djibnet.com: I.o.g S.e. Le President Du Developement De Tous Les Djiboutiens(enne - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

I.o.g S.e. Le President Du Developement De Tous Les Djiboutiens(enne pour Ely et son club Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   djiblova Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
15
Inscrit :
23-novembre 06

Icône du message  Posté 07 août 2007 - 09:16

Le Parcours Politique de notre president.

L'analyse du parcours politique de Mr. lsmaïl Omar Guelleh est éloquent à plus d'un titre pour qui souhaiterait saisir les éléments ayant contribué à cette étoffe de leader et de stature d'homme d'État.

Ses années de formation et de maturation s'articulent autour de trois étapes-clé :

1-La période de lutte pour l'indépendance au cours de laquelle Mr. lsmaïl Omar Guelleh a fait preuve d'un engagement très actif qui entraîna en 1974 son éviction du corps de la sûreté générale. A partir de cette date, il mettra toute son énergie pour insuffler un nouvel élan à la L.P.A. ( Ligue Populaire Africaine) présidée par Gouled.

Durant cette période cruciale qui façonnait le destin de la future nation, il participera activement à la sensibilisation des citoyens à l'indépendance. Ses fréquentes participations aux Conférences internationales et l'expérience ainsi acquise lui ont permis d'être désigné comme membre de la délégation de la L.P.A.I. chargée de mener des négociations sur l'indépendance à Paris en 1976.

2- Le 27 Juin 1977 date de la proclamation de l'indépendance, le Président de la République l'appelle à ses côtés pour lui confier la lourde responsabilité de Chef de Cabinet. Il n'a que 30 ans. Proche collaborateur du Président, le jeune Chef de Cabinet doit aussitôt gérer deux défis majeurs auxquels est confronté le nouvel État :

· en assumant la lourde tâche de la sécurité intérieure et extérieure du pays

· en maîtrisant les risques d'affrontements inter-éthniques

Dans ce contexte régional en ébullition, la jeune république a su faire preuve de pragmatisme en faisant respecter ses principes de neutralité.

M. lsmaïl Omar Guelleh a ainsi fait preuve de ses grandes qualités professionnelles et s'affirme comme l'interprète de la politique de Gouled.

Militant du R.P.P. depuis sa création le 4 Mars 1979 puis président du Comité Central en 1981, il dirigera la commission culturelle du parti. En 1987, il intègre la plus haute instance politique de la formation et devient membre du Bureau Politique.

3- Lors de la signature des Accords de Paix entre le Gouvernement et le FRUD, ses qualités de fin politicien se sont montrées déterminantes dans le processus de négociation qui déboucha sur la signature des Accords de Paix du 24 décembre 94 et du 12 mai 2001et ceci sans le recours à la médiation d'un pays tierce. Fort de ce succès politique et suite à la tempête qui secoua le parti en 1996, M. lsmaïl Omar Guelleh accède au poste de 3ème Vice Président du Bureau Politique. Ainsi son dévouement, sa riche expérience, sa défense acharnée des intérêts du pays, son sens de l'humilité, de tolérance et son souci constant de servir l'État justifient légitimement son ascension dans l'appareil politique autant de qualités qui le distinguent de l'ensemble des candidats virtuels à la fonction présidentielle et le classent ainsi dans l'infime catégorie d'hommes politiques qui ne laissent pas indifférents ceux qui les approchent.

L'homme de l'Alliance RPP-FRUD

L'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.

Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.


Le Parcours Politique

L'analyse du parcours politique de Mr. lsmaïl Omar Guelleh est éloquent à plus d'un titre pour qui souhaiterait saisir les éléments ayant contribué à cette étoffe de leader et de stature d'homme d'État.

Ses années de formation et de maturation s'articulent autour de trois étapes-clé :

1-La période de lutte pour l'indépendance au cours de laquelle Mr. lsmaïl Omar Guelleh a fait preuve d'un engagement très actif qui entraîna en 1974 son éviction du corps de la sûreté générale. A partir de cette date, il mettra toute son énergie pour insuffler un nouvel élan à la L.P.A. ( Ligue Populaire Africaine) présidée par Gouled.

Durant cette période cruciale qui façonnait le destin de la future nation, il participera activement à la sensibilisation des citoyens à l'indépendance. Ses fréquentes participations aux Conférences internationales et l'expérience ainsi acquise lui ont permis d'être désigné comme membre de la délégation de la L.P.A.I. chargée de mener des négociations sur l'indépendance à Paris en 1976.

2- Le 27 Juin 1977 date de la proclamation de l'indépendance, le Président de la République l'appelle à ses côtés pour lui confier la lourde responsabilité de Chef de Cabinet. Il n'a que 30 ans. Proche collaborateur du Président, le jeune Chef de Cabinet doit aussitôt gérer deux défis majeurs auxquels est confronté le nouvel État :

· en assumant la lourde tâche de la sécurité intérieure et extérieure du pays

· en maîtrisant les risques d'affrontements inter-éthniques

Dans ce contexte régional en ébullition, la jeune république a su faire preuve de pragmatisme en faisant respecter ses principes de neutralité.

M. lsmaïl Omar Guelleh a ainsi fait preuve de ses grandes qualités professionnelles et s'affirme comme l'interprète de la politique de Gouled.

Militant du R.P.P. depuis sa création le 4 Mars 1979 puis président du Comité Central en 1981, il dirigera la commission culturelle du parti. En 1987, il intègre la plus haute instance politique de la formation et devient membre du Bureau Politique.

3- Lors de la signature des Accords de Paix entre le Gouvernement et le FRUD, ses qualités de fin politicien se sont montrées déterminantes dans le processus de négociation qui déboucha sur la signature des Accords de Paix du 24 décembre 94 et du 12 mai 2001et ceci sans le recours à la médiation d'un pays tierce. Fort de ce succès politique et suite à la tempête qui secoua le parti en 1996, M. lsmaïl Omar Guelleh accède au poste de 3ème Vice Président du Bureau Politique. Ainsi son dévouement, sa riche expérience, sa défense acharnée des intérêts du pays, son sens de l'humilité, de tolérance et son souci constant de servir l'État justifient légitimement son ascension dans l'appareil politique autant de qualités qui le distinguent de l'ensemble des candidats virtuels à la fonction présidentielle et le classent ainsi dans l'infime catégorie d'hommes politiques qui ne laissent pas indifférents ceux qui les approchent.

L'homme de l'Alliance RPP-FRUD

L'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.

Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 07 août 2007 - 11:08

Ur nickname reminde me of shaggy's song:
Mr. Boombastic
Mr. Lover djiblova, Mr. Lover djiblova, Mr. Lover lover, Mr. Lover lover

Sinon,

Meme la Pravda n'aurait jamais invente un si bon article

Long Vie au petit pere du peuple, IOG-Staline Gloire au peuple et a son leader!
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   BOSS68 Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 274
Inscrit :
13-avril 07
Location:
en demenagement

Posté 07 août 2007 - 11:27

Voir le messagedjiblova, le Tuesday 7 August 2007, 18:16, dit :

Le Parcours Politique de notre president.

L'analyse du parcours politique de Mr. lsmaïl Omar Guelleh est éloquent à plus d'un titre pour qui souhaiterait saisir les éléments ayant contribué à cette étoffe de leader et de stature d'homme d'État.

Ses années de formation et de maturation s'articulent autour de trois étapes-clé :

1-La période de lutte pour l'indépendance au cours de laquelle Mr. lsmaïl Omar Guelleh a fait preuve d'un engagement très actif qui entraîna en 1974 son éviction du corps de la sûreté générale. A partir de cette date, il mettra toute son énergie pour insuffler un nouvel élan à la L.P.A. ( Ligue Populaire Africaine) présidée par Gouled.

Durant cette période cruciale qui façonnait le destin de la future nation, il participera activement à la sensibilisation des citoyens à l'indépendance. Ses fréquentes participations aux Conférences internationales et l'expérience ainsi acquise lui ont permis d'être désigné comme membre de la délégation de la L.P.A.I. chargée de mener des négociations sur l'indépendance à Paris en 1976.

2- Le 27 Juin 1977 date de la proclamation de l'indépendance, le Président de la République l'appelle à ses côtés pour lui confier la lourde responsabilité de Chef de Cabinet. Il n'a que 30 ans. Proche collaborateur du Président, le jeune Chef de Cabinet doit aussitôt gérer deux défis majeurs auxquels est confronté le nouvel État :

· en assumant la lourde tâche de la sécurité intérieure et extérieure du pays

· en maîtrisant les risques d'affrontements inter-éthniques

Dans ce contexte régional en ébullition, la jeune république a su faire preuve de pragmatisme en faisant respecter ses principes de neutralité.

M. lsmaïl Omar Guelleh a ainsi fait preuve de ses grandes qualités professionnelles et s'affirme comme l'interprète de la politique de Gouled.

Militant du R.P.P. depuis sa création le 4 Mars 1979 puis président du Comité Central en 1981, il dirigera la commission culturelle du parti. En 1987, il intègre la plus haute instance politique de la formation et devient membre du Bureau Politique.

3- Lors de la signature des Accords de Paix entre le Gouvernement et le FRUD, ses qualités de fin politicien se sont montrées déterminantes dans le processus de négociation qui déboucha sur la signature des Accords de Paix du 24 décembre 94 et du 12 mai 2001et ceci sans le recours à la médiation d'un pays tierce. Fort de ce succès politique et suite à la tempête qui secoua le parti en 1996, M. lsmaïl Omar Guelleh accède au poste de 3ème Vice Président du Bureau Politique. Ainsi son dévouement, sa riche expérience, sa défense acharnée des intérêts du pays, son sens de l'humilité, de tolérance et son souci constant de servir l'État justifient légitimement son ascension dans l'appareil politique autant de qualités qui le distinguent de l'ensemble des candidats virtuels à la fonction présidentielle et le classent ainsi dans l'infime catégorie d'hommes politiques qui ne laissent pas indifférents ceux qui les approchent.

L'homme de l'Alliance RPP-FRUD

L'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.

Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.
Le Parcours Politique

L'analyse du parcours politique de Mr. lsmaïl Omar Guelleh est éloquent à plus d'un titre pour qui souhaiterait saisir les éléments ayant contribué à cette étoffe de leader et de stature d'homme d'État.

Ses années de formation et de maturation s'articulent autour de trois étapes-clé :

1-La période de lutte pour l'indépendance au cours de laquelle Mr. lsmaïl Omar Guelleh a fait preuve d'un engagement très actif qui entraîna en 1974 son éviction du corps de la sûreté générale. A partir de cette date, il mettra toute son énergie pour insuffler un nouvel élan à la L.P.A. ( Ligue Populaire Africaine) présidée par Gouled.

Durant cette période cruciale qui façonnait le destin de la future nation, il participera activement à la sensibilisation des citoyens à l'indépendance. Ses fréquentes participations aux Conférences internationales et l'expérience ainsi acquise lui ont permis d'être désigné comme membre de la délégation de la L.P.A.I. chargée de mener des négociations sur l'indépendance à Paris en 1976.

2- Le 27 Juin 1977 date de la proclamation de l'indépendance, le Président de la République l'appelle à ses côtés pour lui confier la lourde responsabilité de Chef de Cabinet. Il n'a que 30 ans. Proche collaborateur du Président, le jeune Chef de Cabinet doit aussitôt gérer deux défis majeurs auxquels est confronté le nouvel État :

· en assumant la lourde tâche de la sécurité intérieure et extérieure du pays

· en maîtrisant les risques d'affrontements inter-éthniques

Dans ce contexte régional en ébullition, la jeune république a su faire preuve de pragmatisme en faisant respecter ses principes de neutralité.

M. lsmaïl Omar Guelleh a ainsi fait preuve de ses grandes qualités professionnelles et s'affirme comme l'interprète de la politique de Gouled.

Militant du R.P.P. depuis sa création le 4 Mars 1979 puis président du Comité Central en 1981, il dirigera la commission culturelle du parti. En 1987, il intègre la plus haute instance politique de la formation et devient membre du Bureau Politique.

3- Lors de la signature des Accords de Paix entre le Gouvernement et le FRUD, ses qualités de fin politicien se sont montrées déterminantes dans le processus de négociation qui déboucha sur la signature des Accords de Paix du 24 décembre 94 et du 12 mai 2001et ceci sans le recours à la médiation d'un pays tierce. Fort de ce succès politique et suite à la tempête qui secoua le parti en 1996, M. lsmaïl Omar Guelleh accède au poste de 3ème Vice Président du Bureau Politique. Ainsi son dévouement, sa riche expérience, sa défense acharnée des intérêts du pays, son sens de l'humilité, de tolérance et son souci constant de servir l'État justifient légitimement son ascension dans l'appareil politique autant de qualités qui le distinguent de l'ensemble des candidats virtuels à la fonction présidentielle et le classent ainsi dans l'infime catégorie d'hommes politiques qui ne laissent pas indifférents ceux qui les approchent.

L'homme de l'Alliance RPP-FRUD

L'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.

Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.

Pas mal comme article, mais serieusement peut mieux faire =D>
T'a pas aussi la biographie de pinochet, saddam houssein, mobutu, omar bongo,.. On va essayer de comparer si elles sont si parfaite que c'elle du Pere de la Nation ;)
Slogon Singapour:--- " Nous ne sommes pas les plus riches, nous ne sommes pas les plus puissants, et nous ne sommes pas les plus nombreux. Nous devons donc pour nous faire une place au soleil être parmi les plus capables et les plus instruits "
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   kabriid Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
245
Inscrit :
23-mai 07

Posté 08 août 2007 - 12:07

parmi tous les qualificatifs dont on affuble i.o.g., un me laisse dubitatif: usurpateur. quelqu'un peut m'eclairer?
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   djibguevara Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
412
Inscrit :
15-juin 07

Posté 08 août 2007 - 11:55

Voir le messagedjiblova, le Tuesday 7 August 2007, 22:16, dit :

Le Parcours Politique de notre president.

L'analyse du parcours politique de Mr. lsmaïl Omar Guelleh est éloquent à plus d'un titre pour qui souhaiterait saisir les éléments ayant contribué à cette étoffe de leader et de stature d'homme d'État.

Ses années de formation et de maturation s'articulent autour de trois étapes-clé :

1-La période de lutte pour l'indépendance au cours de laquelle Mr. lsmaïl Omar Guelleh a fait preuve d'un engagement très actif qui entraîna en 1974 son éviction du corps de la sûreté générale. A partir de cette date, il mettra toute son énergie pour insuffler un nouvel élan à la L.P.A. ( Ligue Populaire Africaine) présidée par Gouled.

Durant cette période cruciale qui façonnait le destin de la future nation, il participera activement à la sensibilisation des citoyens à l'indépendance. Ses fréquentes participations aux Conférences internationales et l'expérience ainsi acquise lui ont permis d'être désigné comme membre de la délégation de la L.P.A.I. chargée de mener des négociations sur l'indépendance à Paris en 1976.

2- Le 27 Juin 1977 date de la proclamation de l'indépendance, le Président de la République l'appelle à ses côtés pour lui confier la lourde responsabilité de Chef de Cabinet. Il n'a que 30 ans. Proche collaborateur du Président, le jeune Chef de Cabinet doit aussitôt gérer deux défis majeurs auxquels est confronté le nouvel
État :

· en assumant la lourde tâche de la sécurité intérieure et extérieure du pays

· en maîtrisant les risques d'affrontements inter-éthniques

Dans ce contexte régional en ébullition, la jeune république a su faire preuve de pragmatisme en faisant respecter ses principes de neutralité.

M. lsmaïl Omar Guelleh a ainsi fait preuve de ses grandes qualités professionnelles et s'affirme comme l'interprète de la politique de Gouled.

Militant du R.P.P. depuis sa création le 4 Mars 1979 puis président du Comité Central en 1981, il dirigera la commission culturelle du parti. En 1987, il intègre la plus haute instance politique de la formation et devient membre du Bureau Politique.

3- Lors de la signature des Accords de Paix entre le Gouvernement et le FRUD, ses qualités de fin politicien se sont montrées déterminantes dans le processus de négociation qui déboucha sur la signature des Accords de Paix du 24 décembre 94 et du 12 mai 2001et ceci sans le recours à la médiation d'un pays tierce. Fort de ce succès politique et suite à la tempête qui secoua le parti en 1996, M. lsmaïl Omar Guelleh accède au poste de 3ème Vice Président du Bureau Politique. Ainsi son dévouement, sa riche expérience, sa défense acharnée des intérêts du pays, son sens de l'humilité, de tolérance et son souci constant de servir l'État justifient légitimement son ascension dans l'appareil politique autant de qualités qui le distinguent de l'ensemble des candidats virtuels à la fonction présidentielle et le classent ainsi dans l'infime catégorie d'hommes politiques qui ne laissent pas indifférents ceux qui les approchent.

L'homme de l'Alliance RPP-FRUD

L'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.

Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.
Le Parcours Politique

L'analyse du parcours politique de Mr. lsmaïl Omar Guelleh est éloquent à plus d'un titre pour qui souhaiterait saisir les éléments ayant contribué à cette étoffe de leader et de stature d'homme d'État.

Ses années de formation et de maturation s'articulent autour de trois étapes-clé :

1-La période de lutte pour l'indépendance au cours de laquelle Mr. lsmaïl Omar Guelleh a fait preuve d'un engagement très actif qui entraîna en 1974 son éviction du corps de la sûreté générale. A partir de cette date, il mettra toute son énergie pour insuffler un nouvel élan à la L.P.A. ( Ligue Populaire Africaine) présidée par Gouled.

Durant cette période cruciale qui façonnait le destin de la future nation, il participera activement à la sensibilisation des citoyens à l'indépendance. Ses fréquentes participations aux Conférences internationales et l'expérience ainsi acquise lui ont permis d'être désigné comme membre de la délégation de la L.P.A.I. chargée de mener des négociations sur l'indépendance à Paris en 1976.

2- Le 27 Juin 1977 date de la proclamation de l'indépendance, le Président de la République l'appelle à ses côtés pour lui confier la lourde responsabilité de Chef de Cabinet. Il n'a que 30 ans. Proche collaborateur du Président, le jeune Chef de Cabinet doit aussitôt gérer deux défis majeurs auxquels est confronté le nouvel État :

· en assumant la lourde tâche de la sécurité intérieure et extérieure du pays

· en maîtrisant les risques d'affrontements inter-éthniques

Dans ce contexte régional en ébullition, la jeune république a su faire preuve de pragmatisme en faisant respecter ses principes de neutralité.

M. lsmaïl Omar Guelleh a ainsi fait preuve de ses grandes qualités professionnelles et s'affirme comme l'interprète de la politique de Gouled.

Militant du R.P.P. depuis sa création le 4 Mars 1979 puis président du Comité Central en 1981, il dirigera la commission culturelle du parti. En 1987, il intègre la plus haute instance politique de la formation et devient membre du Bureau Politique.

3- Lors de la signature des Accords de Paix entre le Gouvernement et le FRUD, ses qualités de fin politicien se sont montrées déterminantes dans le processus de négociation qui déboucha sur la signature des Accords de Paix du 24 décembre 94 et du 12 mai 2001et ceci sans le recours à la médiation d'un pays tierce. Fort de ce succès politique et suite à la tempête qui secoua le parti en 1996, M. lsmaïl Omar Guelleh accède au poste de 3ème Vice Président du Bureau Politique. Ainsi son dévouement, sa riche expérience, sa défense acharnée des intérêts du pays, son sens de l'humilité, de tolérance et son souci constant de servir l'État justifient légitimement son ascension dans l'appareil politique autant de qualités qui le distinguent de l'ensemble des candidats virtuels à la fonction présidentielle et le classent ainsi dans l'infime catégorie d'hommes politiques qui ne laissent pas indifférents ceux qui les approchent.

L'homme de l'Alliance RPP-FRUD

L'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.

Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France.


salan à tous.

voila pourquoi IOG est entouré par des incompétent qui chante son éloge à tout les coups!!sinon ce mec serait capable de mener à bien le pays.
donc mon chère djiblova pour toi IOG est le soleil i pour notre chère patrie.
et bien tant qu'il y aura des canailles comme toi à ses cotés le soleil restera un astre et IOG un desastre!!
"celui qui croit à ALLAH et au dernier jour,qu'il dit (écrit) des bonnes choses ou qu'il se taise"le prophète MAHOMET(psl)
"nous devons accepter de vivre africain,c'est la seule façon de vivre libre,de vivre digne"THOMAS SANKARA
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Ely Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 366
Inscrit :
13-mai 03
Location:
Canada

Posté 08 août 2007 - 05:34

Ceci est une histoire vraie et beaucoup de djiboutiens s'en rappellent ou se sont fait rapporter.

Dans les annees 80, a Radio Djibouti, il y avait un cheik qui faisait le sermont (Hadith) a l'antenne une fois par semaine. Ce type, connaissait a peine le coran et avait obtenue son poste comme tout le monde par affiliation tribale ( comme koi meme la religion ne fait pas le poids devant le tribalisme). Il faisait donc coome cela son petitit serment tranquillement a la radio a l'heure habituelle chaque semaine. Il faut dire qu'il brillait par l'amusement que provoquait son "wacdi" plutot que par sa qualite. Tres souvent, il prenait des exemples terre a terre et un peu stupide sur le bord pour illustrer ses propos.

Comme toutes personnes qui doivent leur succes au clanisme politique, ses serments etaient orientes vers l'education politico-religieuse de la masse auditrice et tenait des speechs du genre "C'est Xaram de defier l'autorite du chef...", "L'Etat doit etre respecte car notre prophete SWT, etait un chef d'etat..." etc... La pluspart de ses exemples etait ouvertement biaises et n'avait des parfois rien avoir avec l'Islam. Ceci, bien entendu, laissait beaucoup de gens perplexe vu qu'il passait a l'antenne comme le moment de "Cibado iyo xadiis" et donc gaspillait le temps qu'un veritable Xadiis pouvait etre delivre.

Le tout fonctionnait bon en mal en et il y en avait meme qui etait "accro" de leur demi-heure de beatitude religieuse a la sauce gouledienne. Cependant, ayant exhausse tous les compliments disponible, il trouva le meuilleur un jour; Emporter par son enthousiame et son zele dans la description du chef et plus precisement de Gouled, il teins a peu pres ces propos:
"...Xassan Gouled nabigii dhinac bu ka sawabia..." ou " ...Hassan Gouled a des ressemblances avec le prophete....' :o

Ce message a été modifié par Ely - 08 août 2007 - 05:39 .

"C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas."
MAHATMA GANDHI (1869 - 1948)

"C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire."
JEAN DE LA BRUYÈRE (1645 - 1696)

"La religion est l'opium du peuple"
Karl Marx (1818-1883)
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Balou Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
484
Inscrit :
22-juin 03

Posté 08 août 2007 - 06:33

Voir le messageEly, le Wednesday 8 August 2007, 14:34, dit :

Ceci est une histoire vraie et beaucoup de djiboutiens s'en rappellent ou se sont fait rapporter.

Dans les annees 80, a Radio Djibouti, il y avait un cheik qui faisait le sermont (Hadith) a l'antenne une fois par semaine. Ce type, connaissait a peine le coran et avait obtenue son poste comme tout le monde par affiliation tribale ( comme koi meme la religion ne fait pas le poids devant le tribalisme). Il faisait donc coome cela son petitit serment tranquillement a la radio a l'heure habituelle chaque semaine. Il faut dire qu'il brillait par l'amusement que provoquait son "wacdi" plutot que par sa qualite. Tres souvent, il prenait des exemples terre a terre et un peu stupide sur le bord pour illustrer ses propos.

Comme toutes personnes qui doivent leur succes au clanisme politique, ses serments etaient orientes vers l'education politico-religieuse de la masse auditrice et tenait des speechs du genre "C'est Xaram de defier l'autorite du chef...", "L'Etat doit etre respecte car notre prophete SWT, etait un chef d'etat..." etc... La pluspart de ses exemples etait ouvertement biaises et n'avait des parfois rien avoir avec l'Islam. Ceci, bien entendu, laissait beaucoup de gens perplexe vu qu'il passait a l'antenne comme le moment de "Cibado iyo xadiis" et donc gaspillait le temps qu'un veritable Xadiis pouvait etre delivre.

Le tout fonctionnait bon en mal en et il y en avait meme qui etait "accro" de leur demi-heure de beatitude religieuse a la sauce gouledienne. Cependant, ayant exhausse tous les compliments disponible, il trouva le meuilleur un jour; Emporter par son enthousiame et son zele dans la description du chef et plus precisement de Gouled, il teins a peu pres ces propos:
"...Xassan Gouled nabigii dhinac bu ka sawabia..." ou " ...Hassan Gouled a des ressemblances avec le prophete....' :o


Les issas qui occupait cette partie de la cote a cet epoque avait une connaissance limite de l'Islam c est pas une surprise qu ils tiennent des propos comme ca

Et dapres les on-dit il parait ke le gars british qui introduit la religion au issa est tjours vivant,lool


Djib Lova ton article pourrait gagner un oscar durant les festivite du 30eme anniv, dommage ke t arrive tard


Balou
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Ely Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 366
Inscrit :
13-mai 03
Location:
Canada

Posté 08 août 2007 - 06:40

Voir le messageBalou, le Wednesday 8 August 2007, 11:33, dit :

Les issas qui occupait cette partie de la cote a cet epoque avait une connaissance limite de l'Islam c est pas une surprise qu ils tiennent des propos comme ca


Je voulais pas grandir ta petitesse mais je n'ai pas pu resister; Le dit Cheik etait bien connu a djib: il n'est pas Issa et je m'en tiens la! :angry:

Ensuite, si je n'avais pas vu to pseudo, j'aurais cru que c'etait Boss/Xeer ou un autre de ses copie virtuelle qui aurait ecrit ce texte. Un peu comme notre ami Slander aka HabarAwal aka Azraf aka Lieutenant etc...le virtuel est un cas socio bien interessant....


Avis aux neophites.... ;)

Ce message a été modifié par Ely - 08 août 2007 - 06:41 .

"C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas."
MAHATMA GANDHI (1869 - 1948)

"C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire."
JEAN DE LA BRUYÈRE (1645 - 1696)

"La religion est l'opium du peuple"
Karl Marx (1818-1883)
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 08 août 2007 - 10:09

Voir le messageBalou, le Wednesday 8 August 2007, 16:33, dit :

Les issas qui occupait cette partie de la cote a cet epoque avait une connaissance limite de l'Islam c est pas une surprise qu ils tiennent des propos comme ca

Et dapres les on-dit il parait ke le gars british qui introduit la religion au issa est tjours vivant,lool


ET voila un autre Issa-hater!

C'est du blaspheme de dire que les issas etaient paiens y'a 50 ans (vu que tu dis que le gars qui a islamise les issa est vivant)..... Tu insultes des milliers de musulmans issas.....

Ta connerie ne fait rire que toi, habaar baa qabtaaye... :o
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   MTL Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 081
Inscrit :
29-mai 07
Location:
http://www.bonjourquebec.com/
Interests:
Canoe,camping.....l'exterieur en gros

Posté 09 août 2007 - 03:51

Voir le messageBalou, le Wednesday 8 August 2007, 15:33, dit :

Les issas qui occupait cette partie de la cote a cet epoque avait une connaissance limite de l'Islam c est pas une surprise qu ils tiennent des propos comme ca

Chaque gossip a malheureusement le droit de s'exprimer... :(
"MEEL AAN XEER LAHAYN WAA LAGU XOOLOOBAA"Xeer Issa.
"Comportement de mouton,reaction de berger"Dicton de l'afrique de l'ouest.
"Avec ces genres de dirigeants,l'Afrique,connaitra des long moments de servitudes et de colonialisme" Le Che.
"si tu continues dans le chemin de(G M'EN FOUS),tu vas te retrouver ds le village de (SI G SAVAIS)"Dis l'heure 2 zouk
"Mon pays, c'est le Canada, ma province, c'est le Quebec, ma langue, c'est la langue francaise, et il n'y a absolument rien d'incompatible dans tout ca."Jean Chretien.
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   karima Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
69
Inscrit :
20-juillet 07

Posté 09 août 2007 - 05:20

Voir le messageBalou, le Wednesday 8 August 2007, 15:33, dit :

Les issas qui occupait cette partie de la cote a cet epoque avait une connaissance limite de l'Islam c est pas une surprise qu ils tiennent des propos comme ca

Et dapres les on-dit il parait ke le gars british qui introduit la religion au issa est tjours vivant,lool
Djib Lova ton article pourrait gagner un oscar durant les festivite du 30eme anniv, dommage ke t arrive tard
Balou

0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   kundilee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 223
Inscrit :
10-février 07

Posté 12 août 2007 - 11:08

Voir le messageBalou, le Wednesday 8 August 2007, 15:33, dit :

Les issas qui occupait cette partie de la cote a cet epoque avait une connaissance limite de l'Islam c est pas une surprise qu ils tiennent des propos comme ca

Et dapres les on-dit il parait ke le gars british qui introduit la religion au issa est tjours vivant,lool
Djib Lova ton article pourrait gagner un oscar durant les festivite du 30eme anniv, dommage ke t arrive tard
Balou


Nonobstant ton discours à vomir, un Issa, ton serviteur, se fait fort de t'introduire à l'orthographe et à la conjugaison.
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   amina Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
118
Inscrit :
30-septembre 06

Icône du message  Posté 14 août 2007 - 12:43

Bismillah,

:lol: :D =D> Super forum pour la relaxation!! surtout ne changer rien, vous êtes bien telles que vous êtes. :lol: =D> Ce que j'aime le plus dans ce forum, c'est la façon dont certains clou le bec à d'autres!!! :D mais d'une manière radicale!!! :lol:

cimriigiine haa jiiroo reer jabuutoow!!! :lol:
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Desaxee Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 658
Inscrit :
11-mai 03

Posté 14 août 2007 - 10:13

Voir le messagekundilee, le Sunday 12 August 2007, 9:08, dit :

Nonobstant ton discours à vomir, un Issa, ton serviteur, se fait fort de t'introduire à l'orthographe et à la conjugaison.

:) well said!
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet