djibnet.com: Reve Djiboutien - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Reve Djiboutien Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Mane Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
06-avril 04
Gender:
Male
Location:
Au fond d'un Ocean

Icône du message  Posté 11 août 2008 - 06:52

Rêve Djiboutien

Effectivement, nous ne pouvons en aucun cas résumer ou généraliser le rêve djiboutien à ce cas de figure. Mais malheureusement, ce cas englobe largement une majorité de nos concitoyens. Nombreux sont ceux qui idéalisent la vie en Europe, et n’espèrent qu’une chose décrocher un visa vers le vieux continent ou traverser l’outre atlantique. Dans le seul but précis est de trouver la belle vie.
Belle vie ! Une belle vie décrite confortablement, où l’avantage et la simplicité prennent les dessous. Non seulement, vous y accédez par voie aérienne, votre voyage sera effectué au bord dans une compagnie européenne, où le confort n’est nullement négligé. Une fois installé, grâce à l’Etat, vous percevez des aides financiers, matériels et bien sure psychologique (devons nous retirer cette suggestion ? Vu que nous réclamons fort l’inutilité d’une quelconque aide psychologique, mais si cela permet de franciser et de l’idéaliser la chose. Pourquoi pas.). Puis vous serez cependant suivis par une assistante sociale. Cette dernière vous aidera à trouver un logement dans une résidence située en ville. Il sera de votre droit d’acquérir des aides financiers. Grâce à ces ressources, plus question de « kanbare », tout ceci est d’une vielle école, vous aurez droit à un salon, plus une cuisine équipée d’une plaque chauffante contrairement à la « choola » (peut être que karima allait rivaliser avec ces plaques chauffante hormis le four). Plus besoin de chauffer le plat avec la vielle quincaillerie, l’Europe vous offre le micro onde qui en 2 cliques permet de faire tout le travail. A cela s’ajoute au baignoire, certains djiboutiens rêvent de prendre un bain moussant entouré de bougies. Absolument la vie à l’occident vous permet de le réaliser. Et sans oublier la présence d’une intimité, là bas, il est facile de concevoir votre planning, chaque visite doit être rentable. Il est indiscret de se rendre chez une personne sans prendre un rendez vous. Et dans cette optique, les visites sont assez rares, en un seul mot chacun chez soit.
Par ailleurs, l’assistante est chargée aussi de vous trouver un travail avec la collaboration d’une Agence pour l’emploi afin d’arrondir vos fins de mois. Pendant le week-end, vous serez en mesure de faire les courses, cependant il vous sera utile de vous rendre dans des grandes surfaces, en l’occurrence des centres commerciaux comme Galerie Lafayette, Mango, Morgane pour vos faits personnelles ou Father and Sons, sport ; avant de faire une virée dans Auchan, Carrefour pour ceux qui relèvent de la nourriture. Durant la soirée, vous avez qu’à choisir entre une soirée pizza Hut ou dominos devant les intégralités de Canalsat et de TPS sinon dîner avec les amis dans un restaurant italien ou chinois. Finis les soirées passées devant RTD avec ces théâtres et ces chansons mélancoliques, ainsi que ces émissions de cultures enrichies avec les échanges des vieux et vieilles voisins, enfin la compagnie du voisinage (Au fait, Qu’est ce l’intimité ?), en menu haricot « wadani » ou de « waadi » ou l’incontournable de « fourine iyo shaah ». En Europe, le dîner a un rôle prépondérant. Contrairement à Djibouti, où rien n’est organisé de façon harmonieuse et prévisible. Dites combien de fois, vous est il arrivé de chercher du pain à la boulangerie d’Ambouli dans des heures tardifs ? D’où le manque d’organisation.
Les vacances occidentales portent bien leur appropriation. En effet, il vous sera possible de faire le tour des régions ainsi que les pays voisins grâce au TGV, et cela en quelques heures ou d’entreprendre des vacances au ski ou des vacances au soleil, enfin selon la saison.
Ainsi est évoquée la vie en occident. Apres un tel récit, plusieurs questions trouvent leurs réponses, en l’occurrence : « Pourquoi la majore partie des filles djiboutiennes dansent elle les regards figés vers les cieux ? ». Certains disent qu’elles souhaiteront emprunter cette voie pour quitter la ville de Djibouti pour ainsi prendre goût à son tour.
La boulimie autour de la question de l’Europe privilégie certains pendant leurs arrivées à djibouti. Nous allons prendre un exemple très concret celui « des étudiants ». Une fois arrivée dans leur ville natale, ces derniers changent de comportement, dirait on qu’il endosse le rôle du « Allaah ! francisca ayu kahimide » traduction « Mon Dieu ! Il vient de la France ». Effectivement pour une personne ayant déjà réalisée ce cursus, ces mots sont simples rien d’abracadabra, nous dirons plus, l’exclamation ne devrait pas figurer dans cette phrase ainsi que la mention Mon Dieu. Mais pour la jeune fille qui plonge son regard dans les cieux, ces quelques mots sont évocatrices. Ça représente les euros, la tour Eiffel. Mine de rien, il se vante au fait qui occupe un poste dans un bureau, sauf que ce poste relève d’ordre ménager.

Belle vie !

Les Euros, TGV, TPS, Canalsat, restaurant italien ou chinois, pizza hut ou dominos, micro onde, les vacances au ski ou sous les plages….etc, enfin toute cette cavalerie est peut être vrai. Mais vit on confortable et aisé en Europe à peine arrivé ? La réponse à une telle suggestion trouve ses sources dans des causeries de fantaisies et des rêveries. A peine Arrivée, et même dans l’aéroport, vous sentez l’air d’un invité, enfin si c’était seulement le statut d’invité qui vous aie imputé. Mais le terme exact qui nous fera cogiter et nous semblera familier est un « Oromo ». Bien que les oromos soient des peuples connus, mais ici il soit concevable de tenir compte que le côté péjoratif du terme. Racisme, Xénophobie, Discrimination, Préjugé et le « rentre chez toi » sont des rigueurs, malgré les soit disants interdictions ; des mots qui à Djibouti avaient leurs places dans les livres.
Dés lors et spontanément, vous allez essayer de chercher du regard celle qui vous a si souvent servie de protection et de refuge, Djibouti. Continuellement, le confort et l’aisance deviennent les fruits d’une illusion. Vivre en Europe se référe à une existence autour de laquelle toutes difficultés de la vie gravitent. Une vie où le chacun pour soit règne, le stress s’est installé. Prétendre que la belle vie se trouve dans l’occident n’est autre que de l’hypocrisie.
Fraternité, Egalité, Respect et paix sont les composants de notre chère patrie. Djibouti tient magistralement son coté de pays de braves et de la tolérance. Une nation où rien n’est forcé par des lois. Tout se réalise naturellement. Nous ne parlons nullement d’une intégration et d’un racisme. Exemple le vendeur de stands à la place rainbow face à un acheteur de race blanche, ce premier n’est nullement gêné de l’appellation « cousin ». Alors que ces deux personnes n’ont rien en commun. Nous, autant que djiboutien nous ne nous arrêtons pas sur des détails, mais sur des questions de principes.
Combien de fois vous est il arrivé de crier « jooji », alors que le bus avait à peine démarrer ? Où trouves t’on un bus que le conducteur ne démarre pas tant que la gente féminine soit bien installée ? Vous est il arrivé de prendre un bus dans lequel tout le monde fait la tête à tout le monde, et dans lequel le stress et la solitude prennent place ? Cette dernière situation ne trouve pas refuge à Djibouti.
Le chacun chez soit, l’intimité et les plannings ; ces termes sonnent la mélancolie et la tristesse. Cela engendrent à une atmosphère d’égoïsme. En occident, grands nombres des personnes sont soit transportés au service de psychiatrie à cause de la solitude, soit se jettent des ponts. Et pour combattre ceux-ci, les personnes de ces pays soient soit obligées de s’inscrire dans des associations, soit dans des cours, soit organisées des réceptions entre voisins. La vie en communauté fait partie de l’une des richesses culturelles de notre pays. Où rencontre t on un pays dans lequel vous rentrez chez des gens, en s’invitant : « Na mantaa k’est ce que vous avez cuisiné ». Et ceci quotidiennement.
Vous est il arrivé de lire à plusieurs reprises les ingrédients d’une boite de conserve de peur de prendre du porc ou des aliments alcoolisés ?
L’occident et notre chère religion, L’Islam.
L’absence des appels à la prière, l’absence de la célébration de l’Aid, le Ramadan négligé, le mépris de la porteuse de voile et récemment les caricatures de Notre Prophète (SAW) sont au menu.
Grâce à notre organisation et les diffusions spontanées de nos medias et de notre presse écrite, nous pouvons être non seulement informés mais aussi encouragés à y prendre goût, en l’occurrence la RTD et le mois de ramadan.
Rien ne vaut Djibouti, et toutes les perspectives qu’elle nous offre.




Hadaya



bye
"Quand nous comblons de bienfaits l'homme, il s'esquive et s'eloigne.
Et quand le malheur le touche, il se livre alors à une longue prière." Sourate 41


Quitte à être une légende, Autant etre une légende vivante!

La Qualité parle d'elle même.

La Civilisation Mane est plutôt douée par ses origines, c'est pourkoi je vais pas continuer à colporter mon idealisme humain.

On dit que Miss Mane a la sagesse de ne pas rever


Ma Mere me dit tj: "Fais Gaffe ma fille au monstre vorace et sentimental nommé Le Mec"! Sacrée maman
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   hassan med Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 251
Inscrit :
25-juillet 06
Gender:
Male
Location:
Et ouiiiiiiii Djibouti Ville

Posté 11 août 2008 - 07:10

Mane , Tellement ton post est tres long , la seule chose que j'ai compris c'est l'importance de l'Islam et la valeur du pays Natale . J'ai lu que les 10 premiers lignes , je suis desole'. Ecoute moi Il y a une chose qui m'a vraiment admire' de ta part , j'ai lu ton commentaire sur ton profil . Tu dis par example : Ma Mere me dit tj: "Fais Gaffe ma fille au monstre vorace et sentimental nommé Le Mec"! Sacrée maman Une petite question Mane : Depuis quand les mecs sont devenus des monstres ? :lol:
[size="6"]
Je reviendrai un des jours dans le forum si Dieu le voudra . Je m'absenterai pour un moment et je vous salue tous et toutes . Gardez vos peches. Merci. www.hassan-med.over-blog.com
[/size]
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Wallen Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 972
Inscrit :
11-mai 03
Location:
Somewheeeeeere over the rainbooow

Posté 11 août 2008 - 07:12

Voir le messageMane, le Monday 11 August 2008, 19:44, dit :

Racisme, Xénophobie, Discrimination, Préjugé et le « rentre chez toi » sont des rigueurs
toi aussi t'es tombée sur Domi aux douanes? :(


Mane de retour en force avec un beau post patriotique :)
''Rumor travels faster, but it don't stay put as long as truth"
Will Rogers


Love makes the world go round
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   yaourt Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
163
Inscrit :
23-mai 04
Gender:
Male
Location:
dans 1 Pot , what else

Posté 11 août 2008 - 08:42

Djiboutian Dream !


Très beau post destiné aux Reer Quurbo(la diaspora en Europe), 1 peu dans la continuité de Troiza "Retour au bercail" ou ??!! .. :rolleyes: .c'est l'indécision totale

Il manquerait plus qu'à écrire HEESTA"WALA NAQONAYA", interprété en duo par Troiza et Mane (si elle n'est pas déjà au bled).

Qu'en est il au fait , t'es à Djib ?
« Dico ego, tu dicis, se denique dixit et ille : Dictaque post toties , nil nisi dicta vides »
Je le dis, tu le dis , mais lui aussi l’a dit : après que cela a été dit tant de fois, on ne voit rien que des dires.

" J'ai pour but l'amitié avec le monde entier. Je peux unir le plus grand amour à la plus ferme opposition au mal"
Gandhi
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Mane Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
06-avril 04
Gender:
Male
Location:
Au fond d'un Ocean

Posté 11 août 2008 - 08:51

Voir le messageyaourt, le Monday 11 August 2008, 20:34, dit :

Djiboutian Dream !


Très beau post destiné aux Reer Quurbo(la diaspora en Europe), 1 peu dans la continuité de Troiza "Retour au bercail" ou ??!! .. :rolleyes: .c'est l'indécision totale

Il manquerait plus qu'à écrire HEESTA"WALA NAQONAYA", interprété en duo par Troiza et Mane (si elle n'est pas déjà au bled).

Qu'en est il au fait , t'es à Djib ?





helas, je fais partie de cavalerie ki vit en europe depuis des annees. je subis le stress, la solitude, j ai adopte ces derniers.
bien sure je suis de ceux ki disent djibouti toujours dans mon coeur. faut m abattre aussi kan j arrive a djibouti.
bbye
"Quand nous comblons de bienfaits l'homme, il s'esquive et s'eloigne.
Et quand le malheur le touche, il se livre alors à une longue prière." Sourate 41


Quitte à être une légende, Autant etre une légende vivante!

La Qualité parle d'elle même.

La Civilisation Mane est plutôt douée par ses origines, c'est pourkoi je vais pas continuer à colporter mon idealisme humain.

On dit que Miss Mane a la sagesse de ne pas rever


Ma Mere me dit tj: "Fais Gaffe ma fille au monstre vorace et sentimental nommé Le Mec"! Sacrée maman
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Mane Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
06-avril 04
Gender:
Male
Location:
Au fond d'un Ocean

Posté 11 août 2008 - 08:53

[wallen, merci un peu disparue dans la nature, mais encore respires. aallez salut
"Quand nous comblons de bienfaits l'homme, il s'esquive et s'eloigne.
Et quand le malheur le touche, il se livre alors à une longue prière." Sourate 41


Quitte à être une légende, Autant etre une légende vivante!

La Qualité parle d'elle même.

La Civilisation Mane est plutôt douée par ses origines, c'est pourkoi je vais pas continuer à colporter mon idealisme humain.

On dit que Miss Mane a la sagesse de ne pas rever


Ma Mere me dit tj: "Fais Gaffe ma fille au monstre vorace et sentimental nommé Le Mec"! Sacrée maman
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   hassan med Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 251
Inscrit :
25-juillet 06
Gender:
Male
Location:
Et ouiiiiiiii Djibouti Ville

Posté 12 août 2008 - 02:45

Voir le messageMane, le Monday 11 August 2008, 19:45, dit :

[wallen, merci un peu disparue dans la nature, mais encore respires. aallez salut

Mane Repond moi a ma question : Autant que je suis un Homme , je ne supporte pas que le conseil de ta mere considere l'homme comme un monstre ? Prouve nous ques nous sommes des monstres :angry:
[size="6"]
Je reviendrai un des jours dans le forum si Dieu le voudra . Je m'absenterai pour un moment et je vous salue tous et toutes . Gardez vos peches. Merci. www.hassan-med.over-blog.com
[/size]
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Fluid Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 266
Inscrit :
03-mai 08
Gender:
Female

Posté 12 août 2008 - 03:03

I'll answer that: You are small devils and sometimes you happened to change to a sweet bear. It doesn't mean that we are pointing the finger at you but to some man with a evil twist. :D
"Remember others in their quests to fulfill their own ambitions" Mona Minkara
"Until the power of love can overcome the love of power the world will not know peace" Unknown From a washroom wall lol
"Leaders must invoke an alchemy of great vision.” Henry Kissinger
"Be careful, Anais, abnormal pleasures kill the taste for normal ones." Eduardo
"From a sensitive woman's heart springs the hapiness of mankind." Khalil Gibran
"Tout est stereospecifique dans la vie." Dr Mezl
"Somebody is gonna get a hurt real bad." Russel Peters
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   somalfr Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
108
Inscrit :
21-mai 03
Gender:
Male
Location:
france

Posté 12 août 2008 - 03:58

Voir le messageMane, le Monday 11 August 2008, 18:44, dit :

Rêve Djiboutien

Effectivement, nous ne pouvons en aucun cas résumer ou généraliser le rêve djiboutien à ce cas de figure. Mais malheureusement, ce cas englobe largement une majorité de nos concitoyens. Nombreux sont ceux qui idéalisent la vie en Europe, et n’espèrent qu’une chose décrocher un visa vers le vieux continent ou traverser l’outre atlantique. Dans le seul but précis est de trouver la belle vie.
Belle vie ! Une belle vie décrite confortablement, où l’avantage et la simplicité prennent les dessous. Non seulement, vous y accédez par voie aérienne, votre voyage sera effectué au bord dans une compagnie européenne, où le confort n’est nullement négligé. Une fois installé, grâce à l’Etat, vous percevez des aides financiers, matériels et bien sure psychologique (devons nous retirer cette suggestion ? Vu que nous réclamons fort l’inutilité d’une quelconque aide psychologique, mais si cela permet de franciser et de l’idéaliser la chose. Pourquoi pas.). Puis vous serez cependant suivis par une assistante sociale. Cette dernière vous aidera à trouver un logement dans une résidence située en ville. Il sera de votre droit d’acquérir des aides financiers. Grâce à ces ressources, plus question de « kanbare », tout ceci est d’une vielle école, vous aurez droit à un salon, plus une cuisine équipée d’une plaque chauffante contrairement à la « choola » (peut être que karima allait rivaliser avec ces plaques chauffante hormis le four). Plus besoin de chauffer le plat avec la vielle quincaillerie, l’Europe vous offre le micro onde qui en 2 cliques permet de faire tout le travail. A cela s’ajoute au baignoire, certains djiboutiens rêvent de prendre un bain moussant entouré de bougies. Absolument la vie à l’occident vous permet de le réaliser. Et sans oublier la présence d’une intimité, là bas, il est facile de concevoir votre planning, chaque visite doit être rentable. Il est indiscret de se rendre chez une personne sans prendre un rendez vous. Et dans cette optique, les visites sont assez rares, en un seul mot chacun chez soit.
Par ailleurs, l’assistante est chargée aussi de vous trouver un travail avec la collaboration d’une Agence pour l’emploi afin d’arrondir vos fins de mois. Pendant le week-end, vous serez en mesure de faire les courses, cependant il vous sera utile de vous rendre dans des grandes surfaces, en l’occurrence des centres commerciaux comme Galerie Lafayette, Mango, Morgane pour vos faits personnelles ou Father and Sons, sport ; avant de faire une virée dans Auchan, Carrefour pour ceux qui relèvent de la nourriture. Durant la soirée, vous avez qu’à choisir entre une soirée pizza Hut ou dominos devant les intégralités de Canalsat et de TPS sinon dîner avec les amis dans un restaurant italien ou chinois. Finis les soirées passées devant RTD avec ces théâtres et ces chansons mélancoliques, ainsi que ces émissions de cultures enrichies avec les échanges des vieux et vieilles voisins, enfin la compagnie du voisinage (Au fait, Qu’est ce l’intimité ?), en menu haricot « wadani » ou de « waadi » ou l’incontournable de « fourine iyo shaah ». En Europe, le dîner a un rôle prépondérant. Contrairement à Djibouti, où rien n’est organisé de façon harmonieuse et prévisible. Dites combien de fois, vous est il arrivé de chercher du pain à la boulangerie d’Ambouli dans des heures tardifs ? D’où le manque d’organisation.
Les vacances occidentales portent bien leur appropriation. En effet, il vous sera possible de faire le tour des régions ainsi que les pays voisins grâce au TGV, et cela en quelques heures ou d’entreprendre des vacances au ski ou des vacances au soleil, enfin selon la saison.
Ainsi est évoquée la vie en occident. Apres un tel récit, plusieurs questions trouvent leurs réponses, en l’occurrence : « Pourquoi la majore partie des filles djiboutiennes dansent elle les regards figés vers les cieux ? ». Certains disent qu’elles souhaiteront emprunter cette voie pour quitter la ville de Djibouti pour ainsi prendre goût à son tour.
La boulimie autour de la question de l’Europe privilégie certains pendant leurs arrivées à djibouti. Nous allons prendre un exemple très concret celui « des étudiants ». Une fois arrivée dans leur ville natale, ces derniers changent de comportement, dirait on qu’il endosse le rôle du « Allaah ! francisca ayu kahimide » traduction « Mon Dieu ! Il vient de la France ». Effectivement pour une personne ayant déjà réalisée ce cursus, ces mots sont simples rien d’abracadabra, nous dirons plus, l’exclamation ne devrait pas figurer dans cette phrase ainsi que la mention Mon Dieu. Mais pour la jeune fille qui plonge son regard dans les cieux, ces quelques mots sont évocatrices. Ça représente les euros, la tour Eiffel. Mine de rien, il se vante au fait qui occupe un poste dans un bureau, sauf que ce poste relève d’ordre ménager.

Belle vie !

Les Euros, TGV, TPS, Canalsat, restaurant italien ou chinois, pizza hut ou dominos, micro onde, les vacances au ski ou sous les plages….etc, enfin toute cette cavalerie est peut être vrai. Mais vit on confortable et aisé en Europe à peine arrivé ? La réponse à une telle suggestion trouve ses sources dans des causeries de fantaisies et des rêveries. A peine Arrivée, et même dans l’aéroport, vous sentez l’air d’un invité, enfin si c’était seulement le statut d’invité qui vous aie imputé. Mais le terme exact qui nous fera cogiter et nous semblera familier est un « Oromo ». Bien que les oromos soient des peuples connus, mais ici il soit concevable de tenir compte que le côté péjoratif du terme. Racisme, Xénophobie, Discrimination, Préjugé et le « rentre chez toi » sont des rigueurs, malgré les soit disants interdictions ; des mots qui à Djibouti avaient leurs places dans les livres.
Dés lors et spontanément, vous allez essayer de chercher du regard celle qui vous a si souvent servie de protection et de refuge, Djibouti. Continuellement, le confort et l’aisance deviennent les fruits d’une illusion. Vivre en Europe se référe à une existence autour de laquelle toutes difficultés de la vie gravitent. Une vie où le chacun pour soit règne, le stress s’est installé. Prétendre que la belle vie se trouve dans l’occident n’est autre que de l’hypocrisie.
Fraternité, Egalité, Respect et paix sont les composants de notre chère patrie. Djibouti tient magistralement son coté de pays de braves et de la tolérance. Une nation où rien n’est forcé par des lois. Tout se réalise naturellement. Nous ne parlons nullement d’une intégration et d’un racisme. Exemple le vendeur de stands à la place rainbow face à un acheteur de race blanche, ce premier n’est nullement gêné de l’appellation « cousin ». Alors que ces deux personnes n’ont rien en commun. Nous, autant que djiboutien nous ne nous arrêtons pas sur des détails, mais sur des questions de principes.
Combien de fois vous est il arrivé de crier « jooji », alors que le bus avait à peine démarrer ? Où trouves t’on un bus que le conducteur ne démarre pas tant que la gente féminine soit bien installée ? Vous est il arrivé de prendre un bus dans lequel tout le monde fait la tête à tout le monde, et dans lequel le stress et la solitude prennent place ? Cette dernière situation ne trouve pas refuge à Djibouti.
Le chacun chez soit, l’intimité et les plannings ; ces termes sonnent la mélancolie et la tristesse. Cela engendrent à une atmosphère d’égoïsme. En occident, grands nombres des personnes sont soit transportés au service de psychiatrie à cause de la solitude, soit se jettent des ponts. Et pour combattre ceux-ci, les personnes de ces pays soient soit obligées de s’inscrire dans des associations, soit dans des cours, soit organisées des réceptions entre voisins. La vie en communauté fait partie de l’une des richesses culturelles de notre pays. Où rencontre t on un pays dans lequel vous rentrez chez des gens, en s’invitant : « Na mantaa k’est ce que vous avez cuisiné ». Et ceci quotidiennement.
Vous est il arrivé de lire à plusieurs reprises les ingrédients d’une boite de conserve de peur de prendre du porc ou des aliments alcoolisés ?
L’occident et notre chère religion, L’Islam.
L’absence des appels à la prière, l’absence de la célébration de l’Aid, le Ramadan négligé, le mépris de la porteuse de voile et récemment les caricatures de Notre Prophète (SAW) sont au menu.
Grâce à notre organisation et les diffusions spontanées de nos medias et de notre presse écrite, nous pouvons être non seulement informés mais aussi encouragés à y prendre goût, en l’occurrence la RTD et le mois de ramadan.
Rien ne vaut Djibouti, et toutes les perspectives qu’elle nous offre.




Hadaya



bye



t'es une pilosophe toi
somalfr
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   bouchra Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
656
Inscrit :
19-septembre 07
Gender:
Female
Location:
France
Interests:
djibouti, djibouti et djibouti pour le reste je fais le necessaire

Posté 12 août 2008 - 05:03

Voir le messageMane, le Monday 11 August 2008, 17:44, dit :

Rêve Djiboutien

Effectivement, nous ne pouvons en aucun cas résumer ou généraliser le rêve djiboutien à ce cas de figure. Mais malheureusement, ce cas englobe largement une majorité de nos concitoyens. Nombreux sont ceux qui idéalisent la vie en Europe, et n’espèrent qu’une chose décrocher un visa vers le vieux continent ou traverser l’outre atlantique. Dans le seul but précis est de trouver la belle vie.
Belle vie ! Une belle vie décrite confortablement, où l’avantage et la simplicité prennent les dessous. Non seulement, vous y accédez par voie aérienne, votre voyage sera effectué au bord dans une compagnie européenne, où le confort n’est nullement négligé. Une fois installé, grâce à l’Etat, vous percevez des aides financiers, matériels et bien sure psychologique (devons nous retirer cette suggestion ? Vu que nous réclamons fort l’inutilité d’une quelconque aide psychologique, mais si cela permet de franciser et de l’idéaliser la chose. Pourquoi pas.). Puis vous serez cependant suivis par une assistante sociale. Cette dernière vous aidera à trouver un logement dans une résidence située en ville. Il sera de votre droit d’acquérir des aides financiers. Grâce à ces ressources, plus question de « kanbare », tout ceci est d’une vielle école, vous aurez droit à un salon, plus une cuisine équipée d’une plaque chauffante contrairement à la « choola » (peut être que karima allait rivaliser avec ces plaques chauffante hormis le four). Plus besoin de chauffer le plat avec la vielle quincaillerie, l’Europe vous offre le micro onde qui en 2 cliques permet de faire tout le travail. A cela s’ajoute au baignoire, certains djiboutiens rêvent de prendre un bain moussant entouré de bougies. Absolument la vie à l’occident vous permet de le réaliser. Et sans oublier la présence d’une intimité, là bas, il est facile de concevoir votre planning, chaque visite doit être rentable. Il est indiscret de se rendre chez une personne sans prendre un rendez vous. Et dans cette optique, les visites sont assez rares, en un seul mot chacun chez soit.
Par ailleurs, l’assistante est chargée aussi de vous trouver un travail avec la collaboration d’une Agence pour l’emploi afin d’arrondir vos fins de mois. Pendant le week-end, vous serez en mesure de faire les courses, cependant il vous sera utile de vous rendre dans des grandes surfaces, en l’occurrence des centres commerciaux comme Galerie Lafayette, Mango, Morgane pour vos faits personnelles ou Father and Sons, sport ; avant de faire une virée dans Auchan, Carrefour pour ceux qui relèvent de la nourriture. Durant la soirée, vous avez qu’à choisir entre une soirée pizza Hut ou dominos devant les intégralités de Canalsat et de TPS sinon dîner avec les amis dans un restaurant italien ou chinois. Finis les soirées passées devant RTD avec ces théâtres et ces chansons mélancoliques, ainsi que ces émissions de cultures enrichies avec les échanges des vieux et vieilles voisins, enfin la compagnie du voisinage (Au fait, Qu’est ce l’intimité ?), en menu haricot « wadani » ou de « waadi » ou l’incontournable de « fourine iyo shaah ». En Europe, le dîner a un rôle prépondérant. Contrairement à Djibouti, où rien n’est organisé de façon harmonieuse et prévisible. Dites combien de fois, vous est il arrivé de chercher du pain à la boulangerie d’Ambouli dans des heures tardifs ? D’où le manque d’organisation.
Les vacances occidentales portent bien leur appropriation. En effet, il vous sera possible de faire le tour des régions ainsi que les pays voisins grâce au TGV, et cela en quelques heures ou d’entreprendre des vacances au ski ou des vacances au soleil, enfin selon la saison.
Ainsi est évoquée la vie en occident. Apres un tel récit, plusieurs questions trouvent leurs réponses, en l’occurrence : « Pourquoi la majore partie des filles djiboutiennes dansent elle les regards figés vers les cieux ? ». Certains disent qu’elles souhaiteront emprunter cette voie pour quitter la ville de Djibouti pour ainsi prendre goût à son tour.
La boulimie autour de la question de l’Europe privilégie certains pendant leurs arrivées à djibouti. Nous allons prendre un exemple très concret celui « des étudiants ». Une fois arrivée dans leur ville natale, ces derniers changent de comportement, dirait on qu’il endosse le rôle du « Allaah ! francisca ayu kahimide » traduction « Mon Dieu ! Il vient de la France ». Effectivement pour une personne ayant déjà réalisée ce cursus, ces mots sont simples rien d’abracadabra, nous dirons plus, l’exclamation ne devrait pas figurer dans cette phrase ainsi que la mention Mon Dieu. Mais pour la jeune fille qui plonge son regard dans les cieux, ces quelques mots sont évocatrices. Ça représente les euros, la tour Eiffel. Mine de rien, il se vante au fait qui occupe un poste dans un bureau, sauf que ce poste relève d’ordre ménager.

Belle vie !

Les Euros, TGV, TPS, Canalsat, restaurant italien ou chinois, pizza hut ou dominos, micro onde, les vacances au ski ou sous les plages….etc, enfin toute cette cavalerie est peut être vrai. Mais vit on confortable et aisé en Europe à peine arrivé ? La réponse à une telle suggestion trouve ses sources dans des causeries de fantaisies et des rêveries. A peine Arrivée, et même dans l’aéroport, vous sentez l’air d’un invité, enfin si c’était seulement le statut d’invité qui vous aie imputé. Mais le terme exact qui nous fera cogiter et nous semblera familier est un « Oromo ». Bien que les oromos soient des peuples connus, mais ici il soit concevable de tenir compte que le côté péjoratif du terme. Racisme, Xénophobie, Discrimination, Préjugé et le « rentre chez toi » sont des rigueurs, malgré les soit disants interdictions ; des mots qui à Djibouti avaient leurs places dans les livres.
Dés lors et spontanément, vous allez essayer de chercher du regard celle qui vous a si souvent servie de protection et de refuge, Djibouti. Continuellement, le confort et l’aisance deviennent les fruits d’une illusion. Vivre en Europe se référe à une existence autour de laquelle toutes difficultés de la vie gravitent. Une vie où le chacun pour soit règne, le stress s’est installé. Prétendre que la belle vie se trouve dans l’occident n’est autre que de l’hypocrisie.
Fraternité, Egalité, Respect et paix sont les composants de notre chère patrie. Djibouti tient magistralement son coté de pays de braves et de la tolérance. Une nation où rien n’est forcé par des lois. Tout se réalise naturellement. Nous ne parlons nullement d’une intégration et d’un racisme. Exemple le vendeur de stands à la place rainbow face à un acheteur de race blanche, ce premier n’est nullement gêné de l’appellation « cousin ». Alors que ces deux personnes n’ont rien en commun. Nous, autant que djiboutien nous ne nous arrêtons pas sur des détails, mais sur des questions de principes.
Combien de fois vous est il arrivé de crier « jooji », alors que le bus avait à peine démarrer ? Où trouves t’on un bus que le conducteur ne démarre pas tant que la gente féminine soit bien installée ? Vous est il arrivé de prendre un bus dans lequel tout le monde fait la tête à tout le monde, et dans lequel le stress et la solitude prennent place ? Cette dernière situation ne trouve pas refuge à Djibouti.
Le chacun chez soit, l’intimité et les plannings ; ces termes sonnent la mélancolie et la tristesse. Cela engendrent à une atmosphère d’égoïsme. En occident, grands nombres des personnes sont soit transportés au service de psychiatrie à cause de la solitude, soit se jettent des ponts. Et pour combattre ceux-ci, les personnes de ces pays soient soit obligées de s’inscrire dans des associations, soit dans des cours, soit organisées des réceptions entre voisins. La vie en communauté fait partie de l’une des richesses culturelles de notre pays. Où rencontre t on un pays dans lequel vous rentrez chez des gens, en s’invitant : « Na mantaa k’est ce que vous avez cuisiné ». Et ceci quotidiennement.
Vous est il arrivé de lire à plusieurs reprises les ingrédients d’une boite de conserve de peur de prendre du porc ou des aliments alcoolisés ?
L’occident et notre chère religion, L’Islam.
L’absence des appels à la prière, l’absence de la célébration de l’Aid, le Ramadan négligé, le mépris de la porteuse de voile et récemment les caricatures de Notre Prophète (SAW) sont au menu.
Grâce à notre organisation et les diffusions spontanées de nos medias et de notre presse écrite, nous pouvons être non seulement informés mais aussi encouragés à y prendre goût, en l’occurrence la RTD et le mois de ramadan.
Rien ne vaut Djibouti, et toutes les perspectives qu’elle nous offre.




Hadaya



bye


j aime mieux la 1ere partie de ce hyme à mon pays et à nos moeurs que j aime tant....
permet moi tout de même de ne partager ni ton obtimisme éxageré quand aux perspectives offertes là bas ni ton plaidoyer pour l'égoisme et ...europ....
lorsqu'on est né musulman, dans le respect et l amour de sa religion et de sa personne, rien de tous ces détails ne vous touchent...
lorsqu'on émigre, que l on choisis de vivre ailleur que chez soi il faut s'attendre de croiser assez souvent (trop) des ignorants qui vous rapellent votre choix et qui aimeraient tellement que vous le regrettiez...
s il t arrive de croiser un de ces ignorants n'hésite pas de leur confirmer que tu gagne beaucoup d'argent chez eux et que tu es bien contente de le rapporter cher toi...

post super interessant....merci
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   djibetoile Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
258
Inscrit :
11-août 08

Posté 12 août 2008 - 05:26

yep walal cest vrai kon aucun cas on ne peu trouver la vie kon avai che soi la ou on est maintenan tu nous revele laid le ramadan rien ke de repenser o jour de laid avec tt les vieux amis les voisin cetai des momen merveilleux (chose ki n'est pas fsable en etranger) mai mai il fo tt simplemen se rendre compte du pourkoi on est ici et commen
personne ns a forcer a quitter notre pays et mem si que parfois on etai si dechirer de le faire
donc certe on est livre a soimeme mai fo etre fort et garder la tete bien haute koi kil arrive ;)
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Mane Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
127
Inscrit :
06-avril 04
Gender:
Male
Location:
Au fond d'un Ocean

Posté 13 août 2008 - 05:42

hassan med,
horta primo je le voyais Wallen depuis des annes, so repondre a son message c est necessaire. hayes t es apres le proverbe, alors ca t a fait cogiter ou tout semblant ca t a fait penser a toi. anyway ce n est qu un proverbe. so alors arretes de dramtiser, ne te sens pas viser. hayes sorry si cela t a touche. a la prochaine bye ;)

Mane
"Quand nous comblons de bienfaits l'homme, il s'esquive et s'eloigne.
Et quand le malheur le touche, il se livre alors à une longue prière." Sourate 41


Quitte à être une légende, Autant etre une légende vivante!

La Qualité parle d'elle même.

La Civilisation Mane est plutôt douée par ses origines, c'est pourkoi je vais pas continuer à colporter mon idealisme humain.

On dit que Miss Mane a la sagesse de ne pas rever


Ma Mere me dit tj: "Fais Gaffe ma fille au monstre vorace et sentimental nommé Le Mec"! Sacrée maman
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet