djibnet.com: Un Paragraphe Avant Le Week End - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Un Paragraphe Avant Le Week End Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Che Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
295
Inscrit :
01-janvier 04

Posté 24 août 2007 - 08:44

C’était un après midi, le khamsin se moquait des visages enduis de "houroud" et des "dirix" flambants les couleurs printaniers, des esprits poussiéreux rapportèrent à Araksan la magnifique que son mari était aperçu dans un mabraze fumant le désespoir, la joue enflée et les yeux bouffies par l’éphémère. Araksan pris sa tête entre ses deux mains comme pour éviter à sa raison d’être vaincu. Elle eu quand même le courage du fatalisme érigé en monde de vie "Waa Nassib" murmura t-elle dans un chagrin que les vents chauds du Khamsin prirent soin de rapporter vers d’autres cieux comme si les malheurs étaient irrecevables ici. Sitôt envoyer sa tristesse en haut, sa plainte signée et scellée par l’éther, elle se leva de sa caisse de coca cola d’un élan gracieux, promena un regard captivé autour d’elle qu’on aurait cru qu’elle était en face du Taj Mahal, ses yeux avaient pris l’avion mais de corps a cœur, elle était resté parmi les décombres. Revenue de son « voyage » après une longue douche, elle contempla son visage dans un miroir a main, elle s’est vu sourire au monde malgré elle. C’est alors que lui vint l’idée d’un questionnaire. Depuis sa chambre, elle appela d’une voix de maîtresse d’école, son neveu Samatar « l’effaré » ; un garçon de 14 ans, footballeur prodige en herbe, bon éleve mais qui excelle aussi dans l’art des coups de poing étincelants, qu’il distribue comme l’éclair aux gamins de son age qui osent se moquer de ses yeux de poissonaux. A Cuba il aurait certainement s’entraîner dans une salle de boxe pour les jeux olympiques en 2012. « Oui Tata » répondis t-il, l’air absent. Ah! Enfin t'en a mis du temps soupira t-elle. Elle lui tenda 150 francs d'une main recouverte de henne "Achètes moi un stylo bille bleu et un cahier" . Elle appuya sur l’adjectif bleu comme si elle avait envie de déverser un océan de mots sur les 50 pages du cahier à venir.
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   kemera Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
577
Inscrit :
30-juin 07

Posté 24 août 2007 - 08:56

Au retour de son neveu samatar, araksane avait deja su que ce cahier de 50 pages ne suffit point ...
Les premières lettres de son premier mot tombaient deja de ses doights ...

:)
.........JAMAIS PLUS DE DJIBPHOBIE collective au quotidien ..........


-----> You will never be happy if you continue to search for what happiness consists of. You will never live if you are looking for the meaning of life.Just remember...Only few things are really important <-----
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet