djibnet.com: A Pierre P - djibnet.com

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

A Pierre P Le nombriliste Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Kabula Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
45
Inscrit :
14-janvier 05

Posté 14 novembre 2006 - 03:21

Salut,

La lecture du dernier post (ci-dessous) de Pierre P outre le désagrément tenace procuré par le confusionnisme et les répétitions, laisse également, et c’est là ce qui justifie l’écriture de ce commentaire, un sentiment de colère pour deux raisons au moins.
Fausse subversion et vrai conformisme
Tout d’abord parce qu’il procède à une captation péremptoire et démagogique plus que « positiviste » - un attribut pourtant cher à Pierre P - de penseurs qui pour certains nous inspirent, et, singulièrement de Nietzsche sous le haut patronage duquel l’épigraphe place le post.
Et ensuite parce qu’en s’abritant derrière des penseurs que Pierre P se plaît à nous présenter comme des délinquants philosophiques, son post cherche à nous faire prendre des vessies pour des lanternes en satisfaisant à bon compte, c’est-à-dire sur le dos des dominés du moment et des « autres », les enthousiasmes subversifs de son lectorat présumé, « occidental » et éclairé bien sûr !
En effet, Pierre P alimente l’un des conformismes les plus épais du moment : le discours du choc des civilisations. Sa « méditation » paysagère initiale sur la culture « judéo-Chrétienne », et sa propension à enfanter des dieux, est à cet égard édifiante.
Ce concept me fait rire Pierre P car il a été forgé par les prophètes du clash des civilisations. Vous le savez comme moi qu’Il n’y a jamais eu d’alliance judéo-chrétienne, car celle-ci, malheureusement, s’est forgée au cours des générations dans le sang, dans une relation extrêmement conflictuelle : deux mille ans de rapports conflictuels et sanglants, d’expulsions, de massacres et qui se terminent par le génocide hitlérien. L’âge d’or, et il y en a eu un, était un âge judéo-musulman, pas judéo-chrétien.
Pierre P veut réduire le monde à une guerre des tribus.Occident contre Orient. Croisades de la chrétienté contre l’islam.
Les monothéismes - tant le judaïsme et le christianisme que l’islam, défini d’ailleurs comme la « bonne synthèse » des deux premiers - sont dans un même mouvement ensablés et orientalisés. Cette orientalisation du religieux réorganise le discours du choc des civilisations autour d’une ligne de fracture qui s’enracine dans un topos largement éculé : l’Orient obscurantiste et religieux versus l’Occident éclairé, libre penseur et rationaliste. « avec des pays qui offrent déjà biens des libertés à leurs ressortissants, contrairement aux communs des pays arabo-musulmans ? » . L’Occident n’est donc pas civilisateur parce que chrétien comme dans sa version bushienne mais civilisateur parce que, touché par la grâce des Lumières, il est profondément rationaliste ; et si l’Orient continue à être barbare c’est non seulement parce qu’il est musulman mais aussi parce qu’il est le berceau de tous les monothéismes.
Bref, la portée subversive (sic) du post de Pierre P résiderait en partie dans sa capacité à fournir un argument supplémentaire pour parfaire le mythe de l’Orient barbare, se situant ainsi à l’avant-garde de l’offensive dirigée contre cet Autre-là ! On comprendra en outre que la plus « évidemment » (des millions de musulmans vivent en Occident mais Pierre P , ne les jugeant pas « fraternels », a dû les oublier) orientale des religions, l’islam, apparaisse aussi comme la plus éloignée des valeurs occidentales et soit en conséquence la mieux maltraitée : « je passe les mutilations, les mariages forcés, la lapidation ou les crimes d’honneur….» .
Satisfaire à ce point les besoins idéologiques de l’ordre dominant et se revendiquer d’une quelconque subversion revient à confondre la figure du rebelle avec celle du « bouffon du roi », un peu d’insolence et d’agitation spectaculaire .

Un canadadry nietzschéen ?
Mais regardons la thèse initiale du post de Pierre P . La faiblesse du commun des hommes leur interdit d’affronter le plan d’immanence du réel et spécifiquement la mort, c’est pourquoi ils se réfugient dans les consolations morbides des fictions religieuses et autres arrière-mondes. Ces fabrications sont dangereuses parce qu’elles bénéficient aux divers « profiteurs embusqués » qui peuplent la caste ecclésiastique et surtout parce qu’elles conduisent à oublier, dénigrer et haïr la vie d’ici-bas. En outre, le religieux ne se contente pas de contaminer la vie à travers la forme patente des monothéismes, mais aussi de façon plus pernicieuse à travers les valeurs morales issues de ces monothéismes, et spécifiquement du judéo-christianisme. Ceux-là mêmes qui parfois se disent athées et relayent ces valeurs demeurent en fait englués dans un « athéisme chrétien », défini comme la morale judéo-chrétienne moins Dieu.
Cette thèse est en un sens vague redevable à de nombreux penseurs (pensons particulièrement au Spinoza du Traité des autorités théologico-politiques), mais c’est au style et au vocabulaire nietzschéens que sa formulation semble le plus emprunter... à quelques dévoiements près. Il est incontestable que dans sa généalogie de la morale et dans son évaluation critique de « l’idéal ascétique », production mortifère travestie sous les atours du « Bien », Nietzsche ne s’attache au grand entrepreneur de morale qu’est le judéo-christianisme en Europe. Mais cela est loin d’autoriser Pierre P, en se recommandant de ce penseur, à étendre la critique de la forme historique déterminée prise par le phénomène religieux à un moment précis de son histoire à l’ensemble dudit phénomène sub specie aeternitatis.
Ainsi tout en s’efforçant, sur un mode pseudo-nietzschéen, de problématiser certaines de ses incarnations historiques, Pierre P procède à une essentialisation du religieux - forcément mauvais en tout lieu et en tout temps - qui trahit au moins à un double titre l’héritage nietzschéen invoqué.
D’abord parce qu’elle occulte l’analyse nietzschéenne positive du polythéisme ; mais aussi, plus fondamentalement, parce que la résurrection des Idées-momies, celles de la Religion en soi ou de Dieu en soi pas moins que d’autres, conduit à nier le rôle de l’histoire et du jeu des forces qui ne cessent de reconfigurer dans le temps et l’espace des phénomènes à jamais différents d’eux-mêmes. « ... il y a des façons plus nobles d’utiliser la fiction des dieux que cet auto-crucifiement et cette auto-profanation de l’homme, qui ont été le chef d’œuvre de l’Europe dans ces mille et quelques dernières années ; - pour s’en convaincre il suffit heureusement de jeter les yeux sur les dieux de la Grèce... » écrit Nietzsche à propos du polythéisme grec, ainsi que du judéo-christianisme européen et de ce qui constitue selon lui une utilisation toxique de la religion. Bref il n’y a pour lui ni La Religion ni Le Monothéisme, mais des usages de(s) dieu(x) variés dans le temps et l’espace, possiblement féconds et possiblement mortifères aussi bien sûr.

Cordialement Kabula






Je ne parle pas de l’historique du voile Desaxee… je parle de la place qu’il occupe actuellement en Occident.
S’il est revendiqué par certaines femmes Musulmanes comme partie intégrante de leur identité culturelle et religieuse, c’est tant mieux, cependant il est aussi perçu par le monde Occidentale comme un symbole de soumission de la femme. Concept inacceptable en Europe au sein duquel un « combat » de reconnaissance des droits des femmes, amorcé il y a déjà un siècle et toujours non abouti, fait encore rage.

«Motivations des Françaises musulmanes refusant le port du voile :
Elles font remarquer que, dans les assemblées telles les cours d'alphabétisation ou autres associations culturelles ou sociales, l'arrivée d'une femme voilée fait immédiatement cesser les propos spontanés et les rires, instaurant un climat tendu et le mur du silence tant la connotation répressive liée au voile musulman est forte. C'est ce qui ressort de nombreux témoignages rapportés. »

La liberté de Culte existant en Occident, le voile est admis partout en France où les principes de laïcité ne sont pas applicables : dans la sphère privée comme dans les lieux publics mais pas dans les institutions de la république, or c’est là qu’interviennent les discours de prédicateurs comme tarik ramadan, une main de fer dans un gant de velours, ses discours s’appuient sur les libertés offertes par l’Occident pour implanter des symboles religieux et parfois même de soumission dans des bastions où la République est garante d’égalités, la cours des écoles.

Pourquoi instrumentaliser le voile si ce n’est à des fins politiques bien en marge avec
la pratique paisible d’un Culte ?

Si M. Ramadan est tellement épris de liberté et de justice…
pourquoi ne prêche-t-il pas la reconnaissance des droits des femmes dans des pays où elles s’en trouvent totalement démunies ? Droit de vote, héritage, garde d’enfants dans les cas de « répudiations » unilatérales, je passe les mutilations, les mariages forcés, la lapidation ou les crimes d’honneur… Arabie Saoudite, Yemen pour ne citer que ceux-là.

Monsieur ramadan à l’envergure d’un leader c’est indéniable, alors pourquoi gâcher son éloquence, son charisme, sa force de persuasion, avec des pays qui offrent déjà biens des libertés à leurs ressortissants, contrairement aux communs des pays arabo-musulmans ?


Desaxee, tu me reproches mon Eurocentrisme ou simplement d'aimer mon pays ?!!!
La France est un territoire Européen à la culture judéo-Chrétienne et politiquement laïc pourquoi devrais-je l’oublier ?

Et par conséquent, qui de nous deux fait de l’Eurocentrisme ?
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Tico Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
2 007
Inscrit :
12-août 05
Location:
Illusia!

Posté 14 novembre 2006 - 03:28

Tiens, Kabula reprend du service! Quand-même, y'a t-il besoin d'un tel pavé pour se rendre compte que pp se veut le chantre du choc des civilisations?..Faut pas croire que tout l'monde est au chômage ici.

Ce message a été modifié par Tico - 14 novembre 2006 - 03:29 .

"Raganimada sooceeda, adigoo sagaal buuxshey, hal ku seegay baa yaal" Hadraawi..
"Adiguna miiranay naftan iilka loo sido, sacabada ku soo qaad"
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Gueldon Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
123
Inscrit :
03-mai 06

Posté 15 novembre 2006 - 06:54

il est vachement long c texte !

Ce message a été modifié par Gueldon - 15 novembre 2006 - 06:59 .

°°° ... Reggae/Dancehall Addictive ... °°°


vive le raggae
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet