djibnet.com: "ma Hijrah à Djibouti" - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

"ma Hijrah à Djibouti" l'avis d'un nouveau converti. Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   MissDjib Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
4 375
Inscrit :
26-novembre 07
Location:
Bristol,UK.

Icône du message  Posté 27 juin 2008 - 09:31

------------------------------------------------------------------------------------------------------------->
j'ai fait hijra avec ma femme et ma fille de 14 mois à djibouti (pays de ma femme) wal hamdu lillah. J'y suis depuis le 21 dhul qi'dah (1er janvier). Ca fait plaisir d'entendre l'adhan à chaque prière, de voir des qumssan, beaucoup de izar.


Ici la plupart le porte mais le considèrent comme un vêtement de "repos". C'est à dire, travail le matin en pantalon, et l'après midi en izar. A ce sujet c'est une sunnah qui est très peu connue en france, et (presque) personne ne met de izar.

on voit vraiment que ce n'est pas la france. Comme par exemple notre habitude de la chachilla, ici les frères sont plutot en 'imamah (turban), soit enroulé sur la tete, soit posé (comme en sa'udi).

Je vais souvent prier le soir au masjid sa'udien (beaucoup moins de bid'as qu'ailleurs), il est collé à un institut où je me suis inscrit à des cours d'arabe (gratuits). Ici, les langues officieles sont le français et l'arabe. Bien que la langue courante soit le somali. L'arabe courant est souvent du dialecte yemeni, car il y en a beaucoup ici (commercants). (Par exemple, ils disent baytik pour une femme et baytak pour un homme, en accordant la dernière lettre du mot)

J'ai pas encore trouvé de travail, tawakkaltu 'ala rabbi ( note de ma part muslim 13 je pense que par la suite le frère a trouvé un travail dans un magasin ) .

Il y a pas mal d'entreprises masha allah, après faut trier pour le halal.

La monnaie d'ici est à peu près la même valeur que le riyal yemeni. Mais la vie est moins chère au yemen d'après ce que j'ai entendu. On peut aller au yemen en bateau (boutre) pour 5000 francs djib l'aller (environ 21 euros).

Ici il y a les produits que vous trouvez en france, mais il vaut mieux s'accoutumer, car manger comme en france est très cher. Il y a les produits leader price et les grandes marques.

sans doute par le biais de la colonisation française puis par la présence de l'armée et de la légion. Les grosses fitan d'ici sont surtout à CAUSE des français et de leurs familles. Là on a déménagé (toute la famille) et on est près de leur base. (Quand ils sont pas en occident, on les entend plus parler du "respect" du pays dans lequel on vit, etc...)

Les petits restos de rue font des plats que personnellemt j'aime beaucoup, comme la fatira (pate plate cuite, puis ils mettent de l'omelette dessus et de la viande hachée aux oignons, et coupent en petits bouts) Ca coute pour donner un exemple, entre 200 et 300 francs (1 euro = environ 230 francs).


Bon, le problème quand ils voient des blancs, c'est qu'ils voient des bilets, et augmentent les prix. AL hamdu lillah, j'ai pas trop eu ce probleme. Mais un frère qui est un ancien légionaire et qui est ici depuis longtemps me parlait de ce problème.

La nourriture d'ici est surtout à base de riz (basmati) et de sauce à la viande ou au poisson. Vous pouvez trouver du lait frais (dont du lait de chamelle). Vous avez 1kg de farine ou de sucre pour 100 francs. un oeuf : 25 francs.
Ici ils font la cuisine dans des trucs que personnellement j'aime pas trop. Ca vient de chine, ça marche au kérosène, et c'est compliqué.
On allume des mèches, puis on pose dessus la casserole (des grosses casseroles en fontes très lourdes). Pour éteindre , faut prendre de l'eau dans la main et jeter sur les mèches. Al hamdu lillah ils vendent des bouteilles de gaz aussi. 13500 francs la première bouteille, puis 3000 la recharge. Il y a des gazinières à partir de 30000.

Pour les frères célibataires français, ça peut être un bon endroit où faire hijra. Il y a beaucoup de soeurs célibataires, donc quelques unes qui ont tout le quran masha allah, et un frère me disait que l'une d'elle a atteint les 40 ans et toujours pas marié, allahu l musta'an.

Il y a des madrassas, bien qu'il faille améliorer un peu l'ensemble. Donc pour les femmes, elles peuvent apprendre. Il faut un moyen de transport car c'est pire que la france les bus d'ici. En général musique et mixité dans des petits bus japonais. Donc un scooter ou une voiture (pick-up ou 4x4).

Pour la conduite, les routes sont parfois bien faites, et parfois tres mauvaises (gros trous, il faut passer à 20). Il n'y a pas de feu, parfois des stop.

Jusqu'à récemment je pensais qu'il n'y avait pas non plus de priorité à droite mais mon beau frère m'a dit le contraire... En fait je pense pas que les gens connaissent ça... En scooter (comme moi) faut faire attention (surtout aux bus, ils mettent clignotant à droite pour tourner à gauche).
Pour revenir aux madrassas, il y a pas mal de soeurs qui apprennent, j'en connais 3 (madrassas) salafiyah.

Pour les hommes, on a un cours le jeudi et le vendredi soir après maghrib au "masjid du qadi" près de la maktaba en centre ville avec un frère djiboutien.

Là en ce moment c'est "al qawlu l mufid" et "'umdatu l ahkam", un livre de fiqh qui ne contient que des ahadith pris des sahihayn.

Pour les loyers, ça dépend des quartiers et de la taille, mais ça peut varier de 2000 à 30000 en général, bien que certains quartiers sont dans les 50000 francs (djiboutiens).


Ici l'eau est payante ainsi que l'électricité. Pour l'eau, elle a un gout un peu salée (sauf en dehors de la ville) ce qui fait que la plupart des gens achètent de l'eau minérale. La moins cher est la crystal (marque de coca cola) à 80 francs. Pour l'électricité, c'est très cher. Et tout le monde me dit que la clim est obligatoire en été (car là c'est l'hiver, il fait "que" 30) et la clim alourdit la facture.


Je demande à Allah subhanahu wa ta'ala d'améliorer nos dirigeants muslimin. Hier, la police a enlevé tous les étals de vendeuses de qat, wal hamdu lillah. pour ceux qui ne connaissent pas, le qat est une drogue (bien qu'ici ils ne la considèrent pas ainsi, mais plutot comme du thé lol) qui est beaucoup utilisé aussi au yemen. Ici elle vient d'éthiopie.
En parlant d'éthiopie, c'est de là que viennent les fruits et légumes du pays, djibouti étant aride et désertique (donc presque rien). Masha allah pour ceux qui aiment les bananes, les mangues, les pastèques...


bon je pense que j'ai fait le tour, wallahu a'lam.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------->
j'ai bien voyagé à travers son récit objectif.pas de dénigrement ni de jetter des fleurs.j'ai aimé la douceur de ces mots :rolleyes: il adore la fatira comme moi,j'en mangeais une nuit sur deux :wub:
je lui souhaites tous le bonheur du monde à cette famille et aux futurs arrivants.
>>>>>>>>>>NOTHING IS FREE,AND ME TOO<<<<<<<<<<
>>>>Somaliland+Somalia italiana=une Somalie forte qui a tout pour plaire.<<<<<<
>>>résidu d'hiéroglyphe,va te cacher sous une pyramide<<<<<<<
>>>>>rabana atina fi dunya xasana wa fil akhira xasana wa qina cadaaba naar<<<<<<<<<<<<

>>>>Tu as la vie comme maladie, Allah comme médecin.
Le Coran comme notice et L'Islam comme remède.
Tu as l'Islam comme religion, la Mecque comme direction,
la prière comme mission. Incha Allah le paradis comme destination>>>>>

>>>>>if a man hits you once, you can be sure that he'll do it again<<<
>>>>>>>>>Plus le temps passe,moins il nous en reste<<<<<<<<
>>>>>>>>>accorder le savoir aux deraisonnables reviendrait à les égarer<<<<<<
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Ibnou Taymiyyah Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
43
Inscrit :
06-novembre 07

Posté 18 juillet 2008 - 05:53

Voir le messageMissDjib, le Friday 27 June 2008, 20:31, dit :

------------------------------------------------------------------------------------------------------------->
j'ai fait hijra avec ma femme et ma fille de 14 mois à djibouti (pays de ma femme) wal hamdu lillah. J'y suis depuis le 21 dhul qi'dah (1er janvier). Ca fait plaisir d'entendre l'adhan à chaque prière, de voir des qumssan, beaucoup de izar.


Ici la plupart le porte mais le considèrent comme un vêtement de "repos". C'est à dire, travail le matin en pantalon, et l'après midi en izar. A ce sujet c'est une sunnah qui est très peu connue en france, et (presque) personne ne met de izar.

on voit vraiment que ce n'est pas la france. Comme par exemple notre habitude de la chachilla, ici les frères sont plutot en 'imamah (turban), soit enroulé sur la tete, soit posé (comme en sa'udi).

Je vais souvent prier le soir au masjid sa'udien (beaucoup moins de bid'as qu'ailleurs), il est collé à un institut où je me suis inscrit à des cours d'arabe (gratuits). Ici, les langues officieles sont le français et l'arabe. Bien que la langue courante soit le somali. L'arabe courant est souvent du dialecte yemeni, car il y en a beaucoup ici (commercants). (Par exemple, ils disent baytik pour une femme et baytak pour un homme, en accordant la dernière lettre du mot)

J'ai pas encore trouvé de travail, tawakkaltu 'ala rabbi ( note de ma part muslim 13 je pense que par la suite le frère a trouvé un travail dans un magasin ) .

Il y a pas mal d'entreprises masha allah, après faut trier pour le halal.

La monnaie d'ici est à peu près la même valeur que le riyal yemeni. Mais la vie est moins chère au yemen d'après ce que j'ai entendu. On peut aller au yemen en bateau (boutre) pour 5000 francs djib l'aller (environ 21 euros).

Ici il y a les produits que vous trouvez en france, mais il vaut mieux s'accoutumer, car manger comme en france est très cher. Il y a les produits leader price et les grandes marques.

sans doute par le biais de la colonisation française puis par la présence de l'armée et de la légion. Les grosses fitan d'ici sont surtout à CAUSE des français et de leurs familles. Là on a déménagé (toute la famille) et on est près de leur base. (Quand ils sont pas en occident, on les entend plus parler du "respect" du pays dans lequel on vit, etc...)

Les petits restos de rue font des plats que personnellemt j'aime beaucoup, comme la fatira (pate plate cuite, puis ils mettent de l'omelette dessus et de la viande hachée aux oignons, et coupent en petits bouts) Ca coute pour donner un exemple, entre 200 et 300 francs (1 euro = environ 230 francs).


Bon, le problème quand ils voient des blancs, c'est qu'ils voient des bilets, et augmentent les prix. AL hamdu lillah, j'ai pas trop eu ce probleme. Mais un frère qui est un ancien légionaire et qui est ici depuis longtemps me parlait de ce problème.

La nourriture d'ici est surtout à base de riz (basmati) et de sauce à la viande ou au poisson. Vous pouvez trouver du lait frais (dont du lait de chamelle). Vous avez 1kg de farine ou de sucre pour 100 francs. un oeuf : 25 francs.
Ici ils font la cuisine dans des trucs que personnellement j'aime pas trop. Ca vient de chine, ça marche au kérosène, et c'est compliqué.
On allume des mèches, puis on pose dessus la casserole (des grosses casseroles en fontes très lourdes). Pour éteindre , faut prendre de l'eau dans la main et jeter sur les mèches. Al hamdu lillah ils vendent des bouteilles de gaz aussi. 13500 francs la première bouteille, puis 3000 la recharge. Il y a des gazinières à partir de 30000.

Pour les frères célibataires français, ça peut être un bon endroit où faire hijra. Il y a beaucoup de soeurs célibataires, donc quelques unes qui ont tout le quran masha allah, et un frère me disait que l'une d'elle a atteint les 40 ans et toujours pas marié, allahu l musta'an.

Il y a des madrassas, bien qu'il faille améliorer un peu l'ensemble. Donc pour les femmes, elles peuvent apprendre. Il faut un moyen de transport car c'est pire que la france les bus d'ici. En général musique et mixité dans des petits bus japonais. Donc un scooter ou une voiture (pick-up ou 4x4).

Pour la conduite, les routes sont parfois bien faites, et parfois tres mauvaises (gros trous, il faut passer à 20). Il n'y a pas de feu, parfois des stop.

Jusqu'à récemment je pensais qu'il n'y avait pas non plus de priorité à droite mais mon beau frère m'a dit le contraire... En fait je pense pas que les gens connaissent ça... En scooter (comme moi) faut faire attention (surtout aux bus, ils mettent clignotant à droite pour tourner à gauche).
Pour revenir aux madrassas, il y a pas mal de soeurs qui apprennent, j'en connais 3 (madrassas) salafiyah.

Pour les hommes, on a un cours le jeudi et le vendredi soir après maghrib au "masjid du qadi" près de la maktaba en centre ville avec un frère djiboutien.

Là en ce moment c'est "al qawlu l mufid" et "'umdatu l ahkam", un livre de fiqh qui ne contient que des ahadith pris des sahihayn.

Pour les loyers, ça dépend des quartiers et de la taille, mais ça peut varier de 2000 à 30000 en général, bien que certains quartiers sont dans les 50000 francs (djiboutiens).


Ici l'eau est payante ainsi que l'électricité. Pour l'eau, elle a un gout un peu salée (sauf en dehors de la ville) ce qui fait que la plupart des gens achètent de l'eau minérale. La moins cher est la crystal (marque de coca cola) à 80 francs. Pour l'électricité, c'est très cher. Et tout le monde me dit que la clim est obligatoire en été (car là c'est l'hiver, il fait "que" 30) et la clim alourdit la facture.


Je demande à Allah subhanahu wa ta'ala d'améliorer nos dirigeants muslimin. Hier, la police a enlevé tous les étals de vendeuses de qat, wal hamdu lillah. pour ceux qui ne connaissent pas, le qat est une drogue (bien qu'ici ils ne la considèrent pas ainsi, mais plutot comme du thé lol) qui est beaucoup utilisé aussi au yemen. Ici elle vient d'éthiopie.
En parlant d'éthiopie, c'est de là que viennent les fruits et légumes du pays, djibouti étant aride et désertique (donc presque rien). Masha allah pour ceux qui aiment les bananes, les mangues, les pastèques...


bon je pense que j'ai fait le tour, wallahu a'lam.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------->
j'ai bien voyagé à travers son récit objectif.pas de dénigrement ni de jetter des fleurs.j'ai aimé la douceur de ces mots :rolleyes: il adore la fatira comme moi,j'en mangeais une nuit sur deux :wub:
je lui souhaites tous le bonheur du monde à cette famille et aux futurs arrivants.


Salamou Aleykoum Wa Rahmatoulahi Wa Barakatouhou,

Macha-Allah qu'allah exauce la Hijra de notre frère dans l'islam.

Je suis fier que des frères musulmans de France viennent faire leur Hijrah dans notre pays.

Que Dieu donne la Baraka et du bonheur a tous les Djiboutiens et nous guide dans le droit chemin Incha-allah.
Amine.

Sheikh Al Islam Ibn Taymiyya (d.728H) dit dans l'introduction de son livre Al-'Aqida Al-Wasityya : « Voici le credo (I'tiqad) du groupe victorieux sauvé, Ahl As Sounna oua Al-Jama'a. »
Et il dit dans la conclusion du même livre :
« Cependant, quand le prophète a informé que cette Oumma se diviserait en soixante-treize sectes, toutes étant dans le Feu sauf une et c'est la Jama'a; vient ensuite dans un hadith où il dit : « ils sont sur quoi je suis aujourd'hui et mes compagnons ».
Il se réfère à ceux qui s’accrochent fermement à l’islam, préservés de la souillure.
Ils sont Ahl As Sounna oua Al-Jama'a et parmi eux sont les Sidiqin (véridiques) et les Shouhada (martyrs) et les Salihin (justes). Et parmi eux sont ceux qui connaissent la guidée et qui illuminent les ténèbres et ceux dont les grands actes ont été relatés et dont les vertus ont été mentionnées.
Et parmi eux sont les Abdal, et parmi eux sont les savants de la religion et ils sont le groupe victorieux de qui le prophète a dit :
« restera toujours un groupe de ma Oumma, victorieux sur la vérité. Ceux qui les abandonnent ou s’opposent à eux ne leur nuiront pas, jusqu’à ce que l'Heure ne vienne. » Nous demandons à Allah de nous mettre parmi eux et de ne pas permettre à nos cœurs de dévier après qu'Il nous ait guidés. » [Majmou' Al Fatawa (1/393)]
Il doit être noté que le terme Abdal était un terme connu parmi les Salafs et d'autres parmi les premiers savants comme mentionné par As-Sakhawi dans « Al-Maqasid », Ibn Taymiyya dans Al-Wasityya et Al Albani.
La différence est dans ce à quoi il fait référence - l'avis le plus fort est qu'il fait référence aux gens du Hadith comme mentionné par un certain nombre des premiers savants parmi eux Al-Khatib Al Baghdadi dans son « Sharaf Ashab Al Hadith ».
« Toute nouveauté(dans la pratique religieuse) est une innovation, toute innovation est égarement, et tout égarement est au feu »
Allah dit : « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Allah » [Sourate Al- 'Imran : 110]
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 19 juillet 2008 - 01:38

Ca se voit que c'est un nouveau converti.. tout heureux de sa nouvelle vie en Afrique et de ses nouveaux freres musulmans. Hmm, kes ke ça va donner dans 10ans?
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Wallen Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 972
Inscrit :
11-mai 03
Location:
Somewheeeeeere over the rainbooow

Posté 19 juillet 2008 - 02:21

Je connais des convertis tjrs aussi fou amoureux de l'Islam et de la Ummah au bout de 20 ou 30 ans, de tte manière il ya des gens mauvais ds tte réligion, ts les freres musulmans ne sont pas ts bons ou ts mauvais, ce sont des êtres humains ni plus ni moins,
qd on comprend la beauté de l'Islam on apprend aussi à faire la part des choses et savoir que les actions de l'homme ne sont pas representatives d'une foi.
''Rumor travels faster, but it don't stay put as long as truth"
Will Rogers


Love makes the world go round
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet