djibnet.com: Que Pense De Nous Aujourd’hui La Nation Colonisatrice(france)? - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Que Pense De Nous Aujourd’hui La Nation Colonisatrice(france)? Croyez-vous l'égalitarisme démocratique?????? Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   SOMALIWAAMID Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
20
Inscrit :
13-avril 07

Posté 21 novembre 2007 - 02:31

salut tlm,
hier, les colons nous consideraient comme des barbares et sauvages qui ne possèdent aucune tradition de la culture occidentale.
Et les colons nous rappelaient chaque fois qu'on abordait la question sur l'INDEPENDANCE : VOUS ETES COMPOSEES DEUX ETHNIES DIFFERENTES ET QUE VOUS NE POURRIEZ JAMAIS S'ENTENDRE.
et pensent aujourd'hui que s'ils nous abandonnent à nous-memes à gerer à 100% notre pays, surement notre sort sera l'anarchie et la désunion entre communauté sera de plus en plus grande.
cher(es) internautes, j'aimerai savoir votre avis..........................
Est ce vrai que nous sommes des sauvages incapables comme ils disent Ou une tres vieille civilisation riche en culture???
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   saxarla Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 376
Inscrit :
18-juin 07

Posté 21 novembre 2007 - 06:33

Voir le messageSOMALIWAAMID, le Wednesday 21 November 2007, 12:31, dit :

salut tlm,
hier, les colons nous consideraient comme des barbares et sauvages qui ne possèdent aucune tradition de la culture occidentale.
Et les colons nous rappelaient chaque fois qu'on abordait la question sur l'INDEPENDANCE : VOUS ETES COMPOSEES DEUX ETHNIES DIFFERENTES ET QUE VOUS NE POURRIEZ JAMAIS S'ENTENDRE.
et pensent aujourd'hui que s'ils nous abandonnent à nous-memes à gerer à 100% notre pays, surement notre sort sera l'anarchie et la désunion entre communauté sera de plus en plus grande.
cher(es) internautes, j'aimerai savoir votre avis..........................
Est ce vrai que nous sommes des sauvages incapables comme ils disent Ou une tres vieille civilisation riche en culture???


En tout cas l'image que nous donnons aux autres,est négative .La preuve le cas de la somalie.
“Haddii gu’ga kuu kordhaaba
Gabow mooyee ku tarin
Garaad iyo waayo arag
Inlayn waxma dhaantid geed!”
- Gaarriye.
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Ely Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 366
Inscrit :
13-mai 03
Location:
Canada

Posté 21 novembre 2007 - 06:52

A ton avis? les faits parlent pour eux-memes et je ne me refere pas a la somalie.

Pour djibouti, les colons n'etaient pas loin de la marke. Le pouvoir a ete accapare par une oligarchie qui se le passe de pere en fils et les restes subissent leurs gants de fer en ruminant leur haine. Si la France n'etait pas presente, paradoxalement ( pour les naifs), IOG n'aurait pas ete au pouvoir aujourd'hui et ce n'est pas pour autant que nous en serions mieu loti car, sans la legion a Ouea, Moga serait un club med a cote de Jaga lorsqu'on tient compte de l'animosite viscerale et latente entre tous les groupes djib causee et entertenue par la dynastie Gouled-IOG.
"C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas."
MAHATMA GANDHI (1869 - 1948)

"C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire."
JEAN DE LA BRUYÈRE (1645 - 1696)

"La religion est l'opium du peuple"
Karl Marx (1818-1883)
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   snake Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
857
Inscrit :
12-novembre 05
Location:
behind you

Posté 21 novembre 2007 - 10:09

Voir le messageSOMALIWAAMID, le Wednesday 21 November 2007, 6:31, dit :

Est ce vrai que nous sommes des sauvages incapables comme ils disent Ou une tres vieille civilisation riche en culture???

Free yourself from slave mentality !.....c'est pas ce que le colon pense de toi qui est important, mais c'est que tu es...........soyez fier de ce que vous etes !!.................ciaooo
« C'est un peu de savoir qui fait de vous un athée et une exploration plus approfondie de la Science qui fait de vous un Croyant. »

The best gift you can give to your children, is choosing the right mother for them.
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   SOMALIWAAMID Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
20
Inscrit :
13-avril 07

Posté 22 novembre 2007 - 03:18

salut tlm,
c'est vrai qu'il y a quelques soucis d'adaptation du systeme colonial et souvent la qualité de la personne n'est pas en rendez-vous.
on priviligie souvent l'appartenance de la personne mais qu'en sais-je demain qu'un parlementaire sera eli et jugé uniquement sur ses competences.
pour y arriver, deux choix possible:
_ appliquons la democratie à la lettre (...) à l'occidentale
_ ou amelierons celle-ci en adaptant avec nos principes.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   SOMALIWAAMID Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
20
Inscrit :
13-avril 07

Posté 22 novembre 2007 - 04:36

salut tlm,
je vous propose de lire cette article.

Les solutions face à l'exil?
Bon. Qu'est-ce qu'on peut faire pour l'Afrique ? Voici une suggestion concrete.

Par destribat (Informaticien) 19H56 16/11/2007
> La solution, briser les liens du pacte colonial
Les solutions sont simples, tout le monde le sait, mais personne ne veut réellement y penser. Question énorme d'argent.

Si je prends le cas de la zone CFA (16 pays Africains francophone avec une monnaie unique) il suffit simplement de renoncer à cet ingénieux systèmes mis en place au lendemain des indépendances.

Nicolas Agbohou (Le Franc CFA et l'Euro contre l'Afrique) explique que les pays de la ZONE franc ont été forcés à mettre une camisole qui ne les convenait pas et que ce mécanisme de la répression monétaire des anciennes colonies africaines de la France est pour lui la première cause de la persistance de la misère, de l’humiliation permanente, du sous-développement devenu réalité minérale des pays francophones.

Il écrit :
« .. on sait que les économies asiatiques, en revanche, ont commencé à s’épanouir après s’être débarrassées au préalable des vestiges du colonialisme qui les avait saccagées et ruinées. Contrairement aux dirigeants politiques d’Asie et d’ailleurs, les premiers leaders africains semblent être les seuls au monde à n’avoir pas compris qu’aucun pays ne peut réellement se développer sous le joug colonial.

Ils sont les seuls à croire que leur continent tant convoité pour ses richesses naturelles et pour son espace vital peut être construit harmonieusement avec l’aide significative et désintéressée de leurs anciens maîtres.

Ils sont les seuls à prétendre nourrir décemment leurs populations à l’aide de denrées alimentaires importées dont ils n’ont pas les moyens financiers.

Ils sont les seuls à penser que le développement socio-économique de leurs pays respectifs peut être suscité de l’extérieur et concrétisé grâce à la main d’œuvre étrangère et sans la participation véritable des compétences nationales. Cette façon de concevoir le plan de développement a justifié, après les indépendances de 1960, l’appropriation par les leaders africains de l’héritage du système colonial dont les effets pervers convergents constituent aujourd’hui la pauvreté permanente et la faim endémique qui ravagent les peuples de cette partie du monde.

Donc, la reconstruction véritable de l’Afrique noire passe obligatoirement par la parfaite identification et le démantèlement préalables de tous les systèmes coloniaux qui, maquillés aux couleurs de l’ère nouvelle, perdurent et affament davantage l’Afrique en empruntant des structures multiformes.
….

Dans le cas particulier de l’Afrique francophone, l’ordre ancien s’est maintenu intact en empruntant la répression monétaire. C’est-à-dire que les chefs d’Etats africains ont volontairement renoncé à leur droit régalien, celui de battre leur propre monnaie. Pour de diverses raisons, économiquement et socialement non fondés, du moins à notre avis, ils ont préféré garder le franc des colonies françaises d’Afrique (F CFA) qui est une sous-monnaie du franc Français. De ce fait, la France, en tant que puissance protectrice, a statutairement le droit de regard sur les économies et politiques des pays de la zone franc. Les Africains continuent de payer, très exactement comme à l’époque coloniale, un lourd tribut consécutif l’usage du franc CFA. »

Nicolas Agbohou montre dans son livre pourquoi ce mariage du franc CFA au franc Français et aujourd’hui à l’euro est dramatique pour les économies de la zone Franc.

..
« En général, toute banque Centrale est un établissement public. Elle est chargée de définir la politique économique et sociale du pays. Il en résulte que c'est la France, à travers sa Banque Centrale (aujourd’hui la Banque Centrale Européenne) qui gère le franc CFA, influence directement le niveau de vie moyen imposé aux Africains francophones utilisant sa sous-monnaie. »

Dans la dénonciation de ce système pervers hérité de l’époque coloniale, Nicolas Agbohou relate les propos de François Mitterrand cité par Laure Adler (L’année des adieux, Edit, Flamarrion, 1995) :
« En effet, de nombreuses études économiques ont déjà montré que la zone franc, inventé par le Général De Gaulle, dans l’intérêt supérieur des Français, est faite pour pérenniser l’appauvrissement minutieux et le retard socio-économique corrélatif sournoisement programmé des peuples d’Afrique Noire. Jamais de Gaulle n’a voulu l’indépendance politique les Africains. Car, comme le précise le Président Mitterrand « C’est une immense tromperie que de faire croire, comme le font certains aujourd’hui, que De gaulle a permis la décolonisation de l’Afrique. Quand j’entends l’hymne de la décolonisation gaulliste, j’en ai vraiment gros sur le cœur. La conférence de Brazzaville n’est pas le grand acte d’émancipation de l’Afrique Noire. De Gaulle avait échoué à Dakar. Il lui fallait séduire un certain nombre d’Africains. L’abolition du travail forcé dont il a parlé dans son discours à Brazzaville ne fut pas exécutée par lui. Il exclura alors toute possibilité pour les Africains d’accéder à la direction de leur propre pays. Or, au même moment, les Anglais vont accepter l’émancipation totale de colonies aussi importante que l’Hindoustan, le Pakistan ; les Hollandais vont accélérer l’indépendance de l’Indonésie dès 1941. Tous ces pays deviendront libres et souverain. De Gaulle, lui, n’a jamais songé au self-government. Il n’avait aucune vision historique sur l’Afrique. C’est de la pure et simple propagande que d’affirmer le contraire.
De Gaulle a demandé (c’est toujours Mitterrand qui parle) qu’on se soumette. Pour lui, on entrait dans la communauté si l’on refusait la souveraineté. La Guinée refusera. De Gaulle va à Conakry dans un Etat de crise extrême. Dans les vingt-quatre heures, tous les tiroirs des administrations françaises seront vidés, l’aménagement des routes sera suspendu et les livres de français enlevés de toutes les écoles de la Guinée. Désormais les livres pour les écoles proviennent de Prague et de Belgrade. Les livres en français n’arriveront que clandestinement. J’ai été un des rares parlementaires à retourner plusieurs fois en guinée. A l époque, on tombait sous la vindicte publique. J’ai vu, de mes yeux, les enfants Guinéens apprendre les mathématiques avec des professeurs Russes dont les propos étaient traduit par des Vietnamiens »
Et Nicolas Agbohou de poursuivre. « Et ce gaullisme là, que le Président Mitterrand n’a pas voulu détruire pendant ses quatorze ans de pouvoirs présidentiel, malgré ses discours apparemment tiers-mondistes, se perpétue toujours, en bloquant l’émancipation africaine, par les principes fondamentaux de la zone franc qui sont aux nombres de quatre :

1- la libre convertibilité des monnaies africaines garantie par le Trésor français
2- la fixité des parités
3- la centralisation des réserves de change
4- la liberté absolue des transferts

Ces quatre principes actuellement en vigueur dans la zone franc ont été élaborés, pendant l’époque coloniale, en vue de satisfaire les intérêts vitaux de la métropole, et bien entendu au détriment des pays d’outre-mer colonisés. … »

Ainsi selon ces quatre principes et ce système de pacte colonial, lorsque la Côte d’Ivoire par exemple vend 100 euros de cacao aux USA, c’est la Banque centrale Européenne qui récupère les 100 euros, garde 65 euros et en donnent 35 à la Côte d’Ivoire. A ce titre, en 2004, la Côte d’ivoire a déposé 7 milliards d’euros au trésor Français pour sa participation dans le processus de garanti du CFA. De même dans les années quatre-vingt, lorsque la Côte d’Ivoire voulait acheter une voiture japonaise, c’est la France qui l’achetait aux japons, puis la revend à la Côte d’Ivoire.

On serait tenté de dire alors pourquoi les pays de la zone franc ne la quittent pas ? Beaucoup d’économistes en Afrique militent pour cette cause. Ils ne souhaitent pas quitter le CFA, mais parlent de rupture du lien avec le franc français, donc avec l’euro. Le plus virulent d’entre est eux le Pr Mamadou Koulibaly, Président de l’Assemblé Nationale de Côte d’Ivoire.
Mais vous savez bien ce que vit la Côte d’Ivoire depuis 2002, une tentative de coup d’Etat qui s’est transformée en rébellion rapidement orchestrée à base de revendication ethnique et religieuse. Cette guerre a été une fois de plus traitée de guerre religieuse opposant les musulmans du nord aux chrétiens du sud. Il y a eu un très beau scénario, mais une erreur de casting de la part des bailleurs de fond de coup manqué. Car le chef rebelle s’appelle Guillaume Soro., son numéro deux André Takoury Tabley. Vous connaissez des musulmans qui appellent leur fils Guillaume, André ? Idem au sud, le défenseur de la maison Gbagbo s’appelle Mamadou, musulman et originaire du nord.

Les trois Banques Centrales de la zone CFA sont la BCEAO Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (ancienne AOF), la BEAC (Banque des Etats de l'Afrique Centrale (AEF) et la Banque Centrale des Comores. Toutes ses Banques Centrales comptent des Français au sein de leur Conseil d’Administration :

- BEAC : 13 administrateurs dont trois pour la France.
-BCEAO : 16 administrateurs donc deux désignés par la France
- BCC : 8 administrateurs dont quatre Français

Nicolas Agbohou écrit : « dans les conseils d’administrations des Banques Centrales siègent au moins deux Français dont le seul refus suffit pour maintenir un statu-quo, pour pérenniser l’ordre monétaire et juridico-finacier colonial aujourd’hui rénové, et imposé aux africains.

VOUS POUVEZ PARTICIPER UN DEBAT SUR CE SUJET AU: www.rue89.com
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   boustos Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
414
Inscrit :
06-décembre 03

Icône du message  Posté 22 novembre 2007 - 05:19

Voir le messageSOMALIWAAMID, le Thursday 22 November 2007, 2:36, dit :

salut tlm,
je vous propose de lire cette article.

Les solutions face à l'exil?
Bon. Qu'est-ce qu'on peut faire pour l'Afrique ? Voici une suggestion concrete.

Par destribat (Informaticien) 19H56 16/11/2007
> La solution, briser les liens du pacte colonial
Les solutions sont simples, tout le monde le sait, mais personne ne veut réellement y penser. Question énorme d'argent.

Si je prends le cas de la zone CFA (16 pays Africains francophone avec une monnaie unique) il suffit simplement de renoncer à cet ingénieux systèmes mis en place au lendemain des indépendances.

Nicolas Agbohou (Le Franc CFA et l'Euro contre l'Afrique) explique que les pays de la ZONE franc ont été forcés à mettre une camisole qui ne les convenait pas et que ce mécanisme de la répression monétaire des anciennes colonies africaines de la France est pour lui la première cause de la persistance de la misère, de l’humiliation permanente, du sous-développement devenu réalité minérale des pays francophones.

Il écrit :
« .. on sait que les économies asiatiques, en revanche, ont commencé à s’épanouir après s’être débarrassées au préalable des vestiges du colonialisme qui les avait saccagées et ruinées. Contrairement aux dirigeants politiques d’Asie et d’ailleurs, les premiers leaders africains semblent être les seuls au monde à n’avoir pas compris qu’aucun pays ne peut réellement se développer sous le joug colonial.

Ils sont les seuls à croire que leur continent tant convoité pour ses richesses naturelles et pour son espace vital peut être construit harmonieusement avec l’aide significative et désintéressée de leurs anciens maîtres.

Ils sont les seuls à prétendre nourrir décemment leurs populations à l’aide de denrées alimentaires importées dont ils n’ont pas les moyens financiers.

Ils sont les seuls à penser que le développement socio-économique de leurs pays respectifs peut être suscité de l’extérieur et concrétisé grâce à la main d’œuvre étrangère et sans la participation véritable des compétences nationales. Cette façon de concevoir le plan de développement a justifié, après les indépendances de 1960, l’appropriation par les leaders africains de l’héritage du système colonial dont les effets pervers convergents constituent aujourd’hui la pauvreté permanente et la faim endémique qui ravagent les peuples de cette partie du monde.

Donc, la reconstruction véritable de l’Afrique noire passe obligatoirement par la parfaite identification et le démantèlement préalables de tous les systèmes coloniaux qui, maquillés aux couleurs de l’ère nouvelle, perdurent et affament davantage l’Afrique en empruntant des structures multiformes.
….

Dans le cas particulier de l’Afrique francophone, l’ordre ancien s’est maintenu intact en empruntant la répression monétaire. C’est-à-dire que les chefs d’Etats africains ont volontairement renoncé à leur droit régalien, celui de battre leur propre monnaie. Pour de diverses raisons, économiquement et socialement non fondés, du moins à notre avis, ils ont préféré garder le franc des colonies françaises d’Afrique (F CFA) qui est une sous-monnaie du franc Français. De ce fait, la France, en tant que puissance protectrice, a statutairement le droit de regard sur les économies et politiques des pays de la zone franc. Les Africains continuent de payer, très exactement comme à l’époque coloniale, un lourd tribut consécutif l’usage du franc CFA. »

Nicolas Agbohou montre dans son livre pourquoi ce mariage du franc CFA au franc Français et aujourd’hui à l’euro est dramatique pour les économies de la zone Franc.

..
« En général, toute banque Centrale est un établissement public. Elle est chargée de définir la politique économique et sociale du pays. Il en résulte que c'est la France, à travers sa Banque Centrale (aujourd’hui la Banque Centrale Européenne) qui gère le franc CFA, influence directement le niveau de vie moyen imposé aux Africains francophones utilisant sa sous-monnaie. »

Dans la dénonciation de ce système pervers hérité de l’époque coloniale, Nicolas Agbohou relate les propos de François Mitterrand cité par Laure Adler (L’année des adieux, Edit, Flamarrion, 1995) :
« En effet, de nombreuses études économiques ont déjà montré que la zone franc, inventé par le Général De Gaulle, dans l’intérêt supérieur des Français, est faite pour pérenniser l’appauvrissement minutieux et le retard socio-économique corrélatif sournoisement programmé des peuples d’Afrique Noire. Jamais de Gaulle n’a voulu l’indépendance politique les Africains. Car, comme le précise le Président Mitterrand « C’est une immense tromperie que de faire croire, comme le font certains aujourd’hui, que De gaulle a permis la décolonisation de l’Afrique. Quand j’entends l’hymne de la décolonisation gaulliste, j’en ai vraiment gros sur le cœur. La conférence de Brazzaville n’est pas le grand acte d’émancipation de l’Afrique Noire. De Gaulle avait échoué à Dakar. Il lui fallait séduire un certain nombre d’Africains. L’abolition du travail forcé dont il a parlé dans son discours à Brazzaville ne fut pas exécutée par lui. Il exclura alors toute possibilité pour les Africains d’accéder à la direction de leur propre pays. Or, au même moment, les Anglais vont accepter l’émancipation totale de colonies aussi importante que l’Hindoustan, le Pakistan ; les Hollandais vont accélérer l’indépendance de l’Indonésie dès 1941. Tous ces pays deviendront libres et souverain. De Gaulle, lui, n’a jamais songé au self-government. Il n’avait aucune vision historique sur l’Afrique. C’est de la pure et simple propagande que d’affirmer le contraire.
De Gaulle a demandé (c’est toujours Mitterrand qui parle) qu’on se soumette. Pour lui, on entrait dans la communauté si l’on refusait la souveraineté. La Guinée refusera. De Gaulle va à Conakry dans un Etat de crise extrême. Dans les vingt-quatre heures, tous les tiroirs des administrations françaises seront vidés, l’aménagement des routes sera suspendu et les livres de français enlevés de toutes les écoles de la Guinée. Désormais les livres pour les écoles proviennent de Prague et de Belgrade. Les livres en français n’arriveront que clandestinement. J’ai été un des rares parlementaires à retourner plusieurs fois en guinée. A l époque, on tombait sous la vindicte publique. J’ai vu, de mes yeux, les enfants Guinéens apprendre les mathématiques avec des professeurs Russes dont les propos étaient traduit par des Vietnamiens »
Et Nicolas Agbohou de poursuivre. « Et ce gaullisme là, que le Président Mitterrand n’a pas voulu détruire pendant ses quatorze ans de pouvoirs présidentiel, malgré ses discours apparemment tiers-mondistes, se perpétue toujours, en bloquant l’émancipation africaine, par les principes fondamentaux de la zone franc qui sont aux nombres de quatre :

1- la libre convertibilité des monnaies africaines garantie par le Trésor français
2- la fixité des parités
3- la centralisation des réserves de change
4- la liberté absolue des transferts

Ces quatre principes actuellement en vigueur dans la zone franc ont été élaborés, pendant l’époque coloniale, en vue de satisfaire les intérêts vitaux de la métropole, et bien entendu au détriment des pays d’outre-mer colonisés. … »

Ainsi selon ces quatre principes et ce système de pacte colonial, lorsque la Côte d’Ivoire par exemple vend 100 euros de cacao aux USA, c’est la Banque centrale Européenne qui récupère les 100 euros, garde 65 euros et en donnent 35 à la Côte d’Ivoire. A ce titre, en 2004, la Côte d’ivoire a déposé 7 milliards d’euros au trésor Français pour sa participation dans le processus de garanti du CFA. De même dans les années quatre-vingt, lorsque la Côte d’Ivoire voulait acheter une voiture japonaise, c’est la France qui l’achetait aux japons, puis la revend à la Côte d’Ivoire.

On serait tenté de dire alors pourquoi les pays de la zone franc ne la quittent pas ? Beaucoup d’économistes en Afrique militent pour cette cause. Ils ne souhaitent pas quitter le CFA, mais parlent de rupture du lien avec le franc français, donc avec l’euro. Le plus virulent d’entre est eux le Pr Mamadou Koulibaly, Président de l’Assemblé Nationale de Côte d’Ivoire.
Mais vous savez bien ce que vit la Côte d’Ivoire depuis 2002, une tentative de coup d’Etat qui s’est transformée en rébellion rapidement orchestrée à base de revendication ethnique et religieuse. Cette guerre a été une fois de plus traitée de guerre religieuse opposant les musulmans du nord aux chrétiens du sud. Il y a eu un très beau scénario, mais une erreur de casting de la part des bailleurs de fond de coup manqué. Car le chef rebelle s’appelle Guillaume Soro., son numéro deux André Takoury Tabley. Vous connaissez des musulmans qui appellent leur fils Guillaume, André ? Idem au sud, le défenseur de la maison Gbagbo s’appelle Mamadou, musulman et originaire du nord.

Les trois Banques Centrales de la zone CFA sont la BCEAO Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (ancienne AOF), la BEAC (Banque des Etats de l'Afrique Centrale (AEF) et la Banque Centrale des Comores. Toutes ses Banques Centrales comptent des Français au sein de leur Conseil d’Administration :

- BEAC : 13 administrateurs dont trois pour la France.
-BCEAO : 16 administrateurs donc deux désignés par la France
- BCC : 8 administrateurs dont quatre Français

Nicolas Agbohou écrit : « dans les conseils d’administrations des Banques Centrales siègent au moins deux Français dont le seul refus suffit pour maintenir un statu-quo, pour pérenniser l’ordre monétaire et juridico-finacier colonial aujourd’hui rénové, et imposé aux africains.

VOUS POUVEZ PARTICIPER UN DEBAT SUR CE SUJET AU: www.rue89.com


bonjour, cet article et tant d'autres montrent bien les lacunes et le manque de discernement de ceux qui nous gouvernent en Afrique!

Le fait nouveau et positif, ce qu'aujourd'hui des illimuniés , en Afrique, ont pris conscience et essaient de faire reveiller les consciences. Nous commençons à ouvrir les yeux pour se défaire du joug colonial et du paternalisme français. Cet effort doit se poursuivre et évoluer vers un changement radical dans nos comportements et une mise à l écart de notre laxisme et de notre nonchalance!

Les Africains doivent avoir à l esprit que leurs terres regorgent des ressources naturelles et qu'une gestion saine et efficiente avec pour clé de voûte la préference des talents et compétences bien de chez nous pour maximiser la rentablité de projtes de developpement!

vive la révolution
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   wadowre Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
281
Inscrit :
28-juillet 06

Posté 22 novembre 2007 - 05:59

Voir le messageSOMALIWAAMID, le Thursday 22 November 2007, 2:36, dit :

salut tlm,
je vous propose de lire cette article.

Les solutions face à l'exil?
Bon. Qu'est-ce qu'on peut faire pour l'Afrique ? Voici une suggestion concrete.

Par destribat (Informaticien) 19H56 16/11/2007
> La solution, briser les liens du pacte colonial
Les solutions sont simples, tout le monde le sait, mais personne ne veut réellement y penser. Question énorme d'argent.

Si je prends le cas de la zone CFA (16 pays Africains francophone avec une monnaie unique) il suffit simplement de renoncer à cet ingénieux systèmes mis en place au lendemain des indépendances.

Nicolas Agbohou (Le Franc CFA et l'Euro contre l'Afrique) explique que les pays de la ZONE franc ont été forcés à mettre une camisole qui ne les convenait pas et que ce mécanisme de la répression monétaire des anciennes colonies africaines de la France est pour lui la première cause de la persistance de la misère, de l’humiliation permanente, du sous-développement devenu réalité minérale des pays francophones.


Nicolas Agbohou écrit : « dans les conseils d’administrations des Banques Centrales siègent au moins deux Français dont le seul refus suffit pour maintenir un statu-quo, pour pérenniser l’ordre monétaire et juridico-finacier colonial aujourd’hui rénové, et imposé aux africains.

VOUS POUVEZ PARTICIPER UN DEBAT SUR CE SUJET AU: www.rue89.com

Salamou aleyka frere, ton article est tres interessant mais j'aurais aimer que tu le fais d'un nouveau sujet ou post comme ca tout le monde debattera.
Autre chose nous a djibouti on n'a pas le probleme du CFA alors que nous sommes grouillés economique et que nous sommes encore pauvre alors je voudrais savoir en quoi et dans quel coté nous sommes toujours sous le joug colonial a part la presence massive des militaires et des camps francais a djibouti et a oueah.

Voir aussi cette video qui explique le fonctionnement du néocoloniasme francais en angola via TotalElf avec la benediction des dirigeants de ce pays.
http://dailymotion.a...e-fric_politics

En gros on peut dire que le néocolonialisme francais porte une lourde responsabilité dans l'appauvrissement et le sous-developpement des pays francophones africains en faisant ces genres de manoeuvres mafieuses mais je crois que les dirigeants africains et en generals tous les pays africains et leurs peuples ont une part de responsabilité , je m'explique:

1-Les dirigeants africains ne sont pas obligés d'accepter ce genre néocolonialisme car ils pourront tout simplement refuser ce genre de pratique dans la mesure ou ce sont des etats souverains et qu'il y a beaucoup des pays qui peuvent remplacer la place des francais sans leur obliger de faire ce qu'ils veulent.(Si les dirigeants des pays africains n'ont même pas le courage de defendre l'interêt de leur propre pays et peuple je vois mal l'etat francais defendre a leur place et elle profitera d'eux meme si c'est l'encontre des interets des peuples dans la mesure ou rien ne l'empêche.
2-L'obstacle a cette première est que presque tous les pays africains sont tres faibles militairement et son incapables de faire face a une invasion etrangere ou une simple rebellion fomentés de l'exterieur(L'exemple parfait est le Tchad qui sans le secours de l'armée francains en avril 2006 Deby sera renversé et paradoxalement le Tchad a du petrole et il pourrait developper son armée au lieu de dependre toujours des francais) et meme si en cas de conflit d'interêt la france ne l'envahira pas pas elle armera et financera ses opposants afin qu'ils renversent ce regime sous condition de satisfaire leur requete et leur objectif d'ou le probléme de confiance et d'unité entre les africains que ca soit leurs dirigeants et leurs opposants car tous veulent prendre le pouvoir pour des raisons tribales ou interets financieres et non pas pour l'interêt du peuple(car dans ces genres de situation un dirigeant africain qui ménera une politique d'independance vis a vis de la france doit etre soutenu avant tout par ses concitoyens mais non pas s'allier avec l'enemi pour prendre le pouvoir) et s'ils etaient sinceres tous les deux ni le 1 et 2 n'auraient exister d'ou le phenomene de diviser pour mieux régner qui perdurent toujours en afrique car si les regimes en place s'opposent la france s'alliera et soutiendra leurs opposants d'ou un danger pour leur pouvoir et un risque de guerre civile et en consequence ce systeme perdura et les pays africains resteront toujours pauvres.
3-En afrique ou partout toute opposition qu'elle soit armée ou pas est installé dans un pays voisin a partir duquel elle fera son incursion et son rebellion en cas d'instabilité de regime ou de son fragilité.Par exemple tous les rebelles des pays africains sont presque soutenus et ont leur siège dans un pays voisin ou ayant une frontiere avec leur pays donc ici on voit tres bien que meme les pays africains ne sont pas d'accord pour leurs interêts et n'ont pas une solidarité entre eux alors y en a pas de quoi blamer les pays européens lointains qui n'ont pas de frontieres communes avec les africains.

Si ces trois conditions n'existaient pas dans les pays africains ou dans un seul pays africain ce genre de néocolonialisme ou ingérence etrangere n'aurait du pas exister et causer leur appauvrissement et leur vassalité sauvage aux multinationales et aux pays d'occidents.
Merci.

Ce message a été modifié par wadowre - 22 novembre 2007 - 06:37 .

0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   kundilee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 223
Inscrit :
10-février 07

Posté 22 novembre 2007 - 12:19

Voir le messagesnake, le Wednesday 21 November 2007, 19:09, dit :

Free yourself from slave mentality !.....c'est pas ce que le colon pense de toi qui est important, mais c'est que tu es...........soyez fier de ce que vous etes !!.................ciaooo

Bien dit. le seul post sensé dans un débat confus.
J'ajouterai seulement: l'important c'est CE QUE TU FAIS.
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   MTL Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 081
Inscrit :
29-mai 07
Location:
http://www.bonjourquebec.com/
Interests:
Canoe,camping.....l'exterieur en gros

Posté 22 novembre 2007 - 12:58

Voir le messageSOMALIWAAMID, le Wednesday 21 November 2007, 11:31, dit :

Est ce vrai que nous sommes des sauvages incapables comme ils disent Ou une tres vieille civilisation riche en culture???

Si tu poses la kestion,c'est ke t'en doutes Man.Et si t'en doutes,c'est ke tu confirmes le concept des occidentaux.
Ce ki est une insulte pour ns,alors recupperes toi Man.Ns ne sommes po plus sauvage k'eux!
"MEEL AAN XEER LAHAYN WAA LAGU XOOLOOBAA"Xeer Issa.
"Comportement de mouton,reaction de berger"Dicton de l'afrique de l'ouest.
"Avec ces genres de dirigeants,l'Afrique,connaitra des long moments de servitudes et de colonialisme" Le Che.
"si tu continues dans le chemin de(G M'EN FOUS),tu vas te retrouver ds le village de (SI G SAVAIS)"Dis l'heure 2 zouk
"Mon pays, c'est le Canada, ma province, c'est le Quebec, ma langue, c'est la langue francaise, et il n'y a absolument rien d'incompatible dans tout ca."Jean Chretien.
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   SOMALIWAAMID Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
20
Inscrit :
13-avril 07

Posté 22 novembre 2007 - 06:51

salut tlm,
je vois l'importance du sujet mais j'aimerai que les autres participent egalement pour mieux cerner la face nefaste de l'occident.
merci et bientot
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   saxarla Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 376
Inscrit :
18-juin 07

Posté 22 novembre 2007 - 07:56

Voir le messageSOMALIWAAMID, le Thursday 22 November 2007, 16:51, dit :

salut tlm,
je vois l'importance du sujet mais j'aimerai que les autres participent egalement pour mieux cerner la face nefaste de l'occident.
merci et bientot



Tout le monde ici connait la face néfaste de l'occident, le problème aujourd'hui en afrique c'est sont ses chefs d'etats voyous et corrompues qui gatent tout , c'est se victimiser n'avancera rien non plus.
Il faut aller au-delà et chercher plutot une solution pour positiver,changer nos mentalités tribalistes, construire notre avenir et celui des nos enfants.
Les occidentaux manipulent les africains certe, ils faut travailler sur comment faire pour qu'ils arretent,le continent a plein d'atout mais ne sait pas comment le mettre en valeur.Chercher et trouver des solutions est une idée mais pleurnicher en regardant le passé est nul.

le passé est passé.


Habeen tagay ma soo noqdo.

Le future est là et nous attend.
























































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































:) :) :) :) :) :) :) :angry: :) :angry:
“Haddii gu’ga kuu kordhaaba
Gabow mooyee ku tarin
Garaad iyo waayo arag
Inlayn waxma dhaantid geed!”
- Gaarriye.
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   SOMALIWAAMID Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
20
Inscrit :
13-avril 07

Posté 23 novembre 2007 - 03:26

salut tlm,

saxala, comment tu comptes construire un pays ou le peuple est privé de son passé colonial.
à mon avis, en connaissant bien l'histoire coloniale de notre pays, on sera apte à décrypter les nouvelles methodes utiliser par l'occident pour nous faire tenir sous leur joug.
merci et bientot..........
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Toto Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 800
Inscrit :
16-mai 03

Posté 23 novembre 2007 - 02:12

Voir le messageSOMALIWAAMID, le Wednesday 21 November 2007, 12:31, dit :

salut tlm,
hier, les colons nous consideraient comme des barbares et sauvages qui ne possèdent aucune tradition de la culture occidentale.
Et les colons nous rappelaient chaque fois qu'on abordait la question sur l'INDEPENDANCE : VOUS ETES COMPOSEES DEUX ETHNIES DIFFERENTES ET QUE VOUS NE POURRIEZ JAMAIS S'ENTENDRE.
et pensent aujourd'hui que s'ils nous abandonnent à nous-memes à gerer à 100% notre pays, surement notre sort sera l'anarchie et la désunion entre communauté sera de plus en plus grande.
cher(es) internautes, j'aimerai savoir votre avis..........................
Est ce vrai que nous sommes des sauvages incapables comme ils disent Ou une tres vieille civilisation riche en culture???



Cher...Apprenez que si le fait ethnique est une permanence de l'Afrique, celui-ci n'a pas toujours été vecteur de division mais il est vrai que le but du colon était de diviser ce qui receler des prédispositions pour l'être ! Et la mésentente ethnique actuelle est le produit du passé colonial de l'Afrique...Songez qu'au Rwanda, les Hutus et les Tutsis n'étaient au départ que des classes sociales (Paysans/Seigneurs) que les colons, en l'occurence les Pères Blancs, ont ethnicisé ! Quel malheur que ce continent ne rompe pas avec l'Ordre du Monde tel que l'ordonne la tyrannie européo-centrique !
"Et j'ai vu quelques fois, ce que l'homme a cru voir" A.Rimbaud
"Le désordre, c'est l'ordre moins le pouvoir" L.Ferré
"Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux" J.Richepin......
"Je reviendrai et je serai des millions" Spartacus
"Tu ne peux meme pas savoir si Domi est la tete de mon sexe!" Sourcil
"C'est à ton tour d'etre un peu plus précis pierre stp ne fais l'autrIche" Saxarla, 31 janv.2008
"Le monde est une branloire pérenne, je ne peins pas l'être, je peins le passage" Ext. des Essais Livre III. Montaigne
"Le bon sens est le premier et le dernier argument de l'ignorance". Serge Portelli, ext.de "Le sarkozysme sans Sarkozy p.51
″Ce m’est sucre. Le deuil : la joie. Ce m’est suie !″ Jean-Antoine de Baïf...
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   MTL Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 081
Inscrit :
29-mai 07
Location:
http://www.bonjourquebec.com/
Interests:
Canoe,camping.....l'exterieur en gros

Posté 23 novembre 2007 - 10:49

Moi,c'est l'adjectif sauvage ki m'offusque.
Ns venons des tribus ki ont des racines et des origines typiques alors k'eux(les europeens)se sont melanges avec les BARBARES ki ont abolit l'empire Romain celle ki a cree le drt romano-germain.
"MEEL AAN XEER LAHAYN WAA LAGU XOOLOOBAA"Xeer Issa.
"Comportement de mouton,reaction de berger"Dicton de l'afrique de l'ouest.
"Avec ces genres de dirigeants,l'Afrique,connaitra des long moments de servitudes et de colonialisme" Le Che.
"si tu continues dans le chemin de(G M'EN FOUS),tu vas te retrouver ds le village de (SI G SAVAIS)"Dis l'heure 2 zouk
"Mon pays, c'est le Canada, ma province, c'est le Quebec, ma langue, c'est la langue francaise, et il n'y a absolument rien d'incompatible dans tout ca."Jean Chretien.
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet