djibnet.com: Histoire De L'excision - djibnet.com

Aller au contenu

  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Histoire De L'excision Position des hommes Noter : -----

#1 L'utilisateur est hors-ligne   ayana Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
892
Inscrit :
08-octobre 05

Icône du message  Posté 09 juillet 2006 - 03:24

Si la coutume de l’excision apparaît comme une affaire de femmes ,elle suscite chez les hommes divers modes de réaction .

Un premier groupe comprend les hommes, qui sous le prétexte de la ségrégation des sexes et des roles parentaux, prétendent ne pas vouloir s’immiscer dans l’education que la mère donne à ses filles.Pour eux l’excision en fait partie,et certains nous diront même ignorer si leurs filles étaient infibulées ou seulement excisées.

Dans le deuxième groupe se situent des hommes qui osent s’opposer clairement à la poursuite de l’excision, même s’ils n’ont pas toujours pu l’empêcher.Tous se dédouanent en soutenant que ce sont les mères qui résistent au changement. Quelques-uns ayant fait des études à l’étranger et ayant eu une vie sexuelle libre nous diront avoir empêché l’infibulation de leurs plus jeunes sœurs ,sans avoir toujours eu l’autorité pour le faire au bénéfice des sœurs plus âgées.L’un d’eux ,qui était un important soutien financier de sa famille ,avait menacé sa mère de retirer ce soutien si elle faisait infibuler ses dernières filles ,ajoutant: « De plus ,je lui avait dit que ,si elle le faisait,je ne l’appellerai plus jamais « maman ». » =D>

Le dernier groupe ,enfin rassemblait des hommes dont les fantasmes et le vécu suscités par l’excision se caractérisaient par un grande ambivalence.L’un d’eux soutenait qu’aucun homme ne peut souhaiter la poursuite de l’infibulation ,puisque c’est un honneur viril qui est en jeu en cas d’echec à défibuler l’épouse dans le temps imparti .En même temps, il se faisait une gloire d’appartenir à l’ethnie afar ,la plus farouche ,mais aussi la plus courageuse,qu’il mettait en regard avec l’ethnie rivale ,celles des Issas ,hommes souvant accusés de ne pouvoir défibuler la femme sans avoir recours au rasoir de l’exciseuse .Selon lui ,les Afars ,véritables « surmâles »,faisaient montre d’une puissance sexuelle hors du commun et d’ailleurs il disait que les hommes de son clan (Tadjoura ) célébraient la défibulation en tirant des coups de fusil en l'air ,ajoutant :"Chez nous ,les Afars,on n'emmene jamais une femme à l'hopital pour la déflorer .C'est l'homme qui ouvre la femme,il faut qu'il y arrive coûte que coûte ,il le faut ,il faut prendre les moyens et c'est pas en dormant dessus comme ça qu'on y arrive ."
"...."
Une femme issa se confiait :"J'ai désiré avoir une fille ,mais avec ce probleme de l'infibulation ....Autant j'ai désiré avoir une fille ,autant ce problème m'a trotté dans la tête ;en dehors des douleurs que l'on a toute petite ,il y a un problème d'écoulement sanguin pour les règles ,après avec le mariage ...Il faut défaire ça ..la couture ,alors moi je l'ai fait avant le mariage ,à Paris sous anesthésie génerale;à Djibouti ,c'est local, moi je l'ai fait à Paris ,je souffrais tellement avec mes règles qu'on ne pouvait ni me toucher ,ni rien du tout ;dès ma première année,avec mon fiancé ,je l'ai fait ,avec l'accord de mon fiancé ou de mon mari ,selon l'angle sous lequel on se place .

La coutume de l'excision entretenait un enjeu de rivalités entre clans adverses.

Source "l'excision" Françoise Couchard

Ce message a été modifié par ayana - 09 juillet 2006 - 03:31 .

The moment we begin to fear the opinions of others and hesitate to tell the truth that is in us, and from motives of policy are silent when we should speak, the divine floods of light and life no longer flow into our souls."
- Elizabeth Cady Stanton
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   amirouche Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
3 387
Inscrit :
28-mars 05
Location:
face a la mer et face a la terre.
Interests:
DIEU BENISSE LA POP ANGLAISE, THANKS GOD.<br /><br />heureux soit les feles qui ecoutent cette bonne musique.

Posté 10 juillet 2006 - 09:31

Voir le messageayana, le Sunday 9 July 2006, 12:24, dit :

Si la coutume de l’excision apparaît comme une affaire de femmes ,elle suscite chez les hommes divers modes de réaction .

Un premier groupe comprend les hommes, qui sous le prétexte de la ségrégation des sexes et des roles parentaux, prétendent ne pas vouloir s’immiscer dans l’education que la mère donne à ses filles.Pour eux l’excision en fait partie,et certains nous diront même ignorer si leurs filles étaient infibulées ou seulement excisées.

Dans le deuxième groupe se situent des hommes qui osent s’opposer clairement à la poursuite de l’excision, même s’ils n’ont pas toujours pu l’empêcher.Tous se dédouanent en soutenant que ce sont les mères qui résistent au changement. Quelques-uns ayant fait des études à l’étranger et ayant eu une vie sexuelle libre nous diront avoir empêché l’infibulation de leurs plus jeunes sœurs ,sans avoir toujours eu l’autorité pour le faire au bénéfice des sœurs plus âgées.L’un d’eux ,qui était un important soutien financier de sa famille ,avait menacé sa mère de retirer ce soutien si elle faisait infibuler ses dernières filles ,ajoutant: « De plus ,je lui avait dit que ,si elle le faisait,je ne l’appellerai plus jamais « maman ». » =D>

Le dernier groupe ,enfin rassemblait des hommes dont les fantasmes et le vécu suscités par l’excision se caractérisaient par un grande ambivalence.L’un d’eux soutenait qu’aucun homme ne peut souhaiter la poursuite de l’infibulation ,puisque c’est un honneur viril qui est en jeu en cas d’echec à défibuler l’épouse dans le temps imparti .En même temps, il se faisait une gloire d’appartenir à l’ethnie afar ,la plus farouche ,mais aussi la plus courageuse,qu’il mettait en regard avec l’ethnie rivale ,celles des Issas ,hommes souvant accusés de ne pouvoir défibuler la femme sans avoir recours au rasoir de l’exciseuse .Selon lui ,les Afars ,véritables « surmâles »,faisaient montre d’une puissance sexuelle hors du commun et d’ailleurs il disait que les hommes de son clan (Tadjoura ) célébraient la défibulation en tirant des coups de fusil en l'air ,ajoutant :"Chez nous ,les Afars,on n'emmene jamais une femme à l'hopital pour la déflorer .C'est l'homme qui ouvre la femme,il faut qu'il y arrive coûte que coûte ,il le faut ,il faut prendre les moyens et c'est pas en dormant dessus comme ça qu'on y arrive ."
"...."
Une femme issa se confiait :"J'ai désiré avoir une fille ,mais avec ce probleme de l'infibulation ....Autant j'ai désiré avoir une fille ,autant ce problème m'a trotté dans la tête ;en dehors des douleurs que l'on a toute petite ,il y a un problème d'écoulement sanguin pour les règles ,après avec le mariage ...Il faut défaire ça ..la couture ,alors moi je l'ai fait avant le mariage ,à Paris sous anesthésie génerale;à Djibouti ,c'est local, moi je l'ai fait à Paris ,je souffrais tellement avec mes règles qu'on ne pouvait ni me toucher ,ni rien du tout ;dès ma première année,avec mon fiancé ,je l'ai fait ,avec l'accord de mon fiancé ou de mon mari ,selon l'angle sous lequel on se place .

La coutume de l'excision entretenait un enjeu de rivalités entre clans adverses.

Source "l'excision" Françoise Couchard
Le dernier groupe ,enfin rassemblait des hommes dont les fantasmes et le vécu suscités par l’excision se caractérisaient par un grande ambivalence.L’un d’eux soutenait qu’aucun homme ne peut souhaiter la poursuite de l’infibulation ,puisque c’est un honneur viril qui est en jeu en cas d’echec à défibuler l’épouse dans le temps imparti .En même temps, il se faisait une gloire d’appartenir à l’ethnie afar ,la plus farouche ,mais aussi la plus courageuse,qu’il mettait en regard avec l’ethnie rivale ,celles des Issas ,hommes souvant accusés de ne pouvoir défibuler la femme sans avoir recours au rasoir de l’exciseuse .Selon lui ,les Afars ,véritables « surmâles »,faisaient montre d’une puissance sexuelle hors du commun et d’ailleurs il disait que les hommes de son clan (Tadjoura ) célébraient la défibulation en tirant des coups de fusil en l'air ,ajoutant :"Chez nous ,les Afars,on n'emmene jamais une femme à l'hopital pour la déflorer .C'est l'homme qui ouvre la femme,il faut qu'il y arrive coûte que coûte ,il le faut ,il faut prendre les moyens et c'est pas en dormant dessus comme ça qu'on y arrive ."

les afars c'est un peuple avec des traditions obsoletes.
pour moi, ils sont commes les pakistanais, vraiment arrieres.
..."le subjonctif est le mode du doute et de l esperance. le subjonctif est le mode de l amour"...Erik Orsena


..." pourquoi t'as pas fait la vaisselle?" ..." des que j'ai fini mon cours de sophisme, non seulement tu seras convaincue que je l'ai faite, mais en plus, tu seras persuadée que c'est à ton tour de la faire." Charb

absolument fane de LIYA KEBEDE<<>>>>
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   fan Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
106
Inscrit :
16-mars 06

Posté 10 juillet 2006 - 01:06

La lutte contre l’excision et l’infibulation est sur la bonne voie. Hawa Ahmed Youssouf, ministre-déléguée à la Promotion de la Femme, du Bien-être Familial et des Affaires Sociales, a mis un point d’honneur à faire respecter la loi interdisant la pratique des mutilations génitales féminines (MGF) votée il y a six ans. Une campagne de prévention a été lancée par le gouvernement avec la coopération des leaders religieux et traditionnels. Objectif : protéger les 98% de fillettes et de femmes exposées au danger des MGF. Le message commence à passer. Selon les statistiques des Nations Unies, ce rituel décline légèrement, même chez les Afars, pour qui cette tradition marque la féminité. Ceux qui enfreignent la loi sont sévèrement punis. « Plusieurs personnes ont déjà écopé de peines de prison et d’amendes », certifie le Secrétaire général de l’Assemblée nationale.

tout chose a un debut , continuons dans cette perspective .

bonne journée.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   ayana Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
892
Inscrit :
08-octobre 05

Icône du message  Posté 10 juillet 2006 - 02:32

Voir le messagefan, le Monday 10 July 2006, 10:06, dit :

La lutte contre l’excision et l’infibulation est sur la bonne voie. Hawa Ahmed Youssouf, ministre-déléguée à la Promotion de la Femme, du Bien-être Familial et des Affaires Sociales, a mis un point d’honneur à faire respecter la loi interdisant la pratique des mutilations génitales féminines (MGF) votée il y a six ans. Une campagne de prévention a été lancée par le gouvernement avec la coopération des leaders religieux et traditionnels. Objectif : protéger les 98% de fillettes et de femmes exposées au danger des MGF. Le message commence à passer. Selon les statistiques des Nations Unies, ce rituel décline légèrement, même chez les Afars, pour qui cette tradition marque la féminité. Ceux qui enfreignent la loi sont sévèrement punis. « Plusieurs personnes ont déjà écopé de peines de prison et d’amendes », certifie le Secrétaire général de l’Assemblée nationale.

tout chose a un debut , continuons dans cette perspective .

bonne journée.


Amirouche :blink: ,

Ce passage est visiblement réducteur mais il est revelateur du non-respect de la femme afar ou somalie (Imagine un peu la scene !) Sommes nous des etres humains ?
Afar ou somali ,c'est du pareil au meme,encore à l'heure actuelle des femmes sont ouvertes au couteau !!!
Je ne connais pas les pratiques afar mais je sais qu'ils excisent ,infibulent plus tot leurs filles,c'est à dire les nourissons.......Mais que cette barbarie soit pratiquée à 6 mois ou 7ans c'est kiffe-kiffe!!!!

Fan,

Djibouti est vraiment un exemple à suivre !Cette jeune femme issa qui temoigne est selon l'auteur diplomée et issue d'une milieu très aisé c'est bien pour cela qu'à l'epoque de l interview elle a eu les moyens de se faire opérer en FRANCE!Son futur epoux l'a accompagné dans cette demarche =D>

Les plus pauvres ne pourront beneficier d'une telle chance !Plus t'es pauvre ,plus tu souffres de ta mutilation!Double Peine !

Ce message a été modifié par ayana - 10 juillet 2006 - 02:32 .

The moment we begin to fear the opinions of others and hesitate to tell the truth that is in us, and from motives of policy are silent when we should speak, the divine floods of light and life no longer flow into our souls."
- Elizabeth Cady Stanton
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   houda Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 201
Inscrit :
06-octobre 03

Posté 10 juillet 2006 - 07:53

L excision, l excision, Ayana je crois que cette situation t as traumatisée. Les gens commencent a connaitre la vérité sur ça. C est k une coutume et rien à voir avec la réligion. Alors ma chère, ce n est pas ds le forum que tu vas changer le monde. Va ds les villages de djibouti et fais une campagne de sensibilisation si ce projet te porte tant à coeur. Pour ce qui l' ont déjà subit ce traitement il y a tjs une reconstruction du cl..... et chaque problème a une solution.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Real_0G Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
193
Inscrit :
17-mars 05

Posté 11 juillet 2006 - 12:03

Voir le messagehouda, le Monday 10 July 2006, 12:53, dit :

L excision, l excision, Ayana je crois que cette situation t as traumatisée. Les gens commencent a connaitre la vérité sur ça. C est k une coutume et rien à voir avec la réligion. Alors ma chère, ce n est pas ds le forum que tu vas changer le monde. Va ds les villages de djibouti et fais une campagne de sensibilisation si ce projet te porte tant à coeur. Pour ce qui l' ont déjà subit ce traitement il y a tjs une reconstruction du cl..... et chaque problème a une solution.
Du calme
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   fan Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
106
Inscrit :
16-mars 06

Posté 11 juillet 2006 - 12:24

Voir le messagehouda, le Monday 10 July 2006, 16:53, dit :

Pour ce qui l' ont déjà subit ce traitement il y a tjs une reconstruction du cl..... et chaque problème a une solution.


ben ca alors houda , T es passé chez dr libaax on dirait . :D
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   houda Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 201
Inscrit :
06-octobre 03

Posté 12 juillet 2006 - 09:39

Rg, tu sais a chaque fois Ayana parle de ça et ça se retrouve ds tous ses sujets. C est devenu trop pathétique.

Oh j ai oublié, Fan je ne suis pas passé par libaax pr cette info. Ce que je te dis ne te concerne pas mais plutot a la gente féminine.
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   ayana Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
892
Inscrit :
08-octobre 05

Icône du message  Posté 12 juillet 2006 - 02:16

Voir le messagehouda, le Monday 10 July 2006, 16:53, dit :

L excision, l excision, Ayana je crois que cette situation t as traumatisée. Les gens commencent a connaitre la vérité sur ça. C est k une coutume et rien à voir avec la réligion. Alors ma chère, ce n est pas ds le forum que tu vas changer le monde. Va ds les villages de djibouti et fais une campagne de sensibilisation si ce projet te porte tant à coeur. Pour ce qui l' ont déjà subit ce traitement il y a tjs une reconstruction du cl..... et chaque problème a une solution.


Ma chère ,

Chacun son Dada ,pour de nombreuses personnes , c'est Iog !!!! .............L'excision pour moi :)

J'attends avec impatience l'interdiction des mutilations génitales dans toute la Somalie!
Plutot que de faire des campagnes de "sensibilisation",longues ,éprouvantes ,prises de tetes ,je me verrais bien en gardienne de Prison! :D

Ce message a été modifié par ayana - 12 juillet 2006 - 02:16 .

The moment we begin to fear the opinions of others and hesitate to tell the truth that is in us, and from motives of policy are silent when we should speak, the divine floods of light and life no longer flow into our souls."
- Elizabeth Cady Stanton
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Wallen Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
6 972
Inscrit :
11-mai 03
Location:
Somewheeeeeere over the rainbooow

Icône du message  Posté 12 juillet 2006 - 10:21

Voir le messagehouda, le Monday 10 July 2006, 16:53, dit :

L excision, l excision, Ayana je crois que cette situation t as traumatisée. Les gens commencent a connaitre la vérité sur ça. C est k une coutume et rien à voir avec la réligion. Alors ma chère, ce n est pas ds le forum que tu vas changer le monde. Va ds les villages de djibouti et fais une campagne de sensibilisation si ce projet te porte tant à coeur. Pour ce qui l' ont déjà subit ce traitement il y a tjs une reconstruction du cl..... et chaque problème a une solution.



Houda! Afkaaga caano iyo chocolat lagu qabay ! :) A la lire on dirait qu'elle y a eu droit à chq anniversaire.

Voir le messageayana, le Wednesday 12 July 2006, 13:16, dit :

Ma chère ,

Chacun son Dada ,pour de nombreuses personnes , c'est Iog !!!! .............L'excision pour moi :)

J'attends avec impatience l'interdiction des mutilations génitales dans toute la Somalie!
Plutot que de faire des campagnes de "sensibilisation",longues ,éprouvantes ,prises de tetes ,je me verrais bien en gardienne de Prison! :D


Faudrait songer à te coudre les doigts ensemble, infibulation positive, :)
t'as que ca à la bouche :) tu radottes ma grande.
Vends ta trousse de 1eres soins pr partir en Somalie changer la vie de ces filles au lieu de ns gaver avec des copiers/collers.

Wallen la guerrière
''Rumor travels faster, but it don't stay put as long as truth"
Will Rogers


Love makes the world go round
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   snake Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
857
Inscrit :
12-novembre 05
Location:
behind you

Posté 13 juillet 2006 - 02:27

Ca fait long time ke j'avais dit à ayana et compagnie ARRETEZ VOS BLABLABLA DANS LE FORUM ET ALLEZ SUR LE TERRAIN !!, mais rien.......comme on dit: GRAND PARLEUR, PETIT FAISEUR !! :lol: .......... ce qui m'inkiete est ke ces blablabla discredient d'avance devant les autres les personnes qui sont sur le terrain !..dommage !
« C'est un peu de savoir qui fait de vous un athée et une exploration plus approfondie de la Science qui fait de vous un Croyant. »

The best gift you can give to your children, is choosing the right mother for them.
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   houda Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 201
Inscrit :
06-octobre 03

Posté 13 juillet 2006 - 03:23

Ayana, mon oeil ouais, le gouvernement va jamais interdire ce genre de pratique à djibouti. Les gens k ils le font sont des ignorants donc il faut les eduquer au lieu de sauter sur une interdiction directe comme s il y avait une vrai justice a djibouti. En ce ki concerne iog, j ai parlé de lui une seule fois. Je ne me cristalise pas sur ça, ce n est pas mon centre d intérêt. Mais adigu la lali, va faire la guerre en somali. Tes cousines sont corrumpu d apres toi. Yaxhi horta tu n as pas honte de parler tt le tps de l excision. C est comme si tu t exposais un petit peu.
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   ayana Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
892
Inscrit :
08-octobre 05

Icône du message  Posté 13 juillet 2006 - 02:34

Voir le messagehouda, le Thursday 13 July 2006, 0:23, dit :

Ayana, mon oeil ouais, le gouvernement va jamais interdire ce genre de pratique à djibouti. Les gens k ils le font sont des ignorants donc il faut les eduquer au lieu de sauter sur une interdiction directe comme s il y avait une vrai justice a djibouti. En ce ki concerne iog, j ai parlé de lui une seule fois. Je ne me cristalise pas sur ça, ce n est pas mon centre d intérêt. Mais adigu la lali, va faire la guerre en somali. Tes cousines sont corrumpu d apres toi. Yaxhi horta tu n as pas honte de parler tt le tps de l excision. C est comme si tu t exposais un petit peu.


Les mutilations génitales sont interdites à Djibouti! Desolé de penser que l'excision est un sujet aussi interessant que la dictature ou le prix de l'electricité.
The moment we begin to fear the opinions of others and hesitate to tell the truth that is in us, and from motives of policy are silent when we should speak, the divine floods of light and life no longer flow into our souls."
- Elizabeth Cady Stanton
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   houda Icône

  • Membre Avancé
  • PipPip
Groupe :
Membres
Messages :
1 201
Inscrit :
06-octobre 03

Posté 13 juillet 2006 - 03:21

Elle est tjs pratiquée a djibouti. En ce ki concerne l electricite dee huuno y a des gens qui paye enormement, ca coute la moitié de leur salaire et de plus ils l ont qu a mi temps. Evidemment ce probleme ne te touche pas car tu es a l exterieur.
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   danbi Icône

  • Membre
  • Pip
Groupe :
Membres
Messages :
156
Inscrit :
09-juillet 05

Icône du message  Posté 13 juillet 2006 - 06:44

''Plutot que de faire des campagnes de "sensibilisation",longues ,éprouvantes ,prises de tetes ,je me verrais bien en gardienne de Prison! ''

AYANA,
Apparemment le sujet te tiens à coeur.gardienne de prison kulaha. hahahahah lol. C' est 1 malheur de rire sur ce sujet mais il faut bien sensibiliser les gen en Afrique où cette pratique est frequente.Moi mes filles ne seront jamais excisées.Ma femme en a tellemnt souffer et nous avons longement parlé.
Les hommes;''Parlez avec vos femmes en ce concerne sujet et sutout écoutez-les attentivement car c 1 sujet tres sensible et rs douloureux.Certaines femmes se souvienne de la lames ki tranchait ds la partie la +intime de leur corps jusq' a aujourd' hui.

Au fai ayanna tu te l' a refait?il parait kil ya 1 juif chirurgien ki repare les clitoris à Pais, j' ammene ma femme ds 2 semane si tu veux l' adresse fais-moi sign.
waa madeys adunyadu dadkuna wey matalayaan=le monde est 1 theatre où l' Homme est acteur.
0

Partager ce sujet :


  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet