djibnet.com: Une Reponse Magistrale A Iog - djibnet.com

Aller au contenu

  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Une Reponse Magistrale A Iog encore une fois le MRD se distingue Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Ely Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 366
Inscrit :
13-mai 03
Location:
Canada

Posté 19 janvier 2007 - 05:49

=D> =D> lecture fortement recommendee

"Monsieur le chef de l’Etat, vous déclarez : «…j'ai la lourde charge de diriger…et de mettre en œuvre les changements politiques, économiques et sociaux qui répondent aux attentes du peuple djiboutien»..."



Reponse au discour d'IOG
"C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas."
MAHATMA GANDHI (1869 - 1948)

"C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire."
JEAN DE LA BRUYÈRE (1645 - 1696)

"La religion est l'opium du peuple"
Karl Marx (1818-1883)
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Walane Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
476
Inscrit :
11-mai 03

Posté 20 janvier 2007 - 05:08

I still don't get the politics of the 'opposition' in DJ. Not that I am a supporter of the current 'gov' but my hope on the 'opposition' in general is getting thinner...one good article there, one meeting in a european city (attended by few) there, another one in DJ..that's it. There is no more to it..and I don't think it works. I think that the biggest failure of the 'opposition'is the mere fact that a lot of people in DJ do not know the real benefit of democracy, how it can prosper the nation in many ways.

Meanwhile IOG managed (by many means) to make people believes that this is as good as it can gets, that we have no natural resource and should not have high hopes anyway, that every1 has to wait for his turn (the time that some1 in your tribe get his seat in the parliament) that we should be proud of having 'peace'
(War is the norm in this part of the world)

In my opinion the mentality of the average Djib need to change. People should be made aware of the real benefit of democracy for the general public. Only then, can they claim fully their right. I hear Idro saying that 'education' will take care of that so lets fill those classrooms. The current educational system has not that purpose.

In the long term, for the benefit of the general public we need democracy because it brings :

Accountability - individual will be held responsible for their actions
Justice - It gives hope for every1
Freedom of exp​ression: concerns will be heard
Reward: the most capable will be selected
Real Security (at least internally)

All these factors can only lead to prosperity for the majority of us. The opposite will benefit very few: the current situation (IOG just admitted that)

I think it is about time that the so called opposition put their differences aside and educate the djib in the street, in play ground, in mabraze, in every corner of every town and village. Very few people read newspapers, not that many people have access to Internet, most of the djibs are in Djibouti (not in Paris, Bruxelle or Montreal)


As it is, the opposition signed a blank cheque to IOG
Disclaimer:
The message on this post reflects solely the opinions of the author who accept no responsibilities for any physical, emotional, moral, material or pyscholigical damage.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
God grant me the courage to change the things that I can control, the serenity to accept the things that I cannot control, and the wisdom to know the difference.
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   simodi Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
307
Inscrit :
13-juin 04

Posté 20 janvier 2007 - 05:13

Voir le messageEly, le Friday 19 January 2007, 14:49, dit :

=D> =D> lecture fortement recommendee

"Monsieur le chef de l’Etat, vous déclarez : «…j'ai la lourde charge de diriger…et de mettre en œuvre les changements politiques, économiques et sociaux qui répondent aux attentes du peuple djiboutien»..."
Reponse au discour d'IOG

Bonjour Ely,
l'auteur de l'article décrit seulement des critiques négatives et sans fondement,à mon avis quand on veut aider un peuple et donner des leçons au chef de l'Etat et son gouvernement il faut être objectif et sans arrière-pensé,l'auteur de l'article veut seulement dire au président de la République,donnez-moi ma part du gateau et s'il vous plaît mettez mon nom sur votre prochaine liste électorale législative de 2007.Monsieur l'opposant le peuple djiboutien veut des changements économiques et non pas des paroles,alors pensez à cela et donnez à ce cher peuple que vous aimez si tendrement des programmes économiques réels pour que ce peuple vous fasse confiance comme l'a fait le fait et le fera l'actuel président.Critquez le discours d'un président qui a fait ses preuves ne vous donnera pas la confiance de ce cher peuple.Alors nous attendons vos propositions économiques et non pas politiques. Le chien aboie et la caravane passe.A bon entendeur salut et à la revoyure.

Ce message a été modifié par simodi - 20 janvier 2007 - 05:18 .

La vie ne vaut rien et rien ne vaut la vie.
Sarkozy, immigrant,devenu president de la France,les citoyens français sont-ils en train de perdre la face ou tout simplement est-ce la fin du monde?Hélas Mitterand on se souviendra de vous grand homme de tout le temps.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   bob Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Bannis
Messages :
97
Inscrit :
21-décembre 06

Posté 20 janvier 2007 - 07:00

Une rançon se paie par la plume, pensent certains, d'autres répliquent que c'est par la force, d'autres pensent que c'est par les actes de développement.Qui a tort, qui a raison.Une chose est sûr, ce n'est ni le premier ni le second mais bien entendu le troisième.Puisque critiquer et comparer ne sont certes ni raisons ni ne ramènent de l'argent à la maison.Et là, je rejoins Simodi qui a tout à fait raison en ne nous apprenons rien, mais en soulignant que causer n'a jamais ramené la bouffe aux enfants djiboutiens.Tout le monde sait qu'écrire n'est pas reservée iniquement à ce qui insultent nos institutions ou qui font du mal à l'image de cet honnête homme ou femme qui bosse nuit et jour pour vivre.Et de là, à toujours aussi mal parler du produit "Djibouti" lorsqu'on est traité de misérable par certains commentaires télévisés occidentaux, ça ne ramènent pas des clients aux commerçants locales qui ont du mal à boucler leurs mois.
Le produit "Djibouti" ne doit pas être mêlé aux politiques car cela, j'en ai vu maintes fois ici ou ailleurs.Je reproche ainsi à ce qui se convertissent en boisson fraîche de donner plus de respect à l'égard de mon pays et d'aller danser chez l'assistante sociale du coin pour assurer sa survie.
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   sourcil Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 150
Inscrit :
28-septembre 06

Posté 21 janvier 2007 - 01:39

Les deux questions que je poserai à ce Monsieur du MRD sont:

-As tu de l'expérience?
-Qu'as tu fais pour Djibouti et pour les Djiboutiens?

Quand il repondra à ces deux questions, je lui en poserai encore plusieurs autres.

Quant à Simodi, je partage son opinion.

Ce message a été modifié par sourcil - 21 janvier 2007 - 01:54 .

Ma souffrance sera égale à la tienne, ni plus, ni moins.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Hyndia Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
529
Inscrit :
22-février 06

Posté 21 janvier 2007 - 09:17

Bravo! ... Cette personne a très bien répondu!

Pour répondre aux autres au sujet de l'opposition Djiboutienne... l'opposition n'est pas comme vous le dites: "un petit nombre de personnes qui se sont exilés..."
Réflechissez un peu, que veut l'opposition: une liberté d'exp​ression, une égalité des chances, une réelle démocratie n'est-ce pas?
Donc l'opposition est toute la population Djiboutienne, dont vous et moi.

Arrêtez de dire que l'opposition ne fait rien... ce n'est pas une ou deux personnes qui pourront changer la situation à Djibouti... mais nous tous!

0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Kabula Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
45
Inscrit :
14-janvier 05

Posté 22 janvier 2007 - 04:02

Salam,



Oser critiquer l’une des paroles ou des actions du kleptomane éhonté (IOG) relève du crime de lèse-majesté. Sis Hyndia a raison de souligner que l’opposition ne se résume pas à quelques individus.
Le djibnaute interprète le message en fonction de ses connaissances, de ses intérêts, de ce que lui ont dit ceux à qui il fait confiance. Le message est ainsi recomposé dans le contexte d’une perception dynamique.
On remarquera que les prestidigitateurs des idées, qui se reconnaîtront, s’emploieront à faire leur travail correctement : tromperies, déformations volontaires, entreprises de propagande délibérée, usage de la désinformation - tout cela est leur lot quotidien -.
Karl Marx disait : “ L’humanité est capable de résoudre les problèmes auxquels elle est confrontée car à y voir de plus près, les problèmes eux-mêmes ne surgissent que là où les conditions pour les résoudre existent déjà ou sont en voie de devenir. L’obstacle : c’est le capitalisme ”. De la même manière, je dis que “ le peuple djiboutien est capable de résoudre les problèmes auxquels il est confronté. Le seul obstacle, c’est le système dictatorial ”.
Aucune indignation, aucune colère de la part de ces grands vertueux pour ces « exclus ».
Pourquoi se formaliseraient-ils ? s’étonne Sourcil. Puisque ce sont eux, les pauvres, n’est-il pas naturel qu’ils le soient ? Puisqu’ils se trouvent habiter ici, n’est-il pas naturel qu’ils en soient là ?
Marginaux de par leur condition, géographiquement définis dès avant d’être nés, réprouvés d’emblée, ils sont les « exclus » par excellence.
Aucun ressentiment, aucun désir hostile ne les ont imposés : aucun sentiment, aucun scrupule ne les ont prévenus, ni aucune compassion.
Mais que font-ils souvent autre chose que de s’attaquer à la hâte à quelque détail superficiel de l’auteur qui, vaguement rafistolé dans le meilleur des cas, permettra de mieux supporter le malaise général – malaise et malheur qui stagneront, souvent plus troubles encore, car mieux masqués par ce détail même ?
Le chantage (Simodi) à la solution altère les problèmes, prévient toute lucidité, paralyse la critique à laquelle il est aisé de répliquer dès lors (ton d’ironie bienveillante) : « Oui, oui ... et que proposez-vous ? » Rien !
L’interlocuteur s’en doutait, d’avance rassuré : sans solution au moins possible, envisagée, le problème disparaît.
Le poser serait irrationnel, et plus encore le moindre commentaire, la moindre critique à son propos.
Contourner, éviter, travestir devient le souci essentiel, et l’essentiel ne sera pas abordé ; mais il sera, ce qui est pire, supposé résolu.
“ Tout problème humain… ”, si tenté qu’on veuille bien le résoudre, “ demande à être considéré à partir du temps ” disait Frantz Fanon. Malheureusement le temps, ne joue pas en faveur du peuple djiboutien Il va falloir abréger sa misère et sa souffrance.
Même si je concède volontiers que la politique n’a jamais été une science exacte et qu’en tout état de cause, je ne saurai jamais ce que l’avenir nous réserve, je suis convaincu qu’avec IOG, nous avons atteint le summum de la médiocrité, de l’injustice, de l’impunité de ses crimes politiques et économiques.
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   POUNT Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
85
Inscrit :
05-janvier 05

Posté 22 janvier 2007 - 04:27

Faites un tour en cliquant sur ce lien, et voyez d'où viennent nos maux qui handicapent notre pays.

http://www.elec.dj/resul_Djibouti.htm

C'est cette abération de la gestion du pays que les opposants critiquent au nom de l'équité et de la justice reconnue par notre constitution.
Certaines personnes ne se genent guère de piétiner, d'écraser des gens pour leurs convictions, les idéaux qu'ils défendent, certains prennent les armes, d'autres choississent l'écriture comme arme symbolique. C'est ceux là même qui se voient repprocher de nos jours de traîtrise, de vendus à des puissance imaginaires car agissant de l'extérieur du pays.

C'est incroyable et pitoyable que les même actions qui hier pendant l'indépendance étaient encensées et reconnues comme héroïque, sont aujourd'hui décriées, dénigrées et combattues.
Quelle logique expliquerait qu'une population qui, à 45% du suffrage, a choisi de donner leur voix à des gens dans lequel ils se reconnaissent de part leur actions et les valeurs qu'ils defendent, se voit refuser une représentation dans l'enceinte de l'assemblée nationale, conformément aux résultats de l'éléction législative !!! Ou est la logique dans cela !!!!!!
N'était-ce pas une formidable occasion ratée, pour voir la capacité de ces opposants, de quoi ils sont capables !!! A-t-on peur d'eux ??? pourquoi ???
Pour avoir une expérience, ne serait-il pas logique et judicieux qu'on t'accorde une chance, ou bien l'expérience c'est par la réflexion métaphysique qu'on l'acquiert !!!!!!

Ces gens là, sont des djiboutiens, des nationaux, des anciens enseignants, des administrateurs, des cadres ou des simples fonctionnaires épris par la justice et un souci égalitaire, et leurs actions ne remettent en rien leur patriotisme, leur amour de leur pays.
Au lieu de les dénigrer, il faudrait à priori, en premier lieu, vérifier la véracité de leurs informations qui ne plaisent visiblement pas certains qui se voient accuser dans les écrits. Leurs actions ne dérangent que ceux qui se repprochent quelque chose, ou qui a intéret que les choses ne changent pas, par pur affairisme.
C'est ceux là qui pillent le pays, qui l'endettent, qu'on doit remettre leur patriotisme en cause, et non pas ceux qui les dénoncent. C'est fou comme on inverse les rôles dans ce forum, par pure hypocrisie.

Mais, n'a-t-on pas dit que viendrait un temps où les pervers seront honorés et les pieux méprisés , et où le commandement serait confié à ceux qui n'en sont pas dignes; ceux là même qui reconnaissent qu'ils ont échoué depuis leur confiscation unilatérale du pouvoir et qu'ils continuent encore malgrès la reconnaissance de leur echec à l'usurper quand même et à ne pas lacher prise.
Quand on échoue, on passe le témoin à meilleur que soi-même, la solution réside dans un changement d'approche, cette clairvoyance qui leur fait défaut.

Peut-être le temps serait-il venu de vivre l'expérience de l'opposition pour pouvoir les critiquer ensuite, car c'est aprés coup qu'on a la légitimité de critiquer car on a des résultats sur lequel on s'appuiera, pour l'instant la critique est dirigée contre l'expérience de ce gouvernement car il y a matière à critiquer, ils sont là depuis , officiellement, 1999.
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   cassie Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
87
Inscrit :
22-octobre 06

Posté 22 janvier 2007 - 07:45

Que veux tu que je te dise.Ce n'est pas derrière ton ordinateur que tu vas changer le monde.Ce n'est pas derrière ta barrière que tu vas finir de demander l'aumone aux autres.Nous l'on vit et l'on respire, l'on aime notre pays et nous y resterons jusqu'à notre dernière souffle.Aimer, c'est rester malgré la difficulté, aimer, c'est se sacrifier pour les siens et vivre en paix.Aimer, c'est penser et avancer.Aimer son pays, c'est le respecter et ne point l'insulter.Si tu veux voter, viens t'inscrire!!

Ce message a été modifié par cassie - 22 janvier 2007 - 07:49 .

0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   le_patriote Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
61
Inscrit :
09-octobre 05

Posté 22 janvier 2007 - 08:24

Qu y a t'il de plus beau que de se développer et d'aller toujours plus haut et plus fort.Rien, certainement.Heureux de vivre dans le bonheur et la prospérité, de voir les djiboutiens se tenir les bras et avancer.Heureux de voir mon peuple comprendre le monde et éviter les mauvais esprits.Je suis l'homme le plus heureux de la terre de voir des djibs enchantés de vivre en paix et d'aimer la vie.Rien n'est plus simple et plus beau de penser et faire en même temps une bonne action.Les djiboutiens/djiboutiennes n'ont jamais été aussi créatifs, aussi enragés d'être au top de la croissance.Ils veulent aller de l'avant et ne veulent point revenir en arrière.Il faut leur donner cette chance, c'est pourquoi la politique de nos gouverrnants a compris.Cette chance leurs est donnée, les moyens aussi.Nous, les djibs, nous voulons coûte que coûte penser et voir la Vérité indépendamment des apparences, ce qui est laborieux et exige une dépense d’énergie supérieure à celle exigée par n'importe quel autre travail humain.Cependant, cette verité, nous la connaissant,et c'est le développement.Quand nous réalisons ceci, nous perdons tous doutes et craintes, parce que nous savons que nous pouvons créer ce que nous voulons créer; obtenir ce que nous voulons avoir et pouvons devenir ce que nous voulons être.Le chemin est long et laborieux, mais nous y arriverons parce que nous le voulons.N'est ce pas que vouloir, c'est pouvoir?
Maintenant, avec une CROYANCE AU DEVELOPPEMENT encore plus grande, nous voulons obtenir de nouvelles belles choses. Il en a été pour ceux qui l'ont voulu avant nous selon cette croyance,comme il en sera ainsi pour
nous tous djiboutiens/djiboutiennes.

VOUS ne pouvez pas maintenir une vision vraie et claire de la croissance si vous tournez constamment votre attention sur des images opposées, qu'elles soient réelles ou imaginaires.N'oublions pas que nous bossons tous et toutes ensemble pour nous même et pour les générations futurs afin que nous profitons et qu' à leurs tour, ils profitent de notre labeur et notre ardeur au travail.

Nous avons confiance en nous même et à notre gouvernement et nous savons que tous/toutes ensemble nous arriverons à obtenir ce que nous voulons.

Ce message a été modifié par le_patriote - 22 janvier 2007 - 08:27 .

0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   bounty Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
632
Inscrit :
23-août 04

Posté 22 janvier 2007 - 09:38

Voir le messagele_patriote, le Monday 22 January 2007, 18:24, dit :

Nous avons confiance en nous même et à notre gouvernement et nous savons que tous/toutes ensemble nous arriverons à obtenir ce que nous voulons.



patriote ne pas faire de place a l'alternance
c'est oté tous espoir a ceux qui souffre
30 ans de ce gouvernement ca suffit
place a l'opposition patriotique.......
car l'opposition est aussi fier et patriote envers son pays..

B)

si t'es pas capable de comprendre cela alors ne t'étonne pas que certain
djibnaute se radicalise :)
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Hyndia Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
529
Inscrit :
22-février 06

Posté 22 janvier 2007 - 10:58

Voir le messagebounty, le Monday 22 January 2007, 10:38, dit :

patriote ne pas faire de place a l'alternance
c'est oté tous espoir a ceux qui souffre
30 ans de ce gouvernement ca suffit
place a l'opposition patriotique.......
car l'opposition est aussi fier et patriote envers son pays..


Bravo... apparement, c'est difficile pour certain de comprendre que l'opposition est aussi (si ce n'est plus) fiere de son pays et veut le meilleur pour ce dernier!
0

#13 _Slander (guest)

Groupe :
Invités

Posté 22 janvier 2007 - 11:00

Voir le messageHyndia, le Monday 22 January 2007, 20:58, dit :

Bravo... apparement, c'est difficile pour certain de comprendre que l'opposition est aussi (si ce n'est plus) fiere de son pays et veut le meilleur pour ce dernier!


Si une opposition digne de ce nom existe au pays !
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   simodi Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
307
Inscrit :
13-juin 04

Icône du message  Posté 23 janvier 2007 - 12:07

Voir le messageKabula, le Monday 22 January 2007, 13:02, dit :

Salam,
Oser critiquer l’une des paroles ou des actions du kleptomane éhonté (IOG) relève du crime de lèse-majesté. Sis Hyndia a raison de souligner que l’opposition ne se résume pas à quelques individus.
Le djibnaute interprète le message en fonction de ses connaissances, de ses intérêts, de ce que lui ont dit ceux à qui il fait confiance. Le message est ainsi recomposé dans le contexte d’une perception dynamique.
On remarquera que les prestidigitateurs des idées, qui se reconnaîtront, s’emploieront à faire leur travail correctement : tromperies, déformations volontaires, entreprises de propagande délibérée, usage de la désinformation - tout cela est leur lot quotidien -.
Karl Marx disait : “ L’humanité est capable de résoudre les problèmes auxquels elle est confrontée car à y voir de plus près, les problèmes eux-mêmes ne surgissent que là où les conditions pour les résoudre existent déjà ou sont en voie de devenir. L’obstacle : c’est le capitalisme ”. De la même manière, je dis que “ le peuple djiboutien est capable de résoudre les problèmes auxquels il est confronté. Le seul obstacle, c’est le système dictatorial ”.
Aucune indignation, aucune colère de la part de ces grands vertueux pour ces « exclus ».
Pourquoi se formaliseraient-ils ? s’étonne Sourcil. Puisque ce sont eux, les pauvres, n’est-il pas naturel qu’ils le soient ? Puisqu’ils se trouvent habiter ici, n’est-il pas naturel qu’ils en soient là ?
Marginaux de par leur condition, géographiquement définis dès avant d’être nés, réprouvés d’emblée, ils sont les « exclus » par excellence.
Aucun ressentiment, aucun désir hostile ne les ont imposés : aucun sentiment, aucun scrupule ne les ont prévenus, ni aucune compassion.
Mais que font-ils souvent autre chose que de s’attaquer à la hâte à quelque détail superficiel de l’auteur qui, vaguement rafistolé dans le meilleur des cas, permettra de mieux supporter le malaise général – malaise et malheur qui stagneront, souvent plus troubles encore, car mieux masqués par ce détail même ?
Le chantage (Simodi) à la solution altère les problèmes, prévient toute lucidité, paralyse la critique à laquelle il est aisé de répliquer dès lors (ton d’ironie bienveillante) : « Oui, oui ... et que proposez-vous ? » Rien !
L’interlocuteur s’en doutait, d’avance rassuré : sans solution au moins possible, envisagée, le problème disparaît.
Le poser serait irrationnel, et plus encore le moindre commentaire, la moindre critique à son propos.
Contourner, éviter, travestir devient le souci essentiel, et l’essentiel ne sera pas abordé ; mais il sera, ce qui est pire, supposé résolu.
“ Tout problème humain… ”, si tenté qu’on veuille bien le résoudre, “ demande à être considéré à partir du temps ” disait Frantz Fanon. Malheureusement le temps, ne joue pas en faveur du peuple djiboutien Il va falloir abréger sa misère et sa souffrance.
Même si je concède volontiers que la politique n’a jamais été une science exacte et qu’en tout état de cause, je ne saurai jamais ce que l’avenir nous réserve, je suis convaincu qu’avec IOG, nous avons atteint le summum de la médiocrité, de l’injustice, de l’impunité de ses crimes politiques et économiques.

Assez de bla bla madame et messieurs qu'est ce que vous proposez de concret pour que ce peuple si tendrement cher vous donne sa confiance.Donnez-nous des solutions.A bon entendeur salut et à la revoyure.
La vie ne vaut rien et rien ne vaut la vie.
Sarkozy, immigrant,devenu president de la France,les citoyens français sont-ils en train de perdre la face ou tout simplement est-ce la fin du monde?Hélas Mitterand on se souviendra de vous grand homme de tout le temps.
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   hachem Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
96
Inscrit :
27-mars 06

Posté 23 janvier 2007 - 02:01

vous préférez peut être à ce blabla que l'opposition arrive dans les chars d'une puissance etrangère comme ça été le cas en irak ou recemment en somalie. ces politiciens exilés ne demandent qu'à faire leur travail d'opposition dans leur pays sans chantage sur leur sécurité et la subsistance de leurs proches.
vous devez les critiquer durement mais ne les denigrez pas
[url="http://del.icio.us/djiboutien"]delicious[/url]
0

Partager ce sujet :


  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet