieux. La CCDB organise sur place un large éventail de formation ayant trait à l'organisation, au fonctionnement ainsi qu'aux procédures particulières d'une juridiction financière d'une part, et aux méthodes et normes de contrôle ainsi que sur tout domaine que le personnel de l'institution doit maîtriser pour effectuer correctement ses travaux. Ces formations sont dispensées soit par des experts étrangers ou par des magistrats en provenance d'autres ISC, soit par des spécialistes Djiboutiens lorsque les compétences sont disponibles dans notre pays.
Les formations sur place ont l'avantage d'être organisées au moindre coût tout en profitant à l'ensemble du personnel de la juridiction.
Par ailleurs, elles sont souvent complétées par des expertises des textes régissant la CCDB ainsi qu'une contribution à la mise en place des procédures juridictionnelles et de contrôle lorsque des experts étrangers interviennent.
Les magistrats de la CCDB participent également à tout séminaire organisé à Djibouti, par d'autres instances, notamment par le ministère de la justice, lorsque les thèmes traités l'impliquent.
Les membres de la CCDB participent aussi à des séminaires organisés par des associations des institutions supérieures de contrôle. Cela permet à la CCDB de se faire connaître auprès des autres ISC.
Elle dispose aujourd'hui d'une notoriété croissante au niveau international et surtout auprès des institutions de contrôles francophones.
La cour des comptes Française lui a proposé de participer, à ses côtés, à des missions de commissariat aux comptes de certains organismes transnationaux. Ces missions de commissariat aux comptes constitueront pour l'institution une réelle opportunité de promotion de son image et de celui de notre pays mais aussi une excellente occasion pour les magistrats de l'institution de parfaire leurs expériences dans un environnement multinational et multiculturel. Une des exigences affirmée pour participer aux missions de cette nature est la maîtrise de la langue anglaise.
A cet effet, la CCDB organise, dans ses locaux des séances de formation en Anglais.
Un contrat portant sur deux sessions de quatre (4) mois à raison de quatre (4) heures par semaine a été conclu en décembre 2004 avec les responsables de l'école Emmanuel de Djibouti.



Les mures étaient beaucoup plus important que le contenu car le batiment était l'une des plus ancienne édifice de la ville (patrimoine national). La CCDB comme on la nomme maladroitement n'est qu'une coquille vide à l'ombre d'elle même. J'ai visité cette endroit, la dernière fois, le mois dernier, j'accompaganais un ami qui partait en mission à Dakar financé par la BAD. Le dernier rapport public de la CCDB sur la gestion des deniers publics date, il y a tout juste 4 ans et il a fait une victime nommé Abraham Ali, ancien directeur de l'OPS.
Depuis, il paraît que certains sociètés public et para-public leurs claquent au nez les portes et pour une simple visite ils doivent avoir l'aval du minsitre de tutelle. Ce qui est abérrant, sur le papier (le décret qui l'a crée et signé par IOG lui même) ils ont des "super-pouvoirs" pour contrtôler la gestion de la finance de l'Etat et ils doivent rendre un rapport public chaque année au président. D'où vient l'erreur ?

Je crois que cette fois ils ont ratrappé un gros poisson pour que leur batiment part en fumé entièrement détruite à 2h du matin.

@++

Ce message a été modifié par Zaki - 24 novembre 2008 - 05:55 .

0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   yeux de biche_ Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 315
Inscrit :
07-septembre 07
Gender:
Female
Interests:
j'aime la lecture , la science , la culture et surtout l'histoire !

Posté 24 novembre 2008 - 06:40

Voir le messageZaki, le Monday 24 November 2008, 17:45, dit :

Les mures étaient beaucoup plus important que le contenu car le batiment était l'une des plus ancienne édifice de la ville (patrimoine national). La CCDB comme on la nomme maladroitement n'est qu'une coquille vide à l'ombre d'elle même. J'ai visité cette endroit, la dernière fois, le mois dernier, j'accompaganais un ami qui partait en mission à Dakar financé par la BAD. Le dernier rapport public de la CCDB sur la gestion des deniers publics date, il y a tout juste 4 ans et il a fait une victime nommé Abraham Ali, ancien directeur de l'OPS.
Depuis, il paraît que certains sociètés public et para-public leurs claquent au nez les portes et pour une simple visite ils doivent avoir l'aval du minsitre de tutelle. Ce qui est abérrant, sur le papier (le décret qui l'a crée et signé par IOG lui même) ils ont des "super-pouvoirs" pour contrtôler la gestion de la finance de l'Etat et ils doivent rendre un rapport public chaque année au président. D'où vient l'erreur ?

Je crois que cette fois ils ont ratrappé un gros poisson pour que leur batiment part en fumé entièrement détruite à 2h du matin.

@++


fort possible zaki :lol: :lol: :lol: ................un requin a été detecté !
ils ne sont plus grands  que parce que nous sommes à genou, alors levons-nous . Etienne de la boétie

Seuls l'art et la science élèvent l'homme jusqu'à la divinité. ludwig van Beethooven

Les mathématiques sont une gymnastique de l'esprit et une préparation à la philosophie. Isocrate

Moise a dit : Tout est loi
Jesus a dit : Tout est amour
Marx a dit : Tout est argent
Puis Freud a dit : Tout est sexe
Et puis Einstein est venu et il a dit : Tout est relatif !

''pardonner pour mieux vivre '' Nelson Mandela

"
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   yeux de biche_ Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 315
Inscrit :
07-septembre 07
Gender:
Female
Interests:
j'aime la lecture , la science , la culture et surtout l'histoire !

Posté 24 novembre 2008 - 06:44

pour la construction d'un nouveau batiment fait de beton armé , je me propose volontaire pour l'installation des systemes d'alarmes et de securité :lol: =D>
ils ne sont plus grands  que parce que nous sommes à genou, alors levons-nous . Etienne de la boétie

Seuls l'art et la science élèvent l'homme jusqu'à la divinité. ludwig van Beethooven

Les mathématiques sont une gymnastique de l'esprit et une préparation à la philosophie. Isocrate

Moise a dit : Tout est loi
Jesus a dit : Tout est amour
Marx a dit : Tout est argent
Puis Freud a dit : Tout est sexe
Et puis Einstein est venu et il a dit : Tout est relatif !

''pardonner pour mieux vivre '' Nelson Mandela

"
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Lazboy Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
87
Inscrit :
04-août 08
Location:
UK

Posté 25 novembre 2008 - 07:04

Voir le messageLazboy, le Sunday 23 November 2008, 8:27, dit :

L’outil indispensable pour la transparence dans la gestion des deniers publics. La Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire (CCDB) Notre patrimoine a été ravagé complètement par le feu hier soir. Je me pose la question pourquoi adi.dj et LaNation.dj ne nous donne pas plus amples des informations sur la cause exact de cette incendie. pourquoi on nous cache des informations?.
Image IPB

Prévue par l'article 66 de la constitution de 1992, la Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire (CCDB) est créée par la loi n°136/AN/97 de juillet 1997. Elle s'est dotée, deux ans après sa création, d'un seul Magistrat Mr MOHAMED MAHAMOUD HASSAN, Président de l'Institution.
Dès sa nomination, le Président fut confronté d'une part, à des contraintes de taille freinant le démarrage effectif des travaux notamment la faiblesse du cadre juridique et institutionnel de la jeune institution, et d'autre part un manque des moyens matériels.
La tâche première du Président de la CCDB fut, naturellement, la levée de ces obstacles majeurs afin de permettre à l'institution naissante de s'inscrire à juste titre dans le paysage institutionnel et de pouvoir remplir pleinement sa mission.
L'impulsion des pouvoirs publics, en particulier du Président de la République et l'éclairage des principales Institutions Supérieures de Contrôle francophones ont permis de résoudre en grande partie la première contrainte.
En effet, grâce à l'expérience et l'assistance technique des Institutions Supérieures de Contrôle (ISC) et, de culture francophone telles que la Cour des Comptes Française, le Bureau du Vérificateur Général du Canada, la Cour des Comptes Tunisienne et la Cour des Comptes Algérienne, la CCDB a pu asseoir et renforcer son cadre juridique par la promulgation de la loi n°122/AN/2001 du 1 er Avril 2001 modifiant et complétant la loi n°136/AN/97 du 02 Juillet 1997 relative à l'organisation et au fonctionnement de la Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire.
Inscrite alors au rang d'Institution Supérieure de Contrôle des Finances Publiques, la Chambre a recruté ses premiers membres. Ensuite, elle s'est orientée vers la recherche des partenaires au développement pour appuyer son installation. Ces derniers ont répondu avec beaucoup d'enthousiasmes. Ainsi sur le plan financier, l'effort budgétaire du Gouvernement s'est vu renforcer par l'appui de la Fondation Africain. La chambre deviendra bientôt une cour de comptes.
Miser sur la formation des ressources humaines. La crédibilité des travaux de la C.C.D.B. reste tributaire de la compétence et du degré de technicité de ses ressources humaines. C'est pourquoi, la chambre s'attache à établir des programmes annuels de formation ambitieux. La CCDB organise sur place un large éventail de formation ayant trait à l'organisation, au fonctionnement ainsi qu'aux procédures particulières d'une juridiction financière d'une part, et aux méthodes et normes de contrôle ainsi que sur tout domaine que le personnel de l'institution doit maîtriser pour effectuer correctement ses travaux. Ces formations sont dispensées soit par des experts étrangers ou par des magistrats en provenance d'autres ISC, soit par des spécialistes Djiboutiens lorsque les compétences sont disponibles dans notre pays.
Les formations sur place ont l'avantage d'être organisées au moindre coût tout en profitant à l'ensemble du personnel de la juridiction.
Par ailleurs, elles sont souvent complétées par des expertises des textes régissant la CCDB ainsi qu'une contribution à la mise en place des procédures juridictionnelles et de contrôle lorsque des experts étrangers interviennent.
Les magistrats de la CCDB participent également à tout séminaire organisé à Djibouti, par d'autres instances, notamment par le ministère de la justice, lorsque les thèmes traités l'impliquent.
Les membres de la CCDB participent aussi à des séminaires organisés par des associations des institutions supérieures de contrôle. Cela permet à la CCDB de se faire connaître auprès des autres ISC.
Elle dispose aujourd'hui d'une notoriété croissante au niveau international et surtout auprès des institutions de contrôles francophones.
La cour des comptes Française lui a proposé de participer, à ses côtés, à des missions de commissariat aux comptes de certains organismes transnationaux. Ces missions de commissariat aux comptes constitueront pour l'institution une réelle opportunité de promotion de son image et de celui de notre pays mais aussi une excellente occasion pour les magistrats de l'institution de parfaire leurs expériences dans un environnement multinational et multiculturel. Une des exigences affirmée pour participer aux missions de cette nature est la maîtrise de la langue anglaise.
A cet effet, la CCDB organise, dans ses locaux des séances de formation en Anglais.
Un contrat portant sur deux sessions de quatre (4) mois à raison de quatre (4) heures par semaine a été conclu en décembre 2004 avec les responsables de l'école Emmanuel de Djibouti.



Il ne reste plus rien du bâtiment de la Cour des Comptes, mitoyen de la Pharmacie de l’Indépendance qui a aussi failli prendre feu avec tous les risques "d’intoxication" au propre et au figuré. Rappelons que les bâtiments sont situés à deux pas des Bureaux du Ministre de l’Intérieur.

Pour nous, les photos sont interdites. Dans l'avenir, cet immeuble en cendre devrait être attribué gratuitement à la Première Dame, pour lui permettre de construire un Hôtel particulier. Est-ce pour l'indemniser des accusations qui fusent de tous les côtés sur ses nombreuses implications possibles dans des trafics illicites ?

D’après un gendarme présent sur place (l’Enquête a été confiée à la gendarmerie et pour cause ?), le ministère de l’Intérieur a été très bien illuminé par les flammes de la Cour des Comptes, jusqu'au petit matin.

Heureusement que le Ministre de l’Intérieur faisait dodo au Héron, car il aurait bien été capable de sauter par la fenêtre tant il est trouillard !!!

Personne n'a précisé officiellement si le dossier de la dette fiscale présumée d'Abdourahman Borreh, avait brûlé lui aussi ...
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   BOSS68 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 274
Inscrit :
13-avril 07
Location:
en demenagement

Posté 25 novembre 2008 - 08:36

Voir le messageLazboy, le Tuesday 25 November 2008, 12:56, dit :

Pour nous, les photos sont interdites. Dans l'avenir, cet immeuble en cendre devrait être attribué gratuitement à la Première Dame, pour lui permettre de construire un Hôtel particulier.

Si ceci est vrai, je pense qu'il serai sage d'avoir bcp de doutes sur concernant les causes (intentionnel/accident) de cet incendie qui a ravagé ce solide batiment.

En tous cas, on est sur d'une chose; dans le monde d'aujourd'hui l'hasard n'a plus sa place !
Slogon Singapour:--- " Nous ne sommes pas les plus riches, nous ne sommes pas les plus puissants, et nous ne sommes pas les plus nombreux. Nous devons donc pour nous faire une place au soleil être parmi les plus capables et les plus instruits "
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   peach Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 358
Inscrit :
27-mai 03
Gender:
Female
Location:
Djibouti

Posté 27 novembre 2008 - 12:03

En tous cas, on est sur d'une chose; dans le monde d'aujourd'hui l'hasard n'a plus sa place !
[/quote]
.

Il y a pas deux ans le batiment des douanes pres du Port est parti en fumé, il y une dizaine d'années c'etait le trésor.
Y aurait il un pyromane de la transparence des finances et de l'economie DJiboutienne?

Quel batiment sera le prochain?
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   freeman Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 885
Inscrit :
19-mai 08

Posté 27 novembre 2008 - 03:09

Voir le messagepeach, le Thursday 27 November 2008, 10:55, dit :

En tous cas, on est sur d'une chose; dans le monde d'aujourd'hui l'hasard n'a plus sa place !
.

Il y a pas deux ans le batiment des douanes pres du Port est parti en fumé, il y une dizaine d'années c'etait le trésor.
Y aurait il un pyromane de la transparence des finances et de l'economie DJiboutienne?

Quel batiment sera le prochain?


A votre avis, qui est le pyromane du pays et qui a intérêt que les archives partent en fumée. C'est bizarre, mais une seule personne me vient à l'esprit comme çà au hasard iog.. Mais je pense que je suis trop négatif à son encontre alors je vous laisse de deviner qui... :D :D
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   hassan med Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 251
Inscrit :
25-juillet 06
Gender:
Male
Location:
Et ouiiiiiiii Djibouti Ville

Posté 27 novembre 2008 - 03:18

Voir le messagefreeman, le Thursday 27 November 2008, 11:01, dit :

A votre avis, qui est le pyromane du pays et qui a intérêt que les archives partent en fumée. C'est bizarre, mais une seule personne me vient à l'esprit comme çà au hasard iog.. Mais je pense que je suis trop négatif à son encontre alors je vous laisse de deviner qui... :D :D


IOG est le president du peuple Djiboutien , un peu de respect pour lui, jeune homme . :P
[size="6"]
Je reviendrai un des jours dans le forum si Dieu le voudra . Je m'absenterai pour un moment et je vous salue tous et toutes . Gardez vos peches. Merci. www.hassan-med.over-blog.com
[/size]
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Lazboy Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
87
Inscrit :
04-août 08
Location:
UK

Posté 27 novembre 2008 - 04:56

Voir le messagepeach, le Thursday 27 November 2008, 3:55, dit :

En tous cas, on est sur d'une chose; dans le monde d'aujourd'hui l'hasard n'a plus sa place !
.

Il y a pas deux ans le batiment des douanes pres du Port est parti en fumé, il y une dizaine d'années c'etait le trésor.
Y aurait il un pyromane de la transparence des finances et de l'economie DJiboutienne?

Quel batiment sera le prochain?


Maybe waa la banque centrale de Djibouti ou l'EDD believe me frere

Image IPB
Image IPB
0

Partager ce sujet :


  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet