djibnet.com: Al Ghazali Ou L'argument De L Islam - djibnet.com

Aller au contenu

  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Al Ghazali Ou L'argument De L Islam A Desaxée et Son Club Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Muslin Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 276
Inscrit :
02-juillet 08
Gender:
Not Telling

Posté 08 juillet 2008 - 03:23

Préface
Au Nom de Dieu Clément et Miséricordieux

Louange à Dieu, celui qui, par Sa louange commence tout lettre et tout propos. Et que la grâce
soit sur Mohammad l'élu pour la prophétie et le message. Ainsi que sur sa famille et ses compagnons, les guides contre l'égarement...
Soit. Tu m'as demandé, ô ! Mon frère dans la religion, que je t'indique le but des sciences et leurs secrets, Ainsi que les méfaits des doctrines et leurs labyrinthes. Tu vaudrais aussi que je te raconte ce que j'ai enduré pour dégager la vérité au milieu du désordre des secrets, malgré l'enchevêtrement de leurs chemins et leurs voies.

Tu vaudrais savoir ce qu'il m'a fallu d'audace pour m'élever des bassesses du conformisme (at taqlib) vers les cimes du discernement et ce que j'ai, en premier lieu, retiré comme profit de la science kalam (spéculation théologique), et en second lieu ce que j'ai détesté dans les méthodes de certains ta'limistes (initiés), incapables d'atteindre la vérité avec leur conformisme à leur imam,
Ce que, ensuite, j'ai dédaigné et critiqué dans les méthodes de la spéculation philosophique, et enfin ce qui m'est devenu agréable dans la voie du soufisme, ce que par redoublement d'effort, j'ai sélectionné comme le coeur de la vérité dans les propos des gens; ce qui m'a détourné de répandre la science (l'enseignement) à Bagdad, malgré le grand nombre de mes étudiants, ce qui m'a appelé à reprendre à Nishapour, longtemps après. Rassuré de la sincérité de ton désir, je me suis hâté de répondre à ta demande.
En s'appuyant sur Dieu, en me remettant en toute confiance à Lui, en Lui demandant assistance et en me réfugiant à Lui, je dis que Dieu -exalté soit Il – parfait votre conduite dans la bonne voie, et qu'Il infléchisse votre direction vers la vérité. Sachez ! Que les divergences entre les gens sur les religions et les modes de croyance, les différences entre les imams dans les écoles (madhahib), ainsi que la multiplicité des sectes et les contractions dans les méthodes constitue un océan profond dans lequel la majorité (des gens) ont sombré, et peu sont ceux qui s'en sont délivrés. Chaque tendance prétend en être celle qui est sauvée. Et ''Chaque partie se réjouissent de ce qu'elle détient'' (coran 23/54). C'est ce que nous a promis le seigneur des envoyés – sur lui la grâce et la paix - , lui le sincère et le véridique a dit '' Ma communauté se scindra en soixante-treize tendances, une seul sera sauvée'', ainsi ce qu'il a promis est sur le point de se réaliser.

Or depuis la fleur de ma jeunesse, dès avant mes vingt ans et jusqu' aujourd'hui alors que j'ai dépassé les cinquante ans, je n'ai cessé de plonger dans cet océan profond.


Al Ghazali Erreur et délivrance
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Muslin Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 276
Inscrit :
02-juillet 08
Gender:
Not Telling

Posté 08 juillet 2008 - 03:37

Dexasée,
Je voudrais que tu me dise une chose qui a dit : "Al- Ghazali (11-12e siecle) est le plus grand fossoyeur jamais existé dans la civilisation musulmane. A cause de sa philosophie et de son influence sur la fermeture de la porte de l'Ijtihad, c'etait la mort du recours à l’intelligence chez les Musulmans et le declin d'une de plus grande civilisations que la terre n'est connue."
Quel faute grave t'as commis en reprenant une critique sur Al Ghazali et en omettant deliberement l'auteur de la citation.
C'est le moment ou jamais de nous debaler tes griefs à l'encontre de AL Ghazali.
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   pierre p Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 721
Inscrit :
16-décembre 05
Location:
Paris

Posté 08 juillet 2008 - 04:12

Bonjour Muslin,

Voir le messageMuslin, le Tuesday 8 July 2008, 12:37, dit :

Dexasée,
....C'est le moment ou jamais de nous debaler tes griefs à l'encontre de AL Ghazali.


Je peux me tromper, mais je ne suis pas sûr que Désaxée ait des griefs contre Al Ghazali... ce serait peut-être même le contraire.
« Le désaccord pourrait être le chemin le plus court entre deux opinions. »
« Tous peuvent entendre mais seuls les êtres sensibles comprennent. »
« N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux. »

[ Khalil Gibran ]
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 08 juillet 2008 - 11:08

Quand les religieux considerent et admirent un ecrivain/penseur/philosophe, faut se mefier!!!! ;)

Al-Ghazali et ses idees sont responsables de la fermeture de la porte d'Ijtihad au 13e siecle dans l'age d'or de l'Islam, ils l'ont remplace par le Taqliid, qui est l'immitation.

Le monde s'est arrete de tourner pour les musulmans, depuis ces annees-la, il est devenu INTERDIT de reflechir, de discuter et de trouver des "nouvelles" solutions. Les musulmans ne peuvent qu'imiter cad repeter la meme chose, et appliquer les meme doctrines pour tout aspect de la societe musulmane.

Meme si le monde a change autour d'eux, meme si 700 se sont ecoules!

Certains disent que ALGhazali n'est pas responsable de cet arrete de la pensee musulmane mais que son livre "de l'incoherence des philosophes" n'est qu'une illustration de ce qui se passait autour de lui donc il a mis sur papier les bouleversements de son ere.

Mais symboliqement, il represente le moment exact le monde musulman est tombe dans la decadence.
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   kabriid Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
245
Inscrit :
23-mai 07

Posté 09 juillet 2008 - 01:49

Desaxee, la vie même de l'imam Al Ghazali est un argument ( il ne porte pas ce surnom pour rien! :) ) contre ton accusation. Voilà un homme qui ,au faite des connaissances et de la gloire, se defait du conformisme et se retire des affaires parce qu'il refuse d'étouffer ses doutes par les réponses toutes faites de la théologie officielle.
On est loin donc de l'imam qui cadenasse le débat en fournissant un package idéologique.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Muslin Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 276
Inscrit :
02-juillet 08
Gender:
Not Telling

Posté 09 juillet 2008 - 07:49

Voir le messageDesaxee, le Tuesday 8 July 2008, 22:08, dit :

Quand les religieux considerent et admirent un ecrivain/penseur/philosophe, faut se mefier!!!! ;)

Al-Ghazali et ses idees sont responsables de la fermeture de la porte d'Ijtihad au 13e siecle dans l'age d'or de l'Islam, ils l'ont remplace par le Taqliid, qui est l'immitation.

Le monde s'est arrete de tourner pour les musulmans, depuis ces annees-la, il est devenu INTERDIT de reflechir, de discuter et de trouver des "nouvelles" solutions. Les musulmans ne peuvent qu'imiter cad repeter la meme chose, et appliquer les meme doctrines pour tout aspect de la societe musulmane.

Meme si le monde a change autour d'eux, meme si 700 se sont ecoules!

Certains disent que ALGhazali n'est pas responsable de cet arrete de la pensee musulmane mais que son livre "de l'incoherence des philosophes" n'est qu'une illustration de ce qui se passait autour de lui donc il a mis sur papier les bouleversements de son ere.

Mais symboliqement, il represente le moment exact le monde musulman est tombe dans la decadence.

Dexasée,
Est-ce que tu te rends compte de ce que tu dit. J'ai l'impression que tu te repète comme un disque rayé dans toutes tes interventions.
Lorsqu'il s'agit de faire une critique sur les muslimans, ce n'est point la raison mais tes prejugés qui dictent tes mots.
Dans un certain sens tu me fais penser à ces occidentaux qui n'ont jamais vu un noir ( de leur vie) et dont leurs coeurs sont remplis des prejugés.
Ce que tu pense et ce que tu as entendu dire sur Al Ghazali/Islam/Muslimans sont indissociables.
Si tu regarde dans sa biographie ( sans vouloir t'orienter sur une en particulier) tu verras qu'il y a plus de critiques positives que negatives.
Si tu ne sais rien sur lui pourquoi ne retenir que la critique negative et omettre pour notre comprehension le nom de l'auteur de ladite
critique.
STP, lis la preface écrite par AL Ghazali pour son livre Erreur et decadence.
Toute critique commence par une étude de texte, fais nous un petit commentaire de ta lecture
Tu trouvera la reponse à tes obsessions et peu être (si tu es sincère) tu apprendra à nous aimer.
A+
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Ely Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 366
Inscrit :
13-mai 03
Location:
Canada

Posté 09 juillet 2008 - 07:59

Voir le messageMuslin, le Wednesday 9 July 2008, 12:49, dit :

Dexasée,
Est-ce que tu te rends compte de ce que tu dit.
[...]


Ceci est une défense classique avec ouverture argumentaire poussant a la défensive! Tu mets le fardeau de la preuve sur l'autre et tu attends vaillamment au tournant en embuscade :D

Et si tu nous avançais des contre arguments toi-même; et si tu nous étayais les bases de ta défense et en illustrant avec des exemples texto? hein!
"C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas."
MAHATMA GANDHI (1869 - 1948)

"C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire."
JEAN DE LA BRUYÈRE (1645 - 1696)

"La religion est l'opium du peuple"
Karl Marx (1818-1883)
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Muslin Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 276
Inscrit :
02-juillet 08
Gender:
Not Telling

Posté 09 juillet 2008 - 08:39

Voir le messageEly, le Wednesday 9 July 2008, 18:59, dit :

Ceci est une défense classique avec ouverture argumentaire poussant a la défensive! Tu mets le fardeau de la preuve sur l'autre et tu attends vaillamment au tournant en embuscade :D

Et si tu nous avançais des contre arguments toi-même; et si tu nous étayais les bases de ta défense et en illustrant avec des exemples texto? hein!


Ely,
ça fait longtemps que Dexasée est membre de ce forum,
Et depuis longtemps elle ridiculise l 'Islam et les Muslimans.
Pour elle, Nous (muslimans) nous ne somme que des moutons,
nous ne faisons que suivre, nous sommes incapable de comprendre
(notre religion soit-il).Insensible que nous sommes la femme est ignorée
dans nos sociétés,injustice dont le fondement serait l'Islam. voilà en quelque mots
dexasée.
Pour couronner son discour, elle s'attaque à celui que nous surnommons l'argument.
Attendons sa reponse et je vous s'assure de la mienne.
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 09 juillet 2008 - 11:37

Voir le messageMuslin, le Wednesday 9 July 2008, 18:39, dit :

Ely,
ça fait longtemps que Dexasée est membre de ce forum,
Et depuis longtemps elle ridiculise l 'Islam et les Muslimans.
Pour elle, Nous (muslimans) nous ne somme que des moutons,
nous ne faisons que suivre, nous sommes incapable de comprendre
(notre religion soit-il).Insensible que nous sommes la femme est ignorée
dans nos sociétés,injustice dont le fondement serait l'Islam. voilà en quelque mots
dexasée.
Pour couronner son discour, elle s'attaque à celui que nous surnommons l'argument.
Attendons sa reponse et je vous s'assure de la mienne.


Tiens c'est la defense de BUSH, NOUS contre les autres (en l'occurence , elle)

Sinon , tu te cachais sous quel nick avant? :P

Ca confirme bien mes dires, des que les religieux admirent un ecrivain, faut se mefier car forcement le bonhomme ne les a pas contredit... ;) Sinon il aurait recu une fatwa en pleine guelle ... meme posthume

Ce message a été modifié par Desaxee - 09 juillet 2008 - 11:40 .

0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   sourcil Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 150
Inscrit :
28-septembre 06

Posté 10 juillet 2008 - 07:01

Extrait Biographie: Abû Hâmid al-Ghazâlî est né à Tûs, ancienne ville du Khurâsân, en 450 de l’Hégire, soit en 1058 de notre ère. Les biographes Ibn Khallikân (m. 1282) et Tâj al-Dîn al-Subkî (m. 1370) lui ont consacré des notices dans leurs ouvrages mais al-Ghazâlî a fait lui-même le récit de son évolution intellectuelle et spirituelle dans autobiographie al-Munqidh min al-dalâl (littéralement : Celui qui sauve de l’égarement[1]).

L’exemplarité du parcours intérieur d’al-Ghazâlî tient dans le fait que malgré une formation théologique et juridique très poussée, il sut se défaire du conformisme ambiant pour se mettre en quête de sincérité, d’authenticité et de vérité intérieure. Il dut pour cela faire littéralement ‘‘table rase’’ de tout ce qu’il savait ou croyait savoir – y compris les concepts les plus largement admis –, assumer ses doutes et ses incertitudes et refuser de les étouffer par les réponses toutes faites de la théologie officielle. C’est à ce prix – et en faisant preuve d’un héroïsme spirituel admirable – qu’il put accéder à la ‘‘grande Certitude’’ (haqq al-yaqîn), celle qui confère la plénitude et la paix intérieure tant recherchée.

On peut distinguer quatre grandes périodes dans la vie d’al-Ghazâlî :

- Les années d’apprentissage et d’étude.

- L’enseignement à la mosquée-institut Nizâmiyya (1085-1095).

- La retraite spirituelle (1095-1105).

- Le retour à l’enseignement et l’écriture de son Ihyâ’ ‘ulûm al-dîn.

Sa quête intérieure lui permit de découvrir la connaissance intime que l’être porte en lui-même, connaissance que les mystiques musulmans appellent ‘ilm al-mukâchafa, la science par dévoilement :

« Par la science du dévoilement, j’entends la lumière jaillissant dans le coeur lorsque celui-ci est purifié. Cette lumière éclaire maintes réalités sur lesquelles on avait jusqu’alors les idées confuses. Lorsque cela se produit, apparaît la véritable connaissance… ainsi que la contemplation de visu qui ne laisse aucun doute. »[2]

Al-Ghazâlî quitta ce monde le 14 Jumâdâ II 505 / 18 décembre 1111 laissant à la postérité non seulement une oeuvre d’une densité remarquable mais aussi et surtout un modèle de cheminement intérieur et d’exigence d’authenticité spirituelle :

« J’avais acquis la certitude que les soufis ne sont pas des gens de ‘‘discours’’ mais des êtres ayant atteint de hauts degrés dans la réalisation spirituelle. Je possédais tout ce qui pouvait s’apprendre par l’étude. Le reste ne pouvait s’acquérir par l’écoute ou l’étude mais seulement par le ‘‘goût’’ (dhawq) et le cheminement spirituel (sulūk). […]

Cela ne peut se réaliser qu’en s’éloignant des honneurs et de l’argent et en fuyant tout ce qui distrait et enchaîne l’homme.

Je suis resté en retraite spirituelle dix ans ; j’eus, durant cette période, le dévoilement de choses innombrables… »[3]
Ma souffrance sera égale à la tienne, ni plus, ni moins.
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Muslin Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 276
Inscrit :
02-juillet 08
Gender:
Not Telling

Posté 15 juillet 2008 - 01:54

Voir le messagesourcil, le Thursday 10 July 2008, 18:01, dit :

Extrait Biographie: Abû Hâmid al-Ghazâlî est né à Tûs, ancienne ville du Khurâsân, en 450 de l’Hégire, soit en 1058 de notre ère. Les biographes Ibn Khallikân (m. 1282) et Tâj al-Dîn al-Subkî (m. 1370) lui ont consacré des notices dans leurs ouvrages mais al-Ghazâlî a fait lui-même le récit de son évolution intellectuelle et spirituelle dans autobiographie al-Munqidh min al-dalâl (littéralement : Celui qui sauve de l’égarement[1]).

L’exemplarité du parcours intérieur d’al-Ghazâlî tient dans le fait que malgré une formation théologique et juridique très poussée, il sut se défaire du conformisme ambiant pour se mettre en quête de sincérité, d’authenticité et de vérité intérieure. Il dut pour cela faire littéralement ‘‘table rase’’ de tout ce qu’il savait ou croyait savoir – y compris les concepts les plus largement admis –, assumer ses doutes et ses incertitudes et refuser de les étouffer par les réponses toutes faites de la théologie officielle. C’est à ce prix – et en faisant preuve d’un héroïsme spirituel admirable – qu’il put accéder à la ‘‘grande Certitude’’ (haqq al-yaqîn), celle qui confère la plénitude et la paix intérieure tant recherchée.

On peut distinguer quatre grandes périodes dans la vie d’al-Ghazâlî :

- Les années d’apprentissage et d’étude.

- L’enseignement à la mosquée-institut Nizâmiyya (1085-1095).

- La retraite spirituelle (1095-1105).

- Le retour à l’enseignement et l’écriture de son Ihyâ’ ‘ulûm al-dîn.

Sa quête intérieure lui permit de découvrir la connaissance intime que l’être porte en lui-même, connaissance que les mystiques musulmans appellent ‘ilm al-mukâchafa, la science par dévoilement :

« Par la science du dévoilement, j’entends la lumière jaillissant dans le coeur lorsque celui-ci est purifié. Cette lumière éclaire maintes réalités sur lesquelles on avait jusqu’alors les idées confuses. Lorsque cela se produit, apparaît la véritable connaissance… ainsi que la contemplation de visu qui ne laisse aucun doute. »[2]

Al-Ghazâlî quitta ce monde le 14 Jumâdâ II 505 / 18 décembre 1111 laissant à la postérité non seulement une oeuvre d’une densité remarquable mais aussi et surtout un modèle de cheminement intérieur et d’exigence d’authenticité spirituelle :

« J’avais acquis la certitude que les soufis ne sont pas des gens de ‘‘discours’’ mais des êtres ayant atteint de hauts degrés dans la réalisation spirituelle. Je possédais tout ce qui pouvait s’apprendre par l’étude. Le reste ne pouvait s’acquérir par l’écoute ou l’étude mais seulement par le ‘‘goût’’ (dhawq) et le cheminement spirituel (sulūk). […]

Cela ne peut se réaliser qu’en s’éloignant des honneurs et de l’argent et en fuyant tout ce qui distrait et enchaîne l’homme.

Je suis resté en retraite spirituelle dix ans ; j’eus, durant cette période, le dévoilement de choses innombrables… »[3]



khayr hel !
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Muslin Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 276
Inscrit :
02-juillet 08
Gender:
Not Telling

Posté 15 juillet 2008 - 02:50

Voir le messageDesaxee, le Wednesday 9 July 2008, 22:37, dit :

Tiens c'est la defense de BUSH, NOUS contre les autres (en l'occurence , elle)

Sinon , tu te cachais sous quel nick avant? :P

Ca confirme bien mes dires, des que les religieux admirent un ecrivain, faut se mefier car forcement le bonhomme ne les a pas contredit... ;) Sinon il aurait recu une fatwa en pleine guelle ... meme posthume

Dexasée,
Je ne voudrais pas entrer dans une polémique.
Pour connaitre quelqu'un et le juger, il faut:
-l' avoir entendu parler.
- l'avoir vu en action.
- l'avoir lu .

Cet homme Al Ghazali n'est plus de ce monde, on ne peut le juger et le critiquer que sur ses écrits.
On peut parlé de tel livre de Al Ghazali ou telle critique de Al Ghazali faite par telle personne.
Je te trouve malhonnète lorsque tu signe dans toutes tes interventions par "Al- Ghazali (11-12e siecle) est le plus grand fossoyeur jamais existé dans la civilisation musulmane. A cause de sa philosophie et de son influence sur la fermeture de la porte de l'Ijtihad, c'etait la mort du recours à l’intelligence chez les Musulmans et le declin d'une de plus grande civilisations que la terre n'est connue." et voir finallement que tu n'as aucun grièf contre Al Ghazali.
Je te trouve malhonnète que tu cache le nom de l'auteur de la citation qui te sert de signature.
Je te trouve malhonnète que sans cesse tu nous traites "des moutons" alors que ce comportement est flagrant chez toi.
Je te trouve malhonnète que tu continue à signer avec cette citation alors que tu ne connais rien sur Al Ghazali.
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 16 juillet 2008 - 01:52

Voir le messageMuslin, le Tuesday 15 July 2008, 13:50, dit :

Dexasée,
Je ne voudrais pas entrer dans une polémique.
Pour connaitre quelqu'un et le juger, il faut:
-l' avoir entendu parler.
- l'avoir vu en action.
- l'avoir lu .

Cet homme Al Ghazali n'est plus de ce monde, on ne peut le juger et le critiquer que sur ses écrits.
On peut parlé de tel livre de Al Ghazali ou telle critique de Al Ghazali faite par telle personne.
Je te trouve malhonnète lorsque tu signe dans toutes tes interventions par "Al- Ghazali (11-12e siecle) est le plus grand fossoyeur jamais existé dans la civilisation musulmane. A cause de sa philosophie et de son influence sur la fermeture de la porte de l'Ijtihad, c'etait la mort du recours à l’intelligence chez les Musulmans et le declin d'une de plus grande civilisations que la terre n'est connue." et voir finallement que tu n'as aucun grièf contre Al Ghazali.
Je te trouve malhonnète que tu cache le nom de l'auteur de la citation qui te sert de signature.
Je te trouve malhonnète que sans cesse tu nous traites "des moutons" alors que ce comportement est flagrant chez toi.
Je te trouve malhonnète que tu continue à signer avec cette citation alors que tu ne connais rien sur Al Ghazali.


Pourquoi t'as changé de nick, l'ancien t'allait à merveille (ironie) .. :) relax, g rigole
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Muslin Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 276
Inscrit :
02-juillet 08
Gender:
Not Telling

Posté 16 juillet 2008 - 08:21

Voir le messageDesaxee, le Wednesday 16 July 2008, 0:52, dit :

Pourquoi t'as changé de nick, l'ancien t'allait à merveille (ironie) .. :) relax, g rigole


Desaxee,
Je ne te comprends pas . Moi qui pensait ...que derrière ta mefiance et tes doutes
il y avait une envie de comprendre.
La médisance est une chose grave. Sache que les gens medisent facilement les savants.
Ne tombe pas desaxée dans un grand péché car les consequences de cette medisance sont enormes.
Vois la frequence de tes interventions et à chacune d'elle une medisance.
Combien de personne vas tu influencer? Sache que tu contribue à la division des muslimans.
Et ça, c'est un grand péché.

DIEU a dit dans son noble coran :

49.12. Ô vous qui avez cru ! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas; et ne médisez pas
les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (Non !) vous en aurez horreur. Et craignez Dieu. Car Dieu est Grand
Accueillant au repentir, Très Miséricordieux.
sourate 49 verset 12

Sache qu' on peut critiquer les savants, Al Ghazali, lui-même, l' a faite.
Al Ghazali, lui-même, peut etre critiqué mais il y'a des manières.

Si tu n'es pas muslimane, dis ce que tu veux.
Mais si tu l' es alors il y'a des regles.
Al Ghazali a consacré un chapitre entier pour cela dans son livre les degat des mots.
Je voudrais conclure par ceci :
Un musliman qui ne fait pas ses 5 prières par jour ne peut critiquer un savant parce qu'il est deja égaré.
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 17 juillet 2008 - 12:20

Voir le messageMuslin, le Wednesday 16 July 2008, 19:21, dit :

Si tu n'es pas muslimane, dis ce que tu veux.
Un musliman qui ne fait pas ses 5 prières par jour ne peut critiquer un savant parce qu'il est deja égaré.


C'est vrai que par elimination, (etre musulmane, faire la priere, avoir un savoir islamique, des etudes adequates, etre investi d'une autorithe quelconque), on arrive a ses fins et on instaure une dictature de la pensée, cela elimine l'humanité ... ;)
C'est ça que Al-ghazali a demandé ... qu'on ferme cette porte damnée d'Ijtihad qui permet a n'importe quelle personne (desaxée) d'oser critiquer.........

Il est temps de re-ouvrir cette porte...

Muslin, tu n'a meme pas saisi la pensée de Ghazali sur les degats de mots, et ta requete qui te semble innocente s'inscrit dans ce debat ( qui es habilité a discourir sur l'islam? )
0

Partager ce sujet :


  • (2 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet