djibnet.com: Les Larmes Du Prophète (saw) - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Les Larmes Du Prophète (saw) Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Hyndia Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
529
Inscrit :
22-février 06

Icône du message  Posté 04 février 2007 - 09:35

Les larmes du Prophète(saw) :(


Soudain, quelqu’un frappa à la porte et dit:

- "Salaam, est-ce que je peux rentrer?" Mais Fatima refusa de le laisser entrer.
- "Je suis désolée, mais mon père est malade" dit-elle, en se retirant et fermant la porte .

Elle retourna auprès de son père qui s’est réveillé et il lui demanda:
- "Qui est-ce mon enfant?"
- "Je ne sais pas père, c’est la première fois que j’ai vu cette personne." dit-elle doucement.

Alors, le Prophète (saw) regarda sa fille d’un air tremblant, comme s’il voulait se rappeler de chaque trait de son visage.

- "Rappelle toi d’une chose" dit-il.
- "Il est celui qui efface les plaisirs temporaires, celui qui sépare les compagnons sur cette terre."

- "Il est l’ange de la mort" dit le Prophète (saw)

Cette dernière parole fit éclater en sanglot Fatima . L’ange de la mort s’approcha de Lui. Mais le Prophète (saw) demanda pourquoi est-ce que Djibril n’est pas venu l’accompagner.
Alors, Djibril avait été appelé.

Djibril était prêt au ciel, à accueillir l’âme de HabibuLLAH, du leader sur terre.

Le Prophète (saw) demanda d'une faible voix:
- "O Djibril, explique moi mes droits auprès d’Allah (swt)."

- "Les portes du ciel sont ouvertes, les anges attendant votre âme. Toutes les portes de Jannat sont grandes ouvertes pour vous" dit Djibril.

Mais en fait, tout ceci n’avait pas soulagé RasuluLLAH, ses yeux était toujours rempli d’inquiétude.

- "N’ êtes-vous pas satisfait d’entendre cette nouvelle?" demanda Djibril
- "Parle moi de la destiné de mon peuple?"
- "Ne vous inquietez pas tres cher Prophète (saw). Allah (swt) m'a dit: "J'ai interdis le Paradis (Jannat) à tout le monde, sauf au peuple de Mohamed... ils y entreront" dit Djibril.

L'ange Iszaiel était de plus en plus arrivé à terme de son travail.

Doucement, l'âme de RasuluLLAH se faisait enlever. Il semblait que le corps du Prophète (saw) était rempli de sueur, les muscles de son cou se serrer de plus en plus:
- "Djibril, que c'est douloureux le 'sakaratul maut'!"

RasuluLLAH poussa un petit gémissement. Fatimah ferma ses yeux, Ali assit près d'elle et s'inclina et Djibril tourna la tête.
- "Suis-je répugnant à ce point pour que vous tourniez votre tête de moi, Oh Djibril?" demanda Rasulullah au délivreur de Wahyu.

Djibril répondit:
- "Qui peut voir HabibuLLAH en plein 'sakaratul maut'?"
- "Pas pour longtemps" gémit le Prophète à cause de la douleur insupportable.
- "O Allah" (swt) "Quel immense douleur ce 'sakaratul maut'. Donne moi toutes ces douleurs et que mon peuple ne les subisse pas"

Le corps de RasuluLLAH devenait froid, ses pieds et sa poitrine ne bougeaient plus.
Ses lèvres trépidait à peine comme s'il voulait dire quelque chose. Ali approcha de l'oreille du Prophète (saw):
- "Uushiikum bis shalati, wa maa malakat aimanuku" - "Prenez soin de la prière et occupez vous des gens faibles"

En dehors de la chambre, les cris s'intensifiaient, les compagnons se blottirent les uns contre les autres. Fatimah se cacha le visage avec ses mains, Ali s'approcha encore une fois de la bouche bleuâtre du Prophète (saw):
- "Ummatii, ummatii, ummatii" – "Mon peuple, mon peuple, mon peuple."

Et la vie du noble Prophète (saw) se termina ainsi.


Est-ce qu'on peut s'aimer comme il nous aimait?
Allahumma sahlii 'ala Muhammad wa baarik wa salim 'alaihi.

RasuluLLAH nous aimait profondément. Prenez conscience de l'amour d'Allah (swt) et du Prophète (saw), car on ne peut comparer cet amour à aucun autre.
Ne t'en fais pas si les gens te détestent car il y en a d'autres qui t'aiment et qui se soucient de toi.
Mais soit inquiet si
Allah (swt) te hait car il n'y aura aucun autre amour pour te sauve dans l'au-delà 'akhirat'.

:(
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet